Le deal à ne pas rater :
Sélection d’ebooks gratuits en français proposée par La Fnac
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 The whole 9 ♔ Because it's you, stronger with you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 
En ligne
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 748
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
Donut

The whole 9 ♔ Because it's you, stronger with you Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Jeune fille perdue dans sa vie, subissant les abus de son entraîneur et le chantage de ce dernier, quand Evelyn rencontre Colin, brillant architecte, elle n'a pas la moindre idée de l'impact que ce dernier aura sur son existence. Rencontrés au cours d'une nuit qu'ils terminent ensemble et qui détermine à jamais la suite de leurs existences, ils font bientôt face à la grossesse de la danseuse, persuadée que celle-ci est le résultat de sa nuit avec Colin, repoussant catégoriquement l'autre hypothèse sur ce bébé à venir. Doucement, ce ventre en pleine transformation les pousse l'un vers l'autre.



@The whole 9


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Edward Cullen
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 748
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
Donut

The whole 9 ♔ Because it's you, stronger with you Empty


Evelyn Green
J'ai 27 ans et je vis à New-York, Etats-unis. Dans la vie, je suis danseuse acrobatique et je m'en sors bien. Sinon je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Elle est arrivée à New York à l'âge de 18 ans. • Elle a toujours voulu devenir danseuse et c'est pour cela qu'elle est ici, après avoir suivit un type qui lui promettait de lui apporter le succès. • Il n'a pas menti, la demoiselle jouit d'une certaine popularité dans son domaine. • Elle vit avec son entraîneur. • Il abuse d'elle depuis deux ans maintenant à peu près, sans que la demoiselle ne puisse s'en sortir, alors qu'il lui rappelle qu'elle lui doit tout, qu'elle n'est rien sans lui. • Peu à peu, honteuse, elle ne donne plus de nouvelles à sa famille, se coupant un peu du reste du mode, cachant son secret aux yeux de tous. • Après une rencontre d'un soir, elle se trouve être enceinte. • Elle croit son partenaire d'une nuit père du bébé, mais il s'agit en réalité de son entraîneur.


Iga Wysocka :copyright:️ Elsy (moi)

"- Mademoiselle, vous êtes enceinte."

Ces mots résonnent encore dans sa tête, alors qu'elle avance dans les rues, sans savoir quoi faire. Elle devait sûrement aller voir Colin, lui dire... ça ne pouvait être que lui, le père, les dates que lui avaient donnaient le gynécologue correspondaient. Colin... Elle ne pensait pas le revoir. Quand elle avait croisé sa route, il était un inconnu dans le bar, une âme amochée dans un corps fatigué, un peu à la dérive, un peu comme elle. Sortant la carte de visite de son porte-monnaie, la jeune femme jette un regard à l'adresse, les souvenirs de leur nuit lui revenant en mémoire. Elle était assise à une table, seule, une paille glissée entre ses lèvres, désabusée et plus morte que vivante parmi les fêtards.

La demoiselle presse le pas en rangeant la carte de visite dans sa poche, attrapant son téléphone pour entrer l'adresse dans le gps de celui-ci. Elle devait le voir, il n'y avait pas d'autre solution. Au moins pour qu'il soit au courant. Elle devait au moins le lui dire et puis... Et puis quoi ? Elle était perdue, complètement perdue. Est-ce que lui annoncer la nouvelle l'aiderait à y voir plus clair ? Elle ne pouvait pas rentrer, de toute façon. Ce serait croiser son entraîneur, croiser le diable en personne. Elle ne pouvait pas, pas maintenant.

La jeune femme marche, suivant la route indiquée par le gps, pressant l'allure à mesure que son coeur bat de plus en plus vite, sans savoir pourtant, encore, comment elle va bien pouvoir lui dire ça. "Hé salut, tu te souviens de moi ? Oui, la fille du bar. Bon bah... Je suis enceinte, figure toi !" Non, elle ne pouvait pas le dire ainsi. Mais alors, comment ? Elle l'ignorait. Et puis, avant de penser à la manière de le lui annoncer, il fallait d'abord qu'elle trouve le cabinet d'architecte où il bossait.

Elle le trouve plus rapidement que prévu, se stoppant à quelques pas, la gorge nouée alors qu'elle n'ose pas y entrer, ne sachant toujours pas comment elle va bien pouvoir annoncer la nouvelle. Déglutissant, la danseuse prend son courage à deux mains, poussant finalement la porte de l'établissement, son regard caressant la pièce à la recherche d'une silhouette sur laquelle elle s'arrête. Il a l'air occupé et la demoiselle se mord la lèvre, songeant qu'il ne veut peut-être pas la voir, ne peut peut-être pas la recevoir.

«- Colin ?» questionne-t-elle en avançant dans sa direction, gracieuse, pour le rejoindre. «Tu vas bien ?» interroge Evelyn, usant de politesse tandis qu'elle cherche encore le moyen d'annoncer la nouvelle, dans le fond.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
The Whole 9
The Whole 9
Féminin MESSAGES : 1589
INSCRIPTION : 31/01/2019
ÂGE : 32
RÉGION : Les Hauts de France
CRÉDITS : (c) google image (avatar & gifs profil/signature)

UNIVERS FÉTICHE : City, Science-Fiction et Fantastique. (Si possible dans un contexte inventé, j'y suis plus à mon aise)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2780-l-ecriture-est-parole-et-silen https://www.letempsdunrp.com/t2787-mon-repertoire-de-rps-oui-je-suis-vachement-originale-dans-le-titre#59583 https://www.letempsdunrp.com/t2809-mes-multiples-personnalites-sur-ltdrp#60671
Licorne

The whole 9 ♔ Because it's you, stronger with you Empty



Colin McCartney
J'ai 43 ans et je vis à New York, Amérique. Dans la vie, je suis architecte et je m'en sors convenablement. Sinon, à cause d'un sdf violent, je suis veuf et je le vis plutôt difficilement. J'ai beaucoup de mal à remonter la pente.

The whole 9 ♔ Because it's you, stronger with you Tumblr_inline_o06h8nOlxi1rifr4k_500
Il y a encore deux ans de cela, Colin avait tout pour être heureux : le boulot de ces rêves, la femme de sa vie, l’enfant à venir. Oui, tout ce qu’un humain stéréotype cherche à acquérir dans toute une vie. Or, un soir d’octobre 2018, sa vie a viré au cauchemar lorsque sa femme s’est fait poignarder en ville par un S.D.F. n’appréciant pas l’idée qu’elle n’ait pas de cigarette sur elle. Qui tue une femme enceinte pour une connerie pareille, honnêtement ? L’architecte se pose encore la question. Toutefois, la vie continue, et Colin traîne sa carcasse tant bien que mal dans ces endroits où respire encore la présence de Sarah. La maison qu’ils avaient dessinée. Le cabinet qu’ils avaient ouvert. Chaque lieu lui rappelle sans cesse à quel point il est seul, et a quel point sa vie n’a plus de saveur. Pour trouver la paix le temps de quelques heures, il passe ces soirées dans les bars à s’enivrer d’alcool et de femmes, jusqu’à celle qui va changer toute sa vie. : Evelyn. Sa douceur l’apaise, le rend heureux. Et très vite, l’enfant qu’elle attend de lui va finir d’ensoleiller complètement le tableau terne de son existence. Il fera tout pour lui, pour elle. Il assistera à toutes ces échographies. Lui fabriquera le moindre meuble de sa nurserie. Bref, il sera le meilleur père qu’il soit, même si la génétique démontrera très vite qu’il n’en porte que le nom.
The whole 9 ♔ Because it's you, stronger with you ZB7v


Ryan Reynolds - am
Bien. La situation quant au dossier Parker est plus grave que je ne le croyais. Les ouvriers ont confondu les mesures sur le plan de la maison, et les propriétaires se retrouvent avec un résultat difforme à celui du contrat initial. Il faut impérativement que je trouve une solution à ce problème. Oui, mais laquelle ? Recommencer des travaux sur la section du bien immobilier concerné coûterait une fortune à mon agence. Quant à mes clients, je doute qu’ils apprécient l’idée de frais supplémentaires. Il faut que je mise sur une alternative moins coûteuse, telle que celle que me décrit ma secrétaire. Il est vrai que je pourrai ré-agencer les plans, de sorte qu’ils y trouvent leur compte dans ce nouveau ‘modèle’ ? Oui. L’idée me plaît bien et je remercie Clara pour cette idée parfaite, quand la voix d’une jeune femme m’interpelle.

« _ Evelyn ? »

Je m’étonne instantanément de la découvrir ici, dans mon cabinet. Je ne m’attendais pas à la revoir depuis la soirée de notre rencontre A quelle soirée fais-je allusion ? Oh, euh… C’était une soirée où je trainais ma carcasse dans un énième bar, à la recherche d’un semblant de bonheur dans mon existence terne, et la jeune femme est venu l’ensoleiller partiellement de sa douceur naturelle. C’était très agréable. Tout comme la sensation de sa peau contre la mienne quelques heures plus tard, d’ailleurs. Je n’avais plus pris autant de plaisir auprès d’une femme depuis la mort de ma très chère Sarah.  

« _ Oui, très bien euh… Je bredouille à son interrogation, quand je constate que nous sommes devant les oreilles indiscrètes de ma secrétaire. _ Que dirais-tu de poursuivre cette conversation dans mon bureau ? »

Car il est évident que la jeune femme n’est pas venue ici uniquement pour me saluer. Elle a quelque chose à me demander – ou à m’annoncer, dans la pire hypothèse. Je préfère donc que cela se fasse dans l’intimité de mon bureau. Je lui indique déjà la direction de la main, d’un sourire charmant. Peut-être ne désire-t-elle que remettre le couvert en ma compagnie ? Si c’est le cas : je ne dirai  pas non, mais je reporterai ces projets à ce soir. Je dois vraiment m’occuper du dossier Parker avant que celui-ci ne traîne ma réputation en justice. La suivant jusqu’à ce dernier, je ferme la porte derrière moi, avant de venir prendre place à mon bureau.

« _ Je t’en prie, assieds-toi. Je l’invite d’un nouveau geste de la main, un sourire charmant toujours aux lèvres. _ J’imagine que tu n’es pas venu me demander de te dessiner le plan d’une maison. Je poursuis taquin, tentant de détendre l’atmosphère que je sens quelque peu pesante. _ Que puis-je faire pour toi ? »

En lui laissant ma carte, je me suis engagé à être là pour elle d’une certaine manière. Je mets donc à exécution cette promesse silencieuse, en m’intéressant immédiatement à l’objet de sa visite.

« _ D’ailleurs, comment vas-tu ? »

Je demande promptement, remarquant mon oubli précédent de lui retourner la politesse.  C’est que sa présence me trouble tellement. J’ai le sentiment que quelque chose de gros se prépare à me tomber sur le coin du nez.


The whole 9 ♔ Because it's you, stronger with you 20031610251624541716691375
La route ? Là où on va il n'y a pas... de route.


MES PERSONNAGES
| MES RECHERCHES
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 748
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
Donut

The whole 9 ♔ Because it's you, stronger with you Empty


Evelyn Green
J'ai 27 ans et je vis à New-York, Etats-unis. Dans la vie, je suis danseuse acrobatique et je m'en sors bien. Sinon je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Elle est arrivée à New York à l'âge de 18 ans. • Elle a toujours voulu devenir danseuse et c'est pour cela qu'elle est ici, après avoir suivit un type qui lui promettait de lui apporter le succès. • Il n'a pas menti, la demoiselle jouit d'une certaine popularité dans son domaine. • Elle vit avec son entraîneur. • Il abuse d'elle depuis deux ans maintenant à peu près, sans que la demoiselle ne puisse s'en sortir, alors qu'il lui rappelle qu'elle lui doit tout, qu'elle n'est rien sans lui. • Peu à peu, honteuse, elle ne donne plus de nouvelles à sa famille, se coupant un peu du reste du mode, cachant son secret aux yeux de tous. • Après une rencontre d'un soir, elle se trouve être enceinte. • Elle croit son partenaire d'une nuit père du bébé, mais il s'agit en réalité de son entraîneur.


Iga Wysocka :copyright:️ Elsy (moi)

Il semble que l’homme soit étonné de la voir. Elle peut comprendre. Elle le serait probablement tout autant s’il était venu la voir danser un soir. La demoiselle n’a pas prévenu de son arrivé, alors même qu’elle a un numéro sur la carte de visite, pour pouvoir l’appeler. Ici, elle le prend de court en venant sur son lieu de travail, ce qui explique naturellement qu’il semble aussi surprit. D’autant plus qu’ils ont du public. Le regard de la secrétaire va de l’un à l’autre, les observant tout deux comme Colin bredouille quelques mots, disant aller très bien. La femme ne peut manquer que les deux se connaissent et dans le regard qu’elle fait courir sur eux, Evelyn capte une certaine dose de curiosité alors que cette femme semble chercher ce qu’ils peuvent bien être l’un pour l’autre, dans qu’elles conditions ils se sont rencontrés. Une réponse qu’elle n’aura pas, comme Colin propose de passer dans son bureau. La demoiselle acquiesce, ce serait bien mieux.

«- Oui, j’te suis.»

L’homme lui indiquant le chemin, lui accordant dans un même temps un sourire charmeur, Evelyn passe devant la secrétaire sans oser regarder celle-ci, comme les regards de cette dernière la mettent un peu mal à l’aise et elle se glisse rapidement dans le bureau dont Colin vient d’ouvrir la porte, l’invitant à s’asseoir en désignant un siège face à son bureau, donnant à leur discussion un air quelque peu solennel. Malgré tout l’homme tente de plaisanter un peu, comme s’il avait senti l’embarras de la demoiselle et son malaise, demandant rapidement ce qu’il peut faire pour elle. A vrai dire, pas grand-chose et peut-être même rien du tout. Elle est perdue Evelyn et le tout est de savoir s’il pourra l’aider à y voir plus clair.

La jeune femme cherche ses mots, ne sachant comment annoncer la nouvelle, un peu perdue face à tout ça. Les enfants elle y avait déjà pensé mais sa situation n’était pas idéale pour en avoir un. Pas sans père, sans une vie clean et stable. Pas avec son entraîneur dans les parages. Et comment le gérer, lui ? Comment lui dire ? Avoir un enfants avec un tel personnage dans son entourage n’avait rien de rassurant. Quelque part, ça la paralysait un peu. Et puis… s’il pensait que l’enfant était de lui… Elle chasse cette pensée. Il ne l’était pas, pas d’après l’estimation du médecin mais… ou refusait-elle qu’il le soit ? Peut-être un peu de tout ça et, en y pensant, son angoisse grandit.

«- Je… n’vais pas très bien.» souffle la demoiselle en guise de réponse comme Colin lui retourne la politesse, cherchant à son tour à savoir comment elle se porte.

Pas très bien, c’est le cas de le dire. Elle avait même connu mieux. La demoiselle se mord la lèvre inférieure, le dévisageant. Elle ne sait toujours pas comment lui dire, mais il faut bien qu’elle le fasse. Ce n’es pas une visite de courtoisie, qui l’a faite venir et il faut bien qu’elle se soulage de ce poids, de ces mots, que quelqu’un, enfin, puisse l’aider à voir plus clair, peut-être, dans sa détresse.

«- Je euh… je suis...»


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Edward Cullen
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
The Whole 9
The Whole 9
Féminin MESSAGES : 1589
INSCRIPTION : 31/01/2019
ÂGE : 32
RÉGION : Les Hauts de France
CRÉDITS : (c) google image (avatar & gifs profil/signature)

UNIVERS FÉTICHE : City, Science-Fiction et Fantastique. (Si possible dans un contexte inventé, j'y suis plus à mon aise)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2780-l-ecriture-est-parole-et-silen https://www.letempsdunrp.com/t2787-mon-repertoire-de-rps-oui-je-suis-vachement-originale-dans-le-titre#59583 https://www.letempsdunrp.com/t2809-mes-multiples-personnalites-sur-ltdrp#60671
Licorne

The whole 9 ♔ Because it's you, stronger with you Empty



Colin McCartney
J'ai 43 ans et je vis à New York, Amérique. Dans la vie, je suis architecte et je m'en sors convenablement. Sinon, à cause d'un sdf violent, je suis veuf et je le vis plutôt difficilement. J'ai beaucoup de mal à remonter la pente.

The whole 9 ♔ Because it's you, stronger with you Tumblr_inline_o06h8nOlxi1rifr4k_500
Il y a encore deux ans de cela, Colin avait tout pour être heureux : le boulot de ces rêves, la femme de sa vie, l’enfant à venir. Oui, tout ce qu’un humain stéréotype cherche à acquérir dans toute une vie. Or, un soir d’octobre 2018, sa vie a viré au cauchemar lorsque sa femme s’est fait poignarder en ville par un S.D.F. n’appréciant pas l’idée qu’elle n’ait pas de cigarette sur elle. Qui tue une femme enceinte pour une connerie pareille, honnêtement ? L’architecte se pose encore la question. Toutefois, la vie continue, et Colin traîne sa carcasse tant bien que mal dans ces endroits où respire encore la présence de Sarah. La maison qu’ils avaient dessinée. Le cabinet qu’ils avaient ouvert. Chaque lieu lui rappelle sans cesse à quel point il est seul, et a quel point sa vie n’a plus de saveur. Pour trouver la paix le temps de quelques heures, il passe ces soirées dans les bars à s’enivrer d’alcool et de femmes, jusqu’à celle qui va changer toute sa vie. : Evelyn. Sa douceur l’apaise, le rend heureux. Et très vite, l’enfant qu’elle attend de lui va finir d’ensoleiller complètement le tableau terne de son existence. Il fera tout pour lui, pour elle. Il assistera à toutes ces échographies. Lui fabriquera le moindre meuble de sa nurserie. Bref, il sera le meilleur père qu’il soit, même si la génétique démontrera très vite qu’il n’en porte que le nom.
The whole 9 ♔ Because it's you, stronger with you ZB7v


Ryan Reynolds - am
C’est étrange. Le comportement d’Evelyn me donne le sentiment qu’elle n’est pas très à l’aise en ma compagnie. C’est bien elle qui a fait le pas de venir me voir, pourtant ? Je ne comprends pas. Du moins, je refuse de comprendre ce qui me saute évidemment aux yeux : une femme ne se met dans un tel état de stress, pour demander à un homme de recoucher avec elle, même si quelques timides en seraient bien capables. Non, la jeune femme est venue m’avertir de quelque chose de plus important, et je refuse de l’admettre parce que la situation serait fâcheuse. Oui, fâcheuse. Fâcheuse car je ne pense pas être encore prêt à assumer la responsabilité d’une nouvelle grossesse. Car c’est bien de cela qu’il s’agit, n’est-ce pas ? C’est bien ça qu’elle tente de m’avouer, sans toutefois oser aller jusqu’au bout ? Il semblerait. Et c’est parce que je ne peux plus chasser cette hypothèse, que je me décide à quitter mon siège, afin de la rejoindre de l’autre côté du bureau.

« _ Qu’est-ce qui se passe, Evelyn... Je lui adresse doucement, me saisissant de l’une de ses mains que je sens tremblante d’émotion. _ Tu as des problèmes dans ta vie quotidienne ? »

Rien ne m’assure qu’elle soit là pour m’annoncer la future venue d’un enfant, après tout. Je crois donc bon de m’assurer que le problème ne vient pas d’ailleurs.

« _ Tu sais que tu peux tout me dire, n’est-ce pas ? Que je ne suis pas un monstre violent qui va te mettre à la porte parce que ton annonce m’aura déplu ? »

Je n’ai jamais fais preuve d’aucune violence envers elle au cours de notre rencontre, y compris dans l’intimité. Je ne comprends donc pas très bien pourquoi elle se met toute seule dans un tel état face à ma personne. Peut-être lui fais-je peur en costard cravate ? Si c’est le cas : je peux lui assurer que je suis le même homme qu’en pull/jean qu’elle a rencontré dans un bar. Je ne porte cette tenue que pour le côté sérieux qu’elle apporte à ma personne.

« _ Je sais que j’ai l’air plus impressionnant dans cette tenue, mais je suis toujours l’homme que tu as rencontré au bar. »

Je précise à la suite, souhaitant rétablir cette probabilité. Car c’est la réalité : je suis toujours le veuf éploré trainant sa carcasse quotidiennement, en quête d’un peu de bonheur dans les bras d’une femme. Et du bonheur dans les siens, j’ai eu la chance d’en trouver à profusion. C’est pour ça que je m’autorise également à caresser sa joue, un sourire doux à son encontre. Parce que je suis reconnaissant du rayon de soleil qu’elle a fait briller dans ma nuit, ce soir-là.

« _ Alors parle sans crainte. Je conclu, encourageant. _ Je t’écoute. Tu es ? »


The whole 9 ♔ Because it's you, stronger with you 20031610251624541716691375
La route ? Là où on va il n'y a pas... de route.


MES PERSONNAGES
| MES RECHERCHES
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 748
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
Donut

The whole 9 ♔ Because it's you, stronger with you Empty


Evelyn Green
J'ai 27 ans et je vis à New-York, Etats-unis. Dans la vie, je suis danseuse acrobatique et je m'en sors bien. Sinon je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Elle est arrivée à New York à l'âge de 18 ans. • Elle a toujours voulu devenir danseuse et c'est pour cela qu'elle est ici, après avoir suivit un type qui lui promettait de lui apporter le succès. • Il n'a pas menti, la demoiselle jouit d'une certaine popularité dans son domaine. • Elle vit avec son entraîneur. • Il abuse d'elle depuis deux ans maintenant à peu près, sans que la demoiselle ne puisse s'en sortir, alors qu'il lui rappelle qu'elle lui doit tout, qu'elle n'est rien sans lui. • Peu à peu, honteuse, elle ne donne plus de nouvelles à sa famille, se coupant un peu du reste du mode, cachant son secret aux yeux de tous. • Après une rencontre d'un soir, elle se trouve être enceinte. • Elle croit son partenaire d'une nuit père du bébé, mais il s'agit en réalité de son entraîneur.


Iga Wysocka :copyright:️ Elsy (moi)

Ce qui se passe ? Des problèmes dans sa vie quotidienne ? Non, à peine… Elle n’en parlera pas toutefois, il n’a pas besoin  de savoir ce qu’elle vit, une fois que le rideau est tombé devant elle, à la fin de ses prestations. Il n’a pas besoin de savoir comme son entraîneur la traite depuis bien trop de temps, déjà, pas besoin de savoir que derrière le rêve qu’elle vend chaque soirs sur scène, se cache un réel cauchemar. Pas besoin de savoir que derrière les strass et les paillettes, c’est le désespoir. La danse, le spectacle vivant, c’est pourtant le bonheur, les émotions, la tristesse, c’est un flot de tant de choses, pourtant si belles… Qu’elle ne peut gâcher tout cela en annonçant la réalité de sa vie, en dévoilant les réalités de son existence. Et puis, si elle ne dit rien, c’est aussi par peur que le rêve ne s’arrête, par peur de ne plus pouvoir vivre de sa passion. Par peur, également, qu’on la croit faible. Et pourtant faible elle l’est certainement, à ne pas réussir à mettre un terme à son calvaire, ne pas réussir à se dresser contre son entraîneur.

Tout lui dire ? Pas un monstre violent ? Oh ça, elle veut bien le croire. Mais qu’il ne la mette pas à la porte quand il apprendra la nouvelle… Elle ne dit pas qu’il pourrait être un connard, mais que la nouvelle pourrait le déstabiliser comme elle la déstabilise elle-même. Que la nouvelle pourrait le perturber comme elle la perturbe. Et alors, pourrait-il ne pas la repousser, pourrait-il avoir les bons mots ? Elle ne peut être aussi violente avec lui que le docteur l’a été pour lui annoncer sa condition, sans prendre de gants, sans se soucier de comment elle digérerait ses propos. Lui, il n’avait rien demandé, en la croisant dans ce bar. Pas plus qu’elle à vrai dire. Mais ils ne s’attendaient pas à de telles complications, à une telle… évolution. La demoiselle est perdue, totalement. Ils ne se connaissaient même pas, en fin de compte, ou si peu. Comment pouvaient-ils élever un enfant ensemble ?

«- C’est pas la tenue.»

La demoiselle souffle ces quelques mots en guise de réponse comme l’homme fait remarquer que malgré son costard cravate, il est le même homme charmant qu’elle a rencontré dans le bar il y a quelques jours. La jeune femme veut bien le croire et les costumes ne la dérangent pas. Ils sont des tas à venir l’applaudir dans une telle tenue. C’est pas le costume qui la bloque, c’est autre chose. C’est la nouvelle qu’elle a à annoncer, c’est la peur qu’elle a de rentrer ce soir, de voir sa vie se transformer, empirer. Comment allait-elle gérer tout ça ? Gérer un bébé, gérer son entraîneur ? Trop de questions tournent dans sa tête. C’est un bouleversement, d’attendre un enfant. Plus encore quand on ne s’y attendait pas, quand on ne faisait pas tout pour tomber enceinte. Et pourtant, ils n’avaient pas été irresponsables, ils avaient fait tout ce qu’il fallait. Mais loupé.

«- Je suis enceinte.» se lance-t-elle enfin en fixant ses doigts, n’osant pas le regarder, alors même qu'il caressait jusqu'ici sa joue, en un geste rassurant.


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Edward Cullen
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
The Whole 9
The Whole 9
Féminin MESSAGES : 1589
INSCRIPTION : 31/01/2019
ÂGE : 32
RÉGION : Les Hauts de France
CRÉDITS : (c) google image (avatar & gifs profil/signature)

UNIVERS FÉTICHE : City, Science-Fiction et Fantastique. (Si possible dans un contexte inventé, j'y suis plus à mon aise)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2780-l-ecriture-est-parole-et-silen https://www.letempsdunrp.com/t2787-mon-repertoire-de-rps-oui-je-suis-vachement-originale-dans-le-titre#59583 https://www.letempsdunrp.com/t2809-mes-multiples-personnalites-sur-ltdrp#60671
Licorne

The whole 9 ♔ Because it's you, stronger with you Empty



Colin McCartney
J'ai 43 ans et je vis à New York, Amérique. Dans la vie, je suis architecte et je m'en sors convenablement. Sinon, à cause d'un sdf violent, je suis veuf et je le vis plutôt difficilement. J'ai beaucoup de mal à remonter la pente.

The whole 9 ♔ Because it's you, stronger with you Tumblr_inline_o06h8nOlxi1rifr4k_500
Il y a encore deux ans de cela, Colin avait tout pour être heureux : le boulot de ces rêves, la femme de sa vie, l’enfant à venir. Oui, tout ce qu’un humain stéréotype cherche à acquérir dans toute une vie. Or, un soir d’octobre 2018, sa vie a viré au cauchemar lorsque sa femme s’est fait poignarder en ville par un S.D.F. n’appréciant pas l’idée qu’elle n’ait pas de cigarette sur elle. Qui tue une femme enceinte pour une connerie pareille, honnêtement ? L’architecte se pose encore la question. Toutefois, la vie continue, et Colin traîne sa carcasse tant bien que mal dans ces endroits où respire encore la présence de Sarah. La maison qu’ils avaient dessinée. Le cabinet qu’ils avaient ouvert. Chaque lieu lui rappelle sans cesse à quel point il est seul, et a quel point sa vie n’a plus de saveur. Pour trouver la paix le temps de quelques heures, il passe ces soirées dans les bars à s’enivrer d’alcool et de femmes, jusqu’à celle qui va changer toute sa vie. : Evelyn. Sa douceur l’apaise, le rend heureux. Et très vite, l’enfant qu’elle attend de lui va finir d’ensoleiller complètement le tableau terne de son existence. Il fera tout pour lui, pour elle. Il assistera à toutes ces échographies. Lui fabriquera le moindre meuble de sa nurserie. Bref, il sera le meilleur père qu’il soit, même si la génétique démontrera très vite qu’il n’en porte que le nom.
The whole 9 ♔ Because it's you, stronger with you ZB7v


Ryan Reynolds - am
Enceinte. Le mot est officiellement lâché à présent. Et bizarrement, il entraîne avec lui un moment de flottement dans mon esprit. Je sais que je m’y attendais déjà, que je l’aie entrevue – même si je réfutais cette réalité, mais… Je ne sais pas. Une partie de moi aurait préféré que je me trompe totalement.
Et cela aurait été mieux, puisque nous ne nous connaissons pas suffisamment pour nous engager réellement ensemble dans la naissance d’un enfant. Est-ce que je vais la laisser seule pour autant ? Non. Ce n’est pas dans mon caractère de ne pas assumer mes responsabilités. Je vais donc assimiler la nouvelle, assit gentiment sur le rebord de mon bureau, en attendant que je me ressaisisse.
Il me faut un peu de temps pour rebondir mais je vais rebondir.
Oui, je vais rebondir…
Il le faut, indubitablement. Je ne peux pas demeurer éternellement figé devant elle, la bouche légèrement entrouverte, jusqu’à ce qu’elle décide de s’en aller. Non. Je ne peux pas. Et même si je le pourrais, je n’en ferai rien. Evelyn a parfaitement le droit d’attendre une certaine considération de ma part à ce qu’elle vient de m’annoncer.

« _ Excuse-moi. Je balbutie, reprenant lentement mes esprits. _ Je… Je ne pensais pas que je pourrai être réellement exposé à ce cas de figure avant que tu… »

…ne me l’annonce. Je l’avais pressenti avec crainte, parce que les femmes ne reviennent jamais voir leurs amants d’une nuit par courtoisie. Mais jamais je ne l’avais pressenti comme quelque chose de réelle, de sensé. Je croyais que je faisais une sorte de légère crise de paranoïa, injustifiée.

« _ Je suis désolé. Je crois bon de m’excuser soudainement, me sentant responsable du bouleversement que je lui impose également par son état. _ J’imagine que ce n’était pas non plus dans tes plans de tomber enceinte et… »

Enfin qu’importe. La main toujours dans la sienne, je constate que le ‘mal’ est fait, et… et que le fœtus est dorénavant niché dans le creux de son abdomen. Je le regarde à cette pensée, d’ailleurs. Il est si minuscule qu’on ne peut pas le voir mais… Est-ce que cela a la moindre importance ? Non, aucune. La seule chose qui compte est que de notre étreinte voluptueuse, est née un subtil mélange de nous deux ne demandant qu’à se développer. Lui en laissera-t-elle la chance ? J’ai besoin de m’en assurer.

« _ Quels sont tes projets pour… (Je pointe de l’index l’embryon) _ Tu comptes… le garder ou… le faire partir, peut-être ? »

La seconde option m’est inimaginable. Jamais de ma vie je n’ai pu concevoir que l’on opte pour l’avortement comme solution radicale à une grossesse inopinée. Mais je ne me vois pas la contraindre à le mettre au monde si là n’est pas ce qu’elle souhaite. J’ai cru comprendre – au cours de notre rencontre – que son métier lui tenait vraiment à cœur. Une grossesse pourrait la contraindre à la mettre entre parenthèses pour s’occuper du bébé à venir ?

« _ Je pourrai m’en occuper, si ton travail est un frein à cette grossesse. Je reprends immédiatement, tentant malgré moi de la convaincre de le garder. _ Je suis mon propre patron. Je peux très bien travailler de chez moi, enfin… Je marque une pause, me sentant confus d’aller aussi vite en besogne. _ Ce que je veux dire c’est que… si tu veux mettre au monde cet enfant, je serai là pour lui autant que pour toi. J’assisterai à toutes tes échographies et je pourrai même fabriquer le mobilier de sa nurserie tout les weekends. »

J’ai toujours eu une grande passion pour la menuiserie. La fabrication de mobilier pour bébé serait la plus belle des raisons de m’y remettre volontairement.


The whole 9 ♔ Because it's you, stronger with you 20031610251624541716691375
La route ? Là où on va il n'y a pas... de route.


MES PERSONNAGES
| MES RECHERCHES
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 748
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
Donut

The whole 9 ♔ Because it's you, stronger with you Empty


Evelyn Green
J'ai 27 ans et je vis à New-York, Etats-unis. Dans la vie, je suis danseuse acrobatique et je m'en sors bien. Sinon je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Elle est arrivée à New York à l'âge de 18 ans. • Elle a toujours voulu devenir danseuse et c'est pour cela qu'elle est ici, après avoir suivit un type qui lui promettait de lui apporter le succès. • Il n'a pas menti, la demoiselle jouit d'une certaine popularité dans son domaine. • Elle vit avec son entraîneur. • Il abuse d'elle depuis deux ans maintenant à peu près, sans que la demoiselle ne puisse s'en sortir, alors qu'il lui rappelle qu'elle lui doit tout, qu'elle n'est rien sans lui. • Peu à peu, honteuse, elle ne donne plus de nouvelles à sa famille, se coupant un peu du reste du mode, cachant son secret aux yeux de tous. • Après une rencontre d'un soir, elle se trouve être enceinte. • Elle croit son partenaire d'une nuit père du bébé, mais il s'agit en réalité de son entraîneur.


Iga Wysocka :copyright:️ Elsy (moi)

Comme elle annonce la nouvelle, l'homme ne répond rien dans un premier temps, restant bouche bée comme l'information le surprend, bien évidemment. Face à elle il ne dit plus rien lui laissant supposer qu'il ne s'attendait pas à une telle annonce et doit se sentir, à présent, aussi bien que si le ciel venait de lui tomber sur la tête. Il met un petit moment à réagir, laissant la demoiselle dans l'inquiétude bien qu'à vrai dire elle n'est pas venue pour lui demander quoi que ce soit. Elle voulait seulement le prévenir. Parce qu'il avait le droit de savoir selon elle. Et parce que dans le fond il saurait peut-être quoi dire, quoi faire, quand elle-même se sentait perdue. Mais elle n'attendait rien de particulier de lui, n'était pas venir pour cela. Même pas venue pour réclamer qu'il assume cet enfant avec elle. Juste lui dire. Il verrait bien ce qu'il en ferait.

"- Je… je comprends. Je… ne pensais pas 'on plus. Et je… enfin on s'était protégé alors… c'est encore plus… inattendu."

Inattendu oui c'était le cas de le dirr. Surprenant et pas de chance, aussi. Elle n'avait clairement pas prévu de bébé dans ses plans de vie pour les prochaines années. Et en même temps quels plans de vie ? Pouvait-on vraiment appeler ça ainsi ? Elle n'en avait pas, de vie. Tout du moins n'en avait plus depuis que son entraîneur lui avait mis la main dessus et commencé à lui mener la vie dure.

"- Désolé."

Elle aussi. Désolé de lui imposer ça. Désolée d'être celle avec qui ça aura mal tourné. Désolé d'être celle qui leur file un gosse sur les bras, d'être celle qui change la vie qu'il menait jusque là. Désolé de n'avoir pas remarqué ce soir là qu'il y avait un loupé dans leur protection. Mais qu'est-ce qui avait bien pu foirer ? Tout à coup elle se perd dans les souvenirs de la soirée sans pouvoir être certaine, en fin de compte, qu'ils aient bien prit leurs précautions. Pourtant elle en était persuadée.

"- Pas vraiment non. Enfin pas pour tout de suite."

La main de Colin toujours dans la sienne, la jeune femme se mord la lèvre inférieure de nouveau. De tous les scénarios qu'elle a eut la possibilité de s'imaginer le temps d'arriver jusqu'ici, celui-ci est celui qu'elle n'avait pas vraiment envisagé. Même si Colin avait été très charmant et agréable à leur rencontre, elle s'était attendu à ce qu'il ne veuille pas pour autant s'encombrer d'une gamine seize ans plus jeune que lui et de son mioche. Mais il ne semble pas désireux de la mettre dehors, posant quelques questions sans lui donner l'occasion de répondre alors même qu'il demande si elle compte garder le bébé ou le faire partir. Mais cette hypothèse à peine évoquée l'homme reprend la parole, la prenant de court comme il parle de s'occuper du bébé, adapter son boulot pour lui, prendre soin d'elle également, construire les meubles dont l'enfant aura besoin… Colin a déjà commencé à se projeter dans cette naissance à venir quand elle-même reste encore bien surprise par la tournure des évènements, la tournure de la conversation.

"- Non je… je ne compte pas le faire partir je… ne ne pourrai pas." souffle la demoiselle.

En attendant elle allait devoir assumer sa maternité et leurs responsabilités respectives vis-à-vis de cette conception. Ce qui serait compliqué. Ça allait demander de réorganiser toute sa vie. Sa vie qui était déjà un bordel sans nom.

"- C'est très gentil à toi de proposer tout ça. Je voulais surtout te le dire, c'est pour ça que je suis venu…" avoue-t-elle. "Mais je t'oblige à rien pour ce bébé...



Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Edward Cullen
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
The Whole 9
The Whole 9
Féminin MESSAGES : 1589
INSCRIPTION : 31/01/2019
ÂGE : 32
RÉGION : Les Hauts de France
CRÉDITS : (c) google image (avatar & gifs profil/signature)

UNIVERS FÉTICHE : City, Science-Fiction et Fantastique. (Si possible dans un contexte inventé, j'y suis plus à mon aise)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2780-l-ecriture-est-parole-et-silen https://www.letempsdunrp.com/t2787-mon-repertoire-de-rps-oui-je-suis-vachement-originale-dans-le-titre#59583 https://www.letempsdunrp.com/t2809-mes-multiples-personnalites-sur-ltdrp#60671
Licorne

The whole 9 ♔ Because it's you, stronger with you Empty



Colin McCartney
J'ai 43 ans et je vis à New York, Amérique. Dans la vie, je suis architecte et je m'en sors convenablement. Sinon, à cause d'un sdf violent, je suis veuf et je le vis plutôt difficilement. J'ai beaucoup de mal à remonter la pente.

The whole 9 ♔ Because it's you, stronger with you Tumblr_inline_o06h8nOlxi1rifr4k_500
Il y a encore deux ans de cela, Colin avait tout pour être heureux : le boulot de ces rêves, la femme de sa vie, l’enfant à venir. Oui, tout ce qu’un humain stéréotype cherche à acquérir dans toute une vie. Or, un soir d’octobre 2018, sa vie a viré au cauchemar lorsque sa femme s’est fait poignarder en ville par un S.D.F. n’appréciant pas l’idée qu’elle n’ait pas de cigarette sur elle. Qui tue une femme enceinte pour une connerie pareille, honnêtement ? L’architecte se pose encore la question. Toutefois, la vie continue, et Colin traîne sa carcasse tant bien que mal dans ces endroits où respire encore la présence de Sarah. La maison qu’ils avaient dessinée. Le cabinet qu’ils avaient ouvert. Chaque lieu lui rappelle sans cesse à quel point il est seul, et a quel point sa vie n’a plus de saveur. Pour trouver la paix le temps de quelques heures, il passe ces soirées dans les bars à s’enivrer d’alcool et de femmes, jusqu’à celle qui va changer toute sa vie. : Evelyn. Sa douceur l’apaise, le rend heureux. Et très vite, l’enfant qu’elle attend de lui va finir d’ensoleiller complètement le tableau terne de son existence. Il fera tout pour lui, pour elle. Il assistera à toutes ces échographies. Lui fabriquera le moindre meuble de sa nurserie. Bref, il sera le meilleur père qu’il soit, même si la génétique démontrera très vite qu’il n’en porte que le nom.
The whole 9 ♔ Because it's you, stronger with you ZB7v


Ryan Reynolds - am
Inattendu. C’est vrai que le terme est adéquat à cette grossesse inopinée, je dois dire. Quant à la protection que nous avons potentiellement utilisée, j’ai comme une espèce de gros doute qui s’empare de moi tout d’un coup. L’ai-je vraiment mise avant de lui faire… de la prendre ? Je ne sais pas. Quelques zones de souvenirs de cette nuit là demeurent toujours floues à mon esprit. En théorie, la capote est la chose que je n’oublie jamais, gardant bien à l’esprit son importance, et pas que pour les grossesses inopinées. Mais en pratique, je me sentais tellement bien avec cette jeune femme que… Je ne sais pas. Peut-être que le cours d’un instant, j’ai oublié qu’elle n’était rien d’autre qu’une douce parenthèse dans mon existence, et je me suis approprié son corps sans me couvrir de ce fameux morceau de caoutchouc. C’est tout à fait possible. Comme il est également possible que la protection ait été éventrée d’un micro trou que l’on ne voit pas à l’œil nue ? Et si c’était elle qui l’avait trouée, justement ? Pour te piéger avec cette histoire de grossesse ? Je réfute cette éventualité immédiatement. Evelyn est bien trop douce autant que gentille pour avoir imaginer sérieusement un plan aussi malhonnête. J’en mettrai ma main à couper. C’est dangereux. Certes, mais je ne démords pas que la faute est mienne, et je m’en excuse sincèrement. Je doute qu’elle avait également comme projet immédiat de devenir mère.

« _ Ne t’excuse pas. Je déclare suite à son pardon, la voix emplie de douceur à son encontre. _ C’est à l’homme de s’assurer que toutes les précautions ont été prises et… il est probable que j’ai failli à cette étape. »

J’avais bu. Je n’avais donc plus totalement l’esprit très clair pour me chaperonner moi-même dans cet instant de plaisir. Mais j’étais encore suffisamment lucide pour que ma mémoire l’imprime, c’est de ce fait la preuve ultime que ma responsabilité est plus grande qu’elle ne l’imagine. D’ailleurs, à ce propos, j’entends bien être présent pour elle. J’ai bien entendu qu’elle n’envisageait pas tout de suite la maternité – surtout avec un homme de passage, j’imagine –, et de ce fait je m’engage solennellement à assumer mes ébats pour lui venir en aide. Enfin, si elle consent à le garder. Ce que je lui demande, la boule au ventre, avant de plaider en la faveur de l’enfant en lui narrant déjà tout ce que je ferai pour eux.
Mauvaise idée.
Je fais peur à la jeune demoiselle qui, bien qu’elle ait l’intention de mener à terme cette grossesse, m’explique qu’elle ne m’oblige à rien vis-à-vis de cet enfant. Je la crois. Elle n’a pas l’allure d’une femme vénale espérant recevoir de moi de gros chèques de pension alimentaire, ainsi qu’une totale dévotion à la situation dans laquelle je l’ai mise. Mais j’y tiens. Cet enfant, c’est peut-être ma dernière chance d’être le père que je voulais être pour Elodie. Je refuse donc de me soustraire de l’équation parentale du petit, sauf si c’est là le souhait de sa future mère.

« _ Écoute. Je reprends à mon tour, bien heureux d’avoir à nouveau retrouvé mon calme et ma sérénité naturelle. _ Je ne veux te contraindre à rien, Evelyn. Si tu ne veux pas de moi auprès de vous deux, je m’effacerai immédiatement. Je poursuis, me levant de mon bureau pour m’accroupir devant elle, caressant sa main de mes doigts rassurants. _ Je ne dis pas que je n’en aurai pas le cœur lourd, que je ne vivrai pas cette séparation comme un nouveau deuil… Mais je m’y conformerai, parce que tout ce qui compte à présent à mes yeux c’est que toi et cet enfant vous alliez bien et que vous soyez heureux. Je marque une pause, retenant l’émotion qui tente de m’étreindre. _ Si tu m’autorises au contraire à prendre part à cette aventure, je te promets de faire en sorte que vous ne manquerez de rien sans m’imposer ou bouleverser ta vie. Je prendrai la place que tu m’accorderas, aussi minuscule soit-elle, pour vivre ce bonheur en ta compagnie. Car c’est un bonheur pour moi de savoir que je vais devenir père alors… Je plonge mes yeux dans les siens, tendrement. _ Je t’en prie. Quelque soit ta décision, jure-moi qu’elle te conviendra pleinement. »

Son bonheur, c’est tout ce qui m’importe. Le mien ça fait deux ans que j’ai abandonné l’espoir qu’il revienne frapper à ma porte définitivement. Je me prépare donc à l’idée qu’elle parte, pour ensuite ne plus jamais revenir.


The whole 9 ♔ Because it's you, stronger with you 20031610251624541716691375
La route ? Là où on va il n'y a pas... de route.


MES PERSONNAGES
| MES RECHERCHES
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 748
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
Donut

The whole 9 ♔ Because it's you, stronger with you Empty


Evelyn Green
J'ai 27 ans et je vis à New-York, Etats-unis. Dans la vie, je suis danseuse acrobatique et je m'en sors bien. Sinon je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Elle est arrivée à New York à l'âge de 18 ans. • Elle a toujours voulu devenir danseuse et c'est pour cela qu'elle est ici, après avoir suivit un type qui lui promettait de lui apporter le succès. • Il n'a pas menti, la demoiselle jouit d'une certaine popularité dans son domaine. • Elle vit avec son entraîneur. • Il abuse d'elle depuis deux ans maintenant à peu près, sans que la demoiselle ne puisse s'en sortir, alors qu'il lui rappelle qu'elle lui doit tout, qu'elle n'est rien sans lui. • Peu à peu, honteuse, elle ne donne plus de nouvelles à sa famille, se coupant un peu du reste du mode, cachant son secret aux yeux de tous. • Après une rencontre d'un soir, elle se trouve être enceinte. • Elle croit son partenaire d'une nuit père du bébé, mais il s'agit en réalité de son entraîneur.


Iga Wysocka :copyright:️ Elsy (moi)

Ne pas s'excuser. Et comment ne pas le faire pourtant ? Quelque part, la demoiselle se sent responsable elle aussi de sa situation. Après tout, elle aurait put faire elle-même plus attention, plus tôt et ils n'en seraient pas là tout les deux. Elle se sent toute aussi fautive de ce qui leur arrive. Si elle avait prit la pilule, il ne serait pas question d'un bébé à présent. Mais la demoiselle ne prend pas ces hormones. Pourtant, deux protections valent toujours mieux qu'une. Elle s'en souviendra, cette fois. Même si en l'occurrence, elle n'aura plus à se soucier de cela pendant huit mois.

"- J' considère que c'est aux deux d'y veiller." souffle la demoiselle. "J'aurais dût prendre une précaution supplémentaire..." continu la jeune femme.

Encore que ça, il le savait dès le départ. Elle avait bien dit ce soir là qu'elle ne prenait rien, quand elle avait demandé s'il avait ce qu'il fallait. Mais elle aurait put se montrer plus prudente elle aussi, vérifier qu'il n'y ait pas un raté avec le morceau de latex, s'assurer qu'il l'ait mit. Parce qu'elle n'en était pas certaine, ne parvenait pas à s'en souvenir. Et pourtant il lui semblait que oui. Elle se trompait peut-être ? Il faut dire que tout était allé tellement vite, une fois arrivé chez lui.

En attendant, Colin semble reprendre du poil de la bête, proposant de s'occuper de l'enfant, de s'occuper d'elle, de fabriquer le mobilier dont il aura besoin, de l'accompagner aux échographies, de faire toutes ces choses qu'un compagnon, qu'un futur papa, fait habituellement quand son enfant s'apprête à venir au monde. C'est vraiment ce qu'il veut ? C'est tellement soudain, tellement précipité, ils n'étaient pas préparés à cela l'un et l'autre et elle sait qu'il a souffert, elle sait qu'il a perdu un enfant, qu'il a encore du mal à se remettre de la disparition de son épouse, enceinte au moment des faits. Il le lui avait dit ce soir là. Était-il sûr de lui en parlant de s'investir autant auprès d'elle, pour la venue au monde de ce bébé ? La demoiselle ne souhaite le contraindre en rien, là n'est pas l'objet de sa visite. Ce n'est pas pour un chèque de pension alimentaire et l'attention de l'homme, qu'elle est ici. Elle voulait le prévenir, mais pas forcément changer sa vie comme elle semble le faire avec son annonce, à entendre les engagements que l'homme prend.

Et pourtant il semble sûr de lui, la rassurant rapidement sur ses intentions, assurant qu'il s'en tiendra à ses souhaits si elle souhaite qu'il se tienne loin d'elle et de son enfant. Mais comment pourrait-elle exiger de lui une telle chose ? Si la demoiselle est venue lui annoncer la nouvelle, c'est bien pour lui laisser la possibilité de choisir, la possibilité de réfléchir à ce qu'il voulait faire, non pas pour lui annoncer qu'elle attendait un enfant de lui mais qu'il devait s'en tenir loin. Si telles avaient été ses pensées, si aussi noir avait été son cœur, elle ne lui aurait rien dit, rien avoué. Elle n'aurait même pas prit le risque. Mais elle n'était pas ainsi. Il méritait de savoir et il avait le droit de choisir ce qu'il voulait faire de cette information.

Ses mots sont touchants, la transpercent comme l'homme assure que tout ce qui compte à présent c'est qu'elle et ce bébé soient heureux. Heureuse pourtant elle est loin de l'être, Evelyn et ce sera peut-être plus terrible une fois que son entraîneur saura ce qu'il se trame. C'est bien ce qui lui fait le plus peur dans toute cette histoire. La réaction que l'homme aura, tant vis à vis d'elle, que de son bébé. Parce qu'elle lui doit tout, Evelyn et l'homme la tient, totalement.

"- Je ne voulais seulement pas que tu te sente obligé de t'investir si tu ne le veux pas." explique-t-elle. "Mais jamais je ne t'empêcherai de prendre part à la vie de ce bébé..."


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Edward Cullen
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


The whole 9 ♔ Because it's you, stronger with you Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
The whole 9 ♔ Because it's you, stronger with you
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: