-31%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur les baskets Nike React Element 55 SE pour homme
90 € 130 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 I will love you more

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 110
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
Tortue

I will love you more Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation

Deux jeunes gens nouvellement mariés en quête de rétablir l'ordre de la banque Medici. Malheureusement, les tensions grandissent entre les villes et entre les familles, les obligeant à prendre de radicales décisions tout en essayant de se découvrir mutuellement, que ce soit par le respect, par les discussions ou par l'amour. Mais hormis leur propre relation, des enjeux nettement plus importants les attendent. Sauront-ils survivre aux menaces?



I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 110
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
Tortue

I will love you more Empty


Lorenzo
de Medici


I can say that I can change the world.

Né à Florence le 1er janvier 1449. Éduqué depuis sa jeunesse pour reprendre le flambeau de son père à la tête de sa ville natale et de la banque familiale, il sait exactement quels sont ses objectifs, même si les défis à relever seront de taille. ϟ Il a d'ailleurs reçu une éducation humaniste. ϟ Il côtoie de brillants érudits, des artistes et des poètes et approfondit ses connaissances dans des disciplines aussi variées que la joute, la chasse, la poésie, le maniement des armes ou l’athlétisme. ϟ On le prépare et on l'implique dans les voyages diplomatiques depuis plusieurs années pour l'initier. ϟ Diplomate. ϟ Les conseils de ses proches ne cessent de faire échos à ses oreilles. ϟ On peut lui reconnaître un talent pour la danse. ϟ Éloquent. ϟ Doué avec les mots. ϟ Il reprend avec sérieux l'oeuvre de son père et de son grand-père pour assurer un avenir à son peuple et à sa famille. ϟ Lorenzo se bat pour la prospérité de son peuple. ϟ C'est un homme d'état. ϟ Il se retrouve inévitablement confronté à la dualité des familles importantes, celles qui cherchent la dominance et l’application de leurs idéaux. ϟ Afin de créer une alliance, il a épousé Clarice Orsini, une femme qu'il respecte et qu'il doit apprendre à aimer, si sa passion ne s'enflamme pas auprès de Lucrezia.



Daniel Sharman :copyright:️ Bazzart
Il descend de sa monture, aidé par deux serviteurs qui s'occupent de celle-ci. Ils la panseront et l'abreuveront. Sa ville natale lui manquait. Les jours de route l'ont épuisé, mais il est enfin revenu. Peut-être s'est-il attardé en chemin volontairement. Lorenzo, il n'est pas du genre à fuir ses responsabilités, qu'elles soient professionnelles ou familiales, mais il est encore maladroit en ce qui concerne ses devoirs conjugaux. Malheureusement, la pauvre Clarice en pâtit. Il était pourtant sérieux lorsqu'il lui promettait le respect, lorsqu'il lui promettait son coeur. Ses paroles ne sont jamais à prendre à la légère. Mais sa présence à ses côtés se fait-elle pas tardive et hésitante?

C'est avec les traits sévères et fatigués qu'il entre chez lui, ses yeux en quête d'un membre de sa famille, sa mère ou son frère en priorité. Il doit les prévenir que la dernière tentative d'alliance a échoué, qu'il revient bredouille et plus désarmé que jamais. À peine est-il arrivé qu'il pense déjà à sa prochaine stratégie, à ses prochaines promesses, à ses futures pertes. Depuis que son père est mort, et bien avant ça d'ailleurs, il ne faisait que réfléchir, se préparer mentalement à endosser le rôle qui lui revenait de droit. N'en perd-il pas le droit de vivre sa propre vie? Très certainement. Voilà peu, il ne se dévouait qu'à une femme, Lucrezia. Il ne s'en est pas détaché encore. Peut-être par crainte de perdre la seule personne qui ne l'aime réellement? Est-ce ces tourments qui rendent son coeur si pur et torturé? Il n'y a pas deux Lorenzo, mais son être voudrait tant se dupliquer pour répondre à tous les besoins qui n'attendent que son approbation, que sa dévotion. Lorenzo, l'homme voulant faire le bien, autant envers son peuple qu'envers les femmes qu'ils respectent. En bout de ligne, ne perd-il pas tout cela en ce jour plus déstabilisant que les précédents depuis la dernière lune?

Il n'y a personne? s'informe-t-il auprès d'une aimable servante.
Sir de Medici, le salue-t-elle en tout premier lieu. Navrée d'un accueil si peu préparé, en réalité nous ne savions plus lorsque vous nous feriez grâce de votre présence.

Voilà des propos qui parviennent malgré lui à le faire sourire. Secouant la tête, il retire ses gants de protection, pas le moins du monde offusqué de n'avoir un banquet pour célébrer son retour. En réalité, il préfère nettement cette discrétion. Il n'aura pas à expliquer les raisons de son retard et pourra préparer adéquatement ses idées à sa famille avant leur retour. Cependant, son sourire s'estompe rapidement lorsqu'il pense aux nombreuses réunions qui l'attendent, aux nombreux débats qu'il devra farouchement affronter. Et cette perceptive l'épuise déjà même s'il est physiquement épuisé. Une nuit de repos devrait lui donner l'énergie nécessaire pour argumenter avec l'ennemi, tenter de les rallier à sa cause.

Votre épouse est ici.

Un léger spasme nerveux traverse sa mâchoire lorsqu'il redresse uniquement ses yeux vers la servante qui le gratifie d'un sourire. Il hoche simplement la tête sans lui répondre, lui faisant comprendre gentiment qu'elle peut retourner à ses tâches. Lorenzo, il ne sait que faire des gants qu'il tient entre ses doigts. Toutes ses pensées sont désormais tournées vers Clarice. Il observe les murs, comme s'il avait l'étrange capacité de voir au travers de ces derniers, dans l'espoir de savoir où elle se trouve exactement. Il aime être préparé. Il ne doute pourtant pas de lui, de sa capacité à parler à autrui pour s'excuser, pour se faire pardonner, mais elle lui a déjà prouvé qu'elle savait être une femme de tête, très indépendante. Ça l'effraie autant que ça lui donne confiance, en réalité. Il a peur de la décevoir. Sans sa mère, sans doute n'aurait-il pas obtenu sa main. Il se dit que Clarice pourrait au moins le mettre à jour sur ce qu'il a manqué ces derniers jours. Doit-il lui avouer avoir échoué de son côté? Comment peut-il savoir combler la femme d'un autre sans savoir s'y prendre avec la sienne? Voilà un mystère qu'il devra élucider.

Il a rapidement cherché en regardant dans les pièces, mais ne l'a pas trouvée, ce qui éveille une curiosité encore plus grande en lui. Il est étonné et le ressent comme une punition. Où est-elle ; quel recoin de la demeure a-t-elle trouvé, lui qui connait cet endroit comme le fond de sa poche, pour se cacher de sa vue? Il est normal qu'il se demande si elle l'évite... sauf si elle prie. Dans ce cas, il préfère gagner la salle à manger, balançant ses gants sur la table, puis se verse aussitôt un verre de vin, prenant une longue gorgée sans avoir au préalable lâcher la carafe. Il engloutit le contenu de son verre. Il voudrait lancer ce verre, extérioriser la déception de son échec. De ses échecs. Mais le verre, il craque sous la force de sa poigne avant même qu'il ne se décide à le lancer, le faisant grimacer. Le verre de la coupe s'est enfoncé dans sa paume.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 48
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 25
RÉGION : France.
CRÉDITS : YUUKI

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Limace

I will love you more Empty


Clarice de
Medici

Elle aurait dû être femme d'église, femme de foi. Clarice voulait offrir son âme, et son coeur à Dieu, tout en dévouant son corps à aider ses enfants. Elle voulait donner au monde plus qu'elle n'aurait jamais reçu. Mais Clarice suit les directives de son Dieu unique. Si sa foi n'est en rien mise à l'épreuve, c'est sa vie qui est chamboulée lorsqu'elle doit prendre la décision d'épouser Lorenzo de Medici. Rejoindre Florence, quitter sa région natale et son destin fut difficile. Mais ces épreuves n'ont rien d’insurmontable face aux difficultés d'un mariage arrangé. Elle découvrira que l'amour n'est faiblesse que pour un homme qui en est dépourvu.

I will love you more Tumblr_pjl5yeosQM1rlx9mbo2_500


Emma Watson :copyright:️ valruna
Les journées sont aussi longues que le temps lui-même à Florence. Pour Clarice, c'est comme de voir un nouveau monde sans avoir le droit de le parcourir. Elle n'en a pas non plus une terrible envie pour être honnête. Femme d'église était le destin de rêve qu'elle s'était imaginé. Qu'elle a tant tenté de se construire. Jamais Clarice n'aurait pensé anéantir ses vœux pour rejoindre un homme. Aussi bon et honorable soit-il ; pour elle, nulles personnes sur terre n'aurait pu lui faire détourner les yeux de sa foi. De son destin. Pourtant, Dieu lui-même semble avoir prit la décision pour elle. Ce qu'elle aurait pu faire à l'église, au couvant, auprès des malades et des mourants n'aurait rien été face à ce qu'on lui a proposé. A ce que Dieu a dessiné pour elle.

Dans cette immense et magnifique demeure, il n'y à qu'un seul endroit qui lui apporte la sérénité dont elle a besoin pour prier. Pour se détendre de corps et d'âme. Étrangement, c'est prêt d'une porte en bois dont les serviteurs se servent qu'elle s'installe tous les soirs. A genoux face à un mur, posé sur un tapis qu'on a installé pour elle sans que Clarice n'ait besoin de le demander. C'est le grincement de la porte, le souffle du vent qui passe en dessous qui le procure cette sensation de bien être. De calme. La même sensation qu'elle ressentait à l'époque où elle offrait ses soins aux plus nécessiteux. L'église avait le même bruit. La même température. La même sensation de passage lorsqu'un membre de foi passait à ses côtés. Fermer les yeux, joindre les mains et prononcer ses prières à cet endroit précis la délivre d'un poids.

" - Votre époux est de retour, ma dame."

Une voix murmurée derrière elle. Clarice n'est pas surprise de la présente de la servante dans son dos, elle est simplement surprise d'entendre ces mots. Votre époux. Elle ne se fait pas à ce terme qui la pousse à ouvrir les yeux. Face à elle, le mur est toujours intact. Pourtant, Clarice se sent différente. L'instant d'avant, elle était une femme de foie envoyant ses mots au Dieu unique pour amoindrir le mal du monde. A cet instant précis, elle redevient la femme d'un individu qu'elle ne connaît que de nom. Que d'histoires. Car ce qu'on raconte de Lorenzo de Medici ne sont que des louanges. Si sa présence aux côtés de cet homme est si bénéfique au monde, qu'il en soit ainsi.

Ses doigts se dénouent, à l'aide du mur elle se redresse. Non qu'elle en a besoin physiquement, mais la dureté du mur lui donne le sentiment de laisser une part du poids de son coeur en arrière. Son coeur qui bat plus fort à mesure qu'elle marche dans les couloirs éclairés de la demeure des Medicis. Elle déambule lentement alors que son esprit est déjà loin. Un bruit de verre atteint son oreille dans un couloir, son visage se tourne vers la provenance du bruit. En approchant doucement, Clarice découvre la silhouette de Lorenzo, debout, au milieu de la salle à manger. A la lumière des bougies, elle voit des gouttes de sang perler de sa main. Ses lèvres s'entrouvrent.

Même si son coeur bat à la même vitesse, la femme s'avance dans la pièce. Lentement, parce qu'elle a peur de briser la distance qui le sépare de son époux. Votre époux. C'est la première fois qu'ils se retrouveront sous ce toit en tant que telle. La première fois qu'elle ose s'approcher de lui en silence, dans son dos. La première fois qu'elle ose le toucher ; lentement, Clarice a lever sa main pour attraper celle de Lorenzo. Comme si ce simple geste pouvait suffire à prendre la douleur ressentie à cause de ses plaies. Clarice tourne la poignet de son époux pour voir l'étendue des dégâts sans pour autant y toucher.

” - Vous semblez rentrer sain et sauf...” Qu'elle souffle du bout des lèvres. Sa voix semble s'amincir à mesure qu'elle parle, enrouée, perdue, apeurée. Un linge propre est posé sur la grande table, elle l'attrape, prête à s'en servir pour réparer son époux. N'était-ce pas son rôle, à l'église ? ” Quel combat intérieur peut-il être si dur, pour vous abîmer à tel point à peine de retour chez vous ?”
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 110
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
Tortue

I will love you more Empty


Lorenzo
de Medici


I can say that I can change the world.

Né à Florence le 1er janvier 1449. Éduqué depuis sa jeunesse pour reprendre le flambeau de son père à la tête de sa ville natale et de la banque familiale, il sait exactement quels sont ses objectifs, même si les défis à relever seront de taille. ϟ Il a d'ailleurs reçu une éducation humaniste. ϟ Il côtoie de brillants érudits, des artistes et des poètes et approfondit ses connaissances dans des disciplines aussi variées que la joute, la chasse, la poésie, le maniement des armes ou l’athlétisme. ϟ On le prépare et on l'implique dans les voyages diplomatiques depuis plusieurs années pour l'initier. ϟ Diplomate. ϟ Les conseils de ses proches ne cessent de faire échos à ses oreilles. ϟ On peut lui reconnaître un talent pour la danse. ϟ Éloquent. ϟ Doué avec les mots. ϟ Il reprend avec sérieux l'oeuvre de son père et de son grand-père pour assurer un avenir à son peuple et à sa famille. ϟ Lorenzo se bat pour la prospérité de son peuple. ϟ C'est un homme d'état. ϟ Il se retrouve inévitablement confronté à la dualité des familles importantes, celles qui cherchent la dominance et l’application de leurs idéaux. ϟ Afin de créer une alliance, il a épousé Clarice Orsini, une femme qu'il respecte et qu'il doit apprendre à aimer, si sa passion ne s'enflamme pas auprès de Lucrezia.



Daniel Sharman :copyright:️ Bazzart
Son épouse arrive silencieusement, mais il ne sursaute pas, glisse plutôt ses yeux sur elle à l'instant où elle initie un premier contact. La peau de la fille est froide et ses doigts sont réservés. Elle le touche pourtant avec délicatesse. Il l'observe. Il constate immédiatement qu'elle le touche comme le ferait un médecin, non pas comme le ferait une amante. Le clair de ses yeux s'abreuve de la vision qui s'offre à lui. Elle, sa partenaire de vie, élégante et pieuse. Sa main, si elle n'était pas blessée, voudrait lui inculquer une nouvelle tendresse, lui montrer comment il aimerait être touché après un long voyage, en manque d'une proximité charnelle. Mais il se dit : une étape à la fois. Il veut d'abord connaître son esprit. S'il y a bien une chose qu'il a adoré, lors de leur première rencontre, c'est son intelligence obstinée, une femme avec qui les discussions pourraient durer des heures s'il trouvait les sujets adéquats, ceux qui la motivent, elle.  

Vous semblez rentrer sain et sauf...
Faites-vous référence à mon voyage ou bien à cette blessure? Car si je suis sain et sauf, vous m'en voyez rassuré.

Tout en restant formel, il tente de se montrer familier. À cet instant, cette jeune femme est assurément plus tendue qu'il ne peut l'être sous le poids de la fatigue. Elle cohabite avec des étrangers, sans la présence et sans le soutien de son époux, l'homme ayant promis devant les dieux qu'il prendrait soin d'elle et de ses besoins. Il est un homme d'état, certes, mais il est également un époux. Même si Lorenzo ne doute point du soutien des domestiques, il n'est pas exempt de ses propres devoirs.

Vous êtes bien traitée, sous ce toit? qu’il souhaite néanmoins entendre de sa bouche.

Les choses ne se sont pas déroulées comme prévue de son côté, mais qu'en est-il de sa famille? Ont-ils vécu des moments difficiles en son absence, ont-il été approchés par les vautours avares de leurs nombreux projets? Ont-ils délaissé Clarice?

À son tour, il regarde l'entaille au creux de sa main. La douleur est vive, mais supportable.

Sir Medici, vous allez bien? s'inquiète une servante qui venait s'informer de leurs besoins.
Apportez-nous le nécessaire pour nettoyer la blessure, exige l’homme, non sans croiser le regard de son épouse.

La domestique se retire aussitôt pour répondre à la demande du maître des lieux. Lorenzo, quant à lui, désigne le tissu du menton, celui que Clarice tient entre ses doigts.

Vous aidiez à soigner les gens dans le besoin? Ne vous arrêtez pas en si bonne voie.

L'homme s'installe sur une chaise, puis invite Clarice à en faire autant. La servante revient uniquement pour déposer un récipient d'eau sur la table ainsi que le nécessaire pour soigner et panser la blessure du Medici. Avant que la dame ne s'éloigne, Lorenzo lui demande poliment si on peut préparer quelque chose à manger et quelque chose de chaud à boire pour sa partenaire. Les doigts froids de la fille le poussent à vouloir la mettre confortable. Quant à son bras, il est maintenant positionné sur la table, donnant l'accès et l'autorisation à Clarice de poursuivre ce qu'elle avait commencé en voulant le soigner. Quand il voit le visage sérieux de la fille, il a envie de sourire, comme s'il espérait qu'elle calque sur lui. Mais elle est difficile à cerner. Il est déterminé, Lorenzo. Elle est si différente des femmes qu'il a croisées. Sera-t-il heureux avec elle à ses côtés? Il inspire longuement.

Nous avons perdu le soutien d'une grande famille, avoue-t-il finalement, la laissant s’activer à sa propre tâche. Je dois rapidement trouver une alternative, sinon nous allons perdre beaucoup et ce serait un coup dur.

Lorenzo se dit que pour obtenir la confiance de Clarice, il se doit de lui donner quelque chose en retour, même si pour ça, il doit être celui qui expose d’abord ses craintes et ses faiblesses. S'ouvrir à elle, est-ce sa manière à lui de se faire pardonner son absence? Ils sont mari et femme, il se doit de s'investir. Il aurait dû le faire plus tôt, il y en est bien conscient. Maintenant qu'il est de retour, il comprend mieux l'importance de son devoir, quand il la voit si détachée de lui. Peut-il seulement apprendre à partager avec elle ce qu'il a vécu avec Lucrezia?

Je suis heureux de vous voir ici, confesse-t-il.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


I will love you more Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
I will love you more
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 123456789... Déclaration !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers historique :: Renaissance-
Sauter vers: