Partagez
 
 
 

 Fire on fire would normally kill us but this much desire, together, we're winners [ft. Maddy'n & Patate douce]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
 
Maddy'n
Maddy'n
Féminin MESSAGES : 295
INSCRIPTION : 10/10/2019
ÂGE : 28
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Pop-Gun

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy / Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3361-once-upon-a-time-maddy-n https://www.letempsdunrp.com/t3983-les-experiences-a-faire https://www.letempsdunrp.com/t3362-my-experiences-maddy-n
patrick

Fire on fire would normally kill us but this much desire, together, we're winners [ft. Maddy'n & Patate douce] - Page 8 Empty

11P324u.png
Elijah "Jay"
Anders

J'ai 30 ans ans et je vis à Oslo, Norvège. Dans la vie, je suis Coach de Sport et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

+ Il pratique l’escrime depuis tout petit. + Accro à l’adrénaline et aux sports extrême.+ Il a frôlé la mort dans l’accident qui a coûté la vie à sa mère. + Né à Copenhague. + Grand-frère de 2 petits monstres après le remariage de son père. + Enfant, il voulait devenir dresseur de chien de traineaux.



Jamie Dornan :copyright:️ Shiya
Difficile de convaincre la belle de se laisser aller à mes caresses, à mes promesses, à notre désir de la chair. Avoir voulu me jouer d'elle ne semblait pas la rendre beaucoup plus réceptive à mes avances. Mais moi aussi je savais me faire sirène, incube, démon de la luxure. Il suffisait de trouver les bons mots, la bonne approche, comme à notre rencontre. Quelques mots intelligemment choisis, et elle pourrait être mienne sur le champ. Enfin, partiellement mienne. J’avais beau avoir proposé d’exclure Loyd quelques instants pour me venger, ce n’était que de la taquinerie, et j’espérais bien qu’il apprécierait le spectacle avant de se joindre à nous. D’autant plus que son indifférence actuelle n’était pas bandante du tout.

Heureusement pour moi, Alexandra commençait à devenir plus réceptive. Il faut quelques caresses, quelques baisers pour enfin apercevoir un soupçon de luxure dans son regard. Parfait ! Nous étions sur la même longueur d’onde elle et moi désormais. Restait à faire céder notre médecin pour qu’il daigne enfin s’occuper de nous, plutôt que de donner des friandises à ma boule de poil comme s’il était chez lui. Un mouvement d’innattention qui me rend plus distrait et docile avec la jeune femme qui se décide à prendre les choses en mains. Nos positions sont inversées, et je me retrouve sur le canapé, petit sourire au coin des lèvres, impatient de voir à quelle sauce elle comptait me manger.

Elle prend le temps de se jouer un peu de moi, sûrement pour me faire payer un peu. A moins que ce ne soit pour que Loyd ait le temps de bien en profiter, car la descente de ses lèvres sur mon corps est incroyablement lente. Ce qui laisse à mon corps tout le temps nécessaire à ce que mon désir commence à se manifester de manière palpable. Mon pantalon me paraît soudain très étroit mais je n’y touche pas, laissant à la jeune femme le loisir de m’en délivrer. Je ne peux pas m’empêcher de regarder Loyd, qui semble toujours paraître de marbre. Pourtant, je suis sûr que ça lui donnait des idées. Mais puisque Monsieur ne voulait pas réagir, j’allais l’aider un peu. Une main dans les cheveux de la jeune femme, je laisse la seconde glisser jusqu’à la cuisse de mon ami sur laquelle je remonte lentement. Si nos premières fois s’étaient déroulées sans le moindre contact entre lui et moi, la possibilité que ce genre de caresses puissent se faire entre lui et moi n’était désormais plus un interdit pour moi. Au contraire, j’en avais de plus en plus envie. Mais n’en ayant jamais parlé avec lui, je ne savais pas dans quel état d’esprit il était et prenait le risque de me faire jeter à tout moment en me rapprochant un peu trop de sa masculinité.
Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1223
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
vol de nez

Fire on fire would normally kill us but this much desire, together, we're winners [ft. Maddy'n & Patate douce] - Page 8 Empty

original.jpg
Alexandra Blomdahl
J'ai 28 ans ans et je vis à Oslo, Norvège. Dans la vie, je suis Créatrice de robe de mariée et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire. Je suis née en Suède

Alexandra, de son nom complet Alexandra Viktoria Aurora Blomdahl, est née en suède, à Stockholm, dans une famille d'artistes. Son père est pianiste, sa mère est artiste peintre et la petite fille a grandie dans l'amour de l'art auprès de ses parents. C'est une romantique, sensible. Le genre de fille qui pleure devant le moindre film. Elle rêve de son mariage depuis toute petite et elle adore la mode. Elle a entreprit des études dans l'univers de la mode. Elle est devenue créatrice de robes de mariées en 2014.


Iga Wysocka
Il avait voulu jouer avec elle, il avait voulu s’amuser à ses dépends et la faire marcher. Fort bien. Alexandra n’allait pas se faire prier pour le lui faire payer. À sa manière cependant. Comme Loyd, d’ailleurs, qu’elle espérait bien tenter de ses agissements, lui qui avait eut tant de facilité à la faire céder un peu plus tôt. Lui qui l’avait, par ailleurs, laissé marcher dans le piège de leur partenaire, quelques minutes, avant de lui avouer que Jay était en train de la manipuler. Ce serait aussi son moyen de se venger gentiment de lui pour ne pas avoir respecté son refus premier. Avant de craquer, après tout, la jeune femme avait bel et bien refusé les avances du médecin, en disant avoir promit d’attendre le sportif. Une requête que Loyd n’avait pas écouté et avait vite, par ailleurs, envoyé valser.

De ses lèvres sur le buste de Jay, la demoiselle entend faire languir ce dernier tout en tentant Loyd alors qu’elle ne laisse guerre de doute sur ce qu’elle compte faire une fois que ses lèvres seront arrivés au bout de leur course. Déjà, les mains de la demoiselle commencent d’ailleurs à défaire la fermeture du pantalon de Jay, cherchant à le dévêtir tandis que ses lèvres continuent leur progression. Repoussant le pantalon de Jay, la créatrice l’en débarrasse tant bien que mal avant de réserver le même traitement à l’unique pièce de tissus le couvrant encore, si bien que le sportif est le premier à finir nu au milieu de son salon, la demoiselle reprenant le cours de ses baisers sur sa peau, descendant vers son désir… Mais son regard est attiré par le mouvement de la main de Jay sur la cuisse de Loyd, accaparant quelque peu son attention. Charmant spectacle. S’ils comptaient se câliner tous les deux devant elle, la jeune femme se dévouait pour jouer le rôle de spectatrice, au moins quelques minutes. D’ailleurs, elle suspend son geste sur le buste de Jay, redressant la tête pour les regarder en se mordillant la lèvre inférieure, curieuse de voir comment Loyd allait prendre cette initiative, sa main venant reproduire le même mouvement sur la cuisse de Jay avant d’envelopper sa masculinité.
Revenir en haut Aller en bas
 
Patate Douce
Patate Douce
Féminin MESSAGES : 436
INSCRIPTION : 25/10/2019
ÂGE : 28
RÉGION : Basse-Normandie
CRÉDITS : idk

UNIVERS FÉTICHE : Réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3396-patate-douce#72133 https://www.letempsdunrp.com/t3992-m-petit-secret-grand-probleme-ecoute-moi-sans-reponse#84052
cat

Fire on fire would normally kill us but this much desire, together, we're winners [ft. Maddy'n & Patate douce] - Page 8 Empty

tumblr_pkb95pvMdd1qiw3fso7_250.png
Loyd
ANDREWS

J'ai 30 ans et je vis à Oslo, Norvège. Dans la vie, je suis Médecin depuis dix ans et je m'en sors plus que bien . Sinon, grâce à ma chance , je suis à toutes les femmes et je le vis plutôt comme une liberté totale.

Enfant unique des Andrews, mère avocate internationale, père chirurgien de renom. J'ai grandi avec ma nounou. Elle est ma figure paternelle, jusqu'à qu'elle soit renvoyé au Mexique. Je la cherche depuis. J'en ai terriblement voulu à ma mère pour cet abandon. D'ailleurs, nos relations sont tendues mais demeurent cordiales en apparence. Mon père est mon modèle.. Je me demande encore comment peut-il aimer ma mère aussi eperdument ? Je souffre de la peur de l'abandon. Impossible de terminer ma nuit avec quelqu'un, pas même mon meilleur ami Jay. J'enchaine les conquêtes, de peur de m'attacher et de finir seul.


Heny Cavill by Angie on Bazzart
Main qui m’interrompt alors que j’étais en train d’apprécier leur petit jeu de séduction tout en me délectant dans leur assiette. Je m’arrête dans mon geste et repose mon méfait. Qui donc ? Main venant de mon meilleur ami. Je le toise. Myocarde qui s’affole. Je crois que je suis tétanisé. Ou excité. Tout s’emmêle. Était-il certain de lui ? C’était quand même un acte définitif. Ou alors, il s’appuie juste sur ma jambe ? Mais, je n’en ai pas l’impression, vu comment il est en train d’attirer mon entrejambe sous sa main. J’avais repensé à notre relation si tout bascule, que se passe-t-il ? Et je n’avais pas trouvé la réponse, du moins, je l’ai toujours fui. C’était dangereux. Cela impliquait plus qu’un coup de bite, à ce niveau mais des années d’amitié, qui vont bruler. Devais-je accepté qu’on se découvre dans un nouveau lien ? On n'en avait pas discuté. Et je doute que ce soit le moment, à présent. Mais s’il faisait le premier pas, c’est qu’il avait pris le temps d’y réfléchir, non ? Et visiblement ma partenaire attendait une réaction également. Trop de pression, qui ne reste pas uniquement dans mon froc. Sans l’exprimer verbalement, je lui laisse le champ libre, bien que j’eusse peur, en ouvrant mon pantalon. C’était un début, je suppose. Je n’avais jamais eu de relation sexuelle avec un homme. Et l’idée de le faire avec un, ne m’avait jamais traversé jusqu’à maintenant. Et encore moins avec Jay. Bon, d’accord, nos queues se frottaient l’une à l’autre mais c’était différent pour moi. On prenait notre pied, pour offrir tant de plaisir à notre sirène. Maintenant, je crois qu’on allait explorer un tout autre niveau. Et je suppose que l’un des deux hommes dans cette maison ne dit pas tout à l’autre, pour qu’il se montre aussi confiant quand il m’empoigne ainsi. J’expire et le laisse s’amuser avec ma sensibilité.


Fire on fire would normally kill us but this much desire, together, we're winners [ft. Maddy'n & Patate douce] - Page 8 Y2SMLgu
Revenir en haut Aller en bas
 
Maddy'n
Maddy'n
Féminin MESSAGES : 295
INSCRIPTION : 10/10/2019
ÂGE : 28
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Pop-Gun

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy / Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3361-once-upon-a-time-maddy-n https://www.letempsdunrp.com/t3983-les-experiences-a-faire https://www.letempsdunrp.com/t3362-my-experiences-maddy-n
patrick

Fire on fire would normally kill us but this much desire, together, we're winners [ft. Maddy'n & Patate douce] - Page 8 Empty

11P324u.png
Elijah "Jay"
Anders

J'ai 30 ans ans et je vis à Oslo, Norvège. Dans la vie, je suis Coach de Sport et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

+ Il pratique l’escrime depuis tout petit. + Accro à l’adrénaline et aux sports extrême.+ Il a frôlé la mort dans l’accident qui a coûté la vie à sa mère. + Né à Copenhague. + Grand-frère de 2 petits monstres après le remariage de son père. + Enfant, il voulait devenir dresseur de chien de traineaux.



Jamie Dornan :copyright:️ Shiya
Mentalement, je me prépare à me faire jeter et en prendre une à n’importe quel instant. Même si je ne laisse rien paraître, mon regard soutenant celui du médecin, j’étais loin d’être serein, et les battements irréguliers de mon cœur pouvaient le prouver. Certes, j’avais déjà eu quelques expériences… Homosexuelles - il fallait que j’arrête de me voiler la face, c’était le mot - mais les contextes étaient si différents. Là, il s’agissait quand même de Loyd, mon meilleur ami depuis quinze, pas d’une vague connaissance qui m’avait fait un peu de rentre-dedans. Il y avait eut tant de choses entre nous, mais celles-ci n’en avaient jamais fait partie. A aucun moment notre relation n’avait été ambiguë, à aucun moment on avait douté de notre sexualité. Mais il est vrai que depuis quelques temps, pendant nos ébats, je me surprenais à lorgner son corps plus que de raison. Je ne sais pas si c’était lui qui me faisait cet effet et si j’avais vraiment refouler tant de choses à son égard, ou bien si c’était les circonstances particulières de nos ébats qui me poussait à vouloir explorer les choses jusqu’au bout. Après tout, si on se laissait aller tous les deux, avec la demoiselle toujours à nos côtés, il y aurait bien plus de caresses et de baisers qu’on oserait l’espérer. Comme maintenant. Entre ma main qui vient lentement titiller le désir de Loyd et Alexandra qui venait faire de même sur moi, j’avoue que ma vigueur se faisait plus présente que jamais. Il y avait une tension palpable entre lui et moi, qui ne semblait pas seulement m’intéresser moi au regard que nous lance la demoiselle.


Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1223
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
vol de nez

Fire on fire would normally kill us but this much desire, together, we're winners [ft. Maddy'n & Patate douce] - Page 8 Empty

original.jpg
Alexandra Blomdahl
J'ai 28 ans ans et je vis à Oslo, Norvège. Dans la vie, je suis Créatrice de robe de mariée et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire. Je suis née en Suède

Alexandra, de son nom complet Alexandra Viktoria Aurora Blomdahl, est née en suède, à Stockholm, dans une famille d'artistes. Son père est pianiste, sa mère est artiste peintre et la petite fille a grandie dans l'amour de l'art auprès de ses parents. C'est une romantique, sensible. Le genre de fille qui pleure devant le moindre film. Elle rêve de son mariage depuis toute petite et elle adore la mode. Elle a entreprit des études dans l'univers de la mode. Elle est devenue créatrice de robes de mariées en 2014.


Iga Wysocka

Revenir en haut Aller en bas
 
Patate Douce
Patate Douce
Féminin MESSAGES : 436
INSCRIPTION : 25/10/2019
ÂGE : 28
RÉGION : Basse-Normandie
CRÉDITS : idk

UNIVERS FÉTICHE : Réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3396-patate-douce#72133 https://www.letempsdunrp.com/t3992-m-petit-secret-grand-probleme-ecoute-moi-sans-reponse#84052
cat

Fire on fire would normally kill us but this much desire, together, we're winners [ft. Maddy'n & Patate douce] - Page 8 Empty

tumblr_pkb95pvMdd1qiw3fso7_250.png
Loyd
ANDREWS

J'ai 30 ans et je vis à Oslo, Norvège. Dans la vie, je suis Médecin depuis dix ans et je m'en sors plus que bien . Sinon, grâce à ma chance , je suis à toutes les femmes et je le vis plutôt comme une liberté totale.

Enfant unique des Andrews, mère avocate internationale, père chirurgien de renom. J'ai grandi avec ma nounou. Elle est ma figure paternelle, jusqu'à qu'elle soit renvoyé au Mexique. Je la cherche depuis. J'en ai terriblement voulu à ma mère pour cet abandon. D'ailleurs, nos relations sont tendues mais demeurent cordiales en apparence. Mon père est mon modèle.. Je me demande encore comment peut-il aimer ma mère aussi eperdument ? Je souffre de la peur de l'abandon. Impossible de terminer ma nuit avec quelqu'un, pas même mon meilleur ami Jay. J'enchaine les conquêtes, de peur de m'attacher et de finir seul.


Heny Cavill by Angie on Bazzart
Progressivement, les barrières de l’amitié se détruisent, à mesure que les lèvres de … Jesaisplusquimaintenant se pose sur ma peau. Il me fait frissonner, le cœur se soulève plus fort qu’à l’accoutumé. Tête qui bascule en arrière. Et je me délecte de la torture qu’il m’inflige. Pour le moment, je ne me questionne pas, je prends ce plaisir qu’il m’offre. Je sais que BabyFace fait de même sur son membre mais je ne regarde pas. C’était une étape bien trop précipitée et ça me gênerait de jouer les voyeurs. Je me mords les lèvres, soupirant d’aise, gémissant par moment. Je découvre que ce salaud est franchement bon dans les travaux manuels et je commence à me poser des questions. Mais pour le moment, j’étais tellement entrain d’apprécier que vague après vague, je me laisse aller, mais je me retiens de gémir du mieux que je peux. Je n’oubliais pas qui me mettait au supplice, et une pointe de gêne perdurait dans nos préliminaires. Yeux fermes, bouche entre ouverte, je ne sais pas pourquoi mais ma main finit par accompagner la sienne et lui montrer le rythme pour me libérer. Ce que je fais au bout de quelques minutes dans un gémissement sourd. Et je réalise la connerie que je viens de faire : J’en suis bloqué et je n’ouvre pas les yeux, de peur de croiser sa réaction. J’ai l’impression de revenir à mes premières fois ; ce qui l’est en soi. Est-ce qu’il en attendait plus de moi ? Genre, coucher ensemble … ça y est, je sens que je vais paniquer. Je respire, et je dédramatise. C’est seulement dans le cadre de nos jeux, rien de plus. J’ai l’air ridicule, maintenant. Je ne dois pas gâcher ce moment-là. Alors, je décide d’être un adulte et je me lève d’un bond, me rhabillant pour aller me nettoyer dans la salle de bain. Bon d’accord, je le laisse à son sort, mais j’ai besoin de reprendre mes esprits. J’ai presque envie d’appeler un Uber et fuir. Cela fait partie de nos ébats, rien de plus. Et c’est normal d’être attiré par l’autre, à force de se voir dans l’effort. Et je me répète ces phrases jusqu’à retrouver mon calme. Et je ressors, sourire timide mais gêné d’avoir non seulement franchi une étape et d’avoir aimé. Je me pose dans le fauteuil.  

- Bon mangez parce que je vais tout finir.


Fire on fire would normally kill us but this much desire, together, we're winners [ft. Maddy'n & Patate douce] - Page 8 Y2SMLgu
Revenir en haut Aller en bas
 
Maddy'n
Maddy'n
Féminin MESSAGES : 295
INSCRIPTION : 10/10/2019
ÂGE : 28
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Pop-Gun

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy / Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3361-once-upon-a-time-maddy-n https://www.letempsdunrp.com/t3983-les-experiences-a-faire https://www.letempsdunrp.com/t3362-my-experiences-maddy-n
patrick

Fire on fire would normally kill us but this much desire, together, we're winners [ft. Maddy'n & Patate douce] - Page 8 Empty

11P324u.png
Elijah "Jay"
Anders

J'ai 30 ans ans et je vis à Oslo, Norvège. Dans la vie, je suis Coach de Sport et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

+ Il pratique l’escrime depuis tout petit. + Accro à l’adrénaline et aux sports extrême.+ Il a frôlé la mort dans l’accident qui a coûté la vie à sa mère. + Né à Copenhague. + Grand-frère de 2 petits monstres après le remariage de son père. + Enfant, il voulait devenir dresseur de chien de traineaux.



Jamie Dornan :copyright:️ Shiya


Je m'apprête à me lever, laissant le temps à Alexandra de se décaler aussi - la surprise l'ayant emporté sur l'excitation - mais le médecin me devance pour se réfugier dans la salle de bain. Salaud ! Je me contente donc d'une serviette posée sur la table pour le moment attendant silencieusement de pouvoir accéder à la salle de bain.

Je n'avais pas pensé pouvoir être si gêné en sortant de cette expérience. J'ai presque l'impression de revivre ma première fois. Mais si à dix-neuf ans, cela est normal, à trente ans, il était plus bizarre de bloquer autant sur un peu de semence dans sa main, surtout quand on avait expérimenté les relations homosexuelles. Mais c'était Loyd… Qui, de retour dans le salon, nous invite à reprendre le repas avant qu'il ne nous laisse plus rien. Je hoche la tête et me lève à mon tour passer rapidement dans la salle de bain pour m'essuyer et me laver les mains. Je me sens sale. Enfin, c'est l'impression que nos comportements me donnent. Comme si j'avais fait quelque chose d'immonde, inacceptable. Je suppose qu'on devrait en parler à un moment, mais… Mon dieu, je n'ai aucune envie d'avoir une discussion sur la potentielle évolution de notre sexualité et relation ! Que ce soit à deux ou à trois. Je me passe un coup d'eau sur le visage pour me rafraîchir. Redevient un adulte Jay, et pas un adolescent qui vient de se masturber ou coucher pour la première fois. Affronter ce qui devait l'être, une épreuve pour moi. Je ressors et rejoins mes partenaires de crimes, reprenant ma place au pied du canapé. Je récupère mon assiette et me remets à manger lentement, cherchant un sujet de discussion bidon pour faire oublier tout ça. Comme si ça pouvait s’oublier… « Ca va le boulot pour vous deux ? » Pas plus bête et générique que de parler travail, pour l’originalité, on repassera.
Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1223
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
vol de nez

Fire on fire would normally kill us but this much desire, together, we're winners [ft. Maddy'n & Patate douce] - Page 8 Empty

original.jpg
Alexandra Blomdahl
J'ai 28 ans ans et je vis à Oslo, Norvège. Dans la vie, je suis Créatrice de robe de mariée et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire. Je suis née en Suède

Alexandra, de son nom complet Alexandra Viktoria Aurora Blomdahl, est née en suède, à Stockholm, dans une famille d'artistes. Son père est pianiste, sa mère est artiste peintre et la petite fille a grandie dans l'amour de l'art auprès de ses parents. C'est une romantique, sensible. Le genre de fille qui pleure devant le moindre film. Elle rêve de son mariage depuis toute petite et elle adore la mode. Elle a entreprit des études dans l'univers de la mode. Elle est devenue créatrice de robes de mariées en 2014.


Iga Wysocka
Il se passait quelque chose d'étrange ce soir. De particulier. Juste sous les yeux de la demoiselle. Quelque chose qu'elle n'avait pas vraiment envisagé, pas vu venir. Elle ignorait qu'ils pouvaient avoir ce genre de penchants l'un comme l'autre. Qu'ils pouvaient en arriver là. C'était bien la première fois qu'ils manifestaient une sorte d'attirance l'un pour l'autre. La première fois qu'ils osaient poser des gestes sur l'autre, la première fois qu'ils osaient s'aventurer dans ces particularités que leur permettait d'explorer leur union pour le moins libertaire. C’était la première fois qu’ils s'autorisent à profiter vraiment de toutes les possibilités offertes par leur relation pour le moins étonnante. Ce rapprochement n’était pas pour lui déplaire, à en voir l’expression qu’elle fixait sur eux, mais il lui semblait malgré tout qu’il y avait une certaine gêne dans l’air. De son point de vue extérieur à la situation, en tout cas, il lui semblait percevoir un certain trouble dans l’attitude des deux hommes, aussi bien l’un que l’autre. Il lui apparaissait que tout n’était peut-être pas bien clair dans leurs esprits. Peut-être que tout ça soulevait réellement un tas de questions, peut-être qu’ils ne savaient pas eux-même ce qu’ils faisaient, ne s’y attendaient pas plus qu’elle et ne l’avaient pas envisagés. Peut-être qu’il n’y avait pas qu’elle qui était surprise par l’évolution soudaine de la situation, quoique la surprise ne soit pas forcément la première émotion qui la traverse.

Alexandra mentirait si elle disait qu’elle comprend parfaitement ce qui se passe quand Loyd se lève, soudainement. Parce que ça non plus, la demoiselle ne l’avait pas vu venir. Elle ne s’était pas attendu le moins du monde à ce que, le plaisir passé, il fuit la situation. Comme Jay par ailleurs qui se tourne vers la table basse, sur laquelle chercher de quoi nettoyer sa main, laissant la jeune femme un peu en plan avec ses interrogations. Il régnait dans la pièce une atmosphère étrange, qui ne disparaît pas le moins du monde lorsque Loyd réapparaît dans la pièce, Jay filant à son tour en direction de la salle de bain. Lexie observe leur manège, Loyd recommandant de rapidement manger avant qu’il ne finisse toute leurs provisions. S’installant dans le fauteuil de nouveau, la demoiselle glisse un regard vers lui avant d’en faire de même avec Jay qui reprend place au pied du canapé. L’ambiance est particulière. Seul le silence se fait entendre dans la pièce, à tel point que l’on pourrait entendre une mouche voler, jusqu’à ce que le sportif se décide à le rompre, demandant si le travail va. Alex en reste pantoise. Est-ce que tout se passe bien au travail, telle est la question que Jay pose en un tel moment, essayant tant bien que mal de dissiper l’étrange ambiance sans y parvenir.

"- Ouai, ça va." répond la demoiselle.

Est-ce qu’elle doit les exhorter à parler ou doit-elle les laisser gérer, seuls, ce qui vient de se passer ? S’attendent-ils à ce que la jeune femme commente ce qu’il lui a été donné de voir ou préfèrent-ils que la créatrice se taise, ne dise rien de ce qui s’est passé ? Lexie ne sait pas vraiment sur quel pied danser, ne sait pas ce qu’il convient de faire en pareille situation. Cela les aiderait-il qu’elle amorce le sujet ou, au contraire, les conséquences seraient catastrophiques ? Elle ne sait pas. La demoiselle nage en eaux troubles, incapable de savoir ce qu’il est préférable de faire. Pesant le pour et le contre, elle porte quelques sushis à ses lèvres, les uns après les autres, pensives. Elle voulait les aider. Mais elle ne savait pas comment. Est-ce que parler serait la solution ? Ou devait-elle accepter qu’ils parlent de tout et n’importe quoi ce soir, sauf de ça ? Les observant de nouveau, elle préfère attendre, se donnant le temps de prendre la température de la situation.
Revenir en haut Aller en bas
 
Patate Douce
Patate Douce
Féminin MESSAGES : 436
INSCRIPTION : 25/10/2019
ÂGE : 28
RÉGION : Basse-Normandie
CRÉDITS : idk

UNIVERS FÉTICHE : Réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3396-patate-douce#72133 https://www.letempsdunrp.com/t3992-m-petit-secret-grand-probleme-ecoute-moi-sans-reponse#84052
cat

Fire on fire would normally kill us but this much desire, together, we're winners [ft. Maddy'n & Patate douce] - Page 8 Empty

tumblr_pkb95pvMdd1qiw3fso7_250.png
Loyd
ANDREWS
J'ai 30 ans et je vis à Oslo, Norvège. Dans la vie, je suis Médecin depuis dix ans et je m'en sors plus que bien . Sinon, grâce à ma chance , je suis à toutes les femmes et je le vis plutôt comme une liberté totale.

Enfant unique des Andrews, mère avocate internationale, père chirurgien de renom. J'ai grandi avec ma nounou. Elle est ma figure paternelle, jusqu'à qu'elle soit renvoyé au Mexique. Je la cherche depuis. J'en ai terriblement voulu à ma mère pour cet abandon. D'ailleurs, nos relations sont tendues mais demeurent cordiales en apparence. Mon père est mon modèle.. Je me demande encore comment peut-il aimer ma mère aussi eperdument ? Je souffre de la peur de l'abandon. Impossible de terminer ma nuit avec quelqu'un, pas même mon meilleur ami Jay. J'enchaine les conquêtes, de peur de m'attacher et de finir seul.


Heny Cavill by Angie on Bazzart
La gênance est palpable, à couper l’air au fil, comme on dit. L’un et l’autre avions franchi un cap auquel nous n’étions visiblement pas prêts. Et clairement me libérer dans les mains de mon meilleur ami ne m’avait pas, jusqu'à que je le fasse, traverser l’esprit. Même ressentir une quelconque envie de sa personne. Mais là, les cartes semblaient être battue. Nous avions pourtant un équilibre avec BabyFace alors pourquoi avions nous fait cet écart ? Depuis quand, Jay y pensait ? Avait-il déjà eu le désir de le faire, avec moi ? Tellement de questions et je suppose que je n’aurais pas de réponses. Ou je n’étais pas prêt à les entendre.  

Question bateau posé qui me fait rire et je réponds dans un hochement de tête. Non là, tout de suite, je voulais surtout partir. Et je prierais aussi fort que possible pour que le boulot m’appelle. Même pour retirer des furoncles, j’acceptais sans sourciller. Et partout mais clairement pas dans ce fauteuil, à crever de gêne.  

Et je suppose que le Destin avait une dette envers. Ou moi, envers lui. Mais mon téléphone sonne bel et bien. Et je saute littéralement de mon fauteuil pour le prendre. Et en plus, c’est mon biper. Amen. La raison me fait perdre le sourire mais c’était toujours une échappatoire au calvaire.  

Je ne me fais pas prier pour enfiler mon manteau. Tant pis pour Jay, au mieux, il dormira ici. Au pire, il appellera un taxi mais là, je ne pouvais pas m’en approcher sans avoir le cerveau parasité.  

- Camion contre voiture, je vous laisse deviner qui l’a emporté. Soyez sage, à tout’ !

Non seulement, je ne leur laisse pas le temps de répliquer mais en plus, je saute quelques marches pour fuir. La situation. Ce trio. Ces sentiments provoqués. C’était trop pour moi. Je n’étais pas prêt. J’aurais dû rester le connard qui ne semblait pas s’adresser à leur futilité. Voilà, je me suis bien fait niquer.  

Lorsque j’arrive à l’hôpital, c’est le chaos total. Je me fais briefer rapidement entourer de mon équipe d’interne. On s’accorde une minute pour assigner chacun à son poste. Maintenant, que je suis dans mon élément, les deux autres n’existent plus.  

Et ils ne le seront pas durant une bonne semaine. J’ai pris le parti de me comporter comme un adulte : faire le mort. Ghoster Jay. Eviter Lexie. Et ne pas trainer dans les mêmes endroits que les deux. Je ne lis plus notre conversation à trois même quand ils me pingent. Comme ça, j’avais toujours l’excuse du boulot qui me maintenait sous l’eau.  



Fire on fire would normally kill us but this much desire, together, we're winners [ft. Maddy'n & Patate douce] - Page 8 Y2SMLgu
Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1223
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
vol de nez

Fire on fire would normally kill us but this much desire, together, we're winners [ft. Maddy'n & Patate douce] - Page 8 Empty

original.jpg
Alexandra Blomdahl
J'ai 28 ans ans et je vis à Oslo, Norvège. Dans la vie, je suis Créatrice de robe de mariée et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire. Je suis née en Suède

Alexandra, de son nom complet Alexandra Viktoria Aurora Blomdahl, est née en suède, à Stockholm, dans une famille d'artistes. Son père est pianiste, sa mère est artiste peintre et la petite fille a grandie dans l'amour de l'art auprès de ses parents. C'est une romantique, sensible. Le genre de fille qui pleure devant le moindre film. Elle rêve de son mariage depuis toute petite et elle adore la mode. Elle a entreprit des études dans l'univers de la mode. Elle est devenue créatrice de robes de mariées en 2014.


Iga Wysocka
Il règne dans le salon de Jay une drôle d'ambiance alors que personne ne parle. Les garçons ne disent pas grand chose, portant leurs questions sur les banalités et nul ne relance vraiment la discussion. La gène, palpable, a envahie totalement la demeure et l'on pourrait entendre une mouche voler. Au milieu des deux, Lexie se sent prise entre deux feux, incapable de se décider sur la marche à suivre, sur la conduite à tenir. Elle devait dire quelque chose ou au contraire, cela pourrait mettre le feu aux poudres ? Elle n'en sait rien et, du reste, le téléphone de Loyd ne lui donne pas l'occasion de prendre cette initiative, alors que le trentenaire saute sur celui-ci, l'air on ne peut plus pressé. Une urgence à l'hôpital de toute évidence comme il les informe rapidement - et sans vraiment les regarder, ni l'un ni l'autre - qu'un camion a percuté une voiture. Ouille. La demoiselle n'a pas besoin d'essayer de deviner l'ampleur des dégâts, elle imagine que ça ne doit pas être joli à voir.

Loyd est parti en un rien de temps, ayant presque enfilé son manteau avant de les prévenir de son départ, les laissant alors seuls dans le salon, l'un et l'autre, muets. Alex jette un regard à Jay, sans rien dire, cherchant encore une fois à savoir si elle devait lancer la conversation, engager le sujet... Mais elle se rétracte, préférant ne pas prendre le risque. Dans le doute... Mais ça ne les avançait pas beaucoup. Elle devait trouver quelque chose, une diversion. De quoi rompre le silence, au moins. Mais quoi ? Il lui semble que Jay est loin, perdu dans ses pensées. Peut-elle l'en extirper ou vaut-il simplement mieux qu'elle rentre, qu'elle le laisse en paix ? La nuit porte conseil après tout, dit-on et peut-être celle-ci donnera-t-elle aux garçons l'occasion de revenir sur les évènements de la soirée, pour mettre les choses à plat entre eux. Elle imagine.

"- On regarde un film ou tu préfères que j'y ailles maintenant ?" souffle-t-elle finalement, tirant l'homme de ses réflexions.

Il accepte. Lexie prépare le film et le lance finalement sur l'écran plat, essayant d'obtenir que l'homme la rejoigne sur le canapé. S'il y consent, la jeune femme se rend cependant bien vite compte qu'il est ailleurs malgré tout, que le film ne parvient pas à le distraire ne serait-ce qu'un peu. Quand il se termine, Jay est resté stoïque presque tout le long. Et la jeune femme éteint sans un mot. Le silence les enveloppe. Elle ne sait quoi dire. Elle voudrait les aider sans savoir comment. Elle avait peur, surtout, d'empirer les choses.

"- Je ne vais pas te déranger plus longtemps..." souffle-t-elle.

Se levant du canapé, Lexie va chercher son manteau qu'elle enfile avant de passer son sac par-dessus son épaule. Elle jette un regard à sa montre. Il est déjà si tard. Et il y a une trotte jusqu'au bar, où elle a laissé sa voiture, comme ils sont venus à pieds.

"- Je... je suis garé au bar..." souffle-t-elle, u moment de prendre congés.

L'homme comprend sans mal son inquiétude. Le temps pour eux de glisser la laisser autour d'une Jade ravie et les voilà qui sortent, marchant en direction du bar dans la nuit sombre. Là, Alex parvient à le faire parler. Un peu. Pas de ce qui s'est passé ce soir. Mais c'est déjà ça. Et ils parviennent ainsi jusqu'à la voiture. L'atteignant, la jeune femme en ouvre la portière, se retournant vers lui avant de monter.

"- Je vous dépose ?" propose-t-elle.

Un moment plus tard, poussant la porte de son appartement, la jeune femme se laisse tomber dans son canapé, fixant le mur en songeant à cette drôle de soirée.  Elle soupire en attrapant son téléphone.

Citation :
Bien rentrée
Des bisous.
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Fire on fire would normally kill us but this much desire, together, we're winners [ft. Maddy'n & Patate douce] - Page 8 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Fire on fire would normally kill us but this much desire, together, we're winners [ft. Maddy'n & Patate douce]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Fire Girls [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: