Le Deal du moment : -47%
CONTINENTAL EDISON – Aspirateur balai et ...
Voir le deal
24.99 €

Partagez
 
 
 

 "Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo / Isaac / Eli [risque NC18]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 15 ... 24  Suivant
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 425
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 31
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Pigeon

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 6 Empty

[quote="Charly"]

Jo' Read
J'ai 37 ans et je vis en prison. Dans la vie, j'étais trafiquante de drogue et je m'en sors plus que mal Sinon, grâce à ma malchance, je suis dans une histoire compliquée avec un agent du FBI et je le vis plutôt mal.

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 6 Tumblr_pc6qb4j8Fa1wxge4uo4_500
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 6 Tumblr_ntww4pAbfi1s59qcio2_400


avatar :copyright:️ ManhattanRedlish


Jo n’avait jamais pensé pouvoir s’entendre si bien avec un gardien de la prison. Et elle s’estimait chanceuse au final que Shaw se soit intéressé à son dossier. Grâce à cette relation, elle savait qu’elle pouvait souffler un peu, être moins sur la défensive tout le temps. Mais elle ne perdait pas de vu que cela pouvait lui apporter des problèmes également. De la jalousie de la part d’autres détenues. Parce qu’elles se seraient fait des idées. Ou parce que leurs attitudes pouvaient être mal interprété. Enfin, cette petite course lui avait fait du bien, ainsi que ces quelques minutes passées seulement avec lui. Pas une seule secondes elle n’avait pensé à Isaac.

Les sous entendues allaient bon train entre eux, et c’était amusant. Mais lorsqu’il évoqua les possible questions des autres femmes de la prison, Jo baissa les yeux avant de souffler : « -on verra... » Elle ne préférait pas. Il avait raison, ça allait discuter. Enfin, elle décida de ne pas penser à cela pour le moment. Elle verrait bien le moment venu. « -de nouvelles ennemis en vue... » ajouta Jo avec un sourire ironique. Pas vraiment envie de se retrouver à nouveau en tête à tête dans les douches avec des problèmes. Encore moins de devoir se défendre, simplement par ce qu’elle parlait avec un gardien.

Un sourire pour Shaw quand il parla d’arrêter de fumer. Très bien, elle aussi alors. Ça serait son défis des mois avenirs. Mais ça leur faisait une raison de moins pour pouvoir faire une petite promenade rien que tous les deux. Jo faisait confiance au gardien pour trouver d’autres mensonges ou d’autres magouilles pour parvenir à l’approcher.

La course du retour fut bien moins amusant, Jo resta au milieu du groupe, évitant les regards des autres. Elle n’avait pas à se justifier, ni à donner des explications. Elle inventerait quelque chose si l’une d’elle posait des questions. La douche fut la bienvenue même si elle était loin d’être aussi savoureuse que lorsqu’elle était chez elle. Pas de musique, pas de longues minutes à laisser l’eau couler sur sa peau. Non, elle avait fait ça au plus vite, restant sur ses gardes comme elle en avait prit l’habitude. Une fois dans sa cellule, elle rangea ses affaires en fredonnant Take your time de Sam Hunt. Sa co-détenue n’était pas encore revenu des douches. Alors elle savourait d’être seule encore quelques minutes. La voix de  Shaw lui fit tourner les talons, et elle lui adressa un sourire : « -j’vais arrêter aussi. Si mon fournisseur officiel arrête, je n’ai pas vraiment le choix de toute façon. » Elle passa une mèche de ses cheveux encore humide derrière son oreille gauche et ajouta : « -et si bien assez fatiguée, j’vais vous foutre le paix comme ça ! » Un clin d’oeil et un sourire en coin avant de souffler : « -bonne soirée à vous. Buvez une bière pour moi. »

Lorsqu’il fut parti, elle s’allongea sur son lit. Ça avait été une bonne journée. Elle se dit qu’il faudrait qu’elle aille faire un tour à la bibliothèque afin de trouver un livre pour s’occuper un peu. Chose qu’elle fit dès le lendemain. Les étagères n’étaient pas vraiment fournit, mais elle trouva quelque chose qui lui convenait. Elle reçue également son affection au service  d’entretien de la prison. Jo était plus que ravi, elle qui détestait passer le balai et la serpillière. Elle se porta volontaire pour les travaux un peu plus mécanique, parce qu’elle avait plus de compétences dans ce domaine que pour le ménage. Même si hors de ces murs elle vendait des vêtements de luxe, la jeune femme avait eut une toute autre jeunesse. Elle n’avait pas uniquement passé son temps à faire cuire des frites. Jo savait se servir d’un tourne vise, d’une perceuse, savait faire la vidange d’une voiture ou bien encore réparer une machine à laver. Non, elle n’était pas uniquement une belle femme. Elle savait également subvenir aux problèmes de son quotidien toute seule.

Deux semaines plus tard, toujours sans nouvelles d’Isaac, elle avait plongé le nez dans le moteur d’un des mini vanne de la prison. Un souci de démarreur à première vu… On lui avait donné une combinaison marron claire, qu’elle avait noué autour de la taille parce qu’il faisait un beau soleil. La jeune femme appréciait qu’on lui ait confié cette tache, lui permettant de s’évader un peu de sa cellule. Le visage près du moteur, elle chantonnait pour elle même toujours la même chanson, cherchant à l’aveugle un tourne vise dans la boite à outil.  

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 460
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Pigeon

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 6 Empty


Elias Shaw
J'ai 40 ans et je vis à San Francisco. Dans la vie, je suis gardien de prison après avoir servi durant 10 ans dans les marines et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien comme ça je profite de la vie.

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 6 Lygr
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 6 22pq


avatar :copyright:️ Morphine



Avec leur souhait d’arrêter de fumer, Elias n’était pas parvenu à trouver une excuse pour revoir la jeune femme ces deux dernières semaines. Il avait arrêté de fumer et Jo aussi par conséquence vu qu’il était son principal et unique fournisseur d’après ces dires. Mais lorsque Hudson le prévint qu’elle avait été commissionnée pour s’occuper des véhicules de la prison, le gardien ne s’était pas fait prier pour la rejoindre sous le soleil de plomb de San Francisco. Il salua le gardien en faction qui avait la charge de la surveiller, lui faisant comprendre qu’il prenait la relève. Il resta un instant interdit devant son apparence, la tête sous le véhicule. Qui aurait cru qu’une femme qui faisait de la mécanique pouvait être sexy ?! Bah quoi ? Il ne couchait peut-être pas avec ses prisonnières, mais il avait quand même des yeux ! Ce n’était pas parce qu’on était au régime qu’on ne pouvait pas regarder le menu et il prenait plaisir à regarder ledit menu. Un petit rire en la voyant chercher les outils à l’aveugle et il décida de lui venir en aide.

Elias s’accroupit à ses jambes et lui tendit un outil « C’est ça que tu cherches La Miss ? » avant d’ajouter « Si j’avais su que tu aimais autant la mécanique, je t’aurais ramené ma moto » et sourit tout en posant sa main sur son genou « Très sexy la tenue » avant d’ajouter, tout en lui tendant un soda frais « Pas de clope, mais je pense que ça te fera du bien » avant de prendre place sur le sol, au soleil et bu une gorgée de sa propre canette « C’est Daryl qui m’a prévenu que tu avais trouvé de quoi t’occuper. Je ne savais pas que tu étais manuelle » avant de se reprendre « Enfin je veux dire, je ne pensais pas que tu faisais du bricolage ». Un sourire sur ses lèvres « Tu m’as manqué pendant ces deux semaines, Daryl n’a pas autant de conversation que toi ». Après tout, son ami le faisait chier à longueur de journée alors il avait bien le droit de lui rendre la pareille « Comment ça va toi ? » Et en lui demandant cela, il parlait d’elle, mais aussi de sa relation avec son petit-copain qui semblait être aux abonnés absent depuis son écart de conduite. Tu parles d’un mec !




"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 6 Owvh
Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 425
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 31
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Pigeon

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 6 Empty


Jo' Read
J'ai 37 ans et je vis en prison. Dans la vie, j'étais trafiquante de drogue et je m'en sors plus que mal Sinon, grâce à ma malchance, je suis dans une histoire compliquée avec un agent du FBI et je le vis plutôt mal.

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 6 Tumblr_pc6qb4j8Fa1wxge4uo4_500
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 6 Tumblr_ntww4pAbfi1s59qcio2_400


avatar :copyright:️ ManhattanRedlish

Jo était concentrée, sur ce qu’elle faisait mais aussi sur ce qu’elle chantait. Elle savait qu’un gardien se trouvait pas loin pour la surveiller, mais elle ne pensait pas entendre la voix de Shaw. Chose qui la fit sursauter, et se cogner le front par conséquent. Sortant de dessous la voiture, allongée de tout son long une main sur le front, Jo se mit à râler : « -ah putain mais tu peux pas prévenir quand tu débarques ! » Elle se frotta le front pour faire passer la douleur, héritant ainsi d’une belle trace noir sur le visage. Le soleil dans les yeux, elle les plissa pour pouvoir regarder le gardien. Elle réalisa soudain qu’elle l’avait tutoyé. Bon tant pis ça passerait comme ça. Jo se redressa, assise sur la planche qui lui servait à rouler sous le véhicule. « -désolé, vous m’avez surpris. » Un sourire en coin tout en plaçant sa main en visière pour le voir un peu mieux. « -merci du compliment... » souffla Jo en se disant que c’était vraiment un beau parleur.

Jo posa ses outils dans la caisse, et réceptionna la canette. « -c’est gentil, j’vais faire une petite pause comme ça. » Elle l’ouvrit, et prit une gorgée tout en écoutant ce qu’il racontait. Jo sourit avant de répliquer : « -j’vous ai dis que tout n’était pas marqué dans mon dossier, et que j’avais bien des talents cachés. Visiblement vous ne pensiez pas à ce genre de talents. J’vendais de la drogue, pas mon cul... » C’était de l’humour, contenant la pure vérité. Elle savait très bien qu’après leur course de la dernière fois, il lui avait sans doute attribué d’autres talents, après ce qu’elle avait laissé sous entendre. Elle se massa une nouvelle fois le front en levant les yeux comme si elle pouvait voir une bosse pousser de cette façon. « -et moi j’appelle ça de la mécanique, pas du bricolage. Le bricolage c’est quand on bidouille. » Bon ba voilà il était là, et elle ne faisait déjà que sourire. C’était agaçant et plaisant à fois.

« -oh... » souffla Jo quelque peu surprise que Shaw lui dise si franchement qu’elle lui avait manqué. « -ah moi je le trouve pourtant très intéressant comme gars! » répliqua Jo comme si elle avait passé des heures à lui parler. Ce qui était totalement faux. Elle l’avait croisé deux ou trois fois durant les semaines qui venaient de s’écouler. Ils avaient échangé des banalités. Rien d’autre. Mais elle voulait voir la réaction de Shaw. Et s’amuser de ça.

«-moi ? Et bien ça va, enfin un peu mal à la tête depuis quelques minutes mais ça va. » A nouveau elle lui adressa un sourire amusée. « -et vous ? Pas trop dur la vie sans clope et sans avoir la possibilité d’être en ma divine présence ? » Jo se mit à rire de ses propres conneries, avant de boire une nouvelle gorgée. Elle avait dépassé le stade je me morfonds sur mon sort. Isaac donnerait des nouvelles quand il le voudrait. Elle n’allait pas déprimer pour autant. Le but était de s’adapter au mieux pour survivre, enfin vivre ici sept années. Alors elle s’y était employée. Parlant un peu plus avec certaines détenues. « -ah j’ai fais croire à deux nanas qu’on avait couché dans votre bureau ça vous gêne ? » Elle avait prit un air très sérieux pour dire cela, mais son sourire revint très vite à la charge. Oh merde, il avait raison… Lui aussi il lui avait manqué


Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 460
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Pigeon

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 6 Empty


Elias Shaw
J'ai 40 ans et je vis à San Francisco. Dans la vie, je suis gardien de prison après avoir servi durant 10 ans dans les marines et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien comme ça je profite de la vie.

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 6 Lygr
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 6 22pq


avatar :copyright:️ Morphine



Un boom résonna. Un peu comme le bruit d’un crâne cognant contre de la ferraille, soit un peu comme Jo en cet instant et il l’entendit râler, le tutoyant même, mais cela amusa le gardien qui ne s’en offusqua pas, bien au contraire. Un sourire sur les lèvres, il attendit qu’elle sorte de dessous le vanne et voilà que le vouvoiement avait repris « Ça n’aurait pas été surprise sinon La Miss ». Et il ne fallu pas une minute de plus pour qu’Elias lui fasse un compliment sur sa tenue. Oui, elle était sexy et en voyant son petit sourire, cette dernière apprécia le compliment. Il lui fit un clin d’œil pour seule réponse avant de s’installer sur le sol chaud « Je suis arrivé au bon moment alors ». C’était aussi l’occasion pour lui de sortir du bloc et de prendre un peu l’air.

Elias haussa les sourcils en entendant la jeune femme et sa manière de parler. Elle vendait de la drogue, pas son cul. Il s’en était douté, mais devait bien avouer que son langage le surpris un peu, mais le fit sourire « Pourtant tu m’avais dit que tu avais d’autres talents donc bon ». Oui ok, il cherchait le bâton pour se faire battre en évoquant de telle chose, mais sa silhouette, sa manière d’être, il ne doutait pas de ses talents… Bon, on va arrêter les pensées de ce genre pour le moment ! Ce n’était pas le moment. La chaleur lui réveiller ses ardeurs. Il allait devoir s’apaiser un peu ! « Tu m’as comprise, c’est le principal ». C’était fou comment elle arrivait à le faire sourire, à lui faire penser à autre chose. C’était étrange et agréable à la fois. C’est pour ça qu’il lui avoua lui avoir manqué et sa réaction le fit sourire « Tu es étonnée ? Je ne t’ai pas manqué ? Je suis déçu… Blessé même » fit-il faussement vexé avant de froncer les sourcils « Parce que tu parles avec Daryl ? ». Et voilà que l’ancien militaire devenait un peu jaloux. Bien. Ça promettait ! Il prit une gorgée de son soda frais pour penser à autre chose et se mit à rire « Je suis vraiment désolé La Miss ». Elias s’en voulait de la bosse qui commençait doucement à apparaitre sur son front. Il n’avait pas pensé que sa venue surprise de conclu de cette manière…

Il prit une nouvelle gorgée de soda tout en fermant les yeux sous la chaleur du soleil « La clope ça va, mais toi…C’est plus compliqué ». Elias attendit un instant ainsi avant de baisser la tête et de poser ses yeux clairs sur Read « Mais je m’y fais vu que tu m’as abandonné au profit de Daryl. Je retiens ! Vous êtes des traites » et il releva de nouveau la tête pour profiter du soleil tout en prenant une petite gorgée de soda qu’il avala de travers en entendant la prisonnière. Il toussa un peu avant de regarder Jo. Elle plaisantait ?! Elle voulait jouer ? Ils allaient jouer pensa-t-il.
« Je ne suis pas un homme qui ment mademoiselle » il s’approcha de la jeune femme, assez près pour sentir son souffle contre sa peau et laissa son regard passer de ses lèvres à ses yeux « On ne va pas avoir d’autres choix que de le faire » Sa voix avait perdu en décibel alors qu’il s’était encore plus rapproché du visage de Read, les lèvres légèrement entre-ouverte et souffla « Je t’attends à mon bureau vers 21H alors » avant de sourire et posa ses doigts sous son menton pour mieux voir sa blessure « Une poche de glace et ça devrait aller. Je vais te chercher ça ».

Elias se releva et partit rapidement chercher une poche de glace à l’infirmerie qu’il ramena en moins de temps qu’il fallait pour le dire et la déposa sur le front de la jeune femme « Ça devrait aider un peu La Miss » et se réinstalla sur le sol « Tu peux me tutoyer au fait. Enfin quand on est tous les deux. Ça fait moins formel comme ça ». Ce petit éloignement lui avait ainsi permis de se calmer un peu...





"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 6 Owvh
Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 425
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 31
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Pigeon

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 6 Empty


Jo' Read
J'ai 37 ans et je vis en prison. Dans la vie, j'étais trafiquante de drogue et je m'en sors plus que mal Sinon, grâce à ma malchance, je suis dans une histoire compliquée avec un agent du FBI et je le vis plutôt mal.

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 6 Tumblr_pc6qb4j8Fa1wxge4uo4_500
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 6 Tumblr_ntww4pAbfi1s59qcio2_400


avatar :copyright:️ ManhattanRedlish


Ah ba pour une surprise, c’était gagné ! Et elle s’en souviendrait pour quelques jours avec la bosse qui était en train de lui sortir au milieu du front ! Mais bon… Cela lui permettait une petite pause qu’elle n’avait pas osé s’accorder, et puis de discuter un peu également. Jo avait sans doute été un peu fort dans ses mots, mais c’était la stricte vérité. Bien qu’elle ait fait de lourds sous entendu lors de leur dernière entrevue, elle ne faisait pas partie de ce genre de femme. Son sourire se fit moqueur. Shaw semblait un peu perdu dans ses justifications. C’était marrant la façon qu’elle avait de le désarçonner si facilement.

« -je n’ai pas dis ça... » ajouta Jo pour semer un peu plus le trouble dans l’esprit du gardien. Comme si elle allait balancer haut et fort qu’il lui avait manqué ! C’était en partie vrai, mais il serait bien trop heureux de le savoir. Et puis elle aimait bien jouer avec lui. Il l’avait bien chercher, c’était lui qui avait voulu de cette sorte d’amitié à la base. Elle, elle n’avait rien demandé. Un regard puis une nouvelle gorgée de soda, sans confirmer ou démentir. Est ce que ça lui posait vraiment un problème si jamais elle discutait avec un autre gardien ? Hudson était son ami non ?

Jo hocha légèrement la tête en se pinçant les lèvres. Des traîtres, rien que ça. « -j’ai bien plus de mal à m’habituer à la vie sans clope pour ma part. » Oui, bien sur, encore une fois, elle n’allait pas lui dire qu’il lui avait manqué. Elle n’avait pas passé tout son temps à se languir de lui. Quelque fois, elle avait eut envie de le voir apparaître avec une excuses bidons, histoire de pouvoir parler un peu. Mais rien de plus. Cela ne l’empêcha pas de lui adresser un sourire franc et malicieux.

Jo se mit à rire à nouveau lorsqu’il manqua de s’étrangler. Ça connerie avait marché ! Ce fois-ci, elle ne bougea pas d’un centimètre lorsqu’il s’approcha d’elle, souriant en entendant qu’il n’était pas un menteur. « ça pourtant c’est un mensonge... » souligna Jo un sourire au coin des lèvres. Il n’avait fait que ça depuis qu’elle était ici. Mentir pour trouver des excuses de la voir. Elle lui répondit à voix basse, son regard dans le sien : « ça va être compliqué pour moi de vous rejoindre à cette heure-ci... ». Elle savait qu’il ne ferait rien. Ça n’était pas la première fois qu’il s’approchait d’elle ainsi. Cela faisait parti du jeu. De leur jeu.

Il se leva pour aller lui chercher de la glace. C’était gentil de sa part vu que c’était sa faute si elle se coltinait une bosse ! Jo le laissa s’éloigner sans rien dire, souriant avant de prendre une nouvelle gorgée de soda. Le soleil lui faisait un bien fou. Elle n’avait pas la moindre idée de l’heure, mais elle espérait qu’il en restait suffisamment pour pouvoir rester ici encore un bon moment. Retrouver son lit entre ces quatre murs, ça ne la tentait pas du tout.

« aïheu ! »
râla Jo alors qu’il posait la poche de glace sur son front. Bon c’était plus pour l’emmerder qu’autre chose. Elle se saisit de la poche, ses doigts touchant ceux de Shaw au passage. Elle le regarda s’asseoir à nouveau, hésitant sur la démarche à adopter. Elle allait essayer, mais pas sur qu’elle parvienne à utiliser le tutoiement si facilement. « ok... » répondit Jo avant d’ajouter : « c’était une connerie hein, je suis pas allée raconter un truc pareil à qui que se soit. » Un sourire et elle reprit : « enfin j’ai hésité puis je me suis dis qu’elles allaient vouloir des détails et le souci c’est que je n’ai aucune idée de vos performances. Enfin de TES performances. » Une autre gorgée de son soda avant de reprendre : « j’avais pas non plus envie de te créer des soucis en plus à gérer. Contenter tout le monde, ça doit être compliqué. » Ah il avait raison, ça lui faisait vraiment du bien cette petite pause discussion avec lui. « d’ailleurs en parlant de ça, vous avez personne dans votre vie ? » C’était la première question personnelle qu’elle lui posait. Il lui avait parlé d'un rupture douloureuse mais rien de plus concernant le présent. Il choisirait peut-être de ne pas lui répondre, ou lui dirait d’aller se faire foutre, comme elle le lui avait si bien conseillé plus d’une fois. S’il ne répondait pas, Jo ne se vexerait pas. C’était lui le maître ici, il faisait ce qu’il voulait.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 460
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Pigeon

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 6 Empty


Elias Shaw
J'ai 40 ans et je vis à San Francisco. Dans la vie, je suis gardien de prison après avoir servi durant 10 ans dans les marines et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien comme ça je profite de la vie.

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 6 Lygr
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 6 Luke%2Bevans%2Bsexy%2Bgif%2B23


avatar :copyright:️ Morphine



La prisonnière semblait prendre plaisir à s’amuser à ses dépends en ne lui avouant pas, de manière explicite, qu’elle lui avait manqué, ou encore son silence lorsqu’il évoqua Daryl et leur soi-disant conversation en son absence. Il ne fut pas blessé, mais plutôt amusé par sa manière, bien à elle, de le taquiner. Après tout, il savait qu’il lui avait manqué sinon elle aurait trouvé une excuse pour se débarrasser de lui à chaque fois qu’il lui avait proposé de passer du temps en sa charmante compagnie. « Tu t’en remettras » lui dit-il en évoquant la clope. Les pauses clopes dans la cour lui manquait aussi, mais c’était ainsi. Il avait bien trop craché ses poumons la dernière fois pour oser retoucher à cette saloperie. Elle avait gagné une fois, pas deux. Il avait une réputation à tenir tout de même !

Puis la conversation dériva sur une pente plus glissante, permettant ainsi à Elias de se rapprocher dangereusement de la prisonnière, jouant avec elle… Ou pas. Un petit sourire en coin sur ses lèvres à lui aussi « Ça fait mon charme » parce qu’en vérité, il ne faisait que mentir. Mais ce n’était jamais de grand mensonge. C’étaient plutôt des mensonges gentils, qui lui donnait un côté un peu filou « On s’arrangera La Miss » tout en continuant de s’approcher de ses lèvres. Il aurait pu l’embrasser, goûter ses lèvres, mais il s’abstint. Ce n’était pas le moment de déraper de la sorte, ni l’endroit et elle avait quelqu’un dans sa vie, même s’il semblait faire partie des abonnés absents depuis quelques semaines.

Pour se changer les idées, il partit chercher une poche de glace qu’il déposa sur le front de la jeune femme qui grimaça, ce qui le fit sourire « Douillette ». Il laissa Read prendre possession de la poche après avoir laissé un instant leurs doigts les uns sur les autres et reprit place à même le sol. Il lui proposa de le tutoyer pour supprimer toute formalité entre eux, en tout cas en privé. En public, c’était une autre paire de manche et elle sembla accepter, ce qui le fit sourire. Il laissa son regard se perdre sur l’horizon, profitant d’un semblant de calme ambiant.

Elias reposa ses yeux clairs sur sa partenaire de pause et acquiesça tout en souriant avec douceur, la laissant poursuivre et il se mit à rire lorsqu’elle passa du vouvoiement au tutoiement, tout en évoquant ses performances dans le domaine et son rire s’accentua en l’entendant parler de contenter tout le monde « Tu aurais pu dire que j’étais nul, j’aurais eu à contenter personne comme ça » Même si ce n’était pas le cas, en tout cas, pas à sa connaissance « Mais si tu veux et quand tu veux je te montre mes performances. Comme ça tu pourras être honnête et dire que je suis vraiment le meilleur coup de ta vie » Un petit regard en coin et prit une gorgée de son soda qui commençait à tomber à température ambiante.

Elias fut par contre étonné de la question qui suivit. Il n’était pas habitué aux questions personnelles. Enfin, lui, il lui en avait posé, mais il était gardien et avait eu accès à son dossier, donc ce n’était pas bien compliqué. A l’inverse, ça l’était davantage. Une nouvelle gorgée et répondit « Tu m’as encore vouvoyé La Miss » et repris avec plus de sérieux qu’à son habitude « Non, je n’ai personne depuis un moment. En fait, depuis que ma fiancée m’a quitté pour un ami alors que je tentais de survivre au front pour la rejoindre en un seul morceau, je n’ai eu que des relations d’un soir » Un silence et ajouta tout en posant son regard sur Read « Je ne suis plus amoureux d’elle. Je ne fais pas ça pour l’oublier, mais plutôt en attendant quelqu’un de posé ». Il se mit à rire doucement, comme mal à l’aise « Tu ne voulais sûrement pas savoir tout ça. Désolé. Bâillonne-moi la prochaine fois… Pourquoi tu t’es lancé dans le trafic de stupéfiant ? » Il justifia sa question en ajoutant « Je sais que tu as quelqu’un, même si c’est un peu l’Homme invisible en ce moment » et grimaça à ces dernières paroles, comme s’il se sentait mal pour la jeune femme.





"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 6 Owvh
Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 425
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 31
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Pigeon

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 6 Empty


Jo' Read
J'ai 37 ans et je vis en prison. Dans la vie, j'étais trafiquante de drogue et je m'en sors plus que mal Sinon, grâce à ma malchance, je suis dans une histoire compliquée avec un agent du FBI et je le vis plutôt mal.

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 6 Tumblr_pc6qb4j8Fa1wxge4uo4_500
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 6 Tumblr_ntww4pAbfi1s59qcio2_400


avatar :copyright:️ ManhattanRedlish

Ils jouaient avec le feu, mais ne risquaient ils pas de se brûler ? A chaque rencontre, ils poussaient les sous entendues encore un peu plus loin. Cela faisait maintenant trois fois que Shaw s’était approché d’elle de cette façon. Est ce qu’elle devait le remettre à sa place ? Ou bien mettre des limites ? Après tout ils étaient humains. Et ce genre de reflexions, ce type de sujet pouvait très bien laisser penser des choses. Mais ils étaient aussi tous les deux majeurs, vaccinés, et conscient de tout ça non ? Alors pourquoi devrait elle lui dire ? Non… Jo décida de garder cela pour elle, si jamais ça allait plus loin, alors elle dirait stop, gentiment. Mais stop quand même.

« oui mais moi je ne suis pas une menteuse compulsive ! » répliqua Jo en souriant toujours et encore. « et puis sincèrement, elles ne m’auraient pas cru. » Elle termina son soda, tenant toujours la poche de glace sur son front. C’était en train de lui geler le cerveau. « j’suis pas du genre à regarder, désolée. » souffla-t-elle en interprétant mal ses paroles exprès. Ba quoi il avait dit je te montre ! Ça voulait pas forcement dire que c’était elle qui allait participer ! Oh et puis c’était trop amusant de le charrier.

« je sais mais vu ma question, j’voulais pas que ça soit interprété juste après ce beau sujet ! » Non, elle ne voulait pas qu’il pense qu’elle se croyait tout permit avec lui. Ça n’était pas le cas. Elle avait juste voulu en savoir un peu plus sur lui. Histoire de le connaître un peu, et de discuter tout simplement. Pour que leur relation ne soit pas à sens unique. Jo était peut-être une détenue, mais cela ne l’obligeait pas à être interférente à la vie du gardien.

« -non soyez… ne sois pas gêné, c’est moi qui suis désolée, je pensais pas plomber l’ambiance ainsi. Et je prends ce que vous… rah… tu me donnes. Tu n’étais pas obligé de répondre du tout. » Elle lui adressa un sourire sincère, et un peu désolée que ça se soit terminé de cette façon avec son ex. « -et y’a rien de mal aux histoires d’un soir. Chacun mêne sa vie comme il le veut. Vous… Tu n’as pas à te justifier devant moi. » Ou la non, il n’avait pas à le faire. Vu la vie en bordel de la jeune femme, elle n’était personne pour le juger. « -des fois ça évite bien des emmerdes... » ajouta Jo en se levant.

Elle regarda Shaw encore assis au sol. « oh si on commence sur ce genre de sujet, va falloir que tu bosses avec moi, sinon le vanne sera jamais réparé. » Oui, si elle devait lui parler de sa vie, autant qu’ils bossent en même temps. Enfin, peut-être qu’il ne savait pas tenir une clé anglaise. « -j’ai pas besoin de toi, cela dit en passant. » Non, elle ne voulait pas qu’il la croit incapable de gérer la réparation. Il pouvait très bien resté assis là. Elle posa une main sur sa nuque et la massa quelques secondes en entendant ce qu’il dit au sujet d’Isaac. « -c’est ma faute, si je n’étais pas partie en boudant comme une gamine, on en serait pas là. » Mais elle prenait note qu’il n’avait pas oublié l’existence d’Isaac. Comme quoi, elle avait bien fait de ne pas remettre les choses en place.

Jo posa la poche de glace qui avait bien fondue, au profit d’un outil de la boite, celui qu’elle cherchait lorsque Shaw était arrivé un peu plus tôt. Elle s’allongea à nouveau sur la planche avant de dire : « -interdit de mater ! » Un sourire pour le gardien avant qu’elle ne disparaisse sous la voiture. « -ma mère m’a élevé seule. Mon père n’ayant pas assez de cran pour assumer sa paternité trop jeune je suppose. Ça a toujours été la galère. Elle avait trois jobs lorsque j’avais sept ans. Et ça ne couvrait pas tout les frais. J’ai commencé à dealer à 16. Parce que c’était facile, parce qu’on est venu me chercher pour le faire. Et parce que j’étais douée pour ça aussi. » Jo était heureuse d’être sous la voiture pour parler de ça. Ainsi elle n’avait pas à voir le regard de Shaw, non son visage. Elle ne verrait pas les jugements ou les étonnements qui pourraient s’y peindre. « -je me suis jurée de jamais plus être dans la misère. C’était de l’argent facile. Je me suis jurée aussi de jamais avoir d’enfant pour ne pas lui pourrir la vie comme la fait ma mère. » Elle était dure. Parce que cette femme l’avait aimé. Pourtant, à cause de cet argent manquant, elle n’était jamais là. Jo avait grandit seule. Comme elle pouvait. Faisant de mauvais choix.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 460
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Pigeon

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 6 Empty


Elias Shaw
J'ai 40 ans et je vis à San Francisco. Dans la vie, je suis gardien de prison après avoir servi durant 10 ans dans les marines et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien comme ça je profite de la vie.

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 6 Lygr
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 6 Luke%2Bevans%2Bsexy%2Bgif%2B23


avatar :copyright:️ Morphine



Après tant d’années à bosser dans cette prison, c’était bien la première fois qu’il prenait du temps pour discuter ainsi avec une prisonnière, enfin de cette façon tout du moins. Comme s’ils n’étaient pas entourés de grillage, de sentinelles armées et de barreaux. C’était étrange, mais il aimait ça. C’était naturel, sans prise de tête et surtout. Ils se taquinaient mutuellement, se parler librement sans craindre du jugement de l’autre et ça faisait du bien, d’autant plus dans ce genre d’endroit « Eh ! Faut bien un défaut au tableau. Je ne peux pas être parfait ». Il était vantard, mais c’était pour plaisanter. Il avait des défauts, plusieurs mêmes, mais il préférait en jouer. C’était plus drôle comme ça après tout « Pourquoi ça ? Je n’ai jamais passé autant de temps avec une prisonnière, ça peut faire jaser » En tout cas, ça jaser avec Daryl qui n’arrêtait pas de le taquiner avec ça, lui demandant souvent s’il n’était pas en droit de tomber amoureux pour expliquer cette fixette qu’il avait pour la jeune femme. Il restait souvent silencieux, détournant la conversation sur autre chose. Il n’était pas amoureux et ne faisait pas de fixette. Il aimait juste jouer avec le feu sembla-t-il. Un rire résonna « Après, tu peux participer aussi si tu veux. On ne sera jamais trop de trois ». Bon, pas sûr qu’il s’en sorte avec trois nanas, quoi que… A tester pensa-t-il.

Mais il revint sur la planète terre, loin de ses fantasmes lorsqu’elle lui posa une question personnelle concernant sa vie sentimentale. Il sourit lorsqu’il lui rappela qu’elle avait le droit de le tutoyer et comprit le vouvoiement. Il planta un peu l’ambiance en expliquant la situation et s’en voulu. Les taquineries et les sous-entendus étaient bien loin soudainement « J’avais envie d’être sincère et puis ça fait du bien d’en parler » Il lui sourit avec tendresse tout en acquiesçant. Après tout, il n’y avait pas de mal à se faire du bien sans se prendre la tête. Il passait du bon temps, profitait de la vie en buvant quelques verres, finissant la nuit avec différentes femmes plusieurs fois par semaine. Pas de question. Rien « Tu parles de toi et de Isaac ? Qu’une nuit, ça t’aurait causé moins de soucis ? » Il n’était pas flic, mais il savait écouté et c’était ce qu’elle laissait sous-entendre. Enfin, il le supposait.

Un nouveau rire alors qu’il la regarda se lever « Mais je bosse là, je te surveille. C’est un boulot à temps plein » Fit-il tout en fermant les yeux pour profiter du soleil « Ça fait toujours plaisir La Miss » Rétorqua-t-il alors qu’il se levait à son tour pour prendre appui contre le vanne, les chevilles croisées, une main dans la poche et l’autre tenant la canette. Il laissa son regard déshabiller Jo qui s’installa sur la planche et se racla la gorge « Je ne mate jamais voyons » Il prit une gorgée de son soda chaud et écouta attentivement la jeune femme.

Chaque prisonnier n’était pas là par pure folie, ceux-là étaient envoyés dans un institut particulier. Mais les gens comme Read, ils avaient une histoire. Il resta un moment silencieux après qu’elle eut terminé son histoire « La vie peut être une sacrée saloperie lorsqu’elle s’y mettait… Tu sais, je suis peut-être du côté de la justice, mais si j’avais eu une histoire comme la tienne, j’aurai sûrement pris les mêmes décisions… » Par chance, il était né avec une cuillère en argent dans la bouche. Il n’avait jamais manqué de rien en dehors d’un père absent, lui aussi en raison de ses choix. « Tu sais La Miss, si tu avais des enfants, je ne pense pas que tu commettrais les mêmes erreurs que ta mère » Il posa sa canette sur le capot et s’accroupit, posant sa main sur le mollet de Read, pour l’attirer à lui afin de voir son visage et lui sourit « C’est pour ça que je sais que tu ne feras pas ta peine complète. Si le juge te voit comme je te vois, tu ne feras pas 7 ans La Miss ».






"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 6 Owvh
Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 425
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 31
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Pigeon

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 6 Empty


Jo' Read
J'ai 37 ans et je vis en prison. Dans la vie, j'étais trafiquante de drogue et je m'en sors plus que mal Sinon, grâce à ma malchance, je suis dans une histoire compliquée avec un agent du FBI et je le vis plutôt mal.

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 6 Tumblr_pc6qb4j8Fa1wxge4uo4_500
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 6 Tumblr_ntww4pAbfi1s59qcio2_400


avatar :copyright:️ ManhattanRedlish

Jo avait noté dans un coin de son esprit que Shaw était conscient que parler ainsi ensemble pouvait avoir des répercutions. Est ce qu’il mesurait celles que cela pouvait avoir sur elle ? Elle l’espérait. Enfin pour le moment, aucune des autre détenue n’était venu lui cracher au visage et la traité de traînée. Elle s’était mise à rire en entendant la réflexion du gardien : « -vous êtes tous des vantard à ce sujet, comme si vous étiez capable de contenter trois femmes à la fois. » Elle ne doutait pas de ses capacités au lit, mais bon… Il ne fallait pas qu’il prenne ses rêves pour une réalité.

Jo ne répondit pas à sa question au sujet d’Isaac. Mais oui, c’était ce qu’elle sous entendait. Si elle s’était contentée de céder la première nuit, jamais sa vie ne serait devenue ce qu’elle était aujourd’hui. Elle ne serait pas tombée amoureuse d’un homme qui n’avait pas le profil qui collait avec le sien. Et surtout, elle ne serait pas en prison.

« -et après ça dit être fatigué... » railla Jo en levant les yeux vers le ciel. Une fois sous le vanne elle lâcha : « -tu peux pas t’empêcher de mentir trois secondes ? » Comme s’il ne l’avait pas regarder la tête au pieds. C’était lui qui avait avoué la trouver sexy habillée ainsi, allongée les mains dans le cambouis.

Elle décida de répondre à sa question, lui expliquant ainsi son histoire dans les grandes lignes. Vu qu’elle était sous le vanne, et qu’elle ne voyait pas son visage, Jo ne su pas vraiment s’il était sincère ou non. Mais elle répliqua : « si je devais revivre ça, je ne changerais rien. Parce que… Tu va trouvé ça horrible et penser que je suis vraiment quelqu’un de mauvais mais j’aimais ma vie ! » Oh oui putain, elle adorait sa vie. Son magasin, ses fringues, tout comme son double taf qui lui rapportait un max d’argent et lui permettait de vivre comme elle le voulait. Ça il ne pouvait peut-être pas le comprendre. Un léger rire ironique passa ses lèvres lorsqu’il évoqua ses hypothétique enfants. Non, elle n’aurait pas fais le même erreur, mais de toute façon, ce genre de pensées étaient dépassées. « -j’suis trop vieille pour avoir des gamins de toute façon. » A presque quarante ans, ça n’était pas maintenant qu’elle allait en faire. Pour leur offrir quoi ? Une mère avec un passé désastreux ?

« -hé ! » cria la jeune femme lorsqu’il l’extirpa de sous le véhicule : « -je bosse là au cas où tu ne serais pas au courant. » Puis elle lui adressa un sourire en coin, avec une légère tinte de déception : « -le souci c’est qu’il ne sera pas aussi curieux que toi, et n’en aura rien à foutre de mon passé. » Elle donna un léger coup de pieds pour qu’il la lâche et retourna se mettre au travail. « -et puis je vais trop de manquer si je sors plus tôt. » Non, elle n’avait pas envie de laisser la conversation devenir morose. « -ou alors tu viendrais toute les trois secondes frapper chez moi ! » C’était drôle à imaginer. Même si cela n’arriverait jamais.

« et oui, je parlais d’Isaac et moi tout à l’heure. Si on s’était contenté de coucher ensemble le première soir, j’en serais pas là. » Elle resserra la dernière vise et sortie à nouveau à l’air libre : « on aurait pas eut la chance de se connaître, ça aurait été dommage quand même. » lâcha la jeune femme en venant tapoter la joue du gardien, laissant une petite marque de cambouis sur sa peau. « oh mince excuse moi… J’avais pas l’intention de te peindre comme un indien... » s’excusa la jeune femme en riant, avant de lui tendre un chiffon qui n’arrangerait peut-être rien.  
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 460
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Pigeon

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 6 Empty


Elias Shaw
J'ai 40 ans et je vis à San Francisco. Dans la vie, je suis gardien de prison après avoir servi durant 10 ans dans les marines et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien comme ça je profite de la vie.

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 6 Lygr
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 6 Luke%2Bevans%2Bsexy%2Bgif%2B23


avatar :copyright:️ Morphine


« Oh là ! Je suis totalement incapable de satisfaire trois femmes à la fois ! » Fit-il en levant les mains en l’air en signe d’abdication « Mais deux par contre… » et voilà que le petit sourire en coin, taquin, revenait à la charge. A dire vrai, il ne savait pas du tout s’il en était capable, il n’avait jamais essayé et l’occasion ne s’était jamais présenté. Mais pour le moment, il s’en moquait bien de savoir s’il pouvait satisfaire trois ou deux femmes à la fois. Il savait juste que si l’occasion se présentait durant les sept prochaines années à venir, il ferait tout pour la satisfaire elle… Bon… Ce n’était pas le moment de penser à cela. Elle était avec un autre homme, même si elle semblait regretter un peu leur relation. En tout cas, il ne pouvait que le supposer étant donné qu’elle resta silencieuse sur le sujet.

En effet, Read préférait plutôt le charrier sur son épuisant travail de surveillance plutôt que de parler de son mec « Tu n’as pas idée ! ». En réalité, ce job était assez pépère dans l’ensemble lorsque le bloc restait calme. C’était une sorte de retraite après ces différentes opérations extérieures où il avait risqué sa peau. Il ne dormait pas toujours bien, il était parfois réveillé par les démons de son passé, mais c’était moins pire que lorsqu’il était encore Marines. Il parvenait tout de même à trouver davantage le sommeil la nuit et à vivre comme un homme normal.
« Tu as tout compris. Je souffre de mensogénythe aiguë » Et puis ça faisait un peu partie de leur relation ces petits mensonges filou.

Mais le ton changea lorsque Read se confia sur sa vie, son passé, sur les raisons qui l’avaient mené à dealer. Il fut un peu étonné de voir que la jeune femme aimait son ancienne vie. Il resta silencieux un instant et tenta de se mettre à sa place un instant. L’adrénaline, le risque, l’argent… Comment pouvait-il juger après tout ? Il s’était engagé lui aussi dans l’armée pour l’amour du risque, de se sentir vivre en frôlant la mort, en sentant l’adrénaline le parcourir de toute part sous les balles ennemies… Et qu’est-ce qu’il avait aimé ça ! Pourtant, aux yeux de certains, tout comme pour Jo, ils pourraient se faire passer pour des inconscients, pour des drogués au risque pour lui et l’argent pour elle « Je ne trouve pas ça… Horrible. C’est… Humain ».
Concernant les enfants, elle n’avait pas tort. Oh ! Il ne la trouvait pas vieille, mais comment expliquer à son enfant que vous dealer de la drogue pour gagner votre vie et que vous avez fait 7 ans de prison à cause d’un amour impossible avec un agent du FBI ?! Alors il ne répondit rien et s’accroupit plutôt pour l’attirer à lui. Il ignora sa remarque et esquissa un léger sourire désolé sans dire mot. Elle avait raison, une fois encore. Un juge s’en moquerait sûrement de savoir ce qui l’avait mené ici… Puis un rire vint franchir ses lèvres lorsqu’elle retourna sous le vanne « Tu as raison ! Je vais même demander que ta peine soit rallongée tiens. Le procureur est un ami » Encore un mensonge concernant le procureur, mais elle était habituée après tout. Et de nouveau, il se mit à rire. Ça devenait une habitude avec elle. Rares sont les femmes avec qui il avait rit autant et avec qui il se sentait si bien « Autant que je prenne un appartement au côté du tiens dans ce cas-là » et il n’avait aucun mal à s’imaginer emmerder Read dès qu’il le pouvait. Un peu comme maintenant en fait.

« J’aurai dû faire flic tout fin de compte » Tenta-t-il pour détendre l’atmosphère. Il savait que le sujet d’Isaac était pas insensible pour Read. Il ouvrit la bouche, comme s’il était choqué avant de sourire « Ça aurait été un drame. Imagine ta vie sans moi La Miss… Impossible ». Et voilà qu’elle le marqua de son empreinte en lui laissant une trace de cambouis sur le visage « Tu me marques comme du bétail. T’inquiète La Miss, je n’appartiens qu’à toi » Répliqua-t-il tout en se saisissant su chiffon mais n’essuya pas son visage pour autant « Ça peut me servir de preuve. Je laisse ça comme ça ».

Elias s’approcha de la jeune femme sans la quitter des yeux et s’approcha de ses lèvres, les frôlant presque, pour finir par déposer un baiser sur sa joue et ajouta « Je te marques aussi, mais de manière invisible. Ça restera entre nous comme ça » et se recula « Je t’interdis de prendre ta douche sinon tu vas tout enlever et ça serait dommage La Miss » et posa le chiffon sur le capot du vanne « Tu as finis ? »







"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 6 Owvh
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo / Isaac / Eli [risque NC18]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 24Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 15 ... 24  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: