Le Deal du moment : -22%
Clavier Gaming mécanique Razer Blackwidow Elite
Voir le deal
119.99 €

Partagez
 
 
 

 "Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo / Isaac / Eli [risque NC18]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 14 ... 24  Suivant
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 435
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 31
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Pigeon

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 4 Empty


Jo' Read
J'ai 37 ans et je vis en prison. Dans la vie, j'étais trafiquante de drogue et je m'en sors plus que mal Sinon, grâce à ma malchance, je suis dans une histoire compliquée avec un agent du FBI et je le vis plutôt mal.

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 4 Tumblr_pc6qb4j8Fa1wxge4uo4_500
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 4 Tumblr_ntww4pAbfi1s59qcio2_400


avatar :copyright:️ ManhattanRedlish



Jo se massa l’arrête du nez avant que sa main ne finisse sa course sur son front. Un nouveau soupire, les paupières closes. Lorsqu’elle les ouvrit, elle regarda quelques secondes le gardien, puis la cigarette qu’il lui tendait. Et puis merde… Elle prit la clope, et approcha quelque peu pour profiter de la flamme du briquet. Elle inspira une belle bouffée, avant de sourire ironiquement à la remarque de Shaw, son regard fixé sur le sol. « -si ça aussi ça arrive à tous le monde. » Comme s’il n’avait jamais versé une larmes ?! Il voulait se montrer humain ou lui faire croire qu’il était un robot ? Enfin ça avait le mérite de la faire quelque peu sourire.

La seconde remarque lui fit lâcher un petit rire, tout aussi ironique. « -ya que les moches qui ont le droit de pleurer ? » souligna Jo en voulant lui faire comprendre que ce qu’il disait n’était que des belles paroles en l’air. Même si le compliment détourné lui fit plaisir. « -arrêtez de m’appelez comme ça. » répliqua Jo avec un regard noir. Ça avait le don de l’agacer. « -on dirait que vous êtes mon père. » Et ça ça n’était pas un compliment. Shaw ne devait pas bien être plus âgé qu’elle. Et elle était loin d’être encore une jeune fille. « -j’vous ai congé une fois, je le referais sans hésité si jamais j’entends des bruits de couloirs. » Ce fut la réponse qu’elle lui donna, l’accompagnant d’un léger sourire.

Elle mordilla l’ongle de son pouce, tenant sa clope de la même main. Après tout, ça l’aiderait peut-être à avoir un allier ici. Même si jusqu’à présent elle voyait cela comme une menace. Jo soupira à nouveau, avant de sourire en jetant un regard à Shaw. « -je suis en droit de refuser ses visites. Et j’ai pas vraiment envie de retourner au trou si vite. Merci quand même. » C’était de l’humour, même si elle n’avait pas vraiment le coeur à rire.

« -vous voulez savoir... » un nouveau soupire tout en regardant vers le ciel. « -c’était pas mon avocat. C’était Isaac. Celui avec qui je suis censée partager ma vie. » Elle marqua une pause, jeta son mégot et reprit : « -notre histoire est compliquée… Elle l’était déjà bien avant que je me retrouve ici. Et j’suis pas convaincu que ça vous intéresse tant que ça. » Jo regarda Shaw avec des yeux fatiguée. Un léger sourire avant qu’elle ne regarda à nouveau le sol : « -et j’suis pas infiltrée ou je sais pas quoi d’autre. J’suis ici parce que je gérais l’exportation de cocaïne de mon patron. J’étais chargée de trouver les nanas qui allaient balader cette petite fortune pour nous dans le monde entier… J’ai rencontré Isaac. Et ça a tout fait merder.. » Grosso modo, c’était ça les grandes lignes à savoir. Elle fronça les sourcils quelques secondes pour réfléchir aux autres questions qu’il avait posé. « -et les sept ans, c’est grâce à lui. Parce qu’il m’aime, il culpabilise, s’en veut et tente de se racheter du mieux qu’il peut. » Elle sourit bien plus tendrement et conclue : « -vous m’éprenez pas, je l’aime malgré tout ça… Enfin… Aujourd’hui je pense le détester plus que l’aimer… » Elle regarda Shaw et ajouta : « -vous voyez, c’est compliqué. »

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 471
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Pigeon

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 4 Empty


Elias Shaw
J'ai 40 ans et je vis à San Francisco. Dans la vie, je suis gardien de prison après avoir servi durant 10 ans dans les marines et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien comme ça je profite de la vie.

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 4 Fd146f6414e4b3e3536b8b401a609c02
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 4 5bae9315cc0884733a4e8465f2879885


avatar :copyright:️ Blondie

Même si la jeune femme le contredisait, au moins elle avait souri et c’était tout ce qui lui importait. La vie en prison était déjà assez difficile comme ça alors si mêmes les proches s’y mettent… Bref. Elias haussa simplement les épaules tout en souriant en coin comme il savait si bien le faire. Seconde remarque qui la fit rire cette fois-ci. Il y avait du progrès, pensa-t-il « Je n’ai pas dit ça » répliqua-t-il simplement, en tout décontraction. Il avait surtout souligné qu’elle était jolie. Quoi ?! Il avait des yeux et il fallait être aveugle pour ne pas souligner le fait qu’elle avait du charme et qu’elle était jolie.

Ce fut lui qui se mit à rire en repensant à son œil au beurre-noir qui n’était plus, maintenant, qu’une légère ombre sur son visage. Il leva alors les mains en signe d’abdication « Je suis trop jeune pour être ton père... La Miss » Un petit haussement de sourcils accompagné d’un sourire taquin. Il était du genre obstiné et s’il voulait lui donner un surnom, alors il le ferait et puis ça lui plaisait davantage finalement de l’appeler ainsi plutôt que jeune fille. Après tout, il n’avait pas soixante ans ! « Et ne t’en fais pas, rien ne sortira de ma bouche ».

Tout en fumant, il tenta d’en savoir davantage sur ce qui s’était passé avec son petit-ami et lui proposa même de l’enfermer de nouveau si cela pouvait l’aider. Il voulait être gentil et lui montrer aussi qu’il était de son côté « Je t’en prie » fit-il avec son habituel sourire avant de tirer sur sa clope. Contre toute attente, la prisonnière se mit à se livrer à lui. Silencieux, il écouta. Seule la voix de Read résonnait dans la cour de la prison. Il continua de fumer sa cigarette tout en l’écoutant et s’éloigna juste un instant pour la jeter dans le cendrier avant de revenir auprès de cette dernière. Lorsqu’elle conclu par le fait que c’était compliqué, il était assez d’accord. Leur histoire avait l’air d’être un véritable bordel. Il avait déjà entendu des histoires entre camés, des tromperies aussi, des histoires à la Roméo & Juliette version gang de rues, mais là, c’était assez nouveau pour lui. Un agent du FBI et une trafiquante de drogue à grande échelle de ce qu’il avait pu comprendre… Oui, c’était compliqué.

« Il enquêtait sur toi ? Je veux dire, tu as dit que tu l’avais rencontré pendant que tu travaillais, donc je suppose qu’il enquêtait sur toi ou ton patron, je me trompe ? » Avant d’ajouter « Et pourquoi tu le détestes maintenant ? »

Sa voix était posée. Pas de jugement. Elias n’était pas du genre à juger de toute manière. Il n’était pas vraiment pris de tête en général. Peut-être parce qu’il avait vu la mort de trop près et trop souvent au front, alors maintenant il se disait que les soucis de tous les jours n’étaient rien comparé à ce qu’il avait vécu auparavant. Il ajouta « Si tu le détestes, c’est que tu dois sacrément l’aimer la miss ». Après tout, la haine et l’amour n’étaient pas si éloignés l’un de l’autre.





"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 4 Owvh
Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 435
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 31
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Pigeon

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 4 Empty


Jo' Read
J'ai 37 ans et je vis en prison. Dans la vie, j'étais trafiquante de drogue et je m'en sors plus que mal Sinon, grâce à ma malchance, je suis dans une histoire compliquée avec un agent du FBI et je le vis plutôt mal.

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 4 Tumblr_pc6qb4j8Fa1wxge4uo4_500
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 4 Tumblr_ntww4pAbfi1s59qcio2_400


avatar :copyright:️ ManhattanRedlish


Le nouveau surnom lui plaisait déjà mieux. Elle avait moins l'impression d'etre une gamine qu'on surveille dans la cours de récré. Jo misa sur lui, et décida de lui faire confiance. Parler, ou du moins faire sortir ce qu'elle retenait en elle l'aiderait peut être à se sentir mieux.

Jo n'avait pas envie de rentrer dans les détails. Parce que ça serait trop long et qu'elle se doutait que Shaw s'en tapait. Elle se contenta de répondre aux questions qu'il avait posé avant qu'elle ne le lui dise d'aller se faire voir et qu'elle le cogne. Il posa deux questions. Elle sourit pour elle-même. C'était un peu plus compliqué que ça.

« -on s'est rencontré dans un bar. J'étais là pour trouver des recrus. Lui pour se détendre. Parfois je me dis que tout aurait été bien plus simple si on avait juste passé la nuit ensemble. Mais… je sais pas il avait un truc de différent. » en parler ainsi à un étranger lui faisait prendre conscience de la merde infinie dans laquelle sa rencontre avec Isaac l'avait mise. « - on s’est revu plusieurs fois, pour apprendre à se connaitre. On avait pas la moindre idée de ce que l'autre faisait. » jo réalisa que ça ne répondait pas à la question de Shaw. « - il était agent infiltré pour le fbi. Sa mission était de coffrer mon patron. »

Jo n'avait pas vraiment envie de répondre à la seconde question. Elle poussa un soupire, avant de fourrer les mains dans les poches de son si beau pantalon orange. « - parce qu'il en a embrassé une autre. L'alcool et le mal être ça n'excuse pas tout. » oui d'accord s’était qu'un baiser. Ça n'était même pas ça que la gênait le plus en réalité. Isaac était la meilleure comme la pire chose qui lui soit arrivé dans sa vie. Il était capable de la rendre folle de joie, et de briser son cœur en l'espace de deux minutes. Et elle était fatiguée de ça.
Jo adressa un léger sourire à Shaw. Avant de lui demander : « - pourquoi mon dossier vous intrigues tant ? »

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 471
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Pigeon

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 4 Empty


Elias Shaw
J'ai 40 ans et je vis à San Francisco. Dans la vie, je suis gardien de prison après avoir servi durant 10 ans dans les marines et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien comme ça je profite de la vie.

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 4 Fd146f6414e4b3e3536b8b401a609c02
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 4 Vvmy


avatar :copyright:️ Morphine


En entendant l’histoire de la jeune femme, Elias se disait que le destin avait une manière bien particulière d’agir parfois. Quelles étaient les probabilités qu’un agent infiltré la rencontre dans un bar et tombe amoureux alors qu’il avait pour mission d’arrêter son patron ?! Il aurait pu être banquier, gérant d’une petite entreprise ou vendeur de hot-dogs, mais non, il avait fallu qu’il soit un agent du FBI infiltré… La vie était parfois un peu pute sur les bords, pensa-t-il.
« Et c’était trop tard quand tu as appris qu’il était du FBI, tu étais tombée amoureuse » C’était une simple observation, un constat. Sinon, il ne viendrait pas lui rendre encore visite après tout cela et elle ne penserait pas qu’il avait quelque chose de différent, un petit facteur X. Elle était tombée sous son emprise et maintenant, elle en souffrait. Et au vu de ses larmes de tout à l’heure, il avait commis une erreur qui avait brisé quelque chose chez la prisonnière. Curieux, Elias ne s’était pas empêché de demander quelle était la raison. Un jour, il risquait bien de payer sa curiosité mal placée, mais pour le moment, on ne le reprenait jamais lorsqu’il faisait ça alors pourquoi s’arrêter ?!

Embrassé une autre femme… L’alcool… Le mal être… Oui, pour ce dernier, Elias s’en était doutée en voyant l’épave, comme l’appelait Daryl, lui rendre visite. Elias replaça ses cheveux d’un rapide geste de la main à cause du vent « Je ne dis pas qu’il est pardonnable, mais il avait bu et vu la gueule qu’il a à chaque fois qu’il te rend visite la Miss, il était sacrément mal de te voir ici, dans cette prison. Il a eu un moment de faiblesse, ça peut arriver à tout le monde. Et s’il t’en a parlé, c’est qu’il ne voulait rien te cacher. Il aurait pu aussi garder ça sous silence et faire comme si de rien n’était ou encore aller plus loin qu’un simple baiser. Tu l’aurais sûrement appris dans un ou deux ans, de quelqu’un d’autre qui l’aurait surpris et qui voudrait foutre la merde… Enfin, j’en sais rien. Une hypothèse ». Il haussa les épaules « Mais je sais ce que ça fait, d’être de ton côté et ça fait mal… Je comprends que tu n’ais pas envie de l’excuser La Miss ».

Elias aussi avait aimé, avait projeter de se fiancer, de fonder une famille. Puis il avait reçu cet ordre de mission pour l’Irak. Il ne savait pas quand il rentrait, peut-être dans 6 mois ou un an. Une absence qui avait sûrement trop pesée à sa petite-amie et qui avait trouvé du réconfort dans les bras d’un ami… Il l’avait appris par l’épouse de cet ami alors qu’il était à l’autre bout du monde. Elias avait eu du mal encaisser la nouvelle au point de devenir un élément perturbateur lors des missions, n’hésitant pas à se mettre en danger, comme si quelque chose était mort en lui et que c’était la seule manière qu’il avait pour se sentir vivant à nouveau… Elias cligna des yeux plusieurs fois avant de relever les yeux en direction de Read en entendant sa question, lui rendant son sourire « Daryl trouve que je fais une fixette sur toi » dit-il en riant avant d’ajouter tout en haussant les épaules « Je ne sais pas trop. Tu es différente. Ton histoire est différente. Ça m’a intrigué. Tu n’es pas une gangster, tu n’as pas tué ton mari dans un élan de colère, tu n’as pas dealer pour ton copain ou tu n’as pas braqué un supermarché comme la plupart des nanas ici. Tu es différente… » La tête légèrement penché, les yeux plissés par le soleil, il lui sourit. Elle était différente et leur conversation lui prouvait. Il ajouta, non sans se départir de son joli sourire « Tu m’as pardonné tout fin de compte. Tu as succombé toi aussi à mon joli sourire. Ne déments pas Read, je le vois ». Il la taquinait pour détendre un peu l’atmosphère. Ça lui faisait du bien.





"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 4 Owvh
Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 435
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 31
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Pigeon

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 4 Empty


Jo' Read
J'ai 37 ans et je vis en prison. Dans la vie, j'étais trafiquante de drogue et je m'en sors plus que mal Sinon, grâce à ma malchance, je suis dans une histoire compliquée avec un agent du FBI et je le vis plutôt mal.

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 4 Tumblr_pc6qb4j8Fa1wxge4uo4_500
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 4 Tumblr_ntww4pAbfi1s59qcio2_400


avatar :copyright:️ ManhattanRedlish


Jo leva les yeux une nouvelle fois vers le ciel. Trop tard… Oui, ça l’était. « -j’crois qu’il l’était plus que moi. » Un haussement de sourcils en pensant à cela. C’était sans doute toujours le cas. Sinon il ne s’accrocherait pas ainsi à elle, alors qu’elle allait passé sept ans de sa vie ici. « -ça m’a pas empêché de me barrer très très loin… Mais le fbi reste le fbi… Il m’a retrouvé, parce qu’il m’aime… Et c’est pour ça que je suis là. » Un sourire pour Shaw tout en pensant au sac de nœuds qu’était son histoire. « -j’avais prévenu que c’était compliqué... » Et encore elle n’était pas entrée dans les détails.

Lorsqu’il se mit à parler d’Isaac, Jo le regarda avec une expression neutre sur le visage. Les sourcils légèrement froncés, comme si elle était vraiment intéressé par son avis. C’était assez amusant qu’il prenne sa défense ainsi. Solidarité masculine ? Pourtant il avait bien appuyé sur le fait qu’Iz était loin d’être au top de sa forme lorsqu’il venait la voir. Jo restait silencieuse mais elle nota qu’il les avaient observé. « y’a pas que ma condition qui le ronge... » Non, il y avait la blessure par balle, sa jambe douloureuse, la disparition de sa collègue, l’opération qui avait totalement merdé, Delmonte qui s’était volatilisé. Peut-être qu’au final, Jo était le dernier de ses soucis. Elle était là, entre quatre murs, normalement en sécurité. Mettre un peu distance aiderait peut-être Isaac à se relever vraiment. De toute façon elle allait lui pardonner. Shaw avait raison, ça n’était qu’un baiser. Mais elle avait besoin d’un peu de temps.

« -ça viendra… Mais pour le coup j’étais vraiment heureuse de le voir. Et j’aurai peut être préféré qu’il la ferme. » Elle eut un petit rire tintée de tristesse. « -je sais que je ne peux m’en prendre qu’à moi même d’être ici, et que me plaindre ne sert à rien. J’l’ai bien cherché après tout, fallait pas vendre de la drogue ma fille ! » lança Jo avec ironie. « -c’était déjà compliqué avant, ça l’ait encore plus aujourd’hui. Alors… Peut être qu’un peu de distance nous fera du bien. J’vais me tenir tranquille ça lui fera des soucis en moins. » Jo se pinça les lèvres entre elle, avant de glisser une mèche de ses cheveux derrière son oreille gauche. « -j’suis désolée... » souffla la jeune femme lorsque Shaw lui confia qu’il avait été dans son cas. Elle n’osa pas poser de question. Non pas parce qu’elle s’en foutait, mais parce qu’il n’avait sans doute pas envie de parler de ça. Surtout avec une prisonnière. Même si ils parlaient depuis quelques minutes, elle ne perdait pas de vu leurs statues personnels.

Elle décida de changer de sujet, et elle se demanda quelques secondes qui était Daryl. Un autre gardien, Hudson peut-être ? Elle avait cru comprendre qu’ils s’entendaient bien ces deux là. « -à se point là ? » demanda Jo en riant avec lui. « -vous savez y’a plein de chose qui sont pas écrite dans mon dossier. Surtout le pourquoi du comment j’en suis arrivée à vendre de la drogue. Mais généralement, les juges s’en foutent de ça, alors c’est pas consigné par écrit. » Elle n’avait pas forcement envie de lui parler plus de sa vie, mais c’était la vérité. De son point de vue, c’était tellement facile de condamner quelqu’un juste pour ses actes, sans en connaître les causes.

Elle lui sourit. Il était con. Il fallait bien le dire. Jo décida d’adopter sa conduite et répondit en penchant elle aussi la tête : « -je déteste le : toi aussi. Y’en a combien d’autre qui ont eut droit à ton traitement de faveur ? » Jo faisait allusion à l’isolement bien entendu. Pardonner… Il n’y avait rien à pardonner. Il faisait son boulot. Elle avait juste dépassé les bornes. « -c’est pas trop dur d’avoir une belle gueule dans ce genre d’endroit ? » demanda elle souriant toujours avant d’ajouter un : « merci. » sincère en le regardant droit dans les yeux. ça lui faisait du bien de parler ainsi avec lui.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 471
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Pigeon

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 4 Empty


Elias Shaw
J'ai 40 ans et je vis à San Francisco. Dans la vie, je suis gardien de prison après avoir servi durant 10 ans dans les marines et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien comme ça je profite de la vie.

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 4 Fd146f6414e4b3e3536b8b401a609c02
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 4 Vvmy


avatar :copyright:️ Morphine


Son petit-ami était plus attaché à elle qu’à lui. C’était souvent le cas. Il y en avait toujours un qui était plus amoureux que l’autre et il lui en fit part à voix haute « C’est souvent le cas ». Et le comportement que la prisonnière le prouva. Elle était partie et il l’avait recherché et l’avait retrouvé. C’était la preuve que lui ne pouvait pas vivre sans elle, mais qu’elle si, d’une certaine manière. Il esquissa un sourire « Je vois ça ». Mais quelle histoire n’était pas compliquée au final ?! C’était aussi le charme des relations. Si c’était trop facile, à quoi bon tentait l’aventure ?! En tout cas, c’était l’avis d’Elias. C’était un homme qui n’aimait pas les choses trop simples, trop faciles, car pour lui, ça perdait de son charme lorsque c’était tout cuit dans le bec. C’était sûrement le cas du petit-ami de Read sinon il l’aurait quitté depuis longtemps en entendant la sentence des 7 ans. Et peut-être parce qu’il lui ressemblait un peu sur ça qu’il prit sa défense, d’une certaine manière. Mais il fronça les sourcils « Comment ça ? » osa-t-il demander. Après tout, elle se livrait à lui et tout ça intéressé le quarantenaire. Ça lui permettait d’en apprendre un peu plus sur la prisonnière aussi. Il aimait pouvoir échanger avec elle.

Silencieux un instant, il hocha lentement de la tête comme pour acquiescer à ce que disait la jeune femme. C’est vrai que parfois, il fallait apprendre à la fermer quand le moment était venu « Il aurait peut-être dû attendre un peu et se taire, mais au moins c’est fait maintenant. Un peu comme un pansement » Il sourit et ajouta « On fait des choix dans la vie, pas toujours les bons, mais c’est ainsi. Il est trop tard pour s’en vouloir et puis, au moment de prendre ces choix, la situation était sûrement différente ». Elias s’était bien engagé dans les marines alors qu’il aurait pu suivre le chemin tout tracé de son père dans la politique, ou encore devenir avocat comme sa mère. Pourtant, dans le seul but de contredire son paternel, il s’était engagé dans les marines et ce n’était plus jamais reparlé. Il avait quand même fait l’effort de venir à son enterrement et il s’en était voulu d’avoir fait ce choix, d’avoir brisé le lien avec son père. Mais la situation avait été différente plusieurs années auparavant… Il y avait eu tout un tas de facteur. Et pour Read, c’était sûrement la même chose. On ne choisi pas de vendre de la drogue à des inconnus comme reconversion professionnelle. Il y avait sûrement une histoire derrière.
En entendant Jo s’excuser, Elias releva son regard et sourit « C’est le passé. T’inquiète ». Qui aurait cru qu’elle lui avait mis son poing dans la gueule quelques jours auparavant ?!

Un rire passa la barrière des lèvres d’Elias en entendant Jo s’étonner « Daryl aime bien m’emmerder » et ajouta « Les juges peut-être, mais pas moi » souffla-t-il, comme pour lui laisser une chance de lui expliquer son histoire. Ce n’était pas une façade, ça l’intéressait réellement de savoir qui elle était vraiment. Et puis ils passaient un bon moment dans cette cour à se sourire, à discuter et il le souligna même à sa manière. Elle pencha elle aussi la tête, ce qui le fit sourire davantage « Aucune. Mais les prisonnières ici, après plusieurs mois, sympathise avec moi assez facilement en espérant que… Enfin voilà quoi. Je ne vais pas te faire un dessin » Fit-il amusé avant d’ajouter « Je souligne que tu me trouves mignon. Et si, un peu. Mais je mets les limites. Je ne suis pas là pour divertir ou profiter de la situation. Je suis là pour travailler et tenter d’aider les gens avant qu’ils ne reprennent leurs vies » Il ajouta « Tu es la seule avec qui je discute comme ça. Ça fait du bien de mettre les uniformes de côté de temps en temps, pour le côté humain ».

Il lui donna un petit coup d’épaule « Tu n’as pas à me dire merci la miss » avant d’ajouter « Je sens que Daryl va encore plus me faire chier en sachant qu’on a discuté tous les deux. Je vais peut-être le foutre en confinement lui aussi, tient ».




"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 4 Owvh
Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 435
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 31
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Pigeon

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 4 Empty


Jo' Read
J'ai 37 ans et je vis en prison. Dans la vie, j'étais trafiquante de drogue et je m'en sors plus que mal Sinon, grâce à ma malchance, je suis dans une histoire compliquée avec un agent du FBI et je le vis plutôt mal.

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 4 Tumblr_pc6qb4j8Fa1wxge4uo4_500
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 4 Tumblr_ntww4pAbfi1s59qcio2_400


avatar :copyright:️ ManhattanRedlish


« -y’a plein d’autres trucs... »
répondit simplement Jo. Elle n’avait pas envie de parler d’Isaac, pas envie de penser à lui non plus. De plus, ça ne regardait pas Shaw. Elle ne savait même pas si elle pouvait parlé de ça d’ailleurs, genre dossier top secret. Alors il valait mieux se taire. Elle répondit alors avec un haussement de sourcils : « -classé top secret, vous n’êtes pas habilité. » Son sourire se fit moqueur. Ça lui faisait vraiment du bien en fait de discuter ainsi. Elle avait l’impression d’être redevenu humaine. Une vraie personne pas seulement un numéro dans une cellule. Pas seule une criminelle vêtue de orange.

« -c’est gentil, et en plus ça comble votre curiosité... » souffla Jo lorsqu’il souligna qu’il ne condamnait pas les gens aussi facilement qu’un juge. Jo n’allait pas dévoiler toute sa vie en quelques heures. « -j’vais pas tout vous dire aujourd’hui, sinon vous allez devoir trouver une autre nana sur qui faire une fixette ! » Il avait lancé la base d’une pseudo relation avec foutage de gueule toute les trois secondes. Ça lui allait. Aucun souci pour elle.

Jo éclata de rire quand Shaw laissa entendre que les prisonnières étaient nombreuses à vouloir coucher avec lui. Son rire joyeux résonna dans la cours. « ah si si je veux bien un dessin essayer pour voir. » Cette fois ci, la peine avait laissé place à un vrai sourire. Il avait finit par l’avoir avec ses conneries. « -et ça vous arrives souvent de jouer les gigolos ? » commenta Jo avant de demander : « -j’peux vous taxer une autre cigarette ? » Ba quoi, c’est lui qui voulait qu’ils deviennent amis ! Tant qu’elle était dehors elle profitait.

« -oui, j’avoue vous êtes pas désagréable à regarder. Ça peut se comprendre que celles qui ont des longues peines tentent leurs chances. Tout le monde à des besoins. » Le sourire de Jo ne quittait plus ses lèvres. Comment en étaient ils venu à parler de ça ?!

Un sourire sincère après un merci qu’il méritait. « -je suis d’accord ça fait du bien. » C’était marrant qu’ils ressentent la même chose alors qu’ils n’étaient pas du même côté de la barrière. Enfin, ainsi ils avaient sorte de point commun. « -évitez de lui dire... » souffla Jo avec un regard de biais qui voulait lui faire comprendre qu’elle tenait vraiment à ce qu’il garde tout ça pour lui. Elle se pinça les lèvres avant de tirer sur la cigarette qu’il lui avait offerte. « -vous savez, l’autre jour dans les vestiaires, je l’aurai pas égorgé. Même si c’est une belle connasse. J’suis pas comme ça d’ordinaire. Mais j’suis en prison, et… C’était soit moi soit elle. » Elle ne savait pas pourquoi elle lui reparlait de ça. Jo tenait à ce que les choses soient claires. Et surtout elle ne voulait pas qu’il la crois capable de violence gratuite. En dehors d’ici, elle n’était pas comme ça. Loin de là.


Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 471
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Pigeon

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 4 Empty


Elias Shaw
J'ai 40 ans et je vis à San Francisco. Dans la vie, je suis gardien de prison après avoir servi durant 10 ans dans les marines et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien comme ça je profite de la vie.

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 4 Lygr
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 4 22pq


avatar :copyright:️ Morphine


Elle ne voulait pas lui en dire davantage et il comprenait. Après tout, ce n’étaient pas ses affaires, mais plutôt celles de son mec. Mais il apprécia et souligna la manière qu’elle avait de le lui faire comprendre « Reçu m’dame ». Comme si elle ne voulait pas le vexer d’une certaine manière car elle ne répondait pas à ses questions. Après tout, il n’était pas flic et ce n’était pas un interrogatoire en bonne uniforme, mais une conversation entre deux personnes, tout simplement.
Et c’était peut-être parce qu’il n’était pas flic qu’il ne jugeait pas uniquement ses actes. Elle trouvait cela gentil, il trouvait cela normal. Après tout, lui était là juste pour veiller au bon déroulement de leur peine avant leur remise en liberté. S’il commençait à juger les actes, alors il deviendrait procureur, juge ou encore flic comme certain de ses anciens frères d’armes « Tu me trouves curieux ? » Un sourire sur les lèvres. Ça, pour être curieux, il l’était, mais les gens s’en accommodait très bien pour le moment et puis si elle en avait ras-le-bol de ses questions, elle saurait lui faire savoir d’une manière ou d’une autre.

Un rire franc résonna dans la cour « Et puis je n’ai pas le temps de lire tous les dossiers pour en trouver une autre ». Il aurait bien ajouté que, de toute manière, elle serait jalouse s’il le faisait, mais au vu de sa situation avec son mec, ce n’était pas la meilleure des idées. Alors il s’abstint et passa à autre chose, faisant rire Read à son tour. Il aimait l’entendre rire. C’était plus appréciable que les larmes de tout à l’heure « Je fais des exercices pratiques si tu préfères » fit-il en s’approcha dangereusement de la jeune femme, laissant son regard faire des aller-retour entre ses yeux et ses lèvres, puis se recula comme si de rien n’était et ajouta « Faut bien payer le loyer » Répliqua-t-il avant de tendre une cigarette à la prisonnière tout en prenant une, lui aussi. Il alluma les deux cigarettes à ses lèvres et en tendit une à la jeune femme.

Elias ne répondit pas de suite lorsqu’elle le complimenta sur sa belle gueule, l’observant, un sourire taquin sur les lèvres. Il fit un pas en sa direction, réduisant l’espace entre leurs deux corps « 7 ans, c’est une longue peine ? Non parce que si tu as des besoins… » Il ne termina pas sa phrase, restant ainsi, près d’elle et tira une taffe avant de se reculer de nouveau. Trois jours plus tôt elle le détestait, une heure plus tôt, elle ne voulait pas vraiment lui parler et voilà maintenant qu’ils jouaient avec le feu. Étrange.

Il reprit son calme, tira une nouvelle taffe et sourit à la jeune femme tout en acquiesçant « T’inquiète La Miss, je ne dirai rien. Ça sera notre petit secret ». Il laissa son regard se perdre sur les tours qui se dressaient à l’autre bout de la cour pour surveiller l’extérieur avant de reporter son attention sur la prisonnière qui justifia son acte dans les vestiaires le jour de leur rencontre « Je sais, sinon je ne serai pas là à discuter avec toi. Je suis peut-être un gardien, je sais que c’est l’enfer à l’intérieur. Je me devais juste de vous sanctionner sinon je serai devenu la proie à mon tour. Mais je sais que tu n’es pas comme ça La Miss ». Après plusieurs années dans une prison, on apprenait à cerner les gens, à distinguer les bons des mauvais grains. Read voulait juste se défendre pour ne pas avoir peur.
« Je vais devoir te ramener… On va se poser des questions sinon. On peut refaire ça si tu veux. Tu n’es pas obligé de pleurer et d’être mal pour que Daryl t’amène. Je m’arrangerai avec lui. Enfin, si tu veux hein, je ne t’oblige à rien La Miss ». Elle ne devait pas se sentir obligée parce qu’il portait un uniforme et une arme. Il aimerait juste bien la revoir, lui parler encore. Ça lui faisait du bien d’être perçu comme un humain et non comme un gardien ou une belle gueule que les nanas dévoraient du regard certains jours…




"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 4 Owvh
Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 435
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 31
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Pigeon

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 4 Empty


Jo' Read
J'ai 37 ans et je vis en prison. Dans la vie, j'étais trafiquante de drogue et je m'en sors plus que mal Sinon, grâce à ma malchance, je suis dans une histoire compliquée avec un agent du FBI et je le vis plutôt mal.

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 4 Tumblr_pc6qb4j8Fa1wxge4uo4_500
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 4 Tumblr_ntww4pAbfi1s59qcio2_400


avatar :copyright:️ ManhattanRedlish


« si vous vous intéressez autant à moi c’est bien par curiosité avant tout non ? » demanda Jo avec un sourire au coin des lèvres. Il posait beaucoup de questions, et certaines pas seulement pour lui remonter le moral. Oui, il était curieux. Mais ça n’était pas un énorme défaut. Il y avait bien pire que ça. Elle préférait de loin cela à un pervers. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle savait qu’il n’utiliserait pas pas contre elle les infos qu’elle avait pu lui donner. Peut-être qu’elle commençait à lui faire confiance. De toute façon, c’était bien plus appréciable de parler avec lui de cette manière. Cela lui offrait une sorte de pause. Pas besoin de lutter, pas besoin de se montrer forte afin de survivre.

Il s’approcha un peu trop près d’elle, et Jo eut un mouvement de recule, juste un pas en retrait. Elle n’avait pas la moindre envie que ça dégénère, ou de devoir lui en coller une autre. « -un dessin suffira. » répondit la jeune femme en le fixant droit dans les yeux, comme pour lui montrer qu’elle n’était pas sensible à ses charmes et ce petit jeu. Jo savait très bien où était les limites. Elle s’était déjà bien mise dans la merde en tombant amoureuse d’un agent du fbi, alors coucher avec un des gardiens de la prison. Non merci. Et puis dans le genre super romantique. Coincé dans un placard à balai, entre deux serpillières et des rouleaux de pq. Mais il savait déjà qu’elle n’était pas ce genre de détenue. C’était un jeu, une façon détourné de la faire sourire à nouveau.

Jo prit la cigarette qu’il lui tendait, lui adressant un signe de tête pour le remercier. « -je suis certaine que d’autres ont bien plus de besoin que moi. Et puis ce n’est pas moi qui est la peine la plus longue. » Sept ans c’était long, mais ça n’était pas grand-chose comparé à d’autres. Elle survivrait sans sexe. Mais elle ajouta quand même alors qu’il reprenait sa place : « -si jamais je sais comment me faire remarquer. » Un nouveau sourire et elle tira sur sa cigarette avant de regarder ses pieds.

Sa justifier sur ce qu’elle avait fait dans les vestiaires des douches ne servaient peut-être à rien, mais elle voulait qu’il soit convaincu qu’elle n’était pas une personne violente de nature. Jo n’aimait pas ça, devoir jouer les dures, jeter des regards noirs à tour de bras. Préfèrent de loin rire et profiter de la vie. Malheureusement, elle était en prison. Se montrer faible, c’était dangereux pour elle.

« aucun souci, je comprends. » répondit Jo quand Shaw lui annonça que la petite pause détente était terminée. Elle jeta son mégot et le regarda quelques instants sans rien dire. Il la trouvait si intéressante que ça pour vouloir passer une nouvelle fois du temps avec elle ? Peut-être qu’il avait raison, qu’il deviendrait une sorte d’ami. Jo pourrait ainsi mieux dormir, sachant qu’elle avait quelqu’un de son côté ici. « -pourquoi pas... » souffla Jo sans confirmer vraiment.

Quelques jours plus tard, elle tentait d’appeler Isaac. Mais on lui signala que c’était le répondeur. Elle choisit de laisser un message, se disant que c’était mieux ainsi. Ne pas l’avoir de vive voix lui permettrait de pouvoir vraiment lui dire ce qu’elle voulait. « -Iz… C’est Jo. Je… Je tenais à m’excuser pour ma réaction. J’étais tellement heureuse de te voir… ça m’a fait tellement mal. Je… Je sais que tu ne va pas bien, et je suis désolée de te causer encore plus de souci. Je t’assure, j’en suis vraiment désolée. Je sais que tu as bien d’autre problème. Si tu veux prendre un peu de distance pour gérer le reste, je comprendrais. De toute façon, je reste là, je bouge pas… » Elle hésita à lui dire qu’elle l’aimait, mais elle raccrocha le combiné. Elle ne voulait pas le torturer. Elle voulait qu’il aille de l’avant, qu’il reprenne sa vie en main. Qu’il remonte la pente une bonne fois pour toute. Le savoir si mal la faisait souffrir aussi.


Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 471
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Pigeon

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 4 Empty


Elias Shaw
J'ai 40 ans et je vis à San Francisco. Dans la vie, je suis gardien de prison après avoir servi durant 10 ans dans les marines et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien comme ça je profite de la vie.

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 4 Lygr
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 4 22pq


avatar :copyright:️ Morphine


Un haussement d’épaule et ça suffira comme réponse pour le moment. Elias savait que c’était avant tout par curiosité qui s’intéressait à elle, mais il devait bien avouer, qu’au fur et à mesure qu’ils discutaient, il commençait à l’apprécier. Ce n’était pas une amie, mais elle pourrait le devenir sans vraiment trop de difficultés. Il aimait bien sa compagnie et ils avaient, à première vue, la même capacité à communiquer avec humour, un peu comme il le faisait avec Daryl. Donc oui, un haussement d’épaule suffirait comme réponse pour aujourd’hui. Au moins maintenant, elle savait qu’elle n’avait pas avoir peur de lui. Il n’était pas un cinglé, un sociopathe ou un pervers. Il n’avait aucune idée derrière la tête, même s’il s’était approché dangereusement d’elle pour s’amuser et qu’elle se recula. Elias n’avait pas pour principe de coucher avec les prisonnières et Jo ne ferait pas exception, mais il comprenait son recul et ne le prit pas mal, bien au contraire. Elle était dans le même optique que lui « Va pour un dessin alors » répondit-il pour changer de sujet.

« Certaines ont prit 30 ans comme celle que tu as menacé. Elle a braqué une épicerie et a tué le caissier qui s’apprêtait à en faire de même avec elle… Tu fais partie des plus petites peines, en effet » Il tira sur sa clope avant de se mettre à rire tout en rejetant la fumée « Je n’en doute pas une seconde ». Il savait qu’elle ne ferait pas appel à ses services pour cela. C’était un petit jeu entre eux, un petit jeu de séduction sans conséquence. Ils se détendaient comme il le pouvait. Mais comme toute bonne chose, il y avait une fin et c’était l’heure pour Elias de la ramener à l’intérieur et lui proposa alors de réitérer cela dans les jours à venir. Sa réponse le fit sourire avec douceur « Parfait ».

Elias fut pas mal occupé dans les jours qui suivirent avec l’arrivée de nouvelles prisonnières dans son bloc. Il devait assurer la bonne installation de ces dames avec l’aide de ses collègues et s’assurer aussi de la pérennité du calme dans le bloc. Mais il n’avait pas fallu deux jours pour qu’une bagarre éclate. C’était dans ce cas-là qu’Elias se demandait ce qu’il foutait là ! Il aurait dû continuer dans les Marines, au moins il aurait mis fin à de véritables combats plutôt qu’à des combats de nanas qui voulaient se taper les unes sur les autres car leurs mecs ne pouvaient pas se saquer.

Au bout d’une semaine, Elias parvint malgré tout à arriver jusqu’à la cellule de Read et la salua à travers les barreaux « Salut la Miss » Fit-il tout en souriant « Petite entrevue avec ton avocat ». Il lui passa les menottes, mais les lui retira dès qu’ils passèrent le seuil de la porte de service donnant sur la cour vide « Désolé pour les menottes. Je n’ai pas trop le choix » et lui tendit une cigarette « Je pense que ça te ferais pas de mal. Je me trompe ? » Il lui sourit tout en allumant les deux clopes et reprit « Tu as réussi à avoir ton mec ? ». Il chercha dans ses poches et en sortie une feuille de papier pliée en quatre qu'il tendit à la jeune femme « Cadeau»





"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 4 Owvh
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo / Isaac / Eli [risque NC18]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 24Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 14 ... 24  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: