-11%
Le deal à ne pas rater :
Réduction -34% sur la caméra sport DJI Osmo Action
249.99 € 279.99 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 "Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo / Isaac / Eli [risque NC18]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 435
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 31
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Pigeon

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 24 Empty


Jo' Read
J'ai 37 ans et je vis en prison. Dans la vie, j'étais trafiquante de drogue et je m'en sors plus que mal Sinon, grâce à ma malchance, je suis dans une histoire compliquée avec un agent du FBI et je le vis plutôt mal.

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 24 Tumblr_p0sbdlTNSq1ve9p9no1_400
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 24 Tumblr_mi21q1RKbO1s59qcio1_400


avatar :copyright:️ ManhattanRedlish

Comme souvent, Jo s’était laissée emporter. Pourtant elle pensait chaque mot qu’elle venait de dire. Oui, Holly n’avait pas conscience de ce qu’elle faisait, de ce qu’elle lui avait fait. Et lui, il était aveugle… Mais visiblement il y avait de la friture sur la ligne, parce que ce qu’elle avait pensé être une sorte de déclaration d’amour, ne fit qu’aggraver les choses. Jo était incapable de le regarder dans les yeux et de lui avouer tout ce qu’elle ressentait pour lui. Pas ici, pas comme ça, pas avec elle à côté ! Encore et encore, c’était compliqué. Toujours trop compliqué…

L’une comme l’autre elles étaient restés muette devant l’intervention d’Elias. Jo l’avait fusillé du regard, alors que Holly avait ouvert la bouche pour jouer les filles outrée. Elles étaient vraiment tellement différentes… L’ex fiancé, baissa les yeux, avant de saisir son téléphone. « -très bien... » avait elle lâché sèchement. Jo quant à elle se fit conduire dans sa chambre comme une gamine. Elle retira son bras de sa main avec une mouvement de côté, se retournant pour lui faire face. Il avait raison, il fallait qu’ils parlent. Seul à seul. Et qu’ils arrivent à se comprendre.

Jo se laissa tombé sur le rebord du lit, une main de chaque côté de ses hanches, le regard fixé sur Elias. Une scène ? Ouais d’accord… Elle inspira profondément pour ne rien répondre. Jo leva les yeux vers le plafond, elle hallucinait qu’il lui dise ça. Il ne se rendait même pas compte de ce qu’il disait ou quoi ?! « -si j’étais restée j’aurai surtout vu sa belle façon de te manipuler ! » rétorqua la jeune femme le regard sombre.

Il lui demandait de lui faire confiance. Mais le problème n’était pas là. Elle soupira avant de souffler à nouveau défaitiste : « -c’est pas une histoire de confiance Elias. Je te l’ai dis... » le bruit de la porte d’entrer qui claque la fit sursauter. Bon au moins l’autre était partie ! C’était déjà un problème de moins. « -j’ai paniqué. J’ai vu ce baiser, ses bras autour de ton cou, ton corps contre le sien. Et je... » Elle se leva à nouveau pour faire des va et viens dans la pièce. « -je t’offre quoi moi à côté de ça ? Un passé pourri, une nuit des plus glamour dans les toilettes ? Je... » Elle soupira à nouveau, baissant les bras pour le regarder à nouveau : « -je me suis sentis nulle… Mais dans le genre méga nulle... » Elle mima avec sa main le niveau de nullité bien bien bas qu’elle offrait.

Mais il ouvrit la bouche à nouveau, et vu qu’elle était sur sa lancée, tout sortie tout seul à mesure qu’elle avait reprit ses aller et venue dans la pièce : « -mais moi aussi je craque pour toi ! j’embrasse pas le premier venu comme ça. Oui c’était pour te faire taire, mais c’était surtout parce que j’en crevais d’envie ! Je sais pas… J’en peux plus… J’suis fatiguée… Je suis amoureuse de toi… Et j’en ai marre qu’on se cris dessus... » Les bras ballant, le visage presque boudeur, elle s’était arrêtée pour le regard. Voilà… Doucement elle se mit à sourire, timidement. Elle l’avait dit. C’était sortie comme ça. Mais au moins c’était sortie.
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 471
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Pigeon

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 24 Empty


Elias Shaw
J'ai 40 ans et je vis à San Francisco. Dans la vie, je suis gardien de prison après avoir servi durant 10 ans dans les marines et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien comme ça je profite de la vie.

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 24 Tumblr_pur2i9Ov4W1tc1obqo8_400
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 24 Sifm


avatar :copyright:️ Class Whore Stuff

Elias faisait rarement entendre sa voix aussi fort, mais il était à bout et était fatigué de toute cette histoire. Aucun d’eux ne parvenait à communiquer, c’étaient des reproches, des phrases qui s’entrecroisaient, sans aucun sens pour lui qui s’était retrouvé au milieu de tout ça. Il n’en pouvait plus de ses esclandres. Elias se saisit donc du bras de la jolie brune qu’il conduisit directement dans la chambre. Cette dernière se dégagea de son emprise. Elle ne s’était pas dégagée de cette manière ce matin alors qu’ils s’apprêtaient à coucher ensemble, mais il garda la remarque pour lui. Un soupir. Il commençait à être fatigué des deux femmes de sa vie « Tu aurais vu aussi que je ne suis pas tombé dans ses bras et pourtant, elle s’est montrée plutôt entreprenante ». Ça, ce n’était pas nécessaire de le préciser, mais trop tard. De toute manière, Jo ne semblait pas avoir confiance en lui, malgré ces dires « Tu appelles ça comment alors Jo ?! Parce que tu as laissé supposer que je m’étais remis avec elle alors que quelques heures plus tôt, j’étais en train de t’embrasser dans cette chambre. A moins que ça soit en toi que tu n’as pas confiance ». Il sembla avoir mit le doigt sur quelque chose. Qu’est-ce qu’elle lui offrait elle ?! C’était quoi cette histoire ? Elias se passa une main lasse sur la nuque et posa ses yeux clairs sur elle « Je suis resté pourtant. Ça aurait dû te prouver quelque chose, non ? ». Il aurait pu rester dans le lit et dormir, il aurait pu aussi en profiter pour retourner dans sa chambre et poursuivre sa nuit. Pourtant, il s’était levé, il était là pour elle.

Le quarantenaire l’observa faire ses aller-retour dans la pièce, tel un lion en cage. Elias resta complètement interdit, bouche-bée devant une telle déclaration. Ses mains sur ses hanches, il pencha la tête sur le côté, l’observant sans dire le moindre mot. Elle l’avait dit. Elle était amoureuse de lui. Ça lui faisait du bien d’entendre ses mots. Il s’approcha de la jeune femme, lui retira sa robe, puis l’index sur ses lèvres, il lui fit comprendre qu’il était temps de se taire. Son visage proche du sien, il ne l’embrassa pas, il la regardait avec la plus grande tendresse, lui faisant comprendre que lui aussi, était tombé amoureux. Sans la quitter des yeux, il lui retira son soutien-gorge. Sa main dans la sienne, il l’entraina jusqu’au lit, puis retira ses vêtements à son tour devant elle. Elias se plaça au-dessus d’elle et commença à effleurer son cou de ses lèvres, puis sa poitrine nue, son ventre, son bas-ventre. Il ne déposa pas ses lèvres, il voulait jouer avec elle, prendre son temps aussi. Il lui retira la dernière barrière de son intimité avec un petit sourire en coin. Il continua son cinéma, effleurant son intimité et embrassa l’intérieur de ses cuisses. Il revint ensuite à hauteur de son intimité, laissant sa langue jouer avec. Lorsqu’il parvint à lui faire atteindre la jouissance, il remonta jusqu’à elle, embrassant cette ligne invisible jusqu’à ses lèvres dont il prit possession. Il se saisit de ses mains qu’il fit glisser à l’intérieur de son boxer, lui montrant ainsi à quel point il n’en pouvait plus. L’embrassant langoureusement, sa masculinité enfermée dans le tissu, il ondula le bassin contre celui de Jo. Il laissa le tissu rejoindre le sol, puis la pénétra d’un coup de rein, laissant ses mains caresser les cuisses de Jo et lui fit remonter ses jambes pour qu’il se sente encore plus profondément en elle et commença à onduler langoureusement le bassin avant de basculer, l’embrassant avec envie et lui murmura, la voix rauque de plaisir « Je t’aime aussi » et commença à accélérer ses coups de reins, alors que sa main rejoignit l’intimité de Jo, jouant un peu avec son entrecuisse. Il lui avait promis qu’il lui ferait l’amour comme jamais et comptait bien tenir sa promesse. Continuant d’accélérer ses va-et-vient, il sentit la jouissance l’envahir, continuant de se montrer plus langoureux, puis le plaisir eut raison de lui, tentant de se faire taire contre les lèvres de Jo.




"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 24 Owvh
Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 435
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 31
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Pigeon

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 24 Empty


Jo' Read
J'ai 37 ans et je vis en prison. Dans la vie, j'étais trafiquante de drogue et je m'en sors plus que mal Sinon, grâce à ma malchance, je suis dans une histoire compliquée avec un agent du FBI et je le vis plutôt mal.

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 24 Tumblr_mi1w3pYwuv1s59qcio1_400
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 24 Tumblr_mi1ww8xiRJ1s59qcio1_400


avatar :copyright:️ ManhattanRedlish

Voilà… Elle venait de se jeter à l’eau. Sans vraiment le vouloir c’est vrai. Mais c’était dit. Oui, elle était tombée amoureuse de lui. Pas au premier regard. Non, elle n’avait pas été victime d’un coup de foudre. C’était leur vie ici, depuis presque deux mois qui avait fait cela. Apprendre à le connaître sans son uniforme, à découvrir ses manies, ses qualités comme ses défauts. Ainsi que ses joies mais aussi ses souffrances. Il l’avait séduite peu à peu. Et même si elle avait tenté de se convaincre que rien n’était possible parce qu’ils ne venaient pas du même monde, c’était arrivé. Et elle venait de lui avouer. Et ça lui avait fait un bien fou. Comme si ces quelques mots si importants venaient de désamorcer la bombe.

Lorsqu’il s’approcha, elle le regarda avec une petite lueur d’appréhension dans le regard, comme si elle avait encore peur qu’il puisse lui dire que c’était n’importe quoi. Mais elle le laissa la déshabiller, en silence, sans le quitter du regard. Elle sourit derrière son index. Le message était reçu cinq sur cinq. Elle n’avait plus envie de parler. Non, seulement qu’il l’embrasse. Jo prit place sur le lit, le regardant quitter ses vêtements à son tour. Quant il approcha, elle s’allongea sur les draps, le laissant prendre place haut dessus d’elle. C’était con mais elle n’osait pas le toucher, pas pour le moment. Comme si un simple geste pouvait faire stopper ce qui était en train de se passer.

Il jouait, alors qu’elle le désirait plus que tout. Elle le voulait lui, là maintenant. Et lui, il prenait son temps, effleurant la totalité de son corps, faisant grimper en elle la tension et l’envie. Son petit sourire en coin voulait tout dire. Elle plissa les yeux légèrement comme pour l’accuser silencieusement de ce petit jeu frustrant. Pourtant elle adorait ça. Elle aimait sa façon de jouer avec elle, avec ses sens. Il s’aventura enfin à l’endroit le plus intime de sa personne, et petit à petit la conduisit jusqu’au point de non retour. Jo avait le souffle court, le regard brillant. Elle s’était agrippée aux draps mais n’avait pas retenu ce cri de plaisir. Tant pis pour les voisins !

Lorsqu’il remonta pour l’embrasser, elle lui rendit son baiser avec fièvre. Un sourire étira ses lèvres alors qu’elle sentait entre ses doigts tout le désir qu’il avait pour elle. Enfin il entra en elle, et Jo soupira de plaisir. C’était si bon. Non pas parce que cela faisait des mois qu’elle n’avait pas couché avec un homme, mais parce qu’il avait su mettre les formes à tous ça, acter des préliminaires qui avaient fait croître leurs désirs. Alors qu’il commençait ses va et viens, elle profita de sa peau, embrassant son menton, puis son cou, caressant son torse puis son dos, l’attirant un peu plus en encore en elle comme si elle ne voulait qu’il ne s’éloigne.

Un frisson parcouru sa peau lorsqu’il murmura ses quelques mots près de son oreille. Jo sourit alors qu’ils s’embrassaient à nouveau le souffle court, la peau déjà humide. A mesure qu’il allait et venait, elle sentait à nouveau ce bien être monter en elle. La jouissance les cueillit simultanément, et ce fut délicieux. Jo laissa retomber sa tête sur le lit, ne cherchant pas à retrouver son souffle, savourant simplement l’instant présent et ce bonheur d’être là, avec lui. Ils avaient tant attendu… Elle lui sourit, ses cuisses entourant encore ses hanches. Elle ne voulait pas bouger. Elle voulait encore sentir le poids de son corps sur le sien, l’odeur de sa peau là tout contre elle. La jolie brune était fatiguée de la nuit dernière, de sa journée merdique, et il venait de l’achever en la faisant monter au septième ciel. Pourtant, elle souffla en posant sa joue contre son front, caressant ses cheveux et le haut de son dos : « -je te demande pardon… » Pour tout ça, pour tout ce bordel, ces mots, ses cris, ces questions sans réponse.
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 471
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Pigeon

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 24 Empty


Elias Shaw
J'ai 40 ans et je vis à San Francisco. Dans la vie, je suis gardien de prison après avoir servi durant 10 ans dans les marines et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien comme ça je profite de la vie.

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 24 Tumblr_pur2i9Ov4W1tc1obqo8_400
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 24 Sifm


avatar :copyright:️ Class Whore Stuff

Finalement, ils y étaient arrivés. Ils étaient parvenus à se donner l’un à l’autre sans retenue. Ils avaient conclu cette attente dans des soupirs de jouissance, parvenant tous les deux au point culminant ensemble. La tête contre son cou, il laissa l’une de ses mains caressaient la cuisse entourant encore ses hanches. Il ferma les yeux en l’entendant lui demander pardon. Elias se redressa sur ses mains, les sourcils au milieu du front, ne comprenant pas réellement pourquoi elle s’excusait « C’est moi qui dois te demander pardon Jo… Je veux dire, j’ai laissé Holly m’embrasser sur le seuil de la porte alors que tu m’attendais complètement nue dans la chambre, je ne t’ai pas non plus rattrapé quand tu es partie… Donc pardon » et déposa ses lèvres avec tendresse sur les siennes avant d’approfondir le baiser et ajouta alors qu’il se mit à embrasser son cou « Je ferai ça toute la journée » et il n’y avait pas que lui parce que sa virilité se fit rapidement sentir « Plus de deux mois d’attente ! Je ne me suis pas habitué » et déposa ses lèvres sur sa peau, tout en parlant en même temps « Hors…de…question…qu’on…s’arrête…maintenant…tu…ne…vas…plus…en…pouvoir…de…moi…je…vais…t’épuiser… » Et sur ce dernier mot, décida de remettre le couvert. Plus de deux mois à attendre le bon moment pour être là, avec Jo dans les bras, pour lui démontrer, de bien des manières, à quel point il l’aimait, alors non, il n’allait pas la lâcher tout de suite.

Le cœur battant à tout rompt, la respiration haletante, la peau humide, Elias se laissa tomber aux côtés de Jo, épuisé et tourna la tête en sa direction, un sourire sur les lèvres « Tu m’as épuisé La Miss ». Il glissa ses bras autour du corps nue de la jeune femme, se blottissant contre elle, sa tête dans son cou, il souffla une seconde fois qu’il l’aimait et tomba bien vite de Morphée. La journée avait été forte en émotion et Elias n’avait plus l’âge pour ces conneries.
Pourtant, ce fut lui qui ouvrit les yeux en premier, esquissant un sourire en voyant Jo toujours blottit dans ses bras, repensant à la nuit qu’ils avaient passé tous les deux. Il s’extirpa délicatement du lit, passa par sa chambre pour se saisir de quelques affaires, prit une douche et décida de préparer le petit-déjeuner pour la jeune femme et se dirigea vers la fenêtre, comme tous les matins, pour boire sa tasse de café. Il se sentait léger, bien et ça faisait longtemps que le quarantenaire n’avait pas éprouvé cela. Il n’échangerait sa place pour rien au monde en cet instant.





"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 24 Owvh
Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 435
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 31
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Pigeon

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 24 Empty


Jo' Read
J'ai 37 ans et je vis en prison. Dans la vie, j'étais trafiquante de drogue et je m'en sors plus que mal Sinon, grâce à ma malchance, je suis dans une histoire compliquée avec un agent du FBI et je le vis plutôt mal.

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 24 Tumblr_mi1w3pYwuv1s59qcio1_400
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 24 Tumblr_mi1ww8xiRJ1s59qcio1_400


avatar :copyright:️ ManhattanRedlish

Jo avait trouvé important de dire ces mots. Parce qu’elle tenait à ce que tout ça soit derrière eux. Que toutes ses épreuves fassent parties du passé. Qu’ils tirent un trait sur tout ça, et puisse ainsi commencer un nouveau chapitre de l’histoire, ensemble. Elle lui sourit avec tendresse en entendant ses mots. De toute façon, ça n’était pas à lui qu’elle en voulait. Jo espérait que Holly ne remettrait plus les pieds dans la vie d’Elias. Jamais. Qu’elle aussi fasse partie du passé maintenant. La jolie brune lui rendit son baiser, avant de sourire puis de rire alors qu’il déposait ses lèvres sur son cou. « -on est deux comme ça... » répondit Jo en laissant glisser ses doigts dans les cheveux du gardien. Et dire qu’ils avaient commencé avec des insultes et un poing dans la figure…

A nouveau ils firent l’amour. Malgré la fatigue qu’elle éprouvait, Jo se donna à lui sans retenu, prenant le contrôle un moment, avant de le laisser agir à nouveau comme il en avait envie. Elle savourait chaque baiser, chaque caresse, et bien entendu chaque coup de rein. Ils avaient tant attendu. Elle en avait rêvé, au sens propre. Mais la réalité était bien meilleure. Elias était un amant formidable, et presque inépuisable.

Le souffle aussi court que le sien, elle le regarda en souriant. « TU m’as épuisé... » répondit elle avant de se mordre les lèvres. Elle se sentait bien, heureuse, comblée. A ce moment précis, Jo ne pensait plus à rien d’autre qu’à eux. Elle l’embrassa une dernière fois, avant de s’endormir paisiblement, complètement vidée de son énergie.

Elle dormit comme un bébé. Sans bouger, sans brasser dans tout les sens. Non, juste là blottit contre lui, dans ce cocon de bien être que lui offrait la chaleur de son corps. Elle ne bougea pas d’un centimètre lorsqu’il se leva, laissant juste passer un petit gémissement de bien être dans son sommeil. Les rayons du soleil vinrent caresser sa peau, et lui firent froncer quelque peu les sourcils. Lorsqu’elle bougea enfin, tournant la tête vers l’oreiller voisin, Jo sourit. La nuit avait été parfaite… Elle se blottit contre l’oreiller qui avait encore l’odeur d’Elias, et respira son parfum. Ça n’était pas un rêve. Mais bien la réalité. Ils avaient passé la nuit à s’aimer. Et ça faisait tellement de bien.

Féline, elle s’étira dans les draps avant de mettre les pieds sur le parquet. En silence, elle enfila son short et son débardeur, avant d’avancer jusqu’au salon. Elle resta à l’entrer, à le regarder devant cette fenêtre à boire son café. Mais cette fois-ci, elle s’avança jusqu’à lui, entoura sa taille de ses bras pour venir poser sa joue contre son dos. Ces gestes qu’elle avait eut envie de faire bien des fois depuis presque deux mois, elle pouvait enfin ce les permettre. Jo déposa un baiser sur le dos d’Elias, regrettant qu’il poste un haut. Le tissu était bien moins sympa que sa peau.

Elle ne dit rien, comme elle en avait prit l’habitude chaque matin. C’était lui qui lançait le premier bonjour, la première discussion de la journée. Jo passa ses mains sous le haut d’Elias, juste pour sentir sa peau sous ses doigts, avant de laisser glisser ses bras avec lenteur et de s’éloigner comme elle était venue. Direction la douche. Après la nuit qu’ils avaient passé, ça n’était pas de refus. Le petit déjeuné attendrait qu’elle soit lavée.

Vingt minutes plus tard, elle revenait dans la cuisine, habillée de la même robe en jeans qu’il lui avait ôté la veille dans sa chambre. Pieds nus, elle avait attaché ses cheveux. Elle lui adressa un sourire maintenant qu’il était installé dans la cuisine, et vint coller son corps contre le sien avant de l’embrasser en se hissant sur la pointe des pieds.
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 471
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Pigeon

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 24 Empty


Elias Shaw
J'ai 40 ans et je vis à San Francisco. Dans la vie, je suis gardien de prison après avoir servi durant 10 ans dans les marines et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien comme ça je profite de la vie.

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 24 Tumblr_pur2i9Ov4W1tc1obqo8_400
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 24 Sifm


avatar :copyright:️ Class Whore Stuff


Le regard perdu sur la baie de San Francisco comme tous les matins, une tasse de café dans sa main, il ne cessait de penser à Jo, au jour de leur rencontre, aux mots de Daryl la concernant. Finalement, il avait bien fait une fixette sur elle dès le premier jour et ce matin, il comprenait que finalement, c’était juste le destin qui l’avait dressé sur son chemin. Que tout ça n’avait pas eu lieu par pur hasard, mais que c’était le résultat d’une entreprise dont seule la vie avait le secret. Ce furent les bras de l’intéressée entourant sa taille qui l’extirpa de ses pensées, souriant. Il allait rapidement prendre goût à ce genre de bonjour. Son sourire s’élargit en sentant les mains caresser sa peau, comme si elle était déjà en manque de sa personne. Il tourna légèrement la tête pour la regarder partir en direction de la salle de bain et un poussa un soupir de bien-être. Cela faisait bien longtemps qu’il ne s’était pas senti aussi bien.

Ce fut dans un silence total qu’Elias termina sa première tasse de café et qu’il renchérit avec une seconde qu’il prit le temps de terminer aussi. En entendant l’eau s’arrêter de couler, il commença à faire couler celui de Jo qu’il déposa sur la table et resta contre l’établi, attaquant son troisième café. Elle avait peut-être raison tout fin de compte, il était drogué. Le quarantenaire l’observa de la tête au pied lorsqu’elle approcha de lui et lui rendit son baiser, sa main libre sur son visage « Bonjour toi ». Il déposa sa tasse à ses côtés et vint serrer Jo contre lui, respirant l’odeur de son gel douche. Un nouveau baiser et il souffla « Ton petit déjeuner est prêt Honey » avant d’ajouter « Je ne parle pas de moi ». Il déposa un baiser sur le bout de son nez et prit place à la table, comme si la simple idée d’être éloigné d’elle quelques centimètres de trop était impensable. Appuyé dos au mur, il ne la quittait pas du regard « Ça faisait bien longtemps que je n’avais pas aussi bien dormi » avant d’ajouter « Et que je ne me suis pas sentit aussi bien aussi. J’ai envie de sourire tout le temps. Je ne sais pas ce que tu m’as fait Jo Read » et porta sa tasse à ses lèvres « Je ne veux pas vraiment revenir sur la journée d’hier, même si elle mémorablement bien finie » Un sourire taquin et son regard brillant au simple rappel de leurs corps la nuit dernière. Il se racla la gorge et ajouta « Mais tu as fait quoi toute la journée ? Tu as fait des heures sup’ au supermarché ? ». Autant il essayait d’apaiser les pleurs d’Holly, autant il se demandait ce que Jo avait bien pu faire sans voiture, sans téléphone, dans les rues de San Francisco.




"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 24 Owvh
Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 435
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 31
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Pigeon

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 24 Empty


Jo' Read
J'ai 37 ans et je vis en prison. Dans la vie, j'étais trafiquante de drogue et je m'en sors plus que mal Sinon, grâce à ma malchance, je suis dans une histoire compliquée avec un agent du FBI et je le vis plutôt mal.

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 24 Tumblr_mi1w3pYwuv1s59qcio1_400
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 24 Tumblr_mi1ww8xiRJ1s59qcio1_400


avatar :copyright:️ ManhattanRedlish

« -hum... » ce genre de matin, elle en voulait pour le reste de sa vie. Elle qui n’avait jamais pensé trouver celui qu’il lui fallait, il était bien là, juste devant elle. Vivre avec un homme, l’avoir dans son lit chaque soir, le voir chaque matin avant de partir travailler… Elle allait s’y habituer. Et très vite. Simplement parce que c’était lui. Et parce qu’une vie normale, ça ne lui ferait pas de mal. Même si certaines choses seraient encore compliquées, pour le moment, elle ne voulait pas y penser. Seulement rester dans cette petite bulle de bien être. Rien que tout les deux. « -merci c’est gentil... » répondit Jo avec un léger regard pour le petit déjeuner en question. « -c’est pas grave, tu sera mon quatre heure… » ajouta la jeune femme taquine, plissant son nez en souriant.

Jo prit place à côté d’Elias, portant sa tasse de café jusqu’à ses lèvres. Elle sourit en pensant au petit surnom qu’il venait de lui donner. Elle préférait celui ci. Plus intime sans doute. Elle le regarda quelques secondes, l’écoutant avant de prendre une tartine pour la beurrer. « -tant mieux… J’aime quand tu souris... » c’était vrai, elle adorait le voir ainsi, détendu, heureux… Ce qu’elle lui avait fait ? C’était une bonne question ça ! Parce que de son point de vu, elle n’avait pas vraiment mis tout ses charmes à l’œuvre pour le séduire. Loin de là même ! Elle était juste restée elle même, avec ses maigres qualités, et ses tonnes de défauts. Et pourtant il était là, amoureux… C’était sans doute trop beau pour être vrai, mais elle voulait y croire. Un peu de bonheur, ça ne faisait pas de mal.

Jo n’avait pas non plus envie de reparler de tout ça, c’était du passé. Et oui, le point final avait été la meilleure partie. Elle lui sourit avec une petite étincelle de désir dans les yeux, avant de mordre dans sa tartine. Ce qu’elle avait fait ? « -et bien… j’ai fumé un paquet de clope… Et j’ai aussi fait trois ou quatre fois le tour du parc au bout de la rue… » Pour les clopes, elle n’en était pas fière, mais il ne pouvait pas lui jeter la pierre, parce qu’il était le premier à rechuter lorsqu’il était contrarié. « -ensuite j’ai fais les cent pas en bas de chez toi… Ne sachant pas quoi faire. Et je me suis fais abordé par un mec qui passait en voiture. » Elle avait envie de jouer un peu. « -il m’a payé à mangé, on a discuté… Il était vraiment sympa. Un peu con, mais de très bons conseils. » Elle prit le temps de boire une nouvelle gorgée de café, avant d’enfin avouer : « -c’est Daryl qui m’a trouvé en bas de chez toi. » Un sourire en coin, avant qu’elle n’ajoute : « -il m’a dit qu’on était con autant l’un que l’autre, qu’on aurait dut se sauter dessus depuis bien longtemps. » Ce qui n’était pas faux. « -et puis il m’a dit de rentrer, et de m’imposer… Chose que je n’ai pas forcement fait dans les règles… Mais au final... » Au final ça avait marché. Elle avait bien fait de l’écouter plutôt que de baisser les bras.
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 471
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Pigeon

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 24 Empty


Elias Shaw
J'ai 40 ans et je vis à San Francisco. Dans la vie, je suis gardien de prison après avoir servi durant 10 ans dans les marines et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien comme ça je profite de la vie.

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 24 Tumblr_pur2i9Ov4W1tc1obqo8_400
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 24 Sifm


avatar :copyright:️ Class Whore Stuff


La jeune femme pouvait l’avoir au quatre-heure, au dîner, au déjeuner ou même au petit-déjeuner si elle le voulait. Elias était complètement à sa merci, comblé et amoureux. Il n’aurait pas pensé que cela se reproduise un jour, mais en posant son regard sur sa belle au petit matin, il remercia la vie de l’avoir dressé sur son chemin et cela, malgré des débuts plus que chaotiques entre eux. Il était finalement parvenu à la dompter, à la faire tomber amoureuse de lui, comme lui était tombé amoureux d’elle. Maintenant, il souriait comme les types dans les films à l’eau de rose que Talia ne cessait de dévorer et ça ne le dérangeait pas. Ça ne dérangeait pas non plus sa petite-amie… Oui, il pouvait maintenant le dire. Et cette simple pensée le fit sourire davantage alors qu’il ne la quittait pas des yeux. Malgré tout, une question le turlupina, c’était : Qu’avait-elle fait toute la journée hier ? Alors qu’il tentait d’apaiser les pleurs d’Holly dans leur appartement. Il haussa un sourcil en entendant que la jolie brune avait fumé un paquet complet en l’espace d’une journée. Il s’en voulut d’avoir fait subir ça à la jeune femme « Désolé Honey… Je vais faire en sorte que tu n’ais plus envie de fumer dorénavant ». Mais il fronça bien vite les sourcils lorsqu’elle évoqua un autre homme « Un homme ? » mais il eut bien vite sa réponse et se mit à rire, repensant à la désignation d’un peu con. Un nouveau rire « Il joue les entremetteurs depuis quand lui ? ».

Elias se leva de sa chaise, s’accroupit devant la jeune femme et l’embrassa avec tendresse « Et je suis bien content que tu n’as pas fait ça dans les règles ». Il se redressa sans quitter ses lèvres, la porta dans ses bras et l’entraina jusqu’à la chambre à coucher, se justifiant « Il te faut de l’exercice après tout ce paquet de clope ». Et puis il avait tant attendu, et tant désirer la jeune femme, qu’il ne comptait pas la laisser sortir de la chambre à coucher aussi facilement…



"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 24 Owvh
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] - Page 24 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo / Isaac / Eli [risque NC18]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 24 sur 24Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24
 Sujets similaires
-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: