Partagez
 
 
 

 "Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo / Isaac / Eli [risque NC18]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 12 ... 24  Suivant
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 772
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] Empty

Le contexte du RP
En sortant de l'hôpital, Joséphine ne peut échapper à la sentence. 7 ans de prison à Saint Quentin pour ses activités criminelles. Isaac quant à lui, constate que tout son monde continue de s'effondrer sous ses yeux : Jo est en prison, il tombe dans l'alcool tout en mélangeant les breuvages à ses antidouleurs, habite dans un appartement qu'il ne prend pas la peine d'aménager, et continue de rechercher Elsy à travers le pays... Et comme si cela ne suffisait pas, un petit facteur X va faire son apparition et interférer dans la relation entre Jo et Isaac En sortant de l'hôpital, Joséphine ne peut échapper à la sentence. 7 ans de prison à Saint Quentin pour ses activités criminelles. Isaac quant à lui, constate que tout son monde continue de s'effondrer sous ses yeux : Jo est en prison, il tombe dans l'alcool tout en mélangeant les breuvages à ses antidouleurs, habite dans un appartement qu'il ne prend pas la peine d'aménager, et continue de rechercher Elsy à travers le pays... Et comme si cela ne suffisait pas, un petit facteur X va faire son apparition et interférer dans la relation entre Jo et Isaac

La situation
Se déroule 1 an avant le RP d'Amérique du Sud pour, par la suite, le rejoindre.
Contexte provenant de cette [url=LIEN]recherche[/url]
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 772
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] Empty


Isaac Samuel
Jacobs

J'ai 46 ans et je vis à San Francisco, Pays. Dans la vie, je suis agent du FBI et je m'en sors très mal, j'ai été blessé durant une intervention. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en couple avec une criminelle et je le vis plutôt mal.

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] P5bg
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] Z2zr


avatar :copyright:️ ManhattanRedlish


« Joséphine Read, vous êtes condamnée à 7 d’emprisonnement à la prison de Saint Quentin pour trafic de stupéfiants sur le territoire américain. La détention est immédiate ». Isaac baissa la tête… 7 ans… Il se redressa brusquement, aidé par ses béquilles et s’arrêta dans son élan. La douleur pare balle de sa cuisse le rappela rapidement à l’ordre. La douleur était lancinante. Delmonte l’avait estampillé de son empreinte, comme un animal. Cette douleur, cette cicatrice, continuerait de lui rappeler cette fameuse soirée. Isaac inspira profondément et s’avança vers la jeune femme « Jo… Ça va aller, compris… On peut faire appel pour réduire ta peine d’ici quelques mois ». Le quarantenaire jeta un rapide coup d’œil aux policiers qui attendaient et embrassa la jeune femme une dernière fois « je t’aime » lui souffla-t-il comme un secret. Jo disparu sur la porte voisine à la Cour sous le regard de l’agent fédéral.

En rentrant dans son appartement où les cartons s’amassés de partout, où les meubles n’étaient pas encore montés pour la majorité, Isaac réussi tout de même à trouver sa bouteille de scotch et un verre. Il ne prit pas le temps de déguster le breuvage ambré qu’il se servit un nouveau verre avant de prendre ses antidouleurs. Les mises en garde du médecin iraient se faire foutre pour aujourd’hui. Épuisé, il ne tarda pas à sombrer dans les bras de morphée. C'était comme ça les jours qui suivirent : Il se réveillait avec une migraine de lendemain de beuverie, il avalait un comprimé avec son café noir avant de se doucher, de se vêtir et de se raser. Il passait un peu plus de la matinée, pourtant souvent bien entamée, à poursuivre ses recherches pour retrouver Elsy. Il passait quelques coups de fil en vain, puis ça se clôturait par un regard à sa montre : Il était l’heure.

Isaac jeta un dernier coup d’œil à la photo de sa partenaire et quitta son bureau, puis son appartement pour se rendre à la prison de Saint Quentin, au nord de San Francisco. Ses béquilles de chaque côté et pas encore bien familier avec ces dernières, il montra difficilement son badge aux gardiens de la prison. Il prit place sur la première table des prétoires. Pas de téléphone ou de vitre pour les séparer, c’était déjà ça. Il sourit à la jeune femme en la voyant arriver dans cette tenue orange. La culpabilité le rongeait de l’intérieur. Pourquoi était-il tombé sous son charme ce fameux soir ? Il n’aurait pas pu boire son verre et rentrer chez lui, comme les soirs précédents ?! Non, il avait fallu qu’il l’a trouve charmante, jolie, avec ce petit truc en plus, cette assurance. Il avait fallu qu’il la raccompagne chez lui, qu’elle devienne son amie, puis un peu plus avec le temps. Finalement, il avait succombé et voilà que maintenant, une table séparée leurs deux corps, mais aussi tout ce qu’ils représentaient. Elle était une criminelle en prison et lui un flic en liberté. « Comment ça va ? Tu tiens le coup princesse ? ».

Isaac lui demandait cela, mais qui pouvait tenir le coup dans ce genre d’endroit ? Ils avaient tous les deux une sale tête et ça n’allait pas s’arranger avec le temps… Il tendit sa main pour saisir celle de la jeune femme, mais à peine eut-il le temps d’effleurer ses doigts que le gardien les rappela à l’ordre « Pas de contact physique ». Isaac serra les dents et répondit « On ne va pas baiser sur la table non plus ». Le gardien le fusilla du regard et Isaac l’ignora volontairement, laissant ses mains non loin de celle de Jo « Je vais tenter de passer un marché avec le procureur pour que tu sortes plus tôt… Je… Je vais tout essayer princesse, je te le promets ».


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 727
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] Empty


Jo' Read
J'ai 37 ans et je vis en prison. Dans la vie, j'étais trafiquante de drogue et je m'en sors plus que mal Sinon, grâce à ma malchance, je suis dans une histoire compliquée avec un agent du FBI et je le vis plutôt mal.

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] Tumblr_pc6qb4j8Fa1wxge4uo4_500
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] Tumblr_ntww4pAbfi1s59qcio2_400


avatar :copyright:️ ManhattanRedlish


Voilà… Elle avait dit adieu à sa liberté.
Parce que cette fois-ci, il n’y avait pas eu de  fuite à l’autre bout du monde. Encore moins de miracle. La sentence était tombée. Sept ans.

Sept longues années derrière les barreaux.
Sept longues années sans pouvoir faire ce qu’elle avait envie.
Sept longues années à vivre loin de lui…

C’était peut-être ça le plus dur. A croire qu’elle était devenue fleur bleu depuis qu’elle l’avait rencontré. Parfois les yeux fixés au plafond de son box, Jo’ se demandait si mourir des suites de l’opération n’aurait pas été une meilleure fin. Enfermée entre ces murs, elle avait l’impression de perdre la tête, elle qui avait tant besoin de liberté, de son indépendance. Elle avait tout perdu.

Isaac s’obstinait à venir la voir. Elle mettait tout en œuvre pour qu’il s’éloigne, qu’il laisse tomber, qu’il reprenne le court de sa vie. Sans elle. Parce qu’elle était la cause de tous ses malheurs et qu’elle ne supportait pas le voir dans cet état.
Pourtant, il était encore là aujourd’hui…

De la visite. Elle savait que c’était Isaac. Il était le seul à venir. Lorsqu’on lui avait ouvert la porte, Jo’ ne s’était pas précipitée dans ses bras, en larmes ou pour un baiser fiévreux de manque. Elle l’avait regardé de loin, il était bien triste le bel homme qu’elle avait rencontré quelques mois plus tôt… Et c’était sa faute.

En silence, elle s’était avancée jusqu’à lui le visage baissé, ses longues cheveux détachés tombant sur ses épaules. Elle  lui avait adressé un pâle sourire avant de prendre place, son visage légèrement tourné vers la gauche. « -j’ai connu mieux, mais ça va. » répondit Jo. Elle ne tenait pas à ce qu’il voit sa pommette bleuie. Il allait paniquer, faire un scandale et lui attirer un peu plus d’ennui. Alors elle tentait de lui dissimuler ainsi. Mais il faudrait bien qu’elle lui donne une explication.

« -c’est pas grave... » souffla Jo à Isaac lorsqu’il rembarra le gardien. « -ne dis pas n’importe quoi Iz… » Le ton de sa voix était neutre, quelque peu fatigué. « -quel genre de marché veux tu passer ? Bonne conduite ? » Elle soupira avant d’ajouter : « -c’est avant que j’aurai du bien me conduire. » Elle se mordit les lèvres avant de se radoucir. « -excuses moi… Et toi comment tu va ? » Elle savait très bien que ça n’allait pas. Elle sentait son haleine alcoolisée d’ici, et les cernes qu’il avait sous les yeux prouvait bien qu’il passait des nuits blanches. Il allait lui mentir, comme elle l’avait fait quelques minutes plus tôt. Comment se dire la vérité dans de pareil circonstance ?


Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 772
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] Empty


Isaac Samuel
Jacobs

J'ai 46 ans et je vis à San Francisco, Pays. Dans la vie, je suis agent du FBI et je m'en sors très mal, j'ai été blessé durant une intervention. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en couple avec une criminelle et je le vis plutôt mal.

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] P5bg
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] Z2zr


avatar :copyright:️ ManhattanRedlish


Isaac avait la tête des mauvais jours, comme un peu tous les jours en fait. En tout cas depuis que Jo avait été condamnée, qu’Elsy avait disparu et que Delmonte l’avait laissé pour mort sur le sol de son bureau. Pourtant, pour elle, pour celle qu’il aimait, il se rasait et s’habillait correctement. Il ne voulait pas la préoccuper davantage. Mais il savait que sa mauvaise mine et son regard le trahissait.
Elle n’allait pas bien. Après tout, comment allait bien dans ce genre d’endroit ?! Mais son sourire, ses longs cheveux, sa réponse… Son cœur se serra et il glissa ses mains jusqu’à elle avant de rembarrer le gardien. Pas de contact. Ce n’était pas lui qui se trouvait assis dans cette pièce, face à la femme qu’il aimait, mais qui n’était plus que l’ombre d’elle-même. Isaac en avait même oublié le goût de ses lèvres, son regard pétillant, son sourire qui avait le pouvoir d’illuminer sa journée, ou encore ses mains sur sa peau lorsqu’ils faisaient l’amour. Tout ça avait disparu. Isaac baissa son regard en entendant ce que venait de dire Jo « Ne dis pas ça, s’il te plaît… C’était une autre vie. Si je n’étais pas tombé sous ton charme, alors tu vivrais ta vie comme avant et je serai toujours infiltré. On serait tous les deux libres et heureux ». Il effleura les doigts de Jo et ajouta « Je ne dis pas que je regrette notre histoire, parce que ce n’est pas le cas. Je m’en veux d’avoir cherché à te retrouver pendant ces six mois. Je m’en veux que tu ais atterris dans les locaux de l’agence… » Il enfoui son visage entre ses mains un instant avant d’inspirer profondément et sourit en entendant la question de la jeune femme « Ça va ».

Si ça allait vraiment, il ne ferait pas de cauchemars la nuit, il ne boirait pas jusqu’à sombrer, il ne ferait pas de mélanges avec ses médicaments. Il avait envie de lui dire que non, que ça n’allait pas. Qu’Elsy avait été enlevé sûrement par Delmonte et qu’il l’avait sûrement mis sur un trottoir en Europe de l’est ou dans un bordel à Bangkok. Voire pire. Qu’il passait son temps entre la chercher, boire et venir la voir ici, en prison. Pourtant, quand il posa son regard sur elle, il savait qu’il ne pouvait pas lui confier tout cela. Pourquoi ? Parce que lui était dehors, tout simplement.

Isaac lança un regard au gardien et reporta son attention sur Jo, il lui passa une mèche de cheveux derrière son oreille « Ne laisse pas tomber tes cheveux comme… » et vit l’hématome sur la joue de la belle brune. Isaac posa ses doigts sur son menton pour lui faire tourner la tête « Jo… Qu’est-ce qui s’est passé ?! C’est un gardien ? Une autre prisonnière ? ». Le quarantenaire avait envie de laisser exploser sa colère, de la prendre par la main et de leur dire qu’elle rentrait avec lui, qu’elle serait protégée à ses côtés. Mais il ne pouvait pas. Il serra alors ses poings avec violence « Qui a osé te toucher ?! ».


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 727
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] Empty


Jo' Read
J'ai 37 ans et je vis en prison. Dans la vie, j'étais trafiquante de drogue et je m'en sors plus que mal Sinon, grâce à ma malchance, je suis dans une histoire compliquée avec un agent du FBI et je le vis plutôt mal.

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] Tumblr_pc6qb4j8Fa1wxge4uo4_500
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] Tumblr_ntww4pAbfi1s59qcio2_400


avatar :copyright:️ ManhattanRedlish


« -si je n’avais pas été dans ce milieu là, on pourrait encore être heureux Iz... » Cela ne faisait que quelques semaine que Jo avait été incarcérée. Ils en étaient encore au stade des remords. Ils s’en voulaient l’un comme l’autre, s’accusant tour à tour de la responsabilités de la situation. Ils étaient têtus. Iz ne lâchait pas le morceau. Jo non plus. Mais toutes leurs conversations se terminaient par la même conclusion : ils ne pouvaient pas revenir en arrière. « -si j’avais su te parler au lieu de fuir, les choses seraient sans doute différentes aujourd’hui. » ajouta Jo en le regardant tristement.

« -menteur... » souffla Jo avec un petit sourire en coin. Malgré la prison, lorsqu’elle le voyait ainsi, elle cherchait à lui sortir la tête de l’eau. C’était plus fort qu’elle. Si elle se laissait allée à la dépression, elle allait crever ici. Même si les visites d’Isaac étaient un crève cœur, c’était aussi une petite bouffée d’oxygène. Il n’allait pas bien. Elle le savait. Et il savait qu’elle savait. Mais elle eut un léger mouvement de recule lorsqu’il passa ses cheveux derrière son oreille.

Elle savait aujourd’hui, que la femme qu’elle était ne sortirait pas indemne. Elle était peut-être trafiquante de drogue, mais elle était loin de faire partie des pires profiles qu’enfermait cette prison. A peine arrivée, on lui avait fait comprendre, gardiens ou prisonnières, qu’elle était la petite nouvelle. Qu’elle ne connaissait rien du système interne, et qu’elle allait bien le sentir passer.

Quelques semaines qu’elle ne faisait pas de vague, qu’elle respectait les ordres qu’on lui donnait, qu’elle se faisait petite pour qu’on lui foute la paix. Ça n’avait pas suffit. La jeune femme avait pourtant encaissé les réflexions en serrant les dents. Certaine sur son physique, d’autre sur son regard noir, d’autre encore purement gratuite parce qu’elle était fraîchement débarquée. Jo avait même laissé coulé lorsque trois pétasses étaient venues l’emmerder pendant le repas, prenant leur pieds à mélanger sa bouffe et à lui tartiner le visage avec. Pourtant elle avait agrippé sa fourchette, plastique ou pas, ça pouvait faire des dégâts. Mais elle était restée calme. Les choses avaient dégénéré lorsque le même petit groupe était venu lui rendre visite dans la salle de bain. Si elle était restée zen, son visage aurait subit bien pire qu’un hématome.

La jolie brune avait grimacé lorsque Iz lui avait fait levé le menton. « c’est rien... » répondit-elle. « -calme toi c’est bon, j’ai réglé le problème. » Jo ne s’était pas laissée faire. Une de ses nouvelles copines était à l’infirmerie parce qu’elle avait vu le miroir du lavabo de trop prêt. La seconde s’était pissée dessus comme une gamine lorsque Jo avait menacé le carotide de la troisième avec un morceau du miroir brisé. Non, elle n’était pas qu’une jolie femme qui aimait les beaux vêtements et les belles voitures. Elle savait se défendre. Parce que lorsqu’on exerçait son métier, il fallait être prête à tout. Iz ne connaissait pas cette Jo. Celle qui était capable de devenir menaçante, voir dangereuse. « -par contre j’ai pris une sanction… Je n’ai plus droit à tes visites pendant un mois… » Oui, elle avait prévu de lui dire. Même comme il allait en faire toute une montagne, elle avait prévu de dire ça au dernier moment… « -j’suis désolé… Mais j’pouvais pas me laisser faire. » Elle n’avait pas envie de lui raconter les détails. Elle ne le ferait pas.


Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 772
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] Empty


Isaac Samuel
Jacobs

J'ai 46 ans et je vis à San Francisco, Pays. Dans la vie, je suis agent du FBI et je m'en sors très mal, j'ai été blessé durant une intervention. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en couple avec une criminelle et je le vis plutôt mal.

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] P5bg
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] Z2zr


avatar :copyright:️ ManhattanRedlish


Ils pouvaient tenter de refaire le monde avec leur culpabilité qui les rongeait de l’intérieur, mais la réalité restait la même. Aucun retour en arrière n’était possible et ils finiraient bien par le comprendre. S’assener de reproches n’allait les mener à rien à part s’enfoncer un peu plus chaque jour au fond. Ils avaient lancé les dés, les jeux étaient faits. Les retours en arrière, ce n’étaient que dans les films… « A chaque fois que je viens, on refait le monde, mais au résultat, on souffre tous les deux de cette situation… ». Et puis est-ce qu’ils ne feraient pas les mêmes choix si jamais on leur donnait une seconde chance ?! Il y avait eu des facteurs qui étaient entrer en compte lors de leurs choix à ce moment-là, comme leur métier, le risque qu’ils encouraient, et leur amour l’un envers l’autre, la peur de souffrir et de faire souffrir. Donc maintenant, il ne leur restait plus qu’à se taire et accepter la situation telle qu’elle était maintenant.

Son regard posé sur elle, un faible sourire « Tu as l’habitude maintenant ». Après tout, c’était parce qu’il avait mentit qu’ils en étaient arrivés là et puis, cette réponse, il la donnait depuis des semaines. C’était devenu presque une sorte de rituel avec le temps. Cependant, ce qui était différent, c’était sa manière de reculer lorsqu’il tenta de toucher son visage ou encore la grimace qu’elle afficha au moment où il leva son menton. La mâchoire serrée, il n’avait pas envie de se calmer. La jeune femme allait passer 7 ans dans cette prison et voilà qu’au bout de quelques semaines, elle avait le visage tuméfié… « Tu as réglé le problème ? Comment ça Jo ?! »
Isaac ne desserrait pas des dents, bien au contraire. Et comme si ça ne suffisait pas, la jeune femme lui appris la sanction. Cette fois-ci, il n’éclata pas de colère, mais resta bouche bée un instant. Ne plus la voir… Il se passa une main lasse sur le visage et se recula légèrement sur son banc. Il encaissa la nouvelle. « Tu te fais frapper, mais c’est toi qui reçois la sanction… Je ne sais pas ce qu’il s’est passé entre ces murs Jo et tu sais quoi, je ne veux pas le savoir. Tu dois faire ce que tu as à faire pour te protéger, mais s’il te plaît… Ne perd pas tes chances de sortir d’ici plus tôt… Un mois, c’est une première sanction. Tu pourrais te retrouver à l’isolement pour bien plus longtemps si ça recommence ». Un soupir, le regard perdu sur un point invisible, il encaissait la nouvelle. Déjà que l’éloignement était difficile, mais ce genre de nouvelles ne l’aiderait pas à remonter la pente.
« Il faut que… Il faut que j’y aille princesse ». Isaac se redressa en s’aidant de ses béquilles et attendit que le gardien fasse rentrer les autres prévenus pour embrasser la jolie brune « Fais attention à toi princesse » et quitta la prison.

Un mois… Pendant un mois, Isaac passait son temps entre ses recherches pour retrouver Elsy à tout prix, ses séances de rééducation, l’alcool et les médicaments qui lui permettaient de trouver le sommeil. Un sommeil agité, mais un sommeil quand même. Ses journées se ressemblaient de plus en plus, il dépérissait un peu plus chaque jour. Il ne prenait plus le temps de se raser ou parfois de se doucher. Les costumes restaient au placard et passait ses journées en tenue de sport, sans faire de sport. Il n’était que l’ombre de lui-même… Ce fut la venue de son patron qui eut l’effet d’un électrochoc lorsque ce dernier le rappela à l’ordre pour son état physique, qu’il n’était plus qu’un déchet et qu’il pouvait tirer un trait sur sa carrière si jamais il ne se reprenait pas en main, mais le pure fut lorsqu’il qu’il lui fit part de ses conclusions sur la disparition soudaine de l’agent Stanford : Elle était liée à Delmonte depuis le début. Un agent infiltré au sein du FBI et qu’elle avait été repérée quelques jours après sa disparition dans un aéroport. Ce n’était pas possible… Pas Elsy. Il était alors resté figé pendant plusieurs heures devant sa photo, dans son bureau, à se rappeler de l’époque où ils travaillaient ensemble, se souvenant du moindre signe… Non, ce n’était pas possible. Ce fut la sonnerie de son portable qui le fit sursauter « Un appel de la prison de St Quentin. Acceptez-vous la communication ? » « Oui » « Ici le gardien Shaw, je suis un ami de Joséphine Read. Sa sanction est levée et je pense qu’elle a besoin de vous voir ».




Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 772
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] Empty


Elias Shaw
J'ai 40 ans et je vis à San Francisco. Dans la vie, je suis gardien de prison après avoir servi durant 10 ans dans les marines et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien comme ça je profite de la vie.

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] Lmoj
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] L3lk


avatar :copyright:️ Blondie


Après avoir tenté l’université pour rassurer sa mère, Elias s’est rapidement engagé dans les Marines où il a servi durant dix ans, dont cinq en opérations extérieures. Sortit sous le grade de sergent, ce dernier a rapidement trouvé du travail en tant que gardien de prison, d’abord à Boston, puis ensuite à San Francisco, ou plus précisément St Quentin. Il aurait pu entrer dans la police comme certains de ses frères d’armes à l’issue de leur contrat, mais il avait préféré aider à la réinsertion avec des horaires fixes, que de travailler de nuit pour faire la circulation ou être appelé pour la découverte d’un cadavre. Cela faisait cinq ans qu’il travaillait dans cette prison pour femme et il s’y plaisait, même s’il était assez dur d’être un homme dans ce genre de prison. Sa belle gueule ne l’aidant pas vraiment d’après ses collègues. Il s’en fichait. Il n’était pas venu ici pour trouver la femme de sa vie, mais pour payer le loyer, sa moto et ses prochains voyages. Et de toute manière, vue la population criminelle, il se passerait bien d’une compagne au casier judiciaire bien chargé. Pourtant, combien de fois il avait été charrié sur son job par ses anciens frères d’armes, qui laissaient sous-entendre qu’il n’avait qu’à se baisser pour assouvir ses besoins primaires. Elias avait des principes et laissait ça pour ceux dont l’éthique était tendancieuse.

Et pour ceux qui laisseraient sous-entendre qu’une prison pour femme, ce sont des vacances en première classe comparées aux prisons pour hommes, ils avaient tout faux. Elias ne savait jamais à l’avance ce que les prisonnières lui réservaient dans la journée, comme aujourd’hui où il se retrouva avec Daryl, dans les vestiaires pour femme, au milieu de quatre femmes qui s’apprêtaient à s’entre-tuer. Une petite nouvelle au visage tuméfié qui hésitait à égorger sa camarade de prison avec le bout d’un miroir éclaté… Ce n’était pas la joie ! Elias s’était donc interposé, la main sur son arme « Tout le monde va se calmer. Daryl, tu emmènes ces trois-là à l’infirmerie. Quant à vous Read, vous pouvez oublier vos prochaines visites conjugales pendant un mois. Soyez contente, je vous évite la mise à l’isolement pour ce que vous venez de faire. C’est une prison, pas un ring de combat libre ». Malgré son allure décontractée, Elias savait se faire respecter et durcir le ton lorsque cela était nécessaire. Il avait dirigé des hommes au combat, sous les tirs ennemis, alors ce n’était pas une criminelle de seconde zone qui allait lui faire peur. Il la saisit par le bras et l’entraîna jusqu’à sa cellule jusqu’à l’heure des visites.

Ce ne fut que bien après la sanction qu’Elias apprit, de la part d’un de ses collègues, que la jeune femme avait été la victime et non l’agresseur dans cette histoire. Il avait donc profité d’une sortie pour l’approcher « Read… J’ai appris pour la dernière fois. Je suis désolé, je pensais que… Je m’appelle Elias Shaw » et lui tendit la main. Il ne s’attendait pas vraiment à ce qu’elle l’excuse, mais l’espérait tout du moins. Pourtant, il ne pouvait lever la sanction au risque que des ragots viennent alimenter les couloirs de la prison. Ça allait vite dans ce genre d’endroit. Et il risquait aussi de dessiner une cible sur son front si jamais il venait à faire ça.
Elias restait tout de même intrigué par la jolie brune qui avait su tenir tête à ces trois nanas et se faire respecter. Il avait donc demandé son dossier et s’était renseigné sur son passif. Trafic de stupéfiant à grande échelle. Il s’en était bien sortie avec sept ans. Il avait aussi fait des recherches sur celui qui était renseigné en cas d’urgence : Isaac S. Jacobs. Agent du FBI. Il ne tarda pas à tomber sur sa photo et ne m’y pas longtemps à reconnaitre l’homme qui lui rendait visite depuis son arrivée… L’amour avait ses raisons que la raison ignore. Était-il responsable de son incarcération ? Avait-il joué de ses relations ? Jouait-il avec elle ? Si lui était parvenu à trouver qui était le petit-ami de Joséphine, les autres ne tarderaient pas non plus… Ce fut Daryl qui le coupa dans ses recherches « Arrête de faire une fixette sur ta protégée. Elle est maquée en plus ». Elias lui lança un regard noir, rangea le dossier et jeta un coup d’œil à la date. Il se saisit du téléphone et appela le petit-ami de sa protégée, comme l’aimait l’appeler Daryl en raison du fait qu’il ne la quittait que rarement du regard « Ici le gardien Shaw, je suis un ami de Joséphine Read. Sa sanction est levée et je pense qu’elle a besoin de vous voir ».

Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 727
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] Empty


Jo' Read
J'ai 37 ans et je vis en prison. Dans la vie, j'étais trafiquante de drogue et je m'en sors plus que mal Sinon, grâce à ma malchance, je suis dans une histoire compliquée avec un agent du FBI et je le vis plutôt mal.

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] Tumblr_pc6qb4j8Fa1wxge4uo4_500
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] Tumblr_ntww4pAbfi1s59qcio2_400


avatar :copyright:️ ManhattanRedlish


Elle avait réglé le problème. C’était tout ce qu’il avait besoin de savoir. Elle le fixa du regard, et répondit : « -je t’ai dis que ça allait, et que c’était réglé. D’accord ? » Jo baissa les yeux sur ses mains, écoutant la suite. Qu’est ce qu’il pouvait l’agacer lorsqu’il prenait son petit ton moralisateur. Comme si elle n’avait pas prit en compte qu’elle pouvait rallonger sa peine avec ce qu’elle avait fait. Mais ça allait, elle n’avait tué personne. Et maintenant elle avait droit à un peu de respect de la part des autres. Des regards fuyants, parfois de la peur dans les regards de certaines. Jo avait toujours été une solitaire, et elle ne comptait pas se faire de copine ici. Alors d’un certain côté ça lui allait très bien.

« -je me suis défendue. Y’a juste eut méprise sur la responsable des faits. » La jeune femme se pinça les lèvres entre elle, avant de lever les yeux sur Isaac. « -je suis courant Iz, c’est pas la peine d’en rajouter s’il te plais. » Oui, elle n’avait pas besoin qu’il continue son blabla. Elle se considérait comme chanceuse que Shaw ne l’ait pas mise au trou pendant un mois. Jo serra les dents lorsqu’Isaac se leva, avant de souffler : « -j’suis désolée... » Mais il n’était pas à sa place, il ne pouvait pas comprendre ou même imaginer ce qu’elle vivait ici. Elle lui rendit son baiser avec bien moins de passion qu’auparavant, simplement parce qu’elle s’en voulait. « -toi aussi d’accord ? » lui avait elle répondu avec un petit sourire triste.

Lorsque les gardiens s’étaient pointés ce jour là, Jo avait lâché l’éclat de miroir sans qu’ils aient besoin de le dire deux fois. Assise à califourchon sur l’autre détenue, la voix du gardien l’avait fait revenir à elle. Qu’est ce qu’elle aurait fait s’il n’était pas arrivé tout de suite ? Elle se posait encore la question. La rage et la colère avait prit le contrôle de ses nerfs. L’instinct de survit y était pour quelque chose aussi.

En entendant la sentence, elle avait ouvert la bouche mais elle n’avait pas dit un mot. A quoi bon se défendre, de toute façon ils croiraient ce qu’ils voudraient. Alors elle avait serré les dents, parce qu’elle trouvait vraiment ça injuste. Le sourire de la pétasse qu’elle avait été à deux doigts d’égorgée l’avait poussé à faire un mouvement en avant, comme si elle allait recommencer. Juste pour lui faire ravaler son sourire, et lui faire comprendre qu’elle pouvait lui casser les dents si jamais elle recommençait. Jo s’était retrouvée plaqué contre le mur, le bras tordu dans le dos. « -c’est bon… c’est bon... » avait elle lâché avec colère.

Le même gardien qui l’avait privé des visites d’Isaac était venu se pointer, la bouche en coeur un jour où elle se trouvait dans la cour. Assise seule, elle fumait une cigarette dégueulasse, mais c’était les seule qu’on pouvait acheter ici. Il lui avait tendu la main après s’être présenté. Jo avait regardé le visage du gardien Shaw, puis sa main, avant de souffler en détournant la visage : « -allez vous faire foutre. » Comme si elle allait faire ce geste et signer son arrêt de mort. Des rumeurs s’étaient déjà répondu concernant l’homme qui venait la voir. Le mot agent du FBI n’était jamais sorti, mais ça ne serait tarder. Alors autant ne pas faire ami ami avec un gardien en plus de ça. Il croyait quoi, qu’elle allait lui tapé sur l’épaule en riant, lui disant que ça n’était rien. Il ne semblait pas se rendre compte de ce dont il l’avait privé.

Depuis ce jour, il n’arrêtait pas de l’avoir à l’oeil. Jo tentait de faire comme si elle ne voyait pas ses regards. L’ignorer était la meilleure solution. Se tenir à carreau également. Lorsqu’un gardien l’appela pour lui dire qu’elle avait de la visite, son coeur avait fait un bon dans sa poitrine. Cela faisait déjà un mois… En voyant Isaac, elle n’avait pu s’empêcher de sourire, même s’il avait vraiment une sale tête. « -j’suis tellement contente de te voir… » Avait elle soufflé en prenant place en face de lui.


Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 772
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] Empty


Isaac Samuel
Jacobs

J'ai 46 ans et je vis à San Francisco, Pays. Dans la vie, je suis agent du FBI et je m'en sors très mal, j'ai été blessé durant une intervention. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en couple avec une criminelle et je le vis plutôt mal.

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] P5bg
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] Z2zr


avatar :copyright:️ ManhattanRedlish



La tête baissée, les mains jointes sur la table, Isaac attendait patiemment l’arrivée de la jeune femme. Ils ne s’étaient pas particulièrement quittés en bon termes un mois plus tôt et c’était donc tout naturellement que le quarantenaire appréhendé quelque peu leurs retrouvailles. Le ton n’était pas monté, mais la dureté des mots avait été bien présente. Il avait eu peur pour elle et elle avait vu ses remarques comme un reproche. Cette éloignement, cette prison qui les séparait ne rendait pas leur relation plus facile. Déjà qu’elle ne l’était pas au départ… Il osa un regard en direction de la porte, ce n’était pas elle.
Isaac n’était pas passé chez le coiffeur depuis un mois, il ne s’était pas non plus rasé ces derniers jours. Il portait les vêtements de la veille, soit un jean et un pull. L’homme élégant, toujours apprêté qui sentait bon le parfum était bien loin… Les révélations de son patron avaient été comme un déclic, il comptait s’acharner davantage à retrouver Elsy pour laver son nom de tout soupçon de la part du FBI. Il fallait qu’il se retrouve, qu’il retrouve un but dans son existence et qu’il s’y accroche comme un noyé à sa bouée. Il ne devait plus erré comme un corps sans âme dans son appartement à boire à outrance.
Mais alors qu’il avait voulu mettre ses nouvelles résolutions à exécution, cet appel du gardien ou de cet ami. Isaac s’était hâté de prendre ses clefs, son portable et de venir. Un mois sans avoir vu son visage, sans avoir vu son sourire. Le manque avait difficilement supportable et d’autant plus en raison de la manière avec laquelle ils s’étaient quittés.

Isaac releva son regard sur la jeune femme et se mit à sourire en la voyant. Il se saisit de ses mains presque aussitôt, peu importait le gardien « Moi aussi princesse » Il sourit et ajouta « Comment tu te sens ? Tu m’as manqué… ». La voix du gardien se fit entendre, remettant le même disque rouillé de la dernière fois et le quarantenaire ramena ses mains vers lui « Écoute, je suis sincèrement désolé pour la dernière fois, je n’aurais pas dû réagir de la sorte. Je sais que c’est l’enfer dans cet endroit et qu’il faut se faire respecter par tout moyen. Je suis désolé princesse. Notre relation, enfin cet éloignement est assez compliqué, alors si je fais mon connard à chaque fois qu’on se voit, tu vas vite en avoir marre de moi ». Il esquissa un sourire derrière sa barbe négligée en disant cela. Il jeta un regard au gardien et tenta de lire sa plaque. Ce n’était Shaw. « J’ai appris que tu t’étais fait un ami dans les gardiens… Shaw… C’est bien… ». En réalité, même s’il appréciait que Jo ait un ami au sein de l’équipe de sécurité de la prison, il n’était tout de même pas particulièrement ravi de savoir qu’un homme tournait autour de la jeune femme et il le faisait comprendre au ton de sa voix. Pas qu’il n’avait pas confiance en la jeune femme, mais il connaissait l’ascendant que pouvait avoir les gardiens sur les prisonniers. Si lui ne pouvait pas la prendre dans ses bras, l’embrasser, alors il était hors de question qu’un autre homme ne l’approche d’une quelconque manière.
« Mais j’aimerai qu’il garde ses distances. Je n’aime pas qu’un homme tourne autour de ma petite-amie et d’autant plus dans ce genre d’endroit ». Il tenta une nouvelle fois de prendre la main de Jo, mais le gardien lui lança un regard noir et l’agent se ravisa « Je dois voir avec ton avocat, mais je te réserve une surprise princesse. Pas de remise de peine pour le moment, c’est encore en discussion avec le Procureur qui est dur en affaire. On compte l’avoir à l’usure. Mais une surprise quand même ». L’avocat devait demander un entretien avec sa cliente à huit clos, pour ainsi permettre à Isaac, à titre d’agent du FBI, de pouvoir la voir et la serrer dans ses bras sans aucun gardien. Un moment de quiétude dont ils avaient besoin tous les deux. « Tu as réussie à te faire respecter ? ».




Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 772
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] Empty


Elias Shaw
J'ai 40 ans et je vis à San Francisco. Dans la vie, je suis gardien de prison après avoir servi durant 10 ans dans les marines et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien comme ça je profite de la vie.

"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] Lmoj
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] L3lk


avatar :copyright:️ Blondie


La petite nouvelle avait un caractère bien trempé ! Elias pouvait comprendre qu’elle n’ait pas apprécié son intervention quelques jours plus tôt, mais ici, c’était la prison. Il y avait des règles à respecter et il était là pour s’assurer que ça soit le cas. Il n’avait pas d’autres choix que de se montrer dur et intransigeant sinon il pouvait rapidement se faire dévorer dans ce monde de requin. Femmes ou hommes, tous ces gens étaient des prisonniers et pour la plupart, ce n’étaient pas des enfants de cœur. Si jamais le quarantenaire baissait sa garde et il pouvait se prendre une brosse à dent aiguisée dans l’abdomen. C’était pour cela qu’en voyant Read avec ce morceau de verre dans la main, il ne s’était fier qu’aux apparences. Et il s’en était voulu d’avoir réagi comme ça. C’était pour ça qu’il se retrouvait dans la cour, la main tendue en direction de la jeune femme qui l’envoya chier proprement. Il referma sa main et la glissa dans la poche « Je vois » souffla-t-il tout en hochant la tête. Elle lui en voulait vraiment.

Mais Elias était un individu persévérant qui comptait bien se faire pardonner par sa protégée. Oui, parce qu’il ne la quittait plus du regard dès qu’il en avait l’occasion. Il savait qu’elle pourrait rapidement leur causer des soucis. Une agression avait suffi pour que ça se finisse en tentative de meurtres dans les vestiaires pour femmes. L’avoir à l’œil, c’était protéger les autres, mais aussi la protéger elle. Et puis il devait bien l’avouer, elle l’intriguait. Comment une criminelle, trafiquante de stupéfiant, se retrouvait à sortir avec un agent du FBI ?! Comment était-elle parvenue à obtenir que 7 ans ? Elias avait même demandé à des amis d’en savoir plus sur l’affaire, mais elle était gardée confidentielle par le FBI. Qui était-elle vraiment ?! Alors oui, elle l’intriguait.

« Tu as fais un autel à son nom chez toi ?! Tu fais brûler de l’encens sous sa photo ? » Elias lança un regard en coin à Daryl tout en souriant. Ce dernier ne cessait de le taquiner sur la jeune femme « Non, je n’ai pas fait d’autel à son nom. Ça ne s’arrange pas vraiment toi. Tu devrais penser à consulter Daryl » Il le taquinait et reprit tout en l’observant au loin alors qu’elle discutait avec son agent du FBI « Tu ne trouves pas ça bizarre qu’une criminelle de son style sort avec un agent fédéral ?! Tu penses qu’elle est infiltrée ? » Daryl posa sa main sur l’épaule d’Elias tout en observant à son tour le couple « Peut-être qu’il aime les nanas bien roulées et dangereuse ou peut-être qu’elle couche avec lui pour obtenir un marché ou une libération pour bonne conduite ». Il lui donna une tape dans le dos qui fit sourire Elias qui continua sa ronde avec son ami.

Elias attendit devant la cellule de Read pendant plusieurs minutes en attendant son retour, dos au mur, les mains dans les poches « Vous m’en voulez toujours ? ».

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo /  Isaac / Eli [risque NC18] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
"Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d'aller de l'avant." Jo / Isaac / Eli [risque NC18]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 24Aller à la page : 1, 2, 3 ... 12 ... 24  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: