Le Deal du moment :
Code promo Nike : 30% de réduction sur TOUT le ...
Voir le deal
-85%
Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
23.05 € 149.99 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 [-18] It will come out in some way

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 114
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 25
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Tortue

[-18] It will come out in some way - Page 3 Empty


Rusty Reese
Reisman

Triple R dans la rue, Rusty à la maison. C'est un grand enfant, qui est resté accroché aux mensonges de sa mère. Persuadé d'être le fils d'un astronaute américain. Il est seulement la parfaite progéniture de ses parents ; mélange d'une traînée toxicomane et d'un criminel condamné. Il est accro à l'herbe, et s'amuse de quelques autres substances illicites.

[-18] It will come out in some way - Page 3 Tumblr_puz1phLUNq1ynme1po5_250


Amoureux de sa meilleure amie depuis des années, sans pour l'avouer. Il vacille entre les filles pour lui laisser de l'espace, mais court dans son lit dès qu'elle l'appelle. Surtout, Rusty sait qu'il ne la mérite pas. Il veut tout faire pour gagner le droit de l'aimer. Présentement en train de passer son permis de conduire, et secrètement en train de passer son diplôme de fin d'étude.


Aaron Paul :copyright: Junkiie.
Cette sortie en voiture était en train d'effacer le calvaire passé à l'intérieur du salon, alors le dealer et ses hommes. La voir détendue ainsi, prendre le téléphone pour gronder son frère -quitte en appelant ses amis à lui- ça a le don de le faire sourire. Parce qu'elle est mignonne et parfaite à s'inquiéter. Elle le fait de la bonne façon ; sans être trop intrusive, sans être trop mauvaise. Il ne la contredit pas, au contraire, il ment pour lui faire plaisir quand elle lui demande de le faire. Rusty sourit encore plus avec ça. Ils sont sur le parking, cachés à la vue de tout le monde. Les feux éteins, plus personne ne peut les voir à cette distance. Et c'est quand ils sont perdus comme ça, tous les deux au milieu du reste du monde, qu'il se sent le mieux. Qu'il l'aime le plus. En toute simplicité, avec un sourire sur les lèvres. Qu'elle soit défoncée à cause de la trop grosse dose -ce qui l'a d'ailleurs fait rire- n'aide en rien dans cette situation. A jeun, ou non, Roberta est parfaite : cachée sous cette couverture, sur le siège de sa voiture, sous les étoiles. Au loin, on entend que les quelques jeunes qui font la fête à leur manière. Oui, elle a raison, son frère et ses amis sont tellement différents de ce qu'ils ont pu être au même âge. Ce n'est peut-être pas plus mal, bien au contraire, il s'en sortira certainement mieux que Rusty dans tous les cas.

" - Je t’ai entendu parler de Korë, tout à l’heure. C’était son ex, pas vrai? La fille qui s’est retrouvée en désintox?" Rusty était trop concentré sur les doigts de Roberta, caressant sa jambe à travers son pantalon, pour lever les yeux sur ses traits féminins. Pourtant, il le fait à la seconde où elle parle de Korë. " Elle m’a contactée, y’a environ deux mois d’ça." Ses sourcils se froncent, et pendant quelques secondes, Rusty n'a plus l'impression d'être dans la voiture. " Je suis allée la voir, à l’institut, lui apporter des vêtements."

Cette dernière phrase résonne à ses oreilles, pourtant, il a l'impression de l'entendre avec bien moins d'intensité qu'il ne le devrait. Comme si des bouchons se cire avaient décidé de bloquer son ouïe pile à cet instant : pourtant, Rusty a bel et bien entendu. Il aurait voulu être plus défoncé pour ne pas avoir l'impression de sentir le sol trembler sous ses pieds. Il est sur d'avoir murmurer un t'as fais quoi? mais n'a eu aucune réponse. Peut-être pas assez fort, peut-être pas assez convainquant. Peut-être qu'il n'a pas prononcé ces mots du tout, au final : trop perturbé par l'information. Le drogué continue à regarder la perfection dans les yeux, comme s'il cherchait à savoir si elle déconnait, ou si elle vient bel et bien de dire des mots qui le fâchent. Il ne sourit plus du tout maintenant. Si le moment avait été parfait pour le faire oublier toute cette merde, la vie semble vouloir le malmener ce soir. Vu le regard qu'il pose sur elle à cet instant, nul doute que si ça avait été une autre fille, il l'aurait abandonné pour la soirée.

" -  Il t’est arrivé de me parler des autres, quand tu ne les oubliais pas, mais celle-là, tu l’as garde dans un coin de ta tête."
" - Tu me parles de tous les mecs par qui tu te fais baiser peut-être ?"

Sa question est maladroite, mais il n'est pas agressif dans sa façon de la poser. Au contraire, il sait garder son calme quand c'est Robbie qui est à ses côtés. Le problème, c'est qu'elle lui fait ressentir trop de choses en même temps : la colère contre Korë pour avoir ne serait-ce qu'avoir osé appeler Roberta, la colère et déception envers Roberta car justement elle est allée au centre sans même lui en parler, et son ego qui sur-réagit par de la jalousie face à la jalousie que Robbie émet par rapport à Korë. Rusty ne sait même pas comment il parvient à gérer toutes ces pensées à l'intérieur de sa petite tête.

" - Je vais m’éloigner du tribunal un peu, c’est promis. Parce que je n’ai pas envie de finir comme elle." Pourquoi est-ce qu'il a légèrement mal, lorsqu'il entend ça ? N'est-il pas un brin semblable à Korë, au fond ? Moins misérable, mais il joue dans sa galère à elle. " Mais il va vraiment falloir que tu m’en dises plus. Parce que si elle m’entraîne dans quoique ce soit, je te promets que je ne serai pas tendre, même si tu l’apprécies."
" - Si elle t’entraîne ? Attends... t'as été assez grande pour prendre la décision d'aller la voir, toute seule, nan ?"

Rusty ne sait plus ce qui le vexe le plus dans cette histoire. Est-ce qu'il ne sait pas gérer la jalousie de Roberta ? Ou est-ce qu'il ne supporte pas le comportement de Korë ? Les deux choses semblent être vrais, et ça le consume de l'intérieur. Il est obligé de détourner le regard pour ravaler ses mots, et doucement, il enlève la main de Robbie de sur sa cuisse : ce contact n'est pas approprié avec ce qu'il ressent. Ca ne fait que faire monter ses petits nerfs en boule un peu plus.

" - J'comprends pas ce qui t'as traversé l'esprit pour que t'y ailles, comme ça... sans même m'en parler." Peut-être que cette cachotterie est ce qui fait le plus mal, au final. Il n'aime pas être celui qui la met en danger : n'est-ce pas à cause de lui que Korë a appelé Roberta ? Rusty se souvient très bien lui avoir dit ouai, c'est parce que j'aime Roberta que je peux pas être avec toi. " Ca t'arrive souvent, d'aller visiter un centre de désintox, sérieux ?"

Il a besoin d'occuper ses mains et de détendre son esprit. Alors Rusty se met directement à fouiller dans la boite à gants -en hésitant pas à se penser sur sa meilleure amie malgré le contexte- pour attraper un paquet de cigarette déjà ouvert caché au fond. Il en sort une, la glisse directement dans sa bouche et l'allume grâce à un briquet qui traîne : si le frère Doherty avait été attentif, il aurait vu la petite flamme de Rusty à travers son pare-brise, parce qu'il a été trop long pour l'allumer correctement dès le départ.  Pourquoi est-ce que j'ai pas parlé de Korë ? il se pose la question intérieurement, mais ne peut s'empêcher de rire légèrement, ouvertement, en recrachant sa fumée. Elle n'est pas dans sa tête, ne peut pas savoir qu'il n'a pas parlé de la fille à cause de tout un tas d'émotions différentes. La honte, parce que Korë représente tout de son monde à lui : elle est la parfaite représentation du future que devrait avoir Rusty, parce qu'elle ressemble à sa mère. Est-ce qu'elle aussi, va finir par crever, seule, sous l’emprise de stupéfiants à cause d'une overdose ? L'indifférence, parce que la blonde n'a aucune valeur à ses yeux comparées à Roberta. A quoi bon est-ce que cela sert, de la mettre dans l'équation ? Certes, Korë, c'est a seule qui revient en permanence. La seule qu'il pourrait reprendre parce qu'il tombe pour elle à cause de sa faiblesse. Mais elle est inutile. Egoïstement, Rusty n'aurait pas de mal à lui détourner le dos pour partir au bras de Roberta, sans jamais revenir dans cette ville pourrie. C'est surtout un élan protecteur, qui l'a poussé à tant déparer les deux femmes. Envers Doherty, parce qu'il n'a jamais voulu qu'elle soit mêlée à tout le bordel de Korë, de son frère, ni-même à celui de Rusty au final. Korë est la moins fréquentable de toutes les filles qu'il peut emmener chez lui.

" - C'est une fille triste, ok ? Une fille avec des problèmes." Rusty hausse les épaules, parce qu'il a l'impression de parler dans le vide : Robbie doit bien s'en être rendue compte. " J'veux pas qu'tu l'ai dans les pattes. Alors évites-la le plus possible. C'est comme ça, c'est tout."

Rusty voudrait lui dire bien plus. Dans le noir, il a tourné la tête vers elle : grâce à la position de la voiture, il voit ses traits avec la lumière de la lune. Elle est belle, même dans son état, même quand il est énervé après elle. Si elle avait été sa copine Rusty n'aurait pas hésité à venir caresser sa joue pour lui montrer que ce n'est pas grave. Il était même sur le point de lui glisser un simple et doux  je t'aime. Pour s'excuser de Korë, de sa colère, pour s'excuser de la merde de ce soir en général. Il aurait voulu passer tellement meilleure première soirée avec elle. Mais il se ravise, Rusty. Parce que ces trois mots n'ont rien à faire ici, et qu'ils seraient beaucoup trop sincères pour se le permettre. Rusty serait incapable de les prononcer dans y mettre toute l'émotion qui va avec, qu'il ressent en y pensant.

" - T'es intelligente. Bien plus qu'elle." Rusty pense ces mots au plus profond de lui-même. Ce n'est pas que l'amour qu'il a sur le bout des lèvres qui parle, ni  l'envie de lui mettre un coup de bite pour la punir de ses cachotteries. " Préviens moi si elle te contacte encore. J'vais m'occuper d'elle. Promis." Ce dernier mot. C'est sa manière de s'excuser. Semblable à un je t'aime sans l'organe qui va avec : le plus important.
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 234
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
Flash

[-18] It will come out in some way - Page 3 Empty


Roberta P.
Doherty

Roberta dit « Robbie » est née le 20 novembre 1996 sous le nom de Porter à cause de son père biologique, c’est plutôt Doherty, le nom de famille de Bradley, l’ami, l’époux et l’ennemi de sa mère, qui l’obsède, qu’elle souhaite ardemment voir apparaître sur les documents officiels.

Grâce aux contacts de son père, elle est devenue sténographe judiciaire. Un métier rentable, qui la garde informée et lucide, en plus d’apporter de la valeur à son curriculum vitae.



Ses défauts sont des poisons, mais derrière ce rideau perfide se cachent des qualités d’une profondeur inouïe.

Robbie affectionne son meilleur ami, tant dans l’amitié que dans la lascivité. Une part d’elle apprécie être comprise par Rusty. Avec lui, elle pourrait ne pas demander qu’il offrirait tout. Elle a cette habitude subtile de tirer légèrement le tissu de son vêtement au niveau de la cuisse lorsqu’elle a besoin de perdre pied.


Alycia Debnam-Carey :copyright:️ SneakySkunk
Tu me parles de tous les mecs par qui tu te fais baiser peut-être?

L’entendre parler de sa dernière baise avec une meuf serait moins douloureux que de recevoir cette question à la gueule. Elle se sent devenir rigide ; et lui devenir distant. C’est pas plus mal, compte tenu des propos qui sortent de la bouche de Rusty. À cet instant, elle aurait voulu l’envoyer balader. Mais de devoir lui expliquer ce qu’elle a tenté d’oublier rendrait cette situation bien pire. Alors elle se contente de le regarder avec appréhension. Le regard de Robbie parle pour elle : me cherche pas ou je pourrais dire des trucs exprès pour te vexer si tu me lances encore des remarques. Elle se retient de justesse de ne pas sortir du véhicule également. Elle attend des réponses à ses questions, voilà tout. Leur relation a évolué, sans doute encaissent-ils mieux les hauts et les bas. Combien de fois est-elle partie, furibonde, sans se retourner, le laissant cogiter deux longs jours? Jeune, elle s’étonnait de voir qu’il ne coupait pas les ponts à la suite de ses excès princiers. Elle ramène la couverture entièrement sur ses jambes.

J'comprends pas ce qui t'as traversé l'esprit pour que t'y ailles, comme ça... sans même m'en parler.[...] Ça t'arrive souvent, d'aller visiter un centre de désintox, sérieux ?
Si tu t’étais ouvert à moi plus tôt j’aurais su d’avance à quoi m’en tenir.

Ses yeux ne quittent pas le coffre à gants, même lorsque Rusty a terminé de fouiller dedans. Elle le voit remuer à côté, aperçoit aussi les haussements d'épaules. Il parle de Korë, la décrivant comme une fille triste. Non, clairement, elle ne veut pas finir comme ça, à quémander à des proches dans le but de prouver quelque chose. Pourquoi elle, plutôt que Rusty? Robbie en vient aussi à se demander... ces types, ce soir, l'ont-ils repérée au tribunal par hasard ou parce qu'ils vérifiaient si elle était bien là? Tous ces détails lui retournent le cerveau. Rusty a peut-être raison, finalement. Doherty croit davantage aux complots qu'aux hasards.

Préviens moi si elle te contacte encore. J'vais m'occuper d'elle. Promis.
T’as peur qu’elle me raconte des trucs pas nets à ton sujet que je ne sache déjà? demande Robbie. Non, j’ai pas eu de nouvelles. Et toi, tu me le dirais si elle entrait en contact avec toi?

Pourquoi le ferait-il? Il n’a jamais parlé de Korë. Mais impossible pour Rusty de cacher son existence avec Robbie toujours dans les parages, forcément, ça allait s’ébruiter, que ce soit par un message texte ou une visite chez lui. Étonnement, c’est la bien la seule fille qu’elle n’a jamais croisé chez Rusty, à croire qu’il faisait exprès qu’elles s’évitent. Et cette constatation l’affecte énormément. Être tenue dans l’ignorance, être tenue à l’écart. Pensait-il réellement bien faire les choses? La curiosité l’a poussée à se rendre au centre, en partie. C'est pour ça, qu'elle a peur des relations. Parce qu'elle n'a pas envie de ressentir les émotions qui font peur, elle qui se montre forte. Elle ne veut pas passer au second plan, aux yeux de cet homme.

Elle tend la main pour voler la clope à Rusty, l’approchant à ses lèvres, mais se ravise à la dernière seconde, préférant parler que prendre une taffe.

Me parle pas d’intelligence quand tu me reproches d’être aller là-bas. J’y suis allée uniquement parce que tu l’as connais et qu’elle semblait avoir besoin d’aide, ça s’arrête là. Considère que je l’ai fait pour toi si ça te chante.

C’est pas comme si on l’avait autorisée à la rencontrer seule, chose qu'elle s'abstient de préciser. Que Rusty lui parle de cette manière, forcément, elle se fâche. Pourquoi la discussion irait-elle seulement dans un sens?

Quand j’ai vu le nom de l’institut sur l’afficheur, j’ai eu peur que ce soit toi. Peur qu’un truc vraiment moche était arrivé. Je me voyais déjà appelée Bradley pour te sortir de là.

Pour le protéger des gens malveillants, Robbie pourrait se battre sauvagement, mais intelligemment. Elle s'impose elle-même un silence, comme si elle espérait quelque chose de lui, une promesse que rien ne lui arrivera, à lui. Elle pourrait se fâcher davantage de son attitude. Elle le voudrait. Mais elle entend la voix de ses parents dans sa tête qui lui disent : il s’inquiète pour toi, c’est normal qu’il soit remonté. Ce serait plus louche qu’il ne le soit pas. Elle se fâche en partie car elle a peur pour lui. Voilà bien un sentiment qu'ils partagent.

Il a bien de la chance qu’elle soit de bonne humeur ce soir, parce que cette conversation aurait pu se retourner contre lui, même si elle est en tort. Ça toujours été ainsi. Robbie avant tout le reste. Dans ces cas, les gens n’attendent rien d’elle, cherchent juste à lui faire plaisir pour ne pas qu’elle s’énerve. Mais avec Rusty… c'est différent. Elle envoie la cigarette par sa fenêtre ouverte sans fumer. Sans le regarder, elle tend la main pour serrer doucement son avant-bras en signe de réconfort. Elle reste ainsi au moins quelques secondes.

Entre nous deux… c’est pas moi qui devrais me méfier le plus de ces histoires. C’est toi. Justement parce que t’es impliqué.

Cette fois, elle tourne la tête vers lui. On peut très nettement entendre l’irritation dans sa voix, elle ne fait pas semblant avec lui. Seulement avec les autres. Retirant sa main de sur son bras, elle vient la déposer sur le siège conducteur au niveau de l’épaule pour mieux se mettre face à son meilleur ami. Elle le fixe droit dans les yeux, rassemblant tout son sérieux pour lui prononcer les prochains mots, prenant sur soi pour se sortir de son état euphorique. Elle meurt de ressentir sa douceur et son attention chaque fois qu'elle le regarde de cette façon. Il est tellement humain, et elle bien trop brusque, dans la vie.

Je n’aurais jamais de mauvaises intentions pour tout ce qui te concerne, t’as besoin de te rentrer ça dans le crâne. Tu sais que je fais attention, qu’elle dit d’une voix plus basse.

Elle soupire longuement, signe que la fatigue commence, cette fois, à prendre le dessus sur la rage qu’elle aurait pu avoir de se faire donner autant d’ordres en si peu de temps. Elle incline légèrement la tête. Une tête qui lui semble franchement trop lourde. Trop de concentration.

J’aurais vraiment dû te détendre, fait-elle remarquer ; son Rusty est bien trop tendu. Tu vas quand même pas me bouder? qu’elle s’amuse à lui demander.

Elle le sait grognon quand elle va trop loin et que les parents pourraient lui tomber dessus si un malheur devait arriver. Oui, Rusty s’inquiète. Et même si elle déteste qu’il puisse la repousser, elle aime savoir qu’on prend soin d’elle - pas seulement de sa personne - mais de son bonheur et de son avenir, même si elle ne souhaite pas aller bien loin. Aucun homme ne saurait lui donner une once de son respect et de sa complicité. Aucun.

Promis…

Combien de promesse a-t-elle fait ce soir exactement?

Je me tiendrai loin et je te préviendrai, ça te va? Mais t’avise pas de me cacher quoique ce soit, menace-t-elle derrière.

Et parce qu’elle n’a pas envie de s’excuser avec les bons mots non plus, elle se penche pour embrasser sa pommette, sans pour autant désirer se reculer. Elle n’a pas envie qu’il la repousse encore, alors elle glisse ses deux mains à son cou, décidée à recevoir l’attention qu’elle est venue chercher ce soir. Qu’il soit boudeur ou non. Qu’il veuille ou non.

Dis-moi combien tu tiens à moi, j’ai besoin de l’entendre.

Non, elle ne demande pas ça en général. Et elle mentionne encore moins ce genre de besoin. Elle passe une main sous sa veste pour sentir son épaule contre sa paume, cherchant à nouveau son souffle de ses lèvres. Pourquoi a-t-elle le sentiment d’en avoir terriblement envie quand ils parlent des relations de Rusty? Et intérieurement elle se dit : j’ai envie qu’il soit à moi, pas aux autres. Elle se sent venir appuyer ses lèvres contre les siennes. Et s'il venait à le repousser à cause de son humeur, elle ne voudrait pas arrêter. Elle veut ce baiser léger, craignant de l'en priver à nouveau dès demain, de ce bonheur passager qu'elle accorde peu souvent. Malheureusement, elle se voit à nouveau interrompu, ce qui a le don de la faire grogner.

J'interromps quelque chose on dirait bien, constate le jeune frère qui s’appuie contre la fenêtre du côté passager pour regarder à l’intérieur.

Le jeune pose un oeil concerné sur sa soeur laissant couler quelques secondes avant de parler, comme s’il était prêt à intervenir pour assurer ses arrières au besoin. Il a toujours eu connaissance de l'ambiguïté de la relation entre Rusty et Robbie, mais pour lui ça n’a jamais été un sujet de conversation. Il est parfois un peu timide niveau sentimental. C’était pourtant la première fois qu’il assistait à une proximité entre les deux. S'embrassaient-ils? Étaient-ils sur le point de le faire? Il a presque craint d’être arrivé au mauvais moment d’une décision enfin prise. Aussitôt l’intervention comprise, il n’hésite pas tendre joyeusement le poing vers Rusty pour le saluer ; il a toujours été fan de Rusty, le frère qu’il n’a jamais eu. Pour quelqu’un qui a été épié, il ne semble pas bien contrarié.

En vous voyant, je me suis dit que j’allais venir faire coucou. Et dire que j’avais envoyé un mot à maman. Contente? qu’il dit en tapant l’épaule de sa soeur. Content de revoir Reese, on se fait un truc bientôt?
Entre hommes? Je vois, s’offusque Robbie, néanmoins amusée, les laissant un moment échangé.
T’as fumée? rigole le plus jeune en se penchant pour voir les yeux de Robbie. Je peux en avoir? qu’il ajoute en questionnant l’homme de la voiture, avec beaucoup de naïveté.
Hors de question, tu dégages, nous on rentre. Bonne soirée...

Cette fois, ils vont rentrer, ils vont barricader et plus personne ne viendra les déranger. C’est sa prochaine résolution. Et cette perspective ne la dérange même pas : de passer des heures avec Rusty.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
 
[-18] It will come out in some way
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: