-53%
Le deal à ne pas rater :
Ventilateur de table Rowenta – Silencieux
41 € 87 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 A good laugh is sunshine in the house

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 112
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 25
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Tortue

A good laugh is sunshine in the house - Page 2 Empty


Jesse
Pinkman

Jesse est né et a grandit à Albuquerque. Il y a fait toutes les rencontres qui ont bouleversé sa vie. Il s'en est enfuis après toutes les conneries qui lui sont arrivées. Il s'est implanté à Philadelphie dans l'espoir de pouvoir se faire de l'argent, et disparaître au Canada avant qu'on ne l'arrête pour tous ses crimes à Albuquerque, sans parler de ceux qu'il commet sur la côte.

A good laugh is sunshine in the house - Page 2 Tumblr_pyfvhazzxp1ynme1po3_250

Prit au piège par son propre jeu, Jesse est mêlé à un procès dont l'avocate du plaignant se trouve être Annalise Keating. S'il n'a pas envie de finir sa vie derrière les barreaux, mais seul perdu dans la nature, Jesse tombe sous le charme de Michaela, pour qui il n'aurait jamais pensé existé. Les gens dans leurs genres, sont tout bonnement ceux qu'il se plait à éviter d'habitude.


Aaron Paul :copyright:️ Dovahkin
” - Ça t'inquiète pas, de laisser une inconnue t'injecter ça dans le bras? Il pourrait t'arriver un tas de trucs.”

Jesse a regardé la fille dans les yeux lorsqu’elle a posé cette question. Puis, machinalement, il s’est mit à rire. Doucement, et surtout, sans réellement le vouloir. Est-ce qu’il a peur ? Pas qu’elle lui injecte quelque chose. Encore moins cette dose, il a déjà consommé bien plus, Jesse. Il la trouve mignonne dans son côté naïf. Stupide. Tout simplement extérieur à ce monde.

” - Je sais c’que c’est. Et c’est pas une meuf qui me ferait peur… pas même Michaela Pratt.”

Dans d’autres circonstances, il aurait lui-même pu imiter le comportement qu’elle a fait plus tôt ; replacer ses cheveux longs en arrière, même si lui n’en a pas. Un jour, il finira par le faire. Par être assez décontracté. Mais toutes ses pensées sont bloquées sur ce qu’il veut. Ou ne veut pas. Jesse n’a pas peur de la substance en elle-même, mais plus de la dépendance qu’elle peut provoquer. Il n’aura pas d’overdose, pourtant, il pourrait très bien ressentir les effets du manque après une seule prise. Après tout, il a été consommateur de cette merde assez longtemps pour connaître les effets, pour savoir les apprécier sans en avoir peur, mais surtout, pour tomber dedans facilement.

Pourtant, ça ne l’empêche pas de sourire lorsqu’il voit qu’il a gagné. Pas parce qu’elle prend de la drogue -et qu’il veut en abuser, mais surtout parce qu’elle marche dans son jeu. Est-ce à cause de la drogue, ou de quelque chose de plus profond ? Jesse n’imagine pas une seule seconde la situation professionnelle de Michaela. Après tout, il ne connaît rien au monde de la justice. Le seul avocat qu’il n’ait jamais connu, est certainement le plus véreux du monde entier. Pas une référence, en somme, ni pour ses bonnes, ni pour ses mauvaises actions. Jesse s’est contenté de laisser tomber dans la canette le petit cailloux de cristal qui se dissout directement au contact des bulles.

Elle est froide quand elle parle. Jesse le remarque directement. Elle semble avoir changé d’état d’esprit sans qu’il ne comprenne pourquoi. Comment pourrait-il comprendre que le problème est qu’il consomme ce soir, alors qu’elle-même est venue pour le faire ? Le manteau de Michaela est parfait. Parfait pour qu’il ne pige rien aux signaux qu’elle envoie. Il est surpris lorsqu’elle approche ses mains de son bassin. Lève un sourcil, mais lève surtout ses mains comme s’il avait peur qu’elle arrête. Elle détache la ceinture, et Jesse ne sait plus quoi regarder ; entre ses mains et son visage. Il ne peut pas s’empêcher de sourire lorsqu’il la voit tendre la ceinture sous ses yeux.

” - J'ai toujours rêvé de faire ça.”
” - C’est plutôt cool…”

Qu’il soupire sans même savoir quels mots prononcés. Il la regarde juste comme si elle était une des merveilles du monde. Par sa beauté ? Parce qu’elle est prête à l’accompagner dans son shoot ? Ou parce qu’elle a eu cet éclat pétillant, brûlant de sensualité dans le regard en jouant avec sa ceinture ? Ces trois choses sont certainement celles qui lui font prendre son pied un maximum à cet instant. Un mélange de sensations nouvelles, anciennes, et effrayantes. Il n’y a rien de plus excitant pour un toxico, qu’une fille canon qui vous plante l’aiguille dans le bras.

” - J'espère que ce sera à la hauteur de tes attentes.”
” - Ouai…” C’est tout ce qu’il est capable de soupire, alors qu’il contemple tout ce qu’elle est en train de faire. De passer la ceinture à son bras, à trouver sa veine, à boire une gorgée comme si c’était ce dont elle avait vraiment envie.
” - Et t'avise pas de planer juste pour éviter de me répondre.”
” - Non, t’inquiète. Tu me demanderas c’que tu veux.”

Jesse ne sait même pas dans quoi il a mit les pieds. Parce que tout ce qu’il voit, ce qu’il ressent, c’est ce qu’elle lui fait ressentir. Même si son corps bât la chamade à cause de la seringue qui approche de sa peau, l’excitation qu’il ressent n’est pas seulement du à ça. Michaela fait beaucoup dans toute cette scène, et la mi-molle qu’il se tape n’a rien à voir avec la drogue. Quand l’aiguille a traversé sa peau, Jesse a eu un mouvement de sursaut où sa main s’est posée sur la cuisse nue de Michaela. Elle est là, la réaction de son corps à cause de la peur de la drogue. Mais ses doigts se détendent vite parce que ça n’a rien à voir avec sa façon de piquer ; Jesse n’a pas toujours été très doux avec lui-même. Le liquide chaud brûle tout d’abord à l’intérieur de son corps. C’est chaud, ça se répand dans son bras pour se mélanger à son sang. Il le sent. Jesse bouge à peine les doigts de sa main sur le genoux de Michaela qu’il est déjà tout engourdi. Son coeur s’accélère à mesure qu’il anticipe.

D’instinct il bloque la main de la fille avant qu’elle n’enlève la pression de la ceinture. Il la regarde dans les yeux quelques fractions de secondes, avant de la laisser faire. Comme s’il avait douté une dernière fois. De toutes façons, c’est trop tard. Alors une fois que la pression libère le sang et la drogue mélangés, tout ça commence son voyage à travers le reste du corps. Jesse est appuyé au fond du canapé, et heureusement pour lui. Une vague de chaud l’emporte et il en a immédiatement les mains moites. Il enlève la sienne de la jambe de Michaela, qu’il n’avait pas pu lâcher avant, pour la poser entre eux sur le canapé. Les doigts écartés. Son sang ne fait qu’un tour à l’intérieur de tout son corps et c’est la même réaction partout. Ingérée de cette façon la drogue monte beaucoup plus vite. Et c’est à l’instant où il réagit qu’il est en érection, que tout semble se remettre en route.

D’un mouvement rapide de la tête, un genre de tic qu’il n’a pas réussi à contrôler, Jesse se redresse et passe une main sur son visage. Il appuis son coude à son genoux droit, et son autre bras vient directement se poser sur son ventre pour cacher l’effet incontrôlé de cette fille, que la drogue n’a fait qu’augmenter. Sa bouche devient rapidement sèche et Jesse est obligé de se pencher pour attraper sa propre boisson qu’il boit d’une traite pour assouvir sa soif.

” - Qu’est-ce que tu voulais savoir, déjà ?” Qu’il demande, une fois qu’il repose son visage dans sa main tenue à son genoux. ” Albuquerque… ouai. va pas passer tes vacances là-bas.” Jesse se met légèrement à rire. Il avait fermé les yeux quelques instants, mais maintenant qu’il les ouvre et qu’il les pose sur la métisse, c’est très clair que la drogue est déjà en train de faire son effet. Ses yeux sont aussi défoncés que ceux de la fille. ” Va pas y bosser non plus… tu vas finir corrompus et pourris comme cochon.”

Jesse se redresse. Il a besoin de poser son dos parce qu’il se sent déjà en train de vaciller. Il a l’impression de ne pas tenir en place. Et une fois que c’est chose faite, il attrape un coussin qu’il pose sur son bassin. Là, il croise les bras dessus comme si c’était plus confortable que tout à l’heure. Sa tête est posée en arrière, mais il regarde Michaela. Avec trop de douceur pour un connard de dealer. Ses pensées vagabondent et pendant quelques secondes, il se perd sur le fait qu’il voudrait glisser son visage dans son cou. Pour ressentir sa chaleur. Ses cheveux caresser son visage.

” - J’étais déjà dans le deal là-bas… ça a mal tourné. J’me suis barré.” Il hausse les épaules faiblement. Jesse semble surtout plus s’enfoncer dans le canapé qu’autre chose. ” J’voulais pas aller en taule… j’fais pas d’mal aux gamins moi.”

Ses pensées se mélangent. Et même s’il voit très bien le mal, dans ce qu’il a fait, du bien qu’il a aussi pu faire, Jesse mélange tout sur le coup. Il parle de chose dont elle ne connaît rien, et répond à côté de la plaque à sa question. Jesse n’est pas parti d’Albuquerque à cause d’un gamin. Mais ça ne l’empêche pas de papillonner des yeux en la regarder elle. Et il va même jusqu’à lui poser à son tour une question, comme si ça avait été dans les termes du contrats.

” - Pourquoi t’es venue chercher une dose, ce soir ?” Il demande, sans se dire que la question peut surprendre. Mais elle n’a pas de but précis, pas pour la coincer dans un mensonge en tous les cas. ” T’as l’air trop parfaite pour être dans mon monde. C’est pour te venger de quelque chose ?”
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 226
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
Flash

A good laugh is sunshine in the house - Page 2 Empty


Michaela
Pratt

Née le 20 octobre 1987. Dans la vie, elle est étudiante en droit pénal ; elle est souvent confrontée à de nombreux meurtres qui laissent des séquelles, desquels elle doit se relever afin de se protéger. Son enseignante n'est autre que Annalise Keating. Sinon, elle est célibataire et peu chanceuse en amour. Ses attentes sont parfois excessives, même si elle est prête à tout pour ceux qu'elle apprécie.

Michaela est une femme intelligente et ambitieuse. Sa mère a été abattue sous ses yeux lorsqu'elle avait 2 ans, même si elle n'en garde aucun souvenir et qu'elle ne se considère pas " traumatisée ". C'est son père biologique qui a tué sa mère. Ensuite, elle a été placée dans une famille adoptive.




Aja Naomi King :copyright:️ BAZZART
La réaction du corps de l'homme est instantanée. Michaela, elle le voit fondre à vue d'oeil à mesure qu'il s'enfonce dans le canapé, les muscles de plus en plus détendus, les yeux de plus en plus vitreux et dilatés. Étonnement, même si elle le trouve excitant de cette manière, elle n'aurait pas aimé se retrouver à sa place, si vulnérable, si peu en maîtrise de soi. Elle accepte déjà difficilement le fait d'avoir consommé. Elle est bien contente d'avoir éviter la piqûre. La sensation est déjà trop agréable en soi ; n'importe qui pourrait y prendre goût. Il est primordial qu'elle n'en reprenne jamais pour ne pas ressentir le besoin de recommencer. Jamais plus. Peut-être qu'elle s'imagine des choses, mais elle a vraiment eu le sentiment qu'il avait besoin d'elle en s'accrochant ainsi à sa cuisse. Aurait-elle dû refuser l'injection? Elle ferme les yeux un bref instant, se rappelant, encore, qu'elle ne doit avoir aucune pitié. Elle doit être un requin parmi les poissons, surtout dans cet univers. Mais lorsqu'elle ouvre la yeux, elle est à nouveau frapper par l'énergie qu'il dégage. Il n'a rien d'agressif ; il est seulement bizarre et confus, mais toujours aussi craquant.

Qu’est-ce que tu voulais savoir, déjà?
Albuquerque, articule-t-elle difficilement.

L'état de l'homme la déstabilise. Et ce qui lui donne chaud, c'est de savoir qu'il tente de cacher une érection qu'elle a rapidement remarqué. Mickie, elle est bizarre également, même si elle cache cette facette de sa personnalité derrière de beaux vêtements, derrière une attitude professionnelle. Un inconnu est en proie à une érection et elle se sent flattée! Flattée, mais gênée. Disons que ses expériences sexuelles ont souvent été dignes d'un cirque, d'une plaisanterie absolue. Des danses plus rigolotes que sensuelles. Après son fiancé, duquel elle ne se sentait pas aimée, elle s'est contentée de tirer son coup, sans jamais ressentir de réelle chimie. Mais ce Jesse, il a l'air de s'y connaître en chimie. Est-ce la drogue qui lui donne l'impression qu'il réagit à sa présence? Est-ce la drogue qui lui donne l'impression qu'elle est désirable? En tout cas, elle, elle n'a jamais senti un désir aussi prononcé et décuplé. Elle tire légèrement son propre collet pour ventiler sa gorge et sa nuque, détournant les yeux pour éviter de le dévorer du regard. Qu'il soit réactif la rend réactive.

Pourquoi t’es venue chercher une dose, ce soir? [...] Pour te venger de quelque chose?
Pourquoi t'as accepté que je vienne?

Elle fronce les sourcils. À son tour, elle ne répond pas à sa question. Mais...

Pourquoi est-ce que tu t'entêtes à dire que je suis parfaite?

Il ignore tout d'elle, ignore tout des vacheries qu'elle a faites pour monter dans l'estime de sa professeur. Mickie, elle a braver les marées pour se rendre là où elle se trouve. Elle n'a rien de parfait. C'est pourtant la carapace qu'elle affiche aux yeux des autres. Elle refuse qu'on la voit autrement que parfaite, autrement que meilleure dans tout. Mais hormis être froide avec lui à la soirée, puis se défoncer dans son appartement, qu'a-t-elle fait pour lui donner l'impression d'être cette idylle? Mais plus elle reste posée sur ce canapé, plus elle a l'impression qu'il déteint sur elle, par sa douceur sans doute. Elle n'a pas besoin de l'envoyer constamment bouler.

Qu'est-ce qui a mal tourné pour que tu choisisses de tout quitter?

Que de questions, peu de réponses, de la part des deux abrutis planant sur ce canapé. Elle sourit. C'est qu'elle constate que cette conversation n'a aucun réel but. À cette observation, elle masse son légèrement son crâne tandis que ses doigts se sont faufilés dans sa longue tignasse noire. Ils sont probablement trop défoncés, persistant à croire qu'ils arrivent à se comprendre, pour réellement remarquer leur état. Lui surtout. Une puissance pure, injectée directement. Si ça se trouve, elle a déjà oublié la moitié de la conversation, tout comme lui. C'est une transe chaude, qui semble à la fois durer trente secondes, à la fois durer trois heures.

Elle se place en biais, tout près de lui. Son bras en courbé sur le dossier de manière à ce qu'elle puisse appuyer sa tête contre sa paume. Elle ne peut pas s'empêcher de le regarder, de voir une personne en souffrance qui a besoin de sa protection. Mais ne cherche-t-elle pas l'affection également? Loin des gamineries de Asher? Asher, il est incapable d'être sérieux lorsqu'il le faut, il a toujours tout considéré pour acquis. Elle a toujours eu le sentiment d'être une convoitise qu'on ne peut réellement aimer. Même Asher n'a jamais eu le rendre tendre que possède présentement Jesse. Ses doigts effleurent son avant-bras, là où il a subi la piqûre, là où se trouvent d'anciennes cicatrices. C'est là qu'il est vulnérable, qu'elle voudrait le sauver, le défendre. C'est comme ça qu'elle se sent en contrôle, à la limite du « puissante ». Ça l'aide à la mettre en confiance.

Je me suis fait la promesse de rester abstinente. Tu ne rends pas la chose facile.

Elle a toujours eu du mal à savoir ce qui lui faisait réellement plaisir. Elle à peu à peu ouvert les yeux sur ce qu'elle détestait, prenant goût à certaines choses. Mais ce qui lui manque avant tout, c'est la proximité d'un corps. Le manque d'affection et de compréhension. Et c'est de pire en pire, à force d'être cachée et de craindre autrui. Elle ne veut pas sauter dans les bras du premier, mais c'est difficile de résister alors qu'il semble inoffensif. Le fait d'être droguée semble ne pas l'aider à assimiler que c'est un criminel, à sa façon.

Je ne crois pas que serais venue, mais tu m'as intriguée. Et tu peux me croire, quand je le suis... ce n'est pas qu'un peu. Alors, et toi. Pourquoi? Juste pour me voir planer? Juste pour l'argent?

Tandis qu'elle parlait, ses doigts ont quitté le bras pour glisser sous le coussin qu'elle ne prend pas même le temps de bouger. En fait, elle veut qu'il reste là, pour cacher son méfait, cacher sa propre faiblesse à elle de vouloir le soulager, à défaut de pouvoir coucher facilement. Elle est satisfaite d'avoir le pouvoir de satisfaire un homme, simplement. Les autres l'ont trop souvent déçu. Et si elle devait expliquer en long et en large ce qu'elle attend de lui, elle serait déjà bien trop déconnectée.

Pour la compagnie? demande-t-elle, à peine audible. Je suis en mesure de t'aider, qu'elle le supplie presque.

Le dit-elle pour les problèmes qui le suivent de son ancienne vie à ici ou pour cette érection qu'il n'aurait pas su cacher avec davantage de volonté?

Tu veux éviter la prison?

Les adultes consentants, ils n'ont pas besoin de permission, pas besoin qu'on les juge pour leurs infractions lorsqu'ils s'assurent de ne pas être pincés. Et elle voudrait qu'il se décide vite, parce qu'elle est aussi terrorisée de l'intérieur d'avoir à ce point envie de contempler ce petit blanc bien trop craquant pour son bien. Mais s'il est aussi sensible qu'elle, il sentirait la présence de ses doigts glissant au-dessus du vêtement. Elle voudrait être agressive et en demander plus, mais elle voudrait aussi être agressive et sortir de là. Mickie, elle peut péter à tout instant.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 112
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 25
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Tortue

A good laugh is sunshine in the house - Page 2 Empty


Jesse
Pinkman

Jesse est né et a grandit à Albuquerque. Il y a fait toutes les rencontres qui ont bouleversé sa vie. Il s'en est enfuis après toutes les conneries qui lui sont arrivées. Il s'est implanté à Philadelphie dans l'espoir de pouvoir se faire de l'argent, et disparaître au Canada avant qu'on ne l'arrête pour tous ses crimes à Albuquerque, sans parler de ceux qu'il commet sur la côte.

A good laugh is sunshine in the house - Page 2 Tumblr_pyfvhazzxp1ynme1po3_250

Prit au piège par son propre jeu, Jesse est mêlé à un procès dont l'avocate du plaignant se trouve être Annalise Keating. S'il n'a pas envie de finir sa vie derrière les barreaux, mais seul perdu dans la nature, Jesse tombe sous le charme de Michaela, pour qui il n'aurait jamais pensé existé. Les gens dans leurs genres, sont tout bonnement ceux qu'il se plait à éviter d'habitude.


Aaron Paul :copyright:️ Dovahkin
Michaela ne répond pas à ses questions et ça le fait sourire. Délicieusement. Malheureusement, Jesse a l’impression qu’à chaque fois qu’il ferme les paupières pour humidifier ses yeux, le temps est trop long. Parce qu’il se sent trop lent. Trop relaxé par la drogue. Il sourit. Il paraît stupide à la contempler de cette manière, mais la partie de lui résistante au cristal a déjà disparu. Jane a disparu de son esprit alors qu’il aurait du penser sans cesse à lui pour que Mickie ne finisse pas de la même manière. Pourquoi est-ce que t’as accepté que je vienne ? Il a l’impression d’avoir dit ces mots, mais Jesse n’a fait que les penser. Il n’a pas répondu à voix haute. Parce que t’as l’air mignonne. T’aurais été de la confiture pour des porcs, dans la rue. Peut-être qu’il aurait mieux fait de le dire, d’ailleurs. Parce que se contente de la regarder, ça ne sert pas à grand chose. Ca ne transmet pas de message. Déjà que les mots que Michaela prononce ont du mal à être emmené jusqu’à son cerveau. Puis il sourit encore plus bêtement à sa deuxième question.

” - Parce que tu l’es…” Parfaite. Il n’a pas besoin de répéter. Il a répondu assez vite pour que ça ne soit pas trop décalé. ” Jolie, gentille et intelligente.”

Ca n’a pas vraiment toujours été le cas au cour de cette soirée. Mais ce n’est pas la drogue qui le fait parler ainsi. C’est comme s’il avait vu que la fille rencontré à cette soirée, était différente de celle qui se trouve à ses côtés. Peut-être qu’il se trompe complètement, peut-être qu’il se laisse trop aller. Mais Jesse est tombé sous le charme de la future avocate, quitte à courir à sa perte. Si Michaela doute d’elle-même par rapport à ce qu’elle a pu faire dans la vie, Jesse est loin de s’en douter. Et il serait certainement le dernier à la juger. Au contraire. Ce type a trop de sensibilité pour ne pas être touché par quelqu’un qui ressent une détresse émotionnelle similaire à la sienne. Tous les deux, ils ont deux vies qu’ils n’ont pas réellement souhaité. Il y a eu un pas de travers qui les a fait dévier, pour ne plus jamais être les mêmes. Ca, Jesse pourrait le comprendre ; avoir fait ce qui était nécessaire pour rester libre. Parce qu’à ses yeux, la liberté est le but ultime de la vie.

” - Qu'est-ce qui a mal tourné pour que tu choisisses de tout quitter?”

Avec cette phrase qui le ramène à la réalité malgré l’extase ressenti dans son corps, Jesse n’est plus capable de sourire en la regardant. Parce qu’il repense à tout ça sans pouvoir répondre. Sans pouvoir mettre des mots dessus. Il repense tout simplement à tout ce qui l’a fait devenir ce qu’il est aujourd’hui. Tout ce qu’il a traversé. Tout ce qu’il a fait. Les personnes qu’il a rencontré. Ceux qui sont encore en vie, ceux qui sont en prison et ceux qui sont morts. Toutes ces personnes qu’il ne souhaite jamais revoir, et ceux qui au fond, lui manqueront toujours un peu. Malgré la colère, malgré la haine, Eisenberg lui manquera toujours un peu. S’il ne veut plus être Capt’n Cook, il redeviendrait pourtant son étudiant. Et ça n’a rien avoir avec le fait que ça lui donnerait une chance de tout changer.

Elle s’installe autrement et c’est ce qui le fait sortir de son coma mental. Il la voit plus près, se met à sourire jusqu’à ce qu’il sente les doigts de Michaela sur son bras. Là où elle a elle-même planté l’aiguille. Un frisson le parcourt, mais toujours sans bouger, il relève simplement ses yeux sur elle.

” - Je me suis fait la promesse de rester abstinente. Tu ne rends pas la chose facile.”
” - Fabstinente !” Jesse plaisante, parvient même à rire un peu. ” Fabuleuse et abstinente. C’est ton genre ?”
” - [...] Juste pour l'argent? Pour la compagnie? Je suis en mesure de t'aider… Tu veux éviter la prison?”

Elle parle mais il ne retient pas tous les mots. L’esprit de Jesse est vite partagé en deux lorsqu’il tente de se concentrer sur les mots de Michaela, mais qu’il est perturbé par la main de Michaela qui s’est glissé sous le coussin. Il ne sait plus quoi regarder, entre ses yeux qui descendent sur ce qu’elle est venu chercher alors qu’il tenté de le cacher, et qui remontent sur son visage à chaque mots plus intéressants qu’elle dit, et qu’il comprend. Mais lorsqu’elle parle de prison, de l’aider à s’en sortir, la bouche de Michaela capte toute l’attention de Jesse. Et il se met à la regarder, perdu entre ce qu’il pense et ce qu’il doit dire. Tant perdu qu’il ne fait plus attention à ne pas confondre les deux.

” - J’ai pas envie d’aller en prison… j’irais en enfer à la place.”

Il parle au lieu de penser. Mais la drogue dans son organisme ne le fait même pas tilter. Il se contente de sourire en la regardant. Elle a gagné en court circuitant son cerveau en mêlant ses mots et ses gestes. Pourtant Jesse vient enlever le coussin qui cache son érection, ainsi que la main de Mickie. Pas pour la laisser agir, non, mais il vient lentement attraper son poignet. Est-ce qu’elle a senti ses doigts trembler, jusqu’à ce qu’il l’attrape pleinement ? Jesse, il s’est contenté de venir poser la main de la fille sur sa joue. De faire glisser ses doigts colorés, lentement le long de son cou. De lui passer la main par le col large de son tee-shirt pour qu’elle touche son épaule, sa clavicule, ses omoplates au lieu de sa masculinité. Quel homme saint d’esprit agirait ainsi ?

” - J’ai pas tiré un coup depuis quasi deux ans..” Qu’il prononce sans la lâcher du regard. ” mais ça, ça reste meilleur que la plus parfaite des branlettes.”

C’est le confort. La sécurité. Les tendresses, les caresses qui lui manquent le plus. Et quand il prononce ces mots il pense instinctivement à Jane et à Andrea. Pourtant, la chaleur de la paume de Michaela sur son corps le réchauffe. Fait disparaître ses doutes, les images de ces deux femmes qu’il a su aimer. Quand il regarde Michaela, il ne peut s’empêcher d’y mettre de la douceur. A cause de la drogue dans son sang ? Ou tout simplement parce qu’elle lui provoque du plaisir.

” - Tu veux savoir pourquoi je suis parti ?” Jesse se met légèrement à rire à cause des nerfs qui vont même jusqu’à faire trembler sa jambe. ” C’était soit ça. Soit la taule. Soit crever.” Il hausse les épaules, ses yeux ont dévié du visage de Michaela pour regarder ses cuisses dénudées grâce à la robe qu’elle porte. Il a dit ne pas vouloir être touché, mais une caresse est bien plus excitante à ses yeux et pour son corps tout entier. ” J’veux du fric pour me barrer… loin… et plus jamais faire de mal à personne. ”

Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 226
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
Flash

A good laugh is sunshine in the house - Page 2 Empty


Michaela
Pratt

Née le 20 octobre 1987. Dans la vie, elle est étudiante en droit pénal ; elle est souvent confrontée à de nombreux meurtres qui laissent des séquelles, desquels elle doit se relever afin de se protéger. Son enseignante n'est autre que Annalise Keating. Sinon, elle est célibataire et peu chanceuse en amour. Ses attentes sont parfois excessives, même si elle est prête à tout pour ceux qu'elle apprécie.

Michaela est une femme intelligente et ambitieuse. Sa mère a été abattue sous ses yeux lorsqu'elle avait 2 ans, même si elle n'en garde aucun souvenir et qu'elle ne se considère pas " traumatisée ". C'est son père biologique qui a tué sa mère. Ensuite, elle a été placée dans une famille adoptive.




Aja Naomi King :copyright:️ BAZZART
J’ai pas tiré un coup depuis quasi deux ans.
Soyons abstinents ensemble dans ce cas. Ça ne m'a jamais rien apportée de bon de toute façon. Sois fabstinant aussi.

Michaela, elle pense qu'elle peut venir en aide aux démunis, à ceux qui sont accusés à tort. Elle pense pouvoir leur donner le sentiment de sécurité qu'elle-même ne peut avoir depuis qu'elle lutte en permanence contre l'autorité, cachée derrière des preuves, cachée derrière des alibis sans queue ni tête. Elle pense pouvoir offrir aux autres ce qu'elle ne peut désormais plus obtenir. Elle se pense condamnée, pense que personne ne peut la défendre, même Annalise qui les couvre sans arrêt. Elle a ce sentiment qu'elle ne peut compter que sur elle-même, sa vigilance et sa force de caractère. Mais pour Jesse, rien n'est perdu. Elle ne sait rien de ses crimes ou de ses erreurs, mais ce petit nuage sur lequel elle flotte présentement l'empêche de voir le mal derrière le brouillard, seulement le protection qu'elle peut lui offrir.

Tu le penses sincèrement, que je suis intelligente? qu'elle demande de sa petite voix pleine d'insécurité, ce qui l'oblige à se racler la gorge.

Il la transporte si loin, avec tant de facilité, comme s'il tenait la corde d'un cerf-volant prêt à danser dans le ciel parmi les nuages. Ça, c'est parce qu'il recherche les caresses, qu'il guide sa main pour lui montrer où l'attention fait défaut. Où il a besoin d'elle. Elle suit les gestes de ses yeux foncés, avec la même assiduité que lorsqu'elle plonge le nez dans les bouquins d'études. Ces caresses lui conviennent amplement. Au moins, elle ne se ridiculise pas à tenter de lui donner un orgasme. Car même si elle croit en ses capacités de tout contrôler, elle se rend bien compte qu'elle n'a jamais été douée avec les hommes en général. Même son premier orgasme est encore tout récent. Voilà un succès dont elle se priverait bien de se vanter. Et même s'il décide d'arrêter de lui montrer le chemin, elle laisse ses doigts aller et revenir entre son épaule, sa clavicule et son cou, flattant et massant légèrement.

Et si tu n'avais pas besoin de t'enfuir? Si tu n'avais plus à craindre de faire mal à personne?

Sa main s'attarde à son cou. Son pouce, il dessine des cercles contre sa peau. Elle n'a pas voulu se décaler, n'a pas voulu le lâcher. Elle ne rompra point le contact, tant et aussi longtemps qu'il lui expliquera sa situation. Sa tempe se colle à la tienne. Ses mains ne s'enfuient plus, restent dans la zone délimitée par Jesse. Son nez retrace parfois les courbes de sa mâchoire, mais ça s'arrête là. Elle respire parfois contre son oreille, quand ses cheveux ne se perdent pas près des lèvres de l'homme. Un échange d'affection qui lui procure un apaisement total. Ou. Encore une fois. Peut-être est-ce la drogue. Son visage, il se glisse contre son cou, son bras toujours autour de lui pour simplement tenir son épaule.

Je n'ai pas envie de m'éloigner. Et tu sais quoi? Ça ne me dérange même pas.

Elle parle d'une voix pâteuse.

Tu sais, normalement, je sais me contrôler. Mais je pense que mon radar à normalité fait défaut.

Cette fois, elle est blottie contre son flanc. Elle ne lui demande aucune accolade en retour. Elle se contente de poser ses doigts sur son avant-bras pour tenir sa peau, sentir qu'elle n'imagine pas être ici, n'imagine pas avoir chercher à lui faire cette branlette. Tout est très flou et très coloré. Elle n'a pourtant pas descendu sa deuxième canette. Mais ça doit tout de même faire effet, moins que lui.

Pour qu'un type s'imagine aller enfer, c'est qu'il a sûrement du sang sur les mains.

Elle semble raisonner comme une grande, incapable de contenir les nouvelles hypothèses qui alimentent son esprit intelligent.

À mon tour, maintenant... de faire ton portrait...

Il s'est amusé à le faire toute la soirée, prétendant la connaître mieux qu'elle, disant combien elle était richissime et parfaite. Elle s'apprête à faire l'ébauche de ses nombreuses réflexions, mais garde pourtant longuement le silence, comme si avoir parlé de sang l'obligeait à comparer son existence à la sienne, ses fautes avec les siennes. Ses doigts pressent un peu plus sa peau. Ils quittent l'avant-bras pour atteindre la main qu'ils englobent au niveau des jointures.

Je pense que tu te blâmes énormément pour les erreurs des autres. Et tu ne sais plus à qui faire confiance.

Parce que elle, c'est ainsi qu'elle se sent. Et lui? Elle se trompe peut-être, après tout, mais ça, elle ne le laisse pas sous-entendre. Elle veut lui faire croire qu'elle sait tout. Ce qu'elle note également, c'est qu'elle n'a pas été ainsi détendue depuis une éternité. Le calme. Le silence. L'absence de stresse en continu. De la nourriture grasse, des jeux vidéo, des câlins. Elle est dans un autre univers. Tout redeviendra cruauté une fois qu'elle franchira cette porte.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 112
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 25
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Tortue

A good laugh is sunshine in the house - Page 2 Empty


Jesse
Pinkman

Jesse est né et a grandit à Albuquerque. Il y a fait toutes les rencontres qui ont bouleversé sa vie. Il s'en est enfuis après toutes les conneries qui lui sont arrivées. Il s'est implanté à Philadelphie dans l'espoir de pouvoir se faire de l'argent, et disparaître au Canada avant qu'on ne l'arrête pour tous ses crimes à Albuquerque, sans parler de ceux qu'il commet sur la côte.

A good laugh is sunshine in the house - Page 2 Tumblr_pyfvhazzxp1ynme1po3_250

Prit au piège par son propre jeu, Jesse est mêlé à un procès dont l'avocate du plaignant se trouve être Annalise Keating. S'il n'a pas envie de finir sa vie derrière les barreaux, mais seul perdu dans la nature, Jesse tombe sous le charme de Michaela, pour qui il n'aurait jamais pensé existé. Les gens dans leurs genres, sont tout bonnement ceux qu'il se plait à éviter d'habitude.


Aaron Paul :copyright:️ Dovahkin
Soyons abstinents [...] Sois fabstinant aussi. Elle le fait sourire par ces mots. Est-ce qu’elle le cite pour plaisanter, ou parce qu’elle est contente de la réaction de l’homme ? Lorsqu’il la regarde, il se sent plus serein. Il se sent plus à l’aise. Et à cet instant précis, Jesse ne fait même plus la différence entre ce que la drogue lui fait ressentir, et ce que Michaela provoque en lui. Il est juste bien, et c’est tout ce qui compte. Mais la question qui suit le prend de court, alors ses lèvres s’étirent pour laisser place à un sourire qui tire sur ses joues. [...] que je suis intelligente ? La métisse est certainement la personne la plus intelligente qu’il ait pu rencontrer. Le bon côté de l’intelligence. Pas l’intelligence cramée qui ne sert qu’à s’en sortir. Pas l’intelligence pourrie qui ne sert qu’à se sortir des coups pourris de la vie. Michaela, elle émane d’une intelligence brute qui le fait se sentir minable à côté. C’est la sensation qu’il a depuis qu’il l’a rencontré à la soirée : il se sent tout petit Jesse, mais attiré. Il regarde, dévore de ses yeux comme s’il voulait être imprégné d’un peu de son orat.

La douceur qu’elle lui fait ressentir avec ses doigts, là où elle passe alors qu’il n’a pas été touché depuis des lustres, ça le fait chavirer. Les caresses d’une femme sont, à ses yeux, le plus doux plaisir qu’il puisse ressentir. Et c’est ça qui lui manqua au final. Pas de chance pour Michaela, elle pensait être maître de son plan, mais elle tombe dans le piège de quelqu’un d’autre. Jesse ne regarde pas les femmes d’habitude, mais maintenant qu’elle est là, il ne pourra pas regarder ailleurs.

” - Et si tu n'avais pas besoin de t'enfuir? Si tu n'avais plus à craindre de faire mal à personne?”

Elle l’enivre de ses caresses, mais de ses mots aussi. Comment une simple inconnue peut-elle avoir autant de pouvoir sur un être humain ? Elle ne le connaît pas, et pourtant, ses mots sont une mélodie douce aux oreilles de Jesse. Il voudrait pouvoir la croire, pouvoir la suivre dans ses idéaux qui lui donnent envie. Mais le subconscient de Jesse est bel et bien là, malgré la drogue directement injectée dans ses veines. Il ne veut pas, il ne peut pas croire que tout pourrait s’arrêter en stoppant de fuir.

Il se tait parce qu’il est incapable de répondre. Parce qu’il n’a pas envie de le faire sur le coup. Il est perdu par le visage de Michaela si près du sien. Sentir ses longs cheveux sur son nez, celui de la fille caresser sa mâchoire. C’est ce genre de proximité qu’il voudrait ressentir jusqu’à la fin de sa vie. Ni plus, ni moins. Michaela lui offre trop de choses pour qu’il puisse un jour cesser de penser à elle. Il voulait qu’elle oublie, mais lui veut maintenant la garder dans son esprit.

Comme il veut la maintenir contre lui. Tout naturellement, il a passé son bras autour du corps de Michaela. Pour tenir sa hanche. Pour tenir son bras parce que ça lui permet de la serrer -ce qu’il croit, mais surtout d’arrêter les tremblements de ses extrémités. Fermer les yeux pour l’entendre, pour l’écouter attentivement, pour la ressentir. Que ce soit contre son flanc, ou contre son épaule. Contre sa joue, car il l’a posé au sommet des cheveux de cette femme comme s’il la connaissait depuis toujours. Jesse se perd à vouloir qu’ils restent dans cette position sans plus jamais en changer.

Jesse frémit étrangement lorsqu’elle caresse son avant bras, lorsqu’elle le quitte pour venir attraper sa main. Elle enferme par la même occasion les tremblements qu’il lui reste, et cette sensation de compression est un synonyme de liberté pour lui. Elle le garde de ses démons et de ses troubles, pourtant, elle ne fait que éveiller son esprit avec les mots dont elle use. La douceur de ses caresses se différencie totalement de sa sécheresse de ses mots.

” - Je pense que tu te blâmes énormément pour les erreurs des autres. Et tu ne sais plus à qui faire confiance.”
” - Je le sais…” Qu’il parvient à dire avoir que sa voix est rauque, elle vient de loin et est presque incompréhensible. Il doit répéter un deuxième fois pour lui-même se comprendre, après s’être raclé la gorge. ” On peut se faire confiance qu’à soi-même…”

C’est la réalité des choses. Même s’il a eu deux amis montrant l’exception dans sa vie. Mais aujourd’hui ils ne sont plus, et Jesse sait qu’il ne pourrait pas leur faire confiance comme avant. Parce que ça signifierait continuer à blesser ses proches. Presque tous les gens qu’il a connu dans sa vie l’ont soit trahi, soit abandonné. Pour être honnête, Jesse n’a pas été parfait non plus. A voir sa relation avec ses parents, même avec sa dernière conquête. Quoi qu’il fasse, quoi qu’il dise ou quoi qu’il pense, Jesse sait d’avance qu’il n’y a pas de paix possible pour lui en société. S’il n’avait pas tant peur de mourir, il aurait sauté le pas depuis longtemps. A quoi bon vivre lorsqu’il n’y a rien de bon ?

Sa main quitte le bras de Michaela, ses doigts se glissent juste sous sa poitrine. Il la frôle de son index, mais Jesse cherche juste à ressentir les battements de son coeur. Elle est en vie. A ses côtés. Michaela est bien réelle et ça lui fait tout étrange d’être collée à elle. Pourtant, il ne s’est pas senti si apaisé depuis longtemps. Il lui parle comme si elle allait tout oublier. Ou peut-être a-t-il juste besoin d’avoir quelqu’un avec qui partager ses secrets.

” - Même toi j’te fais du mal… j’t’ai vendu un bout d’mon cristal et c’est tout sauf bien.” Son cristal. Jesse ne réagit même pas à ce qu’il vient de dire, parce qu’il se décale déjà de la fille. ” T’façon, c’que j’ai fais est bien suffisant pour jamais être tranquille. On profite pas de la vie avec des remords.”

Il se décale mais ne s’éloigne pas. En fait, il se contente d’attraper les jambes de Michaela pour les faire passer sur les siennes. Il veut s’allonger sur le canapé, et oblige la fille à en faire autant. Il l’emporte aussi simplement qu’une feuille, en passant son bras autour de son ventre. Elle bascule, son visage tombe à quelques centimètres de celui de Jesse. Il sourit bêtement, alors qu’il est déjà en train de fermer un oeil pour ne pas être gêné par le tissu car sa tête s’enfonce comme si elle pesait une tonne. C’est le moment qu’il choisi pour lui-même donner des caresser à Michaela. Sans aucune arrière pensée, il ose toucher ses cuisses. Ses bras. Son ventre au travers de sa robe. C’est lorsque ses doigts remontent aux cheveux de la fille qu’il reprend la parole, toujours aussi sérieux.

” - En groupe… les erreurs des autres sont les nôtres aussi.” Il avoue, pense plus à lui et à tout ce qu’ils ont pu faire pendant ces trois dernières années, plutôt qu’à cette fille dont il ne connaît rien. ” La complicité, c’est dans tout. Surtout les remords.”

Jesse voudrait être capable de se taire à son sujet, et d’en demander plus au sien. Mais une voix dans sa tête lui interdit de trop en savoir. Connaître une fille qui lui fait ressentir tout ça, c’est souffrir. Parce qu’il doute qu’il ne la reverra plus jamais après ça. Cette soirée est certainement la seule qu’ils vont passer ensemble. Il doute qu’elle compte l'appeler pour une nouvelle dose.

” - Tu parles trop bien de tout ça, pour quelqu’un d’aussi parfait.” Jesse voudrait dire que ça cache quelque chose, mais il le retient.
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 226
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
Flash

A good laugh is sunshine in the house - Page 2 Empty


Michaela
Pratt

Née le 20 octobre 1987. Dans la vie, elle est étudiante en droit pénal ; elle est souvent confrontée à de nombreux meurtres qui laissent des séquelles, desquels elle doit se relever afin de se protéger. Son enseignante n'est autre que Annalise Keating. Sinon, elle est célibataire et peu chanceuse en amour. Ses attentes sont parfois excessives, même si elle est prête à tout pour ceux qu'elle apprécie.

Michaela est une femme intelligente et ambitieuse. Sa mère a été abattue sous ses yeux lorsqu'elle avait 2 ans, même si elle n'en garde aucun souvenir et qu'elle ne se considère pas " traumatisée ". C'est son père biologique qui a tué sa mère. Ensuite, elle a été placée dans une famille adoptive.




Aja Naomi King :copyright:️ BAZZART
Il fait sourire Michaela, lorsqu'il la fait chavirer sur le canapé pour l'aider à se presser contre lui. Enveloppée de douceur, elle se sent sur un nuage. Dans de longues caresses, il glisse ses doigts le long de ses courbes féminines. Plutôt que de s’en extasier, de ressentir le feu tirailler ses entrailles, elle se sent plutôt reposée. Leur visage ne sont qu’à quelques centimètres l’un de l’autre. À tout instant, elle pourrait choisir de l’embrasser. Elle pourrait vérifier si ce qu’ils ont échangé était réellement un baiser d’adieu.

Elle ne s'attendait certainement pas à une telle proximité en venant chez lui. Maintenant que c'est fait, elle n'a pas envie de sortir. Mais fuir la réalité serait bien pire, car elle viendrait farouchement frapper à cette porte pour l'extirper de cette bulle faussement protectrice. Elle se sent souvent prise au piège, malmenée par la vie, mais toujours elle retrousse ses manches. C'aurait pu être le fond, quand Annalise l'a ramassée sur un trottoir, ivre morte. Si la drogue n'est pas - encore - un problème, l'alcool l'a été à quelques reprises. A-t-elle déjà laissé croire qu'elle était blanche comme la neige? Michaela, elle est noire comme le chocolat, à la fois sucrée, à la fois amer. Elle est diabolique. Elle le sent au fond de son coeur.

Si tu continues d'être aussi doux, tu vas créer un monstre, avoue-t-elle gentiment. Parce que tu ne fais rien de mal, en ce moment. Tu ne m'as rien donné, je l'ai demandée et je l'ai achetée.

Elle est sérieuse. Elle veut bien être abstinente, pas seulement par envie, mais également parce qu'il le faut, mais ses caresses ne l'aident pas à avoir des pensées dépourvues de tentation. Au moins, elle le met en garde. Et concernant son cristal, l'homme a seulement répondu à sa demande concernant la drogue. Pourquoi voudrait-il se blâmer pour ça? Il aurait pu dire non, mais elle se serait montrée encore plus insistante, pour avoir une piste, pour avoir des réponses. Une fois la flèche nommée Michaela tirée, il est bien difficilement de l'attraper. Mais un coup de vent peut souvent la faire dévier du droit chemin. Comme les caresses qu'il lui donne, sur les cuisses, sur le ventre, dans les cheveux. Elle se demande pourquoi il est si doux avec elle. N'est-elle pas minable de s'être abaissée à consommer?

Les erreurs des autres sont les nôtres aussi.

Si Jesse s'entrevoit au travers de ses paroles, elle ressent la même chose de son côté. Il parle de groupe, parle de confiance et de remords. Et les larmes lui montent aux yeux, bien trop facilement. Elle le regarde avec attention, presque comme s'il lui partageait des souvenirs aussi douloureux que les siens, pires ou moins pires. Michaela a compris que la malheur frappait tout le monde, certains avec plus d’aplomb. Elle pense à Sam, pense à la manière dont il l'a attaqué, à la manière dont elle la pousser au-dessus de la rambarde. Elle entend encore les os craquer. Elle l'a affaibli. Les autres ont agi. L'engrenade était déjà enclenché, mais elle ne voit pas les choses comme ça. Elle se sent comme le maillon défaillant, celui qui cause les pires catastrophes au sein du groupe. Mais Jesse a raison. Ils sont tous concernés. Ils ont tous du sang sur les mains. Ils sont tous concernés.

Oui, je leur fais confiance, répond-elle à une affirmation qui n'est pas une question. J'ai l'impression que c'est ma faute, depuis le début. Ça s'enchaîne et ça n'arrête jamais...

Sa voix est un murmure, une révélation. Elle ne devrait pas s'ouvrir à un inconnu, mais recevoir autant d'affection lui fait perdre la raison. Un homme est là pour elle, pour lui tenir compagnie alors qu'elle ne voulait pas être là ce soir. Elle remplie une mission à cause de l'orgueil. Une mission fortement compromise, cependant. Elle s'ouvre, car il ne fait pas partie de ceux qui tentent de l'écraser, de la faire tomber, de la détruire. Elle veut être un requin, mais il y a des espèces du même genre, dehors, plus farouches. La drogue l'apaise en même temps de lui donner un sentiment de paniquer à l'idée d'être découverte.

La perfection est une image. Elle me protège. Mais je ne suis pas une bonne personne. Mais je sais une chose. Peu importe où tu voudras fuir...

Elle inspire lourdement, comme si, dans cette position, les mots avaient du mal à quitter son cerveau pour se rendre à sa langue. Est-ce qu'elle s'endort sous les câlins? Sa propre main, qui glissait imperceptiblement sur le bras de Jesse, revient à son épaule, puis son cou, où elle cherche directement la chaleur de sa peau pour réchauffer ses doigts.

C'est si bon, soupire Mickie, fermant les paupières.

C'est enveloppant et chaleureux. Elle oublie où elle se trouve, oublie ce canapé miteux, oublie que cet homme est un inconnu. Elle ferme les yeux, détendue. Elle a toujours rêvé de recevoir la compassion d'un autre, parce qu'elle se sait farouche et insupportable. Elle a besoin que quelqu'un lui pardonne son mauvais comportement et ses mauvaises actions. Si quelqu'un d'autre le fait à sa place, ça lui enlève un poids, ça lui laisse croire que tout est possible. Il est bien pire de se pardonner à soi-même. De nouveau, elle ouvre les yeux.

Les remords, ils te suivront où que tu tentes de fuir. Et tu n'en seras peut-être pas plus heureux.

Sa main quitte son cou. Elle laisse traîner ses doigts sur son torse pour y dessiner un semblant de soleil à la manière d'un enfant de trois ans, retraçant les plis du vêtement.

Je pense que je t'ai fait du mal, en te laissant faire. Depuis quand est-ce que tu ne t'étais pas piqué?

Elle voudrait seulement dormir. Mais elle lutte. Elle doit tenir jusqu'à ce que la drogue se dissipe, jusqu'à ce qu'elle puisse partir. La deuxième canette est toujours sur la table basse, oublie. Elle ne peut se permettre de dormir ici, d'affaiblir encore plus ses murs défensifs. L'écran est toujours allumé en fond, mais ils se sont détournés de cette activité depuis bien longtemps maintenant. Elle n'aurait probablement pas gagner à ce jeu, il avait clairement une longueur d'avance sur lui, chose qu'elle n'avouera pas. Mais pour le reste, elle doit gagner. Et si la gentillesse de Jesse n'était qu'une façade? Pour la première fois, elle se pose la question.

J'aimerais que ce soit aussi facile, de me dire que je peux plier bagage et partir sans me retourner.

Dès qu'elle a fini de faire les dessins inutiles à l'aide de son doigt, elle permet à sa main de se faufiler sous le t-shirt de l'homme, non pour ressentir les battements de son coeur. Elle se contente de déposer sa paume sur son ventre, pour ressentir chaque respiration, les légères comme les lourdes. Et si ça ce trouve... Il est encore plus dangereux qu'elle ne peut l'être.

Où veux-tu fuir?


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 112
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 25
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Tortue

A good laugh is sunshine in the house - Page 2 Empty


Jesse
Pinkman

Jesse est né et a grandit à Albuquerque. Il y a fait toutes les rencontres qui ont bouleversé sa vie. Il s'en est enfuis après toutes les conneries qui lui sont arrivées. Il s'est implanté à Philadelphie dans l'espoir de pouvoir se faire de l'argent, et disparaître au Canada avant qu'on ne l'arrête pour tous ses crimes à Albuquerque, sans parler de ceux qu'il commet sur la côte.

A good laugh is sunshine in the house - Page 2 Tumblr_pyfvhazzxp1ynme1po3_250

Prit au piège par son propre jeu, Jesse est mêlé à un procès dont l'avocate du plaignant se trouve être Annalise Keating. S'il n'a pas envie de finir sa vie derrière les barreaux, mais seul perdu dans la nature, Jesse tombe sous le charme de Michaela, pour qui il n'aurait jamais pensé existé. Les gens dans leurs genres, sont tout bonnement ceux qu'il se plait à éviter d'habitude.


Aaron Paul :copyright:️ Dovahkin
" -  Si tu continues d'être aussi doux, tu vas créer un monstre. Parce que tu ne fais rien de mal, en ce moment. Tu ne m'as rien donné, je l'ai demandée et je l'ai achetée."

Il est comme ça, Jesse, malgré tout ce qu'on pourrait raconter sur lui à Albuquerque. Parce qu'ici, il n'a jamais rien fait de mal autre que de produire sa drogue et de la vendre. En petite quantité, certes cela n'a rien à voir avec ce qu'il s'est passé avant, mais c'est mal quand même. Et bien qu'elle soutienne que ce choix était le sien, la conscience de Jesse le fait voir plus loin que le bout de son nez, comme il le faisait avant : le problème n'est pas spécialement de lui avoir donné du cristal. Le problème, c'est qu'il en fabrique. C'est lui qui la fabrique, c'est lui qui la distribue, c'est lui qui cause les problèmes aux gens de A à Z. Mais ça le fait sourire, et être encore plus doux dans ses gestes, qu'elle parle ainsi. Elle pourrait presque lui enlever ses idées sombres de la tête à rester ainsi.

D'abord, il ne comprend pas qu'elle est touchée par ce qu'il vient de dire. Les larmes lui montent aux yeux, il met un temps à le réaliser, et la première émotion qu'il ressent, c'est la peur. Un trop plein d'émotion peut être avant coureur d'une overdose ; Jesse connait ça et il n'a pas envie de le vivre une deuxième fois. Son coeur a manqué un battement mais, rapidement, il voit qu'elle n'en a pas les symptômes. Il a paniqué pour rien, ou alors, il se trompe cette fois-ci ? Ses idées se perdent et au final, il se retrouve là, à continuer à caresser ses longs cheveux noirs et à la regarder avec un sourire stupide. Il ne comprend pas ce qu'elle dit, mais l'écoute avec toute l'attention qu'il est capable d'y mettre. Est-elle simplement consciente de ce qu'elle dit ?

Le fabriquant de méthamphétamine se perd entre ce qu'elle dit, son soupire et les doigts qu'elle glisse à son cou. Il ferme les yeux ce qui lui paraît une fraction de seconde, mais déjà, elle est en capacité de poursuivre sa phrase qu'il avait presque oublier. Partir, ça ne le rendra pas plus heureux. Jesse ne pense même pas mériter le droit au bonheur, avec tout ce qu'il a fait dans la vie. Comme expliquer à quelqu'un que tout ce qu'il désire c'est être le plus loin possible de tout le monde, et de vivre de la façon la plus simple possiblement, justement, parce qu'il ne mérite pas la chance que toutes ses victimes n'ont pas eu ? Trop peur de mourir, trop attaché à la vie, mais trop endommagé pour en jouir.

” - L'Alaska...” Jesse souffle ce rêve du bout des lèvres en y croyant au plus profond de son être ; comme si ce territoire pouvait être le médicament à tous ses maux. " juste la neige et moi. Et toi."

Jesse réponds à cette dernière question parce qu'il ne veut pas repenser à la dernière fois où il a consommé du cristal. C'est un temps qu'il ne voulait jamais revivre, et pourtant, quel pied il prend à cet instant. C'est bien meilleur qu'un orgasme." Parce que ça dure et que c'est unique. La sensation des mains de Michaela sur son corps n'est en rien comparable à celles que d'autres femmes pourraient lui faire ressentir. C'est unique. C'est parfait. Il resterait là pendant des décennies si c'était utile. Ou il lui proposerait de venir avec elle, dans un délire de junkie sans penser même aux conséquences que cette connerie pourrait avoir. Tout est beau sous méthamphétamine.

" - Si t'es vraiment si vilaine..." Qu'il souffle à son oreille. Est-ce parce qu'il voulait cet effet où que Jesse est simplement en train de sombrer dans le sommeil ? " t'as le droit à un peu de paix aussi..." Il a pourtant assez de force pour attrape sa veste bien trop large et n'en garder qu'une manche. L'autre, il s'en sert pour couvrir Michaela. Il a froid ; c'est l'effet du cristal sur lui parce qu'il n'en a pas prit depuis longtemps. Il a froid mais chaud en même temps, grâce au corps de Michaela qu'il ne cesse de presser contre le sien comme si c'était nécessaire à sa vie. " j'y crois pas."

Il n'y croit pas, parce qu'il ne sait pas de quoi elle parle surtout, mais parce qu'elle semble si différente que lui qu'elle ne peut qu'être bonne. Bonne dans tous les sens du terme. Jesse ne sent pas le sommeil l'envahir. Son esprit part si loin qu'il a juste le temps de la prendre en cuillère, pour perdre son visage dans ses cheveux et glisser sa main entre tes cuisses pour la caler au chaud, qu'il s'endort déjà. Il pourrait être réveillé sans problème, mais la douceur de Michaela ne fait que le conforter dans un sommeil vraiment réparateur. Depuis combien de temps n'a-t-il pas été aussi proche d'une femme ? Cela remonte à bien avant la dernière fois qu'il ait prit de la drogue -conscient ou non. Il s'accroche alors à elle comme si, cette nuit, elle pouvait prendre tous ses maux avec elle avant de partir.

" - J'voudrais juste t'avoir dans ma poche..." Qu'il murmure à il ne sait quel moment de la conversation. Est-ce qu'elle est même toujours là ? Il a chaud, Jesse, c'est ce qui lui fait en déduire que Michaela est toujours serrée contre lui. " juste comme un trèfle à quatre feuilles."

Lorsqu'il sera réellement conscient, pleinement réveillé, Jesse regrettera encore plus qu'il ne le faisait avant de prendre cette dose, cette soirée. Stupide -parfaite- mais dangereuse. Une part de lui sera toujours dans le désir de cette femme, une autre voudra simplement ne plus jamais la revoir pour ne pas lui faire du mal. C'est étrange de se sentir si apaisé par la présence d'une personne inconnue. C'est ce qui le fait la trouver si parfaite, d'ailleurs, car s'il avait écouté attentivement et retenu tout de cette soirée, Jesse ne pourrait pas passer outre la mauvaise fille dont elle a quelques fois parlé.
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 226
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
Flash

A good laugh is sunshine in the house - Page 2 Empty


Michaela
Pratt

Née le 20 octobre 1987. Dans la vie, elle est étudiante en droit pénal ; elle est souvent confrontée à de nombreux meurtres qui laissent des séquelles, desquels elle doit se relever afin de se protéger. Son enseignante n'est autre que Annalise Keating. Sinon, elle est célibataire et peu chanceuse en amour. Ses attentes sont parfois excessives, même si elle est prête à tout pour ceux qu'elle apprécie.

Michaela est une femme intelligente et ambitieuse. Sa mère a été abattue sous ses yeux lorsqu'elle avait 2 ans, même si elle n'en garde aucun souvenir et qu'elle ne se considère pas " traumatisée ". C'est son père biologique qui a tué sa mère. Ensuite, elle a été placée dans une famille adoptive.




Aja Naomi King :copyright:️ BAZZART
Alaska ; la neige, lui et elle.

Elle hoche la tête, mais ses lèvres ne disent pas : « oui », comme si elle acceptait silencieusement sans pour autant donner son accord. Elle écoute surtout ses propos, bien tentée par cette folle expérience. Pourquoi d’ailleurs? Pourquoi serait-elle tentée d’attraper un sac et de partir sur le champ? Elle devrait éviter de reprendre de la drogue si elle ne veut pas que ça arrive réellement : elle qui part sans se retourner, sa peau contrastant avec la pâleur des hivers prolongés de cette région. Que trouverait-elle de bon en Alaska? Aucun client à défendre, que des paysages froids à perte de vue, des petits villages où tout le monde se connaît. Et elle ne peut s’empêcher de se dire que, si quelqu’un meurt, on saura inévitablement qu’elle est coupable. Personne ne va mourir. Non, personne ne va mourir, qu’elle se répète mentalement. Pourquoi voudrait-il qu’elle vienne avec lui?

T’as le droit à un peu de paix aussi…

Michaela a toujours dit qu’elle se ferait passer, elle, en premier. Qu’elle ne se laisserait pas attendrir par les autres, qu’elle remporterait ses combats haut la main. Elle ne sait plus si elle se priorise ou si elle s’enfonce. Peut-elle réellement tout plaquer pour vivre une vie qui lui convienne davantage, digne de ses études et de ses sacrifices? Elle a tout donné pour en arriver là. Elle ne veut pas tout perdre. Elle cesse pourtant d’y penser au moment où Jesse dépose la veste sur son corps. Elle s’enfonce dans une chaleur qui la bloque sur ce canapé. Jesse, il a aussi décidé qu’il les positionnait autrement, en venant la prendre en cuillière, une main entre ses cuisses. Elle est si déconnectée qu’elle n’y prête pas attention, retenue réveillée par la seule tonalité de sa voix, elle aussi, lointaine et faible.

J'voudrais juste t'avoir dans ma poche… juste comme un trèfle à quatre feuilles.
Tu serais bien déçu, se moque-t-elle, presque en s'excusant. Je ne porte pas chance aux gens.

La fille s’est sûrement endormie, car elle n’a pas le souvenir d’avoir eu de longues autres conversations avec lui. La console s’est éteinte d’elle-même, après un certain laps de temps. L’écran est figé sur une page de veille qui illumine la pièce, toujours plongée dans le noir. A-t-elle seulement dormi? Elle est toujours dans cette même position imposée par Jesse. Rien ne semble réel. Dort-elle encore? Elle pense rêver lorsqu’elle murmure un faible : « quelle heure est-il? » et que des ondulations dansent dans son champ de vision, créant des vibrations dans tout son organisme. Peut-elle rentrer chez elle? Il le faut. Elle n’a pas l’habitude de consommer ni de dormir coincée ainsi sur un canapé à peine large. Ce qui la fait douter d’un possible réveil, c’est la manière dont elle ne peut s’empêcher de le dévorer des yeux lorsqu’elle tourne mieux le visage pour le voir dormir. Il ne répond pas à sa question… ou bien l’a-t-il fait. A-t-elle entendu?

Elle ne sait pas si elle dort, au moment de se retourner, au moment de glisser ses jambes contre les siennes. Il lui semble même trouver naturellement le chemin de ses lèvres pour l’embrasser, pour avoir le réconfort d’une nuit bien curieuse. Elle a l’impression d’enfoncer son visage à l’intérieur de son cou, cherchant toujours plus de chaleur, toujours plus d’affection. S'entend-elle soupirer d'envie et de fatigue? Le reste devient un trou noir, une divagation. Car sans être le témoin de ce qui se passe ensuite, elle ouvre à nouveau les yeux, cette fois allongée sur le dos, toujours vêtue. Il ne s'est rien passé? Il ne fait plus noir, car de la clarté entre dans la pièce. Mickie, elle met un moment à comprendre qu’elle est encore sur le minable canapé, dans les bras de ce revendeur de drogue. Les battements de son coeur accélèrent à cet instant. Elle presse une paume contre sa propre bouche pour n’émettre aucun son de surprise ou de réprobation à son encontre. Coincée au fond du canapé, elle essaie subtilement de se redresser pour passer par-dessus l’immense masse qu’est Jesse, bloquant le passage.

Elle observe partout autour d’elle sans savoir par où commencer, tournant rond sur la pointe des pieds. Son téléphone! Elle regarde les nombreuses notifications. Des appels et des messages de Connor, principalement. Annalise a appelé, mais sans laisser plus amples détails. Mickie va se faire tuer de n’avoir donné aucune nouvelle la veille. Elle s'éclipse rapidement à la salle de bains qui ne lui est pas inconnue. Elle ferme la porte, puis s'empresse de venir faire couler l'eau de la douche pour enterrer les sons qui pourraient attirer l'attention. Elle compose le numéro de Connor qui répond aussitôt.

À quoi tu joues? Tu vas être en retard. Nous avons une rencontre au tribunal aujourd'hui. J'espère que tu as du concret, parce que tu sais qu'elle va te tomber dessus...

Bien sûr, Connor ne prend pas le temps de la saluer, la mettant immédiatement en garde contre leur professeure. Mickie secoue la tête pour dire « non », mais elle ajoute :

Bien sûr.

Et puis soudainement... elle se souvient avoir vu Jesse s'être éclipsé dans cette pièce, la veille. N'était-il pas venu caché quelque chose? Et ses yeux dérivent aussitôt vers le lavabo. Elle pourrait mettre la main sur ce qu'il a camouflé. Devrait-elle donner le prénom de Jesse à ses collègues? Devrait-elle parler de Albuquerque? Que va-t-elle trouvé dans la cachette sou l'évier, exactement? Le seul sentiment de culpabilité qu'elle ressent, c'est celui de perdre la sensation d'allégresse de la veille si elle devait s'immiscer dans la vie de cet inconnu, pour la briser, juste pour obtenir des informations pouvant aider son client. Mais elle doit penser à son groupe, à toutes les épreuves qu'ils ont traversé ensemble... Ou, elle pourrait au moins attendre d'avoir quelque chose de plus concret avant de le balancer.

Elle dit à Connor qu'elle sera à l'heure, point.

A-t-elle seulement envie de savoir ce qu'il cache? Ne prétendait-il pas avoir du sang sur les mains? Cette fois, c'est la crainte de trouver une arme à feu qui l'effraie. La drogue laisse-t-elle des séquelles? Michaela ne recule pas. Elle s'accroupit et ouvre l'armoire, bien décidée à fouiner jusqu'au bout.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 112
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 25
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Tortue

A good laugh is sunshine in the house - Page 2 Empty


Jesse
Pinkman

Jesse est né et a grandit à Albuquerque. Il y a fait toutes les rencontres qui ont bouleversé sa vie. Il s'en est enfuis après toutes les conneries qui lui sont arrivées. Il s'est implanté à Philadelphie dans l'espoir de pouvoir se faire de l'argent, et disparaître au Canada avant qu'on ne l'arrête pour tous ses crimes à Albuquerque, sans parler de ceux qu'il commet sur la côte.

A good laugh is sunshine in the house - Page 2 Tumblr_pyfvhazzxp1ynme1po3_250

Prit au piège par son propre jeu, Jesse est mêlé à un procès dont l'avocate du plaignant se trouve être Annalise Keating. S'il n'a pas envie de finir sa vie derrière les barreaux, mais seul perdu dans la nature, Jesse tombe sous le charme de Michaela, pour qui il n'aurait jamais pensé existé. Les gens dans leurs genres, sont tout bonnement ceux qu'il se plait à éviter d'habitude.


Aaron Paul :copyright:️ Dovahkin
Depuis qu'il a quitté Albuquerque, on ne peut pas dire que Jesse a le sommeil lourd. Au contraire, ce qu'il a vécu les derniers temps là-bas lui a appris à ne dormir que d'un œil. Mais la dose qu'il a prise la veille n'était certes pas assez lourde pour faire comater le Jesse d'avant, mais elle l'était pour ce Jesse là. Il n'a pas entendu le téléphone de la fille prendre vie, ni ne l'a senti quitter ses bras pour y répondre. Il aurait dû ouvrir les yeux à la seconde où elle a prononcé ces deux mots pour mettre un terme aux inquiétudes de son ami. Même s'il avait été réveillé, Jesse aurait simplement pu penser que c'est quelqu'un de la fac qui s'inquiète ; l'heure a tourné depuis la veille. Il aurait dû entendre le reste de la conversation mais c'est comme si son soleil était trop lourd. Comme s'il était encore trop enrobé dans le cristal pour reagir. Comme si l'eau était trop forte pour le faire réagir.

Allongé sur le canapé, Jesse fronce les sourcils en réagissant qu'il entend de l'eau couler. Que ses idées, ses divagations sur le fait d'avoir froid et de ne pas être confortable -comme tout à l'heure- ne sont pas des rêves. L'eau qu'il entend n'est pas le souvenir de la première douche qu'il a prit en quittant son enfer. Quand il se lève sa tête est lourde : il met quelques longues dizaines de secondes à réagir à ce qui est devant lui. Les restes de la veilles, qu'ils soient de la nourriture, de boissons, de joint ou d'injection avec la seringue posée là. Jesse ne sais pas si c'est cette vision là qui lui donne cette gaule matinale, si elle était là avant qu'il se réveille, ou si c'est le souvenir des bras de la métisse qui le font réagir. Il se déteste rien que pour le fait que la première option en est une.

L'eau coule encore. Son cœur manque un battement au moment où il fait le lien entre l'eau qui coule et la disparition de Michaela à ses côtés. Jesse n'a pas conscience de la force de ses jambes, de si tôt matin pour un mec qui n'a rien d'important à faire. Pourtant, elles le traînent plus vite qu'il n'aurait cru contre la porte de la salle de bain. Il n'y touche pas pourtant, Jesse à l'oreille attentive pour entendre le moindre bruit suspect de l'autre côté. L'eau n'aide en rien, bien au contraire. Il voudrait juste défoncer la porte.

Mais il est trop tard. A l'intérieur de la ça jette où Michaela n'aurait jamais du mettre les mains, il y a tout ce qui faut pour faire tomber Jesse. Pour le faire tomber correctement, pas uniquement pour faire sortir son client de prison. Certes, à l'intérieur elle trouvera presque deux kilos de cristal bleu en petit sachet, mais elle trouve bien plus que ça. Un téléphone portable qui n'a pas de code ; celui de son ex. En cherchant un peu, l'étudiante en droit n'aurait pas de mal à découvrir qu'elle est morte et les circonstances affreuses qui l'entoure. Elle trouvera aussi une photo de Jesse, et de son professeur de chimie : devant le camping car dans lequel ils ont d'abord créé la meth. Quelqu'un d'intelligent pourrait facilement faire le lien en faisant quelques recherches bien dirigées. Michaela pourrait facilement prouver que Jesse était lui aussi un des gros fabriquants de cristal de tous les États-Unis. Pourtant, si elle cherchai avec Frank et ses mauvaises manières, elle trouverait facilement que Jesse à essayé de s'en sortir avant que tout prenne de l'ampleur. Lui n'a jamais voulu être un gros dealer : il était content de se faire mille petits dollars par semaines, à défaut de millions en un mois. Tout à commencé avec ce putain d'me prof de chimie malade en photo, pourtant précieux souvenir.

" - Qu'est-ce que tu fais là-dedans ?! " Jesse semble agressif ; il s'est mal réveillé avec les conneries de la veille, et il n'aime pas savoir quelqu'un si près de ses affaires personnelles. " Allez, sors de là, t'es pas censée être en cours putain ! "

Il panique en tournant la poignet, il veut entrer pour voir ce qu'elle mijote à l'intérieur. En réalité, Jesse panique tellement qu'il ne pense même pas à la possibilité qu'elle puisse être entrée sous la douche pour se préparer avant de partir. Son cœur bat à mille à l'heure. Si elle regarde sous l'autre planche, Michaela aura forcément vu l'amont de billet qu'il y a caché. Ca pourrait paraître beaucoup d'argent pour quelqu'un qui n'en a pas, mais ce n'est rien comparé à ce qu'il lui faut pour partir prendre sa retraite en Alaska. Jesse pose son front contre la porte. C'est tout ce qu'il désire, partir le plus vite possible et ne plus avoir à toucher à ces conneries pour vivre.

Si elle regarde les billets pour en compter une partie, même pour se rentre compte du nombre écris sur chaque billets, elle n'aura pas pu faire autrement que faire glisser l'arme à feu cachée là-bas. Il l'a volé à un connard en s'échappant d'Albuquerque. Il ne l'a utilisé qu'une fois ici : lors de ladite affaire sur laquelle travaille Michaela. Du moins, il ne l'a sorti qu'une fois de sa cachette. Rien ne veut dire qu'il est celui à s'en être servi sur les lieux du crime. C'est un noir que l'on a arrêté à sa place : meurtre et distribution de methamphetamine. Il serait tellement facile de le faire disculper pour mettre Jesse à sa place : le fabricant qui défend son business.

" - T'as trois secondes pour sortir ou je casse cette foutu porte... " Qu'il dit en mettant un léger coup du côté de son poing sur la porte. L'impatience. Puis, commence à compter : " Un... Deux... "
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 226
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
Flash

A good laugh is sunshine in the house - Page 2 Empty


Michaela
Pratt

Née le 20 octobre 1987. Dans la vie, elle est étudiante en droit pénal ; elle est souvent confrontée à de nombreux meurtres qui laissent des séquelles, desquels elle doit se relever afin de se protéger. Son enseignante n'est autre que Annalise Keating. Sinon, elle est célibataire et peu chanceuse en amour. Ses attentes sont parfois excessives, même si elle est prête à tout pour ceux qu'elle apprécie.

Michaela est une femme intelligente et ambitieuse. Sa mère a été abattue sous ses yeux lorsqu'elle avait 2 ans, même si elle n'en garde aucun souvenir et qu'elle ne se considère pas " traumatisée ". C'est son père biologique qui a tué sa mère. Ensuite, elle a été placée dans une famille adoptive.




Aja Naomi King :copyright:️ BAZZART
Il est coincé. Elle a trouvé le jackpot. Michaela vient de mettre la main sur une mine d'or sans même le savoir. Ses yeux voient le butin, mais ne peuvent tout assimiler. Elle comprend l'importance de chaque élément trouvé, mais elle sait aussi qu'elle ne peut tout expliquer. Le téléphone : à quoi sert-il? L'argent : il y des tonnes de billets. Et comme elle le redoutait, elle trouve une arme à feu. Tout ça n’a pas seulement un rapport avec la drogue qu’il vend dans le quartier. Avec ça, elle pourrait innocenter son client - en étant mieux organisée évidemment. Ses mains sont tremblantes, à la fois de peur et d'excitation, lorsqu'elle tend son téléphone pour faire un cliché de chaque élément. Si elle soulève un truc, elle prend grand soin de le reposer à sa place initiale. Mickie, elle n'a pas envie de demander conseil à sa professeure, car elle veut trouver la meilleure solution qui soit par elle-même, et rapidement.

Allez, sors de là, t'es pas censée être en cours putain!

Prise en flagrant délit, elle observe ses trouvailles, les yeux écarquillées, sans savoir comment réagir. Elle reste figée. Elle met bien trop de temps à répondre, c’est louche. C’est ce qu’elle comprend lorsqu’elle voit la poignée de la porte remuer près de son visage. A-t-elle verrouillé en entrant dans la pièce? Heureusement, la mémoire lui revient aussitôt ; non, elle ne l'a pas fait. Elle s’empresse de venir tenir la poignée de l’intérieur pour éviter que l’homme ne puisse entrer et la surprendre dans ses effets personnels. Il se bute à une porte fermée. Son coeur bat à tout rompre dans sa poitrine, comme si elle n’était pas encore complètement réveillée. Elle garde les lèvres solidement pincées pour éviter de faire le moindre bruit.

T'as trois secondes pour sortir ou je casse cette foutu porte…

Il commence le décompte. Elle n’est pas préparée à ça. Et si c’était elle, la future victime? Hypothétiquement, si elle devait ouvrir la porte, il ne serait pas assez con pour s’accroupir sous l’évier au risque de dénoncer sa cachette et son contenu? Elle aimerait y croire, mais elle anticipe bien trop pour être rassurée de son propre raisonnement. Certaines personnes agissent sur un coup de tête… tuent sous l’émotion, soit pour se défendre soit pour cacher un lourd secret. Que doit-elle faire? Mentir à Jesse? Utiliser ces éléments pour disculper son client? Et si c’était l’arme qu’ils cherchaient? Mais si elle ne dit rien et qu’il prend peur… tout pourrait disparaître. Les clichés ne seront jamais des preuves valables. Le trésor sera déplacé. Tout dépend d'elle, désormais. Doit-elle restée uniquement fidèle à son groupe ou peut-elle être fidèle à sa raison? Elle jette un coup d'oeil à la douche. Hors de question qu'elle fasse distraction à poil.

Sur son téléphone, elle appuie sur l'option vidéo pour entamer un enregistrement, sans rien envoyer pour le moment. Elle rassemble son courage, ne replace pas les planches, puis ouvre sèchement la porte pour planter son regard noir dans le sien. La douche coule toujours derrière elle, créant un écran de vapeur dans la pièce. Pourtant, elle est vêtue et n'a pas même cherché à se glisser sous la douche pour prétendre se laver. Elle aurait pu feindre l'innocence et partir. Mais tout ce qu'elle a vu... ça peut devenir une grosse affaire. Et elle veut faire les choses bien pour une fois. Elle n'a pas besoin d'Annalise pour ça... se dit-elle. Espérons qu'elle n'ait pas à envoyer pour vrai.

On est présentement filmés, alors je te conseille de prendre tes distances. J'ai pas l'intention de me faire coller une balle entre les deux yeux.

Première exigence.

J'ai en preuve tout le contenu de ta planque et j'ai ton visage en vidéo. Tente quoique ce soit, et j'appuie sur envoyer directement à mon enseignante en droit pénal. Crois-moi, elle va savoir quoi faire avec ça.

Elle panique intérieurement, mais elle essaie de garder son calme, cherchant néanmoins à montrer sa bonne foi. Elle n'a pas envie de lui faire peur. Il lui semble avoir passé une bonne soirée, en sa compagnie. Est-ce qu'elle se trompait, encore?

Je vais sortir de cet appartement et me rendre là où on m'attend. Tu ne tenteras rien contre moi et tu ne déplaceras absolument rien. Tu ne quitteras pas la ville.

Son coeur bat de plus en plus vite à mesure qu'elle énonce les faits - des obligations. Elle tente de le contourner pour aller récupérer ses affaires au salon, non sans laisser son téléphone rivé sur lui pour le filmer et garder une preuve de cet échange perturbant. Elle sait surtout qu'elle va prendre le reste de la journée pour s'informer correctement de tout ce qu'elle vient de trouver et qu'elle ne reviendra vers lui qu'une fois convaincue du résultat de ses recherches.

Essaie pas de filer en douce de la ville, crois-moi que tu n'iras pas bien loin.

Elle aurait aimé que ça se passe autrement, qu'elle se soit trompée hier pour se retrouver uniquement dans un appartement de dealer. C'aurait été moins compliquée. Et puis, il y a eu les conversations, les excès de révélation. Tout lui semble tellement plus clair à l'esprit désormais. Elle aurait préféré ne pas voir cette arme à feu, ça lui rappelle tellement de mauvais souvenirs. Cette soirée, par exemple, où Annalise leur demandait sans scrupule qu'on lui tire dessus. Mais son instinct lui dit que, comme bien d'autres, il est peut-être innocent du plus gros crime qu'il tente de fuir. Du moins, que les faits prétendus sont à 50% faux.

J'ai pas envie de mourir aujourd'hui, lâche-t-elle en guise d'explication. Mais si t'es prêt à faire ce que tu dis, partir loin, tu devrais considérer mon aide.

Elle pourrait énoncer ses droits, pourrait parler des bénéfices qu'il ferait s'il remportait un procès ; tellement plus d'argent que les économies amassées. Elle pourrait lui expliquer en long et en large tout ce que ça implique, mais elle préfère s'en tenir à l'essentiel ; elle ne sait pas quelle sera sa réaction lorsqu'elle bougera réellement pour prendre le chemin de la porte. Elle pourrait envoyer la vidéo, entraîner une chute à effet domino. Ou il pourrait collaborer et éviter que les rapports de cette nuit ne s'ébruitent. Il pourrait même l'aider à remporter sa cause actuelle, avec de la collaboration. En échange, il aurait tout son soutien. Le moindre écart de la part de Jesse peut pousser Michaela à le pulvériser.

T'as tué quelqu'un avec cette arme dans les derniers jours? qu'elle ose lui demander.

Elle aurait préféré poser une question au sujet de Capt’n Cook, mais ça attendra. Elle sent sa main trembler en tenant le téléphone. Mickie, elle est soudainement très fière d'elle, d'être sortie de cette pièce, plantée au salon à moitié près de la porte. Pourtant, elle ressent une profonde peur d'être LA victime dont on devra bientôt élucider le mystère de la mort. Ses yeux n'expriment pas de la haine, juste un besoin d'être rassurée. Avec ce téléphone, elle a l'impression d'elle-même tenir une arme prête à tirer.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


A good laugh is sunshine in the house - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
A good laugh is sunshine in the house
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] House of Fury [DVDRiP]
» [UploadHero] House of the Rising Sun [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: