Le Deal du moment : -60%
Samsung Disque Dur Portable SSD Portable T5 (1 TB)
Voir le deal
166.98 €

Partagez
 
 
 

  For now, I'm embarrassed.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2331
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Luigi

 For now, I'm embarrassed.  - Page 5 Empty


Elijah Parks
J'ai 38 ans et je vis à Los Angeles, Etats Unis. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, pourquoi être en couple alors qu'il y avait tellement de tentation à Vegas?

 For now, I'm embarrassed.  - Page 5 Giphy


avatar :copyright:️ Blindness



J'émergeais le lendemain matin avec un mal de crâne pas possible. Je me souvenais vaguement de la nuit. Je m'étais envoyé en l'air toute la nuit, ça je m'en rappelais. J'avais rarement passé des nuits aussi fantastiques que celle là, ça j'en étais certain. Mais avec qui... mon cerveau semblait vouloir fait l'impasse sur ce détail.

Que je me concentre, j'étais rentré avec Machin hier soir. Il me faisait une pipe vraiment fantastique et...

Je me figeais alors que ma couette se mettait à remuer. Je restais un instant ainsi, sans bouger, attendant de voir qui était dans mon lit, avec qui je m'étais envoyé en l'air cette nuit.

J'en tombais sous le choc. Je tombais littéralement de mon lit, essayant de fuir le plus vite possible cette vision d'horreur.

Matthias!! Putain c'était Matthias qui était là dans mon lit. Mon Matthou, mon meilleur ami, quasi un frère pour moi et il était là à poil dans mon lit!!

J'attrapais un drap pour le passer rapidement autour de mes hanches et me cacher un peu alors que son regard tombait sur moi.

- Salut... euh.... je vais me doucher... fais comme chez toi hein...

Je fuyais rapidement, allant m'enfermer dans la salle de bain dont je claquais un peu trop fort la porte avant de la verrouiller derrière moi.

- Putain de merde!!

Non mais quel abruti je faisais. J'avais pensé avec ma bite encore une fois. Je n'aurais pas pu réfléchir un peu? Ca m'aurait changé par rapport à d'habitude. Je me détestais. Ce n'était pas possible. Certes j'avais passé une nuit fantastique. Les souvenirs de la nuit me revenaient en mémoire et... ouais on avait été très bon. Mais non, non non non, on était potes à la fin. Les potes ça couchaient pas ensemble comme ça.

Je restais longtemps sous la douche, très très longtemps. Il fallait que je me nettoie, pour tenter d'effacer tout ça de ma mémoire.

Je sortis finalement, pas prêt du tout à l'affronter mais il fallait bien que j'y aille. Je m'habillais rapidement avant de le rejoindre. Je l'évitais. Je tentais de ne pas le regarder tout en me servant mon café.

- La... la salle de bain est libre.

Pitié, pitié qu'il y aille que je puisse l'éviter un peu plus.



Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 292
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Flash

 For now, I'm embarrassed.  - Page 5 Empty


Matthias Nikelsen
J'ai 40 ans et je vis à Las Vegas, Usa. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fiancé mais en break, et amoureux de son meilleur ami et je le vis plutôt mal.

Fiancé depuis 6 ans + Flic réglo, parfois un peu trop sur le bord. + Accro au sport, il pratique de manière intensive dès qu'il a du temps libre. + Ressent des sentiments interdit pour son meilleur ami. + Fan de série, il fait des soirées netflix-canapé avec son fiancé, il en a une dizaine en cours. + Déteste mettre des costumes. + A un chien et deux chats. + Méticuleux, il n'aime pas quand quelque chose traîne


pedro pascal :copyright:️ juice

Cette nuit, dans le brouillard de la conscience du matin, après une soirée bien arrosée, me semblait des plus agréables. Je ne me souvenais pas de grand chose, enfin pas dans les détails, quoi, mais mon corps semblait plus que comblé. Ça tirait de partout, comme si j’avais couru un marathon. mais, dans tout ce brouillard, je me demandais qui avait bien pu me faire monter au paradis, certainement à plusieurs reprises. Pourtant ma raison tamponne dans mon cerveau, elle me disait que j’allais regretter la vérité. Alors je faisais traîner lentement le réveil, je refusais d’ouvrir les yeux. J’étais repus et totalement engourdi; alors le confort de ce lit ne me poussait qu’à me rendormir.

Mais il va bien falloir se réveiller à un moment donné. Je papillonne des yeux en commençant à m’étirer. Mais un boucan pas possible me fait ouvrir les yeux plus vite que prévu. Je tourne la tête avant d’ouvrir les yeux telles des soucoupes. Putain de bordel de merde. Je vois Elijah sortir telle une furie du lit. La conscience est maintenant pleinement réveillée. Je passe une main sur mon visage alors que la situation devient de plus en plus étrange entre nous. Je le laisse filer sous la douche avant de grogner en posant mon bras au travers de mon visage.

Je finis par me lever avant d’aller chercher mon boxer et enfiler un pantalon et t-shirt. J’attrape mon portable en ignorant les appels de James, me demandant vaguement ce qu’il me voulait, probablement me demander de venir chercher mes affaires. J’ouvre l’application Airbnb avant de checker les appartements libres en attendant de trouver le mien. Vu le réveil de ce matin, je ne sais pas si on pourra cohabiter, Eli et moi.

Et rien que d’y penser je frissonne. j’avais certainement vécu la meilleure partie de jambes en l’air, mais j’avais aussi terrassé mon amitié avec lui, et c’est certainement ce qui m’était le plus précieux.

Je me lève quand il arrive. « J’y vais alors. »

Le froid qui s’installe entre nous, je le déteste déjà. Ma raison me serine que cela ne vaut pas le coup d’avoir gâché tout ça, et pourtant au fond de moi, je suis persuadé de tout le contraire. Mon corps réclamait de recommencer, mais je pense que ce souhait ne sera pas exaucé.

Je prend une douche rapide, et m’habille avant de m’appuyer contre la porte, je n’ai pas envie de retourner dans cette ambiance glaciale, et pourtant je n’ai pas vraiment le choix. Le pire c’est que moi, je n’ai pas honte de ce qui s’est passé, peut-être parce que ça fait des mois que j’attendais, que je fantasmais devant cette idée. Le plus dur c’est de savoir la réaction d’Eli, bien conscient que ça finira mal pour moi. Je le savais dès le départ qu’il ne pourrait jamais répondre à mes sentiments, mais j’avais osé espéré le contraire. Il faut dire que le retour à la réalité est plus que douloureux.

Je décide de sortir et d’aller en cuisine pour me servir un café. Je remarque qu’il s’est déjà servi. Tant mieux. Je me dirige vers la fenêtre, je n’ai pas vraiment le courage d’entamer une discussion, mon coeur se serre de manière compulsive.
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2331
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Luigi

 For now, I'm embarrassed.  - Page 5 Empty


Elijah Parks
J'ai 38 ans et je vis à Los Angeles, Etats Unis. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, pourquoi être en couple alors qu'il y avait tellement de tentation à Vegas?

 For now, I'm embarrassed.  - Page 5 Giphy


avatar :copyright:️ Blindness

Il fonça se réfugier lui aussi dans la salle de bain. Je poussais un soupir de soulagement en le voyant partir. Un peu de temps seul pour penser à ce que j'avais fait.

Bon... faisons le point sur la situation.

J'avais couché avec Matthias, ça s'était un fait. J'avais adoré ça, je ne pouvais pas le nier. Je ne m'étais jamais imaginé le faire avec lui. Grossière erreur. En toute honnêteté je devais reconnaitre qu'il avait un corps sublime et qu'il savait s'en servir. Je n'avais jamais passé une nuit comme ça avec personne. Rien que d'y repenser, mon corps me réclamait de remettre ça sur le champ, de foncer le rejoindre sous la douche.

Bon voilà ça au moins c'était clair. Pas besoin de me voiler la face, j'avais adoré cette nuit.

Deuxième fait, il venait de rompre avec son mec. Ce n'était qu'une nuit sans conséquences pour lui comme pour moi. Il s'était consolé de James dans mes bras. J'avais fait ce que j'avais toujours fait, je m'étais envoyé en l'air. Ca ne voulait strictement rien dire sur le plan relationnel pour lui comme pour moi. Pas de déclaration d'amour ou de trucs du genre. On était juste deux mecs en manque qui s'étaient jetés l'un sur l'autre, l'alcool aidant quand même pas mal.

Rien de catastrophique non plus hein. On allait pas se fusiller pour juste une nuit de sexe.

Troisième et dernier fait, je refusais de laisser tout ça gâcher notre amitié. Je l'adorais et l'idée de le perdre à cause d'une nuit de sexe m'était insupportable. Je ne laisserais pas ça arriver.

Je me retournais finalement en le voyant revenir dans le salon, sortant de mes pensées. La gêne entre nous était clairement palpable. Il évitait mon regard en se servant son café avant de partir loin de moi, s'installer à côté de la fenêtre.

Génial... ma bite et moi avions tout gâcher encore une fois.

Je terminais mon café d'un trait avant de le rejoindre timidement. Je restais quand même à distance prudente de lui.

- Matt je... je voulais te parler de... de cette nuit...

Même sans ma bite dans l'équation j'arrivais très bien à jouer au boulet en fait. Il me suffisait d'ouvrir la bouche et c'était bon je le faisais flipper encore plus.

- Je... je veux pas dire que je regrette cette nuit. C'était bien.... vraiment bien putain. James sait pas ce qu'il a laissé partir sur ce coup là. Parce que cette nuit c'était...

Je laissais échapper un petit sifflement admiratif avant de me reprendre. Non non ce n'était pas la meilleur chose à faire que de repenser à tout ça. Pas maintenant et plus jamais même.

- Ce que je veux dire c'est que... je regrette pas et que... c'était bien alors je veux pas que ça vienne gâcher notre amitié. On a eu une bonne nuit ensemble. C'était vraiment super. Alors.... tout va bien non?

Parfait. C'était absolument pas clair. Je ramais comme un abruti à tenter de lui faire comprendre ce que je ressentais. Ouais... pitoyable comme tentative.


Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 292
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Flash

 For now, I'm embarrassed.  - Page 5 Empty


Matthias Nikelsen
J'ai 40 ans et je vis à Las Vegas, Usa. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fiancé mais en break, et amoureux de son meilleur ami et je le vis plutôt mal.

Fiancé depuis 6 ans + Flic réglo, parfois un peu trop sur le bord. + Accro au sport, il pratique de manière intensive dès qu'il a du temps libre. + Ressent des sentiments interdit pour son meilleur ami. + Fan de série, il fait des soirées netflix-canapé avec son fiancé, il en a une dizaine en cours. + Déteste mettre des costumes. + A un chien et deux chats. + Méticuleux, il n'aime pas quand quelque chose traîne


pedro pascal :copyright:️ juice

Je traine dans la douche, alors que des flashs de cette nuit tournent en boucle dans ma tête. Et putain, rien que d’y repenser je bande de nouveau. Ça avait été encore plus jouissif que je ne l’avais imaginé. Plus explosif aussi. mais, malgré nos nombreux ébats, il y avait encore gce goût de trop peu. Et punaise, c’est bien ce que je craignais, je venais d’y prendre goût, et je n’avais envie que d’une chose : de recommencer? Ce qui sera impossible au vu de ce matin, en tout cas pas comme je l’espérais. Je le savais, mais j’avais refusé de voir la vérité en face. Et maintenant je ne peux que m’en mordre les doigts.j’avais goûté à ce que je désirais, même bien avant que mon couple ne périclite avec James. j’avais sacrifié sept ans de vie de couple pour une nuit torride.

Mais, pourtant si c’était à refaire, je recommencerais exactement pareil. Même si je n’étais plus sous l’emprise de l’alcool. Ça avait aidé mais, j’avais déjà sombré sous mes désirs les plus profonds. L’alcool n’avait été que l’ultime déclencheur. Après je ne peux que me résigner.

Je le savais, pourtant, que ça n’irait pas plus loin qu’une seule nuit de sexe. C’est toujours comme ça avec lui. En tout cas je ne l’avais jamais vu allait plus loin qu’une ou deux nuits tout au plus. Je ne vois pas pourquoi ça changerait pour moi. Il n’y a que moi que je peux maudire d’avoir laissé ce mince filet qu’est l’espoir me faire entrapercevoir une autre fin.

Même si on le veut, on ne pourra pas faire comme si de rien ne s’est passé entre nous. Même avec tout la volonté du monde.

Je sors de la douche avant de m’essuyer, je m’attarde quelques secondes dans la salle de bain avant d’aller affronter cette confrontation qu’il faut que l’ont ait tous les deux on a pas vraiment le choix. Mais je sais que ça ne va pas être très agréable. Je passe dans le salon pour me servir un café et aller regarder la vue.

Eli se rapproche de moi. Je soupire et me tourne quand il me dit que l’on doit parler de cette nuit, je hoche la tête, incapable de parler, tellement la boule dans ma gorge est grosse. Je soupire avant de laisser apparaître un maigre sourire. « Oh, tu sais un couple ce n’est pas que le sexe. Et ça fait longtemps que l’on ne s’accorde plus vraiment sur ça. » je soupire, quelque peu gêné, on n’avait jamais parlé de ce côté-là de nos vies même si j’en savais certainement plus sur le nombre de ses ‘amis’ que lui. Je détourne légèrement le regard en entendant son sifflement. Bon au moins, j’avais eu le mérite de marquer cette nuit avec lui, aussi. C’était une petite victoire.

J’hésite entre jouer la franchise, comme toujours, mais ça casserait probablement définitivement notre amitié, ou arrondir les angles, et prendre sur moi pour conserver ce qui est déjà en l’état. Mais au risque que ce soit une bombe à retardement. Je prends une profonde inspiration. « c’est bon, on ne va pas gâcher notre amitié pour juste une nuit ensemble. » Je tente un sourire alors que mon coeur lui, n’espère plus. Jamais je n’aurais du céder, parce que mes sentiments sont plus à vifs que jamais.

Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2331
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Luigi

 For now, I'm embarrassed.  - Page 5 Empty


Elijah Parks
J'ai 38 ans et je vis à Los Angeles, Etats Unis. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, pourquoi être en couple alors qu'il y avait tellement de tentation à Vegas?

 For now, I'm embarrassed.  - Page 5 Giphy


avatar :copyright:️ Blindness

« Oh, tu sais un couple ce n’est pas que le sexe. Et ça fait longtemps que l’on ne s’accorde plus vraiment sur ça. »

Ouais non ça je n'avais vraiment pas envie de le savoir pour le coup. Je n'avais déjà pas vraiment envie de m'imaginer Matt et James au lit avant. Mais là... après avoir passé la nuit avec lui. Je voulais encore moins y penser. C'était trop bizarre.

J'attendais anxieux son verdict. Est ce qu'on allait pouvoir être toujours amis et partenaires comme avant? J'avais peur que non. Je ne voulais pas qu'il me dise que plus rien ne serait pareil, qu'il aurait du mal à me fréquenter à cause des souvenirs de cette nuit. Et ça serait pire que tout... Non le pire ça serait s'il me disait qu'il avait regretté. Que cette nuit n'avait pas été si bonne que ça pour lui, que ça avait tout gâché entre nous et pour rien en plus. Je n'étais pas prêt à entendre tout ça.

« c’est bon, on ne va pas gâcher notre amitié pour juste une nuit ensemble. »

J'avais tenté de lui sourire doucement moi aussi. J'avais tenté d'y croire, de me rassurer. Il l'avait dit après tout. On n'allait pas tout gâcher juste pour une nuit ensemble. On était adultes. On allait pouvoir passer au dessus de tout ça.

J'avais continué d'y croire quand on était parti ensemble au travail. Je m'étais dit que s'il était plus renfermé, que si on avait moins discuté ce jour là, surtout moins plaisantais, c'était parce qu'il était encore mal de sa rupture récente, qu'il lui faudrait du temps pour s'en remettre. Ce n'était pas à cause de moi mais de James si il était comme ça.

Je voulais encore y croire quand il était parti de chez nous seulement quelques jours après. Il avait besoin d'être seul un peu et je le comprenais. Il était en plein dans une rupture difficile. Vivre chez moi avait été une solution de secours. Il avait besoin de temps pour lui désormais, de se concentrer sur lui même et tout le reste. Ce n'était pas la fin de notre amitié, c'était juste lui qui tentait de surmonter sa rupture.

Les jours qui ont suivi, alors qu'il était toujours plus distant envers moi, je continuais de me dire que ce n'était que mon imagination, que c'était encore et toujours en lien avec sa rupture. Je tentais de ne pas trop attacher d'importance au fait que je repensais sans cesse à cette nuit ensemble, que je n'avais couché avec personne depuis. Je voulais juste retrouvé notre amitié d'autrefois, et j'arrivais encore à me persuader que tout allait redevenir comme avant.

Jusqu'à ce que mon chef me convoque...

La journée avait commencé plutôt normalement. On venait de boucler une affaire. Matt bossait sur notre compte rendu et pour une fois je tentais de me racheter un peu et de l'aider. Il traversait une passe difficile alors je pouvais bien mettre de côté ma phobie des papiers pour lui donner un coup de main. C'était là que le chef m'avait appelé pour me parler et qu'il m'avait expliqué que je changeais de partenaire. J'allais avec un petit nouveau tout juste sorti de l'école à qui j'allais devoir apprendre ce que c'était que l'instinct policier. J'avais gueulé. Je ne voulais pas changer de partenaire. On était bien avec Matt, hyper efficace, pourquoi casser un tel duo? La réponse qu'il avait fini par me lâcher m'avait tué.

- Parce qu'il ne veut plus bosser avec toi... c'est lui qui me l'a demandé. Demain ton nouveau partenaire arrive. Je te conseille d'être sympa avec lui et...

J'écoutais à moitié le reste de ce qu'il me racontait, hochant simplement la tête. Je ne pouvais plus me voiler la face. Je ne pouvais plus me dire que c'était la rupture qui le mettait dans cet état de là. Il ne voulait plus de moi, ni de notre amitié. Malgré ce qu'il m'avait dit, cette nuit avait bien tout gâché.

Je saluais brièvement le chef avant de sortir. J'allais le retrouver à notre bureau au sein de l'open space. Je m'arrêtais à côté de lui avant de soupirer.

- Je peux te parler une minute? En privé?

Il me suivit sans rien dire. Peut être que dans le fond il se doutait de ce qui venait de se passer et de ce que j'allais lui dire. Il m'avait vu aller dans le bureau du chef, la raison était certainement évidente.

J'allais dans nos vestiaires, heureusement désert pour le moment. J'attendis un instant avant de me retourner, l'air furieux.

- Tu ne veux plus de moi comme partenaire à ce qu'il parait... le chef vient de me l'annoncer. C'est lui qui me l'a dit parce que toi tu n'as pas eu les couilles de le faire!

Bon ouais je commençais à m'énerver un petit peu et à m'emporter. Mais... ce qui se passait là, c'était précisément ce que j'avais redouté. Je ne voulais pas voir notre amitié détruite à cause d'une simple nuit. Et j'avais eu beau me voiler la face, c'était pourtant bien ce qui était entrain de se passer.

- Tu m'as menti... tu m'as dit que cette nuit ne gâcherait rien entre nous. Pourtant c'est ce qui se passe là. Tu me fuis depuis des jours et maintenant ça! Alors explique moi. C'était nul c'est ça? C'est quoi le putain de problème Matthias?!! Pourquoi tu me retires ton amitié comme ça?!!

Pourquoi il me faisait ça...?

Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 292
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Flash

 For now, I'm embarrassed.  - Page 5 Empty


Matthias Nikelsen
J'ai 40 ans et je vis à Las Vegas, Usa. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fiancé mais en break, et amoureux de son meilleur ami et je le vis plutôt mal.

Fiancé depuis 6 ans + Flic réglo, parfois un peu trop sur le bord. + Accro au sport, il pratique de manière intensive dès qu'il a du temps libre. + Ressent des sentiments interdit pour son meilleur ami. + Fan de série, il fait des soirées netflix-canapé avec son fiancé, il en a une dizaine en cours. + Déteste mettre des costumes. + A un chien et deux chats. + Méticuleux, il n'aime pas quand quelque chose traîne


pedro pascal :copyright:️ juice

On avait finit par trouver un terrain d’entente, très fragile certes, mais à ce moment je reste persuadé que ça va tenir, que je vais pouvoir m’en contenter. Quelle grossière erreur ai-je faite. Enfin ce n’est pas la seule que j’ai faite. Jamais je n’aurais dû l’embrasser, jamais je n’aurais dû céder à ma pulsion car ça a foutrement foutu le merdier entre nous. Pourtant ensuite j’avais cru que je parviendrais à mettre notre amitié au-dessus de tout ça.

Mais c’est plutôt un échec total. Cette nuit est venu tout pourrir entre nous. Depuis ce fameux matin, un sentiment de malaise s’est installé entre nous. Et il ne se dissipe pas. les jours passent et il faut bien se l’avouer, ça ne s’arrange pas entre nous. J’ai rapidement rtouvé un Airbnb le temps de me trouver un appartement. La colocation avec Eli ne semblait pas se passer si mal, en apparence, mais pour moi c’est une véritable torture. Dès que je le voyais dans cet appartement, le souvenir de cette nuit était plus que fulgurant et ne me donnait envie que de recommencer. J’avais bien compris que ça ne recommencerais pas entre nous, et j’avais l'impression d’être une bombe à retardement.

j'avais tenu quelques jours avant de déménager. même si j’avais plus qu’apprécié sa présence, et surtout le fait de ne pas s’appesantir sur ma rupture avec James. mes rapports étaient déjà bien assez compliqués avec lui. Mais toute cette nuit était également venue compliquer ça. J’avais vraiment pris mon pied cette nuit-là, et c’est presque comme une drogue, j’avais goûté au saint-Graal et du coup j’avais envie d’y retourner.

J’avais été soulagé de trouver cet appartement pour un mois, je n’étais donc plus obligé de tenter de rentrer le plus tard possible pour l’éviter. Et avec cet appartement, je pensais même que cela m’empêcherait de subir les répercutions sur notre travail. Parce que je connaissais Eli autant que moi-même et il était le meilleur coéquipier, mais j’étais également le seul qui puisse travailler avec lui et son besoin d’indépendance.

Mais il faut bien arrêter de se voiler la face, même travailler avec lui devenait compliqué. Et je ne voulais pas commettre une erreur qui peut nous coûter beaucoup juste par inadvertance, parce qu’il me perturbe. Plus il est proche de moi et plus mon esprit est accaparé par cette fichue nuit, comme si je n’ai plus que ça à l’esprit. Alors il allait falloir prendre le taureau par les cornes et je ne voyais pas d’autres solutions que de prendre un peu de distance pour tenter de sauver ce qui peut l’être entre nous. Parce que malgré cette décision, la dernière chose que je veux c’est gâcher notre amitié. Je ne veux pas arriver au point où on va dire des choses regrettable.

J’étais donc allé voir notre supérieur, qui avait été plus qu’étonné de ma demande, il avait tenté de savoir la raison, et heureusement, j’avais réussi à esquiver en lui assommant qu’un peu de sang neuf nous ferait le plus grand bien. Il avait l’air perplexe mais avait fini par accepter, en me disant que je changerais vendredi. J’avais hoché la tête en remerciement.

Il n’y avait pas d’autres choix, Eli l’apprendrait aujourd’hui. Je n’avais pas eu le courage d’aborder le sujet avec lui aujourd’hui, j’avais été lâche, fuyant. Quand je remarque que notre supérieur le convoque. J’ai le coeur gros, quand même. Je lui souris, essayant d’être encourageant, même si je sais qu'une fois qu’il va sortir ça sera tout autrement. Je regarde ce rapport, cette dernière affaire sur laquelle n a bossé ensemble, et ce jusque quand ? Peut-être que je regretterais cette décision.

Je le vois sortir, le visage fermé, je déglutis difficilement. Je me concentre sur ce rapport, en me disant qu'il m’ignorerait, il n’a pu que comprendre que tout ce qui s’est passé ces derniers jours n’étaient que chimères. J’ai le coeur serré et il bat à mille à l’heure quand je le vois s’arrêter à mes côtés. Je n’ai même pas le courage de le regarder en face. lâche, je vous dis. Je soupire avant de hocher la tête de haut en bas. Je me lève pour le suivre, tendu au maximum. Heureusement il est devant moi, je ne peux que remarquer ses épaules tendues à l’extrême, signe qu’il est furieux.

Et je ne me suis pas trompé. Je subis sa fureur, je le mérite après tout. Je le laisse m’invectiver autant qu’il veut. Je soupire avant de regarder mes pieds. Je ne suis même pas étonné qu’il réagisse ainsi. Il s’emporte facilement. Ce n’est pas pour rien que notre binôme marche parfaitement, il est dans l’action et moi plutôt dans la réflexion. « Je suis désolé… » je ne sais pas quoi dire d’autre, même si je sais que ça ne fera pas mes affaires. Mais la suite me surprend. Je soupire doucement, mal à l’aise de le voir aussi vulnérable. Je manque presque de m’étouffer. Comment peut-il penser que cette nuit peut être nulle ? Alors qu’elle est bien au-delà de tout ce que j’avais imaginé.

« Je ne peux pas Eli ! Si je continue de bosser avec toi je risque de faire quelque chose que je peux regretter. Je ne peux pas me permettre d’être déconcentré quand nos vies sont en jeu. » Je passe une main nerveuse dans ma nuque, je suis tout aussi fébrile que lui. « Je tente de sauver notre amitié eli. Mais ne me demande pas l’impossible ! » Je ferme les yeux. « Le problème ? Le problème c’est que j’ai qu’une putain d’envie : recommencer ! » Et voilà c’est lâché… « Je n’aurais jamais dû succomber… » Je parle à mi-voix, même pas certain qu’il m’entende.

Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2331
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Luigi

 For now, I'm embarrassed.  - Page 5 Empty


Elijah Parks
J'ai 38 ans et je vis à Los Angeles, Etats Unis. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, pourquoi être en couple alors qu'il y avait tellement de tentation à Vegas?

 For now, I'm embarrassed.  - Page 5 Giphy


avatar :copyright:️ Blindness

J'étais furieux. Je voulais une explication. Je voulais qu'il ait le cran de me dire pourquoi il me jetait comme ça, qu'il assume au moins de me dire que oui cette nuit avait bien tout gâcher entre nous. Je voulais l'entendre me dire tout ça et pas le "je suis désolé", qu'il m'avait sorti. Je m'en foutais putain qu'il soit désolé! Je voulais des explications. Et surtout je voulais qu'il revienne sur sa décision, qu'il arrête de vouloir foutre en l'air des années d'amitié à cause d'une seule nuit.

« Je ne peux pas Eli ! Si je continue de bosser avec toi je risque de faire quelque chose que je peux regretter. Je ne peux pas me permettre d’être déconcentré quand nos vies sont en jeu. »

Déconcentré par quoi putain? Rien n'avait changé. On était juste amis. On avait toujours réussi à bosser ensemble alors qu'on était déjà très proches. Alors putain de merde qu'est ce qu'il venait me sortir là au juste?

« Je tente de sauver notre amitié eli. Mais ne me demande pas l’impossible ! »

Ah non mais là c'était la meilleure. Il tentait de sauver notre amitié... et il comptait faire ça comment? En m'éjectant de sa vie? Ah ben oui bien sur ça allait vachement nous aider à rester amis ça, qu'il me fuit, qu'il me jete... ouais c'était les bases d'une bonne amitié bien solide ça bien sur, tout le monde le savait.

« Le problème ? Le problème c’est que j’ai qu’une putain d’envie : recommencer ! »

Et en quoi c'était un problème ça au juste?!! Moi aussi j'avais envie de recommencer, je ne le faisais pas chier avec ça pourtant. Je n'essayais pas de le virer de ma vie parce que j'avais envie de me le taper là maintenant.

Je n'étais plus vraiment lucide sur certains choses je devais le reconnaitre. J'étais encore beaucoup trop énervé, blessé et tout un tas de trucs du genre pour réussir à bien réfléchir.

- Parce que tu crois que comme ça on va sauver notre amitié? Alors que tu me fuis? Alors que tu me vires de ta vie? Que tu ne veux plus de moi comme partenaire?!! TU CROIS QU'ON VA RESTER AMIS COMME CA?!! TU CROIS QUE C'EST CE QUE JE VEUX?!!

Hmm... ouais bon j'avais peut être crié un peu trop fort là sur ce coup. Il fallait que je me calme putain. Il fallait que....

- Je vais te le montrer moi ce que je veux...

Que j'arrête les conneries là peut être. Mais j'étais à nouveau parti en pilote automatique, ou plutôt mon cerveau avait cédé les commandes de mon corps à ma bite. J'avais franchi la distance qui nous séparait pour venir l'embrasser avec envie, mettant toute la rage que je contenais dans ce baiser. Je l'embrassais furieusement, mes mains passant avec envie sur son corps. Je bougeais un peu pour aller le plaquer contre le mur, le coinçant contre celui ci avec mon corps.

- Si tu voulais tant remettre ça... il suffisait de demander...






Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 292
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Flash

 For now, I'm embarrassed.  - Page 5 Empty

Je vois bien qu’il ne se calme pas, et que mon excuse lance de l’huile sur le feu. C’est devenu un vrai bordel entre nous, et je ne sais pas vraiment comment arranger cela qu’en m’éloignant physiquement de lui, sinon ça risque de déraper. Et je ne pourrais jamais supporter de le perdre parce que je n’ai pas su faire attention. Je le vois se tendre de plus en plus, signe qu’il ne va pas tarder d’exploser. Et je suis la cible de son explosion. Malgré tout je suis prêt à subir sa colère juste pour qu’il se défoule et qu’après il soit enfin prêt à m’occuper. Mais ça ne semble pas marcher. Je soupire, il est buté comme un âne quand il veut.

Je tente de lui faire comprendre que je ne supporterais pas de le perdre, mais j’ai du mal à trouver mes mots. L’impossible c’est de le perdre tout court. Je ne supporterais pas de ne plus le voir. Je pourrais lui dire comme ça mais je suis persuadé qu’il l’interpréterait de manière erronée. Je soupire on a vraiment un dialogue de sourd, et je perd doucement les pédales, ne réfléchissant plus à ce que je dis.

Je soupire en passant une main dans mes cheveux en le regardant. Et bordel… il est magnifique. Sérieusement ? C’est à ça que je pense maintenant ? Je secoue la tête pour tenter de remettre mes idées en place. Je sais qu’il ne comprenait pas mon raisonnement. Mais je ne l’avais jamais vu se mettre autant en colère, surtout contre moi.

Il n’avait jamais hurler aussi fort, au point que j’en sursaute. Je recule de quelques pas, pas parce que j’ai peur qu’il me frappe, mais plutôt parce que je suis plus que surpris. Je m’en veux déjà parce que quelque chose est cassé entre nous. Je mets quelques temps avant de te répondre. « Je veux un peu de distance Eli, parce que si je reste à côté de toi et que je fais une faute professionnelle, je ne me le pardonnerais jamais si ça t’atteint. » Je soupire avant de regarder sur son côté droit. « Je préfère largement t’avoir comme amis, que comme mort eli, bordel ! »

Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2331
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Luigi

 For now, I'm embarrassed.  - Page 5 Empty


Elijah Parks
J'ai 38 ans et je vis à Los Angeles, Etats Unis. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, pourquoi être en couple alors qu'il y avait tellement de tentation à Vegas?

 For now, I'm embarrassed.  - Page 5 Giphy


avatar :copyright:️ Blindness

« Je veux un peu de distance Eli, parce que si je reste à côté de toi et que je fais une faute professionnelle, je ne me le pardonnerais jamais si ça t’atteint. Je préfère largement t’avoir comme amis, que comme mort eli, bordel ! »

Encore une fois je ne comprenais rien de ce qu'il me racontait. Moi non plus je ne me le pardonnerais jamais si il devait lui arriver quelque chose. C'était comme ça depuis longtemps. On veillait l'un sur l'autre pendant nos missions. Alors pourquoi ce brusque changement? Et pourquoi cette envie de mettre de la distance pour ça? Ca n'avait aucun sens. Puis me mettre en duo avec un bleu, un petit abruti qui n'aura jamais tiré sur personne de sa vie, ce n'était pas ça qui allait me protéger.

Mais j'avais débranché mon cerveau. J'avais laissé mes hormones prendre le dessus et je me laissais emporter par elles.



Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 292
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Flash

 For now, I'm embarrassed.  - Page 5 Empty


Matthias Nikelsen
J'ai 40 ans et je vis à Las Vegas, Usa. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fiancé mais en break, et amoureux de son meilleur ami et je le vis plutôt mal.

Fiancé depuis 6 ans + Flic réglo, parfois un peu trop sur le bord. + Accro au sport, il pratique de manière intensive dès qu'il a du temps libre. + Ressent des sentiments interdit pour son meilleur ami. + Fan de série, il fait des soirées netflix-canapé avec son fiancé, il en a une dizaine en cours. + Déteste mettre des costumes. + A un chien et deux chats. + Méticuleux, il n'aime pas quand quelque chose traîne


pedro pascal :copyright:️ juice

Je m’emmêle dans mes propos et devient presque confus dans ce que je dis. Tout ce que je sais c’est que c’est la meilleure décision pour moi. Pas la plus agréable et la moins douloureuse, mais la seule pour sauver ce qui peut encore être sauvé. Je ne tente même plus de me justifier maintenant. J’avais tout dis, enfin tout ce qui peut être entendable. Je n’étais pas vraiment ravi pour ses fesses qu’il ait un bleu pour coéquipier. Il va devoir faire preuve de patience, ce qui est tout à fait son genre. J’avais bien hâte de voir ça. Un peu de changement lui ferait du bien, surtout que, dans ma tête, ce n’est pas définitif.

mais mon cerveau subit un court-circuit. Il ne faut pas deux secondes avant de me sentir totalement fébrile. Je tente de me raccrocher aux casiers alors que je fermais les yeux sous le plaisir. Je retiens les jurons qui menacent de sortir. J’enfouis une de mes mains dans sa tignasse, abandonnant les armes. Je rouvre les yeux pour admirer ce spectacle. Et j’en deviens encore plus accro. J’allais devoir brider mes sentiments, de toute manière c’est du poison. Peut-être que je pourrais profiter de ce bonus un peu plus souvent. Ça peut être un avantage à ne plus être coéquipier, c’est de pouvoir baiser ensemble. Et son corps est un vrai appel à la luxure et à toutes formes d’abus qui impliquent deux corps. Je ne pourrais pas y résister, surtout si à chaque fois ça commence ainsi. Maintenant si j’osais, je ferais en sorte que ces autres amants soient tellement fades qu’il se tournerait vers moi. Je n’ai pas la prétention de dire que je suis un dieu du sexe, mais je ne pense pas être nul au lit. Peut-être qu’en le rendant accro au sexe avec moi, je pourrais enfin obtenir ce que je veux au plus profond. Et la nuit dernière n’a fait que confirmer que ce n’est pas une passade.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


 For now, I'm embarrassed.  - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
For now, I'm embarrassed.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: