Partagez
 
 
 

  For now, I'm embarrassed.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2915
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

 For now, I'm embarrassed.  - Page 22 Empty

1499953654-012.png
Elijah Parks
J'ai 38 ans et je vis à Los Angeles, Etats Unis. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bizarrement, me demandant si je ne vais pas merder quelques part.

 For now, I'm embarrassed.  - Page 22 Source


ryan reynolds :copyright:️ queen g

Je le regardais sans comprendre. Je savais à quel point il aimait son travail, un peu comme moi d'ailleurs. Le chef ne comptait pas le virer alors s'il était là, c'était parce qu'il avait démissionné. Je n'arrivais pas à croire qu'il l'avait fait et je m'en voulais. Si on en était là, c'était uniquement ma faute.

« Parce que je ne peux pas le faire, c’est ça ? »

Je soupirais en voyant son regard noir. Je m'y prenais mal. Il comprenait tout de travers. Bien sur qu'il en avait le droit mais je me sentais responsable de tout ça. Si j'avais pu me retenir dans les douches, si je n'avais pas eu un comportement aussi... impulsif, ils ne m'auraient pas viré. Et j'étais quasiment certain que c'était pour ça qu'il avait démissionné, à cause de moi.

« Pourquoi ? Tu crois que je pouvais continuer à bosser alors que tout le monde me tourne le dos. Ah et aussi, pour ton information, j’avais été muté aux archives parce que tu comprends : je ne peux pas rester dans le service, pour ma propre sécurité ! C’est plutôt qu’ils ont honte d’avoir un pd dans leur service. »

J'éteignis le feu sous les pâtes avant d'aller le rejoindre dehors. Je m'approchais doucement, craignant un peu qu'il ne me repousse. Je le pris dans mes bras, hésitant un peu avant de poser ma tête sur son épaule.

- Je n'ai pas dit ça... Tu as le droit de vouloir démissionner, de ne pas vouloir rester bosser avec ces connards, surtout si ils te mettent aux archives. Ils se foutent du monde. Ils ont toujours su que tu étais en couple avec James et ce n'était pas un soucis. Mais ça l'est tout à coup parce qu'on bosse ensemble.

Je poussais un nouveau soupir avant de me serrer un peu plus contre lui. Je restais collé à son dos, mes mains passant sur son ventre pour le caresser doucement. Il n'y avait pas à dire, c'était tous des pourris dans la police.

- Je suis juste triste pour toi. Je m'en veux d'avoir tout gâché alors que tu adorais ton travail...

Je le forçais à se retourner pour qu'il me regarde. J'attrapais son visage entre mes mains avant de me pencher pour l'embrasser tendrement.

- On cherchera du boulot tous les deux. Je commence à devenir doué pour les CV tu vas voir.



Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 677
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

 For now, I'm embarrassed.  - Page 22 Empty

taZOiaWK_o.png alt=
Matthias Nikelsen
J'ai 40 ans et je vis à Las Vegas, Usa. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec une tête de mule et je le vis plutôt bien, très bien même.

séparé de James après six ans de fiançailles + Flic réglo, parfois un peu trop sur le bord, mais ça se complète avec l'impulsivité de son partenaire et amant. + Accro au sport, il pratique de manière intensive dès qu'il a du temps libre. + Ressent des sentiments interdit pour son meilleur ami, qu'il assume enfin. + Fan de série, il fait des soirées netflix-canapé, il en a une dizaine en cours. + Déteste mettre des costumes. + A un chien et deux chats. + Méticuleux, il n'aime pas quand quelque chose traîne.
 For now, I'm embarrassed.  - Page 22 Tumblr_inline_oz27vi6LhE1qhqr42_540


pedro pascal :copyright:️ aftermath
J’étais en colère contre tout le monde, mais surtout contre moi-même d’être aussi naïf. Ils avaient abusé de leur autorité pour virer mon homme. Alors qu’ils avaient fait semblant quand j’étais avec James, ils ne pouvaient pas accepter ma relation avec Eli. Certainement par jalousie et médisance. Je ne devais même pas m’en inquiéter. Ni même y donner un quelconque intérêt. Mais je ne pouvais pas les laisser insulter ma relation, ce n’est pas quelque chose d’acceptable.

Le pauvre il était là en face de moi et c’est sur lui que je déversais ma colère et ma peine. Derrière mes iris noirs de colère, je perçois sa culpabilité, alors qu’il n’y ait pour rien. Je m’en veux immédiatement de mon éclat. Je ne voulais pas l’accabler davantage. Mais, j’étais bien trop en colère pour ne pas continu mer sur ma lancée. J’avais besoin d’évacuer toute la tension que j’ai accumulé tout au long de la journée. Je lui avais balancé toutes les horreurs que j’avais reçu au visage. Il ne méritait pas d’entendre tout cela, mais j’avais juste besoin de décharger ce poids, de le partager avec lui. Je cherchais aussi à ce qu’il me rassure. Ces deux jours avaient été tout simplement horrible.

Je sens ses bras autour de moi. Je bouge alors que je le sens hésitant, j’attrape sa main pour qu’il se serre étroitement contre moi. Je me détends à son contact. Je pose ma tête contre la sienne avec un sourire. J’avais besoin de lui.

Je l’écoute tout en secouant la tête. J’avais ma théorie sur leur tentative de me mettre au placard. Même si je suis certain qu’ils trouveraient cela ridicules ça expliquait leur soudaine animosité à mon encontre. Je caresse ses bras en haussant les épaules. « Je pense qu’il y a des frustrés. Y en a qui devaient fantasmer à l’idée de baiser avec toi. Mais c’est moi qui t’es mis le grappin dessus, et pire encore on est soudainement devenu un couple. Tout leurs fantasmes tombe à l’eau et j’en suis le fautif. » Mais ça m’allait totalement. Mais j’avais bien conscience que j’avis bien de la chance.

Je finis par me retourner, je secoue la tête, le laissant m’embrasser, prolongeant tout aussi tendrement. Je pose mes mains sur ses hanches. « Tu n’y es pour rien mon amour. J’adore mon travail, mais tu es ma priorité, un boulot ça se retrouve, toi, je ne peux pas te perdre. » je pose mon front contre le sien. « Je dois rappeler mon ancien partenaire, il y a quelques années, il m’avait déjà proposé un travail dans son bureau de détective privé, je l’ai rappelé mais il est en vacance. » Je glisse mes mains sous son haut.

Je le pousse dans l’appartement. « Mais ne parlons plus de ça… je n’ai plus envie d’y penser. » je l’embrasse de manière plus appuyée. Mes mains glissant sur ses fesses. « Fais-moi oublier... » Je souffle contre ses lèvres.
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2915
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

 For now, I'm embarrassed.  - Page 22 Empty

1499953654-012.png
Elijah Parks
J'ai 38 ans et je vis à Los Angeles, Etats Unis. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bizarrement, me demandant si je ne vais pas merder quelques part.

 For now, I'm embarrassed.  - Page 22 Source


ryan reynolds :copyright:️ queen g

« Je pense qu’il y a des frustrés. Y en a qui devaient fantasmer à l’idée de baiser avec toi. Mais c’est moi qui t’es mis le grappin dessus, et pire encore on est soudainement devenu un couple. Tout leurs fantasmes tombe à l’eau et j’en suis le fautif. »

Je levais les yeux au ciel en souriant. Je doutais qu'il y ait tant de frustré que ça au travail. Bon la plupart des filles ça oui j'en étais certain. J'avais toujours mis un point d'honneur à ne pas coucher avec une fille au travail. Je ne voulais pas qu'il y ait une sale ambiance. Puis il devait bien y avoir quelques mecs refoulés, n'avouant pas leurs fantasmes gays qui avaient du craquer en secret sur mon cul. Quoi de mieux pour explorer ce genre de plaisir interdit que de le faire avec un expert en la matière? Mais la plupart était certainement juste trop con. C'était surtout la seule raison que je voyais pour qu'ils nous aient fait chier comme ça.

« Tu n’y es pour rien mon amour. J’adore mon travail, mais tu es ma priorité, un boulot ça se retrouve, toi, je ne peux pas te perdre. »

Je restais silencieux en l'entendant parler ainsi. Je réagissais même à peine, hochant doucement la tête, alors qu'il me parlait de cet ancien partenaire qui lui avait déjà proposé du boulot. Cette phrase... c'était pile le genre de phrase qui me mettait mal à l'aise. C'était un peu trop fleur bleue, un peu trop grande déclaration amoureuse de couple. Tout ce que je n'avais jamais aimé faire ni entendre.

« Mais ne parlons plus de ça… je n’ai plus envie d’y penser. Fais-moi oublier... »

Je souris alors que je sentais ses mains descendre sur mes fesses, son baiser se faire plus appuyé... Je me redressais légèrement, passant ma main sur sa joue en lui souriant tendrement.

- Qu'est ce que tu m'as fait Matt? Avant j'étais... j'étais un mec qui ne pensait qu'aà s'amuser, s'envoyer en l'air et surtout ne jamais se caser. Et on est là... en couple tous les deux, à parler de s'acheter une maison, à quitter ce boulot qu'on adorait pour pouvoir être ensemble et à me retenir de t'engueuler parce que j'ai passé la soirée à cuisiner pour toi et que tu t'en fous de mon diner!!

Ca faisait un peu trop femme au foyer, type desperate housewives, pour moi.

Je l'attrapais par la main et je l'attirais dans l'appartement avec moi. Je le plaquais face au mur une fois à l'intérieur, tirant sans ménagement sur mon pantalon pour le lui baisser. J'avais une revanche à prendre sur moi même. Je ne voulais pas devenir ce mec pathétique qui pleurnichait parce que son homme n'était pas rentré assez tôt à la maison. Je ne voulais pas être un pleurnichard éperdu d'amour qui ne vivait que pour minauder des mots doux à l'autre. Je n'étais pas James. J'étais toujours moi et j'allais arrêter de m'apitoyer sur mon sort.





Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 677
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

 For now, I'm embarrassed.  - Page 22 Empty

taZOiaWK_o.png alt=
Matthias Nikelsen
J'ai 40 ans et je vis à Las Vegas, Usa. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec une tête de mule et je le vis plutôt bien, très bien même.

séparé de James après six ans de fiançailles + Flic réglo, parfois un peu trop sur le bord, mais ça se complète avec l'impulsivité de son partenaire et amant. + Accro au sport, il pratique de manière intensive dès qu'il a du temps libre. + Ressent des sentiments interdit pour son meilleur ami, qu'il assume enfin. + Fan de série, il fait des soirées netflix-canapé, il en a une dizaine en cours. + Déteste mettre des costumes. + A un chien et deux chats. + Méticuleux, il n'aime pas quand quelque chose traîne.
 For now, I'm embarrassed.  - Page 22 Tumblr_inline_oz27vi6LhE1qhqr42_540


pedro pascal :copyright:️ aftermath
Je ne sais pas si ça me fait plaisir ou si au contraire je suis jaloux de savoir que certains pouvaient avoir des vues sur mon homme. Mais je m’en foutais, maintenant on n’avait plus besoin de se prendre la tête, on ne les verrait plus. C’était tout ce qui comptait.

Et puis, maintenant, on pouvait simplement le regarder. Il était hors de question que l’on touche à mon homme. Je sais qu’un jour il pourrait disparaitre de ma vie, parce qu’il se sentirait trop cloisonné avec moi. Peut-être que c’est moi qui me voilait la face. On devrait peut-être ralentir les choses là, ne pas aller trop vite. Je ne veux partager avec lui que s’il est capable de le supporter. Je ne veux pas qu’il se lasse de nous. Je l’aime beaucoup trop pour supporter son absence. C’est le problème maintenant que je l’aime, c’est que je deviens quelque peu possessif. Chose qu’il déteste, je le sais mais je ne peux pas m’en empêcher.

Et je sens que je commence à merder quand je lui avoue à brûle-pourpoint qu’il est la priorité dans ma vie, je sens un certain malaise emplir l’air. Alors je ne dis rien de plus. Je sais qu’il est contre les effusions à grandes eaux. Ce n’est pas ce que je voulais, mais je ne peux pas forcément me restreindre d’étaler ressentiments, et on n’est pas en public. Je me retiens assez, mais il ne peut pas me demander de taire mes sentiments. On doit chacun faire des efforts pour que notre couple dure. Je suis vraiment prêt à en faire, et je sais que lui aussi. Il n’y a pas de raison que l’on ne s’en sorte pas.

Je ferme les yeux en sentant sa main sur ma joue. Que j’aimais ce genre de contact avec lui. Je l’écoute en souriant. Je secoue la tête à ses mots. Si seulement j’avais fais quelque chose, mais ce n’est même pas vrai.

« Moi, rien. J’ai juste assumé ce sue j’avais envie. Depuis des années. Et ne pense pas un instant que je n’ai pas senti et envie de tes pâtes. Mais j’ai bien plus intéressant à me mettre sous la dent maintenant. Et je n’ai pas dépensé assez d’énergie pour manger ses pâtes, alors je compte bien remédier à ce problème immédiatement. » Je glisse mes mains sur ses fesses avant de me laisser entrainer dans l’appartement, bien loin des regards indiscrets.

Je me retrouve rapidement sans pantalon, pour on plus grand plaisir. Deux jours loin de ses bras et je suis comme un drogué en crise de manque. Je sais aussi que c’est notre principal moyen de communication. Je chercher avec avidité ses lèvres pour l’embrasser sauvagement. Il m’avait terriblement manqué aujourd’hui. Et même si on allait devoir apprendre à ne plus bosser ensemble, je suis persuadé que ce n’est que temporaire. J’avais bien trop envie de bosser avec lui, surtout que l’on est plutôt efficace ensemble.

Je gémis en sentant son doigt en moi. J’avais calé ma jambe contre sa hanche. Je m’en foutais littéralement du confort, je ne voulais que lui. Alors je gémis d’impatience, c’est qu’il s’amuse à prendre son temps maintenant. Heureusement je n’ai pas trop à me faire prier alors qu’il s’insère en moi. Je m’accroche à ses épaules en rejetant la tête en arrière. Bon sang que c’est bon.  
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2915
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

 For now, I'm embarrassed.  - Page 22 Empty

1499953654-012.png
Elijah Parks
J'ai 38 ans et je vis à Los Angeles, Etats Unis. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bizarrement, me demandant si je ne vais pas merder quelques part.

 For now, I'm embarrassed.  - Page 22 Source


ryan reynolds :copyright:️ queen g



Je me reculais avant de me rhabiller, remontant mon pantalon sur mes hanches. Je le pris dans mes bras, le laissant se retourner avant de l'embrasser, tendrement cette fois.

- Allez viens goûter mon diner. Que je n'ai pas joué à la femme au foyer parfaite pour rien.

Je lui souris avant de retourner dans la cuisine. Je réchauffais rapidement nos pâtes avant de nous les servir. Je m'installais et commençais à manger avant de reprendre notre discussion.

- D'un côté... je suis quand même soulagé que tu ai quitté la police. Je n'osais pas imaginer avec quel nouvel abruti ils allaient te mettre. La dernière fois qu'on t'avait séparé de moi ça s'était plutôt mal passé et... je n'avais aucune envie de revivre ça.

J'attrapais ma bouteille de bière avant de la lever pour trinquer avec lui.

- A notre tout nouveau chômage!!



Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 677
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

 For now, I'm embarrassed.  - Page 22 Empty

taZOiaWK_o.png alt=
Matthias Nikelsen
J'ai 40 ans et je vis à Las Vegas, Usa. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec une tête de mule et je le vis plutôt bien, très bien même.

séparé de James après six ans de fiançailles + Flic réglo, parfois un peu trop sur le bord, mais ça se complète avec l'impulsivité de son partenaire et amant. + Accro au sport, il pratique de manière intensive dès qu'il a du temps libre. + Ressent des sentiments interdit pour son meilleur ami, qu'il assume enfin. + Fan de série, il fait des soirées netflix-canapé, il en a une dizaine en cours. + Déteste mettre des costumes. + A un chien et deux chats. + Méticuleux, il n'aime pas quand quelque chose traîne.
 For now, I'm embarrassed.  - Page 22 Tumblr_inline_oz27vi6LhE1qhqr42_540


pedro pascal :copyright:️ aftermath


C’est court et intense, et surtout c’est la première fois que je ne prends aucun plaisir à faire l’amour avec lui. À tel point qu’il se retire sans même que je ne sois venu. Encore une chose dont il ne se rend pas compte. Je le laisse se reculer avant de me rhabiller prestement. Je reste dos à lui, pour tenter d’endiguer mes larmes. Je n’ai pas envie de lui montrer. Je rabaisse mon t-shirt et reboutonne mon pantalon. Je me retourne lais ne répond pas à son baiser. Je hoche la tête en le suivant dans la cuisine. Je reste silencieux, quelque peu troublé. Je ne peux pas jouer la comédie trop longtemps. Mais on avait assez de problèmes comme ça. J’avais juste besoin de temps pour digérer, ça ira mieux demain.

« Ils ne m’auraient mis avec personne pour un temps si j’avais été aux archives. » Je hausse les épaules, avant de jouer avec mon assiette, je n’ai pas vraiment l’appétit maintenant. Je lève quand même mon verre pour trinquer avec lui. « A notre chômage de courte durée. » Je ne suis pas très enjoué, mais n’ai pas envie de gâcher sa soirée. Il n’y a que moi que ce qui vient de se passer dérange.
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2915
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

 For now, I'm embarrassed.  - Page 22 Empty

1499953654-012.png
Elijah Parks
J'ai 38 ans et je vis à Los Angeles, Etats Unis. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bizarrement, me demandant si je ne vais pas merder quelques part.

 For now, I'm embarrassed.  - Page 22 Source


ryan reynolds :copyright:️ queen g

Je m'étais un peu laissé aller, retrouvant la fougue de nos premières fois. Je n'avais jamais vraiment été un tendre à la base. J'aimais le sexe débridé, sans aucune retenue et aucun complexe. J'étais devenu tendre avec lui, avec le temps. Mais ça ne nous faisait pas de mal de relâcher la pression comme ça, de juste s'envoyer en l'air avec passion.

Je m'étais ensuite installé à table, un peu de pression évacué grâce à notre partie de sexé débridé. J'avais d'ailleurs envie de recommencer, de le prendre là comme ça sur cette table, de passer la nuit à m'envoyer en l'air avec lui, que je nous fasse oublier tout ça. Mais pour le moment j'avais faim, on avait besoin de prendre des forces si on voulait tenir mon programme.

« Ils ne m’auraient mis avec personne pour un temps si j’avais été aux archives. »

Ouais mais ça j'avais pas pu le deviner. J'avais passé en revu dans mon esprit tous les binomes possibles qu'on avait pu lui refiler. Ca avait suffi à m'angoisser toute la journée. Il fallait être réaliste, aucun d'entre eux ne m'arrivait à la cheville et je ne faisais confiance à personne pour veiller sur Matt. Mais le mettre au placard... je n'aurais jamais cru qu'il puissent faire un truc pareil. On ne mettait pas un aussi bon flic que Matt au placard, c'était complètement con. Mais il fallait croire qu'ils l'étaient dans ce poste vu qu'ils n'avaient pas hésité à se séparer de deux de leurs meilleurs flics pour des conneries.

« A notre chômage de courte durée. »

Je voyais bien qu'il n'avait pas le moral. Il devait passer par le même stade que moi la veille. Ca faisait quelque chose de se dire qu'on n'était plus un flic, quand le fait d'être flic avait été toute notre vie. Une page se tournait et il nous fallait aller de l'avant maintenant. Ca ne servait à rien de se morfondre sur soi même. Ce qui était fait était fait.

Je lui souris tout en faisant glisser mon pied vers lui sous la table. Je jouais un petit peu avec lui, mon plus beau sourire coquin en place.

- Mais ne parlons plus de ça pour ce soir. Tu avais raison tout à l'heure, on a plus intéressant à faire. Et crois moi je vais le faire toute la nuit...

On n'avait pas à se lever demain matin pour aller au boulot. On pouvait bien profiter de cette période de chomage forcée pour profiter l'un de l'autre.


Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 677
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

 For now, I'm embarrassed.  - Page 22 Empty

taZOiaWK_o.png alt=
Matthias Nikelsen
J'ai 40 ans et je vis à Las Vegas, Usa. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec une tête de mule et je le vis plutôt bien, très bien même.

séparé de James après six ans de fiançailles + Flic réglo, parfois un peu trop sur le bord, mais ça se complète avec l'impulsivité de son partenaire et amant. + Accro au sport, il pratique de manière intensive dès qu'il a du temps libre. + Ressent des sentiments interdit pour son meilleur ami, qu'il assume enfin. + Fan de série, il fait des soirées netflix-canapé, il en a une dizaine en cours. + Déteste mettre des costumes. + A un chien et deux chats. + Méticuleux, il n'aime pas quand quelque chose traîne.
 For now, I'm embarrassed.  - Page 22 Tumblr_inline_oz27vi6LhE1qhqr42_540


pedro pascal :copyright:️ aftermath

Je n’allais pas si bien que ça. Ce qui venait de se passer aujourd’hui m’avait quand même bien chamboulé, même si je ne le dis pas. Alors que j’aurais dû profiter à fond de cette étreinte passionnée, j’avais juste figé sur un ressenti. C’était complètement idiot de réagir ainsi, alors que c’est moi qui l’ait carrément chauffé.

Je le suis à table, toujours un peu silencieux. Je sais que je devrais m’ouvrir à lui. Mais il avait aussi ses problèmes à gérer, et je ne trouvais pas juste de l’accabler à cause de mes ressentis. Surtout que, au vu du regard qu’il me lance, j’ai été sur une fausse piste. Je lui lance un maigre sourire. J’ai mon esprit qui se calme un peu.

On finit par parler du commissariat, ce qui suffit à me renfrogner un peu. Je n’avais toujours pas digérer le comportement de mes anciens collègues. Je leur en voulais d’avoir évincé Eli surtout, ce qui s’est passé pour moi n’est qu’un dommage collatéral. Je m’en foutais un peu. Même si je sais que l’on rebondira tous les deux. Mais la colère ne me quitte pas. Malheureusement on ne peut rien changer, et maintenant on devait reconstruire nos vies. Je ne m’imaginais pas travailler avec un autre qu’Eli, mais il allait falloir le faire. Je ne suis pas certain que l’on trouve une boite susceptible de nous embaucher tous les deux. Je devais d’ailleurs contacter mon ex partenaire dès que possible. Peut-être qu’il pourra trouver quelque chose pour mon mec.

Je trinque avec lui avant de prendre une gorgée. Je ne le quitte pas des yeux, je voyais bien qu’il s’inquiétait un minimum pour moi. Je tentais de cacher le fait que je ruminais sur mon échec. Car mon départ de la police, je le vivais comme un échec. Je ne voulais pas qu’il culpabilise de mon départ, car il n’y est pour rien. J’aurais très bien pu me contenter de rester aux archives sans rien dire.

Je sens son pied glisser le long de ma jambe, ce qui me procure un frisson qui remonte tout le long de mon corps. Je bloque son pied avant de l’inciter à remonter. Je rentre avec grand plaisir dans son jeu. Je passe ma main sous la table pour la poser sur sa cheville. Je caresse l’intérieur de sa cheville. « J’ai hâte de voir cela…. » Une nuit de débauche avec lui est loin de me déplaire.

Mais pour le moment, j’avais hâte de goûter à son plat, parce que j’avais faim. Et que j’avais hâte de terminer. Je goûte avant de lâcher un grognement de plaisir. « C’est délicieux… » je tend ma main pour attraper la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


 For now, I'm embarrassed.  - Page 22 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
For now, I'm embarrassed.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 22 sur 22Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: