Partagez
 
 
 

  For now, I'm embarrassed.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 12 ... 21  Suivant
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2834
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

 For now, I'm embarrassed.  - Page 3 Empty


Elijah Parks
J'ai 38 ans et je vis à Los Angeles, Etats Unis. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, pourquoi être en couple alors qu'il y avait tellement de tentation à Vegas?

 For now, I'm embarrassed.  - Page 3 Giphy


avatar :copyright:️ Blindness

Je lui souris doucement alors qu'il s'installait et descendait d'un coup son aspirine.

« Salut, merci. Je t’avoue que j’ai surtout besoin d’un ou deux cafés sinon je risque de m’endormir debout. Bien dormi ? »

Je hochais doucement la tête. Le canapé n'était pas si inconfortable que ça. J'étais beaucoup trop épuisé de toute façon pour faire la fine bouche. Du moment que j'avais un truc assez confortable sous mes fesses pour dormir ça m'allait.

Je buvais tranquillement mon café. Je ne voulais pas risquer de contrarier mon estomac en le forçant à avaler de la nourriture. Et je préférais éviter de trop parler aussi ce matin pour ne pas aggraver mon mal de tête.

Une demi heure plus tard on était prêt, en route pour le travail. Je priais intérieurement pour qu'on ait pas une affaire trop chiante à gérer en arrivant. Mon mal de tête commençait à se calmer mais ce n'était pas l'éclate pour autant.

Fort heureusement aucune affaire, aucun désastre en cours ne nous attendait. Vu que Matt avait géré nos dossiers la veille, j'étais tranquille. La réunion d'équipe n'était que dans deux heures, j'avais un peu de temps pour moi. Je saluais Matt avant de partir dans la salle de sport. Un peu d'activités physique me ferait du bien. Je ne connaissais rien de mieux qu'une bonne séance de sport, ou une soirée de sexe, pour tout soigner.

Je savais que les choses ne seraient pas aussi simples pour Matt. Je l'avais conseillé du mieux que j'avais pu. Maintenant il fallait qu'il voit, qu'il réfléchisse à ce qui était le mieux pour lui et pour son couple.



Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 625
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

 For now, I'm embarrassed.  - Page 3 Empty


Matthias Nikelsen
J'ai 40 ans et je vis à Las Vegas, Usa. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et je le vis plutôt moyennement bien.

Fiancé depuis 6 ans + Flic réglo, parfois un peu trop sur le bord. + Accro au sport, il pratique de manière intensive dès qu'il a du temps libre. + Ressent des sentiments interdit pour son meilleur ami. + Fan de série, il fait des soirées netflix-canapé avec son fiancé, il en a une dizaine en cours. + Déteste mettre des costumes. + A un chien et deux chats.


pedro pascal :copyright:️ juice

Je le retrouve au salon je ne suis pas encore parfaitement réveillé. La soirée d’hier n’a pas été particulièrement arrosé, mais la nuit avait été rempli d’incertitudes et de questionnements. Aujourd’hui je n’avais pas répondu à ces questions, mais j’avais au moins décidé de mettre les choses au clair avec James, je crois que ça me parait incontournable. Je ne sais pas ce que ça allait donner, mais ça allait certainement changer beaucoup de choses, et je ne sais pas si je suis vraiment prêt pour cela.

Je déjeune tranquillement et en silence, plongé dans mes pensées. Je ne suis pas enclin à commencer une discussion, de toute manière il ne peut pas m’aider, même s’il le voulait, la décision que j’ai à prendre n’appartient qu’à moi. Et accepter certaines choses aussi, sur mes sentiments. Mais je dois me concentrer sur une seule chose à la fois.

Il est l’heure de partir au commissariat, je ne montre pas que je suis impatient d’y arriver, rester à l’étroit avec Elijah devient de plus en plus compliqué. Et c’était pire dans la voiture. Je commençais même à me dire qu’accepter sa proposition hier soir était inconsidéré, je ne sais pas comment je vais faire avec mes sentiments pour lui.

Au commissariat, c’était très calme. Autant je trouvais ça rassurant de ne pas courir à droite et à gauche, car je n’étais pas en pleine forme. Mais, là, ça me laissait tout le temps pour ruminer mes pensées, et ce n’est pas une bonne chose car je commençais à me triturer l’esprit.

La journée s’écoule à une lenteur douloureuse, j’ai l’impression que les minutes sont des heures. Alors quand arrive 17h, je décide à regagner mon appartement pour la confrontation avec James. J’y passe deux bonnes heures, avant d’en sortir avec un sac. En une soirée, j’ai foutu en l’air six ans de vie de couple, mais même si je ne lui ai pas idit la vérité, je suis au moins soulagé de ne plus mentir à James, pour le moment. On a décidé de se séparer le temps de voir si on continue ou pas. Le mariage est en suspend, cela me soulage.

Je décide de retourner chez Elijah, de toute manière je n’ai pas d’autres endroits où aller. l’appartement est vide, il doit être parti en soirée, je ne peux pas lui en vouloir, je vais être encore de moins bonnes compagnies. J’ouvre son frigo et prend une bière, je préfère commencer soft. Je n'entends pas la porte s'ouvrir.


Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2834
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

 For now, I'm embarrassed.  - Page 3 Empty


Elijah Parks
J'ai 38 ans et je vis à Los Angeles, Etats Unis. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, pourquoi être en couple alors qu'il y avait tellement de tentation à Vegas?

 For now, I'm embarrassed.  - Page 3 Giphy


avatar :copyright:️ Blindness

La journée s'écoula lentement, terriblement lentement. On avait pas vraiment d'affaire en cours, juste une montagne de papiers qu'on était sensé faire. Surtout moi... il parait que j'avais accumulé trop de retard là dedans. Des trucs que mon Mattou ne pouvait pas faire à ma place et que j'étais obligé de me coltiner tout seul. Je m'y étais donc attelé, quand le moment fut venu, enfin surtout quand il devint difficile pour moi de me cacher à la salle de sport. J'y passais donc le reste de la journée, épuisant mes pauvres petits neurones à taper encore et toujours des rapports.

Puis mon calvaire prit fin. J'y avais passé la journée mais enfin j'étais libre. J'avais fini ces foutus rapports et je pouvais profiter de ma soirée. Mattou était parti, allant probablement retrouver son jules pour mettre les choses au clair. J'avais bien vu son air pensif toute la journée. Il réfléchissait à ce que je lui avais dit la veille, à ce qu'il serait le mieux pour son couple. Je ne pouvais plus l'aider. J'avais déjà fait mon maximum pour lui. Il savait aussi que j'étais là en cas de besoin et qu'il pouvait m'appeler n'importe quand. C'était à lui de jouer maintenant.

Et à moi aussi dans un autre sens. J'étais donc sorti, comptant bien m'amuser et m'envoyer en l'air comme il faut pour me récompenser de cette journée de dur labeur enchainé à mon bureau. Je le méritais bien merde. Si on ne se faisait pas de petits cadeaux comme ça qui allait le faire hein? Hmm... le beau brun un peu plus loin là bas peut être... Il avait l'air très doué pour donner le genre de cadeaux que j'avais en tête.

En tout cas il embrassait bien, un bon point pour lui. Je n'avais pas eu beaucoup de mal à le convaincre de rentrer avec moi en taxi. Il m'avait sorti une excuse que j'avais écouté à moitié pour ne pas aller chez lui. Peu importe le lit du moment qu'on avait un endroit pour s'envoyer en l'air.

On arriva à sortir du taxi et à grimper à l'étage. Je sais pas trop comment d'ailleurs on réussit cet exploit vu qu'on se décollait à peine l'un de l'autre. J'arrivais finalement à ouvrir la porte de mon appartement et à entrer à l'intérieur. Il continua sur sa lancée et me plaqua contre le mur avant de descrendre défaire mon pantalon. Ah... j'allais avoir droit à mon cadeau et vu comme il était doué avec sa langue j'avais hâte de voir ce qu'elle pourrait faire plus bas.

J'avais la tête rejetée en arrière, les yeux fermés de plaisir. Oh putain ce qu'il était doué lui... vraiment... je m'étais vraiment trouvé un joli cadeau...

Cependant ce qui devait arriver, ou plutôt ce qui n'aurais JAMAIS du arriver, arriva. Je sursautais violemment en entendant du bruit. Je poussais un juron, en me rhabillant, prêt à me battre avec un cambrioleur, quand je le vis arriver avec une bouteille à la main. Heureusement j'avais rangé ma... la partie de moi qui recevait le cadeau, avant qu'il n'arrive. Mais j'étais débraillé, Machin l'était encore plus, et putain j'espérais qu'il n'avait pas vu ce qu'on faisait...

- Putain Matt qu'est ce que tu fous là?

Et pourquoi, POURQUOI, ne m'avait il pas appelé avant de venir.


Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 625
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

 For now, I'm embarrassed.  - Page 3 Empty


Matthias Nikelsen
J'ai 40 ans et je vis à Las Vegas, Usa. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fiancé mais en break, et amoureux de son meilleur ami et je le vis plutôt mal.

Fiancé depuis 6 ans + Flic réglo, parfois un peu trop sur le bord. + Accro au sport, il pratique de manière intensive dès qu'il a du temps libre. + Ressent des sentiments interdit pour son meilleur ami. + Fan de série, il fait des soirées netflix-canapé avec son fiancé, il en a une dizaine en cours. + Déteste mettre des costumes. + A un chien et deux chats. + Méticuleux, il n'aime pas quand quelque chose traîne


pedro pascal :copyright:️ juice

C’était un véritable calvaire de passer la journée sans affaire, et donc sans pratiquement rien à faire, puisque contrairement à Elijah, j’étais plutôt consciencieux sur les comptes rendus que je devais rendre. Je tournais tel un lion en cage, j’aurais préféré qu’une affaire nous occupe sur le terrain, ça aurait au moins eu le mérite de m’occuper l’esprit. Je serais bien allé à la salle de muscu si je n’étais pas certain qu’Elijah s’y trouve déjà, je ne suis pas certain que ce soit une bonne idée que l’on s’y croise, enfin surtout pour mon imagination un peu trop fertile à son encontre.

La soirée était finalement pire que l’ennui de la journée. La discussion a rapidement viré à l’altercation entre James et moi. on dit des mots que l’on allait probablement regretté, des mots qui ont dépassé notre pensée. Ça m’avait presque brisé le coeur. Alors j’avais quitté l’appartement frustré et en colère. J’étais directement allé à l’appartement d’Elijah, je ne savais pas où aller sinon, mes soeurs étaient à une heure de route, et je n’avais pas envie de leur parler de mes problèmes de couples, et surtout de briser leurs bonheur de préparer mon mariage, pas pour le moment du moins.

Je n’avais pas envoyé de message à Elijah, je ne pensais pas que ce serait nécessaire vu qu’il m’avait proposé de squatter chez lui pour un temps, le temps que je mette au clair certaines choses avec James. Et puis je ne voulais pas lui gâcher la soirée avec ma déprime, il n’était pas passé par l’appartement apparemment, du coup je supposais qu’il était parti s’aérer la tête. Quand j’ai quitté le commissariat, il était plongé dans ses papiers, et je sais qu’il déteste ça.

J’avais commencé à boire bière après bière. Je n’étais pas bourré, i me faut quand même plus que trois bière pour être bourré, mais je sentais s’installé, petit à petit, une certaine légèreté. Je voulais simplement oublier le merdier de cette journée. Mais à ce moment-là je ne me doutais absolument pas que ça serait encore pire.

J’entend du boucan dans l’escalier, je me demande ce que c’est et commence à me diriger vers l’entrée alors que la porte s’ouvre. Ce n’est que quelques secondes plus tard que je fais face à une scène que j’aurais aimé ne jamais voir. Je suis bien incapable de parler tellement je suis choqué. bon, d’accord je connais son tempérament volage, mais tant que je ne voyais pas c’est comme si je ne savais pas. J’en lâche presque ma bière et tousse pour tenter d’évacuer la gorgée que je venais d’avaler de travers.

Apparemment il avait oublié qu’il m’avait invité, c’était tout à fait lui. Je secoue la tête incapable de répondre à sa question, pour le moment. Je termine d’une traite ma bière avant d’aller en cuisine déposer la canette vide. Je n’allais pas les empêcher de continuer ce qu’ils étaient en train de faire. Même si ça a plutôt refroidi les choses, et intérieurement j’en suis plus que ravi. Mais je ne pouvais pas rester là. Et vu comment cet inconnu me dévisage, je sais qu’il a parfaitement tout compris.

« Je vais vous laisser »
J’étais délibérément froid avec Elijah, c’était un peu ma manière de me protéger et de protéger mes sentiments. Je les contourne pour attraper mon sac, je me trouverais bien un hôtel ce soir, et pour les autres jours. Je passerais par un bar pour tenter d’enlever cette image qui reste gravée sur ma rétine
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2834
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

 For now, I'm embarrassed.  - Page 3 Empty


Elijah Parks
J'ai 38 ans et je vis à Los Angeles, Etats Unis. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, pourquoi être en couple alors qu'il y avait tellement de tentation à Vegas?

 For now, I'm embarrassed.  - Page 3 Giphy


avatar :copyright:️ Blindness

Il était là depuis quand? Il avait vu quoi au juste? Ca m'apprendra aussi. J'étais tellement concentré sur Machin et sur ce qu'il était entrain de me faire avec sa langue que j'avais un peu oublié tout le reste autour. En même temps, je ne m'attendais pas vraiment à trouver quelqu'un chez moi en rentrant. Alors oui je lui avais dit de ne pas hésiter à me contacter si besoin, qu'il serait le bienvenue chez moi. Mais la moindre des choses ça aurait quand même été de me prévenir à l'avance!! Je me serais organisé différement s'il m'avait appelé. J'aurais laissé mon plan cul et je serais venu m'occuper de lui. Il était plus important que ce mec, même s'il était vrai qu'il suçait vraiment bien.

« Je vais vous laisser »

- Non arrête.

Je me précipitais pour le retenir et l'empêcher de partir.

- Reste c'est bon.

Je me retournais vers Machin et lui fit un petit sourire désolé. Il avait ce mérite là au moins il n'était pas complètement con. Il avait compris qu'il était de trop. Il me rejoignit et me fourra son numéro de téléphone dans la poche avant de partir. Je l'aimais vraiment bien celui là. J'allais le rappeler c'était certain. Enfin, dés que les soucis de Matt seraient réglés.

J'attendis qu'il soit parti pour verrouiller derrière lui. Je me retournais ensuite vers mon ami en soupirant.

- Je suis désolé. Je ne pensais pas que tu serais chez moi quand je rentrerais. Je savais que tu devais aller voir James. J'attendais ton appel en fait.

J'avais surveillé mon téléphone toute la soirée avant de me dire qu'il ne m'appelerait probablement pas vu l'heure. J'avais eu tord. Il m'avait fait la surprise de m'attendre chez moi.

Je me détournais pour aller chercher une bière dans mon frigo. Je me laissais tomber sur mon canapé, lui faisant signe de me rejoindre.

- Mais si t'es là, je me doute que c'est parce que ça ne s'est pas bien passé avec James... tu veux m'en parler?

Alors oui j'étais peut être sur le point de m'envoyer en l'air mais je povuais me calmer. Les amis ça passait quand même avant tout le reste. Il était là. Il avait besoin de moi. C'était hors de question que je le vire pour m'envoyer en l'air. J'allais le soutenir comme il le méritait. Et puis le mec je pourrais toujours le rappeler un autre jour.


Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 625
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

 For now, I'm embarrassed.  - Page 3 Empty


Matthias Nikelsen
J'ai 40 ans et je vis à Las Vegas, Usa. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fiancé mais en break, et amoureux de son meilleur ami et je le vis plutôt mal.

Fiancé depuis 6 ans + Flic réglo, parfois un peu trop sur le bord. + Accro au sport, il pratique de manière intensive dès qu'il a du temps libre. + Ressent des sentiments interdit pour son meilleur ami. + Fan de série, il fait des soirées netflix-canapé avec son fiancé, il en a une dizaine en cours. + Déteste mettre des costumes. + A un chien et deux chats. + Méticuleux, il n'aime pas quand quelque chose traîne


pedro pascal :copyright:️ juice

J’avais totalement omis que je devais l’appeler, mais cette rencontre avec James était un tel désastre que j’avais simplement oublié de le prévenir que j’avais besoin d’un endroit où pioncer. Mais je n’avais pas imaginé tomber nez à nez face à li et sa conquête d’un soir en plein ébat, ou presque. J’aurais dû m’en douter, je le connaissais très bien pourtant. Je me sentais pas à ma place, et surtout c’est bien la dernière vision que je pouvais supporter. Parce que même si l’idée d’une séparation acec James après autant d’années m’effrayait, j’étais d’un autre côté soulagé de ne plus avoir à lui mentir, ni même à me mentir. peut-être que j'allais accepter certaines choses, en tout cas c’est ce que je pensais avant d’affronter cette scène.

Je préfère partir avant de dire des choses que j’allais regretter, j’avais mon quota pour aujourd’hui. Mais c’était sans compter sur lui qui décide de me retenir. Je soupire, je n'ai pas vraiment la force de lui résister.

je laisse partir l’inconnu, en espérant ne pas le revoir, finalement. Parce qu’il vient de me faire comprendre quelque chose et c’est plutôt très douloureux. J’avais eu cet imaginaire plutôt fourni, en espérant changer la nature plutôt volage d’Elijah mais je comprends que c'est impossible. Pourquoi changerait-il pour mes beaux yeux ? Il ne connait même rien à mes sentiments, je n’ai jamais osé lui en parler. En cela on était bien différents, je n’avais pas sa facilité à parler de ce domaine-là. Au moins avec James je n’avais jamais eu ce souci là.

Je n’avais pas pensé à l’appeler, j’avais l’esprit tellement occupé par mes soucis que le minimum m’échappait. Je soupire, reprenant enfin la parole.

« J’ai un peu zappé en effet, on va dire que j'ai l'esprit un peu occupé là. Mais tu as raison j’aurais dû. Je reste une nuit, je trouverais une solution pour la suite de toute manière. »

Je suis certain de ne pas vouloir tomber nez-à-nez avec une scène de cet acabit de nouveau, ni même de le voir, ou savoir, prendre du plaisir ailleurs. Mais je ne peux m’en prendre qu’à moi, même si je n’ai pas choisi de ressentir des sentiments pour lui. Je le rejoins sur le canapé.

« pas vraiment non, on a plutôt plus ou moins rompu tus les deux. Enfin c’est très mal parti pour que l’on se réconcilie. »

Je soupire avant de reprendre. « En fait, la séparation ne m’effraie plus tant que cela. Je suis plus frustré et en colère par les mots que l’on s’est échangé et que l’on va forcément regretter rapidement. Ces mots ont sonné le glas de notre relation. » Je soupire de nouveau. « Mais aussi je me demande si je n’ai pas fait une erreur … ca je le saurais plus tard je pense. » JE passe une main sur mon visage dans un geste las. J’avais une chance d’assumer mes sentiments, et peut-être de les vivre, mais je n’osais pas pour le moment. parce que si je succombe, je sais que je ne pourrais pas faire face à un mur ensuite. Je ne supporterais pas d’être un coup du soir.
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2834
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

 For now, I'm embarrassed.  - Page 3 Empty


Elijah Parks
J'ai 38 ans et je vis à Los Angeles, Etats Unis. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, pourquoi être en couple alors qu'il y avait tellement de tentation à Vegas?

 For now, I'm embarrassed.  - Page 3 Giphy


avatar :copyright:️ Blindness

« J’ai un peu zappé en effet, on va dire que j'ai l'esprit un peu occupé là. Mais tu as raison j’aurais dû. Je reste une nuit, je trouverais une solution pour la suite de toute manière. »

Je secouais la tête en soupirant. Il était hors de question que je le laisse à la rue. Il resterait chez moi le temps qu'il lui faudrait pour se remettre sur pied. Je pouvais bien calmer ma queue pendant quelques temps, ou même aller m'envoyer en l'air ailleurs. Le plus important là tout de suite c'était que Matthias aille mieux.

« pas vraiment non, on a plutôt plus ou moins rompu tus les deux. Enfin c’est très mal parti pour que l’on se réconcilie. »

Je le fixais sans rien dire. Ca me foutait un coup bien sur. Je m'étais toujours plus ou moins moqué d'eux, de leur couple, de leur façon de vivre trop planplan pour moi. Mais c'était juste des taquineries. Je ne voulais pas les voir se séparer, loin de là. Je voulais juste le bonheure de mon meilleur ami et là... Là il avait l'air au fond du trou.

« En fait, la séparation ne m’effraie plus tant que cela. Je suis plus frustré et en colère par les mots que l’on s’est échangé et que l’on va forcément regretter rapidement. Ces mots ont sonné le glas de notre relation. Mais aussi je me demande si je n’ai pas fait une erreur … ca je le saurais plus tard je pense. »

Aie... ça avait vraiment du être moche. C'était pas beau en général en plus les disputes de couple. Quand on se connaissait bien, on savait où taper pour faire mal. Et là... là ils avaient du vraiment se faire du mal tous les deux. Je m'en voulais encore plus qu'il m'ait trouvé entrain de me faire... de prendre du bon temps. Il avait eu besoin de moi et il avait trouvé un pervers en manque.

Mais j'étais là maintenant. Je voulais être là pour lui et faire tout ce qu'il fallait pour le soutenir.

Je reposais ma bière avant de m'approcher timidement. Je n'avais jamais été du genre à faire ça. C'était pas une histoire de "je suis un mec je suis viril et je fais pas de calins". J'étais bien loin de ces débilités de macho de merde. C'était juste que je n'avais jamais été du genre à me laisser aller à montrer mes émotions. Mais là il avait besoin de moi alors peut être que...

Je le pris doucement dans mes bras, venant le serrer contre moi. Je le gardais dans mes bras, caressant doucement son dos pour essayer de le réconforter comme je pouvais.

- Je suis désolé Matthias.... vraiment désolé..... je serais là pour toi. Je ne vais pas te laisser partir, pas tant que tu n'auras pas quelque chose à toi, c'est hors de question.

Je refusais de le laisser se démerder seul. C'était mon avis et je n'allais certainement pas le laisser dans la merde.

Je le lachais finalement, déposant un petit baiser sur son front avant de me reculer un peu gêné.

- Je te laisserais jamais tu le sais?

Je lui fis un petit sourire, toujours aussi gêné. J'attrapais ma bière pour en boire un peu et pour dissiper mon malaise. Les grandes déclarations de ce genre ce n'était pas vraiment mon fort.


Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 625
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

 For now, I'm embarrassed.  - Page 3 Empty


Matthias Nikelsen
J'ai 40 ans et je vis à Las Vegas, Usa. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fiancé mais en break, et amoureux de son meilleur ami et je le vis plutôt mal.

Fiancé depuis 6 ans + Flic réglo, parfois un peu trop sur le bord. + Accro au sport, il pratique de manière intensive dès qu'il a du temps libre. + Ressent des sentiments interdit pour son meilleur ami. + Fan de série, il fait des soirées netflix-canapé avec son fiancé, il en a une dizaine en cours. + Déteste mettre des costumes. + A un chien et deux chats. + Méticuleux, il n'aime pas quand quelque chose traîne


pedro pascal :copyright:️ juice

Je soupire en m’adossant dans le canapé, je n’ai pas vraiment envie de m’immiscer dans sa vie de cette manière et surtout devoir faire face à ce corps qui me tente de plus en plus chaque jour. Alors le savoir à proximité à chaque fois, ça allait tourner à la torture. Déjà que c’était de plus en plus compliqué au travail de ne pas trop le fixer, ou plutôt le dévorer du regard. Je me sentais au bord d’un précipice, manquant de tomber un peu plus à chaque fois.

Je finis par parler de ma rupture avec James. quand on y réfléchit c’est inévitable. Cela fait des mois que l’on s’éloigne, que l’on ne se parlait plus, et je sais que je suis pleinement fautif dans cette situation. Finalement c’était la seule solution pour ne as se blesser davantage.

Mais ce n’est pas parce que c’est la seule solution que celle-ci n’est pas douloureuse. Au contraire, je ne me suis jamais senti aussi dévasté. J’allai mettre un certain temps avant de m'en remettre la violence de nos échanges résonnent encore dans ma tête. Je mérite tout ce qu’il m’a dit, mais j’ai quand même une certaine fierté pour ne pas me laisser faire. Après tout je suis flic, et donc me laisser marcher sur les pieds, ce n’est pas trop on genre.

Je soupire, me taisant, je n’ai pas envie de m’étaler sur ce qui vient de se passer ce soir. c’est déjà assez déprimant.

Je le vois s’approcher et d’instinct je me raidis. Je suis aussi raide qu’un rocher quand il m’étreint. J’ai mon coeur qui bat la chamade. Il ne sait pas le bordel qu’il est en train de mettre dans ma vie là. Je ne réponds pas à son étreinte je reste les bras ballant avant qu’il ne décide de s’éloigner. Je m’éloigne subitement de lui, en passant une main sur mon visage. Je sais qu’il va se demander ce qu'il se passe, mais je ne peux pas le laisser s’approcher en restant de marbre.

« Je pense que c’est quand même mieux que je trouve rapidement… Mais c’est gentil de proposer. Et je sais que tu es là pour moi. »

Je frissonne à son baiser et ferme les yeux. je suis complètement perdu. J’avais envie de laisser libre cours à mon envie, de l’embrasser là. Mais j’ai simplement peur de sa réaction. J’ai peur qu’il me rejette. Et que tout cela casse notre amitié. Je secoue la tête de droite à gauche. « je le sais, c’est bien pour cela que tu es le seul au courant. »

Je termine ma bière avant de me lever pour aller chercher deux verres et un alcool bien plus fort : la vodka. J’ai besoin de m’abrutir la tête.

Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2834
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

 For now, I'm embarrassed.  - Page 3 Empty


Elijah Parks
J'ai 38 ans et je vis à Los Angeles, Etats Unis. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, pourquoi être en couple alors qu'il y avait tellement de tentation à Vegas?

 For now, I'm embarrassed.  - Page 3 Giphy


avatar :copyright:️ Blindness

Il ne m'avait pas rendu mon étreinte. Je ne savais pas quoi en penser. C'était la première fois que je faisais ça aussi. Je n'avais jamais vraiment été du genre tactile avec lui. Nos contacts physiques n'avaient jamais dépasser le stade de la claque dans le dos viril. Mais j'avais voulu le soutenir, lui faire sentir par mon calin maladroit que j'étais là pour lui.

Alors j'avais fini par me reculer pour le laisser respirer un peu. Il valait peut être mieux que je m'en tienne à ce que j'avais l'habitude de faire.

« Je pense que c’est quand même mieux que je trouve rapidement… Mais c’est gentil de proposer. Et je sais que tu es là pour moi. »

Je lui souris doucement. Voilà au moins il le savait. J'étais là pour lui et pour le soutenir. Il vivrait des moments durs dans les jours à venir, c'était certain, mais je ne le laisserais pas tomber.

« je le sais, c’est bien pour cela que tu es le seul au courant. »

Je le laissais aller se lever et prendre plus fort pour nous. De la vodka, c'était parfait pour s'abrutir un peu plus. Je n'avais pas vraiment beaucoup bu un peu plus tôt en ville, j'étais surtout préoccupé par le fait de m'envoyer en l'air que de me bourrer. Mais là, une bonne bouteille s'imposait.

Je le remerciais et pris le verre, trinquant avant de le descendre cul sec.

- A nos deux pauvres culs de célibataires!!

Je grimaçais un peu sous la brûlure de l'alcool. Je repris un verre, le buvant plus lentement cette fois.

- C'est pas si mal tu verras. Tu peux faire ce que tu veux chez toi sans personne qui ne vienne te critiquer ou se plaindre. Si tu veux te balader à poil tu peux le faire. Si tu veux péter devant la télé tu le fais tranquille!!

Une petite vie tranquille sans personne pour te prendre la tête, c'était pas si mal.

- Vas y cherche. Je suis sur que tu trouveras quelques avantages à être seul maitenant.

Je repris une gorgée de mon verre, réfléchissant à ma propre question.

- Tu es libre de t'envoyer en l'air avec qui tu veux!


Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 625
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

 For now, I'm embarrassed.  - Page 3 Empty


Matthias Nikelsen
J'ai 40 ans et je vis à Las Vegas, Usa. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fiancé mais en break, et amoureux de son meilleur ami et je le vis plutôt mal.

Fiancé depuis 6 ans + Flic réglo, parfois un peu trop sur le bord. + Accro au sport, il pratique de manière intensive dès qu'il a du temps libre. + Ressent des sentiments interdit pour son meilleur ami. + Fan de série, il fait des soirées netflix-canapé avec son fiancé, il en a une dizaine en cours. + Déteste mettre des costumes. + A un chien et deux chats. + Méticuleux, il n'aime pas quand quelque chose traîne


pedro pascal :copyright:️ juice

Si j’avais rendu cette étreinte, je sais que je n’aurais pas pu m’empêcher de prolonger ce contact. D’habitude nous n’étions pas très tactile tous les deux. Les contacts physiques n’était pas trop son truc, enfin sauf avec ses conquêtes, bien entendu. Je lui souris néanmoins, heureux de son soutien. Même si c’était aussi une torture.

je souris doucement car même tous les sentiments contradictoires que je ressentais envers lui, je sais parfaitement qu’il serait là pour moi, n’importe quand. Mais je ne peux pas rester trop longtemps en collocation avec lui.sinon j’allais devenir fou, fou de désir.

Mais je ne laissais rien paraître pour le moment, même si ça devient de plus en plus compliqué. Mon attention devait être encore plus accrue pour ne pas déraper. Mais là j’étais plus fragile qu’ordinaire. Je serais enclin à me laisser surpasser par mes sentiments.

Mais j’avais besoin d’un alcool plus corsé, plus fort. Fatale erreur que j’ignore encore pour le moment. J’avais juste besoin d’oublier ces mots qui tournent sans cesse dans ma tête. L’alcool n’allait pas tarder à me faire tourner la tête, deux soirées alcoolisés de suite n’allait pas me réussir. Je soupire en nous servant deux verres.

Je trinque avec lui avant de le boire d’une seule gorgée, appréciant la brulure de l’alcool. Je me ressers dès le verre vide « à ma nouvelle vie. »

Je soupire doucement avant d’éclater de rire. Il n’y a que lui pour avoir cette vision de la vie de célibataire. « Je ne sais pas pourquoi mais je t’imagine bien faire ça par contre. Mais ce n’est pas trop le genre de vie qui m’intéresse. »

J’étais bien différent de lui pour cela.une vie frivole ne me convenait absolument pas. Et pourtant je suis attiré par mon contraire. Je qualifiais toujours cela de bizarrerie de la vie. mais, maintenant que j’y fais face, je trouve cela tout à fait normal.

Je réfléchis à ce qu’il me demande. J’aurais bien des raisons inavouables de profiter cette vie de célibataire. Je termine et me ressert un troisième verre, je n’ai pas l’intention de me stopper. L’alcool me monte à la tête, m’étourdis un peu. Heureusement je ne bois plus quand il m’énonce une vérité. « C’est vrai. » je fais tourner le liquide dans mon verre en l’observant à la dérobée. Rien qu’une fois… Je peux profiter une fois.

Je décide d’arrêter de réfléchir et d’agir. Je pose mon verre sur la table basse une fois vide. Elijah se tourne vers moi, je prends presque ça comme un signe. Je stoppe mon cerveau en posant soudainement mes lèvres contre les siennes.


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


 For now, I'm embarrassed.  - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
For now, I'm embarrassed.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 21Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 12 ... 21  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: