Partagez
 
 
 

 Cœurs ennemis ♣ Elsy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 13 ... 21  Suivant
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1090
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
Narnia

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 5 Empty


Elisabeth Dubois
J'ai 26 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis résistante et je m'en sors pas bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Elisabeth est née au sortir de la première guerre mondiale, quelques mois après le retour du front de son paternel. Elle a alors grandit à Paris. A l’âge de seize ans, rêveuse devant le succès d’Augusta Dejerine-Klumpke, qui en 1886 avait été la première femme interne aux hôpitaux de Paris puis devant celui de Marie Curie en 1922 qui devint membre de l’académie de médecine, la jeune femme décida de devenir, elle aussi, chirurgien.

Accomplissant son rêve, elle entame des études en chirurgie... Et puis sa vie changea du tout au tout, en 1940. Face aux déclarations du général de Gaule et de Pétain, la jeune femme fit savoir à son instructeur qu’elle quittait la médecine. Surprit, la pressant de question, il finit par découvrir qu'elle souhaitait, comme lui, entrer dans la résistance. C'est ainsi qu'elle est devenue espionne. Son réseau se sert de son joli minois, innocent, pour soutirer des informations.


Iga Wysocka :copyright:️ eunoia
Elle avait accepté l'invitation à dîner d'un allemand. Elle ne savait toujours pas ce qui lui avait prit. Même si, en effet, ce n'était pas n'importe quel allemand. Depuis la dernière fois elle avait largement eut le temps de faire plus ample connaissance avec l'officier Matthias Heidegger, le rencontrant par hasard dans les rues de Paris parfois, lui cachant bien souvent que s'il la croisait, c'est qu'elle faisait ce qu'elle avait à faire pour le compte de la résistance, c'est à dire espionner les allemands, leurs allées et venus, s'infiltrer parfois dans quelques bâtiments publics en prétendant être une autre... Mais le fait était que, depuis la fameuse nuit où il l'avait raccompagné jusqu'à sa porte, ils avaient eut l'occasion de parler d'avantage. Et elle avait put se rendre compte, finalement, qu'Allemand ou français, cela ne faisait pas une grande différence. Elle avait apprit que, lui aussi, avait eut des rêves autrefois, que la guerre ne lui avait pas parmi d'atteindre et, parfois, quand il parlait de sa vie dans l'armée allemande, il lui semblait sentir comme du regret dans sa voix. Comme si rejoindre l'armée et servir son pays n'était pas exactement ce à quoi il s'attendait. Elle se faisait sûrement des idées, cependant.

Rentrant tôt de sa journée d'observation, pour une fois, la demoiselle se hâte de se préparer après avoir jeté un coup d’œil à l'heure. Un coup d’œil inutile comme la vieille pendule fixée au mur s'est arrêtée sur le coup des quinze heures. La demoiselle peste, comme il lui est impossible de savoir qu'elle heure il est. Jetant un coup d'oeil par la fenêtre, elle tourne le regard vers le soleil pour jauger de sa position, se donnant une idée plus ou moins exacte de l'heure qu'il peut être, avant de commencer à se préparer en vue de sa sortie.

Quand elle quitte son adresse, pour se diriger rue du pont Louis-Philippe où elle prétend toujours habiter, une légère appréhension s'insinue en elle, appréhension qui disparaît quand elle peut se glisser, l'air de rien, dans la rue, remontant ensuite jusqu'à leur point de rendez-vous, auquel ils arrivent presque en même temps.

«- Bonsoir» souffle-t-elle à son tour.

Comme ils se mettent en route pour atteindre le restaurant, le silence tombe entre eux et elle recommence à songer que la soirée sera peut-être gênante, bien qu'elle espère que cela ne soit pas le cas, sans quoi le dîner risque d'être long. Mais il rompt finalement le silence, pour engager la conversation.

«- Oui, d'autant plus qu'elle était relativement courte. Quelques soins par-ci, par-là, c'est tout. Et la vôtre ?» s'enquit la demoiselle.


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 797
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 5 Empty


Matthias
Heidegger

J'ai 27 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis officier de l'armée allemande et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Matthias est un jeune officier allemand , né en 1917. Né à Dortmund , il fait partie de ces jeunes allemands qui ont perdu un proche ou plus au sortir de la grande guerre. Surtout , il grandit dans la honte et la crise économique et sociale qu’entraînent le Traité de Versailles. Sa famille souffre énormément de la crise des années 30. Hitler et toutes ses belles promesses le touchent comme beaucoup de jeunes de son âge. Oh , il se rendra compte de son erreur rapidement. Malheureusement , la guerre arrive et le voilà en France où ses convictions ont chuter depuis longtemps.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 5 60B5


Paul Welsey :copyright:️ NOM CRÉATEUR

Notre situation me paraît toujours aussi étrange. Anormale , dans le contexte actuel. Pourtant , je me détend à l'instant où la jeune femme me répond. La gêne devrait disparaître au fur et à mesure de la soirée. Je l'espère , en tout cas.

"Ma journée était plutôt longue à vrai dire. Assez routinière."

J'évite de lui confier que j'avais surtout hâte d'être à ce soir , pour la revoir. Je ne veux pas la mettre mal à l'aise , surtout si elle a accepté mon invitation par pure politesse. Ce ne serait pas tellement étonnant , à vrai dire.
Néanmoins , je me permets de lui adresser un sourire sincère et d'ajouter :

"Je suis heureux que vous ayez accepté mon invitation."

Le chemin jusqu'au restaurant que j'ai choisi n'est pas très long. J'ai essayé d'en trouver un , plutôt accueillant en cette periode certes , mais où il n'y aurait pas non plus foule. Je veux qu'on soit tranquille ce soir , pas dérangé par nos connaissances respectives un peu trop curieuses.
Nous arrivons au bout de quelques minutes au lieu que j'ai choisi. L'endroit est effectivement calme , ce qui achève de me détendre. Désormais , assis en face d'Alice , il n'est plus trop possible d'éviter de nous regarder. Même si la gêne s'est dissipée, je ne suis pas habitué à ce genre de situation. Au bout d'un petit moment je relance la conversation :

"Vous savez déjà ce que vous allez prendre ?"


Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 5 Tumblr_p32y9kIWAe1rourwbo4_r1_540
《You are the one I was meant to find.》
Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1090
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
Narnia

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 5 Empty


Elisabeth Dubois
J'ai 26 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis résistante et je m'en sors pas bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Elisabeth est née au sortir de la première guerre mondiale, quelques mois après le retour du front de son paternel. Elle a alors grandit à Paris. A l’âge de seize ans, rêveuse devant le succès d’Augusta Dejerine-Klumpke, qui en 1886 avait été la première femme interne aux hôpitaux de Paris puis devant celui de Marie Curie en 1922 qui devint membre de l’académie de médecine, la jeune femme décida de devenir, elle aussi, chirurgien.

Accomplissant son rêve, elle entame des études en chirurgie... Et puis sa vie changea du tout au tout, en 1940. Face aux déclarations du général de Gaule et de Pétain, la jeune femme fit savoir à son instructeur qu’elle quittait la médecine. Surprit, la pressant de question, il finit par découvrir qu'elle souhaitait, comme lui, entrer dans la résistance. C'est ainsi qu'elle est devenue espionne. Son réseau se sert de son joli minois, innocent, pour soutirer des informations.


Iga Wysocka :copyright:️ eunoia
Comme ils marchent en direction du restaurant, les questions un peu bateau sont de rigueur, témoins de la gêne de l'allemand comme de la française. Elisabeth av ait conscience que, si le tableau était devenu habituel dans les rues de Paris, il dérangeait bien des français. La haine, naturellement, comme la rancœur, ne pouvaient rendre ce genre de scènes tolérables. Personne ne cherchait à comprendre les allemands, ou très peu, beaucoup ne voyaient pas qu'ils étaient, finalement, des humains comme les autres. Et Elisabeth ne pouvait blâmer personne car si ses rencontres avec Matthias lui avaient ouverts les yeux, elle devait bien admettre avoir, au commencement, eut le même comportement à l'égard des germains.

Comme son interlocuteur avoue que la journée lui a été longue et malheureusement routinière, la demoiselle ne peut que comprendre ce qu'il veut dire, sans le dire. Il a eut à surveiller des français, les interroger, les surveiller et peut-être même en arrêter qu'il aura trouvé trop suspect. En sommes il devait avoir fait ce qu'il faisait le jour même de leur rencontre. Pour avoir été la cible de ses doutes et de ses questions, elle se souvenait parfaitement de quel genre de travail c'était. Et si elle s'en était bien sortie pour sa part, l'épisode semblant bien loin à présent, ce n'était pas le cas de tous.

Comme il se dit heureux que la demoiselle l'accompagne, cette dernière se fend d'un sourire. Ne pouvant décemment pas dire qu'elle avait accepté à sa plus grande surprise, elle choisit une autre voie, bien plus surprenante mais toute aussi vraie.

«- Je suis heureuse que vous l'ayez fait.»

Matthias Heidegger avait déjoué tout ses pronostics sur les allemands, tout ce qu'elle croyait d'eux. Cette rencontre, cette invitation, en était la preuve finale, car elle l'avait accepté et, à vrai dire, avait été assez tout aussi surprise qu'heureuse en l'entendant la formuler. Et l'endroit qu'il avait choisit était charmant, comme elle peut le voir en arrivant. Un endroit calme qui limiterait le risque de croiser, pour l'un comme pour l'autre, une connaissance qu'il préférerait ne pas voir. Accueillant. Ne restait qu'à souhaiter que l'on y mange bien. La carte, déjà, met l'eau à la bouche et l'allemand ne tarde pas à la questionner sur son choix potentiel.

«- Hé bien je suis assez tentée par le coq au vin.» répond-elle en relevant la tête dans sa direction. «Vous... avez besoin de conseils, peut-être ?»

Ou pas. Comme bien des restaurants, celui-ci avait sacrifié nombre de plats français pour proposer d'autres plats, venus d'Allemagne ceux-ci. En ces temps, leur fréquentation était assurée, pour une bonne moitié, par les envahisseurs.


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 797
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 5 Empty


Matthias
Heidegger

J'ai 27 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis officier de l'armée allemande et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Matthias est un jeune officier allemand , né en 1917. Né à Dortmund , il fait partie de ces jeunes allemands qui ont perdu un proche ou plus au sortir de la grande guerre. Surtout , il grandit dans la honte et la crise économique et sociale qu’entraînent le Traité de Versailles. Sa famille souffre énormément de la crise des années 30. Hitler et toutes ses belles promesses le touchent comme beaucoup de jeunes de son âge. Oh , il se rendra compte de son erreur rapidement. Malheureusement , la guerre arrive et le voilà en France où ses convictions ont chuter depuis longtemps.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 5 60B5


Paul Welsey :copyright:️ NOM CRÉATEUR

Elle est heureuse que je l'ai invité. L'information met un petit moment pour remonter jusqu'à mon cerveau mais je ne peux que sourire à l'idée. J'avais du mal à m'enlever l'idée qu'elle avait accepté uniquement par peur ou politesse envers un allemand. Je n'en suis que plus soulagé et détendu.

Le restaurant est en effet calme et je ne vois aucune personne que je ne souhaite pas rencontrer ce soir. La carte propose différents plats , beaucoup de mon pays évidement afin de nous contenter. C'est vrai que ça ne me déplait pas , ça me fait toujours penser à chez moi et à ma mère et ma soeur que j'ai laissé derrière. En même temps , j'imagine pourquoi ça irrite les français. Je l'imagine assez bien même.
Je relève la tête de la carte lorsque Alice répond. C'est vrai qu'il reste quelques plats français tout de même. Je ne m'y connais pas du tout , assez logiquement.

"Et bien oui , je ne suis pas un spécialiste dans ce domaine. Je prends toujours trop de temps à me décider .Qu'es ce que vous me conseillez ?"

Elle s'y connaît forcément bien plus que moi. Mais , même chez moi en Allemagne, je n'étais pas un fou de cuisine. Ma mère cuisinait toujours des repas simples avec les moyens du bord. Avant d'être en France , je ne mangeais pas dans ce genre d'endroit. Peut être que si mon père n'était pas mort lors de la grande guerre , ça aurait été différent...

"Je fais confiance à votre jugement" , j'ajoute avec un sourire en reposant la carte à côté de mon verre.


Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 5 Tumblr_p32y9kIWAe1rourwbo4_r1_540
《You are the one I was meant to find.》
Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1090
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
Narnia

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 5 Empty


Elisabeth Dubois
J'ai 26 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis résistante et je m'en sors pas bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Elisabeth est née au sortir de la première guerre mondiale, quelques mois après le retour du front de son paternel. Elle a alors grandit à Paris. A l’âge de seize ans, rêveuse devant le succès d’Augusta Dejerine-Klumpke, qui en 1886 avait été la première femme interne aux hôpitaux de Paris puis devant celui de Marie Curie en 1922 qui devint membre de l’académie de médecine, la jeune femme décida de devenir, elle aussi, chirurgien.

Accomplissant son rêve, elle entame des études en chirurgie... Et puis sa vie changea du tout au tout, en 1940. Face aux déclarations du général de Gaule et de Pétain, la jeune femme fit savoir à son instructeur qu’elle quittait la médecine. Surprit, la pressant de question, il finit par découvrir qu'elle souhaitait, comme lui, entrer dans la résistance. C'est ainsi qu'elle est devenue espionne. Son réseau se sert de son joli minois, innocent, pour soutirer des informations.


Iga Wysocka :copyright:️ eunoia
Accepter l'invitation de l'allemand était un peu étrange, quand on connaissait les sentiments de la demoiselle à l'égard des envahisseurs. Ces derniers faisaient tant de tord au pays que la jolie français était loin de les apprécier, pour ne pas dire qu'elle les détestait. Depuis que la guerre avait débuté, elle l'avait montré à de nombreuses reprises comme elle travaillait pour la résistance, décidée à œuvrer pour la libération de son pays et la chute du régime de Vichy. Qu'elle accepte donc de dîner avec un allemand, sans que cela ne relève d'une quelconque mission qu'on lui aurait confié était donc pour le moins surprenant. En réalité, Élisabeth n'avait jamais pensé une telle l'occasion se présenterait un jour. Toutefois, la jeune femme qui détestait les Allemands au début de la guerre, commençait à relativiser. Au moins pour le cas de l'officier Heidegger. A force de le rencontrer, d'échanger quelques mots avec ce dernier, il lui apparaissait que tout les allemands n'étaient pas à mettre dans le même panier. Et elle avait même été, c'est vrai, heureuse qu'il lui propose finalement ce rendez-vous, quoiqu'elle nourrisse tout de même quelques appréhensions.

Installés dans le restaurant, la jeune femme se perd dans la carte. Pour être honnête, elle n'avait jamais mangé dans un restaurant dans sa vie, ou si rarement. Elle était jeune quand la guerre avait éclaté, et n'avait pas tant d'argent pour le dépenser dans un tel luxe. Pourtant elle ne peut s'empêcher de songer, devant les plats, qu'ils ne devaient pas être, avant la guerre, si majoritairement germaniques, ce qui était le cas aujourd'hui. Pourtant, l'homme accepte son aide quand elle propose de le conseiller.

«- Hé bien je vous conseillerais le coq au vin, le navarin d'agneau ou le veau marengo.» suggère la demoiselle comme il dit s'en remettre à son choix et lui faire confiance. «Vous connaissez quelques plats français, en avez déjà goûté ?» s'enquit-elle, l'air curieux, alors même qu'elle n'a jamais rien mangé d'allemand.


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 797
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 5 Empty


Matthias
Heidegger

J'ai 27 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis officier de l'armée allemande et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Matthias est un jeune officier allemand , né en 1917. Né à Dortmund , il fait partie de ces jeunes allemands qui ont perdu un proche ou plus au sortir de la grande guerre. Surtout , il grandit dans la honte et la crise économique et sociale qu’entraînent le Traité de Versailles. Sa famille souffre énormément de la crise des années 30. Hitler et toutes ses belles promesses le touchent comme beaucoup de jeunes de son âge. Oh , il se rendra compte de son erreur rapidement. Malheureusement , la guerre arrive et le voilà en France où ses convictions ont chuter depuis longtemps.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 5 60B5


Paul Welsey :copyright:️ NOM CRÉATEUR

Elle me propose trois plats dont celui qu'elle a elle-même choisie. Et , évidement c'est celui que je prend à mon tour lorsque le serveur vient s'enquérir de notre commande. Je me demande si ce jeune homme relève le fait que j'ai pris un plat français , le même que la femme qui m'accompagne. S'il la noté, il n'en dit rien et nous laisse rapidement seuls.

"Je n'ai pas eu l'occasion de goûter à des plats français pour être honnête. Je n'ai pas eu beaucoup de temps libre au début et je dois vous avouer que quand je pouvais , je recherchais à retrouver les saveurs de chez moi."

Manger des plats allemands contribue parfois à me donner la sensation que je n'ai pas quitté ma ville natale , que ma vie n'est pas complètement partie en vrille. La magie peut opérer quelques secondes , avant que je ne me rappelle que je suis engagé pour mon pays et que je marche dans les rues de Paris.
J'imagine que c'est sans doute pour cela que les cuisiniers se sont de plus en plus mis à proposer des plats germaniques. Pour se faire bien voir et que le mal du pays diminue pour les plus nerveux d'entre nous.

"Je suppose que vous n'avez jamais rien mangé d'allemand ?"

Disons que ça ne m'étonnerait pas. Les français ne sont sans doute pas favorables à cet envahissement de leur culture. Et , même si Alice se montre sympathique avec moi , je ne suis pas stupide au point de penser qu'elle est heureuse de la situation. J'espère juste qu'elle a l'intelligence de ne pas s'en mêler plus que nécessaire.


Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 5 Tumblr_p32y9kIWAe1rourwbo4_r1_540
《You are the one I was meant to find.》
Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1090
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
Narnia

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 5 Empty


Elisabeth Dubois
J'ai 26 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis résistante et je m'en sors pas bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Elisabeth est née au sortir de la première guerre mondiale, quelques mois après le retour du front de son paternel. Elle a alors grandit à Paris. A l’âge de seize ans, rêveuse devant le succès d’Augusta Dejerine-Klumpke, qui en 1886 avait été la première femme interne aux hôpitaux de Paris puis devant celui de Marie Curie en 1922 qui devint membre de l’académie de médecine, la jeune femme décida de devenir, elle aussi, chirurgien.

Accomplissant son rêve, elle entame des études en chirurgie... Et puis sa vie changea du tout au tout, en 1940. Face aux déclarations du général de Gaule et de Pétain, la jeune femme fit savoir à son instructeur qu’elle quittait la médecine. Surprit, la pressant de question, il finit par découvrir qu'elle souhaitait, comme lui, entrer dans la résistance. C'est ainsi qu'elle est devenue espionne. Son réseau se sert de son joli minois, innocent, pour soutirer des informations.


Iga Wysocka :copyright:️ eunoia
Alors que la jeune femme le questionne sur sa consommation de plats français, elle n'est pas vraiment surprise de découvrir qu'il n'en a encore jamais goûté. Ce soir est donc pour lui une grande première, comme il vient de commander la même chose qu'elle. Entre le manque de temps et le souhait de pouvoir retrouver, sitôt que possible, les saveurs familières de la cuisine allemande, il n'avait put essayer plus tôt. La demoiselle hoche la tête.

«- Il faudra songer à réparer cela...» remarque la jeune femme. «Et le coq au vin est une bonne entrée en matière.»

Même si des plats traditionnels français, il en existait dit-on toute une ribambelle, chaque régions aillant ses propres recettes, sa propre culture. Et même ses propres fromages. Un met largement apprécié dans tout le pays, pour ce qu'elle en savait. Et en même temps, elle était loin du compte quand elle essayait de supposer combien de variétés il pouvait y en avoir.

«- Mais je comprends.»

Quand ils étaient libres de ne pas manger des plats insipides dans une quelconque cantine, ils devaient être nombreux à préférer retrouver les saveurs du pays, plutôt que de s'intéresser à celles de la terre conquise. Inversement, elle n'avait pas non plus goûté de nourriture allemande. L'homme ne se trompe pas quand il le suppose, effectivement. A vrai dire, même si l'idée lui avait traversé l'esprit, les occasions auraient manqués.

«- Non en effet. Je dois bien avouer que j'ai rarement l'occasion de manger dans un restaurant.» avoue la demoiselle.

Et rarement était peut-être encore trop faible. C'était après tout un luxe, un luxe pour lequel la demoiselle n'avait tout simplement pas les moyens. Quand à s'intéresser de près ou de loin à quelque chose d'allemand, ça avait été difficile pour elle. Jusqu'à lui.


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 797
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 5 Empty


Matthias
Heidegger

J'ai 27 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis officier de l'armée allemande et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Matthias est un jeune officier allemand , né en 1917. Né à Dortmund , il fait partie de ces jeunes allemands qui ont perdu un proche ou plus au sortir de la grande guerre. Surtout , il grandit dans la honte et la crise économique et sociale qu’entraînent le Traité de Versailles. Sa famille souffre énormément de la crise des années 30. Hitler et toutes ses belles promesses le touchent comme beaucoup de jeunes de son âge. Oh , il se rendra compte de son erreur rapidement. Malheureusement , la guerre arrive et le voilà en France où ses convictions ont chuter depuis longtemps.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 5 60B5


Paul Welsey :copyright:️ NOM CRÉATEUR

Si la jeune femme comprend pourquoi j'essaye de retrouver les saveurs de mon pays , elle a raison sur le fait qu'effectivement, je devrai penser à améliorer ma culture de la cuisine française. Et de toute ce qui touche à la culture française , d'ailleurs. Ah bon ? Et pourquoi je ferai ça ?
Pour avoir des sujets de conversations avec Alice , bien entendu. M'intéresser à tout ce que mes semblables dénigrent ne pourrait que me rapprocher d'elle , n'est ce pas ? Soyons honnêtes, je ne l'invite pas au restaurant pour que notre relation reste aussi formelle. Certes , je n'ai pas de mauvaise intentions , peut être juste des espérances irrationnelles.

D'après elle , le coq au vin est une bonne entrée en matière et je lui fais confiance sur ce sujet. Je n'ai pas idée de l'ensemble de la culture culinaire française mais je sais qu'elle est vaste et très diversifiée. J'en trouverai presque dommage que l'on essaye de l'effacer mais pour le coup je dois avouer que c'est à notre avantage et je peux difficilement m'y opposer.
Comme moi , ce n'est pas une habituée des restaurants.

"Je ne mangeais pas non plus régulièrement au restaurant avant...avant tout cela..." , j'ajoute, tentant de masquer ma gêne face à l'idée que ça reste un point positif de la guerre , en ce qui me concerne. Enfin , je veux dire que j'ai évolué dans la hiérarchie, si on peut dire ça comme ça et que ça m'a ouvert certains avantages. Bien entendu , j'echangerai tout cela contre un retour au pays.

"Peut être que vous pourriez envisager , si vous le souhaitez bien sûr, de goûter à quelque chose d'allemand...la prochaine fois."

Je garde un sourire aux lèvres mais j'ai sûrement un peu rougi à cette parole. J'imagine bien que ma culture , pour des raisons évidentes , ne l'intéresse pas mais ça reste mon identité alors je n'ai pas pu m'en empêcher.
La prochaine fois. J'ai osé le dire car j'espère qu'il y en aura une.
Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1090
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
Narnia

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 5 Empty


Elisabeth Dubois
J'ai 26 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis résistante et je m'en sors pas bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Elisabeth est née au sortir de la première guerre mondiale, quelques mois après le retour du front de son paternel. Elle a alors grandit à Paris. A l’âge de seize ans, rêveuse devant le succès d’Augusta Dejerine-Klumpke, qui en 1886 avait été la première femme interne aux hôpitaux de Paris puis devant celui de Marie Curie en 1922 qui devint membre de l’académie de médecine, la jeune femme décida de devenir, elle aussi, chirurgien.

Accomplissant son rêve, elle entame des études en chirurgie... Et puis sa vie changea du tout au tout, en 1940. Face aux déclarations du général de Gaule et de Pétain, la jeune femme fit savoir à son instructeur qu’elle quittait la médecine. Surprit, la pressant de question, il finit par découvrir qu'elle souhaitait, comme lui, entrer dans la résistance. C'est ainsi qu'elle est devenue espionne. Son réseau se sert de son joli minois, innocent, pour soutirer des informations.


Iga Wysocka :copyright:️ eunoia
Si les Allemands entendent rester longtemps en France, il serait peut-être bon qu'ils pensent à découvrir leur culture. Mais ça ne semblait pas être au programme pour beaucoup, soit car le temps pour cela leur manquait, soit car c'était la nostalgie de leur pays qui prenait le dessus. Mais elle ne pouvait pas vraiment le leur reprocher, Elisabeth, malgré toute la colère qu'elle avait à les voir envahir le pays. Elle ne pouvait pas le leur reprocher pour la simple et bonne raison que les français n'essayaient pas d'avantage de s'intéresser à la culture allemande, loin de là. Au final ils vivaient tous dans le même pays, pour des raisons diverses, mais personne n'essayait de comprendre un peu mieux l'autre peuple. Et dans un même temps c'était une chose assez normale dans la guerre, probablement. Les vainqueurs entendaient imposer leur culture aux vaincus, quand les vaincus voulaient absolument conserver la leur, celle dont ils avaient l'habitude.

Mais ce soir, Matthias faisait l'effort, avouant à vrai dire qu'il ne mangeait pas régulièrement au restaurant, lui non plus, avant que la guerre n'éclate. Comme elle-même n'avait put, pour les mêmes raisons, goûter à des plats allemands. Peu importe. L'homme semblait accepter de découvrir un peu plus leur pays au travers de sa gastronomie. Il devait absolument réparer cette erreur de ne pas avoir encore goûté à des plats français. Et le coq au vin était un bon début, elle en était persuadée. Ne restait qu'à espérer que le plat soit à son goût, pour transformer l'essaie. Mais puisqu'il fait un effort... il ne tarde pas à demander le même de la part de la française... Tout en laissant penser qu'il y aurait une prochaine fois. Une prochaine fois qu'il propose en même temps qu'il l'évoque, d'une certaine façon.

«- Pourquoi pas.»

Accepter de goûter à la nourriture d'un pays, n'était-ce pas accepter déjà un peu de sa culture ? Elisabeth chasse cette idée de sa tête. Ce ne sont pas les allemands, que la jeune femme accepte. Ce n'est que lui. Et elle a envie de lui faire plaisir.


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 797
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 5 Empty


Matthias
Heidegger

J'ai 27 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis officier de l'armée allemande et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Matthias est un jeune officier allemand , né en 1917. Né à Dortmund , il fait partie de ces jeunes allemands qui ont perdu un proche ou plus au sortir de la grande guerre. Surtout , il grandit dans la honte et la crise économique et sociale qu’entraînent le Traité de Versailles. Sa famille souffre énormément de la crise des années 30. Hitler et toutes ses belles promesses le touchent comme beaucoup de jeunes de son âge. Oh , il se rendra compte de son erreur rapidement. Malheureusement , la guerre arrive et le voilà en France où ses convictions ont chuter depuis longtemps.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 5 60B5


Paul Welsey :copyright:️ NOM CRÉATEUR

Pourquoi pas. Elle n'a pas dit non. Mais , ce n'est pas un oui non plus. J'en suis néanmoins heureux. C'est un point positif , qu'elle accepte de me revoir en est déjà un. Concernant ma culture...Et bien peu importe , si elle n'y ai pas encore prête . Je ne peux que comprendre et je ne voudrai pas la mettre mal à l'aise. Je ne sais pas exactement ce que la guerre lui a pris , ses études elle m'a confié , mais sûrement d'autre chose encore. Je ne peux pas lui demander de déjà , nous voir autrement que comme des ennemis , j'en ai bien conscience.

Les plats arrivent enfin. Le coq au vin sent effectivement très bon. Je goûte et suis agréablement surpris. Les saveurs sont très différents de ce que je connais mais ça ne me déplait pas , au contraire. Je souris à Alice.

"Vous avez raison , c'est très bon. Merci pour le conseil."

Il est sûr qu'il me faudra un peu de temps avant d'accepter que la France a autre chose à nous offrir que ce qu'on en fait maintenant. Enfin , si l'on reste encore longtemps...
J'éviterai aussi , bien entendu , de vanter ce plat à mes camarades. Dans le meilleur des cas , ils trouveraient ça drôle mais mes supérieurs pourraient trouver ça suspect et , je préfère éviter de me mettre la hiérarchie à dos , surtout en ce moment. Les choses se passent plutôt bien pour moi , je me fais bien voir , comme on dit alors je vais prendre soin de ne pas tout gâcher.

"Alors... Est ce que vous avez toujours vécu à Paris ?"

La France est vaste , elle pouvait très bien venir d'une autre région à l'origine , et , je veux bien sûr en apprendre plus sur elle.


Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 5 Tumblr_p32y9kIWAe1rourwbo4_r1_540
《You are the one I was meant to find.》
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Cœurs ennemis ♣ Elsy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 21Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 13 ... 21  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers historique :: Contemporain-
Sauter vers: