-20%
Le deal à ne pas rater :
Charmast Batterie Externe 23800mAh 4 Sorties et 2 Entrées
23.99 € 29.99 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 Cœurs ennemis ♣ Elsy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 27, 28, 29  Suivant
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1223
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
vol de nez

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 28 Empty

F8bL2CH.png
Elisabeth Dubois
J'ai 27 ans et je vis à Dortmund, Allemagne. Dans la vie, je suis ancien étudiante en médecine et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureuse et je le vis plutôt bien.

Elisabeth est née au sortir de la première guerre mondiale, quelques mois après le retour du front de son paternel. Elle a alors grandit à Paris. A l’âge de seize ans, rêveuse devant le succès d’Augusta Dejerine-Klumpke, qui en 1886 avait été la première femme interne aux hôpitaux de Paris puis devant celui de Marie Curie en 1922 qui devint membre de l’académie de médecine, la jeune femme décida de devenir, elle aussi, chirurgien.

Accomplissant son rêve, elle entame des études en chirurgie... Et puis sa vie changea du tout au tout, en 1940. Face aux déclarations du général de Gaule et de Pétain, la jeune femme fit savoir à son instructeur qu’elle quittait la médecine. Surprit, la pressant de question, il finit par découvrir qu'elle souhaitait, comme lui, entrer dans la résistance. C'est ainsi qu'elle est devenue espionne. Son réseau se sert de son joli minois, innocent, pour soutirer des informations.

Après la défaite de l'Allemagne, et sa relation avec Matthias, un officier Allemand, Lizzie est dénoncée pour trahison par l'agent des postes. Emmenés comme d'autres coupables d'amour avec l'ennemi, la jeune femme est tondue et humiliée en place publique suite à quoi elle quitte la France pour retrouver Matthias.


Iga Wysocka :copyright:️ eunoia

S'acclimater à la vie en Allemane ne serait sûrement pas des plus faciles pour Elisabeth. La barrière de la langue ne manquerait pas de lui compliquer largement la tâche, comme elle est incapable de comprendre quoi que ce soit si son cher et tendre ne lui fait pas la traduction de tout ce qui se dit. Pour vivre ici, pour pouvoir se sentir utile, pour ne pas se sentir comme un poids et ne pas se sentir perdue, il faudrait que la demoiselle apprenne la langue allemande, comme Matthias avait lui-même apprit le français. S'il avait put le faire en quelques années, elle devait en être capable aussi, au moins pour comprendre l'essentiel. Mais elle n'avait pas des années devant elle, loin de là, sans quoi la vie ici serait longue. Très longue. Elle viendrai à manquer de sociabilité.

Quittant la table, aidant à la débarrasser, la jeune femme suit bientôt l'Allemand dehors, non sans remarquer les regards de sa mère et la réaction de Matthias, qu'elle ne comprend pas comme il parle en allemand. Cela devait avoir rapport à elle, à eux. Mais la jeune femme met quelques minutes à comprendre que ce sont les cancans qui inquiètent la mère de famille alors que les voisins pourraient trouver à redire sur la présence de la Française chez eux. Pire encore si elle se promenait la nuit seule dehors avec un homme. En France ou en Allemagne, ce genre de choses ne changeaient pas. C'était toujours la même rengaine. Pourtant à Paris, ils avaient eut la chance d'être relativement libres, tous les deux.

Matthias s'éloignant de la maison, sa mère sur le perron, Lizzie lui emboîte le pas, s'assaillant dans l'herbe avec lui au bout de quelques minutes de promenade. Là, ils étaient bien. Et les étoiles dessinaient un charmant plafond au-dessus de leurs têtes. Presque comme en France. Mais pas tout à fait. Ces champs étaient loin de rappeler Paris. Cela avait son charme, aussi.

"- J'imagine que cela finira par venir." souffle-t-elle. "Il me faudra apprendre." note-t-elle.

Et il propose de l'aider. Oui. Elle aurait évidemment besoin de lui pour cela. Mais il détourne bien vite l'attention de la demoiselle, s'attardant sur ses cheveux. Bien sûr qu'ils avaient changés. C'était une perruque. Seulement, elle ne pouvait pas le lui dire. Elle ne pouvait pas lui avouer ce qui lui était arrivé pour qu'elle quitte la France. Il ne pouvait pas se sentir responsable de ça. Elle ne le voulait pas. Elle devait trouver une excuse, un mensonge, n'importe quoi. Même si elle ne voulait plus lui mentir. Même si c'était supposé être terminé depuis qu'il avait découvert sa véritable identité.

"- Ah ? Peut-être. Ils éclaircissent toujours avec l'été, le soleil... Et puis tu ne m'as pas vu depuis longtemps."


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 987
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 28 Empty

210203065301880367.png
Matthias
Heidegger

J'ai 28 ans et je vis à Dortmund, Allemagne. Dans la vie, je suis un ancien officier de l'armée allemande , désormais fermier et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux d'une belle française et je le vis plutôt bien.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 28 3191486607_1_2_ybLBk4XU

Matthias est un jeune officier allemand , né en 1917. Né à Dortmund , il fait partie de ces jeunes allemands qui ont perdu un proche ou plus au sortir de la grande guerre. Surtout , il grandit dans la honte et la crise économique et sociale qu’entraînent le Traité de Versailles. Sa famille souffre énormément de la crise des années 30. Hitler et toutes ses belles promesses le touchent comme beaucoup de jeunes de son âge. Oh , il se rendra compte de son erreur rapidement. Malheureusement , la guerre arrive et le voilà en France où ses convictions ont chuter depuis longtemps.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 28 60B5


Paul Welsey (c) Lullaby

Elisabeth consent à beaucoup de sacrifices en étant venu ici. Je ne pensais pas qu'elle viendrait du reste. Nous avions toujours convenu que ce serait moi qui tenterait de revenir à Paris sitôt la situation plus propice. Il en a toujours été ainsi.
Certes , elle m'a régulièrement dit que cela empirait à Paris , mais je n'imaginais pas qu'elle prendrait une telle décision si rapidement. C'est vrai qu'il n'aurait pas été prudent de m'en parler , mais tout de même...La voilà contrainte à apprendre ma langue , et je sais bien que ça ne la ravit guère. Venir chez l'ennemi lui demande déjà beaucoup , là où moi j'ai finis par apprendre la langue en côtoyant les français :

"Bien sûr. Je ne doute pas de tes capacités."

Je pense avoir enfin remarqué ce qui me perturbait chez elle.
Ses cheveux. Ils ont quelque chose de changé , bien que je ne sois pas sûr de quoi exactement. Après tout , ma mémoire peut me trahir tout comme elle me le fait remarquer.
Cela dit...elle semble tendue , n'est ce pas ? Puis , je ne peux pas me tromper à ce point , si ? Je vois bien qu'il y a quelque chose de sensiblement différents , et je m'énerve de ne pas savoir quoi précisément. Cela faciliterait les choses que je mette le doigts dessus :

"Je ne parlais pas forcément de la couleurs..." , je remarque doucement en prenant une de ses mèche de cheveux entre mes doigts. "C'est vrai , je ne t'ai pas vu depuis longtemps , mais j'ai ce sentiment fort en moi que tu as quelque chose de changé. Peut être que je me trompe , oui. Mais je m'interroge sur quantité de choses..." , je continue en la regardant toujours. "Ai-je raison de m'inquiéter  , de me questionner ?"
Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1223
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
vol de nez

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 28 Empty

F8bL2CH.png
Elisabeth Dubois
J'ai 27 ans et je vis à Dortmund, Allemagne. Dans la vie, je suis ancien étudiante en médecine et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureuse et je le vis plutôt bien.

Elisabeth est née au sortir de la première guerre mondiale, quelques mois après le retour du front de son paternel. Elle a alors grandit à Paris. A l’âge de seize ans, rêveuse devant le succès d’Augusta Dejerine-Klumpke, qui en 1886 avait été la première femme interne aux hôpitaux de Paris puis devant celui de Marie Curie en 1922 qui devint membre de l’académie de médecine, la jeune femme décida de devenir, elle aussi, chirurgien.

Accomplissant son rêve, elle entame des études en chirurgie... Et puis sa vie changea du tout au tout, en 1940. Face aux déclarations du général de Gaule et de Pétain, la jeune femme fit savoir à son instructeur qu’elle quittait la médecine. Surprit, la pressant de question, il finit par découvrir qu'elle souhaitait, comme lui, entrer dans la résistance. C'est ainsi qu'elle est devenue espionne. Son réseau se sert de son joli minois, innocent, pour soutirer des informations.

Après la défaite de l'Allemagne, et sa relation avec Matthias, un officier Allemand, Lizzie est dénoncée pour trahison par l'agent des postes. Emmenés comme d'autres coupables d'amour avec l'ennemi, la jeune femme est tondue et humiliée en place publique suite à quoi elle quitte la France pour retrouver Matthias.


Iga Wysocka :copyright:️ eunoia

Avec le temps, elle apprendrait sa langue. De toute façon, elle n'aurait pas vraiment le choix. Puisqu'elle devait vivre en Allemagne, elle ne savait encore combien de temps - et il était possible qu'elle n'en parte finalement jamais, qu'ils n'aillent pas s'installer en France - il fallait qu'elle apprenne à se débrouiller ici. Qu'elle apprenne à s'en sortir, à comprendre les gens, les choses qui l'entouraient. Puisque Matthias avez réussi à apprendre le français, elle devrait bien pouvoir apprendre l'allemand. De toute façon, il ne doutait pas de sa capacité et puis, il ne manquerai pas de l'aider. Elle en avait parfaitement conscience. Matthias ferait tout pour que cela se passe bien, il ferait tout pour que la jeune femme puisse s'acclimater à la vie ici. Elle en avait parfaitement conscience.

"- Il le faudra bien." souffle la demoiselle. "Je ne puis demeurer éternellement sans comprendre de quoi l'on me parle, ce que l'on raconte." remarque-t-elle. "Et tu ne pourras pas toujours le le traduire."

Non, il faudrait que la jeune femme apprenne à se débrouiller. Mais ça ne serait pas la première fois et elle était du genre dégourdie. Volontaire. Si elle voulait apprendre, elle finirait par savoir. Ce n'était pas possible autrement.

La jeune femme se raidit un peu comme Matthias s'intéresse et s'interroge au sujet de ses cheveux. La demoiselle a bel et bien changé oui et cela n'a rien à voir avec la mémoire du jeune homme, ainsi qu'elle espère le lui faire croire. Évidemment, ce n'était plus ses vrais cheveux. Elle portait une perruque et puisqu'il commence à tripoter ses mèches, la jeune femme espère qu'il ne la fera pas bouger par inadvertance. Elle ne voulait pas qu'il sache. Elle ne voulait pas l'inquiéter. Elle ne voulait pas qu'il culpabilise. Il n'avait rien à voir avec cela. Pourtant il se questionnait évidemment sur cette impression et sur son arrivée précipitée en France. Il ne pouvait en être autrement, bien qu'elle le voudrai.

"- Je vais bien." souffle-t-elle. "Et je suis ici, avec toi. N'est-ce pas le plus important ?" s'enquit la demoiselle en espérant détourner son attention de ses considérations.


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 987
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 28 Empty

210203065301880367.png
Matthias
Heidegger

J'ai 28 ans et je vis à Dortmund, Allemagne. Dans la vie, je suis un ancien officier de l'armée allemande , désormais fermier et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux d'une belle française et je le vis plutôt bien.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 28 3191486607_1_2_ybLBk4XU

Matthias est un jeune officier allemand , né en 1917. Né à Dortmund , il fait partie de ces jeunes allemands qui ont perdu un proche ou plus au sortir de la grande guerre. Surtout , il grandit dans la honte et la crise économique et sociale qu’entraînent le Traité de Versailles. Sa famille souffre énormément de la crise des années 30. Hitler et toutes ses belles promesses le touchent comme beaucoup de jeunes de son âge. Oh , il se rendra compte de son erreur rapidement. Malheureusement , la guerre arrive et le voilà en France où ses convictions ont chuter depuis longtemps.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 28 60B5


Paul Welsey (c) Lullaby

Être venu ici impose à Liz de devoir très vite se débrouiller avec la langue allemande. Comme elle le dit elle même , elle ne peut pas rester comme ça, à ne rien comprendre de ce qu'on lui raconte , trop longtemps. Ce n'est pas viable.
Et , elle comprends également que je ne pourrais toujours être là pour l'aider , pour lui dire ce que nous attendons d'elle , ou ce qu'elle doit comprendre. Elle a aussi besoin de son indépendance. Je sais qu'elle fera les efforts nécessaires pour parvenir à régler ce problème , et à se sentir bien.

Cela dit , la suite de la conversation m'inquiète davantage. Je remarque un changement chez elle , et il me semble qu'elle fait tout le nécessaire pour me cacher le problème , si problème il y a. Je la connais désormais suffisament bien pour comprendre quand elle est tendue ou bien inquiète , et je vois bien qu'elle l'est. Quant à savoir pourquoi elle me cacherait quelque chose au sujet de ses cheveux...Je suis bien perplexe. Énormément même.

"Certes. C'est le plus important. Et , j'espère que tu ne doutes pas d'à quel point je suis heureux de t'avoir auprès de moi." , je reprends avec une douceur non feinte. "Mais , c'est aussi parce que je suis heureux de t'avoir retrouvé que je m'inquiète. Je t'aime. Et , je ne suis pas naïf , je sais qu'il a du bien se passer quelque chose , à Paris." , j'hésite un instant avant de reprendre. "Néanmoins, si tu ne souhaites pas en dire plus , je ne te questionnerai pas davantage ce soir." , peut-être que je me fais effectivement des idées , et que ces cheveux n'ont en rien changé.


Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 28 Tumblr_p32y9kIWAe1rourwbo4_r1_540
《You are the one I was meant to find.》
Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1223
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
vol de nez

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 28 Empty

F8bL2CH.png
Elisabeth Dubois
J'ai 27 ans et je vis à Dortmund, Allemagne. Dans la vie, je suis ancien étudiante en médecine et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureuse et je le vis plutôt bien.

Elisabeth est née au sortir de la première guerre mondiale, quelques mois après le retour du front de son paternel. Elle a alors grandit à Paris. A l’âge de seize ans, rêveuse devant le succès d’Augusta Dejerine-Klumpke, qui en 1886 avait été la première femme interne aux hôpitaux de Paris puis devant celui de Marie Curie en 1922 qui devint membre de l’académie de médecine, la jeune femme décida de devenir, elle aussi, chirurgien.

Accomplissant son rêve, elle entame des études en chirurgie... Et puis sa vie changea du tout au tout, en 1940. Face aux déclarations du général de Gaule et de Pétain, la jeune femme fit savoir à son instructeur qu’elle quittait la médecine. Surprit, la pressant de question, il finit par découvrir qu'elle souhaitait, comme lui, entrer dans la résistance. C'est ainsi qu'elle est devenue espionne. Son réseau se sert de son joli minois, innocent, pour soutirer des informations.

Après la défaite de l'Allemagne, et sa relation avec Matthias, un officier Allemand, Lizzie est dénoncée pour trahison par l'agent des postes. Emmenés comme d'autres coupables d'amour avec l'ennemi, la jeune femme est tondue et humiliée en place publique suite à quoi elle quitte la France pour retrouver Matthias.


Iga Wysocka :copyright:️ eunoia

Lizzie aurait besoin de temps pour s'adapter au pays, à la langue, à toutes les habitudes d'ici et de leur mode de vie. Mais elle y parviendrait. Elle n'avait pas vraiment le choix d'une part. Et d'une seconde, sa vie au sein de la résistance avait montré sa capacité d'adaptation, non ? Si elle avait survécu à la guerre, à son rôle, aux forces de l'ombres guidées par la haine antisémite, à son humiliation à Paris sur la place publique, alors elle devrait pouvoir survivre ici aussi. Surtout si Mathias était là, il n'y avait aucune raison pour qu'elle ne s'en sorte pas. Il ne pourrait pas toujours l'aider c'est vrai, mais elle savait aussi qu'il ferait tout son possible, qu'il en ferait autant qu'il pourrait pour elle, pour l'aider à se familiariser ici. Il avait à cœur de la protéger. Comme elle. Comme elle alors qu'elle refuse de dévoiler ce qui pourrait avoir changé chez elle, comme l'homme remarque un changement dans sa chevelure.

Lizzie ne peut rien lui dire. Rien. Comment le pourrait-elle ? Comment pourrait-elle accepter de lui raconter ce qu'elle avait vécu, ce qu'elle avait subit ? Lui qui lui demandait d'être prudente, de faire attention à elle... Comment pourrait-elle lui avouer que leurs lettres l'avaient trahies ? Comment pourrait-elle lui laisser penser, même un instant, qu'il avait la moindre responsabilité dans ce qui était arrivé, alors que c'était leur lien, leur relation, qui lui avait valu ces accusations et cette humiliation qu'elle avait subit ?

Elle ne pouvait rien lui dire, Elisabeth. Elle ne pouvait pas s'y résoudre, pas s'y résigner. Il voulait savoir et la blonde ne pensait, elle, qu'à le préserver. Comme il l'aurait sans doute fait pour elle, si leurs rôles avaient étés échangés. Car elle ne doute pas qu'il l'aime, non. Pas plus qu'elle ne doute qu'il soit heureux de la voir ici, de la retrouver. Mais il sait, au fond, que quelque chose est arrivé à paris. Quelque chose de terrible. Quelque chose qu'elle ne peut pas dire mais qu'il devine. Quelque chose qui la traumatise encore, qui la terrifie, peut-être plus dur encore, plus violent, que le simple fait de mourir. Parce que mourir est aisé, c'est seulement dur pour ceux qui reste. L'humiliation, la violence de ce qu'elle a vécut, en revanche, il faut vivre avec. Toujours.

"- Pas même une seconde." affirme la demoiselle. Comment en douter ?

L'homme affirmant qu'il ne posera pas plus de questions ce soir si elle ne souhaite pas en parler, la demoiselle esquisse un sourire, venant poser sa tête sur son épaule en observant les étoiles au-dessus de leurs têtes, s'autorisant une familiarité que la nuit leur permet. Là, ils étaient bien. Elle aurait bien le temps pour trouver les mots adéquats. Ou une excuse. Parce qu'elle y pense, à le préserver jusqu'au bout, masquant la vérité sous le voile du mensonge.

"- Je t'aime" souffle la demoiselle dans la pénombre, sa main venant presser celle de l'allemand.


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 987
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 28 Empty

210203065301880367.png
Matthias
Heidegger

J'ai 28 ans et je vis à Dortmund, Allemagne. Dans la vie, je suis un ancien officier de l'armée allemande , désormais fermier et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux d'une belle française et je le vis plutôt bien.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 28 3191486607_1_2_ybLBk4XU

Matthias est un jeune officier allemand , né en 1917. Né à Dortmund , il fait partie de ces jeunes allemands qui ont perdu un proche ou plus au sortir de la grande guerre. Surtout , il grandit dans la honte et la crise économique et sociale qu’entraînent le Traité de Versailles. Sa famille souffre énormément de la crise des années 30. Hitler et toutes ses belles promesses le touchent comme beaucoup de jeunes de son âge. Oh , il se rendra compte de son erreur rapidement. Malheureusement , la guerre arrive et le voilà en France où ses convictions ont chuter depuis longtemps.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 28 60B5


Paul Welsey (c) Lullaby

L'espace de quelques temps je me suis dit que , peut être , Liz n'avait pas conscience d'à quel point je suis heureux qu'elle soit revenue. Mes questions n'avaient pas pour but de la déstabiliser ou la mettre mal à l'aise. J'aimerais savoir ce qui s'est passé . Je pense même en avoir le droit après tout ce que l'on a vécu. Mais , je ne peux pas la forcer à se confier. Alors , je préfère laisser "tomber" jusqu'à un moment plus favorable.

Je sens le regard pesant de ma mère qui nous observe , lorsque Elisabeth vient poser sa tête contre mon épaule. Cela a le don de m'agacer sachant que en pleine nuit , nul voisins ne peut nous voir ici. Et , quand bien même , nous ne faisons rien d'inconvenant.

"Je t'aime aussi." , je souffle portant à mon tour mon regard vers les étoiles .

Il s'est passé tant de choses ces dernières années....Est-ce que l'on pourra enfin connaître la paix ? Le monde , mais aussi Liz et moi ?
Je sais que l'on ne pourra pas rester longtemps comme cela, que je devrais la prendre pour épouse sans trop tarder afin de nous protéger , aussi bien elle que moi. Mais , cela peut attendre quelques jours encore , le temps de son installation. J'ai encore beaucoup de choses à lui montrer , à lui faire découvrir ici.

"Tes parents sont au courant que tu venais me rejoindre ?"


Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 28 Tumblr_p32y9kIWAe1rourwbo4_r1_540
《You are the one I was meant to find.》
Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1223
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
vol de nez

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 28 Empty

F8bL2CH.png
Elisabeth Dubois
J'ai 27 ans et je vis à Dortmund, Allemagne. Dans la vie, je suis ancien étudiante en médecine et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureuse et je le vis plutôt bien.

Elisabeth est née au sortir de la première guerre mondiale, quelques mois après le retour du front de son paternel. Elle a alors grandit à Paris. A l’âge de seize ans, rêveuse devant le succès d’Augusta Dejerine-Klumpke, qui en 1886 avait été la première femme interne aux hôpitaux de Paris puis devant celui de Marie Curie en 1922 qui devint membre de l’académie de médecine, la jeune femme décida de devenir, elle aussi, chirurgien.

Accomplissant son rêve, elle entame des études en chirurgie... Et puis sa vie changea du tout au tout, en 1940. Face aux déclarations du général de Gaule et de Pétain, la jeune femme fit savoir à son instructeur qu’elle quittait la médecine. Surprit, la pressant de question, il finit par découvrir qu'elle souhaitait, comme lui, entrer dans la résistance. C'est ainsi qu'elle est devenue espionne. Son réseau se sert de son joli minois, innocent, pour soutirer des informations.

Après la défaite de l'Allemagne, et sa relation avec Matthias, un officier Allemand, Lizzie est dénoncée pour trahison par l'agent des postes. Emmenés comme d'autres coupables d'amour avec l'ennemi, la jeune femme est tondue et humiliée en place publique suite à quoi elle quitte la France pour retrouver Matthias.


Iga Wysocka :copyright:️ eunoia

Un jour peut-être, la demoiselle trouverait-elle le courage d'en parler. Un jour peut-être trouverait-elle les mots à poser pour exprimer ses maux, pour dire ce qui lui était arrivé, sans lui laisser penser que c'était de sa faute, que c'était arrivé à cause de lui. Ce n'était la faute que de la haine, de la bêtise, du manque d'humanité. Certainement pas celle de Matthias, même si c'était en raison de sa nationalité que Lizzie avait payé le tribu de leur relation. Un jour peut-être pourraient-ils parler de ce qu'elle avait vécut. Mais pas ce soir. Pas alors qu'elle venait tout juste d'arriver, pas alors qu'ils se retrouvaient enfin après des mois d'absence, des mois passés loin l'un de l'autre.

En posant sa tête sur l'épaule de son cher et tendre, la jeune femme n'avait pas l'impression de faire quelque chose de mal, quelque chose d'inconsidéré. Dans la pénombre et l'obscurité de la nuit, qui pourrait les voir ? Qui pourraient se scandaliser d'une tête posée sur une épaule ? Certes, ils se permettaient une proximité, une intimité, que l'on réservait au cadre du mariage. Mais Lizzie n'y voyait là rien d'indécent. Rien qui puisse choquer la morale, alors que tous deux se contentent d'observer les étoiles.

Est-ce que ses parents savaient qu'elle venait le rejoindre ? Elle ne le leur avait pas dit de vive voix. Elle ne les avait même pas prévenu qu'elle comptait s'en aller. Elle avait seulement laissé une lettre sur la table de la cuisine derrière elle, avant de disparaître dans l'obscurité de la nuit. Une lettre dans laquelle elle expliquait tout, bien qu'ils savaient déjà ce par quoi elle était passée. Une lettre évoquant l'humiliation qu'elle avait ressenti, son manque de sécurité en France, sa crainte que l'épisode traumatique qu'elle avait vécu puisse se répéter. Son besoin de le retrouver.

"- Oui. Ils le savent." répond la demoiselle. "J'ai laissé une lettre. Il faudra que je leur en écrive une prochainement pour les prévenir de mon arrivée ici..."

Et puis finalement, au bout de quelques minutes, elle bouge son regard pour le poser sur l'Allemand. Il était sûrement temps pour eux de rentrer. Non pas que Lizzie tienne à être séparée de lui, mais la mère du jeune homme devait avoir autre chose à faire que de les surveiller depuis le pas de sa porte et Lizzie ne voulait pas lui sembler incorrecte en la condamnant à jouer les chaperons trop longtemps.

"- Peut-être devrions nous rentrer..." souffle la demoiselle. "Ta mère doit avoir envie de se reposer ou de pouvoir vaquer à ses occupations..." remarque-t-elle.



Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 987
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 28 Empty

210203065301880367.png
Matthias
Heidegger

J'ai 28 ans et je vis à Dortmund, Allemagne. Dans la vie, je suis un ancien officier de l'armée allemande , désormais fermier et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux d'une belle française et je le vis plutôt bien.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 28 3191486607_1_2_ybLBk4XU

Matthias est un jeune officier allemand , né en 1917. Né à Dortmund , il fait partie de ces jeunes allemands qui ont perdu un proche ou plus au sortir de la grande guerre. Surtout , il grandit dans la honte et la crise économique et sociale qu’entraînent le Traité de Versailles. Sa famille souffre énormément de la crise des années 30. Hitler et toutes ses belles promesses le touchent comme beaucoup de jeunes de son âge. Oh , il se rendra compte de son erreur rapidement. Malheureusement , la guerre arrive et le voilà en France où ses convictions ont chuter depuis longtemps.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 28 60B5


Paul Welsey (c) Lullaby
Être si proche de Liz ne me dérange pas. Après tout ce que nous avons vécu ces dernières années , je considère que nous méritons notre moment de calme , en étant rien que tous les deux.

Cela dit , j'ai conscience du regard brûlant de ma mère à plusieurs mètre dans mon dos , elle qui a toujours peur des ragots du voisinage , encore plus sachant que Elisabeth est française. Ce n'est pas que ça la dérange elle fondamentalement. Mais , je sais qu'elle a peur que cette histoire nous retombe dessus.
Or , je ferais tout pour qu'il n'en soit rien , et que chacun trouve sa place ici , même si il faudra bien se laisser le temps. Et , nous laisser observer nos moments de complicité, surtout ceux comme celui que nous partageons , qui ne devrait plus choquer les morales.

"Ce serait bien que tu leur écrive , effectivement." , je remarque , touché d'imaginer la réaction de ses parents quand ils ont découvert la lettre , pris conscience que leur fille allait parcourir bon nombre de kilomètres pour retrouver un allemand... : "Je n'imagine pas l'inquiétude qu'ils doivent avoir pour toi."

Je repense évidemment aux mots de ma mère dans chacune des lettres qu'elle m'envoyait quand j'étais à Paris. Elle n'exprimait pas toujours franchement sa peur , mais c'était suffisament perceptible pour que j'en prenne conscience.
J'acquiesce aux mots de celle qui possède les clés de mon cœur , bien sué déçu :

"Tu as sûrement raison. Mieux vaut que ce soit nous qui nous montrons raisonnables !"

Je suppose que ma mère serait de toute manière bientôt intervenue. Simplement nous regarder ne doit pas être très intéressant ou agréable , de toute manière.
Je prends la main d'Elisabeth quand nous nous relevons , et je l'accompagne jusqu'à l'intérieur de la maison. Ma sœur semble déjà dans sa chambre , et ma mère tient à accompagner elle même Liz dans la sienne. Je lui souhaite donc une bonne nuit d'un simple baiser sur la joue , avant de gagner mon lit , après cette journée riche en émotion.
Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1223
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
vol de nez

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 28 Empty

F8bL2CH.png
Elisabeth Dubois
J'ai 27 ans et je vis à Dortmund, Allemagne. Dans la vie, je suis ancien étudiante en médecine et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureuse et je le vis plutôt bien.

Elisabeth est née au sortir de la première guerre mondiale, quelques mois après le retour du front de son paternel. Elle a alors grandit à Paris. A l’âge de seize ans, rêveuse devant le succès d’Augusta Dejerine-Klumpke, qui en 1886 avait été la première femme interne aux hôpitaux de Paris puis devant celui de Marie Curie en 1922 qui devint membre de l’académie de médecine, la jeune femme décida de devenir, elle aussi, chirurgien.

Accomplissant son rêve, elle entame des études en chirurgie... Et puis sa vie changea du tout au tout, en 1940. Face aux déclarations du général de Gaule et de Pétain, la jeune femme fit savoir à son instructeur qu’elle quittait la médecine. Surprit, la pressant de question, il finit par découvrir qu'elle souhaitait, comme lui, entrer dans la résistance. C'est ainsi qu'elle est devenue espionne. Son réseau se sert de son joli minois, innocent, pour soutirer des informations.

Après la défaite de l'Allemagne, et sa relation avec Matthias, un officier Allemand, Lizzie est dénoncée pour trahison par l'agent des postes. Emmenés comme d'autres coupables d'amour avec l'ennemi, la jeune femme est tondue et humiliée en place publique suite à quoi elle quitte la France pour retrouver Matthias.


Iga Wysocka :copyright:️ eunoia

Bien sûr, la demoiselle devait absolument écrire une lettre pour ses parents, afin de rassurer ces derniers et qu'ils sachent qu'elle était enfin parvenue à Dortmund, sans encombres. Elle devait leur écrire cette lettre d'autant plus vite que eux-mêmes mettraient probablement du temps à la recevoir. Et que ce serait la dernière lettre qu'elle leur enverrait avant longtemps. Elle ne pouvait prendre le risque que l'expéditeur allemand cause des problèmes à ses parents. Il lui faudrait attendre que le calme soit revenu à Paris pour penser écrire de nouveau.

Leur inquiétude, la demoiselle n'ose pas l'imaginer. Mais elle sait aussi qu'ils n'étaient pas tranquilles non plus en la voyant à Paris, depuis l'épisode qu'elle avait connu. Depuis qu'ils avaient vu ce qu'on lui avait fait. Depuis qu'ils avaient vu le sort que l'on réservait à ces femmes, cette humiliation qui avait été celle de leur fille. Mais de ces tourments elle n'en parle pas, Lizzie, se contentant de proposer de rentrer. Non pas qu'elle en ai envie. Mais la mère de son cher et tendre devait s'impatienter sur le pas de sa porte. Et pour être tout à fait honnête, Lizzie avait sur les épaules une certaine pression en territoire inconnue. Déplaire à cette femme était tout ce que Lizzie ne voulait pas, à bien des égards. Elle pousse un soupir discret, toutefois, devant la prévenance de la mère de famille tout de même, contrainte de se faire escorter jusqu'à la chambre par crainte, encore une fois, qu'ils ne dérivent. Si elle avait retrouvé Matt, leur liberté et leur tranquillité, elles, semblaient encore loin, malheureusement.

La nuit tombée sur la maisonnée, le silence également, Lizzie a prit place sous les draps, fixant le plafond un long moment avant de trouver le sommeil, peinant à s'endormir comme l'angoisse la saisit dès que tombe la nuit. Cela faisait des semaines que c'était ainsi. Des semaines que la pénombre était sa pire ennemie. Des semaines que l'obscurité lui rappelait les évènements les plus traumatiques de son existence.

La place publique. Les cris de la populace. Les insultes. Les crachats. L'humiliation. Les ciseaux. Dans son sommeil, la blonde pleure. Implore. Un canon. Un coup de feu. Un cri échappe de ses lèvres et Lizzie se relève dans le lit paniqué, son coeur battant la chamade.


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 987
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 28 Empty

210203065301880367.png
Matthias
Heidegger

J'ai 28 ans et je vis à Dortmund, Allemagne. Dans la vie, je suis un ancien officier de l'armée allemande , désormais fermier et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux d'une belle française et je le vis plutôt bien.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 28 3191486607_1_2_ybLBk4XU

Matthias est un jeune officier allemand , né en 1917. Né à Dortmund , il fait partie de ces jeunes allemands qui ont perdu un proche ou plus au sortir de la grande guerre. Surtout , il grandit dans la honte et la crise économique et sociale qu’entraînent le Traité de Versailles. Sa famille souffre énormément de la crise des années 30. Hitler et toutes ses belles promesses le touchent comme beaucoup de jeunes de son âge. Oh , il se rendra compte de son erreur rapidement. Malheureusement , la guerre arrive et le voilà en France où ses convictions ont chuter depuis longtemps.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 28 60B5


Paul Welsey (c) Lullaby
La guerre laisse forcément ses marques. C'est impossible d'y échapper. J'ai la chance contrairement à beaucoup de survivants , de ne pas être hanté en permanence par ce que j'ai vu ou fait. Bien sûr , il m'arrive d'en faire des cauchemars , notamment certains événements précis. Néanmoins , ce ne sont pas les images qui me restent le plus en tête. C'est bien la culpabilité.
J'ai tué. Des innocents , parfois. J'ai laissé mourir des êtres humains , sans lever le petit doigts , car mon dirigeant a choisi leur religion comme bouc émissaire.

Je repense souvent à la fois où j'ai abattu ce résistant devant Liz. Je ne savais rien de ses activités à l'époque , mais je me suis souvent demandé depuis si elle le connaissait. Si ils étaient de mise.
C'était lui ou moi. Échanges de coups de feu. J'ai gardé une certaine fragilité à la jambe quand lui a perdu la vie.
Ce n'est pas le seul homme que j'ai tué , que ce soit dans des conditions similaires ou non. Parfois des cauchemars , mais souvent et surtout la culpabilité. C'est ce sentiment là qui me réveille au beau milieu de la nuit , me faisant sentir comme un moins que rien. Comme un être horrible , un mouton qui a suivi le "berger" sans se poser de questions.

Certes , je n'aurais pas pu coupé au service militaire , mais je me suis engagé de mon plein gré et assez tôt. Le sort réservé à ceux qui décidaient de ne pas s'engager était connu. Il n'était pas secret. Ceux qu'on appelle les objecteurs de conscience finissait exécutés , ou même ceux qui ont tenté d'une manière ou d'une autre de s'opposer comme ce groupe d'étudiant à Berlin...Je me dis que tout n'est pas ma faute , que j'ai simplement préservé ma vie. En même temps, n'est ce pas une façon de me dédouaner de ma responsabilité ?

Et Elisabeth dans tout ça...elle a finalisé ma prise de pensée. C'est elle qui a contribué à me convaincre que nous étions sur la mauvaise voie , quand bien je le savais déjà. Elle me l'a rappelé. Par son influence , j'ai évité certaines situations. Elle m'a sauvé la vie , pas seulement le jour où j'ai reçu une balle dans la jambe. Mais aussi la nuit où l'on a convenu de fuir. Nous savons tous les deux ce qui se seraient passé si j'étais resté .

Je ne me souviens pas avoir entendu jamais Liz crier. Pourtant , le son de sa voix me parvient , et me réveille en sursaut. Comme si je le reconnaissais par instinct. Hésitant d'abord , je quitte mon lit , inquiet. Une fois dans le couloir , je prends le temps de vérifier que la pièce où dort ma mère ne soit pas éclairée par une quelconque bougie . Qui sait ce qu'elle irait encore imaginé ?

Je pousse donc la porte de la chambre où se repose Liz , remarquant bien vite malgré la faible lumière qu'elle est bien réveillée. Doucement , je viens m'installer à ses côtés , passant un bras dans son dos pour l'apaiser :

"Je t'ai entendu...Est-ce que ça va ? Qu'est ce qui se passe , Liz ?" , puis j'ajoute après quelques secondes. "Et ne me mens pas en me disant simplement que tout va bien. Je suis prêt à entendre beaucoup de choses , crois moi." , ma main remonte vers ses cheveux. Il me paraisse encore plus étrange à ce contact , mais le manque de luminosité ne m'aide pas à discerner le problème.


Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 28 Tumblr_p32y9kIWAe1rourwbo4_r1_540
《You are the one I was meant to find.》
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 28 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Cœurs ennemis ♣ Elsy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 28 sur 29Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 27, 28, 29  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers historique :: Contemporain-
Sauter vers: