Le Deal du moment : -41%
Pompe Bosch EasyPump avec batterie 3,6V ...
Voir le deal
39.91 €

Partagez
 
 
 

 Cœurs ennemis ♣ Elsy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 26, 27, 28, 29  Suivant
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1223
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
vol de nez

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 27 Empty

F8bL2CH.png
Elisabeth Dubois
J'ai 27 ans et je vis à Dortmund, Allemagne. Dans la vie, je suis ancien étudiante en médecine et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureuse et je le vis plutôt bien.

Elisabeth est née au sortir de la première guerre mondiale, quelques mois après le retour du front de son paternel. Elle a alors grandit à Paris. A l’âge de seize ans, rêveuse devant le succès d’Augusta Dejerine-Klumpke, qui en 1886 avait été la première femme interne aux hôpitaux de Paris puis devant celui de Marie Curie en 1922 qui devint membre de l’académie de médecine, la jeune femme décida de devenir, elle aussi, chirurgien.

Accomplissant son rêve, elle entame des études en chirurgie... Et puis sa vie changea du tout au tout, en 1940. Face aux déclarations du général de Gaule et de Pétain, la jeune femme fit savoir à son instructeur qu’elle quittait la médecine. Surprit, la pressant de question, il finit par découvrir qu'elle souhaitait, comme lui, entrer dans la résistance. C'est ainsi qu'elle est devenue espionne. Son réseau se sert de son joli minois, innocent, pour soutirer des informations.

Après la défaite de l'Allemagne, et sa relation avec Matthias, un officier Allemand, Lizzie est dénoncée pour trahison par l'agent des postes. Emmenés comme d'autres coupables d'amour avec l'ennemi, la jeune femme est tondue et humiliée en place publique suite à quoi elle quitte la France pour retrouver Matthias.


Iga Wysocka :copyright:️ eunoia

Tout au long du voyage, Élisabeth avait eut un temps considérable à accorder à ses plans pour retrouver Matthias une fois qu'elle serait arrivée à Dortmund. Elle avait put imaginer leurs retrouvailles un milliards de fois supplémentaires, en plus de tous ses rêves de l'année écoulée. Cette fois, ce n'était plus au pied de la tour Eiffel qu'elle s'était imaginé le revoir cependant mais bel et bien en Allemagne. Cela compliquait la donne. Elle devait se rendre en terre inconnue, rencontrer des gens dont elle ne comprenait pas le moins du monde la langue et devait s'en fait comprendre pour retrouver l'homme qu'elle aimait. Si dans son esprit les choses étaient très simples, la réalité était cependant toute autre. Bien plus difficiles qu'ils ne l'avaient prévus.

S'ils avaient tous deux pensés que ce serait lui qui ferait le voyage, la vie en avait décidé autrement, contraignant la demoiselle à fuir la patrie pour laquelle elle s'était battue, celle pour laquelle elle avait manqué mourir de la propre main de l'homme qu'elle partait retrouver. Il fallait croire que l'existence avait un certain sens de l'ironie alors même que les notions de la jeune femme en langue allemande étaient plus que rudimentaires, s'élevant aussi haut que son amour pour l'Allemagne et les Allemands, à une exception près.

Arriver en Allemagne n'était finalement pas le plus dur dans le voyage. Le plus difficile c'est de se savoir si près de Matthias tout en en étant si loin alors qu'enfin arrivée à Dortmund personne ne la comprend ou ne souhaite la renseigner sur la direction à prendre, quand bien même elle ne cesse de montrer l'adresse soigneusement écrite sur une enveloppe jaunit.

On se méfie d'elle, on l'évite, on défend de lui parler et Lizzie reste seule au milieu de la place à continuer d'espérer une personne charitable, secourable. Elle ne pouvait pas vraiment, cependant, ne pas les comprendre. Elle ne savait dire ce qu'elle voulait à l'un des leurs. Ils ne la comprenaient pas. Comment aurait-elle put dire qu'elle venait en paix ? Comment auraient-ils pu lui faire confiance après le bombardement effectué sur la ville quelques semaines plus tôt ? Ils ne lui faisaient pas plus confiance qu'elle n'en accordait elle-même aux Allemands, en fin de compte.

Une voix dans la foule s'élève, faisant bondir son coeur dans sa poitrine tandis qu'elle reconnaît la voix de Matthias et la manière de dire son prénom. Il est le seul à le connaître ici. Le seul qui puisse l'appeler. Il était là. Tout près. Lizzie le cherche du regard, s'arrêtant sur sa silhouette sans y croire. Son coeur manque un battement. Il était là. Enfin. Après une année passée loin de lui, il était de nouveau tout près d'elle. Tout près.

"- Matthias..."

Il court. Elle aussi. Se retrouvant à mi-chemin elle se laisse envelopper entre les bras de l'Allemand, les larmes dévalant ses joues, ses mains agrippant sa chemise. Elle avait cru ne jamais le revoir. Plus d'une fois. Le pressant un peu plus contre elle, Lizzie prend le temps de réaliser qu'il est bel et bien là. Bien portant. Vivant.

Les larmes brouillent sa vue. La joie. La peur. Et elle appuie sa joue contre la main de Matthias quand il vient la poser dessus, quand son épiderme vient frôler le sien, avant de sentir ses lèvres dérober les siennes. Lizzie se laisse faire, y répondant elle-même. Peu importe que cela ne se fasse pas en public, chez elle. Peu importe qu'il y ait du monde dans les rues. Tout ça ne compte plus.

"- Je suis là." confirme-t-elle. "Je ne te quitterais plus jamais..."

Ça c'était une certitude.
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 987
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 27 Empty

210203065310519817.png
Matthias
Heidegger

J'ai 28 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis officier de l'armée allemande et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux d'une belle française et je le vis plutôt bien.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 27 3191486607_1_2_ybLBk4XU

Matthias est un jeune officier allemand , né en 1917. Né à Dortmund , il fait partie de ces jeunes allemands qui ont perdu un proche ou plus au sortir de la grande guerre. Surtout , il grandit dans la honte et la crise économique et sociale qu’entraînent le Traité de Versailles. Sa famille souffre énormément de la crise des années 30. Hitler et toutes ses belles promesses le touchent comme beaucoup de jeunes de son âge. Oh , il se rendra compte de son erreur rapidement. Malheureusement , la guerre arrive et le voilà en France où ses convictions ont chuter depuis longtemps.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 27 60B5


Paul Welsey (c) Lullaby
Elisabeth m'a vu également, et bien vite nous nous retrouvons dans les bras de l'autre. C'est tellement agréable , apaisant , comme un baume enfin posé sur nos blessures à vifs. Je la garde un temps contre moi , rien que pour profiter de sa simple présence , si inespérée après toutes ces semaines.

L'embrasser n'était certainement pas le plus indiqué en pleine rue , mais les gens ont autre chose à se préoccuper en ce moment que d'un couple qui démontre son émoi en pleine rue. Tous ont la tête ailleurs, prise aux angoisses de la politique.

"Oh oui , j'espère bien que tu ne vas plus jamais me quitter désormais." , je lui souffle gardant ma main contre sa joue mouillée de larmes.

Je la prends ensuite par la main pour l'attirer dans un coin un peu plus discret , plus tranquille.

"Je ne m'attendais pas à te voir venir ici. C'est un de mes voisins qui m'a averti qu'une française montrait mon adresse à tout le monde. Pourquoi ne m'as tu pas averti de ta venue ? Même pourquoi être déjà venue ? Non que je ne désire pas te voir ici bien sûr mais...le voyage à dû être dangereux et éprouvant." , je lui fais remarquer avec douceur.

"Je ne te forcerai pas à tout me dire ici. Ce n'est pas le bon endroit. Nous pouvons aller chez moi , il y a un peu de route. Tu pourras t'y reposer , manger un bout et te remettre de tous ces kilomètres." , je lui propose , imaginant aisément son niveau de fatigue pour avoir fait moi-même la route , il y a un an de cela.




Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 27 Tumblr_p32y9kIWAe1rourwbo4_r1_540
《You are the one I was meant to find.》
Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1223
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
vol de nez

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 27 Empty

F8bL2CH.png
Elisabeth Dubois
J'ai 27 ans et je vis à Dortmund, Allemagne. Dans la vie, je suis ancien étudiante en médecine et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureuse et je le vis plutôt bien.

Elisabeth est née au sortir de la première guerre mondiale, quelques mois après le retour du front de son paternel. Elle a alors grandit à Paris. A l’âge de seize ans, rêveuse devant le succès d’Augusta Dejerine-Klumpke, qui en 1886 avait été la première femme interne aux hôpitaux de Paris puis devant celui de Marie Curie en 1922 qui devint membre de l’académie de médecine, la jeune femme décida de devenir, elle aussi, chirurgien.

Accomplissant son rêve, elle entame des études en chirurgie... Et puis sa vie changea du tout au tout, en 1940. Face aux déclarations du général de Gaule et de Pétain, la jeune femme fit savoir à son instructeur qu’elle quittait la médecine. Surprit, la pressant de question, il finit par découvrir qu'elle souhaitait, comme lui, entrer dans la résistance. C'est ainsi qu'elle est devenue espionne. Son réseau se sert de son joli minois, innocent, pour soutirer des informations.

Après la défaite de l'Allemagne, et sa relation avec Matthias, un officier Allemand, Lizzie est dénoncée pour trahison par l'agent des postes. Emmenés comme d'autres coupables d'amour avec l'ennemi, la jeune femme est tondue et humiliée en place publique suite à quoi elle quitte la France pour retrouver Matthias.


Iga Wysocka :copyright:️ eunoia

Ils n'allaient plus se quitter à partir de maintenant, Lizzie l'espérait bien. Ils n'avaient désormais plus aucune raison de l'être alors qu'elle venait de quitter son pays pour le rejoindre. Seule une guerre civile ou des complications en Allemagne, sa sécurité menacée, pourraient la contraindre à plier bagages et si cela devait arriver, Lizzie osait espérer que l'homme ferait route avec elle. Maintenant qu'ils étaient de nouveau réunis, il lui semblait impossible qu'ils soient de nouveau séparés par la distance et les kilomètres.

L'homme posant une main sur sa joue mouillée de larmes la jeune femme se laisse faire, perdant son regard dans celui de l'Allemand. Il était enfin là, devant elle. Vivant. En santé. Combien de fois avait-elle rêvée ces retrouvailles avant ce jour ? Combien de fois avait-elle espérée qu'ils se retrouveraient bientôt sans que cela n'arrive jamais avant aujourd'hui ? Bien trop souvent assurément.

Se laissant entraîner dans un coin un peu reculé, la jeune femme revient contre lui comme il évoque sa surprise de la voir ici. Ça, elle s'en doute, assurément. Elle-même avait décidé de sa venue presque sur un coup de tête, se préparant en quelques jours avant de partir.

"- Peu m'importe les kilomètres, puisqu'ils menaient jusqu'à toi." souffle-t-elle en glissant sa main dans celle de l'Allemand. "Mais un peu de repos ne sera pas de refus." confesse la française en lui emboîtant le pas.

Se mettant en route alors, la demoiselle n'en oublie pas pour autant les questions posées par l'Allemand sur les raisons de sa présence ici alors qu'elle n'y a pas encore répondu. Elle devait dire quelque chose. En en disant le moins possible. Inutile de l'inquiéter ou le peiner avec ce qu'elle avait put vive en France. La demoiselle décide de rester évasive.

"- Je n'ai pas eut le temps de t'écrire. Je me suis préparé et je suis venue." remarque-t-elle. "Les choses sont devenues... Compliquées en France." avoue Lizzie sans rien dire de plus qu'elle n'avait pas déjà dit dans ses lettres.


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 987
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 27 Empty

210203065310519817.png
Matthias
Heidegger

J'ai 28 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis officier de l'armée allemande et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux d'une belle française et je le vis plutôt bien.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 27 3191486607_1_2_ybLBk4XU

Matthias est un jeune officier allemand , né en 1917. Né à Dortmund , il fait partie de ces jeunes allemands qui ont perdu un proche ou plus au sortir de la grande guerre. Surtout , il grandit dans la honte et la crise économique et sociale qu’entraînent le Traité de Versailles. Sa famille souffre énormément de la crise des années 30. Hitler et toutes ses belles promesses le touchent comme beaucoup de jeunes de son âge. Oh , il se rendra compte de son erreur rapidement. Malheureusement , la guerre arrive et le voilà en France où ses convictions ont chuter depuis longtemps.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 27 60B5


Paul Welsey (c) Lullaby

Si voir Liz ici me remplit de joie , je ne peux m'empêcher de m'interroger sur les raisons de sa venue précipitée . Quelque chose me paraît changé chez elle d'ailleurs. Je ne saurais dire quoi sur le moment , perdu dans l'ivresse de la retrouver.
Les traits de son visage me paraissent identiques mais...Il y a un point qui me perturbe , c'est certain. Mais , je ne veux pas l'accabler de questions , là où elle me confirme qu'elle est épuisée de son voyage.

Finalement , l'information que les choses se sont empirées en France me suffisent...pour le moment. Nous aurons tout le loisir d'en discuter plus en détails dans les jours à venir , après qu'elle ai prit le temps de se reposer :

"D'accord . Tu m'expliquera dans les prochains jours..." , j'hésite avant de continuer , continuant de la devisager, une expression tendue sur le visage.

"Je sais que ça paraît idiot de dire cela mais...il y a quelque chose de changé chez toi. Physiquement. Je sais que ça fait une année , mon esprit peut me jouer des tours mais ...Enfin oublie ça. Allons chez moi."

Je garde sa main dans la mienne durant le trajet qui prend un certain temps , mine de rien. Il faut une bonne vingtaine de minutes pour sortir de la ville , à pas lents et gagner ma propriété. Ma mère n'a pas bougé de sa position depuis mon départ et paraît instantanément soulagée , et je suis agréablement surpris lorsqu'elle fait un sourire radieux à Elisabeth. Elle sait qui elle est bien évidemment :

"Je te présente ma mère." , je souffle doucement à Liz, avant de rappeler son prénom à ma mère qui la salue en réponse :

"Bonjour Elisabeth..." , à moi en allemand. "C'est bien comme cela que l'on dit ?" , j'acquiesce avec un sourire.

Ma mère prend ensuite la direction de la maison , nous faisant signe de la suivre , se proposant de préparer un lit pour Liz, et je traduis sa proposition en français .
Nous croisons Amélia sitôt rentrés dans la première pièce ,et son regard accusateur ne trompe pas. Elle dévisage de haut en bas Liz avant de tourner les talons et de sortir , sans dire un mot de plus.

"C'était ma sœur." , je souffle doucement à ma compagne. "Ne t'inquiète pas d'elle pour le moment. Je lui parlerais tout à l'heure."




Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 27 Tumblr_p32y9kIWAe1rourwbo4_r1_540
《You are the one I was meant to find.》
Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1223
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
vol de nez

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 27 Empty

F8bL2CH.png
Elisabeth Dubois
J'ai 27 ans et je vis à Dortmund, Allemagne. Dans la vie, je suis ancien étudiante en médecine et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureuse et je le vis plutôt bien.

Elisabeth est née au sortir de la première guerre mondiale, quelques mois après le retour du front de son paternel. Elle a alors grandit à Paris. A l’âge de seize ans, rêveuse devant le succès d’Augusta Dejerine-Klumpke, qui en 1886 avait été la première femme interne aux hôpitaux de Paris puis devant celui de Marie Curie en 1922 qui devint membre de l’académie de médecine, la jeune femme décida de devenir, elle aussi, chirurgien.

Accomplissant son rêve, elle entame des études en chirurgie... Et puis sa vie changea du tout au tout, en 1940. Face aux déclarations du général de Gaule et de Pétain, la jeune femme fit savoir à son instructeur qu’elle quittait la médecine. Surprit, la pressant de question, il finit par découvrir qu'elle souhaitait, comme lui, entrer dans la résistance. C'est ainsi qu'elle est devenue espionne. Son réseau se sert de son joli minois, innocent, pour soutirer des informations.

Après la défaite de l'Allemagne, et sa relation avec Matthias, un officier Allemand, Lizzie est dénoncée pour trahison par l'agent des postes. Emmenés comme d'autres coupables d'amour avec l'ennemi, la jeune femme est tondue et humiliée en place publique suite à quoi elle quitte la France pour retrouver Matthias.


Iga Wysocka :copyright:️ eunoia

Enfin, elle avait retrouvé Matthias. Peu importait alors que le déclencheur de ces retrouvailles anticipées soit un évènement aussi traumatique, tragique et humiliant que ce qu'elle avait eut à subir. Peu importait alors qu'elle ait souffert pour prendre la décision de quitter sa patrie et gagner l'Allemagne. Désormais elle l'avait retrouvé. Plus rien ne pouvait l'atteindre.

"- Oui..."

Pour être honnête elle espérait pouvoir passer certains détails sous silence et se contenter d'aller au principal. Quelque chose lui murmurait cependant que ce ne serait pas aussi évident. En sa qualité d'Allemand, pendant des années Mattias avait eut à interroger des gens, à percevoir le mensonge chez eux. Si la demoiselle était parvenue à le duper autrefois, il serait bien plus difficile d'y parvenir aujourd'hui. Rien ne lui garantissait qu'elle pourrait se taire sur ce qu'elle avait vécu. Encore moins alors que Matthias évoque tout haut le fait qu'elle lui semble changée. Physiquement.

"- Oh... Ce doit être parce que ça fait longtemps..." ment-elle, masquant sa raideur derrière un sourire.

La route est longue jusque chez l'homme, alors qu'ils cheminent main dans la main sur des petits chemins de campagne bordant des champs, dont Lizzie ne détache pas le regard. N'ayant jamais connu que Paris, tout ici lui semblait différent. Elle ne connaissait rien de la campagne, de ces grandes étendues de terre. Elle n'en avait jamais vu avant aujourd'hui. Si elle en connaissait l'existence tout n'avait toujours été que très abstrait. C'était ici que Matthias avait grandit ? Lui jetant un coup d'œil discret, Lizzie essaie de se le représenter peut garçon, courant sans les champs de blés comme elle courrait dans les parcs Parisien à l'occasion.

La maison se découpant à l'horizon, la jeune femme se raidit une fois de plus. Elle arrivait en territoire inconnu. Comme une intruse. Sans avoir prévenu qui que ce soit de son arrivée. L'impolitesse de son geste la frappe soudainement comme ils arrivent devant la mère de Matthias, malgré le grand sourire et l'accueil chaleureux de cette dernière, que Lizzie s'empresse de lui rendre.

"- Guten tag Frau Heidegger." la salut-elle dans un allemand approximatif avant d'observer Matthias.

Était-ce bien comme cela que l'on devait dire ? Ne s'était-elle par trompé dans ses mots ? Elle le craignait. Mais si c'est le cas la femme ne semble pas s'en émouvoir, les invitant à entrer tout en parlant, Matthias lui faisant la traduction.

"- Je suis désolé pour mon impolitesse et mon arrivée à l'improviste." s'excuse la blonde comme la femme propose de lui préparer un lit.

Suivant Matthias dans la maison, tombant nez-à-nez avec une jeune femme la jaugeant du regard, Lizzie se sent emplie d'un certain malaise alors que la femme disparaît rapidement, laissant derrière elle une certaine pesanteur que Matthias tente de dissiper.

"- Je crains qu'elle ne m'apprécie pas beaucoup..." remarque la Française, fixant la porte par laquelle Amélia vient de disparaître. "Mais ça ne m'étonne pas vraiment..."

Elle était française. Chez les allemands. Quoique la guerre soit terminée elle restait une ennemie, en territoire hostile.


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 987
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 27 Empty

210203065310519817.png
Matthias
Heidegger

J'ai 28 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis officier de l'armée allemande et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux d'une belle française et je le vis plutôt bien.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 27 3191486607_1_2_ybLBk4XU

Matthias est un jeune officier allemand , né en 1917. Né à Dortmund , il fait partie de ces jeunes allemands qui ont perdu un proche ou plus au sortir de la grande guerre. Surtout , il grandit dans la honte et la crise économique et sociale qu’entraînent le Traité de Versailles. Sa famille souffre énormément de la crise des années 30. Hitler et toutes ses belles promesses le touchent comme beaucoup de jeunes de son âge. Oh , il se rendra compte de son erreur rapidement. Malheureusement , la guerre arrive et le voilà en France où ses convictions ont chuter depuis longtemps.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 27 60B5


Paul Welsey (c) Lullaby

Je ne saurais dire si je me fais vraiment des idées au sujet d'un potentiel changement physique chez Liz. Un an , c'est long , et mes souvenirs ne sont pas forcément les plus précis ni les plus fiables. Mais , tout de même.
C'est presque comme une intuition , une petite voix qui siffle dans ma tête que quelque chose cloche.
Cela dit , je n'ai pas le cœur de l'interroger. Peut-être que l'idée qu'elle ai subit un acte vraiment grave m'effraie plus que je ne veux bien me l'avouer.
Car , il a forcément dû se passer un événement dur , affreux , pour que ses plans changent du tout au tout. À l'origine , je devais être celui qui revenait en France. Mais désormais , tout semble avoir changé. Et , je serai bien obligé de me confronter à la réalité , un jour ou l'autre.

J'essaie de garder cette idée loin de moi pour simplement profiter de la joie de l'avoir retrouvée . La joie de voir que ma mère l'accepte sans plus de cérémonies. Entendre Liz essayer de parler ma langue me fait sourire , mais je lui adresse tout de même un discret signe de tête pour lui confirmer qu'elle a salué correctement ma mère . Je ne voudrais pas qu'elle soit gênée , pensant avoir fait une faute de grammaire.
Surtout qu'elle est déjà suffisamment gênée de débarquer. Ma mère semble le comprendre , et agrandit son sourire en sa direction, bien qu'elle vienne me souffler discrètement :

"Les voisins risquent de parler en voyant une femme chez nous...même en disant bien que vous ferez chambre à part..."

"Nous verrons cela plus tard." , je réponds sèchement peu enclin à m'intéresser aux histoires de commérages.

La situation ne s'arrange guère lorsque nous croisons ma sœur qui ne fait en aucun cas l'effort de paraître agréable. Si Liz ne semble pas surprise ,alors que ma mère s'active à préparer la chambre , je me dis qu'il faut bien que j'explique à ma compagne que l'attitude de ma sœur ne concerne pas seulement sa nationalité.

"C'est vrai qu'il lui faudra un peu de temps pour s'habituer à toi mais...ce n'est pas seulement car tu es française. Il y a encore quelques temps , cela ne l'aurait pas dérangé plus que cela." , je commence doucement à expliquer.

"Amelia a toujours été celle qui osait dire qu'elle trouvait cette guerre stupide. Certes , la mort de notre père à Verdun a été duré à digérer pour elle, mais elle s'est toujours efforcé de ne pas vous haïr. Combattre les préjugés n'est pas toujours aisé." , moi même j'ai longtemps vu les français sous un jour peu enviable.

"Elle fréquentait un homme de la ville depuis quelques temps. Elle en parlait peu dans ses lettres , mais je l'ai appris à mon retour. Il a été tué peu de temps avant que je ne rentre. Et depuis...voir mon bonheur , même à travers tes lettres l'agaçait. Et te voir ici doit lui rappeler que...et bien qu'elle n'aura pas la chance de le retrouver lui..." , je finis plus doucement.




Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 27 Tumblr_p32y9kIWAe1rourwbo4_r1_540
《You are the one I was meant to find.》
Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1223
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
vol de nez

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 27 Empty

F8bL2CH.png
Elisabeth Dubois
J'ai 27 ans et je vis à Dortmund, Allemagne. Dans la vie, je suis ancien étudiante en médecine et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureuse et je le vis plutôt bien.

Elisabeth est née au sortir de la première guerre mondiale, quelques mois après le retour du front de son paternel. Elle a alors grandit à Paris. A l’âge de seize ans, rêveuse devant le succès d’Augusta Dejerine-Klumpke, qui en 1886 avait été la première femme interne aux hôpitaux de Paris puis devant celui de Marie Curie en 1922 qui devint membre de l’académie de médecine, la jeune femme décida de devenir, elle aussi, chirurgien.

Accomplissant son rêve, elle entame des études en chirurgie... Et puis sa vie changea du tout au tout, en 1940. Face aux déclarations du général de Gaule et de Pétain, la jeune femme fit savoir à son instructeur qu’elle quittait la médecine. Surprit, la pressant de question, il finit par découvrir qu'elle souhaitait, comme lui, entrer dans la résistance. C'est ainsi qu'elle est devenue espionne. Son réseau se sert de son joli minois, innocent, pour soutirer des informations.

Après la défaite de l'Allemagne, et sa relation avec Matthias, un officier Allemand, Lizzie est dénoncée pour trahison par l'agent des postes. Emmenés comme d'autres coupables d'amour avec l'ennemi, la jeune femme est tondue et humiliée en place publique suite à quoi elle quitte la France pour retrouver Matthias.


Iga Wysocka :copyright:️ eunoia

Il lui semblait qu'elle l'avait quitté depuis des années. Et à présent il était de nouveau devant elle, bien portant. Comme si jamais ils ne s'étaient quittés, tous les deux. Il était identique à l'homme qu'elle avait connu. Identique à celui qu'il était en quittant la France. Comme si finalement le temps n'avait pas passé. Comme s'ils étaient quittés à peine quelques jours plus tôt.

C'était un sentiment étrange que celui d'être en terre inconnue et de pourtant se sentir parfaitement à sa place. Là où elle devait être. Auprès de lui, enfin. La plénitude qu'elle ressentait était totale. Elle n'aurait jamais pensé cela possible en territoire allemand. Et pourtant. Elle avait toujours eu des préjugés sur ce pays, sur ces hommes qui le peuplaient. Matthias avait dérangé toutes ses perspectives. Il les avait mises à mal pour se faire une place de choix dans le coeur de la belle et lui ouvrir un peu les yeux sur un pays qu'elle jugeait sans le connaître.

Néanmoins une ombre au tableau se dessine comme la demoiselle culpabilise quelque peu d'arriver à l'improviste. Ça n'était pas très poli. Ça n'était pas correct. Elle avait quitté la France parce qu'elle ne pouvait pas y rester, exposée aux représailles que pouvaient entraîner ses cheveux coupés, mais elle savait bien que le voisinage pourrait jaser de voir la famille accueillir une étrangère sous son toit tout autant qu'elle a bien conscience qu'elle devait déranger. Avaient-ils seulement de la place, pour elle ?

Si la mère de son cher et tendre ne lui fait pas ressentir la gène qu'elle génère par sa seule présence ici, la soeur de ce dernier, en revanche, de par l'attitude qui est la sienne, attire la culpabilité de la demoiselle. Il lui semble évident qu'elle gêne, tout à coup. Qu'elle n'a rien à faire là. Qu'elle n'est pas la bienvenue.

Ce n'est pourtant pas son accent ni ses mots français qui dérangent Amélia. Pas plus que son arrivée impromptue et ce que cela implique pour la famille. Non. La raison est ailleurs alors que le poison de la jalousie se répand dans les veines d'Amélia. Elisabeth ne peut pas la blâmer, pourtant. Elle serait sûrement devenue amère elle aussi, si elle avait perdu Matthias. Si la vie le lui avait prit.

"- La pauvre... Je n'ose imaginer ce que ce soit être..."

Elle préfère ne pas le savoir. Ne pas être en mesure de l'imaginer. C'est très bien comme cela. Ça ne l'empêche pas de se sentir désolée pour la jeune femme, sans savoir ce quelle pouvait faire pour elle. Sûrement rien.

"- J'espère que le temps pourra adoucir sa peine..."

Mais ils savaient tout deux que si cela datait d'avant le retour de Matthias, cela commençait à faire longtemps.


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 987
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 27 Empty

210203065310519817.png
Matthias
Heidegger

J'ai 28 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis officier de l'armée allemande et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux d'une belle française et je le vis plutôt bien.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 27 3191486607_1_2_ybLBk4XU

Matthias est un jeune officier allemand , né en 1917. Né à Dortmund , il fait partie de ces jeunes allemands qui ont perdu un proche ou plus au sortir de la grande guerre. Surtout , il grandit dans la honte et la crise économique et sociale qu’entraînent le Traité de Versailles. Sa famille souffre énormément de la crise des années 30. Hitler et toutes ses belles promesses le touchent comme beaucoup de jeunes de son âge. Oh , il se rendra compte de son erreur rapidement. Malheureusement , la guerre arrive et le voilà en France où ses convictions ont chuter depuis longtemps.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 27 60B5


Paul Welsey (c) Lullaby
Cela fait déjà plusieurs semaines , des mois même que j'essaie de trouver une solution pour aider Amelia. Mais que pouvons-nous vraiment faire ? Il n'y a pas de mots , pas d'actions qui sauraient la réconforter. Voir ma sœur dans cet état là ,elle qui était toujours pleine de vie , à clamer haut et forts ses idéaux...elle est plus qu'éteinte. J'aimerais pouvoir lui dire que ça va s'arranger , être sûr que ma sœur reviendra mais...Je ne peux que le souhaiter.

"Je l'espère aussi. Je ne vois malheureusement pas d'autres remèdes à sa peine." , je souffle tristement alors que ma mère termine de préparer la chambre pour Elisabeth. Elle s'éloigne ensuite un peu , mais garde un œil sur nous , certainement pour vérifier que nous ne ferons rien d'inconvenant.

"Je vais te laisser te reposer quelques heures. Tu as l'air d'en avoir bien besoin." , je lui dis doucement en pressant sa main dans la mienne , tandis que mère revient pour lui montrer où elle pourrait se rafraîchir quelques peu. Je prends donc congé , avec un dernier sourire pour Liz.

Le soir même


Ma sœur fut introuvable tout le reste de la journée. Je sais bien qu'il lui faut du temps pour digérer la nouvelle, mais tout de même. Elle m'a semblé un peu plus calme lorsqu'elle est rentrée toute à l'heure. J'ai même eu le droit à un sourire , mais elle s'est renfermé , et a baissé les yeux lorsque Liz est arrivée nous rejoindre pour le repas.
Je me suis assis aux côté de mon aimée bien entendu. Je ne sais pas comment elle se sent , perdue peut être par l'endroit , la langue , alors je prends sa main dans la mienne doucement , en dessous de la table, pour ne pas subir moultes critiques immédiatement.




Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 27 Tumblr_p32y9kIWAe1rourwbo4_r1_540
《You are the one I was meant to find.》
Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1223
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
vol de nez

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 27 Empty

F8bL2CH.png
Elisabeth Dubois
J'ai 27 ans et je vis à Dortmund, Allemagne. Dans la vie, je suis ancien étudiante en médecine et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureuse et je le vis plutôt bien.

Elisabeth est née au sortir de la première guerre mondiale, quelques mois après le retour du front de son paternel. Elle a alors grandit à Paris. A l’âge de seize ans, rêveuse devant le succès d’Augusta Dejerine-Klumpke, qui en 1886 avait été la première femme interne aux hôpitaux de Paris puis devant celui de Marie Curie en 1922 qui devint membre de l’académie de médecine, la jeune femme décida de devenir, elle aussi, chirurgien.

Accomplissant son rêve, elle entame des études en chirurgie... Et puis sa vie changea du tout au tout, en 1940. Face aux déclarations du général de Gaule et de Pétain, la jeune femme fit savoir à son instructeur qu’elle quittait la médecine. Surprit, la pressant de question, il finit par découvrir qu'elle souhaitait, comme lui, entrer dans la résistance. C'est ainsi qu'elle est devenue espionne. Son réseau se sert de son joli minois, innocent, pour soutirer des informations.

Après la défaite de l'Allemagne, et sa relation avec Matthias, un officier Allemand, Lizzie est dénoncée pour trahison par l'agent des postes. Emmenés comme d'autres coupables d'amour avec l'ennemi, la jeune femme est tondue et humiliée en place publique suite à quoi elle quitte la France pour retrouver Matthias.


Iga Wysocka :copyright:️ eunoia

Se reposer, Elisabeth devait bien admettre qu'elle en avait bien besoin après son long voyage et comme Madame Heidegger vient de finir de lui préparer une chambre, ce serait l'occasion. D'autant plus que Matthias avait peut-être encore du travail à faire, dehors. Avec son arrivée inopinée, la demoiselle avait prit tout le monde de court. Aller se coucher permettrait à la famille de se retrouver et, dans un même temps, se poser après cette brusque irruption dans leurs vies. Lizzie culpabilisait un peu. Beaucoup.

En quittant la chambre, un long moment plus tard, la jeune femme revient à la cuisine, désirant aider pour la préparation du dîner. Elle voulait aider pour faire oublier son arrivée impromptue et parce qu'elle ne pouvait pas se laisser vivre. Seulement, elle ne savait pas comment le dire. Elle ne savait pas comment proposer son aide. Ce ne serait de toute façon pas pour ce soir. En poussant la porte il est déjà trop tard, madame Heidegger appelant justement à table, dans un allemand que Lizzie ne comprend pas sans l'aide de Matthias. Alors elle s'installe, suivant le mouvement, gênée, se promettant d'être plus efficace le lendemain. Il faudrait qu'elle le soit. Qu'elles ne l'imaginent pas oisive. Ça ne lui ressemblait pas.

Face à son assiette, Lizzie ne pipe mot. Autour de la table, elle ne comprend rien de ce qui se dit. Ils pourraient parler d'elle qu'elle n'en aurait pas conscience. Et si la main de Matthias vient prendre la sienne, elle ne peut pas dire que son inconfort s'envole pour autant. Il lui faudrait peut-être du temps, si cela passait un jour. Et apprendre l'Allemand, sûrement, pour ne pas rester dans son coin comme ce soir.


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 987
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 27 Empty

210203065310519817.png
Matthias
Heidegger

J'ai 28 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis officier de l'armée allemande et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux d'une belle française et je le vis plutôt bien.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 27 3191486607_1_2_ybLBk4XU

Matthias est un jeune officier allemand , né en 1917. Né à Dortmund , il fait partie de ces jeunes allemands qui ont perdu un proche ou plus au sortir de la grande guerre. Surtout , il grandit dans la honte et la crise économique et sociale qu’entraînent le Traité de Versailles. Sa famille souffre énormément de la crise des années 30. Hitler et toutes ses belles promesses le touchent comme beaucoup de jeunes de son âge. Oh , il se rendra compte de son erreur rapidement. Malheureusement , la guerre arrive et le voilà en France où ses convictions ont chuter depuis longtemps.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 27 60B5


Paul Welsey (c) Lullaby

Je ne peux qu'imaginer le mal être de Liz en ce moment. Sa main dans la mienne, je ressens sa tension. J'espère pouvoir lui apporter un soupçon de réconfort. Ma mère ne cherche pas spécialement à l'exclure de la conversation , mais elle a bien saisit qu'il sera difficile pour la française de suivre et de nous comprendre. Quant à Amelia , elle ne nous réponds que par quelques syllabes , bien que je la vois adresser des coups d'œil à Elisabeth. Elle ne semble pas particulièrement accusatrice ou agressive , alors j'ose espérer que les choses vont s'améliorer.

Une fois le repas terminé , je propose à Liz d'aller se promener dehors. Notre terrain est suffisamment grand pour que nous n'ayons pas besoin d'aller bien loin. Cela dit , ma mère m'interpelle immédiatement, me rappelant qu'il faut songer à la bienséance. Agacé , je lui réponds qu'elle peut rester sur le porche , afin de garder un œil sur nous. Car il s'agit bien de cela : de nous surveiller , pour que nos voisins ne rependent pas rumeurs sur rumeurs.

Je prends la main de ma compagne avec affection , et je laisse le silence s'installer quelques minutes entre nous , profitant de l'air frais du soir. Ensuite , je l'invite à s'assoir sur un coin sec :

"J'espère que tu n'étais pas trop mal à l'aise durant le repas. J'imagine bien que ça doit être dur pour toi de t'adapter à la langue." , je remarque avec douceur , tournant mon visage vers le sien pour l'admirer. "Je vais essayer de t'aider du mieux que je peux. Je ne voudrais pas que tu regrette d'être venu ici et..." , je suis perturbé un instant , la fixant , avant de prendre conscience , enfin , de ce qui a changé chez elle.

"Dis-moi mon amour...tes cheveux...Ils ont changé n'est ce pas ?"




Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 27 Tumblr_p32y9kIWAe1rourwbo4_r1_540
《You are the one I was meant to find.》
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 27 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Cœurs ennemis ♣ Elsy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 27 sur 29Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 26, 27, 28, 29  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers historique :: Contemporain-
Sauter vers: