Le Deal du moment : -33%
PewinGo Fontaine pour Chat Chien, 2L, Silencieuse
Voir le deal
22 €

Partagez
 
 
 

 Cœurs ennemis ♣ Elsy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25, 26  Suivant
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1158
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
vol de nez

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 24 Empty

F8bL2CH.png
Elisabeth Dubois
J'ai 26 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis résistante et je m'en sors pas bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureuse et je le vis plutôt bien.

Elisabeth est née au sortir de la première guerre mondiale, quelques mois après le retour du front de son paternel. Elle a alors grandit à Paris. A l’âge de seize ans, rêveuse devant le succès d’Augusta Dejerine-Klumpke, qui en 1886 avait été la première femme interne aux hôpitaux de Paris puis devant celui de Marie Curie en 1922 qui devint membre de l’académie de médecine, la jeune femme décida de devenir, elle aussi, chirurgien.

Accomplissant son rêve, elle entame des études en chirurgie... Et puis sa vie changea du tout au tout, en 1940. Face aux déclarations du général de Gaule et de Pétain, la jeune femme fit savoir à son instructeur qu’elle quittait la médecine. Surprit, la pressant de question, il finit par découvrir qu'elle souhaitait, comme lui, entrer dans la résistance. C'est ainsi qu'elle est devenue espionne. Son réseau se sert de son joli minois, innocent, pour soutirer des informations.


Iga Wysocka :copyright:️ eunoia
Réaliser qu'il va devoir partir et ce dès ce soir, ou la prochaine nuit, est difficile pour Lizzie. Même si elle espérait que ce jour arrive, pour la sécurité de l'Allemand, en revanche être séparé de lui n'a rien de plaisant à imaginer. Que sera sa vie ici à Paris, au cours des prochaines semaines, des prochains mois ? Elle ne peut le dire. Dans ces ténèbres, le seul bonheur qui lui restait était devenus ces rendez-vous qu'ils avaient ensemble. Ceux-ci disparus avec l'Allemand, que lui resterait-il pour supporter les temps à venir ? Elle devrait apprendre à composer avec ces impératifs. Elle devrait pourtant s'y résoudre. C'était ce qu'il y avait de mieux à faire pour lui et il serait bien égoïste de la part de la Française que de lui demander de rester encore et encore. Egoïste et imprudent, à vrai dire, quand la seule requête de le voir rester une nuit de plus est peut-être déjà problématique.

Lui demander de rester encore un peu, encore quelques heures n'est peut-être pas de la plus grande des sagesses, Lizzie en a parfaitement conscience. Elle ne peut cependant le laisser disparaître tout de suite, après avoir tout juste apprit son départ. Il lui faut un peu de temps pour accepter et encaisser la nouvelle. Un peu de temps pour se faire à ce départ même si elle savait depuis longtemps que celui-ci finirait par survenir.

"- Oui..." souffle-t-elle. Elle voudrait qu'il reste encore un peu, encore quelques heures, encore cette nuit. Après d'elle. Il comprend ce qu'elle voulait dire. "Si je ne t'y autorisais pas, il ne servirait à rien de repousser l'échéance de ton départ..."

Si elle ne l'autorisait pas à rester ici cette nuit, alors qu'elle n'aurait pas eut à lui demander de repousser son voyage. Il aurait put partir sitôt qu'il serait sorti. Toutefois les mots de l'homme lui font craindre quelques ennuis. Pourquoi précisait-il qu'il n'aurait pas pût retourner là  où il logeait ? "Oui... La nuit prochaine." affirme-t-elle, l'observant gravement. "Il s'est passé quelque chose pour que tu doutes de pouvoir rentrer ?"


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 903
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 24 Empty

3FTRd8ON_o.png
Matthias
Heidegger

J'ai 27 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis officier de l'armée allemande et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux d'une belle française et je le vis plutôt bien.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 24 3191486607_1_2_ybLBk4XU

Matthias est un jeune officier allemand , né en 1917. Né à Dortmund , il fait partie de ces jeunes allemands qui ont perdu un proche ou plus au sortir de la grande guerre. Surtout , il grandit dans la honte et la crise économique et sociale qu’entraînent le Traité de Versailles. Sa famille souffre énormément de la crise des années 30. Hitler et toutes ses belles promesses le touchent comme beaucoup de jeunes de son âge. Oh , il se rendra compte de son erreur rapidement. Malheureusement , la guerre arrive et le voilà en France où ses convictions ont chuter depuis longtemps.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 24 60B5


Paul Welsey (c) skywalkers
Elisabeth me confirme qu'elle désire que je reste , et je lui souris tendrement. Je préférais m'assurer que les choses soient claires , comprises de la même manière pour nous deux , histoire que je ne me fasse pas d'idées.

"Je reste dans ce cas."

Je n'ai pas le coeur de refuser , d'être raisonnable. Il le faudrait sûrement pourtant , pour des tas de raisons. Ma sécurité , mais la sienne aussi , ainsi que le voisinage qui nous a peut être déjà repéré. Les Français aiment s'espionner , c'est bien connu , quand nous pensons à tous ceux qui sont prêts à se dénoncer pour une ration en plus. Ou simplement pour se faire bien voir. Je ne juge pas , ce n'est aucune mon droit. Une simple constatation .

Cela dit , je me surprends à ne plus vouloir m'en inquiété. Je ne veux plus que profiter de l'instant présent. Ces derniers instants qui se profilent sont suffisamment courts , pour ne pas y rajouter de bienséance.

"Oui. L'endroit où je logeais...nous l'avons perdu. Nous avons été déplacé , mais j'imagine que cette nouvelle position sera connue aussi."

Tout cela en plus du bâtiment que Liz connaît , celui où je lui ai tiré dessus. Ça fait beaucoup en une seule journée et les risques sont grands. C'est désormais dur de réfléchir de manière rationnelle , de ne pas paniquer.
J'ai évité le front toute ces années je ne me plains pas , et ma seule blessure a été celle qu'elle même a soigné. Mais , aujourd'hui , il n'y a plus aucun position d'enviable. Si ce n'est celle de retourner chez moi , sans me faire prendre.

"C'est en l'apprenant que je me suis vraiment décide à partir . Ça et...tout le reste."


Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 24 Tumblr_p32y9kIWAe1rourwbo4_r1_540
《You are the one I was meant to find.》
Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1158
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
vol de nez

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 24 Empty

F8bL2CH.png
Elisabeth Dubois
J'ai 26 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis résistante et je m'en sors pas bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureuse et je le vis plutôt bien.

Elisabeth est née au sortir de la première guerre mondiale, quelques mois après le retour du front de son paternel. Elle a alors grandit à Paris. A l’âge de seize ans, rêveuse devant le succès d’Augusta Dejerine-Klumpke, qui en 1886 avait été la première femme interne aux hôpitaux de Paris puis devant celui de Marie Curie en 1922 qui devint membre de l’académie de médecine, la jeune femme décida de devenir, elle aussi, chirurgien.

Accomplissant son rêve, elle entame des études en chirurgie... Et puis sa vie changea du tout au tout, en 1940. Face aux déclarations du général de Gaule et de Pétain, la jeune femme fit savoir à son instructeur qu’elle quittait la médecine. Surprit, la pressant de question, il finit par découvrir qu'elle souhaitait, comme lui, entrer dans la résistance. C'est ainsi qu'elle est devenue espionne. Son réseau se sert de son joli minois, innocent, pour soutirer des informations.


Iga Wysocka :copyright:️ eunoia
Il reste. Juste pour cette nuit bien entendu mais c'est déjà beaucoup. C'est lui donner un peu de temps encore pour profiter de lui et s'habituer à l'annonce de son départ prochain. Il prend la bonne décision bien sûr. Pour lui il vaut mieux que l'homme prenne garde. Il est préférable de rentrer en Allemagne, dans sa famille, avant que les choses ne s'enveniment davantage. Avec la progression des alliés sur le territoire il serait bientôt très imprudent pour quelconque allemand de promener dans les rues de Paris. Elisabeth aimait bien mieux le savoir loin des conflits, en sécurité. Elle osait espérer que tout irait bien. Que l'Allemagne ne serait pas envahie en représailles après que la France ait été libérée. Mais ils n'en étaient pas encore là non plus. même si la situation est de plus en plus favorable pour les Français, les Allemands continuent d'occuper le territoire. Tous n'allaient pas partir dans les prochains jours. La situation serait peut-être encore compliquée pendant des mois. Mieux vallait toutefois ne pas y penser. Cela la condamnait à penser au temps potentiel que l'homme passerait loin d'elle. Un temps qu'elle préférait ne pas envisager.

La jeune femme hoche la tête comme l'homme indique que leur logement leur a été retiré et qu'il craint que le prochain soit rapidement découvert. Il faut dire que ces derniers temps, les résistants sont sur des charbons ardents. L'arrivée des alliés galvanise les foules et les collaborateurs d'hier deviennent pour certains les alliés d'aujourd'hui. Elle ne pouvait pas perpétuellement veiller sur l'Allemand, quand bien même elle avait essayé. Elle comprenait ainsi sans mal les raisons de son départ. C'était pour le mieux.

"- Je comprends... Il faut dire... Que Paris n'est plus vraiment un endroit sûr." acquiesce-t-elle. "Tu seras bien mieux, plus en sécurité, dans ta campagne..." observe-t-elle.


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 903
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 24 Empty

3FTRd8ON_o.png
Matthias
Heidegger

J'ai 27 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis officier de l'armée allemande et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux d'une belle française et je le vis plutôt bien.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 24 3191486607_1_2_ybLBk4XU

Matthias est un jeune officier allemand , né en 1917. Né à Dortmund , il fait partie de ces jeunes allemands qui ont perdu un proche ou plus au sortir de la grande guerre. Surtout , il grandit dans la honte et la crise économique et sociale qu’entraînent le Traité de Versailles. Sa famille souffre énormément de la crise des années 30. Hitler et toutes ses belles promesses le touchent comme beaucoup de jeunes de son âge. Oh , il se rendra compte de son erreur rapidement. Malheureusement , la guerre arrive et le voilà en France où ses convictions ont chuter depuis longtemps.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 24 60B5


Paul Welsey (c) skywalkers
Même si cette décision est difficile , elle est logique , finalement. Elisabeth la comprends. Elle-même, peut être plus que toute autre , sait combien Paris n'est plus un endroit sûr . Pour personne , d'ailleurs. Français ou Allemands , la différence ne tient plus à grand chose , assez curieusement.
C'est vrai que ma campagne devrait être plus sûre. Loin des bombardements réguliers des grande villes , ou des quelques combats restants.
Si je parviens à rentrer , en tout cas. Il reste cette zone d'incertitude, d'ombre à laquelle je ne pourrais rien.

"Je l'espère , en tout cas." , j'acquiesce doucement.

"Et toi ? Que vas-tu faire ? La situation risque d'être dangereuse pour toi également." , j'observe soudain inquiet.

Nous avons toujours été prudents , dans le but de ne pas nous faire remarquer. Cela dit , nous sommes sortis ensemble plusieurs fois : pour dîner , ou au théâtre pour ne citer que ceux-là.
Qui sait , si personne ne nous a vu ?
Est-ce que les résistants seront mis en avant , ou au contraire oubliés ?
Est-ce qu'on reconnaîtra seulement leurs actions ?
Je n'ai pas de raisons de croire que ce "statut" la protégera . Aucun même.

C'est seulement maintenant , après toutes ces émotions , que j'en prends la pleine mesure , et me mords la joue. Je n'ai pas de moyens de l'aider. Je ne peux pas lui proposer de m'accompagner. Je sais que ce n'est pas possible. Tout aussi dangereux.

"Il faudra que tu fasses attention à toi aussi."


Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 24 Tumblr_p32y9kIWAe1rourwbo4_r1_540
《You are the one I was meant to find.》
Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1158
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
vol de nez

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 24 Empty

F8bL2CH.png
Elisabeth Dubois
J'ai 26 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis résistante et je m'en sors pas bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureuse et je le vis plutôt bien.

Elisabeth est née au sortir de la première guerre mondiale, quelques mois après le retour du front de son paternel. Elle a alors grandit à Paris. A l’âge de seize ans, rêveuse devant le succès d’Augusta Dejerine-Klumpke, qui en 1886 avait été la première femme interne aux hôpitaux de Paris puis devant celui de Marie Curie en 1922 qui devint membre de l’académie de médecine, la jeune femme décida de devenir, elle aussi, chirurgien.

Accomplissant son rêve, elle entame des études en chirurgie... Et puis sa vie changea du tout au tout, en 1940. Face aux déclarations du général de Gaule et de Pétain, la jeune femme fit savoir à son instructeur qu’elle quittait la médecine. Surprit, la pressant de question, il finit par découvrir qu'elle souhaitait, comme lui, entrer dans la résistance. C'est ainsi qu'elle est devenue espionne. Son réseau se sert de son joli minois, innocent, pour soutirer des informations.


Iga Wysocka :copyright:️ eunoia
Peu importe la nationalité de l'un comme de l'autre, il n'en restait pas moins qu'ils courraient le même danger. Ils prenaient des risques considérables au quotidien. Si lui allait particulièrement en prendre dans les jours à venir pour rentrer sur ses terres, la demoiselle n'était pas en reste. Avec la situation actuelle à Paris personne ne pouvait réellement être en sécurité c'est un fait. Mais ils étaient particulièrement exposés l'un et l'autre. Matthias s'en inquiète justement, cherchant à savoir ce que la française ça faire pour sa part. Naturellement elle ne compte pas lever le pied dans ses activités illégales alors qu'ils tiennent le bon bout. Mais c'est prendre des risques, c'est vrai. Elle a conscience qu'elle pourrait y laisser sa peau. Et c'est bel et bien de l'inquiétude qu'elle croit entendre dans la bouche de l'homme, non ?

"- Je vais... Continuer. Je serai prudente." affirme la demoiselle.

Faire attention à elle. La jeune femme hoche la tête. C'est bien ce qu'elle compte faire malgré tout. Elle entend bien recevoir les lettres de l'homme et pouvoir lui répondre. Elle entend bien voir le jour où l'homme remettra le pied en France. Pour ça il lui faut survivre. C'est bien le plan. Elle hoche la tête.

"- J'y compte bien..." affirme la demoiselle. "Il faudra bien que tu corriges mon allemand médiocre !" tente-t-elle de plaisanter. "Voire inexistant... admet-elle.

Il n'a pas à s'en faire. Élisabeth ne compte pas laisser sa peau aux Allemand. Aux Français non plus. Mais elle sait aussi que l'on est jamais trop prudent. Elle sait que la vie ne tient pas à grand chose. Matthias a bien faillit le lui prouver plus tôt dans la journée.


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 903
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 24 Empty

3FTRd8ON_o.png
Matthias
Heidegger

J'ai 27 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis officier de l'armée allemande et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux d'une belle française et je le vis plutôt bien.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 24 3191486607_1_2_ybLBk4XU

Matthias est un jeune officier allemand , né en 1917. Né à Dortmund , il fait partie de ces jeunes allemands qui ont perdu un proche ou plus au sortir de la grande guerre. Surtout , il grandit dans la honte et la crise économique et sociale qu’entraînent le Traité de Versailles. Sa famille souffre énormément de la crise des années 30. Hitler et toutes ses belles promesses le touchent comme beaucoup de jeunes de son âge. Oh , il se rendra compte de son erreur rapidement. Malheureusement , la guerre arrive et le voilà en France où ses convictions ont chuter depuis longtemps.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 24 60B5


Paul Welsey (c) skywalkers
C'est ce que je craignais : Liz veut continuer ses activités.
Oh , je ne peux pas le lui reprocher , bien sûr. Ça ne m'étonne pas plus que cela venant d'elle , finalement. Cela correspond à ce que je sais d'elle . Mais , ça ne me rassure pas.

Finalement , est-ce qu'elle ne se met pas autant en danger que moi , en étant ici , en accomplissant des telles activités ?
Et si il lui arrivait quelques chose , pendant que je suis loin en Allemagne ? Comment est-ce que je le saurai , d'ailleurs ?
Simplement par son silence ?
Je ne veux pas l'imaginer. Et , je vais arrêter de l'imaginer , d'ailleurs .

"D'accord . Je comprends. Mais , sois prudente. Vraiment." , je lui répète sans pouvoir cacher mon inquiétude.

Je ferai de mon mieux pour ne pas m'en faire de façon excessive. Je dois lui faire confiance , à nouveau , comme avant.
Et , je n'ai aucun droit de lui interdire de faire ce qu'il lui tient à cœur. Elle est libre de ses choix , comme tout à chacun.

"Ton allemand médiocre ? Je crois que la véritable question c'est : connais-tu seulement un mot d'allemand ?" , je réponds à sa plaisanterie en souriant.

C'est important d'aborder un sujet plus léger , également. Comme si nous n'étions plus réellement en danger de mort. Se donner l'illusion que tout va bien , pour quelques instants , c'est parfois vital.

Je rêve de l'avenir où nous pourrons partager des moments tels que celui ci tous les jours...


Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 24 Tumblr_p32y9kIWAe1rourwbo4_r1_540
《You are the one I was meant to find.》
Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1158
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
vol de nez

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 24 Empty

F8bL2CH.png
Elisabeth Dubois
J'ai 26 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis résistante et je m'en sors pas bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureuse et je le vis plutôt bien.

Elisabeth est née au sortir de la première guerre mondiale, quelques mois après le retour du front de son paternel. Elle a alors grandit à Paris. A l’âge de seize ans, rêveuse devant le succès d’Augusta Dejerine-Klumpke, qui en 1886 avait été la première femme interne aux hôpitaux de Paris puis devant celui de Marie Curie en 1922 qui devint membre de l’académie de médecine, la jeune femme décida de devenir, elle aussi, chirurgien.

Accomplissant son rêve, elle entame des études en chirurgie... Et puis sa vie changea du tout au tout, en 1940. Face aux déclarations du général de Gaule et de Pétain, la jeune femme fit savoir à son instructeur qu’elle quittait la médecine. Surprit, la pressant de question, il finit par découvrir qu'elle souhaitait, comme lui, entrer dans la résistance. C'est ainsi qu'elle est devenue espionne. Son réseau se sert de son joli minois, innocent, pour soutirer des informations.


Iga Wysocka :copyright:️ eunoia
Matthias n'est pas du tout rassuré quand Lizzie annonce qu'elle va continuer ses activités. Et elle peut le comprendre, à vrai dire. Elle ne le serrait pas non plus s'il restait ici à Paris, à risquer de croiser des balles ennemies tous les jours. Elle ne le serait pas non plus s'il restait comme de la chair à canon dans cette ville, attendant patiemment que les alliés des Français débarquent. Mais elle ne peut pas faire autrement, Elisabeth. Le résistance, c'est un engagement. Elle le savait en signant. Elle ne peut pas se défiler aujourd'hui simplement parce que les risques sont plus grands. Et, du reste, elle ne pouvait pas s'y résoudre. Elle voulait continuer de servir son pays comme elle l'avait fait depuis le début. Elle ne pouvait pas cesser maintenant simplement parce qu'ils prenaient de plus en plus de risques. Mais elle tenait à vivre. Elle ferait attention, en conséquences.

"- Je ferai attention, je te le promet." souffle-t-elle. "Si je me fais repérer, je tâcherai de me souvenir que les yeux de biches en prétendant regarder un colonel fonctionne." lance-t-elle en essayant de faire un peu d'humour.

Il était pourtant si laid, ce type, dans son souvenir. Peut-être qu'elle était mauvaise, pensant ainsi plus à cause de son uniforme que son allure. Mais il n'avait pas le charme de Matthias. Du reste, il ne lui avait pas laissé un grand souvenir. Contrairement à un autre allemand. Un autre allemand qu'elle n'oubliera jamais et avec lequel elle plaisante, ce soir, à l'aube de leur séparation.

"- Hé bien... Gouten tag. Wou getz ?" tente-t-elle en affichant une mine gênée.

Son allemand est faux et déplorable, elle en a parfaitement conscience. Elle n'avait jamais voulu l'apprendre à vrai dire. Le jour où elle aurait eut à le faire, cela aurait signifié que la France avait totalement perdu. Ce n'était pas possible pour elle. Maintenant, elle avait cependant une toute autre raison d'apprendre cette langue et de vouloir la connaître.

"- Tu as une nuit pour me l'apprendre." remarque la jeune femme.


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 903
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 24 Empty

3FTRd8ON_o.png
Matthias
Heidegger

J'ai 27 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis officier de l'armée allemande et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux d'une belle française et je le vis plutôt bien.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 24 3191486607_1_2_ybLBk4XU

Matthias est un jeune officier allemand , né en 1917. Né à Dortmund , il fait partie de ces jeunes allemands qui ont perdu un proche ou plus au sortir de la grande guerre. Surtout , il grandit dans la honte et la crise économique et sociale qu’entraînent le Traité de Versailles. Sa famille souffre énormément de la crise des années 30. Hitler et toutes ses belles promesses le touchent comme beaucoup de jeunes de son âge. Oh , il se rendra compte de son erreur rapidement. Malheureusement , la guerre arrive et le voilà en France où ses convictions ont chuter depuis longtemps.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 24 60B5


Paul Welsey (c) skywalkers
Liz promet de faire attention , mais je sais que nous ne pouvons pas maîtriser chaque aspect de notre existence. Encore moins de celle qu'elle va mener , dans les jours , peut être mois, à venir.
Cela dit , ce qu'elle ajoute ensuite me fait rire doucement. Un peu d'humour ne peut nous faire de mal. J'étais tout de même plutôt crédule ce jour-là.
C'est vrai , comment ai-je pu la croire si aisément ?
Parfois , je me le demande encore :

"Évite de le faire trop souvent , je pourrai bien devenir jaloux." , je plaisante quoique...Peut être que la voir avec un autre homme pourrait aiguiser ma jalousie.

De toute manière , nous n'allons pas nous voir pendant un certain temps. Difficile de prévoir combien de temps , mais je n'aurai guère de moyens pour savoir qui elle fréquente. Je ne m'en inquiète pas d'ailleurs , je lui fais confiance. Je ne pourrai pas lui en vouloir si la séparation nous éloignait , du reste.

La discussion dévie sur sa maîtrise de l'allemand , et sa tentative pour prononcer une petite phrase me fait sourire largement. Disons que cela pourrait être pire , surtout pour une résistante qui n'a sûrement jamais envisagé d'apprendre la langue de Goethe.

"Ce n'est pas exactement comme cela." , je fais remarquer avec un sourire.

"Guten Tag , wie geht's." , je corrige.

Dire une ou deux phrases , c'est une chose mais apprendre plus que cela...Je ne saurai pas par où commencer à vrai dire. Il y aurait tellement à voir. Pour ma part , j'ai appris le français à force de l'entendre , et en y réfléchissant de mon côté aussi bien sûr . Mais , surtout par la répétition.

"Tu voudrais passer ta nuit à apprendre l'allemand ?" , je répète , amusé .

"Est ce qu'il y aurait une phrase , ou une expression que tu aimerais connaître ?"

C'est sûrement plus simple de procéder ainsi : satisfaire ses premières curiosités et , si un jour elle devrait apprendre l'allemand , nous aviserons.


Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 24 Tumblr_p32y9kIWAe1rourwbo4_r1_540
《You are the one I was meant to find.》
Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1158
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
vol de nez

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 24 Empty

F8bL2CH.png
Elisabeth Dubois
J'ai 26 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis résistante et je m'en sors pas bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureuse et je le vis plutôt bien.

Elisabeth est née au sortir de la première guerre mondiale, quelques mois après le retour du front de son paternel. Elle a alors grandit à Paris. A l’âge de seize ans, rêveuse devant le succès d’Augusta Dejerine-Klumpke, qui en 1886 avait été la première femme interne aux hôpitaux de Paris puis devant celui de Marie Curie en 1922 qui devint membre de l’académie de médecine, la jeune femme décida de devenir, elle aussi, chirurgien.

Accomplissant son rêve, elle entame des études en chirurgie... Et puis sa vie changea du tout au tout, en 1940. Face aux déclarations du général de Gaule et de Pétain, la jeune femme fit savoir à son instructeur qu’elle quittait la médecine. Surprit, la pressant de question, il finit par découvrir qu'elle souhaitait, comme lui, entrer dans la résistance. C'est ainsi qu'elle est devenue espionne. Son réseau se sert de son joli minois, innocent, pour soutirer des informations.


Iga Wysocka :copyright:️ eunoia
La jeune femme esquisse un sourire comme l'homme remarque qu'elle devait éviter de prétendre trop souvent regarder un général ou l'autre, de peur qu'il ne finisse par en être jaloux. Elle doit bien avouer que s'il devait regarder d'autres femmes, ou avoir à le prétendre, cela ne lui serait guère agréable non plus. C'est cependant une remarque qui ne manque pas de l'amuser et qui n'appelle qu'une réponse, par ailleurs.

"- Si cela devait arriver, rappelle toi que je haï les allemands... à une exception près..." souffle-t-elle, très sérieusement en plantant son regard dans celui de son interlocuteur.

Il était le seul qu'elle regarde et le seul de ses pairs qu'elle avait apprit à apprécier. Elle n'avait guère aucune envie de fréquenter le moindre allemand, à l'exception seule de Matthias, donc. Elle lui faisait confiance pour s'en souvenir. Ils ne sauraient, de toute façon, ni l'un ni l'autre qui fréquentait réellement le second pendant quelques temps. Il n'y avait pas que leurs patiences qu'ils allaient devoir mettre à contribution mais leur confiance, également.

Lizzie s'essaye à l'allemand, faisant un effort pour Matthias, sans que son essaie ne soit très concluant, si bien que l'homme est obligé de la corriger. Elisabeth hoche la tête, répétant après lui, sans cependant réellement savoir ce qu'elle a bien put dire. Tout du moins, en partie.

"- Je suppose que cela veut dire bonjour et... et après ?"

Passer la nuit à apprendre l'Allemand. Elle plisse le nez. Peut-être pas aussi longtemps. S'ils n'avaient plus qu'une nuit, plus que ces quelques heures, à passer ensemble avant d'être séparé Dieu sait combien de temps, elle n'avait guère envie de la finir avec un mal de tête épouvantable à force d'essayer de dompter son cerveau.

"- Peut-être pas toute la nuit." remarque-t-elle. Si tout se passait bien, après tout, elle aurait toujours la vie pour apprendre sa langue. "Hé bien... Commençons pas le plus important ?" propose-t-elle. "Je vais bien. Je t'embrasse. Je t'aime." murmure-t-elle. Ce dont elle aurait besoin pour lui écrire, en somme.


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 903
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 24 Empty

3FTRd8ON_o.png
Matthias
Heidegger

J'ai 27 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis officier de l'armée allemande et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux d'une belle française et je le vis plutôt bien.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 24 3191486607_1_2_ybLBk4XU

Matthias est un jeune officier allemand , né en 1917. Né à Dortmund , il fait partie de ces jeunes allemands qui ont perdu un proche ou plus au sortir de la grande guerre. Surtout , il grandit dans la honte et la crise économique et sociale qu’entraînent le Traité de Versailles. Sa famille souffre énormément de la crise des années 30. Hitler et toutes ses belles promesses le touchent comme beaucoup de jeunes de son âge. Oh , il se rendra compte de son erreur rapidement. Malheureusement , la guerre arrive et le voilà en France où ses convictions ont chuter depuis longtemps.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 24 60B5


Paul Welsey (c) skywalkers

Lizzie a une grande répartie , c'est certain. Je lui fais remarquer que je pourrais être jaloux , et directement , elle me rappelle qu'elle hait les allemands au plus haut point sauf....moi. Bien entendu. Je garde mon sourire , amusé :

"Je ne vais certainement pas l'oublier."

C'est une française qui se bat pour son pays. Impossible qu'elle ait de l'affection pour d'autre membres de mon pays. Ce n'est pas forcément agréable à entendre , mais je la comprends. C'est logique , indéniable. Tant que je compte à ses yeux , cela me suffit.

Cela dit , j'ai bon espoir qu'un jour prochain , elle puisse constater que beaucoup d'autres allemands sont comme moi , et ne ressemblent en rien aux monstres qui ont déclenchés cette guerre.
Je suis heureux qu'elle s'essaie , même brièvement à ma langue d'ailleurs :

"Bonjour , comment allez vous ?" , je traduis après qu'elle répété , toujours un sourire collé sur le visage.

C'est sûr que je peux aisément comprendre qu'elle n'ai pas envie d'apprendre ma langue toute la nuit à venir. Mais , je reste heureux qu'elle veuille bien savoir le plus "important". Le choix des expressions qu'elle souhaite connaître me fait sourire encore plus , et j'acquiesce doucement :

"D'accord. Pour dire je vais bien : Mir geht es gut." , je fais une pause , attendant de voir si elle a compris avant de continuer.

"Nous disons : Liebe Grüsse pour je t'embrasse. Ce n'est pas la traduction exacte , mais je crois que c'est ce qui se rapproche le plus .Et je t'aime c'est : ich liebe dich." , je finis dans un murmure.


Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 24 Tumblr_p32y9kIWAe1rourwbo4_r1_540
《You are the one I was meant to find.》
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 24 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Cœurs ennemis ♣ Elsy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 24 sur 26Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25, 26  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers historique :: Contemporain-
Sauter vers: