-20%
Le deal à ne pas rater :
Figurine Herbizarre N°76 – Collection Super Smash Bros.
11.99 € 14.99 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 Cœurs ennemis ♣ Elsy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 15, 16, 17
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1053
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
Narnia

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 17 Empty

F8bL2CH.png
Elisabeth Dubois
J'ai 26 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis résistante et je m'en sors pas bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Elisabeth est née au sortir de la première guerre mondiale, quelques mois après le retour du front de son paternel. Elle a alors grandit à Paris. A l’âge de seize ans, rêveuse devant le succès d’Augusta Dejerine-Klumpke, qui en 1886 avait été la première femme interne aux hôpitaux de Paris puis devant celui de Marie Curie en 1922 qui devint membre de l’académie de médecine, la jeune femme décida de devenir, elle aussi, chirurgien.

Accomplissant son rêve, elle entame des études en chirurgie... Et puis sa vie changea du tout au tout, en 1940. Face aux déclarations du général de Gaule et de Pétain, la jeune femme fit savoir à son instructeur qu’elle quittait la médecine. Surprit, la pressant de question, il finit par découvrir qu'elle souhaitait, comme lui, entrer dans la résistance. C'est ainsi qu'elle est devenue espionne. Son réseau se sert de son joli minois, innocent, pour soutirer des informations.


Iga Wysocka :copyright:️ eunoia
Ils étaient dans une sacré panade tout les deux, car peu importe l'issue de cette guerre, pour leurs amours ce serait peut-être fatal. C'est que leurs pays ne s'aimeraient jamais, ou pas avant des décennies. Il s'était déjà passé bien trop de choses entre eux depuis 1870 pour que les deux peuples oublient facilement tout cela. Ça allait être compliqué pour eux, l'après guerre, si tant est qu'ils en sortent un jour. Parce que ce n'était pas dit. Et le futur l'inquiète. Cela l'inquiète de ne pas savoir où elle va, de ne pas savoir ce à quoi ils peuvent prétendre. De ne pas savoir de quoi l'avenir sera fait. Ça l'inquiète d'autant plus que l'homme pourrait découvrir à son sujet des choses qu'elle préférerait qu'il ignore. Comme ses activités au sein de la résistance. Ses activités contre la patrie de l'homme.

Il lui en voudrait ? Elle le croit. Parce qu'elle ne lui avait rien dit de cela. Et quand l'aurait-elle put, cependant ? Elle était son ennemie, elle n'aurait put le lui dire en le rencontrant. Le pouvait-elle par la suite ? Elle ne le croit pas d'avantage. Il aurait put mal le prendre même si elle l'avait dit dès que les choses avaient commencés à devenir sérieuses entre eux. Dès qu'ils avaient commencés à se rapprocher l'un de l'autre. Et pourtant... aurait-il put réellement lui en vouloir de chercher à défendre son pays, lui qui pour la grandeur du sien abat des français ? Au final, ils ne faisaient jamais que la même chose, tous les deux. Différemment. Mais la même chose tout de même, en fin de compte.

«- Non.»

Son jugement sur lui n'avait pas changé, en revanche le fait qu'il mentionne qu'elle soit moins impliquée que lui dans cette guerre ne manque pas de l'inquiéter. Car en fin de compte, elle est bien plus impliquée que l'homme ne peut le penser, bien plus impliquée qu'il ne le croit et elle n'a aucun moyen de le lui dire. Pourrait-il l'accepter à présent ? Probablement pas. Peut-être ne le découvrirait-il jamais. Ce serait mieux comme ça.

Se redressant, la jeune femme fixe la rue déserte, observant sur sa droite, puis sur sa gauche, les trottoirs abandonnés. Ils n'allaient pas passer la nuit assis là sur un banc, après tout. Même s'ils avaient des choses à se dire. Et elle ne pouvait pas non plus l'inviter à monter chez elle. Par peur des commérages. Par peur de la bienséance. Que penserait-il d'elle, alors ? La demoiselle repousse cette idée.

«- Accepteriez-vous de promener un peu avec moi ?» s'enquit-elle alors.


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 611
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

cat

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 17 Empty

lhyILgs.png
Matthias
Heidegger

J'ai 27 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis officier de l'armée allemande et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en train de tomber amoureux d'une belle française et je le vis plutôt bien.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 17 3191486607_1_2_ybLBk4XU

Matthias est un jeune officier allemand , né en 1917. Né à Dortmund , il fait partie de ces jeunes allemands qui ont perdu un proche ou plus au sortir de la grande guerre. Surtout , il grandit dans la honte et la crise économique et sociale qu’entraînent le Traité de Versailles. Sa famille souffre énormément de la crise des années 30. Hitler et toutes ses belles promesses le touchent comme beaucoup de jeunes de son âge. Oh , il se rendra compte de son erreur rapidement. Malheureusement , la guerre arrive et le voilà en France où ses convictions ont chuter depuis longtemps.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 17 60B5


Paul Welsey :copyright:️ NOM CRÉATEUR

Tout comme Alice , je m'inquiète de l'idée que son jugement à mon égard ai pu changer , après m'avoir vu tuer son compatriote . Ce serait logique , d'ailleurs. Tout est fait pour nous éloigner l'un de l'autre , et je comprendrais que sa vision de moi ai pu être altérée.
Non. Juste , non.

C'est sa réponse , simple , claire et concise. Je suis un peu désarçonné au début , attendant presque un oui ou du moins de plus amples expressions de ses sentiments. Je ne réponds rien , sachant ou comprenant plutôt qu'il n'y a rien de plus à dire. L'important est dit , et je vais m'en contenter. La jeune femme se relève du banc , avant de proposer que nous nous promenions. J'acquiesce avec un sourire.

"Avec plaisir." , je me lève à mon tour , avant de commencer à marcher à ses côtés. Le silence se fait quelques instants , avant qu'une question , plutôt indiscrètes , me traverse l'esprit. J'hésite avant de la lui poser.

"Est ce que vous...avez fréquenter d'autres hommes ? Avant ?" , je ne lui avais jamais demandé.

C'est vrai que il est rare de fréquenter beaucoup de personnes différentes , de manière assumée je précise. Le mariage est mis sur la table très rapidement , selon les convenances. Mais , peut être que Alice a tout de même eu des expériences ? Notre relatio devenant sérieuse , je tiens à le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1053
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
Narnia

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 17 Empty

F8bL2CH.png
Elisabeth Dubois
J'ai 26 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis résistante et je m'en sors pas bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Elisabeth est née au sortir de la première guerre mondiale, quelques mois après le retour du front de son paternel. Elle a alors grandit à Paris. A l’âge de seize ans, rêveuse devant le succès d’Augusta Dejerine-Klumpke, qui en 1886 avait été la première femme interne aux hôpitaux de Paris puis devant celui de Marie Curie en 1922 qui devint membre de l’académie de médecine, la jeune femme décida de devenir, elle aussi, chirurgien.

Accomplissant son rêve, elle entame des études en chirurgie... Et puis sa vie changea du tout au tout, en 1940. Face aux déclarations du général de Gaule et de Pétain, la jeune femme fit savoir à son instructeur qu’elle quittait la médecine. Surprit, la pressant de question, il finit par découvrir qu'elle souhaitait, comme lui, entrer dans la résistance. C'est ainsi qu'elle est devenue espionne. Son réseau se sert de son joli minois, innocent, pour soutirer des informations.


Iga Wysocka :copyright:️ eunoia
Comme il s'inquiète de savoir si la demoiselle a eut des expériences avec d'autres hommes, la demoiselle vire par toutes les couleurs de l'arc-en-ciel et les émotions possibles, déstabilisée par la franchise de cette question posée par l'homme. La demoiselle ne connaît pas les coutumes en Allemagne mais ici, en France, il est assez inconvenant de poser ce genre de questions à une demoiselle. C'est douter de sa pureté. C'est remettre en question le fait qu'elle puisse être une jeune fille comme il faut. Peut-être que les Allemands ne fonctionnent pas de la même façon. Ont-ils des meurs bien différentes ? C'est une possibilité, après tout. En attendant, la demoiselle prend sur elle, quand d'autres n'auraient probablement pas aussi bien prit une question pareille.

«- Il est... très inconvenant de demander cela à une demoiselle.» objecte Elisabeth dans un premier temps, avant de poursuivre. «Je n'ai fréquenté personne jusqu'à présent.» ajoute-t-elle ensuite.

Personne. Jusqu'à lui. Et sans l'accord de son père pour que l'Allemand la courtise, c'est du propre ! Du temps de ses grands-parents elle le sait, cela aurait été impensable. Il aurait fallut que Matthias demande à monsieur Dubois la permission de fréquenter sa fille, après quoi ils auraient put promener ensemble, boire du thé glacé dans un jardin et, s'il en avait eut l'audace, lui dérober un baiser ou deux. Sur les temps anciens, ils avaient déjà prit quelques libertés. Mais certainement pas celles du quota des fréquentations.

«- Avez-vous connu beaucoup de demoiselles, Matthias ?»

S'il pose la question, après tout, n'est-ce pas potentiellement que lui-même a connu nombre de ces aventures ? Peut-être. La demoiselle le questionne alors, de sorte à en avoir le cœur net. S'il avait connu beaucoup de filles avant elle, ne prendrait-il pas peur de la savoir innocente ? Ne prendrait-il pas peur, face à l'importance de tout ceci ?


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 611
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

cat

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 17 Empty

lhyILgs.png
Matthias
Heidegger

J'ai 27 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis officier de l'armée allemande et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en train de tomber amoureux d'une belle française et je le vis plutôt bien.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 17 3191486607_1_2_ybLBk4XU

Matthias est un jeune officier allemand , né en 1917. Né à Dortmund , il fait partie de ces jeunes allemands qui ont perdu un proche ou plus au sortir de la grande guerre. Surtout , il grandit dans la honte et la crise économique et sociale qu’entraînent le Traité de Versailles. Sa famille souffre énormément de la crise des années 30. Hitler et toutes ses belles promesses le touchent comme beaucoup de jeunes de son âge. Oh , il se rendra compte de son erreur rapidement. Malheureusement , la guerre arrive et le voilà en France où ses convictions ont chuter depuis longtemps.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 17 60B5


Paul Welsey :copyright:️ NOM CRÉATEUR

Je ne peux m'empêcher de rire à la remarque d'Alice comme quoi ma question est inconvenante. Peut être oui. Sûrement. Je ne pensais pas à mal , cela dit , et je ne lui ai pas demandé jusqu'où ont été ses rapports avec ces possibles fréquentations . Je ne me serai pas permis d'aller jusque là, et peut être que je me suis effectivement mal exprimé.

"Excusez moi. Je ne voulais pas remettre en cause votre vertu." , je préfère le préciser pour qu'elle soit assurée que je ne pensais réellement pas à mal.

C'est vrai que notre propre relation ne respecte pas vraiment les convenances dû à notre époque. Mais , hormis nos nationalités différentes, le contexte de la guerre ne favorise pas un respect des règles.

"Non." , je réponds à sa question légitime. "Je n'ai jamais été...attiré Je crois." , je ne me suis pas sûr du mot correct en français . "Puis , dans l'armée je n'avais plus le loisir de chercher de genre de compagnies." , du moins pas de manière saine. Et , il a toujours été hors de question pour moi , de m'adonner à certains comportements de mes confrères , parfois presque animal.
Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1053
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
Narnia

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 17 Empty

F8bL2CH.png
Elisabeth Dubois
J'ai 26 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis résistante et je m'en sors pas bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Elisabeth est née au sortir de la première guerre mondiale, quelques mois après le retour du front de son paternel. Elle a alors grandit à Paris. A l’âge de seize ans, rêveuse devant le succès d’Augusta Dejerine-Klumpke, qui en 1886 avait été la première femme interne aux hôpitaux de Paris puis devant celui de Marie Curie en 1922 qui devint membre de l’académie de médecine, la jeune femme décida de devenir, elle aussi, chirurgien.

Accomplissant son rêve, elle entame des études en chirurgie... Et puis sa vie changea du tout au tout, en 1940. Face aux déclarations du général de Gaule et de Pétain, la jeune femme fit savoir à son instructeur qu’elle quittait la médecine. Surprit, la pressant de question, il finit par découvrir qu'elle souhaitait, comme lui, entrer dans la résistance. C'est ainsi qu'elle est devenue espionne. Son réseau se sert de son joli minois, innocent, pour soutirer des informations.


Iga Wysocka :copyright:️ eunoia
Avant elle, il n'a pas connu l'amour. Il n'a pas été attiré par qui que ce soit. Voilà qui rassure quelques peu la demoiselle, avant de la stresser de nouveau, comme elle visualise l'importance de tout ceci, par le biais du prisme de cette information nouvelle. Le hasard, parfois, est fait de drôles de coïncidences, de drôles de choses, alors qu'ils sont confrontés à ce genre de choses, de sentiments, de pensées tendres, pour une nation ennemie. Et tout ceci n'avait rien d'une attirance malsaine pour l'opposant, pour prendre le dessus sur l'autre. Dans ce contexte très particulier de la guerre, tout simplement et malgré les circonstances, la Française et l'Allemand étaient tombés amoureux l'un de l'autre, en dépit de tout.

«- Je suis... heureuse... de l'apprendre.» souffle la demoiselle. «Non pas que je sois ravie de savoir que vous avez été seul si longtemps, que la guerre vous a privé de vos chances, mais je suis ravie de voir que c'est pour vous aussi important que pour moi...» poursuit-elle sur le même ton.

Cela veut bien dire que tout deux sont posés, qu'ils ne s'engagent pas pour rien, pas à la légère et que ce qu'ils vivent là, ils ne l'ont jamais connu auparavant, ni l'un ni l'autre. Et tout ça était né, finalement, de la résistance de la demoiselle. Si elle n'avait pas décidé de sauver son pays, tout du moins de participer à sa mesure à sa libération, elle n'aurait pas été n poste où elle l'avait été, le jour où ils s'étaient rencontrés. Il ne l'aurait pas interrogé, ni raccompagné. La fois suivante, il ne l'aurait pas connu, ne l'aurait peut-être pas inviter à danser. Tout aurait put être très différent. Promenant à ses côtés, elle le réalise. Ils vivaient quelque chose de spécial.

«- Quand seriez-vous disponible pour que nous puissions nous revoir ?» souffle-t-elle, coupant la nuit.

Rapidement, elle l'espérait, car cette rencontre de ce soir serait peut-être bien courte. Trop à son goût, en tout cas. Et si elle aurait put s'arranger pour rallonger le temps passé entre eux ce soir, elle n'ose pas le faire, la crainte de l'interprétation qui pourrait s'en faire nouant son estomac.


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 611
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

cat

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 17 Empty

lhyILgs.png
Matthias
Heidegger

J'ai 27 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis officier de l'armée allemande et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en train de tomber amoureux d'une belle française et je le vis plutôt bien.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 17 3191486607_1_2_ybLBk4XU

Matthias est un jeune officier allemand , né en 1917. Né à Dortmund , il fait partie de ces jeunes allemands qui ont perdu un proche ou plus au sortir de la grande guerre. Surtout , il grandit dans la honte et la crise économique et sociale qu’entraînent le Traité de Versailles. Sa famille souffre énormément de la crise des années 30. Hitler et toutes ses belles promesses le touchent comme beaucoup de jeunes de son âge. Oh , il se rendra compte de son erreur rapidement. Malheureusement , la guerre arrive et le voilà en France où ses convictions ont chuter depuis longtemps.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 17 60B5


Paul Welsey :copyright:️ NOM CRÉATEUR
Je rassure Alice quant au fait que je n'ai pas connu beaucoup de femmes avant elle. Aucune même. Il ne manquerait plus qu'elle ne pense que je suis un simple coureur de jupon. Non , c'est bien différent de cela , pour moi. Comme elle le dit si bien , c'est important , pour nous.

"Bien sûr. C'est très important pour moi , n'en doutez pas." , je tiens à appuyer cette idée encore une fois.

Il se fait tard pour prolonger excessivement notre ballade dans les rues sombres de Paris. La jeune femme s'enquiert de mes disponibilités ce qui me demande quelques secondes de réflexion.

"J'ai quartier libre vendredi soir. Que souhaiteriez-vous faire ?" , nous avons fait presque tous les lieux publics intéressants .

Il y a toujours la possibilité d'aller au restaurant mais ça pourrait faire redondant. Je ne sais pas. Je n'ose pas proposer quelque chose...Ça pourrait faire insistant , montrer une mauvaise image. Surtout après ma question "inconvenante" qui l'a mis mal à l'aise.
Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1053
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
Narnia

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 17 Empty

F8bL2CH.png
Elisabeth Dubois
J'ai 26 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis résistante et je m'en sors pas bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Elisabeth est née au sortir de la première guerre mondiale, quelques mois après le retour du front de son paternel. Elle a alors grandit à Paris. A l’âge de seize ans, rêveuse devant le succès d’Augusta Dejerine-Klumpke, qui en 1886 avait été la première femme interne aux hôpitaux de Paris puis devant celui de Marie Curie en 1922 qui devint membre de l’académie de médecine, la jeune femme décida de devenir, elle aussi, chirurgien.

Accomplissant son rêve, elle entame des études en chirurgie... Et puis sa vie changea du tout au tout, en 1940. Face aux déclarations du général de Gaule et de Pétain, la jeune femme fit savoir à son instructeur qu’elle quittait la médecine. Surprit, la pressant de question, il finit par découvrir qu'elle souhaitait, comme lui, entrer dans la résistance. C'est ainsi qu'elle est devenue espionne. Son réseau se sert de son joli minois, innocent, pour soutirer des informations.


Iga Wysocka :copyright:️ eunoia
Pour lui comme pour elle, c'est très important ce qui se passe là. Une bonne chose. Au moins ils sont touts les deux sur la même longueur d'onde, conscients de ce que cela peut représenter dans leurs vies. Il doit bien savoir, lui, que pour une demoiselle surtout, tout cela relève de sa vertu. Personne ne reproche à un homme d'avoir sût séduire les femmes mais tout le monde trouve de quoi reprocher à une femme qui aurait cédé aux avances d'un homme qu'elle n'aurait finalement pas épousé. Il doit bien savoir comme pour elle, tout ceci est très codifié, comme elle doit prendre garde et s'arranger avec la pression sociale qui pèse sur ses épaules. Même dans ses agissements avec lui, elle est limitée par le poids de ce que les autres ou de ce que l'allemand pourrait penser. En sa qualité de femme, elle se devait de ne pas faire la moindre erreur, de ne pas faire le moindre faux pas.

Comme il demande ce qu'ils pourraient faire le prochain vendredi, comme il est en repos et pourrait la voir, la demoiselle hésite. Ils sont déjà allés au cinéma, au restaurant et dans une fête. Ne serait-ce pas trop répétitif que d'y retourner ? Et en même temps, que pourraient-ils faire d'autre ? Elle n'en sait rien. Que font les amoureux, en temps de paix, quand ils on un peu de temps à passer ensemble ? Il lui semble qu'elle ne connaît rien de ces codes, rien de ces règles d'usages. S'il n'était pas Allemand, peut-être pourrait-elle le demander à sa mère. Peut-être pourrait-elle lui en parler. Mais il est germanique et elle se doit d'oublier cette idée. Sa mère voudrait le connaître et la demoiselle ne peut pas le lui présenter. Ce serait avouer, devant ses parents, qu'en temps de guerre elle fricote avec l'ennemi. Elle ne pouvait pas dire ça. Pas encore.

«- J'avoue... ne pas savoir grand chose de ce qu'il est admit de faire en pareilles circonstances. Les promenades, les cinémas, les restaurants... mais encore ? Qu'est-ce que vous avez l'habitude de faire, en Allemagne ?» s'enquit la demoiselle, énumérant les possibilités qu'ils avaient, cherchant dans un même temps ce qui pourrait changer un peu.


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 611
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

cat

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 17 Empty

lhyILgs.png
Matthias
Heidegger

J'ai 27 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis officier de l'armée allemande et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en train de tomber amoureux d'une belle française et je le vis plutôt bien.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 17 3191486607_1_2_ybLBk4XU

Matthias est un jeune officier allemand , né en 1917. Né à Dortmund , il fait partie de ces jeunes allemands qui ont perdu un proche ou plus au sortir de la grande guerre. Surtout , il grandit dans la honte et la crise économique et sociale qu’entraînent le Traité de Versailles. Sa famille souffre énormément de la crise des années 30. Hitler et toutes ses belles promesses le touchent comme beaucoup de jeunes de son âge. Oh , il se rendra compte de son erreur rapidement. Malheureusement , la guerre arrive et le voilà en France où ses convictions ont chuter depuis longtemps.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 17 60B5


Paul Welsey :copyright:️ NOM CRÉATEUR


La question d'Alice me prend plutôt au dépourvu. Comme moi , elle a l'impression que nous devrions faire autre chose mais...quoi ?
C'est bien là une grande question.

Enfin , ce serait peut être plus simple si nous n'étions pas en contexte de guerre. Tout serait beaucoup plus simple , en réalité.
Je n'ai jamais fréquenté de femme , j'ai vu certains de mes camarades le faire avant le conflit , cela dit.
Mais , j'étais peu attentif. La vie privée des autres m'a rarement intéressé, à vrai dire. J'étais concentré sur mon service à ma patrie , en ce moment là. Puis , la vie en Allemagne en générale , n'était pas de tout repos.


Je réfléchis quelques instants à sa question , avant de répondre :

"Et bien , chez moi les couples qui se fréquentent sont plutôt discrets." , je commence par lui confier. Et , c'est vrai malgré ma curiosité déplacée d'il y a quelques minutes .

"Je sais que des amis se rendaient au théâtre ou à l'opéra mais...eh bien j'imagine que ce n'est pas à l'ordre du jour en ce moment . À moins que...?" , enfin , il me semble que ces lieux sont parfois encore ouverts , comme certains endroits où se produisent des groupes.
Pour les Allemands , en tout cas.
Mais , pour les Français ? Je ne suis pas sûr.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1053
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
Narnia

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 17 Empty

F8bL2CH.png
Elisabeth Dubois
J'ai 26 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis résistante et je m'en sors pas bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Elisabeth est née au sortir de la première guerre mondiale, quelques mois après le retour du front de son paternel. Elle a alors grandit à Paris. A l’âge de seize ans, rêveuse devant le succès d’Augusta Dejerine-Klumpke, qui en 1886 avait été la première femme interne aux hôpitaux de Paris puis devant celui de Marie Curie en 1922 qui devint membre de l’académie de médecine, la jeune femme décida de devenir, elle aussi, chirurgien.

Accomplissant son rêve, elle entame des études en chirurgie... Et puis sa vie changea du tout au tout, en 1940. Face aux déclarations du général de Gaule et de Pétain, la jeune femme fit savoir à son instructeur qu’elle quittait la médecine. Surprit, la pressant de question, il finit par découvrir qu'elle souhaitait, comme lui, entrer dans la résistance. C'est ainsi qu'elle est devenue espionne. Son réseau se sert de son joli minois, innocent, pour soutirer des informations.


Iga Wysocka :copyright:️ eunoia
La demoiselle hoche la tête comme l'homme indique que les couples qui se fréquentent, chez lui, sont plutôt discrets. Et elle réalise dans un même temps qu'il s'agit de la première fois que le mot « couple » est posé, entre eux. Le sont-ils ? S'il parle des couples allemands, c'est peut-être qu'il considère qu'ils en forment un, cherchant dans un même temps ce qu'ils pourraient bien faire, en regardant les exemples là où ils se trouvent. Et en même temps, serait-ce faux de le dire ? S'ils ne se sont pas avoué leur amour par les mots, peut-être que leur manque l'un de l'autre parle de lui-même. Peut-être que l'évidence est là, qu'il n'y a plus qu'à la saisir. Qu'au fond, ce ne sont plus que des mots à mettre sur des situations, des faits, qui parlent d'eux-mêmes.

«- Je crois que tout ceci est encore possible.» répond la demoiselle. «Tout du moins en zone libre.»

Et tout deux ont la chance que Paris soit une de ces zones. Il est des régions de France ayant bien moins de chances sur ce point là. Ils ont beau être occupés, il y a beau avoir des Allemands partout, elle ne peut pas nier qu la situation est plus agréable que dans d'autres coins de France. Ils ont au moins cela pour eux, tout les deux.

«- Peut-être qu'il y aurait quelque chose à voir Vendredi, je ne sais pas. Il faudrait nous assurer de la programmation, dans la semaine..» indique-t-elle.

Mais regarder la programmation lui fait songer qu'ils n'auront cependant aucun moyen de se tenir informé d'ici là, à moins qu'ils ne puissent s'appeler. Il y avait de fortes chances, cependant, qu'il ne puisse pas lui donner un numéro où le joindre et les chances étaient tout aussi grandes pour qu'elle ne soit pas chez elle quand l'homme appellerait.


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 611
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

cat

Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 17 Empty

lhyILgs.png
Matthias
Heidegger

J'ai 27 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis officier de l'armée allemande et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en train de tomber amoureux d'une belle française et je le vis plutôt bien.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 17 3191486607_1_2_ybLBk4XU

Matthias est un jeune officier allemand , né en 1917. Né à Dortmund , il fait partie de ces jeunes allemands qui ont perdu un proche ou plus au sortir de la grande guerre. Surtout , il grandit dans la honte et la crise économique et sociale qu’entraînent le Traité de Versailles. Sa famille souffre énormément de la crise des années 30. Hitler et toutes ses belles promesses le touchent comme beaucoup de jeunes de son âge. Oh , il se rendra compte de son erreur rapidement. Malheureusement , la guerre arrive et le voilà en France où ses convictions ont chuter depuis longtemps.
Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 17 60B5


Paul Welsey :copyright:️ NOM CRÉATEUR
Je raconte à la jeune femme que les couples que j'ai pu connaître se rencontraient souvent à l'opéra ou au théâtre , ce genre de lieux culturels. En parlant de ça, pour les raccrocher à notre situation, j'indique indirectement que je nous considère comme un couple. Je crois.

Enfin , je ne sais pas si c'était vraiment mon intention. C'est peut être encore tôt pour le dire ? Je ne sais pas. Et , je ne vais pas oser lui demander.
Après tout , la façon dont on souhaite se définir , ce n'est qu'un détail. Pas vrai ?

D'après Alice , ce genre de lieux est encore accessibles. Tout du moins en zone libre , et la jeune femme souligne que c'est le cas de Paris . Effectivement, moi et les miens avons beau nous déplacer en permanence dans les rues , le contexte est bien plus tranquille ici que dans d'autres villes. Même si les choses peuvent très vite changées. Et vont probablement changer.

Bref , elle souligne justement qu'il faudrait s'assurer de la programmation. Peut être qu'une pièce intéressante serait jouée vendredi ? Je vais être attentif à cette possibilité.

"Nous pouvons nous retrouver par ici comme toujours en début de soirée. Je regarderai ce qui est programmé dans la semaine , et nous pourrons y aller si quelque chose d'intéressant est prévu ? Sinon , nous pourrons toujours aller au restaurant et aviser."

Je ne vois pas trop comment prévoir à l'avance dans notre situation. Je ne peux pas la prévenir plusieurs jours avant , ayant encore moins de moyens de la contacter depuis ma blessure qu'avant. Autant aviser le jour même. Il est difficile de prévoir quoi que ce soit en ces temps de guerre , de toute manière .
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Cœurs ennemis ♣ Elsy - Page 17 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Cœurs ennemis ♣ Elsy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 17 sur 17Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 15, 16, 17

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers historique :: Contemporain-
Sauter vers: