Le Deal du moment : -50%
– 50% sur les baskets Nike Air Max Dia
Voir le deal
60 €

Partagez
 
 
 

 A fresh start | ft art3mis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
Mikadocolors
Mikadocolors
MESSAGES : 75
INSCRIPTION : 07/11/2019
CRÉDITS : nightblood

UNIVERS FÉTICHE : City, fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3413-mikadocolors#72508 https://www.letempsdunrp.com/t3418-i-need-you-more-than-you-think#72572 https://www.letempsdunrp.com/t3477-everyone-as-a-story-mikadocolors#74175 https://www.letempsdunrp.com/t3415-repertoire-de-personnages-mikadocolors#72549
tea

A fresh start | ft art3mis Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Séville, Espagne, de nos jours,

Romeo vient d’arriver en ville depuis une semaine, il a tout quitté avec sa mère et son grand-frère pour recommencer ici. Habitué à aller en l’Italie pendant les vacances, l’Espagne ne lui fait pas spécialement peur, mais il ne peut pas complètement oublier sa vie en Islande, ses amis, ses habitudes. Peut-être arrivera-t-il à apprécier ce nouveau départ grâce aux nouvelles personnes qu’il va croiser ?


Contexte provenant de cette recherche
Revenir en haut Aller en bas
 
Mikadocolors
Mikadocolors
MESSAGES : 75
INSCRIPTION : 07/11/2019
CRÉDITS : nightblood

UNIVERS FÉTICHE : City, fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3413-mikadocolors#72508 https://www.letempsdunrp.com/t3418-i-need-you-more-than-you-think#72572 https://www.letempsdunrp.com/t3477-everyone-as-a-story-mikadocolors#74175 https://www.letempsdunrp.com/t3415-repertoire-de-personnages-mikadocolors#72549
tea

A fresh start | ft art3mis Empty


Romeo
Alvadaro

J'ai 17 ans ans et je vis à Séville, Espagne. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors plutôt bien. Sinon, à cause du déménagement, je suis célibataire et je le vis bien, si on peut dire ça.

Romeo a toujours vécu en Islande. Il pensait déménager en Italie, pour retrouver la famille du côté de sa mère, mais cette dernière a préféré recommencer à zéro dans un nouveau pays. Par chance, Romeo maîtrise plusieurs langues (anglais, islandais, italien et un peu le français), il n’a donc pas vraiment de mal à s’habituer à l’espagnol. Enfin peut-être est-ce le bon moment pour avouer à sa famille qu’il est gay ?


Timothée Chalamet :copyright:️ MITTWOCH
Nouveau pays, nouvelle vie. Pourtant une part de toi continue à s’accrocher au passé, ne pouvant couper complètement les ponts avec ton ancienne vie. Tu as même passé la nuit scotché sur ton téléphone pour ne pas louper les messages de ton meilleur ami qui est resté en Islande. Oliver te manque déjà, vous aviez pour habitude de passer énormément de temps, tu te souviens même qu’il passait par ta fenêtre pour te retrouver dès que tes parents étaient endormis.

« Bonjour les cernes ! » Tu délaisses ton petit-déjeuner, celui que tu n’as pas touché, pour lever le regard vers ton frère. Il se moque de toi, c’est sûrement sa façon à lui de te distraire de ton premier jour de cours, mais tu n’arrives pas à apprécier son humour de si bon matin. « Hein ? Tu disais ? Non parce que pendant une seconde j’ai cru que j’avais un panda en face de moi. Tu devrais voir tes propres cernes avant de me faire un commentaires. » Tu le vois lever les yeux au plafond avant de sortir de la cuisine. Ta mère doit être en train de se préparer pour un entretien aujourd’hui. Une semaine que vous vivez sur les économies de la famille, elle sait qu’elle ne peut pas trop traîner, heureusement tu ne te fais pas trop de souci pour elle. « Allez en route, champion ! » Tu abandonnes ton assiette dans l’évier, attrapant ton sac pour suivre ton frère jusqu’à sa voiture. C’est lui qui doit te conduire au lycée pour ton premier jour, tu es déjà passé pour régler les derniers détails de ton inscription avec ta mère, tu n’as donc plus besoin d’un adulte à tes côtés.

Le trajet se fait dans le calme, tu n’as pas spécialement envie de parler pour le moment, jusqu’au moment de te déposer. « Laisse-moi là. » Tu fais signe à Jan de s’arrêter à quelques mètres de l’entrée, histoire de ne pas te faire remarquer dès le début, même si tu sais parfaitement que tu ne passeras pas inaperçu, tu as déjà senti les regards de tes voisins. « Passe une bonne journée ! » Tu réponds par un soupir, claquant la porte de la voiture avant de glisser ton sac sur ton épaule. Et voilà, c’est l’heure, tu ne peux plus reculer, tu commences officiellement ta nouvelle vie, loin de tes amis. Tu regardes un instant l’entrée un peu plus loin, avant de te décider à avancer. Tu dois retrouver ton professeur principal vers le secrétariat, normalement tu te souviens encore du chemin, mais peut-être que ta mémoire te joue des tours, tu as encore du mal à te remettre de ce qui vous a poussé à quitter l’Islande pour venir ici. La vérité est bien trop présente dans ton esprit, tu as encore besoin d’un peu de temps pour avaler la pilule. Mais surtout, tu dois bien penser que tu ne peux plus parler islandais ou italien à partir de maintenant, tu es en Espagne.
Revenir en haut Aller en bas
 
art3mis
art3mis
Féminin MESSAGES : 852
INSCRIPTION : 10/06/2018
ÂGE : 18
RÉGION : île de france
CRÉDITS : seticon (av)

UNIVERS FÉTICHE : en général, réel, après, j’ai rien contre une touche de magie
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Narnia

A fresh start | ft art3mis Empty


Adrian Orosco
J'ai 17 ans et je vis à Séville, Espagne. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire depuis peu et je le vis plutôt bien.

Adrian est un natif de Séville. Il vit dans une grande maison avec ses parents et sa fratrie, une famille de la haute société et aux nombreuses règles auxquelles il s’est toujours plié. En plus d’être un sportif accompli, c’est aussi un musicien et il parle plusieurs langues, le castillan, bien entendu, mais aussi l’anglais, le français et quelques bases d’italien.


xavier serrano :copyright:️ doom day
C’était une journée comme les autres à la villa Orosco. Un petit déjeuner calme dans les règles de l’art. Il est fatigué, il a pas beaucoup dormi. Faut dire qu’en ce moment, il a l’impression que tout fout le camp. Il finit par repousser son assiette et se lève sans plus de cérémonie. C’était pas comme si de toute façon, son père allait lever la tête de son journal pour lui souhaiter une bonne journée ou si sa mère allait décoller de son téléphone et de son agenda pour l’accompagner. Non, Adrian était déjà un adolescent responsable, un grand garçon à l’avenir brillant. Comme l’avait prévu ses parents, il ferait des études de droit pour devenir avocat en droit des affaires et suivre les traces de son père. Est ce que ça lui plaisait ? Pas du tout, s’il s’écoutait, il passerait ses nuits dehors à juste observer les étoiles, à essayer d’oublier qu’on mettait beaucoup de pression sur ses épaules.

Il soupira en claquant la porte de sa voiture, une vieille jeep qui avait appartenu à son grand-père. La seule personne qui avait réussi à le comprendre vraiment. Quoi qu’il arrivait quand même à bien s’entendre avec sa petite sœur, déjà une rebelle dans l’âme. Elle faisait ce qu’il n’avait jamais osé faire, gueuler contre le monde entier et désobéir. Il se gara non loin de son lycée, sortit de sa voiture, son sac sur l'épaule. Mais qui voilà ? Petite nuit mon chou ? Il leva les yeux au ciel avant de checker son meilleur ami. Certes, mais je reste toujours en meilleure forme que toi. Il sourit, avant d’entrer à sa suite dans le bahut. Adrian connaissait à peu près tout le monde. La plupart se suivait depuis la maternelle. Adrian et Marco, le dit meilleur ami, se connaissaient depuis leur trois ans. Ces petits surnoms affectueux, ça n’était qu’un jeu entre eux. La princesse arrive. Il murmure alors. Pitié... Il soupire en se détournant, attendant qu’elle passe avec son air hautain. Il ne supporterait pas une crise, s’il avait rompu avec elle, c’était pour oublier tout ça.

Non, son regard fut plutôt attiré par un jeune homme. Un jeune homme qu’il était certain de ne pas connaitre. Un nouveau, sûrement, qui semblait perdu dans les couloirs. C’est vrai que leur lycée pouvait paraître très grand et intimidant, pour ceux qui ne connaissaient pas. On se retrouve plus tard. Il dit bien rapidement en se décollant du mur pour aller à la rencontre du jeune homme paumé. Excuse moi mais tu sembles un peu perdu, je peux t’aider ? Il demanda en sortant son plus beau sourire.


❝#fangirl❞
   
   (c)Allison
Revenir en haut Aller en bas
 
Mikadocolors
Mikadocolors
MESSAGES : 75
INSCRIPTION : 07/11/2019
CRÉDITS : nightblood

UNIVERS FÉTICHE : City, fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3413-mikadocolors#72508 https://www.letempsdunrp.com/t3418-i-need-you-more-than-you-think#72572 https://www.letempsdunrp.com/t3477-everyone-as-a-story-mikadocolors#74175 https://www.letempsdunrp.com/t3415-repertoire-de-personnages-mikadocolors#72549
tea

A fresh start | ft art3mis Empty


Romeo
Alvadaro

J'ai 17 ans ans et je vis à Séville, Espagne. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors plutôt bien. Sinon, à cause du déménagement, je suis célibataire et je le vis bien, si on peut dire ça.

Romeo a toujours vécu en Islande. Il pensait déménager en Italie, pour retrouver la famille du côté de sa mère, mais cette dernière a préféré recommencer à zéro dans un nouveau pays. Par chance, Romeo maîtrise plusieurs langues (anglais, islandais, italien et un peu le français), il n’a donc pas vraiment de mal à s’habituer à l’espagnol. Enfin peut-être est-ce le bon moment pour avouer à sa famille qu’il est gay ?


Timothée Chalamet :copyright:️ MITTWOCH
Les regards se tournent sur ton passage, curieux de voir qui est le petit nouveau qui foule le sol du lycée pour la seconde fois. Certains t’ont déjà vu en compagnie de ta mère pour signer les derniers papiers et voir comment se passera le premier jour pour toi. La rentrée est déjà passée, tu arrives en cours de route, ça ne va pas être simple. Même si l’année a commencé que récemment pour les autres, ils ont tous leurs repères, leurs amis, tandis que toi tu repars de zéro, tu ne connais personne. Au moins en Italie tu aurais eu ta cousine pour te guider et te montrer les endroits sympas et ceux à éviter, elle t’aurait introduit dans son groupe d’amis que tu as déjà vu quelques fois pendant les vacances. Tu n’aurais certainement pas été là en train de te perdre dans les couloirs du bahut.

Tu pousses un soupir. Ça commence bien... Tu es persuadé d’avoir suivi les instructions à la lettre, mais finalement tu as du mélanger avec autre chose, faut avouer que tu ne connais même pas ton quartier résidentiel. Tu as juste remarqué que ce n’est pas le genre de voisinage fréquenté par n’importe qui, ta mère a pris de mauvaises habitudes avec ton père qui gagnait plutôt bien sa vie avant de se faire virer. Mais tu préfères ne pas penser à lui, tu dois absolument trouver le secrétariat pour retrouver ton professeur principal.

Tu n’avais pas l’impression que le bâtiment était si grand la dernière fois que tu es venu, tu aurais du faire plus attention à où tu allais, tu n’en serais pas là. Prêt à sortir ton téléphone pour trouver le numéro de l’enseignant, tu t’arrêtes en voyant un jeune homme s’approche de toi, sourire à la colgate sur les lèvres, te demandant si peut te donner un coup de main. Ce serait idiot de refuser vu ta situation actuelle. « J’ai juste besoin...* » Tu t’arrêtes bien vite en constatant que tu as commencé à parler italien. Bon sang, ça va être compliqué de t’habituer à cette nouvelle langue que tu as appris sur le pouce avant de venir. Le départ a été décidé à la dernière minute, vous surprenant, ton frère et toi. « Pardon, je cherche le secrétariat. J’ai...rendez-vous avec Mr Velasques ? » Tu hésites légèrement sur le nom de famille, tu te dis que tu as peut-être mal retenu cette information aussi. « Tu peux m’aider ? » De toute façon peu importe le nom du professeur, tu dois au moins arriver au secrétariat avant la première sonnerie.

* en italien
Revenir en haut Aller en bas
 
art3mis
art3mis
Féminin MESSAGES : 852
INSCRIPTION : 10/06/2018
ÂGE : 18
RÉGION : île de france
CRÉDITS : seticon (av)

UNIVERS FÉTICHE : en général, réel, après, j’ai rien contre une touche de magie
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Narnia

A fresh start | ft art3mis Empty


Adrian Orosco
J'ai 17 ans et je vis à Séville, Espagne. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire depuis peu et je le vis plutôt bien.

Adrian est un natif de Séville. Il vit dans une grande maison avec ses parents et sa fratrie, une famille de la haute société et aux nombreuses règles auxquelles il s’est toujours plié. En plus d’être un sportif accompli, c’est aussi un musicien et il parle plusieurs langues, le castillan, bien entendu, mais aussi l’anglais, le français et quelques bases d’italien.


xavier serrano :copyright:️ doom day
C’était un lycée plutôt élitiste. On ne trouvait pas le fils ou la fille de n’importe qui. Et Adrian savait que c’était désagréable de ne pas se sentir à sa place quelque part, et que c’était encore plus désagréable d’être perdu dans un endroit qui nous était inconnu. Il ne voulait pas se lancer des fleurs mais le nouveau avait eu de la chance d’être tombé sur quelqu’un de bienveillant comme lui. Dieu sait que les adolescents pouvaient se montrer cruel. Et Adrian avait lui même quelques faits d’arme pas très reluisant. Il fronça d’abord les sourcils en l’entendant parler. Il identifia rapidement la langue, ayant quelques notions. Pas assez pour tenir une conversation entière mais juste assez pour comprendre ce qu’il disait. Mais il se rattrapa rapidement en espagnol. Velasquez ? Bien sûr, je connais le chemin par cœur. Disons que malgré ses airs d’enfant sage, il avait fait quelques conneries. Mais sous l’influence de Marco, toujours sous l’influence de Marco.

Il accompagna donc le nouveau jusqu’au bureau du secrétaire. Ils arrivèrent juste avant que Mr Velasquez ne sorte. Monsieur Velasquez ! Il l’interpella avant de laisser le nouveau avec lui. Le truc, c’était qu’Adrian était curieux, profondément curieux, parfois trop pour sa santé mentale. Alors il attendait patiemment en dehors du bureau que le nouveau, dont il ne connaissait toujours pas le prénom, sorte. Quand enfin il apparut, il se redressa subitement, son merveilleux sourire toujours accroché aux lèvres. Adrian, je compte sur vous pour guider Romeo dans le lycée, qui plus est, vous êtes dans la même classe, vous l’aiderez à prendre ses marques. Il hocha la tête.

Donc il s’appelait Romeo. Et d’après son super talent de détective et surtout parce qu’il l’avait entendu parler italien, et que son prénom avait une consonance italienne, il devait venir d’Italie. Bienvenue à Séville, ça fait longtemps que tu es ici ? Oh, et je m’appelle Adrian, juste au cas où. Oui, ça faisait clairement parti de son numéro de charme, mais il ne le faisait pas exprès. Non, vraiment, la plupart du temps, c’était totalement inconscient. Quand il entendit la cloche sonner, il accéléra un peu le pas pour aller dans le premier cours, soit de la littérature. Marco lui avait gardé une place, comme il le faisait toujours et par chance, il semblait rester une autre place libre, non loin d’eux. Même so, après tout, le nouveau pouvait faire comme il voulait.


❝#fangirl❞
   
   (c)Allison
Revenir en haut Aller en bas
 
Mikadocolors
Mikadocolors
MESSAGES : 75
INSCRIPTION : 07/11/2019
CRÉDITS : nightblood

UNIVERS FÉTICHE : City, fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3413-mikadocolors#72508 https://www.letempsdunrp.com/t3418-i-need-you-more-than-you-think#72572 https://www.letempsdunrp.com/t3477-everyone-as-a-story-mikadocolors#74175 https://www.letempsdunrp.com/t3415-repertoire-de-personnages-mikadocolors#72549
tea

A fresh start | ft art3mis Empty


Romeo
Alvadaro

J'ai 17 ans ans et je vis à Séville, Espagne. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors plutôt bien. Sinon, à cause du déménagement, je suis célibataire et je le vis bien, si on peut dire ça.

Romeo a toujours vécu en Islande. Il pensait déménager en Italie, pour retrouver la famille du côté de sa mère, mais cette dernière a préféré recommencer à zéro dans un nouveau pays. Par chance, Romeo maîtrise plusieurs langues (anglais, islandais, italien et un peu le français), il n’a donc pas vraiment de mal à s’habituer à l’espagnol. Enfin peut-être est-ce le bon moment pour avouer à sa famille qu’il est gay ?


Timothée Chalamet :copyright:️ MITTWOCH
Par coeur ? Cette précision te fait esquisser un léger sourire. Tu n’as pas l’impression d’être tombé sur le premier de la classe venu montrer qu’il est serviable pour bien se faire voir auprès des professeurs. Heureusement, car c’est le genre de personnes qui te donnent des boutons. Mais même si tu avais fait face à un tel élève tu n’aurais pas fait la fine bouche, tu l’aurais aussi suivi jusqu’au secrétariat. Sur le chemin, tu ne dis rien, occupé à essayer de repérer les lieux pour éviter de te perdre à nouveau. C’est peine perdue, il te faudra plus que quelques minutes à errer dans ces couloirs pour oublier ton ancienne vie en Islande et t’y retrouver ici. « Bonjour. » Souffles-tu à l’attention de l’enseignant qui te fait signe d’entrer pour discuter rapidement. Tu es tellement dans ta bulle que tu as complètement oublié de remercier l’élève de t’avoir amené jusqu’ici, en plus tu écoutes d’une oreille distraite ce que Mr Velasques te raconte. De toute façon, c’est comme pour le reste, ça viendra au fil du temps.

Juste avant de sortir, le professeur propose de t’accompagner jusqu’à ton premier cours, mais en voyant le garçon qui t’a amené jusqu’ici, il change d’avis et lui confie la tâche. Tu as encore du mal à suivre les discussions en espagnol, tu ne maîtrises pas complètement la langue. Heureusement que tu as quelques facilités pour apprendre de nouvelles langues, ça t’aide bien pour te lancer dans cette nouvelle vie.

L’enseignant te donne une petite tape sur l’épaule, comme pour t’encourager, avant de repartir de son côté. Tu ne sais pas trop quoi penser de lui, au moins il n’a pas l’air méchant, comme ton nouveau camarade dont tu as déjà oublié le prénom. Bien joué Romeo ! Avec un peu de chance tu entendras quelqu’un l’appeler, en attendant tu le suis jusqu’à votre classe. Il lance la conversation, te posant une question juste avant de se présenter. Ah, parfait, tu n’auras pas l’air stupide à chercher son prénom. « Oh, merci. Une semaine à peu près. » Tu cherches encore tes mots, mais tu arrives à avoir une conversation à peu près normale, c’est déjà pas mal. Par contre en cours tu vas galérer les premières semaines. « Ça change pas mal de l’Islande, même si c’est une jolie ville. » Certains risquent d’être surpris de savoir que tu ne vivais pas en Italie, mais dans un pays bien plus froid, même si ton teint plutôt pâle donne une bonne indication pour ça.

En arrivant dans la salle, tu sens à nouveau les regards se braquer sur toi. Tu n’aimes pas être le centre d’attention, alors tu t’empresses d’aller t’installer à une place libre. Tu fais attention de ne pas être trop loin d’Adrian, ton seul repère dans cette nouvelle vie. « On commence par quoi ? » Mr Velasques te l’a probablement dit, mais tu t’es perdu dans la multitude d’informations, en plus tu n’auras tes premiers bouquins que ce soir. À priori quelqu’un aurait oublié de les préparer pour ton arrivée, pensant que ce serait que demain. Super. Déjà que tu peines à comprendre la langue, tu n’as même pas un livre pour suivre. Mais comme pour répondre à ton désespoir, une jeune fille s’installer à tes côtés, posant le sien entre vous, comme pour t’inviter à suivre avec elle. Tu la remercies d’un sourire, avant de tourner la tête vers votre professeur de littérature. Encore une nouvelle tête à retenir, tu sens que la journée va être longue … Vivement la pause déjeuner !
Revenir en haut Aller en bas
 
art3mis
art3mis
Féminin MESSAGES : 852
INSCRIPTION : 10/06/2018
ÂGE : 18
RÉGION : île de france
CRÉDITS : seticon (av)

UNIVERS FÉTICHE : en général, réel, après, j’ai rien contre une touche de magie
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Narnia

A fresh start | ft art3mis Empty


Adrian Orosco
J'ai 17 ans et je vis à Séville, Espagne. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire depuis peu et je le vis plutôt bien.

Adrian est un natif de Séville. Il vit dans une grande maison avec ses parents et sa fratrie, une famille de la haute société et aux nombreuses règles auxquelles il s’est toujours plié. En plus d’être un sportif accompli, c’est aussi un musicien et il parle plusieurs langues, le castillan, bien entendu, mais aussi l’anglais, le français et quelques bases d’italien.


xavier serrano :copyright:️ doom day
Il était donc là depuis une semaine. Et venait d’Islande. Adrian lui lança un regard étonné. Il venait d’Islande et son premier réflexe était de parler italien ? Ça collait pas mal avec le physique mais pas avec le prénom, il était pas un pro des prénoms étrangers mais il était certain que Romeo n’avait aucun rapport avec l’Islande. Il n’eut pas vraiment le temps de poser d’autres questions, ils durent entrer en classe. Ils étaient déjà un peu retard, il valait mieux pas se faire remarquer d’avantage. Surtout que la prof de littérature n’était pas connu pour sa patience ni sa sympathie. Sauf en vers le premier de la classe. Si Adrian connaissait si bien le chemin le chemin du secrétariat, c’était en général parce qu’il venait malencontreusement à perturber son cours ou se faisait avoir pour insolence. Mais est-ce qu’un débat constructif pouvait vraiment être considéré pour de l’insolence ? Pour lui non, pour elle si.

Il arrive à s’assoir pas trop long du nouveau. Marco le regarde alors, les sourcils froncés, l’air de dire, c’est qui celui là ? Le nouveau, Romeo. Il chuchote en ouvrant son manuel à la page indiquée. T’as sympathisé ? Il hausse les épaules. Ils avaient pas vraiment eu le temps de sympathisé mais du peu, du très peu qu’il avait eu, le nouveau avait l’air sympa. En général, Adrian allait pas vraiment vers les gens qu’il ne connaissait pas. Il fréquentait les même personnes depuis la primaire, avait les même amis, connaissait les parents de ces dits amis depuis aussi longtemps que ses amis. C’était presque une secte. Et lui, avait le profil type du lycéen parfait, athlète, charmeur. Enfin, sur le papier. En réalité, il avait besoin que ça bouge dans sa vie, il en attendait autre chose que ce que ses parents avaient prévu pour lui. Déjà qu’ils n’avaient pas aimé sa récente rupture, ils allaient finir par déchanter. Parce qu’Adrian avait bien l’intention de profiter de sa dernière année de lycée.

La professeure les lança finalement sur un exercice à partir du manuel. Adrian, rapidement lassé de lire le même poème en boucle, déchira la dernière feuille de son bloc note. De cette feuille, il déchira encore un petit bout de papier et écrivit dans un italien approximatif. Islande ? Et tu parles italien, c’est très mystérieux tout ça. T’as emménagé dans quel quartier ? Il fit une jolie boulette de papier et visa la table de Romeo. Il était pas dans l’équipe de basket ball pour rien. La boulette atterrit juste dans la trousse du nouveau. Bon, il visait bien mais c’était aussi un coup de chance. Il eut juste un grand sourire à son intention avant de se concentrer sur ce poème. Remarque, il était bien ce poème, juste assez tragique, pas trop larmoyants.


❝#fangirl❞
   
   (c)Allison
Revenir en haut Aller en bas
 
Mikadocolors
Mikadocolors
MESSAGES : 75
INSCRIPTION : 07/11/2019
CRÉDITS : nightblood

UNIVERS FÉTICHE : City, fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3413-mikadocolors#72508 https://www.letempsdunrp.com/t3418-i-need-you-more-than-you-think#72572 https://www.letempsdunrp.com/t3477-everyone-as-a-story-mikadocolors#74175 https://www.letempsdunrp.com/t3415-repertoire-de-personnages-mikadocolors#72549
tea

A fresh start | ft art3mis Empty


Romeo
Alvadaro

J'ai 17 ans ans et je vis à Séville, Espagne. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors plutôt bien. Sinon, à cause du déménagement, je suis célibataire et je le vis bien, si on peut dire ça.

Romeo a toujours vécu en Islande. Il pensait déménager en Italie, pour retrouver la famille du côté de sa mère, mais cette dernière a préféré recommencer à zéro dans un nouveau pays. Par chance, Romeo maîtrise plusieurs langues (anglais, islandais, italien et un peu le français), il n’a donc pas vraiment de mal à s’habituer à l’espagnol. Enfin peut-être est-ce le bon moment pour avouer à sa famille qu’il est gay ?


Timothée Chalamet :copyright:️ MITTWOCH
Le cours commence rapidement, te laissant perdu dès les premières minutes. Tu captes la moitié des informations que l’enseignante énonce, ayant un mal fou à saisir certains mots. Tu te souviens avoir hésité à apprendre l’espagnol en plus du français, mais tu t’es dit que tu avais le temps pour t’y mettre et que c’était plus raisonnable de n’avoir qu’une seule langue à étudier pour éviter de te mélanger. Dommage, si tu avais su ça t’aurait évité d’être largué dès les premières heures de cours. Heureusement la cadence se calme lorsque la professeure lance un exercice dans le manuel sur ce qui ressemble à un poème. Super entrée en matière … Tu détestes la poésie, en tout cas en cours ça te bassine très vite, surtout quand tu comprends la moitié des choses.

Ta voisine est très concentrée sur le bouquin entre vous deux, elle griffonne même quelques notes sur son cahier. De ton côté, tu laisses ton regard se balader sur le reste de la classe, tu essaies de repérer les visages pour les mémoriser petit à petit. Mais ton attention est vite détournée par l’arrivée d’un projectile dans ta trousse. Tu lèves le regard, croisant un court instant celui de l’auteur du mot. Tu esquisses un léger sourire en réponse avant de faire attention à l’enseignante qui passe pas loin de toi. Tu attends sagement qu’elle s’éloigne pour le déplier et le lire. Tu notes avec plaisir l’effort fourni par ton camarade pour te parler italien. Au moins tu devrais pouvoir t’en sortir dans cette discussion, bien plus que si c’était en espagnol, pourtant plus tu pratiqueras plus vite tu apprendras.

À ton tour tu déchires un papier de ton bloc note pour répondre. Tu utilises aussi l’italien qui te vient bien plus naturellement que l’espagnol, surtout à l’écrit. « Ma mère est italienne, mon père est islandais. » Et voilà le mystère est résolu. Mais tu t’arrêtes pas là puisqu’Adrian te demande où tu habites. « Santa Cruz, si je me plante pas. Et toi ? » Rajoutes-tu sur ton papier en te disant que ça pourrait être pas mal d’avoir quelqu’un pas loin de chez toi pour sortir. Même si honnêtement tu es capable de faire le mur pour rejoindre quelqu’un, tu l’as fait de nombreuses fois avec ton meilleur ami, tu n’oses même plus les compter ! « Tu préfères parler anglais ? » Tu termines sur cette phrase, te disant que ça sera peut-être plus simple pour ton camarade s’il se sent moyennement à l’aise.

Maintenant que tu as terminé d’écrire, il te faut réussir à viser la table d’Adrian sans que la prof te voit faire. Tu attends le bon timing et tu lances le morceau de papier plié qui atterrit et roule sur le livre de ton camarade. Tu ne vises pas forcément très bien, mais tu as réussi à ne pas le faire tomber au sol, c’est déjà ça. Et heureusement que tu n’as pas attendu une seconde de plus pour t’exécuter, car l’enseignante s’approche de toi pour te demander si tout va bien. Tu as presque l’impression qu’elle vient de réaliser que tu viens d’arriver, comme si elle n’était pas au courant de ta venue aujourd’hui.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


A fresh start | ft art3mis Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
A fresh start | ft art3mis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: