Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» (sms) i need answers.
la guerre est déclarée w/ ranochja EmptyAujourd'hui à 22:02 par padfoot.

» (f) Zombies, domination, tyrannie, survie -(ouvert !)
la guerre est déclarée w/ ranochja EmptyAujourd'hui à 21:45 par Chouu'

» I hate that i love you ft. Houmous
la guerre est déclarée w/ ranochja EmptyAujourd'hui à 20:47 par Houmous

» TOPS-SITES ¬ votez pour ltdr
la guerre est déclarée w/ ranochja EmptyAujourd'hui à 20:01 par Gäa

» Writober 2022
la guerre est déclarée w/ ranochja EmptyAujourd'hui à 18:50 par Nemo

» Parce que c'était lui, parce que c'était moi
la guerre est déclarée w/ ranochja EmptyAujourd'hui à 16:07 par Beloved

» Once upon a time in a wild, wild world
la guerre est déclarée w/ ranochja EmptyAujourd'hui à 15:16 par Eurydie

» Brigade SPE.C.T.RE. (feat Lunatik)
la guerre est déclarée w/ ranochja EmptyAujourd'hui à 13:15 par Houmous

» Le staff s'agrandit..
la guerre est déclarée w/ ranochja EmptyAujourd'hui à 8:23 par Houmous

-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% Nike Jordan Air 200E
67.47 € 134.99 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

la guerre est déclarée w/ ranochja

ALLES
Messages : 2267
Date d'inscription : 15/06/2018
Région : Bourgogne
Crédits : giphy

Univers fétiche : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
Préférence de jeu : Homme
vanellope
ALLES
Mer 30 Oct - 0:23
Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Damian et Y sont ensemble depuis très longtemps. Ils sont mariés et heureux papas de deux jumeaux adorables de dix ans. Ca n'a pas toujours été facile mais la petite famille est unie et heureuse. Jusqu'au jour où...
Après avoir perdu un proche Damian sombre dans le profond gouffre qu'est l'alcool. Il se renferme, n'arrive pas à parler à Y et préfère un verre qu'une bonne discussion. Le quotidien se complique, mais Y se montre patient et compréhensif car il comprend la douleur de son mari. Enfin, la comprenait. Effectivement, Damian s'apprête à faire la connerie de trop. Il prendra le volant, totalement ivre... Avec les enfants sur la banquette arrière. Il aurait pu tous les tuer. Et cette erreur, Y ne pourra pas lui pardonner.
Ce sujet est l'avant-guerre froide. Que le fight commence...

Contexte provenant de cette recherche
ALLES
Messages : 2267
Date d'inscription : 15/06/2018
Région : Bourgogne
Crédits : giphy

Univers fétiche : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
Préférence de jeu : Homme
vanellope
ALLES
Mer 30 Oct - 0:27

Damian Gallois
J'ai 34 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis sans job, anciennement chef cuistot et je m'en sors très mal. Sinon, grâce à ma malchance, je suis sur le point de me séparer et je le vis plutôt mal.

Le point important à savoir : c'est son meilleur ami qu'il a perdu. Damian a toujours dit à tout le monde que c'était James qui conduisait ce soir-là... Mais en réalité, c'était lui. Et il porte ce poids, car il s'en est sorti indemne, et pas son pote. Il ne l'a jamais dit à personne et a sombré dans l'alcool.

boyd holbrook :copyright:️ lux aeterna


Ce matin avait été le retard de trop. Damian avait trop bu la veille et ne s’était pas réveillé à l’heure pour aller travailler. Alors quand il s’était pointé avec trois heures de retard, en plein rush dans le restaurant, il s’était très gentiment fait renvoyer. Tu m’étonnes. Voilà des semaines qu’il était dans une déchéance totale, qu’il faisait n’importe quoi, qu’il manquait des jours de boulot, arrivait en retard, n’était pas concentré. Et maintenant, il se retrouvait sans rien. C’avait même été plutôt violent ce matin, quand il avait vu que le poste de chef cuisinier avait déjà été repris par quelqu’un d’autre. Comme s’ils préparaient le coup depuis longtemps.
Le coup de trop. Une autre raison de boire. Alors il était rentré chez lui après un petit tour au magasin pour se prendre quelques bouteilles - puisque son compagnon n’arrêtait pas de lui enlever. Il allait profiter de son absence, de son travail, pour se détendre et juste oublier. Une fois rentré à la maison, alors que les enfants étaient à l’école, il se posa sur le canapé et entama bien les bouteilles. A tel point qu’il finit par s’endormir sur le canapé… à tel point qu’il ne se réveilla que plus tard dans la journée, bien trop tard pour aller chercher les enfants. Ouais, il aurait dû aller chercher les enfants, comme il faisait tous les soirs. Sauf qu’il n’y avait pas été. Il avait oublié. Il n’avait pas mis de réveil. Alors l’école avait appelé, aucune réponse. Ils avaient fini par appeler son mari qui avait été forcé de quitter plus tôt son travail pour aller chercher les enfants. Et c’est justement seulement quand la porte d’entrée claqua que l’homme rouvrit les yeux, brusquement, comme s’il sortait d’un coma de dix ans. Il se redressa avec une sale tête, les bouteilles sur la table basse, avant de croiser le regard noir de son mari qui intima aux enfants d’aller faire leurs devoirs dans leurs chambres. Merde, il allait prendre cher. Damian se frotta le visage en grommelant des excuses. Double merde, il allait devoir lui annoncer qu’il n’avait plus de boulot. Très bien.

ranochja
Messages : 8
Date d'inscription : 19/10/2019
Région : France
Crédits : VOCIVUS

Univers fétiche : Vie réelle
Préférence de jeu : Homme
Noob
ranochja
Mer 30 Oct - 11:31

Simon Gallois
J'ai 33 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis infirmier et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma malchance, je suis dans une situation compliquée et je le vis plutôt mal.



jack falahee :copyright:️ HOODWINK


En ce moment pour Simon, les journées semblent toutes se ressembler. Il se lève le matin, emmène les enfants à la garderie, passe la journée au travail à virevolter entre les patients et rentre chez lui pour retrouver un mari qui se laisse aller de plus en plus. Alors chaque jour, Simon a peur de rentrer, il a peur de se rendre compte que le mari qu'il aimait tant n'est aujourd'hui plus que l'ombre de lui-même et surtout, il a peur de ne plus réussir à l'aider, après tant de tentatives pour lui faire remonter la pente. Parce qu'il a tenté, bien assez longtemps, comprenant la détresse de Damian, comprenant à quel point ça peut être difficile pour lui de continuer une vie normale avec ce qu'il traverse mais Simon commence à fatiguer. Entre son travail qui prend beaucoup de temps, les jumeaux et cette inquiétude planant au-dessus sa tête, il est fatigué et ne sait plus quoi faire pour réparer ce qui est cassé. Mais pourtant, il garde une petite once d'espoir au fond de lui, petite once qui finit par s'éteindre quand son téléphone sonne indiquant l'appel entrant venant de l'école des enfants. Il répond automatiquement, s'excusant auprès de son patient en expliquant l'urgence. « Bonjour monsieur Gallois ? » Il confirme, le ton inquiet qu'il ne peut dissimuler. « Nous nous inquiétons, personne n'est venu chercher vos enfants aujourd'hui. » Et finalement, au lieu de l'inquiétude, c'est la colère qui monte alors qu'il s'excuse auprès de son interlocutrice, puis auprès de son patient et qu'il fonce vers l'école pour réparer les dégâts.

Quand il les récupère, les enfants ont la mine triste d'avoir été oubliés par qui que ce soit qui devait venir les chercher. Simon s'excuse, leur dit qu'ils étaient tous les deux très pris par le travail, ne souhaitant pas mettre la faute sur son mari devant les enfants. Il tente de les faire rire sur tout le trajet mais la colère ne faiblit pas. Ainsi, quand il passe la porte et qu'il le voit, Damian, dans le salon, des bouteilles autour de lui et un visage qui ne laisse pas de place à l'imagination, Simon a encore d'hurler, mais il ne le fait pas. Les enfants montent sur ses ordres, sûrement apeurés par le ton sec qu'il emploie. Il s'avance alors, prend une bouteille dans ses mains comme pour en vérifier le contenu, balayant ses excuses d'un coup de main. « Tu t'amuses bien ? » qu'il demande alors avant de reposer la bouteille, levant les yeux vers l'homme qui autrefois faisait chavirer son coeur en un regard. « Tu as oublié les enfants. » Simon revoit le regard de ses petits quand enfin il est sorti de la voiture pour les récupérer, l'école complètement vide. « Tu as oublié les enfants Damian ! Ils étaient seuls à l'école, tristes et apeurés et toi pendant ce temps qu'est-ce que tu fais hein ? » Il ne peut plus empêcher la colère, tout a trop duré et son coeur et sa tête ne peuvent plus le supporter. Il se bat, bien sûr qu'il se bat mais il est seul dans cette bataille. Et c'est dur.


ALLES
Messages : 2267
Date d'inscription : 15/06/2018
Région : Bourgogne
Crédits : giphy

Univers fétiche : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
Préférence de jeu : Homme
vanellope
ALLES
Mar 5 Nov - 17:53

Damian Gallois
J'ai 34 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis sans job, anciennement chef cuistot et je m'en sors très mal. Sinon, grâce à ma malchance, je suis sur le point de me séparer et je le vis plutôt mal.

Le point important à savoir : c'est son meilleur ami qu'il a perdu. Damian a toujours dit à tout le monde que c'était James qui conduisait ce soir-là... Mais en réalité, c'était lui. Et il porte ce poids, car il s'en est sorti indemne, et pas son pote. Il ne l'a jamais dit à personne et a sombré dans l'alcool.


boyd holbrook :copyright:️ lux aeterna


Simon commença bien vite à crier. Et c’était normal, parce que Damian avait encore fait le con. Il enchaînait les petites conneries sans conséquences depuis le début de sa dépression, sauf que petit à petit, ces conneries sans conséquences en avaient amené. Ses retards au travail l’avaient fait virer, ses siestes imprévues l’avaient fait oublier les enfants. Et son inconscience, le lendemain, aurait des conséquences encore plus dramatiques… Mais ça, c’était demain. Concentrons-nous sur le présent. Dam se frotta le visage avant de faire un mouvement de main vers son mari. « Tu peux parler un peu moins fort s’il te plait… » C’était peut-être pas la première chose à dire, mais il sentait déjà le mal de crâne arriver. « J’suis désolé ! Ok ? J’ai merdé. Je… j’me suis endormi, j’ai pas entendu le réveil. Arrête un peu, j’suis sûr que tu exagères, ils n’étaient pas tout seul non plus, y’avait leur maîtresse avec eux. » Ce n’était pas une excuse. Clairement pas. Et encore heureux qu’ils n’avaient pas été totalement seuls, livrés à eux-mêmes ! A dix ans, ils n’étaient pas prêts à se débrouiller tout seul. Et la maison était de toute façon trop loin pour qu’ils ne rentrent à pied.
Le pire était à venir. Dans un peu moins de deux minutes, Damian allait annoncer que maintenant, Simon devrait subvenir seul aux besoins de leur famille. Mais il fallait voir le bon côté des choses, il aurait tout le temps de s’occuper des enfants maintenant ! Ok, cet argument ne serait plus non plus valable demain. Il ne l’était déjà pas aujourd’hui en fait. Mais bon… Il se redressa et demanda à Simon de s’asseoir près de lui. Il valait mieux être assis pour entendre ça. « Faut que je te parle d’un truc… » Here we go. « J’ai… plus de boulot. J’me suis fait virer ce matin. Coupe budgétaire… » Ca c’était un gros mensonge. Et Simon ne tomberait certainement pas dedans. « Alors j’ai pris euh… un verre pour… tu sais… faire passer la pilule… et j’me suis endormi sur le canapé… J’suis désolé… »

ranochja
Messages : 8
Date d'inscription : 19/10/2019
Région : France
Crédits : VOCIVUS

Univers fétiche : Vie réelle
Préférence de jeu : Homme
Noob
ranochja
Mar 3 Déc - 10:40

Simon Gallois
J'ai 33 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis infirmier et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma malchance, je suis dans une situation compliquée et je le vis plutôt mal.



jack falahee :copyright:️ HOODWINK


Simon reste impassible face à Damian, il ne peut plus lui pardonner ses erreurs, il ne peut pas lui pardonner celle-ci, beaucoup trop importante à ses yeux pour que ses excuses d'oubli de réveil ne fonctionnent. Il revoit bien trop vite les visages de ses petits, inquiets et tristes d'avoir été oubliés, inquiet pour leur père comme ils le sont depuis un petit moment, ressentant eux aussi tout ce qui se passe dans la maison. « Tu te fous de moi j'espère. » qu'il répond sans attendre une réponse de sa part. Il veut lui secouer les épaules, crier, lui rappeler qu'ils ont une famille et qu'il doit se reprendre en main parce que les deux bouts de chou qu'ils élèvent ont besoin d'eux, de tous les deux. Mais il commence à fatiguer Simon, parce que tout ça ne cesse pas, se répète, et il ne sait plus quoi faire pour améliorer la situation, pour aider son mari. « Ils étaient morts d'inquiétude pendant que toi tu dormais, il faut que tu te reprennes Damian tu ne peux pas leur faire ça à eux ! » Qu'il tente quand même, parce qu'il lui reste encore un peu d'énergie à Simon, peut-être que ce sont les sourires des enfants qui lui permettent encore de se battre un peu, il essaie, il y tient à sa famille autrefois parfaite.

Mais visiblement, il n'est pas au bout de ses peines. Quand Damian lui demande de s'asseoir, Simon s'attend au pire comme toujours, mais le pire est toujours plus fort que l'annonce précédente, surtout de la bouche de Damian. Alors il s'assied, il écoute. D'abord l'annonce, qui le laisse sans voix, puis une excuse encore. Simon ne dit rien, il encaisse, il essaie de comprendre, de réaliser, il se rend compte de la merde dans laquelle ils se retrouvent désormais, il pense à ses petits et aux efforts qu'il va falloir faire. Il regarde son mari. « Viré. » qu'il confirme d'une petite voix, comme pour ne pas le dire trop fort, pour pas que ça ne devienne trop réel. Et pourtant. « Et la vérité c'est quoi ? » qu'il demande sèchement, parce qu'il n'arrive plus à croire son mari, parce qu'il s'est passé tellement de choses qu'il sait qu'à tout moment, seuls des mensonges peuvent sortir de cet homme qu'il aimait tant, en qui il avait tellement confiance autrefois. « Tu vas retrouver un travail Damian, tu vas bouger ton cul, t'occuper de tes enfants et retrouver un travail parce que je peux pas tout gérer tout seul. Ils ont besoin de toi aussi. » Il tente, encore, il se bat encore, pour les jumeaux, pour lui, pour la famille qu'ils formaient autrefois. Il ne lève plus la voix, ça ne servirait à rien, ça couperait la conversation et ça inquièterait inutilement les enfants. Mais son ton est dur, il ne cédera pas, Damian doit se reprendre en main et vite.

Contenu sponsorisé
la guerre est déclarée w/ ranochja
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: