Partagez
 
 
 

 Its hard to resist a bad boy who's a good man ... [My bae]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
 
Poupourino
Poupourino
Masculin MESSAGES : 793
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 24
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Narnia

Its hard to resist a bad boy who's a good man ... [My bae] - Page 2 Empty


Julian
J'ai 36 ans et je vis à Boston, USA. Dans la vie, je suis avocat et je m'en sors très bien. Sinon, je suis un célibataire endurci et ça me convient parfaitement, je ne suis pas prêt à m'engager.

#6627b3


Henry Cavill

J'avais réussi à le décoincer. Il avait commencé par sourire, puis m'avait joint dans le rire à la suite de mon commentaire très casual sur mon potentiel avenir comme acteur porno. C'était un son agréable à entendre, qui me faisait sourire davantage, bien fier de mon coup. Il avait osé renchérir, me tirant un nouveau rire et un hochement de tête en appuie. Si jamais je me lassais de mon boulot, j'avais toujours cette option .... bien qu'elle ne serait jamais exécutée, car je me respectais beaucoup plus que cela.

J'étais en train d'essayer d'ouvrir ma boîte -c'est qu'ils attachent solidement ces merdes en fait- lorsqu'il me sortit la réponse la plus inusitée qui soit. Il est vrai que je l'avais dès le départ classé comme quelqu'un de plutôt réservé, un peu pudique peut-être, quelqu'un de gêné. Les mots suivants ne faisaient donc clairement pas partie du vocabulaire que j'aurais cru entendre de sa bouche. Je n'avais aucune idée de comment prendre le tout, en blague ou pas, croire à des possibles aveux sur ses intentions ou alors ... ? Je ne savais pas, comment déchiffrer tout ça. Parce que je ne le connaissais que très peu, et ce genre de paroles ne semblait pas correspondre au profil que j'avais commencé à établir de lui. J'étais normalement bon pour lire et décoder les gens, chose fort aidante en tant qu'avocat .... mais lui était un petit mystère. « Damn, son ... » en simple commentaire après tout ça, un sourcil relevé. Mais je n'élaborai pas sur le sujet, car il semblait soudainement moins convaincu, un peu plus abattu par ses derniers mots.

Sans vraiment réfléchir, je traversai la petite distance qui nous séparait pour aller presser gentiment, doucement son épaule. Un peu de réconfort à ma façon. « Don't worry about it. Lots of people have no idea what they wanna do for a living. You're not alone ... you're probably even part of the majority. You'll figure it all out eventually » Que de sages paroles, quelle bonne personne j'étais. Je balayai enfin sa petite demande d'un geste de la main, lui laissant aisément comprendre qu'il ne me devait rien du tout, retournant d'ailleurs à ma propre boîte pour enfin réussir à l'ouvrir -la démolir serait plus juste- et accéder à mon dîner. M'assoyant à la petite table au centre de la pièce, je m'attaquai à mon poulet. Mon regard ne quittait pas souvent le gamin, quelques pauses brèves d'une poignée de secondes parfois, mais sans cesse il revenait à lui comme l'aiguille d'une boussole revient inlassablement vers le Nord. Je brisai finalement le silence d'un « Your mom every tell you you're a gorgeous little boy ? »

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 835
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 27
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly https://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Narnia

Its hard to resist a bad boy who's a good man ... [My bae] - Page 2 Empty


Eliott
J'ai 24 ans et je vis à Boston, USA. Dans la vie, je suis nouvellement secrétaire pour une firme d'avocats privée et je m'en sors bien. Sinon je suis célibataire et j'admet que ça m’emmerde d'un côté, et de l'autre je laisse la vie aller.



Nico Nomd'unfromage
Non je n’avais pas réalisé ma grossière erreur dans mes paroles. Comme quoi pendant un instant je blaguais des stéréotypes, du métier, en oubliant complètement que j’étais désormais dans cette catégorie. Fort heureusement que je restais dans mon inconscience, car j’aurais certainement fait une crise de honte. Je ne sais pas si c’était possible, mais j’aurais créé cette possibilité. D’autant plus que je venais de changer ma propre image aux yeux de Julian, et certainement pas pour le meilleur. L’idée première qu’il avait de moi était certainement la bonne. Pas de doute là-dessus. Au lieu de quoi je venais accidentellement de lui avouer que l’un de mes buts était de me taper le boss. Jamais. Comme dans jamais de la vie. Parce que j’en avais beaucoup trop aussi. J’étais l’assistant de tous ces avocats et donc, je parlais à un de mes supérieurs, en fait, en quelque sorte. Vivement mon innocence. Parce que je ne réalisais absolument rien. Ce pourquoi je ne comprenais pas non plus sa réaction plus… Impressionnée qu’amusée. Oups ? Je pense que je venais de merder, aucune idée. Mais oui il y avait bel et bien un retour du malaise, et un fameux tg Eli. Je devais apprendre à me la tenir, oubliant déjà avec qui j’avais affaire.

La suite avait quelque peu changé les choses, avec une part de réconfort avec ses mots. « Yeah, you’re right. » J’avais assez de cerveau pour me résonner et réaliser que je n’étais effectivement pas seul dans cette situation, et que pire encore il y en avait qui quittaient ce monde sans réellement avoir trouvé leur chemin dans ce domaine de la vie en particulier. J’osais espérer ne pas me rendre là, mais en même temps, si j’étais heureux sans chemin tracés, pourquoi pas aussi. C’était l’important. « I huh… Well thank you very much. I’ll pay next time. » Tiens, donnant donnant. Une promesse que je comptais bien tenir. J’voulais pas devenir un investissement, comme on dit. Ben quoi, on sait jamais.

Je me plaisais à le regarder se battre avec sa boite, cherchant le petit lien sur le mienne pour les décoller. J’admets avoir eu un petit rire mais sans plus, détournant le regard pour faire mine que je ne riais pas de lui. Enfin si mais c’était pas méchant. Par contre lui, il ne faisait pas que manger son repas tranquillement, comme moi. Il me mangeait encore du regard, de quoi me rendre inconfortable, encore (c’est surprenant je sais). Je comptais bien faire l’autruche et prétendre que j’avais des choses importantes et intéressante à regarder sur mon portable, tiens. Pas que j’en avais pas, mais une fois que j’avais répondu un gif qui voulait mourir à mon colloc qui me demandait comment ça allait, je n’avais plus grand-chose à y faire. Surtout que merde, je les lui rendais ses regards, un peu comme une obsession de vérifier si on était fou, ou si on se faisait réellement observer. M’voyez? J’avais ma réponse à chaque fois, et pourtant je ne pouvais m’empêcher de vérifier, encore et encore. Jusqu’à ce moment précis ou je me demandais si je n’avais pas un truc étrange sur le visage, passant mes doigts dans ma petite barbe, juste au cas. Et dieu merci je ne mangeais pas lorsqu’il avait ouvert la bouche pour briser le silence, parce que je me serais encore étouffé sauvagement. Nouvelle crise de haute pression sous la surprise et la gêne de ce compliment qui ne tournait pas autour du pot. Donc cet homme, était vraiment en train de me manger du regard, je ne rêvais pas. Un amusement sans le moindre doute, parce que j’étais ce petit jeune, ce petit bleu qui réagissait. « Huh…. Just like every parents, I guess? Even if you’re ugly they’ll never admit it. » Autant faire une blague, j’imagine ? Je ne savais pas quoi répondre et le fait que j’étais déstabilisé était pour le moins, évident. Ma solution? Toussoter, faire mine de rien, changer rapidement de sujet. « What’s the worst case you ever had? If you can speak about it of course. » Au moins c’était facile avec des avocats. Ils en avaient vu des vertes et des pas mûres comme on dit.
Revenir en haut Aller en bas
 
Poupourino
Poupourino
Masculin MESSAGES : 793
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 24
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Narnia

Its hard to resist a bad boy who's a good man ... [My bae] - Page 2 Empty


Julian
J'ai 36 ans et je vis à Boston, USA. Dans la vie, je suis avocat et je m'en sors très bien. Sinon, je suis un célibataire endurci et ça me convient parfaitement, je ne suis pas prêt à m'engager.

#6627b3


Henry Cavill

S'il croyait que j'allais le laisser payer la prochaine fois, il se mettait le doigt dans l'oeil. Il en était hors de question, et il n'avait pas intérêt à argumenter avec moi, j'en sortirais forcément gagnant. C'était mon métier, je savais tenir mon bout et me montrer convainquant. C'était la moindre des choses que je paye pour lui, il était le petit gamin sans un sou et j'étais avocat, quand même. De quoi j'aurais l'air ?

Mon commentaire l'avait une énième fois perturbé. J'avais décidément le don pour ça, seulement sa première journée et déjà il devait commencer à faire définitivement de la haute pression, on allait lui créer un vrai trouble persistant à ce rythme. En tout cas, on savait que les mécanismes de son corps fonctionnaient bien, ils étaient tout à fait capable d'amener le sang à sa tête, à son visage. Bien rouge et me tirant un sourire. Bien qu'il tentait de s'en sortir habilement, détournant la conversation d'un petit commentaire classique sur le ton de la blague, je n'en avais pas fini avec lui. Je l'observais toujours avec insistance, ne lâchant définitivement pas. Sauf quand il changea enfin de sujet, me posant une question qui m'amena à réfléchir.

Cette fois, il eut un moment de paix, mon regard le quittant pour plutôt plonger dans le vide, alors que je mangeais distraitement mon poulet. J'avais eu toutes sortes de cas particuliers, des meilleurs et des moins génial, il me fallait trouver le plus particulier de tous ceux-là pour lui raconter. La crème de la crème quoi. Je finis par hausser un peu les épaules. « Do you mean worse as in, very bad, or worse as in fucking bullshit and weird ? I have stories for both actually »

J'entrepris alors de lui raconter en tout en mangeant mine de rien la petite salade de choux qui venait avec le poulet. « Weirdest shit I ever had to do was try and convince the jury my client wasnt the reason some guy broke his dick. The other guy claimed my client was abusive, that it was conjugal violence and that she purposely dropped on him while he was naked and hard, and it snapped, or some shit like that. I was just about to win, but then the slut had to go and hurt the guy some more and this time, there was no denying she'd broken his jaw with her purse .... full of bricks. She was a fucking psycho. So yeah, I lost .... and it was amazingly weird »

J'eus un petit rire, secouant la tête en me rappelant ce fameux procès. La mâchoire m'en avait décroché, lorsque l'information était tombée sur le vif, sans que ma cliente ne m'aie parlé de l'incident avec le sac à main .... et bon. À ce stade, je ne savais plus quoi dire pour sauver sa peau, elle se tirait dans le pied encore et encore. Good memories.

« I also worked with a woman accusing her ex-husband of sexual abuse against her kids. It turned out to be true and I would've punched the guy myself but the prison sentence he got was a punch in itself .... Sick disgusting bastard. The poor lady ... She cried in my office so many times, it broke my heart, it was a hard case .... Probably the worse I've had to do » Bah tiens, alors j'étais humain, derrière toute cette couverture de charme. J'avais des valeurs, des principes.

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 835
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 27
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly https://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Narnia

Its hard to resist a bad boy who's a good man ... [My bae] - Page 2 Empty


Eliott
J'ai 24 ans et je vis à Boston, USA. Dans la vie, je suis nouvellement secrétaire pour une firme d'avocats privée et je m'en sors bien. Sinon je suis célibataire et j'admet que ça m’emmerde d'un côté, et de l'autre je laisse la vie aller.



Nico Nomd'unfromage
Ma tactique avait fonctionné, le sujet avait été changé sans qu’il n’insiste sur huh… Le sujet particulier avec lequel il avait décidé de briser le silence, on va dire ça comme ça. Ce qui me permettait de retrouver ma normalité, encore une fois. Je me donnais une semaine avant de terminer à l’hôpital pour un burn out, s’il continuait ainsi. Ou alors j’allais finir par m’habituer, aussi, qui sait. J’espérais le second plutôt que le premier, bien entendu. Et puis le sujet lancé était beaucoup plus intéressant pour moi. « Both why not, yes. » J’avais même eu droit à deux histoires pour le prix d’un. En sachant bien qu’on pourrait certainement y passer des heures. Je comptais bien l’écouter avec attention, malgré que ma question eût au départ, servi de fuite plus qu’autre chose. Et oui j’avais fait une grimace à simplement imaginer la douleur de l’homme. « It’s actually a good thing you weren’t able to save her ass a second time. » Une folle de moins dans la nature, comme on dit. Même si à son dossier, elle s’ajoutait à la liste des causes qu’il avait perdu. Mais parfois, comme dans ce cas, c’était franchement pour le mieux, plus qu’une tâche à son honneur d’avocat. On ne pouvait pas tous les gagner, de toute manière. « And now you make me feel bad eating tenders. » Ben quoi c’était long ce truc. J’venais de faire une allusion louche, sans réellement le réaliser, me concentrant sur la blague plus qu’autre chose. Je jouais un brin la comédie en coupant le filet en deux avant de continuer de manger, sans réellement être troublée plus que nécessaire.

Mais le ton avait quelque peu changé. Si la première avait été perturbante, et un peu plus légère, en quelque sorte, la seconde était plus sombre et n’avait pas la moindre once de rigolade. Et compte tenu que j’étais le type livre ouvert avec mes émotions, bien entendu que j’avais l’air mal. Je ne pourrais jamais être psychologue, je sais. Encore moins tremper dans l’illégalité, on le saurait assez vite merci. « Your job isn’t easy at all and that’s a fact. More than just for the study part, all the people you meet, the case like… like this one. I know for sure I couldn’t do it. I would’ve cried with her and I know that’s not helping at all. » Comme quoi je n’étais pas le genre bien violent, comprenant toutefois les envies de certains de vouloir du mal à ce genre d’individus. « I can’t wait to die and ask Jesus why he made us this way. We live in a fucked up world. » Pas que j’étais religieux, mais si j’avais bien une curiosité, c’était bien celle de savoir si nous avions un créateur, et si c’était le cas, avoir ses impressions sur son œuvre. Parce que franchement, il devait être découragé la plupart du temps. « No I don’t really want to die now it was just a “joke” before you ask. » Juste au cas. « That being said, you’re the proof that lawyers actually, have an heart. You break the stereotypes. » Avec une simple question j’avais malgré tout apprit à connaître cette homme un peu plus qu’au tout départ. Il avait un cœur, il était généreux, il avait des valeurs bien placées et ses cordes sensibles comme tout le monde. Ce n’était que le début de mes découvertes.
Revenir en haut Aller en bas
 
Poupourino
Poupourino
Masculin MESSAGES : 793
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 24
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Narnia

Its hard to resist a bad boy who's a good man ... [My bae] - Page 2 Empty


Julian
J'ai 36 ans et je vis à Boston, USA. Dans la vie, je suis avocat et je m'en sors très bien. Sinon, je suis un célibataire endurci et ça me convient parfaitement, je ne suis pas prêt à m'engager.

#6627b3


Henry Cavill

Le premier anecdote était plutôt humoristique, une histoire cocasse à propos d'une cliente ridicule qui avait tiré des rires des deux côtés, autant du mien que de celui du plus jeune. Il me démontrait encore une fois qu'il avait du chien derrière toute cette timidité première, par une nouvelle allusion phallique douteuse en lien avec ses filets de poulet. Il les avait même coupées en deux pour la forme, me faisant rire davantage et secouer un peu la tête. Petit coquin, va.

Mais bien vite l'atmosphère avait changé, et pas pour le mieux. C'était un souvenir douloureux que je ramenais à ma conscience, quelque chose que je n’oubliais jamais, parce que c'était impossible, mais aussi parce que ça me permettait, en quelque sorte .... de toujours faire mieux. De me surpasser pour que les pires déchets de la planète ne puisse jamais s'en tirer, pour n'échapper aucun cas qui laisserait des coupables en liberté et des innocents blessés, brimés ... déçus ...
Le gamin démontrait de la compassion, et ça me faisait chier. Je crois que j'aurais préféré un peu de froideur, c'était moins gentil mais plus facile pour mes petites émotions. Là, je me sentais pas bien. « I didnt cry with her .... I couldnt do that to her. She needed me to be strong, for her. I needed her to trust me, trust that I could win this and put the bastard in prison. I cried in my sleep almost every night during the trial. Couldnt have peace until it was over ... »

J'admettais beaucoup trop de trucs, bordel de cul. Je me raclai un peu la gorge, ramenant mon attention à mon poulet en clignant quelques fois rapidement des paupières comme pour en chasser une potentielle humidité. « Yeah ... This is a fucked up world indeed ... » Relevant les yeux vers lui, j'esquissai un petit sourire et haussai vaguement les épaules à son dernier commentaire. Il est vrai que nous pouvions paraître froids, distants et hautains. Il est vrai que la profession en soi ne donnait pas cette expression chaleureuse de gens ayant un grand coeur et faisant cela pour les bonnes raisons ... mais il y en avait parmi nous. J'étais le premier à être un grand nounous quelque part en dedans, bien caché certes, derrière le charme et les grands airs et l'attitude .... Fallait le dire à personne, ça.

« Thanks, I guess ... » avec un petit rire, pour tenter de chasser l'atmosphère qui s'était alourdie. Refermant ma boîte après avoir terminé mon poulet, je me levai et allai plutôt ouvrir le réfrigérateur pour en sortir deux pudding au chocolat. C'était Mike qui les amenait toutes les semaines, et souvent moi qui les mangeait. Jcrois qu'il les amenait pour moi, en fait .... Je ne croyais pas l'avoir déjà vu en manger. P'têtre parce que je les mangeais tous, aussi ... who knows. Je m'assume. Je mange du pudding au chocolat tous les jours, I work out, I aint fat, you cant say shit about it. Cette fois je partageais, lançant l'un des petits cup de pudding au jeune. « Here kiddo, catch » Je me rassis cette fois sur l'un des divans, bien à mon aise. « So ... How long are you gonna be staying with us ? Depends on how bad of an impression we make ? » le sourire en coin de retour, la normalité pour moi, enfin.


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Its hard to resist a bad boy who's a good man ... [My bae] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Its hard to resist a bad boy who's a good man ... [My bae]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: