Partagez
 
 
 

 Shine Bright A Diamond (Ft Sonorus) Lawrence & Tess

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
Miaka
Miaka
Féminin MESSAGES : 190
INSCRIPTION : 30/09/2017
ÂGE : 31
RÉGION : Normandie
CRÉDITS : Myself

UNIVERS FÉTICHE : Réel, Fanservice <3
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t1241-miaka-by-miaka
patrick

Shine Bright A Diamond (Ft Sonorus) Lawrence & Tess Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation

Dans leur petite ville tranquille, un bracage de bijouterie va bouleverser le jeune couple que forme Lawrence et Tess.

Shine Bright A Diamond (Ft Sonorus) Lawrence & Tess 1571871249-lawess-ii

Il fait très chaud. Pourtant c'est agréable de flâner dans les rue de Wauwatosa et de profiter des dernières soldes. Par chance, il y a des passages où c'est ombragé. Les terrasses des cafés et des glaciers sont pleines et c'est une bonne chose pour la ville. Les magasins attirent du monde grâce aux soldes mais aussi grâce à leur clim. Cela permet de faire une pause plus fraîche même si on a rien à dépenser.

Il y a du monde quand un bruit de vitre brisée éclate en cette fin d'après midi. Deux braqueurs cagoulés pointent leur revolver devant les deux pauvres vendeuses abasourdies. Certains partent en courant pendant que des passants appellent rapidement les autorités. Cela fiche la pagaille dans la rue, certains sont confinés dans d'autres magasins. Et vous, où êtes-vous ?


Rp, venant d'un Tc sur le forum Everything is Fine.
Merci aux autres membres pour leurs participations, nous prenons juste le relais pour le terminer ici
Contexte provenant de de nos différents forums
Revenir en haut Aller en bas
 
Miaka
Miaka
Féminin MESSAGES : 190
INSCRIPTION : 30/09/2017
ÂGE : 31
RÉGION : Normandie
CRÉDITS : Myself

UNIVERS FÉTICHE : Réel, Fanservice <3
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t1241-miaka-by-miaka
patrick

Shine Bright A Diamond (Ft Sonorus) Lawrence & Tess Empty


Tess Allen
J'ai 20 ans et je vis à Wauwatosa, usa. Dans la vie, je suis bénévole à l'hopital et je m'en sors car je vis encore chez mes parents hyper protecteur à cause de ma maladie. Sinon, grâce à ma chance, je suis follement amoureuse et je le vis plutôt bien.



Shine Bright A Diamond (Ft Sonorus) Lawrence & Tess 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f743072495f696968536756576d773d3d2d3532393937343137332e313530663964363061656532383365313334373030383438333030382e676966Shine Bright A Diamond (Ft Sonorus) Lawrence & Tess 1571871753-lawess-vii



elle fanning@cigarette daydreams


Ta mère t'avait demandé de t'accompagner dans cette bijouterie alors qu'elle devait récupérer un de ses bracelets qui avait eu besoin d'une réparation urgente. Tu l'écoutais avec le sourire te raconter que c'était un héritage familiale, qu'un jour il te reviendrait peut être. Tu adores ta mère, la trouve parfaite et tu voudrais lui raconter tout ce qu'il se passe dans ta vie et dans ton cœur depuis ses derniers mois mais tu ne veux pas qu'elle l'utilise pour être encore plus stressée qu'elle ne l'ai déjà de te laisser un peu de leste. Elle n'a pas besoin qu'on en rajoute, définitivement pas.

C'est ce que tu aurais peut être pu expliquer aux braqueurs si tant est qu'une mère surprotectrice aurait pu les faire reculer ? Car ils venaient de se croiser quand elle venait de quitter la bijouterie un instant, ayant oublier son chéquier dans la voiture. Tu en profitais pour regarder les bijoux, choisir ce que tu aurais voulu pouvoir offrir à ton petit ami si tu le pouvais.Tu n'as pas le temps de te décider qu'un bruit de verre te fais remonter la tête. Tu ne comprends pas immédiatement, tu suis juste ce que font les autres et te met à terre avant de réussir à te rendre compte que tu es en plein braquage.



LAWRENCE:
 

Pnj Intervention a écrit:
es deux brigands pointent leurs revolvers sur les vendeuses puis sur une jeune femme devant eux. Ils crient, ils sont violents, ils parlent fort et semblent sous pression. De gros dégâts pourraient arriver si on ne garde pas son calme. On peut commencer à entendre le son des sirènes de police. Asseyez-vous, tous contre le mur et pas de bruit, hurle l'un d'eux en montrant l'un des murs aux protagonistes avec son arme. Le deuxième tire en l'air, ça fait un bruit assourdissant. Les bijoux, vite ! Dit le deuxième à une vendeuse en lui lançant un sac en tissu au visage.

Nicky:
 

TESS:
 

Carina:
 

Axel:
 

Intervention Pnj a écrit:
C'est quoi ce bordel ? Hurla un des braqueurs en voyant ses otages s'amuser, discuter comme s'ils étaient dans un putain de café. Fermez tous vos gueules ! Il est ferme, il est sérieux et braque son arme sur le blondinet qui s'amuse à dragueur la jeune femme. Il tire une nouvelle fois en l'air avant de pointer l'arme sur une jeune brune au sol. Jette ton portable, jetez les tous ! Ils sont très énervés. Pendant que celui-ci vise les otages, son compagnon s'assure que la vendeuse met bien les bijoux dans le sac. Ils commencent à paniquer. Ils entendent la foule et la police.

TESS:
 

Effie:
 

LAWRENCE:
 

Axel:
 

Carina:
 

TESS:
 

Axel:
 

Intervention PNJ a écrit:
La panique. Dans la foule, les curieux, les familles des otages mais aussi la police qui sécurisent les lieux. Tous sont perdus, le danger est présent. Les balles sont tirées mais personne ne sait si il y a des victimes. La confusion est réelle et pesante. Les cris des otages, les voix rauques des braqueurs alors que du mouvement s'organise à l’extérieur. Il est temps d'intervenir, attendre le bon moment. Un sniper sur le toit face à la boutique observe la scène et transmet chaque détail à son lieutenant @Edge Grimes, quelques passants peuvent entendre la discution "Un otage à été blessé, je répète une femme est blessé.". Alors que tout le monde retient son souffle, la brigade d'assaut se tient en position, dégageant les lieux pour intervenir à tout moment. Le sniper transmet un second message "Un otage se bagarre avec un braqueur, le second est distrait." l'occasion est trop belle pour ne pas intervenir. La brigade entre dans la boutique en criant, les armes pointées sur les deux individus, l'un à terre et l'autre surpris lâche automatiquement son arme au sol. " Tout le monde au sol ! " crie l'un des policier, alors que d'autres menottent les deux voleurs qui repartiront sans un bijoux et prêts à passer quelques temps dans une cellule.
Revenir en haut Aller en bas
 
Sonorus
Sonorus
MESSAGES : 25
INSCRIPTION : 29/09/2019
RÉGION : haut de france
CRÉDITS : subrosa (avatar)

UNIVERS FÉTICHE : City, Apocalypse, Science fiction
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Noob

Shine Bright A Diamond (Ft Sonorus) Lawrence & Tess Empty


Lawrence Willis
J'ai 28 ans et je vis à wauwatosa, usa. Dans la vie, je suis psychologue dans le service pédiatrie de l’hôpital et je m'en sors plutôt bien maintenant . Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec un ange et je le vis plutôt très bien.

Informations supplémentaires ici.


nicholas hoult :copyright:️creationsbonbons.tumblr
les bruits sourds des balles, les cris mais aussi les voix rauquent et puissante des policiers qui s'agitent autour de toi, t'es totalement perdu. tu sais juste que Tess est enfermé dans cette bijouterie et que deux types armés y sont rentré, les informations sont flous et tu voudrais péter un câble, foncer dans le magasin pour sauver ton ange, ton bébé innocente qui ne mérite pas une telle violence. tu en serais capable, pris par la folie, la colère, la peur et l'adrénaline tu pourrais le faire, mais avec tout ces policier, les brigades armés tu te retrouverais vite neutralisé et plaqué au sol comme un vulgaire criminel. tu veux pas prendre le risque d'aggraver la situation déjà tendu. Tess est une personne réaliste, elle sait être calme quand il le faut, tu as confiance en elle, elle n'a pas choix que de vivre, tu lui interdis de t'abandonner. Sa mère près de toi, tu es proche d'elle parce que tu voulais comprendre ses paroles, comprendre ce qu'elle voulais dire par malade. sa fille malade ? tu n'étais pas au courant et alors qu'elle commençais à paniqué et à tout te dire, tu deviens livide, la situation mais aussi ce que tu venais d'apprendre.. le peu de temps qui restais à Tess, sa maladie qui lui rendais sa vie infernal mais aussi sa présence régulière à l'hôpital.. tout devenais plus clair.. ton coeur se serra si fort que tu crus que tu avais reçu une balle en plein dans ton palpitant. un autre coup te fît sursauté, serrant instinctivement ton bras autour de ta belle-mère non officielle. A ce moment la brigade intervient et profite du chaos pour libérer les otages et arrêter les cambrioleur, tu entends dans la foule qu'une personne est blessé, une jeune femme.. brune.. ton coeur pourtant encore sous le choque se relâche un peu. Pourtant ta tête encore sonné par tout ce qui venait de ce passer. les otages sortent un par un, laissant la place au soin pour la jeune femme blessé. La foule, les pleures, les applaudissements pour les policiers, et les otages qui retrouvent leurs famille, tu es toujours là sans l'être vraiment, tout se chamboule, comme si le temps s'arrête et que ta vie ne tourne plus normalement. Puis la voix près de toi, celle de Madame Allen te ramène sur terre quand elle crie le prénom de sa fille. ton regard qui trouve automatiquement celui de Tess alors qu'elle accourt vers vous, ses cheveux au vent, elle reste magnifique peu importe la situation. tu es dans un soulagement immense de savoir qu'elle va bien et pourtant tant de question se bouscule dans ta tête, tu voudrais la prendre dans tes bras, l'embrasser et lui demander ce qui se passe mais rien ne sors, tu ne bouge pas peut être parce que tu ne peux pas a cause de sa mère présente et qui ne connais rien de votre relation ou juste parce que tu es paralysé par ce que tu venais d'apprendre. T'arrives juste pas à y croire.. non, tu voudrais la prendre dans tes bras, l'embrasser follement et lui dire que tu l'aimes.. oui, tu veux le faire mais c'est pas possible sous les yeux de Mme Allen alors tu te retient, c'est difficile.. - Tess, je suis content de voir que tu vas bien.. dis-tu simplement.. peut être trop froidement contrairement à d'habitude, ton regard fuyant.. ta gorge qui te serre.

Revenir en haut Aller en bas
 
Miaka
Miaka
Féminin MESSAGES : 190
INSCRIPTION : 30/09/2017
ÂGE : 31
RÉGION : Normandie
CRÉDITS : Myself

UNIVERS FÉTICHE : Réel, Fanservice <3
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t1241-miaka-by-miaka
patrick

Shine Bright A Diamond (Ft Sonorus) Lawrence & Tess Empty


Tess Allen
J'ai 20 ans et je vis à Wauwatosa, usa. Dans la vie, je suis bénévole à l'hopital et je m'en sors car je vis encore chez mes parents hyper protecteur à cause de ma maladie. Sinon, grâce à ma chance, je suis follement amoureuse et je le vis plutôt bien.



Shine Bright A Diamond (Ft Sonorus) Lawrence & Tess 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f743072495f696968536756576d773d3d2d3532393937343137332e313530663964363061656532383365313334373030383438333030382e676966Shine Bright A Diamond (Ft Sonorus) Lawrence & Tess 1571871753-lawess-vii



elle fanning@cigarette daydreams


Tu te concentres sur la plaie de la jolie brune, sur comment maintenir le garot en place car tu n'es pas capable de plus. Tu n'es pas une grande combattante, ni une grande médiatrice et tu en ferais pas grand peur aux cambrioleurs avec ton maigre physique et tes airs de poupées. Aussi, les yeux rivées à la blessure , tu n'as pas le temps de voir tout ce qui se passe autour, cela va trop vite et même si tes paupières restent grande ouvertes tu ne comprends pas l’enchaînement des actions qui ont mené à l'entrée des forces de l'ordre dans la bijouterie et que certain d'entre eux, après avoir immobilisé les brigand, se retournent vers vous et vous poussent vers la sortie. Après avoir vérifier que des ambulanciers s'occupaient bel et bien de la patiente, tu te laisse faire, va enfin pouvoir respirer de nouveau. Pas parce que tu sera à l'air libre, mais juste car tu allais revoir ta mère, pouvoir effacer ses inquiétudes et que tu pourras le voir lui, effacer les tiennes , tes pensées de -et si jamais plus je ne pouvais l'embrasser ? Me glisser dans ses bras ? -

Alors que tes jambes courent un peu plus vite, manquant presque d'être étourdie par tout ces bruits, les flashs de quelques photographes et journalistes, tu entends la voix de ta mère qui te guident vers eux. Tu changes de trajectoires et cours dans les bras maternelles mais cherchant des yeux ceux azurs de ton petit ami. Tu devrais te sentir coupable de penser autant qu'ils te suffiraient à cet instant, surtout après tout les sacrifices effectuées par ta famille. La visage enfouie dans le cou d'une femme qui n'arrivait pas à cesser de pleurer, tu lèves la main, tu voudrais attraper celle de Lawrence mais ses paroles finalement t'en empêche. Après toute ces épreuves, tu te demande si la pire n'est pas celle ci : le ton du grand brun est si froid, si éloigné de celui qu'il emploie quand il te murmure dans le creux de l'oreille des mots doux quand il te fait l'amour. Ta surprise et ta déception doivent se lire sur ton visage déjà atteint par le début de cette journée. Tu n'arrives même pas à lui répondre, car de toute façon les seuls mots que tu serais capable de lui dire c'était des -je t'aime- c'est la seule chose qui te vienne aux lèvres et ça te dévaste de voir qu'il n'en est pas de même pour lui. Tu comprends qu'avec ta mère dans les parages il ne peux pas faire preuve de trop d'affection mais tu t'attendais à le lire dans son regard, quelque part mais là tu ne sais pas ce qu'il en est, ce qu'il cache.

Mme Allen ne te laisse pas le temps d'éclaircir le malentendu. Caressant tes joues , elle se tourne vers ton petit ami. « Mer...merci d'avoir été là pour nous... je... je vous en serais toujours reconnaissante. J'avais si peur pour ma petite fille ! » « ça, ça va aller maman je t'assure. »  C'était toi qui finissait par la consoler alors que tu te mettais enfin à pleurer, mais même pas à cause du cambriolage, car quelque chose se fissure si Law n'est pas lui même.Un policier s'approche. « Mademoiselle nous aurions besoin de votre déposition » Et toi tu avais besoin d'un baiser, un vrai alors que personne ne semblait vouloir t' exaucer. « Plus tard, nous allons à l’hôpital tout de suite ! » « Mais madame, nous avons vraiment... » « Inutile d’insister, vous nous trouverez là bas , ma fille a une extremement grave maladie et vu les événements elle a besoin d'un check up complet. Allez viens Tess. » Une poigne douce mais ferme se referma sur ta main, mais une chape de plombe s’écrasa elle sur ton cœur. Tu comprenais enfin. Elle avait du dire quelque chose, raconter la partie de ton histoire que tu cachais à ton amant. C'était désormais trop tard pour lui dire toi même, avec tes mots. Tu le cherches de nouveau du regard alors qu'on t’emmène plus loin, que ton âme reste déposer à ses pieds... La fissure ? Elle s'était transformé en cassure, et tu ne savais pas si elle était réparable ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
 
Miaka
Miaka
Féminin MESSAGES : 190
INSCRIPTION : 30/09/2017
ÂGE : 31
RÉGION : Normandie
CRÉDITS : Myself

UNIVERS FÉTICHE : Réel, Fanservice <3
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t1241-miaka-by-miaka
patrick

Shine Bright A Diamond (Ft Sonorus) Lawrence & Tess Empty


Tess Allen
J'ai 20 ans et je vis à Wauwatosa, usa. Dans la vie, je suis bénévole à l'hopital et je m'en sors car je vis encore chez mes parents hyper protecteur à cause de ma maladie. Sinon, grâce à ma chance, je suis follement amoureuse et je le vis plutôt bien.



Shine Bright A Diamond (Ft Sonorus) Lawrence & Tess 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f743072495f696968536756576d773d3d2d3532393937343137332e313530663964363061656532383365313334373030383438333030382e676966Shine Bright A Diamond (Ft Sonorus) Lawrence & Tess 1571871753-lawess-vii



elle fanning@cigarette daydreams


EPILOGUE
Tu étais comme en dehors de ton corps, tu suivais ta mère, les médecins comme une automate. Tu ne disais pas un mot, pas même à julio qui t'avait rejoint et dont tu serrais la main comme une muette désespérée. Tu savais que c'était fini.. Au fond de toi quelque chose s'était brisé en d'autant plus de morceaux que tout les bijoux détruits pendant le braquage . Ton meilleur ami ne t'abandonne pas, pas même pendant cette longue nuit où tu te permets enfin de pleurer dans ses bras. Tu l'as perdue... Au petit matin, quand tu l'appelles et qu'il ne te réponds pas, quand Julio te dis qu'il faut peut être du temps à l'amour de ta vie alors que tu le sens bouillir, quand les heures passent... quand les jours passent... quand tu vois Julio revenir avec une mine grave. « Il... est retourné en Angleterre. » Tes forcent t'abandonnent et tu ne dois ton salut qu'au canapé derrière toi quand tu tombes dans les pommes.

Nouvel examen pendant que tu cherches des informations auprès des autres bénévoles et employés de l’hôpital   « Son père a eu un problème, corona virus, il a du rentrer d'urgence  » Cette fois ci tu n'avais plus pleuré . Tu avais juste tristement souris et dit que tu espérais que son père aille mieux. « Mais quel connard ! Je nous prends un billet d'avion et je vais lui casser la gueule et toi aussi tu lui cassera la gueule ! Il ne mérite que ça et... » « Julio.. non. Je lui ai rien dit, je l'ai laissé tombé amoureux de moi alors que je savais qu'il avait déjà vécu l'enfer à s'occuper de sa mère malade » « Et alors ! Ne lui trouves pas d'excuses tout ça car tu l'ai... » « Car je l'aime oui, et que je l'aimerais toute ma vie... toute ma minuscule vie ... » Tu te rappellerais de ses bras, de ses yeux, de sa voix, de son souffle, de tout ce qu'il t'as donné « Tes ? Nous avons les résultats de ton test sanguin et... nous devons aborder un point. » Le médecin s'installa face à eux « Tu veux qu'on appelle tes parents ou... ? » « Non c'est bon ...Allez y »  Tu es prêtes à tout entendre. Rien ne pouvait être pire que ton cœur brisé, si ?

« Tess, tu es enceinte. » Tes yeux bleus s'écarquillent, ton cerveau se déconnecte. Cette phrase tu l'avais rêvé depuis que tu es enfant , mais jamais tu n'aurais cru l'entendre depuis que ton diagnostique était tombé. « Vous êtes sure ? Mais comment ? Enfin je sais comment mais... on prenait nos précautions ! » « Parfois cela arrive, d'autant plus que la pilule que tu prenais et le nouveau traitement que tu essayais on put s'entrechoquer. Toutefois tu sais que celui ci marchait au delà de notre espérance mais qu'il est incompatible avec une grossesse. » « Je m'en fiche ! » « Tess » « Non julio. Je... porte un bébé. Notre bébé à lui et à moi... Il m'a laissé... un bébé» Toi qui croyais ne plus avoir de larmes. D'autre d'un nouveau genre s’écoulèrent le long de tes joues blanches. Tu serais incapable de dire si c'était de la tristesse, de la peur, du bonheur, tout en même temps. Tu sais juste que tu portes l'enfant de l'homme que tu aimes, qu'il t'a quitté mais t'as offert le plus beau cadeau que tu croyais ne jamais avoir.

Et ce cadeau on a essayé de te le retirer. Des semaines durant, Julio, tes parents, Liz qui était revenu juste pour ça alors qu'elle n'avait pas été capable d'avorter de ses propres jumeaux quand elle était adolescente, tes médecins. Mais à chaque fois que tu posais tes mains sur ton ventre, tu savais que tu n'en ferais jamais rien. Celui ci s'arrondissait sur la silhouette frêle qui subissait les affres du manque de médication . Tu ne changeais pourtant pas d'avis, même quand on essaya de le contacter pour lui dire qu'il allait être papa et qu'on ne trouva qu'une ligne non attribué. Personne n'avait la possibilité d’enquêter en Angleterre, de le retrouver. Puis tu ne cessais de leur dire qu'il ne le fallait pas, que ça ne ferait que plus de mal encore, que tu préférais le savoir possiblement heureux ailleurs, prêt à s’accorder une autre chance d'avancer dans la vie sans toi, ta maladie et votre enfant qu'il n'avait pas prévu. Il était jeune, intelligent beau et quand tu t'endormais tu continuais de l'imaginer vieillir, toujours aussi beau, toujours aussi souriant que dans tes souvenirs, tu le voyais porter un costume et un anneau, épanouie dans sa vie . Tu ne t'imaginais juste plus à ses cotés en robe blanche. Et quand tu te réveillais, tu arrivais à te convaincre que le goût salé au coin de tes lèvres n'était pas du à quelques larmes.

Tu arrangeais comme tu pouvais ta chambre d’hôpital, avec quelques dessins d'enfant hospitalisés dont tu continuais de t'occuper, tu avais recrée ton ciel étoilé au plafond avec les mêmes photos de lui, de vous, de tes amis, de toute les échographies. Tu rangeais tes papiers d'importance dans ta commode en soupirant. Les signer avait été naturel mais tu savais aussi ce que cela représentait... Un coup de pied se fit sentir en toi, un sourire puis soudain une grimace de douleur. Le travail avait commencé et il fût difficile. Tout le monde avait prévu de déclencher l'accouchement plus tard mais ce bébé dont tu n'avais pas voulu savoir le sexe était têtu. Tu eu mal comme tu n'avais jamais eu mal, comme tu n'aurais jamais plus mal et parmi tes cris, ce fût le prénom de Lawrence qui te venait souvent pour retrouver l'énergie nécessaire. Il t'en fallait tellement et il t'en restait si peu quand on te mis ta fille dans les bras « Coleen... » Tu avais cherché pendant longtemps, hésité mais devant le bébé parfait l'évidence s'était faite.

Jamais tu ne t'étais sentit si complète, jamais tu n'avais trouvé meilleur raison d'avoir vécu sur cette terre, d'avoir aimé et pleurer si intensément que ce petit être à moitié toi, à moitié lui. « Comme je t'aime... mon dieu dites lui tout les jours que je l'ai aimais si fort... mon bébé » Chaque fils de ta vie s'arrachaient à ses minuscules doigts, à ses oreilles, à son petit nez. Chaque souffles que tu avais prit tu les lui donna en priant pour qu'elle ait une vie parfaite, une vie heureuse, qu'elle tombe amoureuse comme tu l'avais été de son père . Mais à chaque liens que tu créais avec elle, tu sentais que c'était les derniers. Tu avais eu sept mois pour te faire à l'idée, pour comprendre ton corps et ta nécessité d'être enceinte. Tu ne fermais pas les yeux, pas même une seconde alors que les machines qui te reliaient commençaient à sonner de toute part. Tu restais fixé sur ta fille jusqu'à ce qu'on te la prenne dans les bras pour la mettre en sécurité. Là seulement tu ferma les paupières et t'accorda … la fin. Ce n'était même pas douloureux. Tu avais fait ce pour quoi tu étais née, tu avais aimé comme il le fallait pour ne pas avoir à rougir de ta vie sur Terre. Alors tu l'abandonnais cette Terre, mais pas eux. Pas ta fille, pas ta famille, pas tes amis, pas Lawrence. Tu emportais une part d'eux dans ce qui ferait ton paradis, ton observatoire pour voir leurs vies s'assombrirent un moment avant de reprendre leurs courts. Tu avais confiance en eux. Tellement confiance qu'on trouva un accord pour adoption, au nom de Julio et de son petit ami Louis. Tu ne comptais sur personne d'autre pour prendre soin de la chair de ta chair. Lui seule pourrait lui parler de sa mère telle qu'elle était avec ses qualités, ses défauts mais aussi son cœur qui avait battu, battu si fort qu'il avait fini par s'épuiser trop tôt.

L'aura blanche qui t'entourait était chaleureuse, tu savais que ce n'était que le premier stade du reste de ta mort. Tu n'avais pas peur, tu te voyais bien resté ici à veiller sur les tiens jusqu'à ce qu'ils te rejoignent le plus tard possible. Toutefois une voix te surpris « Tess » Cette voix, les frissons que cela te procurait, tu les reconnais comme si tu les avais ressenti hier. Tu te retournes, tes cheveux blonds voltigeant dans ta hâte « C'est ça le paradis ? Je peux invoquer un double de toi ? » « Non bébé... c'est vraiment moi » Lentement il s'approcha tandis que tu n'osais faire un pas. « Tu crois vraiment que je t'aurais abandonné ? J'ai eu un accident de moto une fois arrivé en Angleterre... Je t'attendais patiemment, je te regardais être courageuse pour notre bébé. Je suis si fier de toi, j'ai tant de chose à te dire... tant de chose à te raconter sur notre passé, sur le nombre de fois dont nous sommes tombé amoureux bien avant que je ne t'étreigne. Bébé, je t'aime au point de vouloir passer l'éternité avec toi, de renaître milles vies avec toi, renaître maintenant auprès de notre fille, dans cent ans, ou cinq cents ans mais toujours revenir à toi... bébé embrasses moi » Tu aurais du ressentir de la tristesse d'apprendre la mort de ton amour encore bien plus tôt que toi mais il n'était plus temps pour ça, car le tragique vous avez toujours réunis dans cette vie et quand tes lèvres se posèrent sur les siennes, tu savais que vous feriez des efforts dans la prochaine, que vous aviez eu votre quota de malchance dans celle ci pour mériter le bonheur dans toute les autres.


FIN
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Shine Bright A Diamond (Ft Sonorus) Lawrence & Tess Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Shine Bright A Diamond (Ft Sonorus) Lawrence & Tess
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: