Le Deal du moment :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres ...
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
 
Maddy'n
Maddy'n
Féminin MESSAGES : 402
INSCRIPTION : 10/10/2019
ÂGE : 29
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Pop-Gun

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy / Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3361-once-upon-a-time-maddy-n https://www.letempsdunrp.com/t3983-les-experiences-a-faire https://www.letempsdunrp.com/t3362-my-experiences-maddy-n
cat

Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight  - Page 11 Empty

XY6hrkM.png
Lev A. Oulanov
J'ai 28 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis professeur d’Histoire des Civilisations Antiques et d’Archéologie et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, même si mes parents commence à me mettre la pression.

+ Sa famille n’est pas sa famille biologique + Il lui manque un rein + Il est allergique à la noix de coco + Il parle de nombreuses langues, notamment celles qui n’existent plus.


Julian Morris :copyright: Shiya
C’est une passion torride qui s’exprime, sous un soleil qui n’aide aucunement à nous refroidir. Au contraire, tout autour de nous semble aussi brûlant que nos corps, même pendant la soirée, malgré des températures bien plus douces que celles de la journée. Une soirée en toute simplicité, juste elle et moi, comme on avait sûrement rêvé d’en passer depuis des mois. Un dîner préparé à deux, une soirée sur le canapé, à discuter, à se taquiner, à plaisanter devant un film ou une série, et une nuit passée ensemble, dans les bras l’un de l’autre, sans plus se soucier du qu’en dira-t’on.

Et c’est tout une routine qui se met en place sur les semaines qui suivent. La française passe certainement plus de temps à la villa qu’à l’appartement qu’elle est supposée partager avec son camarade, mais ce n’est pas moi qui m’en plains. Au contraire. Nous pouvions parler et nous toucher en toute intimité, en toute imprudence, contrairement aux sites de fouilles et aux centres de recherches où nous étions bien plus prudents et plus distants. Rien de comparable à ce que l’année avait été, mais si les sourires étaient nombreux, les contacts physiques eux, devenaient presque inexistants et toujours très calculés. Rien à voir avec le naturel de notre relation qui revenait au galop chaque fois qu’on se retrouvait à nouveau juste elle et moi.

Les derniers jours de stage se sont passés dans une ambiance particulière. Personne ne semblait vraiment vouloir y mettre fin. Mais il ne restait qu’une vingtaine de jours avant la rentrée, et il fallait que tout le monde s’y prépare. C’est donc mon dernier week-end ici avec la jeune femme qui m’attends, laissant une certaine mélancolie s’emparer de moi. Bien sûr, je n’aurais pas le temps de m’ennuyer pendant les dix jours supplémentaires que j’allais passer ici, en compagnie de mes amis, avant de rentrer à Paris. Mais j’appréhendais un peu plus le retour à l’université, et la façon dont notre relation devrait s’adapter à ce changement d’environnement. « Alors, que veux-tu faire pour ce dernier week-end ici ? »

Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1689
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
vol de nez

Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight  - Page 11 Empty

190807045657515547.png
Lullaby Alexander
J'ai 21 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis étudiante en histoire et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple secret et je le vis plutôt bien.

Elle adore le patinage artistique * Elle fait des études par obligation, à cause de ses parents. * Elle a un coup de cœur pour un de ses professeurs, le professeur Oulanov. * Alors qu'ils se croisent en boîte, ils dérapent. Le lendemain, son professeur la repousse. * Il maintient la distance entre eux pendant plusieurs mois, jusqu'à ce qu'il craque. * C'est en Grèce qu'après une soirée riche en émotion, en frayeur, ils s'avouent leur besoin mutuel de l'autre.

avatar :copyright: NOM CRÉATEUR

Après leurs retrouvailles, le temps s’était comme emballé. Entre le stage et leurs soirées, les journées avaient passées à une allure folle. Les visites de la ville avaient rythmées leurs moments libres, entrecoupés de baignades et de longues soirées à discuter, la demoiselle passant bien plus de temps avec son cher et tendre que dans l’appartement qui lui avait été attribué. Martin avait bien essayé, quelques fois, un rapprochement ou deux, une proposition de sortie, en voyant l’humeur de sa camarade s’améliorer, mais il s’était heurté à un mur, pour ne pas dire un fantôme, la jeune femme trouvant toujours le moyen de s’extirper discrètement de leur logement. Plus d’une fois, alors, il avait parlé à travers la porte d’une chambre vide, l’étudiante s’étant déjà fait la belle. Plus la fin du stage approchait, d’ailleurs, et moins elle avait été à l’appartement, l’habitude de passer tout son temps libre avec Lev se prenant naturellement, laissant entrevoir un difficile retour à la normale, d’ici quelques jours. Un retour à la normale nécessaire, cependant, alors qu’ils seraient séparés d’ici peu. Un retour à la normale qu’elle préférait oublier, désireuse de profiter jusqu’au dernier moment de cette échappée belle sous le soleil Grec.

Toute la semaine, de fait, elle était à peine rentrée à l’appartement, profitant à fond des derniers instants qu’elle avait à passer ici pour boucler son programme de visites, de quoi rendre encore un peu plus difficile la séparation à venir, quoiqu’il ne s’agisse que d’une affaire de quelques jours. Le manque de lui qu’elle ressentirait dès son retour à Paris projetait d’ores et déjà son ombre sur elle. Après avoir passé presque tout leur temps ensemble pendant des semaines, le changement de rythme serait brutal. Elle ne pouvait pas s’empêcher de le redouter, comme le fantôme d’une séparation passée qu’elle avait eu à affronter. Ce ne serait pas le même genre de séparation, elle ne serait que provisoire. Elle le savait parfaitement. Elle avait conscience que cette inquiétude était irrationnelle, qu’elle retrouverait l’homme dès son propre retour dans la capitale. Il le lui avait prouvé de multiples façons tout au long du mois écoulé. Mais c’était plus fort qu’elle.

A l’aube de son retour en France, n’étant plus qu’à quelques heures du décollage prévu pour la fin du week-end, c’est tout naturellement, donc, qu’elle l’avait retrouvé chez lui après le dernier jour de fouille, pour ne plus le quitter jusqu’au dimanche, ressentant une furieuse envie de profiter des derniers instants. Pour autant, elle n’avait pas de programme bien défini pour occuper ce temps. Aucune idée trop arrêtée. De quoi se permettre de vivre selon leurs envies de l’instant.

”Je me disais que nous pourrions aller sur l’île de Kéa, ce n’est qu’à une heure de port de Lavrio, si ma mémoire est bonne.” propose-t-elle. ”Ou on peut rester ici à profiter de la piscine. Ou retourner au lac Vouliagmeni.”


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
"Deadpool"
Revenir en haut Aller en bas
 
Maddy'n
Maddy'n
Féminin MESSAGES : 402
INSCRIPTION : 10/10/2019
ÂGE : 29
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Pop-Gun

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy / Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3361-once-upon-a-time-maddy-n https://www.letempsdunrp.com/t3983-les-experiences-a-faire https://www.letempsdunrp.com/t3362-my-experiences-maddy-n
cat

Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight  - Page 11 Empty

XY6hrkM.png
Lev A. Oulanov
J'ai 28 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis professeur d’Histoire des Civilisations Antiques et d’Archéologie et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, même si mes parents commence à me mettre la pression.

+ Sa famille n’est pas sa famille biologique + Il lui manque un rein + Il est allergique à la noix de coco + Il parle de nombreuses langues, notamment celles qui n’existent plus.


Julian Morris :copyright: Shiya
Les dernières heures de mon séjour avec Lullaby me laissent dans une étrange perspective. Il faut dire que les dernières semaines, la jeune française n’avait jamais été très loin de moi. Sur le site de fouille, comme dans la vie après le travail, la jeune femme était présente. Des circonstances différentes, de même que nous attitudes, mais sa présence était constante. Nous ne restions éloignés l’un de l’autre que quelques heures seulement, quand elle regagnait l’appartement qu’elle était censé habiter pendant son séjour pour ne pas lever quelques soupçons chez son camarade et colocataire. Mais voilà que dans quelques heures, tout cela prendrait fin. Et il n’était pas juste question de moins se voir, mais de ne plus se voir pendant plusieurs jours. Dix très exactement, avant que je ne repose les pieds sur le sol français. Dix avant avant de pouvoir revoir la jeune femme et la serrer dans mes bras. A condition que notre relation reste inchangée pendant ces dix jours. Certes, il ne s’agissait pas là d’une petite amourette de vacances destinée à prendre fin une fois celles-ci terminées, mais qui sait à quoi notre vie ressemblera à nouveau à la rentrée. Qui sait comment elle s’occupera pendant dix jours, alors que je serais bien moins présent et disponible, occupé par la venue des mes amis après des mois loin les uns des autres. Toutes ces questions ne se bousculent pas encore dans ma tête, mais elles existent, dans un coin, et me ramèneront à la réalité le moment venu, car pour le moment, je restais sur un petit nuage de passer à nouveau un week-end avec la jeune femme, loin de l’agitation du site de fouille, juste elle et moi. « L’île de Kéa me plaît bien ! Et puis nous n’avons pas encore eu l’occasion d’y aller. » Pas ensemble en tout cas. « On pourrait même prendre quelques affaires et passer la nuit là-bas, ça serait dommage de passer notre week-end ici. Après tout, on a quand même déjà bien profité de la Villa. » Il faut dire qu’on y avait passé du temps ici, ensemble, dans la piscine ou sur le canapé, lovés l’un contre l’autre lors de soirées pendant lesquelles nous n’avions pas d’autres envie que de rester là à ne rien faire. Des moments qui avaient tous participé à rendre ce séjour formidable, et qui, j’espère, se représenteraient l’été prochain. « Alors, ça te tente ? On pourra rentrer demain dans la matinée, et ça te laissera encore plein de temps pour boucler tes valises. »
Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1689
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
vol de nez

Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight  - Page 11 Empty

190807045657515547.png
Lullaby Alexander
J'ai 21 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis étudiante en histoire et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple secret et je le vis plutôt bien.

Elle adore le patinage artistique * Elle fait des études par obligation, à cause de ses parents. * Elle a un coup de cœur pour un de ses professeurs, le professeur Oulanov. * Alors qu'ils se croisent en boîte, ils dérapent. Le lendemain, son professeur la repousse. * Il maintient la distance entre eux pendant plusieurs mois, jusqu'à ce qu'il craque. * C'est en Grèce qu'après une soirée riche en émotion, en frayeur, ils s'avouent leur besoin mutuel de l'autre.

avatar :copyright: NOM CRÉATEUR

S’ils n’avaient pas eu l’occasion de se rendre ensemble sur l’île de Kéa, à seulement une heure d’Athènes en bâteau, Lullaby n’y avait pour sa part vraiment jamais mis les pieds, n’en ayant pas eu l’occasion au cours de son séjour, entre le début chaotique de celui-ci du fait de la tristesse qui l'habitait encore et la suite des événements qui l'avait conduite tout droit entre les bras de Lev, qu'elle n'avait alors presque plus quitté. Se rendre ensemble sur l'île serait donc une merveilleuse manière de finir ce séjour, une merveilleuse manière de passer ce dernier weekend grec ensemble, comme le propose l'homme. Ils pouvaient prendre leurs affaires afin de passer la nuit sur place. Ils n'auraient alors qu'à rentrer le lendemain un peu tôt, de sorte que l'étudiante puisse terminer ses valises en vue de son retour à Paris. Ce serait une corvée vite remplie, d'abord parce qu'elle l'avait déjà commencé, ensuite parce qu'elle n'avait pas grand-chose à remporter. Mais il fallait qu'elle repasse à l'appartement pour ça, ne serait-ce que pour ne pas éveiller les doutes de Martin qui trouverait fort bizarre de ne plus du tout voir sa colocataire jusqu'au décollage. Décollage qu'elle avait déjà pensé à manquer volontairement, à vrai dire, pour reporter son retour. Elle n'aurait eu qu'à faire croire à un retard de sa part. La prudence, cependant, le lui interdisait.

”- C'est une très bonne idée. Mais tu penses que l'on va trouver un logement à la dernière minute en plein mois d'août ? Ou nous partons sur l'idée d'une nuit à la belle étoile sur la plage ? Enfin si bien  sûr c'est autorisé.”

Est-ce que la politique de l'île autorise le camping sauvage, en quelque sorte, sur leurs plages ? Si elle sait que c'est presque partout le cas pour la France, la demoiselle ne sait absolument pas, en revanche, ce qu'il en est pour les Cyclades. Bien qu'ils ne comptaient pas faire de tort au littoral, les règles étaient malheureusement les règles et ils ne pourraient pas y déroger, si elles existaient.

”- Il faut regarder les horaires des bateaux et le temps qu'il nous faut pour rejoindre le port.” remarque-t-elle en se redressant d'un coup, commençant à s'affairer. ”Je vais préparer nos affaires !”

Et disant cela, elle attrape un sac à dos dans lequel elle commence à glisser de la crème solaire, deux casquettes, leurs vêtements pour le lendemain, ceux pour la nuit et le strict minimum nécessaire à ce court séjour à venir sur l'île.



Spoiler:


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
"Deadpool"
Revenir en haut Aller en bas
 
Maddy'n
Maddy'n
Féminin MESSAGES : 402
INSCRIPTION : 10/10/2019
ÂGE : 29
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Pop-Gun

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy / Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3361-once-upon-a-time-maddy-n https://www.letempsdunrp.com/t3983-les-experiences-a-faire https://www.letempsdunrp.com/t3362-my-experiences-maddy-n
cat

Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight  - Page 11 Empty

XY6hrkM.png
Lev A. Oulanov
J'ai 28 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis professeur d’Histoire des Civilisations Antiques et d’Archéologie et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, même si mes parents commence à me mettre la pression.

+ Sa famille n’est pas sa famille biologique + Il lui manque un rein + Il est allergique à la noix de coco + Il parle de nombreuses langues, notamment celles qui n’existent plus.


Julian Morris :copyright: Shiya
Nous n’avions jamais véritablement parlé de ce que l’on pourrait faire pour notre dernier week-end en Grèce. Surement parce que ni elle ni moi ne voulions vraiment y penser. Après tout, ça avait été un charmant séjour, à bien des niveaux, et il était dommage que tout prenne fin. Bien sûr, il y a quelques mois, j’aurais plutôt eu tendance à penser que le départ de l’étudiante serait un soulagement, mais les événements avaient pris un tournant inattendu qui, finalement, me faisait regretter son départ. Même s’il était prévu que nous nous retrouvions vite une fois à Paris, on ne pouvait pas affirmer que les choses resteraient les mêmes, quand nous nous croiserons à nouveau dans les couloirs de l’université ou dans les amphithéâtres. Quand il faudrait se faire plus discret, plus indifférent l’un envers l’autre, notamment en public.

Des discussions délicates sur nous attendaient surement pour notre retour au quotidien, mais pour le moment, il était juste question de profiter de notre dernier week-end ensemble, un peu plus à l’écart d’Athènes et de son énergie pour se prélasser une dernière fois à l’écart de ceux que nous pourrions croiser par hasard en ville. « On peut regarder avant de partir si tu veux. Il doit bien y avoir une chambre d’hôtel ou un airb’n’b qui puisse nous accueillir pour une nuit. » D’autant plus qu’on arrivait à la fin de la période la plus touristique. Même si la saison allait continuer encore quelques semaines, le nombre de touristes allait continuer à chuter drastiquement. « Je ne crois pas que le camping sauvage soit autorisé. Alors c’est ça, ou faire la fête toute la nuit en boîte. » Je ris doucement, après tout, ça pourrait aussi être une option, même si ça ne serait pas la plus reposante. « Je me charge de tout cela. » Le temps qu’elle prépare nos affaires, même s’il ne lui faudrait sûrement pas longtemps, je m’occupe d’anticiper les différents problèmes logistiques. Déjà, les horaires des bateaux et le temps nécessaire pour rejoindre le port. Possibilité d’en prendre un dans 20 minutes, ce qui était faisable en soit, ou dans une heure dix, je pense que le choix était fait. On allait attendre un peu, mais je préférais ça plutôt que de devoir courir et nous soumettre à une pression peu utile. La jeune femme revient avec nos sacs alors que je regarde les possibilités de logement. Baiser volé quand elle s’approche de moi, je lui tends le téléphone. « On a une bonne heure devant nous pour le bateau. Et je pense même nous avoir trouvé un logement. On ne passera pas la nuit en garde à vue. » Je ris doucement, mais ça aurait été une façon horrible de clôturer ce séjour.
Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1689
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
vol de nez

Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight  - Page 11 Empty

190807045657515547.png
Lullaby Alexander
J'ai 21 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis étudiante en histoire et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple secret et je le vis plutôt bien.

Elle adore le patinage artistique * Elle fait des études par obligation, à cause de ses parents. * Elle a un coup de cœur pour un de ses professeurs, le professeur Oulanov. * Alors qu'ils se croisent en boîte, ils dérapent. Le lendemain, son professeur la repousse. * Il maintient la distance entre eux pendant plusieurs mois, jusqu'à ce qu'il craque. * C'est en Grèce qu'après une soirée riche en émotion, en frayeur, ils s'avouent leur besoin mutuel de l'autre.

avatar :copyright: NOM CRÉATEUR

Ce week-end, Lullaby devait bien l’avouer, elle avait espéré plus d’une fois qu’il n’arrive jamais, alors qu’il marquerait la fin de cette escapade Grecque. Elle n’était pas pressée, pourtant, de voir cette parenthèse hors du temps prendre fin. Bien au contraire. Elle aurait nettement préféré que ce moment dure encore et encore, qu’ils puissent visiter toutes les îles encore un peu en long, en large et en travers. Malheureusement, toutes les bonnes choses avaient une fin et non contente de devoir dire au revoir à Athènes, il allait falloir qu’elle se résolve à dire au revoir à son cher et tendre également, alors que ce dernier devait s’attarder encore un peu sur le sol étranger, accueillir ses amis pour quelques journées entre mecs. Le retour à Paris, donc, était comme une double peine, entre la perte de ces paysages qu’elle adorait et l’absence de celui qui faisait battre son cœur, même si celle-ci ne serait finalement que temporaire.

”- C’est une possibilité !” remarque la demoiselle. ”Enfin, ça dépend si tu dois dépanner d’urgence un pote avec ton t-shirt ou pas !” plaisante-t-elle, riant à l’évocation de ce souvenir de leur première nuit ensemble, de leur première soirée - hasardeuse - l’un avec l’autre.

Avec un peu de chances après ça elle serait assez fatiguée pendant le vol pour pouvoir dormir sans feindre de le faire et échapper, ainsi, aux bavardages de Martin. Le retour à Paris, déjà, s’annonçait passionnant juste à s’imaginer coincée avec lui tout le vol. Un bonheur duquel elle se désintéresse afin de préparer rapidement quelques affaires, laissant au russe la charge de leur trouver un point de chute pour la nuit.

Revenant vers lui lorsque leurs sacs sont prêts, la jeune femme sent son cœur battre la chamade comme il lui vole un baiser, attrapant le téléphone qu’il lui donne sans encore vraiment en regarder l’écran, préférant de loin passer ses bras autour du cou de Lev, son regard se perdant dans les yeux de ce dernier quelques instants. Ils avaient bien quelques secondes devant eux, après tout.

”- Je t’aime. Tu le sais ça ?” murmure la jeune femme, restant ainsi quelques secondes, avant de s’arracher à ses bras. ”Il a l’air plutôt sympa ! On devrait se dépêcher de réserver, que la personne voit notre message. Et qu’on ait le temps de se retourner si elle nous dit non.” dit-elle, prévoyante. ”Je ne doute pas du luxe de la cellule mais si on peut éviter…” elle rit.



Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
"Deadpool"
Revenir en haut Aller en bas
 
Maddy'n
Maddy'n
Féminin MESSAGES : 402
INSCRIPTION : 10/10/2019
ÂGE : 29
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Pop-Gun

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy / Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3361-once-upon-a-time-maddy-n https://www.letempsdunrp.com/t3983-les-experiences-a-faire https://www.letempsdunrp.com/t3362-my-experiences-maddy-n
cat

Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight  - Page 11 Empty

XY6hrkM.png
Lev A. Oulanov
J'ai 28 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis professeur d’Histoire des Civilisations Antiques et d’Archéologie et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, même si mes parents commence à me mettre la pression.

+ Sa famille n’est pas sa famille biologique + Il lui manque un rein + Il est allergique à la noix de coco + Il parle de nombreuses langues, notamment celles qui n’existent plus.


Julian Morris :copyright: Shiya
L’idée de passer la soirée en boîte de nuit ravive quelques souvenirs pour elle comme pour moi. Ceux de notre première nuit ensemble, de cette nuit où tout a commencé et qui nous avait conduit jusqu’ici. Qui sait ce qu’il en serait de notre relation si cette nuit n’était jamais arrivée ? Aurait-elle tout simplement retardé l’évidence, repoussant notre première nuit ensemble à l’une de celles passées sous le ciel grec ou bien n’aurait-elle alors jamais existée, poussant nos sentiments à se terrer, jusqu’à disparaître à jamais ? Nous ne le saurions finalement jamais, et ce n’était pas plus mal. Même si les derniers mois furent difficiles, d’avoir tant culpabilisé, d’avoir dû faire tant d’efforts pour rester indifférent à tout ce qui touchait de près ou de loin la française, c’est ce chemin qui nous avait permis de nous retrouver cet été et qui faisait en sorte que l’on était là aujourd’hui, à évoquer ces souvenirs. « Je peux même dépanner un inconnu pour te faire plaisir. » Que je lance avec la même légèreté que son rire. Aucun doute qu’elle apprécierait cette vision tout autant que la première fois.

Chacun sa tâche pour les prochaines minutes, et c’est un travail d’équipe bien mené que nous constatons lorsque j’annonce à Lullaby avoir trouvé un endroit où passer la nuit quand cette dernière revient avec de légers sacs contenant le strict minimum pour une nuit hors de ces murs. La jeune femme contre moi, je souris en hochant la tête à sa question. « Je sais. Mais je ne me lasse pas de te l’entendre dire pour autant. » Comme je ne me lasse pas de la voir sourire près de moi, de sentir son parfum, ou la douceur de ses lèvres. Le téléphone face à elle, je lui montre ma trouvaille, plutôt correcte pour une réservation de dernière minute. « Vos désirs sont des ordres. » Sans plus attendre, j’appuie sur le bouton de réservation, remplissant tous les champs pour que le propriétaire puisse nous joindre au plus vite afin de savoir comment nous organiser. Quoiqu’il arrive, nous passerions le reste de la journée sur l’île. Maintenant, restait à savoir si on pourrait y passer la nuit. « Quoi ? Tu douterais de l'hospitalité et du confort des postes de police locaux ? C’est surprenant. » Mon rire vient accompagner le sien à cette question purement rhétorique. « On verra bien ce qu’il en est, mais j’ai bon espoir, et puis qu’importe où on passe la nuit, je suis sûr qu’on saura la rendre inoubliable. » Qu’elle ait lieu ici, dans un hôtel, sur la plage, on ferait tout pour qu’elle nous laisse un souvenir impérissable, au moins jusqu’à nos retrouvailles. « Et puis, même si on a pas de réponse, on peut quand même aller profiter de l’île et la visiter, et rentrer ce soir. Au pire, on se fera un bain de minuit dans la piscine. » Petit clin d’oeil coquin, je pense qu’il n’était pas difficile de deviner ce que j’avais en tête pour notre dernière soirée ici. Des moments intimes, doux et romantiques. Paisible avant un retour à Paris qui allait surement nous bousculer plus qu’on ne le voudrait.
Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1689
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
vol de nez

Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight  - Page 11 Empty

190807045657515547.png
Lullaby Alexander
J'ai 21 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis étudiante en histoire et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple secret et je le vis plutôt bien.

Elle adore le patinage artistique * Elle fait des études par obligation, à cause de ses parents. * Elle a un coup de cœur pour un de ses professeurs, le professeur Oulanov. * Alors qu'ils se croisent en boîte, ils dérapent. Le lendemain, son professeur la repousse. * Il maintient la distance entre eux pendant plusieurs mois, jusqu'à ce qu'il craque. * C'est en Grèce qu'après une soirée riche en émotion, en frayeur, ils s'avouent leur besoin mutuel de l'autre.

avatar :copyright: NOM CRÉATEUR

Comme l’homme affirme qu’il peut offrir son t-shirt à un parfait inconnu pour dépanner ce dernier si cela peut faire plaisir à la demoiselle, Lullaby ne peut s’empêcher de rire. Son regard ne manquerait pas d’apprécier le spectacle, bien sûr. Elle ne perdrait pas une seule minute de celui-ci, c’était absolument hors de question. Elle n’en serait pas capable. Elle en viendrait presque, d’ailleurs, à espérer que ce genre d’urgence se présente au cours de la soirée. Pour autant, ça n’était rien de plus qu’un détail. Elle était à peu près sûre qu’à un moment ou un autre, ce soir, il perdrait ce t-shirt. Quand ses mains le lui retireraient. Il ne faisait pas grand doute que cette dernière nuit avant dix jours d’une absence pesante serait pleine de douceur, de caresses et d’attention l’un pour l’autre, alors qu’ils voudraient profiter de ces derniers instants sous le ciel grec.

”- C’est peut-être moi qui aurait besoin d’être dépanné avec…” souffle-t-elle alors, non sans le gratifier d’une oeillade laissant peu de place au doute quant à ses intentions, à ses sous-entendus.

Revenant vers lui, leurs affaires prêtes pour ce soir, la demoiselle se perd contre lui, esquissant un sourire sur ses lèvres en même temps qu’ils échangent un baiser. Savoir qu’il ne se lassait pas d’entendre ses confessions amoureuses, ça lui faisait plus de bien qu’elle ne pourrait le dire. C’était une preuve que ces derniers mois étaient définitivement derrière eux, enterrés. Certes pas oubliés, mais presque. Elle parvenait, aujourd’hui, à n’y plus penser que très rarement.

”- Tant mieux, car je compte te le dire souvent et très longtemps !”

Leur logement réservé pour la nuit, en espérant que celui-ci ne réserve aucune mauvaise surprise et notamment une annulation de la part du propriétaire qui les condamnerait à rentrer à Athènes dès ce soir, écourtant leur séjour, la demoiselle a un petit rire - encore - face à la perspective d’un bain de minuit dans la piscine, si par malheur leur logement se volatilisait.

”- Ici ou là-bas, peu importe.” souffle-t-elle. ”Tant qu’il y a un bain de minuit…” murmure-t-elle, mordillant son oreille un instant avant de s’éloigner de lui, jetant une œillade par-dessus son épaule. ”Si on commençait à y aller, doucement doucement ?”


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
"Deadpool"
Revenir en haut Aller en bas
 
Maddy'n
Maddy'n
Féminin MESSAGES : 402
INSCRIPTION : 10/10/2019
ÂGE : 29
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Pop-Gun

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy / Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3361-once-upon-a-time-maddy-n https://www.letempsdunrp.com/t3983-les-experiences-a-faire https://www.letempsdunrp.com/t3362-my-experiences-maddy-n
cat

Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight  - Page 11 Empty

XY6hrkM.png
Lev A. Oulanov
J'ai 28 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis professeur d’Histoire des Civilisations Antiques et d’Archéologie et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, même si mes parents commence à me mettre la pression.

+ Sa famille n’est pas sa famille biologique + Il lui manque un rein + Il est allergique à la noix de coco + Il parle de nombreuses langues, notamment celles qui n’existent plus.


Julian Morris :copyright: Shiya
Le regard se fait malicieux au sous-entendu de la jeune française. Il est certain que je ne passerais pas toute la nuit avec un t-shirt. Ce n’était déjà pas le cas jusqu’à maintenant, la chaleur de la Grèce rendant ce textile superflue la plupart du temps, mais ce soir, dans l’intimité, il était sûr que sa présence ne serait pas requise, ni désirée. Pour notre dernière nuit ensemble sous le ciel grec, pour notre dernière nuit ensemble avant plusieurs jours, il était certain que l’on profiterait jusqu’aux dernières secondes, aussi tard soient-elles, aussi longue serait la nuit. Et sûrement voudrait-on que le soleil ne se lève jamais. Mais nous n’y sommes pas encore, et pour le moment, je me devais de profiter du présent, de tous ces instants encore possible à ses côtés, dans une quiétude sans pareille.

Un nouveau baiser échangé, je me surprends à trouver certains de ses mots particulièrement mélodieux. Bien sûr, certains pourraient trouver cela rapide, prématuré, mais l’était-ce vraiment, quand pendant des mois, nous avions lutté contre l’évidence, nous avions refoulé le moindre sentiment d’attachement, d’affection, le moindre sentiment d’intérêt, pour ne laisser à la place, à contre coeur, qu’à l’indifférence. Ces mots, je n’avais pas peur de les entendre, et je n’avais pas peur de les dire non plus, les ayant murmurés plus d’une fois à l’oreille de Lullaby, les ayant soufflés contre ses lèvres. Elle et moi, c’était clair maintenant, et simple. Je l’aimais, elle m’aimait, et il n’y avait aucun problème à se le dire, autant qu’on se le montrait. « Aussi souvent que tu le voudras. »

L’évocation d’un bain de minuit semble plaire à la française qui, dans un souffle, avoue ne pas vouloir se soucier où il aura lieu, tant qu’il a lieu. Et j’aime penser comme elle, qu’ici ou sur l’île nous saurions comment passer une bonne soirée en tête à tête, parsemée de moments doux et torrides, promis derrières de nombreuses allusions, de nombreux sous entendus. Un sourire se dessine alors qu’elle vient me mordiller l’oreille avant de glisser entre mes bras, instaurant une distance raisonnable entre elle et moi, et sûrement nécessaire si nous ne voulions pas nous lancer dans une activité qui pourrait nous faire manquer notre bateau. « Allons-y ! » Le regard qu’elle me lance par-dessus son épaule ne laisse place à aucun doute. Sa main que je capture dans la mienne, j’attrape dans la seconde une partie de nos affaires et me dirige avec elle jusqu’au garage.

Il nous faut bien une vingtaine de minutes pour nous éloigner d’Athènes et rejoindre la côte de laquelle aura lieu le départ du bateau. « Nous sommes un petit peu en avance sur le programme, il y a quelque chose que tu veux faire en attendant, ou on va s’asseoir au soleil en attendant. Histoire que tu puisses faire jalouser toutes tes camarades, et moi tous les professeurs de l’université ? »
Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 1689
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
vol de nez

Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight  - Page 11 Empty

190807045657515547.png
Lullaby Alexander
J'ai 21 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis étudiante en histoire et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple secret et je le vis plutôt bien.

Elle adore le patinage artistique * Elle fait des études par obligation, à cause de ses parents. * Elle a un coup de cœur pour un de ses professeurs, le professeur Oulanov. * Alors qu'ils se croisent en boîte, ils dérapent. Le lendemain, son professeur la repousse. * Il maintient la distance entre eux pendant plusieurs mois, jusqu'à ce qu'il craque. * C'est en Grèce qu'après une soirée riche en émotion, en frayeur, ils s'avouent leur besoin mutuel de l'autre.

avatar :copyright: NOM CRÉATEUR

Aussi souvent qu’elle le voudrait. Elle espère bien. Elle ne compte pas se priver, de toute façon. Bien sûr, il ne s’agit pas de le lui dire au beau milieu d’un cours face à toute la promo, ni même dans les couloirs de l’université, au risque de lui faire avoir des ennuis. Mais dans l’intimité, aussi souvent qu’elle le voudrait, c’est un bon plan. Il avait le même droit, du reste, bien qu’elle ne soit pas certaine qu’il le prendrait d’aussi tôt. Elle ne le lui reprochera cependant pas tant leur histoire restait récente, quoique les semaines écoulées sous le soleil grec avaient été intenses. Ils restaient, malgré les expériences que le contexte leur avait permis de faire, un jeune couple. Il ne serait pas le premier mec à avoir besoin d’un peu plus de temps que sa partenaire pour sortir, donc, ces trois petits mots, sept lettres, susceptibles de faire vriller un cœur. Dans leur histoire, de toute façon, elle avait été la première à comprendre - et assumer - l’attirance qu’elle pouvait avoir pour l’homme.

”- On est parti !” assure la jeune femme, comme ils quittent l’appartement.

Si l’homme allait lui manquer pendant les quelques jours de leur séparation, qu’elle mettrait à profit pour voir un peu ses amis, comme lui d’ailleurs, la Grèce lui manquerait tout autant. Lullaby en a parfaitement conscience comme ils avancent en direction du port. Ces paysages seraient, dans son esprit, de merveilleux souvenirs et elle voudrait, à peine montée dans l’avion, les revoir très vite. Ce ne serait pourtant pas pour tout de suite. Pas avant les prochaines vacances, au moins. Si elle n’avait pas d’autres plans pour celles-ci. Ils verraient bien ce qu’ils feraient. L’idée de profiter encore une fois du soleil grec serait, cependant, tentante pour tous les deux, probablement. Comme l’homme le souligne si bien, ils allaient rendre bien des gens jaloux, en revenant à l’université.

”- Si elles apprenaient avec qui je profitais de mes bains de soleil, crois moi bien qu’il n’y a pas que de mon hâle qu’elles seraient jalouses !” affirme la demoiselle. Et comme elle pense, tout d’un coup, à Elise, elle ne peut s’empêcher de rire en imaginant la tête que ferait sa camarade de promo.


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
"Deadpool"
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight  - Page 11 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
 Sujets similaires
-
» help me, i'm falling
» But i can't help, falling in love with you * DonJuanAuxEnfers
» Falling Angels
» don't let go, keep a hold ~
» But i can't help falling in love with you • MonkeyMama

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: