anipassion.com

Partagez
 
 
 

 /!\ +18 /!\ La vie n'épargne personne, tout comme la mort. [PV Mioon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
 
En ligne
Mioon
Mioon
Féminin MESSAGES : 493
INSCRIPTION : 27/12/2018
ÂGE : 33
CRÉDITS : Elairin Art

UNIVERS FÉTICHE : SF - Star Wars - Dark Angel - Lovecraft - Dick - Matheson - Ténébreuse - Fantastique - Manga - SnK - TerraFormars - Etc ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2646-mioon#56791 https://www.letempsdunrp.com/t2647-un-bon-paquet-d-idees#56801 https://www.letempsdunrp.com/t2698-repertoire-de-mioon
cat

/!\ +18 /!\ La vie n'épargne personne, tout comme la mort. [PV Mioon] - Page 2 Empty


Ashley
Donovan

J'ai 22 ans et je vis à Cambridge ou New York, USA. Dans la vie, je suis étudiante au MIT et je m'en sors bien. Sinon, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Fille d'un des plus importants trafiquants de drogue de la côte est, Ashley ignore totalement la vérité et pense que son père est simplement un grand négociant en vins et autres alcools. Orpheline de mère depuis quelques années déjà, elle est très proche de son père, qui l'adore et qui la couve, et partir faire ses études au MIT a été compliqué les premiers mois à cause de l'éloignement. Bien qu'elle soit typiquement une gamine de riche, elle n'en a clairement pas les manières.


Carly Rae Jepsen :copyright: Mioon
Si l'assurance que son père payerait la rançon sans discuter fit ricaner ses kidnappeurs, Ashley n'osa toutefois rien rétorquer, et elle eut bientôt plus important à penser lorsqu'elle sentit la main de son voisin de banquette se poser sur son épaule. Pour rapidement dériver le long de son bras et atterrir sur la poitrine. Un contact qui sembla l'électriser tout à coup tant il la dégoûta, et la jeune femme chassa aussitôt cette main sans ménagement. Une fois, deux fois, dix fois ! Si ce type s'acharnait à la tripoter tout en rigolant de ses réactions, de son côté elle ne se gênait pas pour le repousser, et ce même si elle se rendait bien compte que ce petit jeu amusait plus ce connard qu'autre chose. Mais malgré tout, il était absolument hors de question qu'elle se laissât faire, et au bout de quelques minutes qui lui parurent des heures, ce fut soudainement son coude qu'elle balança dans les côtes de ce type. Le mec expirant brutalement sous la force du coup qu'il n'avait pas anticipé, avant de grogner un « Putain de salope. » entre ses dents serrées.

Mais heureusement pour la demoiselle, le trajet trouva enfin sa fin lorsque la voiture ralentit sur un chemin de gravier, et un bruit de métal qui grince apprit à Ashley qu'une grille venait d'être ouverte pour laisser place au véhicule. Autant d'informations qui ne lui seraient pas très utiles dans la mesure où elle n'avait absolument aucune idée d'où elle pouvait se trouver, mais elle les notait tout de même mentalement. Sans doute pour occuper son esprit et éviter de paniquer …

Une fois arrivée, elle reconnut d'ailleurs en un instant la voix de celui qui l'avait enlevée, et ce fut sans un mot qu'elle se fit embarquer. Trébuchant sur les graviers, puis trébuchant dans les escaliers. À n'en pas douter, ces types étaient pressés de prévenir son père de leur sale coup, et aveuglée comme elle l'était, Ashley peinait quelque peu à suivre sans se prendre les pieds dans quelque chose ni se cogner contre un mur ou un coin de porte. Sans doute aurait-elle donc dû être soulagée de se retrouver assise, mais lorsque le bandeau lui fut arraché sans douceur, ce fut au contraire une peur toujours plus vive qui lui brûla l'estomac en apercevant cette chaise. Métal glacé qui lui arracha un tremblement tandis qu'un des homme l'y attacha solidement.

Et maintenant ?

Vaste question tandis que sa gorge serrée l'empêchait désormais de respirer correctement, et ses pupilles dilatées allaient et venaient follement afin de parcourir la pièce dans son ensemble. Tous ses muscles semblaient s'être crispés un peu plus, et lorsque son ravisseur s'approcha afin de s'accroupir juste devant elle, la demoiselle recula aussitôt sur sa chaise. Mouvement bien inutile vu la manière dont elle était attachée, mais ce rictus inquiétant lui donnait réellement envie de fuir. Très loin. Et très vite.

Pourquoi était-elle là ? Ce n'était effectivement pas bien compliqué à deviner, et ce fut aussitôt d'une voix rauque d'angoisse et de colère que la jeune femme cracha sa réponse.

« Pour le fric ! »

Lapidaire, méprisant. Mais si Ashley n'avait jamais manqué de rien, ses parents lui avaient tout de même inculqué le sens de l'effort, et elle savait très bien que son grand-père était un immigré irlandais qui avait débarqué sur le sol américain sans un sous en poche. Un brave gars qui avait trimé toute son existence pour offrir une vie meilleure à ses enfants, et son propre père avait ensuite reprit le flambeau en se lançant dans le commerce de l'alcool de luxe. Une réussite qu'il devait à lui seul, mais qui devait également être extrêmement tentante pour les losers qu'elle avait en face d'elle.

Mais pour l'heure, la jeune femme avait également bien conscience que c'était à son père qu'elle devait s'adresser via cette caméra, et elle avala sa salive avec difficulté avant de se lancer.

« Papa je … j'ai été enlevée … je suis désolée. »

Mélange de peur et de colère, sa voix était hachée, hésitante, et avouer son enlèvement lui fut réellement douloureux. Comme si l'admettre rendait la vérité encore plus violente, plus tangible.

« Je vais bien pour le moment … mais ils veulent apparemment de l'argent … viens me chercher s'il-te-plaît … »

Elle aurait voulu que ce cauchemar fût déjà fini, mais elle savait que tout ça ne se réglerait pas en un claquement de doigt. Mais néanmoins, elle ne savait pas quoi dire de plus face à ce caméscope, et son regard se releva bientôt de l'objectif pour se planter dans celui de son geôlier. Ses mâchoires se desserrant à nouveau pour lui balancer un « Satisfait ? » presque rageur. Parce qu'elle détestait ce type ! Et parce qu'elle tâchait de conserver un minimum de tenue face à toute cette situation.



/!\ +18 /!\ La vie n'épargne personne, tout comme la mort. [PV Mioon] - Page 2 1EC241357E71BD6059A1C8139CF4A60D57097F64

"Une nouvelle terreur a émergé de la mort, une nouvelle superstition a conquis la forteresse inexpugnable de l'éternité.
Je suis une légende."

R. Matheson
Revenir en haut Aller en bas
 
Columbine
Columbine
Féminin MESSAGES : 47
INSCRIPTION : 24/09/2019
ÂGE : 24
RÉGION : La région du vin ♫
CRÉDITS : Avatar ▬ Wolf's Rain

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy/Dark Fantasy - Militaire - Animalier - School/University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3322-keiith https://www.letempsdunrp.com/t3328-je-jure-solennellement-que-mes-rp-sont-tous-ici#71164
Noob

/!\ +18 /!\ La vie n'épargne personne, tout comme la mort. [PV Mioon] - Page 2 Empty


Carl
Rickson

J'ai 26 ans et je vis à dans le quartier de Vinegar Hill, à Brooklyn, aux États-Unis. Dans la vie, je suis homme de main/revendeur de drogues dures et je m'en sors moyennement bien. Sinon, à cause du meurtre de mon père, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Mon père a été assassiné par son ancien collaborateur. Depuis, je cherche à me venger. J'ai été élevé par d'autres collaborateurs de mon père dans un quartier difficile de New York.


avatar : Theo James by entranceshiya on Tumblr


La caméra était prête à capturer le moment. Carl pencha la tête sur le côté, fronçant les sourcils à l'entente de ces trois mots. Pour le fric. C'était juste. Et en même temps, il y avait autre chose. Toutefois, le jeune homme ne l'interrompit pas dans sa lancée et piégeait l'image de cette jeune femme sur la carte mémoire de l'appareil. Il se délecta de chaque mot hésitant, chaque syllabe maladroite. Lorsqu'elle eut terminé et lui fit savoir, Carl la toisa pendant une bonne minute. Son regard s'était assombri. Il manquait quelque chose. De la consistance et une partie de la vérité. Il se releva dans un souffle et sans un mot. Fixant un point invisible devant lui, il fit quelques pas autour de la chaise de sa prisonnière et la laissa ainsi dans l'attente.

Il finit par se stopper net et d'un coup, il frappa la chaise avec son pied droit, la décalant légèrement. Sa voix était grave et effrayante. A cet instant, la rancœur prenait le dessus et parlait pour lui. Il fit claquer sa langue de façon réprobatrice et lui dit :

« - Non, non, non ! Tu crois que c'est convaincant ça ? T'y crois, toi ?! Pas moi. Tu te fou de ma gueule ! Alors tu vas recommencer. »

Il se plaça de nouveau, face à elle, la dominant de toute sa hauteur. Il fronça les sourcils et poursuivit ses consignes.

« - T'es supposée lui donner envie de coopérer, pas d'avoir l'air d'une actrice de soap à la noix. Et t'oublies la partie du business. C'est avant tout la came qui nous intéresse donc, évite d'omettre le sujet, d'accord ? »

L'une des productions de Donovan était particulièrement juteuse et c'était avant tout ce point précis que le client tenait à négocier dans cet échange. Une véritable petite usine de cristal meth dont certains avaient eu l'écho et pourtant, la marchandise s'exportait toujours à plein régime sous le nez de certaines institutions. Bien évidemment, ce n'était un secret pour personne que Donovan père avait avec lui quelques associés au statut suffisamment important pour le couvrir. Et, en tant qu'associés, il était entendu de bons consommateurs ayant des avantages tarifaires. Dans les grandes lignes, le client de Carl et son groupe souhaitait mettre la main sur cette affaire. Et pour cela, il fallait taper fort. Sa plus grande faiblesse, avec l'argent, c'était bien sa fille. Enfant unique, la prunelle de ses yeux pour qui il choisissait le meilleur. Cela ne faisait aucun doute qu'il s'agissait là d'une chance d'avoir gain de cause. Et avec un marché pareil, difficile de faire appel aux autorités sans être démasqué. Donovan n'aurait pas d'autres moyens que d'agir seul avec les forces dont il disposait.

Carl se racla la gorge et lui donna un modèle à suivre.

« - Papa, blabla ... Si tu veux me récupérer sans une égratignure, ce sera l'usine à meth. »

Le brun s'accroupit face à la demoiselle et la fixa, droit dans les yeux. Il pointa une nouvelle fois la caméra sur elle. Perdant patience, il la pressa de recommencer son discours de damoiselle en détresse à vomir.

« - Alors, ça vient ? »



Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Mioon
Mioon
Féminin MESSAGES : 493
INSCRIPTION : 27/12/2018
ÂGE : 33
CRÉDITS : Elairin Art

UNIVERS FÉTICHE : SF - Star Wars - Dark Angel - Lovecraft - Dick - Matheson - Ténébreuse - Fantastique - Manga - SnK - TerraFormars - Etc ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2646-mioon#56791 https://www.letempsdunrp.com/t2647-un-bon-paquet-d-idees#56801 https://www.letempsdunrp.com/t2698-repertoire-de-mioon
cat

/!\ +18 /!\ La vie n'épargne personne, tout comme la mort. [PV Mioon] - Page 2 Empty


Ashley
Donovan

J'ai 22 ans et je vis à Cambridge ou New York, USA. Dans la vie, je suis étudiante au MIT et je m'en sors bien. Sinon, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Fille d'un des plus importants trafiquants de drogue de la côte est, Ashley ignore totalement la vérité et pense que son père est simplement un grand négociant en vins et autres alcools. Orpheline de mère depuis quelques années déjà, elle est très proche de son père, qui l'adore et qui la couve, et partir faire ses études au MIT a été compliqué les premiers mois à cause de l'éloignement. Bien qu'elle soit typiquement une gamine de riche, elle n'en a clairement pas les manières.


Carly Rae Jepsen :copyright: Mioon
Non, son geôlier n'était pas ''satisfait'', c'était l'évidence même. Son regard sombre était en train de la fixer d'une manière si intense et désagréable que Ashley puisait littéralement dans son courage pour ne pas se ratatiner sur elle-même, et lorsqu'il entreprit de lui tourner autour, elle sentit sa tête se rentrer entre ses épaules comme dans un réflexe. Le violent coup de pied balancé dans la chaise ne manqua pas non plus de lui arracher un cri de surprise mâtinée de peur, et la colère de son vis-à-vis lui donnait envie de disparaître sous terre. Il n'était pas satisfait, pas satisfait du tout, et il voulait manifestement qu'elle parlât de … de quoi ? De ''came'' ?!

La jeune femme n'était pas naïve, elle connaissait l'argot comme tout le monde, mais elle ne voyait pas ce que cette histoire de ''came'' venait faire avec elle ou son père. Et lorsque le type insista en parlant carrément ''d'usine à meth'', elle ouvrit cette fois-ci de grands yeux. Interdite. Figée. Incapable de parler ou de réagir pendant de très longues secondes, avant que la relance ne tombât pour l'inciter à reprendre son petit speech de demoiselle en détresse. Plus ou moins en tout cas …

« Quoi ?! »

Sa voix était plus forte soudainement, son ton plus ferme également.

« Est-ce que vous sous-entendez que mon père vendrait de la drogue ?! Comment osez-vous ?! Mon père est négociant en vins et en alcools de luxe, c'est pas un camé qui vend ses joints au coin de la rue !! »

Ashley était en colère. Ô oui, elle était réellement en colère. Son père était son seul parent vivant, presque sa seule famille. Il était son phare et son modèle, en matière de vertus comme de réussite. Alors qu'un loser comme le mec en face d'elle osât sous-entendre qu'il pouvait tremper dans un trafic de drogues, ça la mettait hors d'elle !

« De toutes façons, c'est juste de la thune que vous voulez, hein ?! Alors pas la peine de tourner le dernier film oscarisé, faites lui simplement savoir que je suis là et il payera. Mon grand-père est partit de rien et mon père est partit de pas grand chose non plus … le fric n'a manifestement pas la même importance pour vous que pour nous, alors pas la peine d'en faire des caisses ! »

La jeune femme était presque agressive, mais sa peur et sa colère se mélangeaient face aux insultes que ce mec avait osé proférer, et elle ne comptait pas pleurer sur commande comme une actrice de soap pour reprendre sa formule.



/!\ +18 /!\ La vie n'épargne personne, tout comme la mort. [PV Mioon] - Page 2 1EC241357E71BD6059A1C8139CF4A60D57097F64

"Une nouvelle terreur a émergé de la mort, une nouvelle superstition a conquis la forteresse inexpugnable de l'éternité.
Je suis une légende."

R. Matheson
Revenir en haut Aller en bas
 
Columbine
Columbine
Féminin MESSAGES : 47
INSCRIPTION : 24/09/2019
ÂGE : 24
RÉGION : La région du vin ♫
CRÉDITS : Avatar ▬ Wolf's Rain

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy/Dark Fantasy - Militaire - Animalier - School/University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3322-keiith https://www.letempsdunrp.com/t3328-je-jure-solennellement-que-mes-rp-sont-tous-ici#71164
Noob

/!\ +18 /!\ La vie n'épargne personne, tout comme la mort. [PV Mioon] - Page 2 Empty


Carl
Rickson

J'ai 26 ans et je vis à dans le quartier de Vinegar Hill, à Brooklyn, aux États-Unis. Dans la vie, je suis homme de main/revendeur de drogues dures et je m'en sors moyennement bien. Sinon, à cause du meurtre de mon père, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Mon père a été assassiné par son ancien collaborateur. Depuis, je cherche à me venger. J'ai été élevé par d'autres collaborateurs de mon père dans un quartier difficile de New York.


avatar : Theo James by entranceshiya on Tumblr


Les épais sourcils de Carl appuyaient son regard sombre. A quoi jouait cette garce ? Pourquoi réagissait-elle comme si elle n'en savait rien ? La voilà qui soutenait l'idée que son père était un homme bien. Un humble négociant, semblait-elle dire. Carl détourna le regard et ses épaules tressautèrent au rythme de son rire étouffé. Nerveusement, oui, il ne pouvait s'empêcher de rire. Le simple fait d'entendre chanter de tels louanges pour Donovan l'aurait presque rendu hilare. Le pire, c'est qu'elle semblait croire à son mensonge dur comme fer.

A l'instant, c'était un étrange mélange de sentiments qui se formait dans l'esprit de Carl. Il y avait cette colère irrépressible. Cette envie de la liquider, là, de suite et d'envoyer le corps de sa fille chéri à cet enfoiré. Au diable la meth, il aurait alors sa vengeance. Pourtant, au fond de lui, un semblant de raison lui dictait que tout cela serait vain. Tout cela n'allait pas ramener son père, ni la vie qu'il aurait dû avoir. Pourtant, il ne pouvait réfréner ce besoin de se venger, de faire du mal à son tour à la personne qui avait brisé son existence pour une question d'argent justement. Chose que cette fille semblait presque dénigrer, elle qui avait baigné dans l'opulence.

Ce fût alors la goutte de trop. Sa voix était devenue bien trop audacieuse depuis le début de l'opération. Carl sentit le sang pulser derrière ses tempes et avant même de s'en rendre compte, sa main avait atterrie sur la joue de Ashley Donovan. Un claquement avait alors retenti dans la pièce, proportionnellement à la force qu'il avait exercé. La claque était partie toute seule et le jeune homme semblait presque s'apercevoir, grâce à ce geste, qu'il ne pouvait plus faire machine arrière désormais. Ses yeux étaient emprunts d'amertume et de colère. Sa voix fut aussi tranchante que la lame d'un rasoir.

« - Boucle la maintenant ... Putain ! »

Carl s'éloigna de la chaise et s'approcha de la seule table présente dans la pièce. Il y jeta la caméra et attrapa un couteau de poche dont il fit sortir la lame. D'un pas vif et assuré, il fit rapidement face à son otage. D'une main, il lui cramponna les cheveux et balança sa tête en arrière, bloquant sa nuque contre le dossier de la chaise glacée. Menaçant, il fit courir la pointe de sa lame sur le bras droit de sa victime.

« - On va remettre les choses au clair. Ici, c'est moi qui commande. Je peux très bien garder la vidéo de tout à l'heure et faire croire à cet enfoiré que tu respires encore. Alors, qu'en fait, je t'aurais déjà saigné à mort ... »

Arrivée dans le creux du coude de la jeune femme, Carl fit glisser le côté émoussé de la lame sur la gorge de Ashley. Il ne se départit pas de son ton exaspéré au possible et toujours aussi menaçant.

« - Ne me fais plus perdre mon temps, d'accord ? Alors, arrête de raconter toutes ces conneries et dis moi plutôt ce que tu sais du business de ton vieux. »

Une petite coupe discrète sur son bras ne se verrait même pas à la caméra, il pourrait donc se le permettre si Mademoiselle refuse encore de coopérer et préfère jouer les fortes têtes.


Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Mioon
Mioon
Féminin MESSAGES : 493
INSCRIPTION : 27/12/2018
ÂGE : 33
CRÉDITS : Elairin Art

UNIVERS FÉTICHE : SF - Star Wars - Dark Angel - Lovecraft - Dick - Matheson - Ténébreuse - Fantastique - Manga - SnK - TerraFormars - Etc ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2646-mioon#56791 https://www.letempsdunrp.com/t2647-un-bon-paquet-d-idees#56801 https://www.letempsdunrp.com/t2698-repertoire-de-mioon
cat

/!\ +18 /!\ La vie n'épargne personne, tout comme la mort. [PV Mioon] - Page 2 Empty


Ashley
Donovan

J'ai 22 ans et je vis à Cambridge ou New York, USA. Dans la vie, je suis étudiante au MIT et je m'en sors bien. Sinon, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Fille d'un des plus importants trafiquants de drogue de la côte est, Ashley ignore totalement la vérité et pense que son père est simplement un grand négociant en vins et autres alcools. Orpheline de mère depuis quelques années déjà, elle est très proche de son père, qui l'adore et qui la couve, et partir faire ses études au MIT a été compliqué les premiers mois à cause de l'éloignement. Bien qu'elle soit typiquement une gamine de riche, elle n'en a clairement pas les manières.


Carly Rae Jepsen :copyright: Mioon
Sa colère était si sincère que Ashley n'avait pas vu arriver cette claque, et ce fut un cri de surprise qui lui échappa lorsque sa tête partit sur le côté sous la force du coup. Sur sa joue, elle pouvait sentir une chaleur irradier sa peau et qui n'avait rien d'agréable, et ses cheveux venaient désormais lui barrer la vue. Immobilisée. Figée. Interdite. Presque sans réaction jusqu'à ce que ce type ne balançât la caméra sur la table pour revenir vers elle avec un couteau.

« Non attendez … vous … »

Mais elle n'eut pas le temps d'en dire davantage qu'il venait de l'agripper par les cheveux pour lui basculer rageusement la tête en arrière, et ce fût un long frisson d'effroi qui secoua tout son corps lorsqu'elle sentit la lame glisser le long de son bras. Courir sur la peau fine en une menace évidente mais totalement illogique … Putain, ce mec était un taré, juste un taré ! Un camé qui n'avait pas eu sa dose et qui avait déraillé ! En l'état des choses, la jeune femme ne voyait vraiment aucune autre explication à cette situation, et ce fut un glapissement d'animal blessé qui lui échappa lorsqu'elle sentit la lame glacée entrer en contact avec sa gorge.

« … »

Tremblements, respiration erratique. Puis finalement, ce fut avec difficulté qu'elle avala sa salive qui lui semblait crisser dans sa gorge trop sèche.

« Mon père est négociant en vins et alcools de luxe, il n'a jamais touché à la drogue ou à quoi que ce soit d'illégal. Vous vous trompez de personne. »

Elle tâchait d'être aussi calme que possible tandis que son cœur battait de manière désordonnée, mais sa voix résonnait à ses oreilles dans tout ce qu'elle avait de moins assurée. Et pourtant, Ashley, elle était totalement assurée de ce qu'elle disait : son père était un homme bien, un homme qui jouissait d'une belle réussite sociale et professionnelle, qui donnait régulièrement à des associations caritatives et qui était un patron apprécié de ses employés. Son seul méfait se résumait à quelques infractions routières lorsqu'il était au volant, le plus souvent parce qu'il roulait un peu vite ou encore qu'il oubliait le parcmètre. Rien de bien méchant en soi …

« Vous prenez mon père pour un homme qu'il n'est pas, alors relâchez-moi … s'il-vous-plaît … »

Elle essayait d'être diplomate, constructive. Elle essayait. Mais à son corps défendant, il n'y avait pas grand chose d'autre qu'elle pouvait tenter.



/!\ +18 /!\ La vie n'épargne personne, tout comme la mort. [PV Mioon] - Page 2 1EC241357E71BD6059A1C8139CF4A60D57097F64

"Une nouvelle terreur a émergé de la mort, une nouvelle superstition a conquis la forteresse inexpugnable de l'éternité.
Je suis une légende."

R. Matheson
Revenir en haut Aller en bas
 
Columbine
Columbine
Féminin MESSAGES : 47
INSCRIPTION : 24/09/2019
ÂGE : 24
RÉGION : La région du vin ♫
CRÉDITS : Avatar ▬ Wolf's Rain

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy/Dark Fantasy - Militaire - Animalier - School/University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3322-keiith https://www.letempsdunrp.com/t3328-je-jure-solennellement-que-mes-rp-sont-tous-ici#71164
Noob

/!\ +18 /!\ La vie n'épargne personne, tout comme la mort. [PV Mioon] - Page 2 Empty


Carl
Rickson

J'ai 26 ans et je vis à dans le quartier de Vinegar Hill, à Brooklyn, aux États-Unis. Dans la vie, je suis homme de main/revendeur de drogues dures et je m'en sors moyennement bien. Sinon, à cause du meurtre de mon père, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Mon père a été assassiné par son ancien collaborateur. Depuis, je cherche à me venger. J'ai été élevé par d'autres collaborateurs de mon père dans un quartier difficile de New York.


avatar : Theo James by entranceshiya on Tumblr


La réponse convenable qu'il attendait ne se présenta pas. Ashley, malgré ses menaces, s'en tenait à sa version du père bien droit dans ses bottes. Elle prétendit même que Carl s'était trompé de personne. Le nom Donovan était bien évidemment répandu dans ce pays mais pas suffisamment pour qu'il puisse se tromper de loup. La jeune femme avait tout d'une bonne actrice pour mentir à ce point. Comme s'il était possible pour elle de ne rien savoir au sujet de la drogue. Pourtant, Carl avait remarqué la peur sur son visage, la surprise qu'elle avait eu lorsqu'il l'avait giflé sans prévenir. Tout cela était authentique. Il le savait pour avoir suffisamment torturé des personnes, aussi bien physiquement que psychologiquement.

Ici, il était celui qui se chargeait de faire parler et d'éliminer les cibles. Malgré son jeune âge, il avait rapidement pris le coup de main pour ce job et c'était le cas de le dire ! Personne ne résistait bien longtemps. Ses moyens de persuasion étaient bien souvent peu limités. Il pouvait donc effectuer sa tâche sans se poser de questions quant aux limites qu'ils devaient tenir. Le problème étant qu'aujourd'hui, ces fameuses limites étaient bien présentes. Il ne devait pas amocher la fille. Du moins, pas trop. Et, c'était pour lui une grande première puisque sa "clientèle" avait toujours été masculine. Il ignorait donc si une femme parvenait à en supporter autant que ces braves gaillards qui étaient passés entre ses mains. Quelque chose lui disait qu'il allait bientôt le savoir.

Retirant la lame de la peau fine du cou de son otage, il laissa son bras ballant le long de son corps.

« - Tu veux me faire croire que tu n'es au courant de rien, c'est ça ? », dit-il d'une voix monocorde.

Il relâcha petit à petit la pression qu'il exerçait sur sa tête jusqu'à la libérer de son emprise. Il fit claquer sa langue dans sa bouche en titillant la pulpe de son pouce avec le bout de la lame. Son regard était figé sur l'arme blanche tandis qu'il poursuivait, comme pour résumer la situation.

« - Donc, tu ne sais pas que ton géniteur est un des plus gros trafiquants de la côte Est ? Pour toi, c'est juste un brave homme, qui a démarré son business avec rien du tout. Un des plus gros salopards qui passe pour un bon samaritain. C'est ... touchant. »

Carl eut un sourire faussement ému. Puis, il se ravisa et reprit son masque froid. Se rapprochant d'un pas, il se plaça à sa hauteur et posa sa main libre sur celle de attachée de la jeune femme. Sa main était douce et à peine tiède. Sans doute avait-elle froid dans cette pièce humide et renfermée. Ne laissant rien paraitre de ce qu'il s'apprêtait à faire, il ne fit qu'ajouter :

« - Tu arriverais presque à me faire croire ça. »

D'un geste vif, il trancha la peau de son bras, juste au dessus du poignet. Il s'agissait là d'une plaie superficielle mais suffisamment douloureuse pour la faire couiner comme une gamine. Il la fixa de son regard noir et l'invita à retenter sa chance.

« - On réessaie. Parle moi du business de ton père. »

Il effectua une seconde entaille à deux centimètres de la précédente, un peu plus profonde et donc plus douloureuse.



Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Mioon
Mioon
Féminin MESSAGES : 493
INSCRIPTION : 27/12/2018
ÂGE : 33
CRÉDITS : Elairin Art

UNIVERS FÉTICHE : SF - Star Wars - Dark Angel - Lovecraft - Dick - Matheson - Ténébreuse - Fantastique - Manga - SnK - TerraFormars - Etc ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2646-mioon#56791 https://www.letempsdunrp.com/t2647-un-bon-paquet-d-idees#56801 https://www.letempsdunrp.com/t2698-repertoire-de-mioon
cat

/!\ +18 /!\ La vie n'épargne personne, tout comme la mort. [PV Mioon] - Page 2 Empty


Ashley
Donovan

J'ai 22 ans et je vis à Cambridge ou New York, USA. Dans la vie, je suis étudiante au MIT et je m'en sors bien. Sinon, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Fille d'un des plus importants trafiquants de drogue de la côte est, Ashley ignore totalement la vérité et pense que son père est simplement un grand négociant en vins et autres alcools. Orpheline de mère depuis quelques années déjà, elle est très proche de son père, qui l'adore et qui la couve, et partir faire ses études au MIT a été compliqué les premiers mois à cause de l'éloignement. Bien qu'elle soit typiquement une gamine de riche, elle n'en a clairement pas les manières.


Carly Rae Jepsen :copyright: Mioon
Voulait-elle lui faire croire qu'elle n'était au courant de rien ?

Cette question apparemment simple était pourtant bien vicieuse, et Ashley ne sut que répondre. N'esquissant ni mot ni geste jusqu'à ce que cette main quittât sa tête pour la laisser de nouveau libre de ses mouvements. Libre de se rentrer aussitôt entre ses épaules comme dans le vain espoir de pouvoir se protéger. Mais malheureusement, son geôlier n'en avait pas fini avec elle, et la jeune femme s'entendit bientôt expliquer que son père n'était qu'un salaud, un des plus grands trafiquants de la côte Est si elle devait en croire son interlocuteur. Autant de mensonges auxquels elle ne croyait pas un seul instant, mais elle choisit toutefois de se taire pour ne pas précariser encore davantage sa situation déjà tendue.

Réprimer une grimace de dégoût en sentant cette main se poser sur la sienne fut déjà un bel effort à ses yeux, ses yeux qui ne quittaient plus la lame désormais. Aux abois, elle était aux abois. Et lorsque le couteau vint finalement lui infliger une long coupure sur le bras, ce fut un cri aiguë qu'elle ne put retenir. Tout son corps s'agitant follement comme si elle espérait vraiment pouvoir se libérer de cette chaise en métal qui grinçait sous les remous.

« ARRÊTEZ ! »

Une deuxième entaille parallèle à la première venait larder sa peau, et une fine rigole de sang apparut aussitôt sur son épiderme. De même que les premières larmes pointaient déjà, sanglots difficilement contenus tandis que son diaphragme crispé l'empêchait de respirer correctement. Elle avait peur, elle était terrifiée, et les deux coupures lui paraissaient la brûler.

« Mon père est négociant en vins et alcools, je vous jure qu'il n'a jamais touché à la drogue, vous vous trompez de personne !! »

Ashley avait littéralement l'impression de parler dans le vide avec cet homme, mais elle n'avait malheureusement pas d'autres choix. Si elle arrivait à lui faire entendre raison, à lui faire comprendre qu'il se trompait de Donovan, alors peut-être réussirait-elle à se sortir de ce mauvais pas.

« Si vous le contactez, il vous expliquera que vous vous trompez … et il vous donnera l'argent que vous voulez … mais je vous jure que ce n'est pas un trafiquant de drogue ! »

D'habitude douce, sa voix s'offrait désormais quelques pics dans les aiguës, mais elle était incapable de les contrôler. Rongée par la peur, elle tirait désormais frénétiquement sur ses poignets dans l'espoir de les libérer de la corde, et sa peau rougissait à mesure des frottements vifs. Irritant son épiderme. Chose dont elle ne semblait pas beaucoup s'inquiéter tandis que la panique la gagnait désormais de plus en plus et la poussait à se débattre.

« S'il-vous-plaît, détachez moi ! Vous vous trompez de personne ! »

Paumée, agitée, terrifiée …
Le cocktail était explosif tandis que la chaise crissait parfois au sol et qu'elle continuait à remuer, en proie à cette peur vicieuse qui lui rongeait l'estomac.



/!\ +18 /!\ La vie n'épargne personne, tout comme la mort. [PV Mioon] - Page 2 1EC241357E71BD6059A1C8139CF4A60D57097F64

"Une nouvelle terreur a émergé de la mort, une nouvelle superstition a conquis la forteresse inexpugnable de l'éternité.
Je suis une légende."

R. Matheson
Revenir en haut Aller en bas
 
Columbine
Columbine
Féminin MESSAGES : 47
INSCRIPTION : 24/09/2019
ÂGE : 24
RÉGION : La région du vin ♫
CRÉDITS : Avatar ▬ Wolf's Rain

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy/Dark Fantasy - Militaire - Animalier - School/University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3322-keiith https://www.letempsdunrp.com/t3328-je-jure-solennellement-que-mes-rp-sont-tous-ici#71164
Noob

/!\ +18 /!\ La vie n'épargne personne, tout comme la mort. [PV Mioon] - Page 2 Empty


Carl
Rickson

J'ai 26 ans et je vis à dans le quartier de Vinegar Hill, à Brooklyn, aux États-Unis. Dans la vie, je suis homme de main/revendeur de drogues dures et je m'en sors moyennement bien. Sinon, à cause du meurtre de mon père, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Mon père a été assassiné par son ancien collaborateur. Depuis, je cherche à me venger. J'ai été élevé par d'autres collaborateurs de mon père dans un quartier difficile de New York.


avatar : Theo James by entranceshiya on Tumblr


Carl, bien qu'il attendait une autre réponse, était satisfait de voir la peur s'immiscer dans les yeux de Ashley. Il avait senti son angoisse monter au fur et à mesure de leur échange. Les coupures qu'il venait de lui infliger l'avait rendu pratiquement hystérique. Il semblait avoir libéré une véritable furie. Le problème étant que quelque chose ne collait pas. Son mensonge persistait si bien qu'il avait tout l'air de refléter une partie de la réalité. Carl commençait à se dire qu'elle n'avait peut-être aucunement conscience que son père était un trafiquant, preuve qu'il était doué pour brouiller les pistes. Elle s'accrochait et lui crachait cette vision qu'elle avait de lui, persuadée de ce qu'elle avançait de surcroit. Une jeune femme comme elle ne pouvait pas être si bonne actrice et supporter ce qu'il venait de lui infliger. Elle ne mentait donc pas : à ses yeux, il était le père idéal et débrouillard qu'elle décrivait. Ashley était à mille lieux d'imaginer que son père avait commandité des meurtres, notamment un qui tenait à cœur au jeune homme.

Le brun recula, un peu désarçonné par la situation. A quoi bon continuer ainsi alors qu'elle n'était au courant de rien ? Il s'agissait là d'une perte de temps. Carl repartit poser le couteau sur la table et s'appuya des deux mains dessus pour réfléchir, face au mur. A présent, il devait la mettre au courant. Le mieux était de lui faire comprendre que son père lui avait menti depuis toutes ces années. Ainsi, Ashley ne pourrait qu'en vouloir à son paternel et finirait brisée. Carl pourrait mener sa vengeance à bien de cette façon puisque Donovan ne serait pas indifférent à la réaction de sa fille. Cela ne vaudrait pas la perte de son père mais, le New-Yorkais se sentirait sans doute plus apaisé. Il se redressa et jeta un coup d’œil vers la jeune femme qui semblait s'être calmée un peu. Il s'avança vers la porte et l'entrouvrit.

« - Je t'assure qu'on parle de la même personne. Essaie de piger avant que je revienne. »

Carl se glissa dans la pénombre des escaliers et referma la porte soigneusement derrière lui en prenant le temps de la verrouiller. Il prit la clé dans sa poche de pantalon et remonta à la surface. Il entendait ses compagnons discuter dans la pièce qui servait de salon et monta à l'étage pour atterrir dans une sorte de piaule. Il y dénicha une tenue de rechange et se dirigea dans la salle de bain. Là, il posa le costume du chauffeur et le fourra dans un sac poubelle qui finirait alors à la déchetterie. Puis, il se glissa dans la douche pour se rafraichir, tout en songeant à ce qui allait suivre. Donovan père ne devrait plus tarder à savoir pour la disparition de sa fille. Il lui faudrait alors rapidement fournir une vidéo à envoyer en guise d'avertissement. Ashley devait coopérer pour cela, ce qui n'était pas gagné. Le mieux était peut-être de lui expliquer la situation telle qu'elle était, preuve à l'appuie pour la pousser à suivre ses directives. Au fond de lui, il savait qu'il s'était un peu emporté en bas avec elle. Le problème étant qu'à partir du moment où il entrait dans cette pièce, il n'était plus le même. Sa violence se retrouvait décuplée, exacerbée. Et le visage de cette fille qui reflétait celui de son ennemi n'avait fait qu'exagérer ce phénomène.

Une fois lavé, il conclut ses pensées, se sécha rapidement et enfila un jean accompagné d'un tee-shirt noir. Il jeta le sac poubelle à l'entrée de la salle de bain, sachant que quelqu'un viendrait le récupérer pour s'en débarrasser s'il ne le faisait pas. Il descendit vers le salon et entendit Frank l'interpeller. Son regard croisa celui du chauve et il savait déjà ce qu'il allait lui annoncer.

« - L'alerte est lancée. T'as réussi à en tirer quelque chose ? »

Carl se gratta l'angle de la mâchoire et secoua la tête.

« - Non, pas encore. Ça va venir. Elle est pas au courant en fait.
- Non ? C'est vrai ? Oh putain ! L'enfoiré. »


Frank et les autres furent aussi surpris. Autant que le père de Carl était parvenu à cacher son existence jusqu'à sa disparition, Donovan était doué pour camoufler son petit business aux yeux de ses proches. Sans s'attarder, le jeune homme fouilla un peu partout pour retrouver le dossier qu'ils avaient préparé avec un tas d'informations utiles. Il y trouva une photo d'Ashley et celle de Donovan père. Il récupéra la deuxième et repartit dans la pièce souterraine. Arrivée devant la porte, il sortit les clés qu'il avait pensé à récupérer de la poche du costume et déverrouilla la porte. Il referma aussitôt après être entré et prit une grande inspiration. Cette fois-ci, il devait se contenir. Pas de connerie.

A pas lent, il approcha de nouveau la jeune femme apeurée et s'accroupit juste devant elle. Il prenait le temps de réfléchir à la manière dont il allait présenter les choses. Le problème, c'est qu'il sentait de nouveau cette colère sourde gronder en lui. Et en même temps, il avait pitié de cette fille. Piégée comme une biche, elle payait pour les crimes de son père, crimes dont elle n'avait absolument aucune idée. Il agita la photo devant elle pour qu'elle puisse discerner le visage qui apparaissait dessus.

« - Notre cible. Donovan. C'est ton père, non ? »

Sa voix était toujours froide mais légèrement moins agressive que précédemment. A présent, le doute ne serait plus possible puisqu'un visage était posé sur ce nom.


Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Mioon
Mioon
Féminin MESSAGES : 493
INSCRIPTION : 27/12/2018
ÂGE : 33
CRÉDITS : Elairin Art

UNIVERS FÉTICHE : SF - Star Wars - Dark Angel - Lovecraft - Dick - Matheson - Ténébreuse - Fantastique - Manga - SnK - TerraFormars - Etc ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2646-mioon#56791 https://www.letempsdunrp.com/t2647-un-bon-paquet-d-idees#56801 https://www.letempsdunrp.com/t2698-repertoire-de-mioon
cat

/!\ +18 /!\ La vie n'épargne personne, tout comme la mort. [PV Mioon] - Page 2 Empty


Ashley
Donovan

J'ai 22 ans et je vis à Cambridge ou New York, USA. Dans la vie, je suis étudiante au MIT et je m'en sors bien. Sinon, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Fille d'un des plus importants trafiquants de drogue de la côte est, Ashley ignore totalement la vérité et pense que son père est simplement un grand négociant en vins et autres alcools. Orpheline de mère depuis quelques années déjà, elle est très proche de son père, qui l'adore et qui la couve, et partir faire ses études au MIT a été compliqué les premiers mois à cause de l'éloignement. Bien qu'elle soit typiquement une gamine de riche, elle n'en a clairement pas les manières.


Carly Rae Jepsen :copyright: Mioon
Trop près de cet homme et trop près de ce couteau, Ashley sentait la peur la gagner de plus en plus tandis qu'elle se débattait comme un beau diable, mais elle ne pouvait malheureusement rien faire pour l'heure. Rien faire d'autre que répéter encore et encore que son père n'était pas un trafiquant de drogues, même si son interlocuteur ne semblait clairement pas disposé à l'entendre. Et lorsqu'il se redressa pour enfin s'éloigner d'elle, la jeune femme se calma un peu, et ce fut une toux chaotique qui vint la secouer pendant quelques secondes tandis qu'elle reprenait son souffle. Son regard flou ne quittant pas son ravisseur un seul instant tandis qu'elle guettait chacun de ses mouvements. Et lorsqu'il se dirigea finalement vers les escaliers qu'il gravit jusqu'à la porte avant de l'ouvrir et de lui balancer un nouvel avertissement, Ash' recommença aussitôt à tirer sur ses liens.

« Quoi ?! Vous n'allez quand même pas me laisser là ?! Contactez mon père et il vous donnera tout ce que vous voulez !! »

Mais en vain …

La porte venait déjà de se refermer sur son bourreau, et la demoiselle fut agitée d'une nouvelle quinte de toux tandis que sa gorge semblait ne plus tolérer qu'elle pût crier. Toux encore ravivée par le froid et l'humidité qui régnaient dans cette cave pour la laisser frissonnante. Le long des deux coupures qui courraient sur ses bras, le sang goûtait régulièrement mais faire résonner un petit ''ploc'' en tombant sur le sol, et la jeune femme sentait une sensation de brûlure pulser dans sa chair au même rythme que son cœur qui battait trop vite. Se calmant peu à peu. Tandis qu'elle avait baissé la tête, les larmes coulant doucement le long de ses joues.

Elle avait peur, elle avait froid, elle aurait voulu être absolument n'importe où sauf ici. Dans cette cave. Entre les mains de ces gens qui prenaient manifestement son père pour quelqu'un qu'il n'était pas mais qui ne paraissaient pas vouloir se rendre compte de leur erreur. Et justement, qu'allait-il lui arriver ? S'ils acceptaient finalement s'être trompés de Donovan, qu'allaient-ils faire d'elle ?

Nouveau frisson, nouvelle quinte de toux …

Et lorsqu'un bruit de clé résonna pour sonner le retour de l'un de ces hommes, Ashley releva aussitôt la tête pour jeter sur lui un regard de bête traquée, et ce fut avec difficulté qu'elle avala sa salive lorsqu'elle le vit s'approcher d'elle à nouveau. S'accroupir juste devant elle, tandis que cette proximité suffit à accroître aussitôt sa nervosité, ses poignets recommençant à s'agiter sous la corde. Dans sa main, la photo représentait son père, et la demoiselle reconnut aussitôt le cliché comme ayant été pris durant une soirée de charité à laquelle elle avait elle-même participé, quelques mois plus tôt. Manifestement, ses ravisseurs l'avait donc suivie et espionnée depuis quelques temps déjà, mais si c'était le cas, alors comment avaient-ils pu se tromper de personne ?!

Quoi qu'il en fût, Ash' ne put qu'acquiescer de la tête lorsqu'il lui demanda si l'homme sur la photo était bel et bien son père, et sa voix hésitante se fit bientôt entendre tandis qu'elle réessaya à nouveau.

« Robert Timothy Donovan, oui, c'est mon père. Mais je vous répète que ce n'est pas un trafiquant de drogues, c'est simplement un homme d'affaire. Cette photo a été prise pendant un gala de charité au profit des enfants victimes de la guerre en Afrique, le but était de réunir des fonds pour pouvoir créer plusieurs puits et des écoles, et c'est moi qui ait sélectionnée les associations. »

À l'époque, elle avait surtout voulu prendre une année sabbatique afin de se rendre sur place pour faire du bénévolat, mais son père avait absolument refusé, arguant que les zones visées en Afrique étaient bien trop dangereuses pour elle. Mais à la place, ce gala avait été mis sur pieds, et une coquette somme avait été envoyée aux associations que la demoiselle soutenait.

« Mais écoutez, c'est pas grave, il vous payera votre rançon quand même, alors contactez-le et demandez-lui … »

Ashley doutait-elle de son père ? Il était vrai que ces hommes paraissaient avoir tout préparé au point d'éviter toute erreur, mais un grain de sable avait pourtant pu se glisser dans la machine. Ce n'était pas impossible. Oui c'était ça, ils s'étaient juste trompés. Surtout que Donovan n'était pas un nom de famille très rare non plus …

Mais en attendant, la jeune femme préférait ne pas y penser et plutôt chercher une solution, tandis que sa voix s'était un peu enrouée.



/!\ +18 /!\ La vie n'épargne personne, tout comme la mort. [PV Mioon] - Page 2 1EC241357E71BD6059A1C8139CF4A60D57097F64

"Une nouvelle terreur a émergé de la mort, une nouvelle superstition a conquis la forteresse inexpugnable de l'éternité.
Je suis une légende."

R. Matheson
Revenir en haut Aller en bas
 
Columbine
Columbine
Féminin MESSAGES : 47
INSCRIPTION : 24/09/2019
ÂGE : 24
RÉGION : La région du vin ♫
CRÉDITS : Avatar ▬ Wolf's Rain

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy/Dark Fantasy - Militaire - Animalier - School/University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3322-keiith https://www.letempsdunrp.com/t3328-je-jure-solennellement-que-mes-rp-sont-tous-ici#71164
Noob

/!\ +18 /!\ La vie n'épargne personne, tout comme la mort. [PV Mioon] - Page 2 Empty


Carl
Rickson

J'ai 26 ans et je vis à dans le quartier de Vinegar Hill, à Brooklyn, aux États-Unis. Dans la vie, je suis homme de main/revendeur de drogues dures et je m'en sors moyennement bien. Sinon, à cause du meurtre de mon père, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Mon père a été assassiné par son ancien collaborateur. Depuis, je cherche à me venger. J'ai été élevé par d'autres collaborateurs de mon père dans un quartier difficile de New York.


avatar : Theo James by entranceshiya on Tumblr


Le regard d'Ashley reflétait toute sa peur et sa voix semblait trembler. Carl luttait pour ne pas laisser de nouveau toute sa colère émerger et réagir de nouveau de façon excessive. Pourtant, la jeune femme s'entêtait à reprendre le même discours, tout en explicitant un peu son point de vue. Carl savait pour le gala. A dire vrai, il était présent ce jour-là où lui et l'un des gars de la bande devaient récolter des informations sur cet évènement qui cachait autre chose que de bonnes œuvres de charité. Point qu'Ashley n'évoqua à aucun instant.

Alors qu'elle réitérait sa demande de contacter son père pour la rançon, le new-yorkais se pinçait l'arête du nez. Pas besoin de le fréquenter pour savoir qu'il était agacé. Au fond de lui, c'était une lutte acharnée pour ne pas retourner récupérer cette lame et lui coller de nouveau sur la gorge. Puis, d'un autre côté, cette fille avait besoin de connaitre la vérité une bonne fois pour toute. Carl se redressa et soupira longuement. Il lui tourna le dos avant de répliquer à son tour.

« - Gala de charité sur fond de trafic de drogues. Ce jour-là, tu as forcément croisé un certain Lopez, qui était là pour convenir avec ton père d'une vente importante. Une livraison de cocaïne depuis le Mexique pour la côté Est. Ton père a revendu pour lui en touchant une partie des bénéfices. »

C'est tout en gestuel que le jeune homme venait de lui exposer les choses. Le collègue de Carl avait assisté à l'échange de loin. Un micro, camouflé auparavant dans la pièce, avait permis de capturer de manière tout à fait audible la discussion mouvementée. Les négociations entre trafiquants n'avaient rien d'un échange cordial. Tout pouvait basculer en un instant, laissant derrière plus d'un mort. Les deux hommes, Donovan père et Lopez, étaient parvenus à trouver un accord, leur permettant de ne pas empiéter sur les affaires de l'un ou l'autre. En échange, chacun ouvrait une porte sur leur territoire respectif pour atteindre une autre clientèle.

Carl se passa une main dans les cheveux et fourra la photo dans sa poche. Il se dirigea vers la table à pas lents et s'y arrêta quelques instants.

« - Comprend bien que l'on parle de la même personne. Ton entêtement à vouloir croire le contraire ... commence vraiment à m'agacer. »

Il attrapa un tissu blanc qui trainait là pour essuyer les "outils" et s'approcha de sa prisonnière. Le regard glacial, il s'agenouilla à côté d'elle et tapota son bras meurtri avec le tissu pour y essuyer les traces de sang. Son genou toucha la petite tâche rouge qui s'était formée sur le sol grâce aux gouttes de sang de la jeune femme. Carl recula en poussant un juron dans sa barbe. Son jean serait tâché maintenant. Il enroula le tissu autour du poignet de la jeune femme et le coinça pour qu'il soit maintenu comme une sorte de bandage. Son habileté à réaliser des pansements d'infortune avec si peu de moyens reflétait sa capacité à réagir dans les altercations qu'il avait connues jusqu'à maintenant. Les sourcils froncés, il soutenait le regard d'Ashley.

« - Sache tout de même que ton père est au courant pour ta disparition. Au moment où je te parle, il est sûrement en train de comprendre qui nous sommes. Et, père ou pas, je doute qu'il crache aussi facilement que tu le crois pour te récupérer. »

Carl attendait une réaction de la part de la jeune femme, sondant son regard à la recherche d'indices.


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


/!\ +18 /!\ La vie n'épargne personne, tout comme la mort. [PV Mioon] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
/!\ +18 /!\ La vie n'épargne personne, tout comme la mort. [PV Mioon]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Hentaï
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: