Partagez
 
 
 

 Quand ta vie est belle, il faut se demander où se trouve le hic...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 727
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Quand ta vie est belle, il faut se demander où se trouve le hic...  Empty


Jo' Read
J'ai 37 ans et je vis à ville, USA. Dans la vie, je suis gérante d'une boutique de vêtement de luxe, mais aussi businesswoman dans un bien plus gros domaine et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis un élctron libre et je le vis plutôt bien.

Jo gère l'export de cargaison de cocaine pour Delmonte. C'est elle qui recrute les jeunes femmes qui vont monter dans les avions et passer les douanes.

Quand ta vie est belle, il faut se demander où se trouve le hic...  Tumblr_mi0pe6xLjX1s59qcio1_250
Quand ta vie est belle, il faut se demander où se trouve le hic...  Tumblr_p74uqtWnZZ1wtpjito1_500


avatar :copyright:️ moi


Comment est ce qu'elle avait pu se retrouver dans cette merde ? C'était la question que Jo ne cessait de se poser depuis qu'elle était assise sur la banquette arrière de cette voiture noire. Pourquoi elle ne s'était pas méfiée sérieusement ? Pourquoi ?! Et bien parce qu'elle avait la tête ailleurs, son téléphone à la main, un sourire débile aux lèvres à cause du sms qu'elle avait reçu quelques minutes plus tôt. Pourtant elle se l'était déjà dit à plusieurs reprise qu'elle allait finir par faire une connerie à cause de lui. Parce qu'elle se laissait distraire, parce qu'elle n'était plus autant disponible qu'avant de le connaître. Et voilà qu'elle se retrouvait assise entre deux armoires à glace. L'un d'eux sentait le tabac, l'autre un après rasage à l'odeur un peu trop puissante. Jo se sentait minuscule. Et bordel qu'est ce qu'elle avait mal au dos. Ils n'avaient rien trouvé de plus intelligent que de lui attacher les mains dans le dos. Peut-être que les deux gorilles avaient peur de sa manucure. Quoi qu'il en soit, elle était mal installée, serrée entre ses ravisseurs. Sans compter le joli morceau de sparadra qui lui barrait les lèvres. Bon d'accord, elle en avait mordu un… Mais tout de même, elle n'était pas débile, elle savait très bien qui était l'homme qui avait ordonné tout cela. Un bonsoir et un voudriez vous bien monter aurait pu marché.

Jo avait du retard dans ses payements. La jeune femme n'avait pas écoulé tout le stock de cocaïne qu'on lui avait confié. Il en manquait une partie puisque deux de ses mules s'étaient fait choper à la frontière. Cela faisait deux semaines qu'elle recevait des petits rappels réguliers de la part de Delmonte. De temps en temps un de ses hommes apparaissait dans le magasin, faisait un tour, lançait un regard noir. Certains lui adressaient quelques mots. Comme si c'était facile de bosser dans ses conditions. Jo ne perdait pas pour autant son mordant, les congédiant à sa façon, en évitant de faire flipper sa clientèle lorsqu'il y en avait. Il lui fallait juste un petit délais en plus. Ça faisait déjà trois fois qu'elle reportait une soirée avec Sam. Parce qu'elle devait se sortir de ce merdier avant que ça ne lui retombe sur la figure. Ce soir c'était trop tard…

Assise sur cette banquette arrière, elle tentait de garder son calme. Ça ne servait à rien de pleurer, même si au fond d'elle même, Jo était pétrifiée de peur. Elle redoutait ce qui allait se passer. Tout un tas de scénarios défilaient dans sa tête. Et c'était loin d'être les meilleurs films du monde ! Aucun n'avait de happy ending. Si elle perdait le contrôle elle allait suffoquer avec ce truc sur sa bouche. Et surtout apporter un peu trop de satisfaction à ces gros cons. Celui qui conduisait, elle le connaissait. Enfin… Elle l'avait déjà vu quelque fois. Même pas la trentaine, joli garçon… Elle lui avait fait de l'oeil à chaque fois qu'ils s'étaient croisés. Parce que c'était son rôle, sa façon d'être dans ce milieu. Avec ou sans Sam dans sa vie, Jo n'avait pas changé ses habitudes. Peut-être que ce soir ça pouvait l'aider. Elle ne cessait de le regarder dans le rétroviseur, le suppliant du regard de faire quelque chose pour elle. Même si elle savait bien que c'était impossible.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 772
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Quand ta vie est belle, il faut se demander où se trouve le hic...  Empty


Prénom
Nom

J'ai 46 ans ans et je vis à San Francisco, États-Unis. Dans la vie, je suis agent du FBI infiltré et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis célibataire et je le vis plutôt bien car qui pourrait supporter une telle vie ?!

Quand ta vie est belle, il faut se demander où se trouve le hic...  180909093601266015
Quand ta vie est belle, il faut se demander où se trouve le hic...  Kxvc


avatar :copyright:️ Manhattan Redlish


Il pianota rapidement sur son portable et cliqua sur « envoyer » sans même un sourire à la pensée de la destinataire. Il releva son regard sur l’horizon où s’élevaient fièrement les buildings, qui semblaient caresser les nuages épars dans le ciel azur. New York. Il aimait cette ville qui pourtant lui rappeler tant de souvenirs… Un signe de tête du chauffeur qui venait de ranger son unique bagage dans le coffre et Isaac pénétra dans l’habitacle du taxi jaune, ramenant ses pensées à son unique mission. Le quarantenaire n’était pas dans la grosse pomme pour le tourisme, mais parce que Delmonte le lui avait expressément demandé la veille au soir. Et quand Delmonte ordonne, on exécute. Ce dernier devait se rendre à New York pour affaire et il voulait un homme de confiance à ses côtés pour exécuter le sale boulot. Lorsque cela se produisait, il enfilait alors un masque, se détachait de sa véritable personnalité. Il n’était plus alors l’agent du FBI sous couverture, mais l’homme de confiance de Delmonte. Ce changement de personnalité le dérangeait, le perturbait, le réveiller en pleine nuit, empli de sueur et la respiration haletante. Mais il avait signé pour cela. Il aurait pu aussi être un simple flic comme il en existait des tas, il aurait pu enquêter sur les homicides, il aurait pu aussi faire la circulation ou devenir avocat. Néanmoins, c’était l’infiltration qu’il avait choisi en raison de sa capacité à s’adapter à tout milieux pour les avoir côtoyés plus jeune…

Maintenant, Isaac fixait le paysage urbain derrière la vitre crasseuse du taxi qui l’emmenait sur le port à l’embouchure de l’Hudson River. Delmonte avait ses habitudes là-bas et payé grassement les ouvriers environnants pour qu’ils ferment les yeux sur ses allers-retours ou ceux de ses hommes.

« Nous sommes arrivés. Ça fera 58$ ». Isaac sortie alors de sa torpeur, tendit les billets avec un pourboire dans la moyenne. Trop élevé ou trop bas, et le chauffeur se serait souvenu de lui. Il récupéra son bagage par ses propres moyens et marcha jusqu’à l’entrepôt, se laissant agresser par l’odeur marine qui se mêlait aux produits chimiques des dockers. Isaac n’aimait pas venir particulièrement ici. C’était trop facile de disparaitre en ces lieux sans que personne ne remarque quoique ce soit.

- « Delmonte t’attends à l’intérieur »

Isaac acquiesça au jeune homme à peine majeur qui se tenait fièrement devant la porte métallique qui le séparait de son patron, ravi de la responsabilité de portier qui lui incombait. Le quarantenaire aurait davantage apprécié le voir dans un uniforme et un contexte bien différent que celui-ci, mais c’était la vie. Il entra dans l’entrepôt et salua d’un signe de tête son partenaire qui regardait des vidéos sur son portable et se dirigea jusqu’au bureau à l’étage. Delmonte s’y trouvait seul. L’idée de lui tirer une balle dans la tête pour clore cette affaire, rapide et simple, lui traversa l’esprit, mais il était flic avant tout et il devait garder cela à l’esprit. La justice était la seule chose qui le retenait encore à sa vraie vie.

- « Isaac, je suis content de te voir. Assieds-toi » fit-il d’un ton paternaliste à l’encontre d’Isaac qui prit place face à lui « Nous attendons la visite d’une jeune femme qui gère l’export de cargaison de cocaïne pour nous. Elle s’occupe de liquider les stocks et je lui donne une part importante sur les ventes, mais malheureusement, elle n’a pas tout vendu, et elle a oublié de nous payer par la même occasion. J’ai envoyé quelques hommes la chercher afin de nous la ramener. J’ai pensé que cet endroit serait idéal pour ça. Si ça dégénère, elle disparaît. Si elle coopère, elle aura fait un voyage jusqu’à New York à mes frais ».
- « Et vous m’avez fait venir pour ? »
- « Parce que tu sais t’y prendre pour charmer les gens, mais aussi pour les faire disparaître ».

Isaac se mit à sourire, il n’avait pas tort. Sauf sur un détail : Isaac n’avait pas souvent exécuté des gens, certains se retrouvaient en détention, dans une prison fédérale où ils restaient en isolement assez longtemps pour que ça ne vienne pas aux oreilles de Delmonte durant toute la drée de l’opération.

Delmonte se leva de son siège et jeta un regard par la fenêtre du bureau « Ils arrivent ». Isaac se leva à son tour, vérifia son arme par habitude et talonna son supérieur dans un silence de plomb. Une chaise au milieu de l’entrepôt désinfecté attendait la jeune femme. Isaac croisa les mains devant lui, tout en restant en arrière et fixa la porte métallique qui s’ouvrit sur les gorilles de Delmonte et sur la jeune femme…


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 727
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Quand ta vie est belle, il faut se demander où se trouve le hic...  Empty


Jo' Read
J'ai 37 ans et je vis à ville, USA. Dans la vie, je suis gérante d'une boutique de vêtement de luxe, mais aussi businesswoman dans un bien plus gros domaine et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis un élctron libre et je le vis plutôt bien.

Jo gère l'export de cargaison de cocaine pour Delmonte. C'est elle qui recrute les jeunes femmes qui vont monter dans les avions et passer les douanes.

Quand ta vie est belle, il faut se demander où se trouve le hic...  Tumblr_mi0pe6xLjX1s59qcio1_250
Quand ta vie est belle, il faut se demander où se trouve le hic...  Tumblr_p74uqtWnZZ1wtpjito1_500


avatar :copyright:️ moi


 Comment l'avaient-ils retrouvé ? Comment avaient-ils été mit au courant qu'elle avait quitté La Nouvelle Orléans pour New York. Enfin quitté… Pour un petit moment, justement pour mettre au clair ses affaires – et ses pensées – afin de pouvoir enfin remettre tout ça en place, et enfin payer Delmonte. Jo tenait trop à la vie pour avoir envie de finir au fond d'un lac ou avec une balle entre les deux yeux. Quoi que cette solution là était peut-être trop douce pour le vieux mafieux… Enfin bref, de toute façon cela ne servait à rien de se torturer en pensant à l'avance à ça. Mieux valait tenter de trouver de bonnes explications – en bétons surtout – pour exposer un beau discours à patron. Parce c'était devant lui qu'on allait là traîner, c'était certain. Il n'allait sans doute pas se salir lui même les mains. Mais elle allait revoir sa vieille face de sadique. Chose qu'elle aurait préféré ne jamais revivre. Il y avait un truc chez lui qui la mettait mal à l'aise ou plutôt lui filait la nausée.

Et dire qu'elle commençait à retrouver ses petits. Si elle n'avait pas été aussi distraite, et aussi conne pour se laisser distraire surtout. Pour une fois qu'elle baissait la garde, il fallait que ça lui retombe sur le coin du nez en l'espace de deux mois. En même temps elle n'y était pour rien si ces connes s'étaient faite pincer à la douane… Comme quoi elle n'avait vraiment pas bien fait son boulot, avant Sam, ça ne lui serait jamais arrivé de sélectionner des filles qui risquaient de se faire choper.

Alors qu'elle réfléchissait à ce qu'elle allait dire, et à quelle attitude adopter, la voiture s'arrêta dans une petite ruelle sombre. Est-ce que c'était son instinct de survit ou bien la peur qui la fit réagir, aller savoir. Mais elle tenta de mettre un coup de tête à l'un des deux gros baraqués. Comme si ce n'était pas peine perdue. Cela ne sembla pas plaire au type et si elle avait eut la bouche libre un petit oups en serait sans doute sortie. Bon elle était un peu sonnée certes… Et la baffe qu'elle récolta en retour n'arrangea rien à son état. Trois secondes plus tard, on lui mettait un sac en toile sur le visage. Et Jo fut prise d'une peur panique. Non, non pas ici, pas comme ça ! Pas dans cette petite ruelle qui puait sans doute la pisse et qui devait abriter bon nombre de rats. Mais elle n'eut pas la temps de bouger plus que ça. Elle sentit une piqûre, une aiguille s'enfonça dans son bras avant qu'elle ne perde connaissance.

Dans la nuit qui venait de l'envahir, la seule chose à laquelle elle pensa fut qu'elle ne reverrait jamais Sam. Qu'elle aurait aimé passer plus de temps avec lui, mieux le connaître… Elle n'eut aucunement conscience de l’endroit où on la traînait, qu'on l'avait sortie de la voiture telle un sac de linge sale, et qu'elle venait d'être posée sur une chaise comme une poupée de chiffon. Lorsqu'elle ouvrit les yeux encore aveugle sous le sac de toile, un mal de crâne lui vrillait la tête et il y avait une goût métallique dans sa bouche. On retira la sac et la lumière cru d'un néon lui brûla les rétines. Elle avait froid, et l'odeur des lieux l’incommodait. Non, c'était certain, elle n'était pas morte et loin d'avoir été accueillie au paradis.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 772
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Quand ta vie est belle, il faut se demander où se trouve le hic...  Empty


Prénom
Nom

J'ai 46 ans ans et je vis à San Francisco, États-Unis. Dans la vie, je suis agent du FBI infiltré et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis célibataire et je le vis plutôt bien car qui pourrait supporter une telle vie ?!

Quand ta vie est belle, il faut se demander où se trouve le hic...  180909093601266015
Quand ta vie est belle, il faut se demander où se trouve le hic...  Kxvc


avatar :copyright:️ Manhattan Redlish


Les deux hommes de main de Delmonte avaient déposé la jeune femme comme si ce n’était rien d’autre qu’une marionnette et lui retira le sac de toile du visage. Ce fut à ce moment-ci qu’Isaac cru défaillir. Son cœur avait raté un battement. Si son teint le lui avait permis, il aurait sûrement fini aussi livide que les nombreux cadavres qui avaient pu joncher le sol qu’il foulait à cet instant. Un millier de questions sans réponses se bousculèrent dans son esprit sans y trouver la moindre réponse. A dire vrai, il n’avait pas le temps de trouver des réponses. Isaac reprit contenance, entrant dans la peau de son personnage et contracta la mâchoire. Alors qu’il reprenait doucement le contrôle de ses pensées, ces dernières se dirigèrent en direction du visage tuméfié de la jeune femme. Ils auraient pu s’abstenir, pensa-t-il en jetant un bref regard en direction des deux abrutis.

Delmonte brisa le silence de plomb en premier, s’approchant de Jo et en posant sa main sur son menton pour relever son visage afin de mieux observer sa blessure « Était-ce nécessaire ? » demanda-t-il en relâchant sa prise pour se retourner vers les deux hommes. L’un d’eux eut à peine le temps de hausser les épaules et de répondre, qu’un coup de feu retentit et que son corps tomba tel un poids lourd, sur le sol répugnant de l’entrepôt. « Quand je demande de ramener quelqu’un, ça veut dire sans égratignures, est-ce si compliqué ? ». Un soupir et Delmonte recula pour commencer à faire les cent pas devant la jolie brune. Isaac restait enfermer dans son mutisme habituel, craignant pour la suite des évènements.

« Joséphine… Je t’avais demandé quelque chose de simple, qu’est-ce qu’il s’est passé ? Et ne me ment pas… Je ne voudrais pas devoir te faire du mal, tu comprends ? »

Isaac ne quittait pas la jeune femme des yeux. Il ne cessait de ressasser chaque instant de leur rencontre. Le bar avait levé un doute en lui qui l’avait obligé à mentir, mais un doute qui fut rapidement dissous au fur et à mesure du temps passé en sa compagnie. Pourquoi n’avait-il pas écouté son instinct ?! Et comment prenait-elle la nouvelle, de le voir ici, ainsi debout, attends patiemment les ordres de Delmonte ?

« Cela fait un moment que l’on se connait, Joséphine. Qu’est-ce qu’il se passe ces derniers temps ? Une baisse de régime ? Tu as perdu le goût du boulot ? Tu préfères vendre des fringues de luxes à de petites bourgeoises mal baisées plutôt que de faire ce que je te demande ? » Delmonte s’arrêta dans ses cent pas et fixa Jo, en l’attente d’une réponse de sa part.

Isaac commença à se poser des questions sur son rôle dans toute cette histoire. Était-il la raison de tout cela ? Savait-elle qu’il était du FBI et craignait de se faire choper si elle continuait dans sa lancée ?! Son cœur se mit à battre de plus en plus fort. Si elle savait… C’est lui qui finirait sûrement sur le sol avec l’autre abrutis. Isaac déglutit avec difficulté, racla légèrement de la gorge et reprit contenance. « Tu as mal à la gorge Isaac ? Ou on te dérange ? ». Delmonte était sur les nerfs malgré son calme apparent, alors il lui répondit posément, sans se sentir froissé par le ton employé « Ça me grattait juste Delmonte, continuez, ne vous en faites pas pour moi ». Maintenant, Jo savait que son nom était un mensonge… Si elle savait à quel point le mensonge était important…

Il l’observa un instant et hocha lentement de la tête avant de se reconcentrer sur Jo, et ajouta avec un sourire « Tu sais pourquoi j’ai emmené Isaac avec moi ? » De nouveau, Isaac sentit monter en lui une vague de panique. Était-il au courant qu’ils se connaissaient tous les deux ? Puis Delmonte reprit, balayant son inquiétude d’un revers de main « Il me représente à chaque fois que je ne peux pas me déplacer. Il fait le bon et le sale boulot. Il est doué pour ça. J’ai confiance en lui et parce qu’il fait bien son boulot, il n’est pas assis sur cette chaise, contrairement à toi. Et si les réponses ne me plaisent pas, il va te montrer à quel point il est compétent pour se salir les mains ».

Isaac n’avait pas besoin d’un dessin. Si jamais Jo ne répondait pas correctement, il allait devoir s’occuper d’elle, comme il a pu s’occuper de biens nombres d’autres avant elle. Parce que sa couverture devait être maintenue jusqu’à la fin de la mission, jusqu’à l’arrestation de Delmonte… Et cela, peu importe ses sentiments à l’encontre de Jo… Parce que Delmonte était bien trop dangereux pour le laisser nuire davantage, lui et sa « famille » … Cette famille dont dépendait Jo… Qu’avait-il fait pour mériter cela ?!



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 727
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Quand ta vie est belle, il faut se demander où se trouve le hic...  Empty


Jo' Read
J'ai 37 ans et je vis à ville, USA. Dans la vie, je suis gérante d'une boutique de vêtement de luxe, mais aussi businesswoman dans un bien plus gros domaine et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis un élctron libre et je le vis plutôt bien.

Jo gère l'export de cargaison de cocaine pour Delmonte. C'est elle qui recrute les jeunes femmes qui vont monter dans les avions et passer les douanes.

Quand ta vie est belle, il faut se demander où se trouve le hic...  Tumblr_mi0pe6xLjX1s59qcio1_250
Quand ta vie est belle, il faut se demander où se trouve le hic...  Tumblr_p74uqtWnZZ1wtpjito1_500


avatar :copyright:️ moi

Après le sac, se fut au tour du morceau de scotch. Elle serra les dents autant qu'elle le put. Mais putain que ça faisait mal ! Jo ne laissa pas passer un cri, ça viendrait surement… Même si elle espérait vraiment que non. U léger frisson la parcouru lorsque des doigts emprisonnèrent son menton. Delmonte en personne se trouvait devant elle, à regarder la blessure superficielle de son visage. Delmonte lui même… Elle était vraiment dans la merde pour que le grand patron se déplace et perde son temps avec elle.

Puis se fut un sursaut et un cri de stupeur étouffé dans sa gorge lorsque le coup de feu retentit dans la pièce. Ça non plus c'était pas nécessaire… Ce type avait peut-être une femme, des gosses ? La jeune femme eut soudainement l'impression que son sang s'était changé en glace… Elle était pétrifiée. Elle se félicité justement de ne pas avoir eut de famille. Personne ne verserait de larmes pour elle. Elle allait disparaître sans manquer à personne, sans que personne ne se souviennent d'elle.

Jo ferma les paupières l'espace de quelques secondes. Elle se mordit les lèvres alors que Delmonte prononçait son prénom. Elle tenta de respirer calmement avant de poser son regard sur le vieil homme. Un hochement de tête pour signifier qu'elle avait très bien comprit. Elle n'avait pas la moindre envie de tenter sa chance. Depuis le temps elle avait apprit à connaître un minimum les habitudes du mafieux.

Avec lenteur elle tourna la tête à gauche, puis à droite. Non, ça n'était pas ça. Elle allait lui expliquer, passer pour une femme futile qui s'était fait retourner le cerveau par un mec… Comment lui faire comprendre qu'elle avait eut peu à peu envie, à force de voir Sam, d'avoir un semblant de vie normale. Jo ouvrit la bouche pour répondre quand un raclement de gorge se fit entendre. Elle avait vaguement vu une ombre qui se tenait derrière Delmonte. C'était connu que le vieux ne faisait pas le sale boulot lui même. Alors un bras droit ou autre, ça n'était pas étonnant. Mais Jo resta figé lorsque Delmonte se décala et que son regard se posa sur celui qu'on venait de nommer Isaac.

Non, c'était impossible, elle était en train de faire un mauvais rêve ? Ou bien d'halluciner ? Qu'est ce que… C'était quoi se bordel ?! Qu'est ce qu'il faisait là ? Isaac ? Non, il s’appelait Samuel. Mais elle fut tirée de sa réflexion par la voix de Delmonte qui s'adressait à nouveau à elle. Alors après un dernier regard pour ce Isaac, elle se concentra à nouveau sur son patron. « -Il est de bonne compagnie... » souffla-t-elle avec un léger sourire. Comme si c'était le moment de faire une petite pointe d'humour… Enfin peut-être que le vieux allait rire. Les miracles existaient non ?

Des tonnes de scénarios étaient passés dans sa tête, mais pas celui-ci. Non ça elle ne l'avait jamais envisagé. Elle avait été complètement aveugle ? Ou complètement conne aussi ça pouvait être une option tout à fait crédible. Elle serra à nouveau les dents et déglutit avec difficulté tout en reposant les yeux sur Sam…

Après tout, elle jouait bien deux rôles, deux vies parallèles. Pourquoi pas d'autres ? Et elle n'avait rien vu ! Pas le moindre soupçon malgré les appels tardifs, les conversations à voix basses au téléphone, les ordres parfois expéditifs. Elle n'avait jamais posé de question sur son job. Parce qu'elle ne voulait pas y répondre en retour. « -ça ne serra pas nécessaire qu'il me touche, je vais vous expliquer. » S'entendit-elle répondre en regardant Delmonte avec bien plus d'aplomb que trois secondes plus tôt.


Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 772
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Quand ta vie est belle, il faut se demander où se trouve le hic...  Empty


Prénom
Nom

J'ai 46 ans ans et je vis à San Francisco, États-Unis. Dans la vie, je suis agent du FBI infiltré et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis célibataire et je le vis plutôt bien car qui pourrait supporter une telle vie ?!

Quand ta vie est belle, il faut se demander où se trouve le hic...  180909093601266015
Quand ta vie est belle, il faut se demander où se trouve le hic...  Kxvc


avatar :copyright:️ Manhattan Redlish



Certains jours, Isaac regrettait de faire ce métier au détriment de celui d’avocat ou encore de médecin. Certains jours, lorsque la ligne entre légalité et illégalité était si infime qu’une feuille de papier, il regrettait son métier. Certains jours, lorsqu’il n’arrivait plus à distinguer qui il était vraiment, il regrettait son métier. Certains jours, lorsqu’il se rendait compte qu’un simple écart pourrait lui coûter la vie et sa mission, il regrettait son métier. Eh bien aujourd’hui, dans cet entrepôt à l’odeur acre et à l’ambiance glaciale, devant une jeune femme qui fut tout aussi surprise que lui de se retrouver l’un en face de l’autre, il regrettait son métier… Delmonte avait beau faire des éloges sur l’homme qu’il était, Isaac ne pensait qu’à la jeune femme et à la position dans laquelle il se trouvait. Sa vie d’homme s’était entremêlée à celle d’homme de main, sans même qu’il n’en prenne conscience et maintenant, il était rongé de l’intérieur. Isaac avait perçu le regard de Jo lorsque Delmonte s’écarta pour le laisser apparaître au grand jour. Il pouvait entendre toutes les questions qui se bousculaient dans son esprit. Les mêmes résonnaient dans le sien, sans trouver de réponse. Toute leur « relation » était basée sur un mensonge. Il déglutit avec difficulté en l’entendant évoquer sa compagnie et ce sourire… Isaac sentit son cœur et ses entrailles se serrer lorsque Delmonte fronça les sourcils et se tourna en sa direction. Il n’était pas au courant. Le quarantenaire resta, en apparence, impassible. La mâchoire serrée, il attendait les ordres. Mais intérieurement, c’était une toute autre histoire… Et il imaginait déjà le FBI se mêlé à tout cela lorsque ces supérieurs apprendront l’existence de Jo et le rôle qu’elle joue dans son infiltration. Pourquoi ?! Pourquoi s’était-il arrêté avec sa voiture ? Pourquoi lui avoir adressé la parole au lieu de tracer son propre chemin ?! Il inspira profondément et reporta toute son attention sur Jo lorsqu’elle se décida à tout expliquer. Sa capacité à s’adapter à son interlocuteur l’ébranla quelque peu. Qu’est-ce qui était vrai et qu’est-ce qui ne l’était pas ? Au moins, se dit-il, il n’était pas le seul menteur. Ce fut la voix de Delmonte qui l’extirpa de ses pensées « Bien, je t’écoute ! » et lança un regard en direction de l’infiltré, un sourire satisfait sur les lèvres. Son entreprise fonctionnait bien, à première vue.
Quant à Isaac, il espérait, il priait intérieurement pour qu’elle donne une explication à Delmonte afin qu’elle puisse repartir saine et sauve de cet entrepôt car il était, pour la première fois, tirailler entre sa capacité à remplir sa mission et d’aller jusqu’au bout des menaces proférées par Delmonte, et l’affection qu’il éprouvait pour Jo… Alors qu’il écouta d’une oreille distraite les explications de la jolie brune, son esprit le ramena quelques jours auparavant, où il n’éprouvait que quiétude…

FLASH-BACK

« Goûte-moi ça, c’est un régal » ajouta Isaac en tendant la fourchette à la jeune femme, un sourire sur les lèvres. Le quarantenaire était parvenu à prendre un peu de temps pour lui, pour eux, et avait décidé d’emmener Jo sur le toit d’un immeuble à San Francisco donnant un panorama à couper le souffle sur la ville. Il y avait fait installer une table pour deux, avait récupéré le dîner chez un traiteur et placé des bougies un peu partout pour permettre d’éclairer l’endroit le plus naturellement possible. Cela n’était pas dans le but de séduire la jeune femme, mais plutôt d’oublier l’éprouvante semaine qu’il venait de vivre à l’autre bout du pays. En effet, le FBI lui avait demandé de faire un écart à son infiltration pour venir enquêter sur un conteneur en provenance d’Asie et c’était une cinquantaine de corps sans vie qu’il avait trouvé. L’image et l’odeur ne semblaient pas vouloir quitter son esprit depuis cette macabre découverte. Isaac ne souhaitait donc qu’une chose, oublier tout cela et qui d’autre que Jo pouvait lui permettre d’y parvenir. Une bouteille de vin, des reprises au piano en fond sonore, la ville illuminée à leurs pieds et un délicieux repas, que demander de plus ?!
« Tu as passé une bonne semaine ? Je ne t’ai pas trop manqué ? » interrogea Isaac, taquin, avant de prendre une nouvelle bouchée de son entrée. Une gorgée de vin par-dessus, et il reporta son regard sur la jolie brune « J’espère que l’endroit te plait princesse ».

FIN DU FLASH-BACK.

« Tu es toujours avec nous Isaac ? » demande Delmonte, sortant le quarantenaire de sa torpeur qui acquiesça silencieusement. Oui, il était toujours présent…


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 727
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Quand ta vie est belle, il faut se demander où se trouve le hic...  Empty


Jo' Read
J'ai 37 ans et je vis à ville, USA. Dans la vie, je suis gérante d'une boutique de vêtement de luxe, mais aussi businesswoman dans un bien plus gros domaine et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis un élctron libre et je le vis plutôt bien.

Jo gère l'export de cargaison de cocaine pour Delmonte. C'est elle qui recrute les jeunes femmes qui vont monter dans les avions et passer les douanes.

Quand ta vie est belle, il faut se demander où se trouve le hic...  Tumblr_mi0pe6xLjX1s59qcio1_250
Quand ta vie est belle, il faut se demander où se trouve le hic...  Tumblr_p74uqtWnZZ1wtpjito1_500


avatar :copyright:️ moi

Ne pas le regarder. Éviter cela à tout prix. Ça n’allait pas la sortir d’ici, et surtout ça n’allait pas arranger les choses. Comme d’habitude, elle ne devait compter que sur elle même pour éviter de se faire tuer ce soir. Après tout, elle y était toujours parvenue depuis qu’elle faisait ce job. Séduire, mentir, sourire… Jo’ savait le faire. Elle était douée pour ça. Alors il ne fallait pas qu’elle se laisse déstabilisée par la présence de… d’Isaac puisqu’il sembla s’appeler ainsi en réalité. Enfin quelle réalité ? Elle ne savait plus ce qu’elle devait croire. Mais en même temps pouvait-elle se permettre de le juger ? Le mensonge… C’était toute sa vie. Sa double vie en dépendait. Il en avait fait autant visiblement…

« -ok très bien. J’ai merdé. Je le sais et… Et si votre personnel vous avait fait un rapport de leurs visites de courtoisies dans mon magasin, vous seriez au courant que je suis en train de rétablir le tir. » Jo’ marqua une pause, concentrant son regard exclusivement sur le mafieux. « -vous savez très bien ce que je vaux depuis toutes ses années. Et j’ai envie de croire que vous me faites assez confiance pour savoir que l’argent sera bientôt entre vos mains. »

La jeune femme prit le temps de déglutir, adressant une petite prière à elle ne savait pas trop qui pour que le vieux soit enclin à la croire. « -la vérité c’est que je me suis laissée distraire. J’ai rencontré quelqu’un et… Et j’ai cru naïvement que… que je pouvais être un peu plus… plutot un peu moins concentré. Je me rends bien compte aujourd’hui de mon erreur et croyez moi je le regrette vraiment. » Sa voix c’était quelque peu durcie en disant ses mots. Il était sans doute bien plus destiné à Isaac qu’à Delmonte.

« -écoute moi ça Isaac, elle voulait prendre du bon temps... »Le vieux se mit à rire et cela procura un long frisson à la jolie brune. « -écoutez, je vais tirer un trait sur tout ça, le virer de ma vie et il n’y aura plus d’erreur de ma part. » A nouveau elle espérait bien que l’homme qui se tenait derrière Delmonte entendait ses mots. A cet instant, elle avait juste envie de le frapper, de se défouler sur lui afin d’évacuer la rancune qu’elle éprouvait. Et dire qu’elle s’était sentit si bien avec lui ! Quelle idiote. Un gamin de quinze ans.

« du coup tu es en train de me dire que c’est à cause de ce type que tu n’as pas fais ton job correctement ? Je me trompe ? » Comme si ça avait été trop simple qu’il dise ok on efface l’ardoise et tu peux rentrer chez toi. « je devrais peut-être demander à Isaac de s’en occuper ? Ça te simplifirait la vie » Elle sentait toute l’ironie des propos du vieux. Lorsqu’il s’approcha d’elle, elle réprima une grimace, et surtout tenta de ne pas laisser paraître sa peur. Car dans le fond, elle savait très bien qu’elle n’allait pas s’en sortir comme ça. « -tu ne vas pas osé me dire que les deux nanas que tu as recrutés se sont fait pincé à la frontière avec MA came à cause de ton plan cul ! »

Si elle avait voulu faire de l’humour, Jo se serait permis de préciser qu’elle n’avait jamais couché avec le type en question. Même si ça en avait été proche, très proche, ils n’avaient jamais passé une nuit ensemble. Et aujourd’hui elle en était presque contente. « -je n’ai pas dis ça. » lâcha la jeune femme alors que le vieux passait derrière elle. Elle put alors regarder à loisir le visage du type en question. Est ce qu’il regrettait ? Est ce qu’il savait avant ?  


Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 772
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Quand ta vie est belle, il faut se demander où se trouve le hic...  Empty


Isaac Samuel
Jacobs

J'ai 46 ans ans et je vis à San Francisco, États-Unis. Dans la vie, je suis agent du FBI infiltré et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis célibataire et je le vis plutôt bien car qui pourrait supporter une telle vie ?!

Quand ta vie est belle, il faut se demander où se trouve le hic...  180909093601266015
Quand ta vie est belle, il faut se demander où se trouve le hic...  Kxvc


avatar :copyright:️ Manhattan Redlish


Ramené au moment présent par la voix de Delmonte, Isaac osa un regard à destination de la jolie brune qui, quant à elle, l’ignorait tout simplement. Spectateur de la scène, il était bien loin de frémir d’impatience d’entendre les explications de Jo quant à son manque soudain de professionnalisme, si l’on pouvait appeler cela ainsi. Il craignait, sincèrement, de la tournure que la journée allait prendre. De nombreuses fois, Isaac avait été témoin de la noirceur dont était capable Delmonte afin de protéger son entreprise, comme il se plaisait à considérer son empire. Mais ce qu’il craignait encore davantage, c’est qu’au moment où ce dernier lui donnait l’ordre d’agir contre la jeune femme, il en soit tout bonnement incapable. Un conflit intérieur régnait sans vouloir s’estomper : Est-ce qu’il serait capable de s’en prendre à Jo ou s’abstiendrait-il, au risque de mettre sa couverture, son infiltration, mais aussi sa propre vie en danger pour lui sauver la vie ?! Alors il priait, lui qui pourtant est un non-croyant, il priait pour que la jeune femme donne les bonnes réponses. Pourtant, en entendant les premiers mots, il ne put s’empêcher d’observer la réaction de Delmonte. Cet homme était versatile lorsque ça concernait la confiance qu’il donnait à ses hommes. Un jour tout se passé bien et à la moindre erreur, l’un d’eux se retrouvait baignant dans l’Hudson… Il ne voulait pas de ça pour Jo. Donc il attendit, craignant le pire.

Le regard posait sur le sol bétonné de l’entrepôt, Isaac attendait une parole de la part de Delmonte, mais il resta silencieux, comme pour faire comprendre qu’il attendait la suite. Et la suite fini par arriver. Le cœur du cinquantenaire se serra alors qu’il releva brusquement son regard sur Jo. Elle regrettait… Parce qu’il avait mentit ?! Qu’est-ce que ça sera lorsqu’elle apprendra qu’il est un agent du FBI infiltré… Un sourire pour seule réponse à Delmonte qui semblait s’amuser de la situation. S’il savait lui aussi… pensa-t-il. De nouveau, les mots de Jo résonnèrent dans l’entrepôt. La mâchoire serrée, il se retint de répondre qu’elle était, elle aussi, fautive. Elle avait, elle-aussi, mentit sur qui elle était vraiment !

Puis Delmonte se mit à parler et ce qu’il craignait commencer à se dessiner doucement sous ses yeux. Il n’était pas ravi des explications de Jo et il se retint de faire un pas en direction de son patron lorsque ce dernier s’approcha de Jo. Que devait-il dire ? Que devait-il faire ? Il ne pouvait pas rester ainsi, immobile, à attendre qu’ils finissent leur conversation. Ce dernier passa derrière Jo qui, pour la première fois depuis qu’elle avait prit la parole, posa son regard sur lui. Il n’était pas le seul fautif dans l’histoire ! Elle lui avait mentit, elle-aussi ! « Que me propose-tu de faire Isaac ? Toute cette histoire me fatigue… ». Que répondre à cela ?! Isaac fixa tour à tour Delmonte et la jolie brune et répondit simplement « Tuez-là ! Après tout, on perd notre temps ici ! ». Bon… Ce n’était peut-être pas la meilleure des réponses, mais il savait ce qu’il faisait. Cela faisait des années qu’il côtoyait continuellement Delmonte et avec le temps, il avait appris à le cerner. Pour preuve, Delmonte resta interdit devant de tels propos et porta son attention sur Jo « Mon bras droit semble être plus expéditif que je ne l’aurai pensé… ». Isaac se fit de nouveau entendre en ajoutant « Mais en la tuant, vous perdez aussi quelqu’un qui a toujours su faire son travail et on ne serait pas là, à discuter de l’avenir, si vous n’aviez pas, un tant soit peu confiance en elle… Donnez-lui un nouveau chargement, elle augmente exceptionnellement le tarif de la drogue à la revente pour récupérer la perte engendré par l’arrestation des deux mules à la frontière, vous récupérez ainsi votre argent et les comptes sont de nouveaux cleans ».

Delmonte observa un instant Isaac, réfléchissant à sa proposition et se retourna en direction de Jo « Tu peux remercier Isaac, il vient de te sauver la vie… Cette fois-ci… » Il posa sa main sur son visage qu’il saisit avec fermeté et souffla « Encore un coup de ce genre, et la prochaine fois qu’on se retrouvera ici, ça sera pour jeter ton cadavres parmi les débris qui jonchent le fond de l’Hudson, compris ?! » Il relâcha sa poigne avec une légère violence et tout en se dirigeant vers la porte, s’arrêta et ajouta « Isaac veillera au bon fonctionnement de ton business. On va dire qu’il sera mes yeux et mes oreilles pendant mon absence. ». Isaac acquiesça lentement pendant que Delmonte se fit raccompagner par le jeune homme de l’entrée.

Se retrouvant seuls dans l’entrepôt, Isaac resta silencieux…



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 727
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Quand ta vie est belle, il faut se demander où se trouve le hic...  Empty


Jo' Read
J'ai 37 ans et je vis à ville, USA. Dans la vie, je suis gérante d'une boutique de vêtement de luxe, mais aussi businesswoman dans un bien plus gros domaine et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis un élctron libre et je le vis plutôt bien.

Jo gère l'export de cargaison de cocaine pour Delmonte. C'est elle qui recrute les jeunes femmes qui vont monter dans les avions et passer les douanes.

Quand ta vie est belle, il faut se demander où se trouve le hic...  Tumblr_mi0pe6xLjX1s59qcio1_250
Quand ta vie est belle, il faut se demander où se trouve le hic...  Tumblr_p74uqtWnZZ1wtpjito1_500


avatar :copyright:️ moi

C’était terminé. Le vieux était parti. Et elle était encore en vie.
Étrangement, Jo ne savait pas si ce qui allait suivre allait être plus ou moins plaisant que ce qui venait de se passer. Elle n’avait pas vraiment envie de savoir, et pourtant elle avait un tas de questions qui se bousculait dans sa tête. Est ce qu’il savait avant tous ça ? Est ce qu’il avait deviné ce qu’elle faisait ? Est ce qu’elle avait été trop transparente ? Elle se dit qu’elle avait eut de la chance que ça soit lui le bras droit de Delmonte. Même si cela était presque ironique. Jo lui devait certainement la vie. Un merci aurait peut-être été le bienvenu. Pourtant si elle devait le dire, cela lui arracherait la bouche. Un seul mot lui venait encore et encore : menteur !

Et pourtant… Pourtant elle n’avait aucun droit de lui faire des reproches. Elle n’avait pas été franche et honnête avec lui. Cela depuis le début. Alors ils avaient agit de la même façon. Pour garder leur double vie secrète. Pour tenter d’être des gens normaux et s’accorder un peu de douceur… Elle ignorait totalement que pour Isaac, vu qu’il semblait s’agir de son véritable prénom, c’était encore bien plus compliqué que ça. Et que s’il agissait vraiment comme agent du FBI, elle allait finir derrière des barreaux avec un bel uniforme orange.

Que dire alors ? Que faire ? Impossible de partir à son tour sans rien dire, elle avait toujours le cul visé sur cette chaise, les mains attachées. Jouer la carte de l’humour et de la légèreté ? Elle n’en avait pas envi. Le coeur n’y était pas. Alors elle opta pour la sincérité avec une touche d’arrogance. « -tu comptes me laisser là tout le reste de la nuit ? » Non parce qu’elle avait la tête sur le point d’explosé, sans compté les liens qui lui sciaient la peau.

Jo baissa les yeux avant d’ajouter : « Isaac… Tu m’as même mentit sur ton prénom n’est ce pas ? » Qu’est ce que ça aurait bien pu faire qu’il lui dire au moins la vérité là dessus ? « on aurait mieux faire de baiser le premier soir et de ne jamais se revoir. J’ai vraiment été conne. » ajouta Jo acide. Elle s’en voulait peut-être plus à elle même qu’à lui. D’avoir été naïve, d’avoir trouvé un je ne sais quoi de différent chez lui, d’avoir espéré quelque chose de différent justement.


Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 772
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Quand ta vie est belle, il faut se demander où se trouve le hic...  Empty


Isaac Samuel
Jacobs

J'ai 46 ans ans et je vis à San Francisco, États-Unis. Dans la vie, je suis agent du FBI infiltré et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis célibataire et je le vis plutôt bien car qui pourrait supporter une telle vie ?!

Quand ta vie est belle, il faut se demander où se trouve le hic...  180909093601266015
Quand ta vie est belle, il faut se demander où se trouve le hic...  Kxvc


avatar :copyright:️ Manhattan Redlish



La tension aurait dû redescendre au moment où Cesare Delmonte avait franchi la porte de l’entrepôt, mais il n’en fut rien. Isaac avait pertinemment que cette histoire avait laissé des traces. Que sa relation, aussi compliquée soit-elle avec Jo, n’en était pas sortit aussi indemne qu’il l’aurait espéré. Il avait vu dans son regard qu’elle ne lui pardonnerait pas ce mensonge aussi facilement. Si elle savait…

Immobile et silencieux, Isaac ne savait pas vraiment quelle était la marche à suivre. Tout s’embrouillait dans son esprit, concernant ce soir, mais aussi les jours à venir. Il était, dorénavant, les yeux et les oreilles de Delmonte, il allait devoir veiller à ce que cette affaire rentre dans l’ordre dans les plus brefs délais. Une raison de plus de le détester. Enfermé dans son mutisme légendaire, Isaac s’approcha de la jolie brune pour venir la libérer de ses entraves. Son geste resta en suspend un bref instant lorsqu’elle l’interrogea sur son prénom… Cela ne faisait même pas dix minutes que le calme était revenu au sein de l’entrepôt, qu’elle faisait déjà preuve de cynisme à son égard. Sans mot dire, il reprit son ouvrage. Isaac finit par contracter la mâchoire face à son franc-parler. Elle n’avait pas la langue dans sa poche, et elle n’avait pas non plus la remise en question facile à première vue.

Isaac laissa tomber les liens au sol et prit la parole pour la première fois depuis le départ de son patron, avec un calme qui le surprit lui-même « Je m’appelle bien Isaac et je travaille pour Delmonte depuis plusieurs années. Si je ne t’ai rien dis, c’est en raison du lieu de notre rencontre ». Il se retrouva face à la jeune femme, les mains dans les poches et l’observa, se remémorant cette dernière heure qui lui avait semblé interminable avant d’ajouter avec un peu plus d’agacement « Et puis pourquoi je me justifie déjà ?! Je veux dire, tout cela n’aurait pas eu lieu si tu m’avais dit ce que tu faisais et qui tu étais, mais je ne t’en veux pas et tu sais pourquoi ?! Parce que ce n’est pas le genre d’information que l’on peut donner Jo ! » Ses mains sorties de ses poches, il se mit à faire les cent pas devant elle tout en reprenant presque aussitôt « On ne peut pas dire « Salut, je m’appelle Isaac et je bosse pour l’homme le plus dangereux de cette ville ! Et qu’est-ce que je dis-moi, de ce pays même ! Je m’occupe de ses transactions du genre drogues et trafic d’être humain ». Tu as raison, ça lance tout de suite la conversation ! ». Il s’arrêta de marcher et de parler, son regard posé sur Jo, il s’approcha d’elle « Tu n’es pas innocente Jo… Tu m’as mentit au même titre que moi. Nous sommes dans le même bateau alors tu peux garder tes réflexions pour toi, compris ?! Quand tu auras les mains aussi pure que Blanche-Neige, tu me feras signe, mais en attendant, ne t’avises pas de me juger alors que tu ne vaux pas mieux que moi en cet instant ».

Isaac se recula et s’avança jusqu’à la porte de l’entrepôt qu’il ouvrit et alors qu’il l’attendit pour la ramener en ville, il répliqua « Et pour info, Samuel est mon second prénom. Je ne t’ai pas totalement mentit. On va dire que j’ai déformé la vérité. On peut y aller maintenant ?! »
En effet, Isaac ne comptait pas la laisser repartir ainsi, comme un oiseau libéré de sa cage. Delmonte lui avait confié une mission et il comptait bien la mener à son terme, même si cela n’était pas au goût de la jolie brune !


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Quand ta vie est belle, il faut se demander où se trouve le hic...  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Quand ta vie est belle, il faut se demander où se trouve le hic...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» [UploadHero] La Belle et la Bête [DVDRiP]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» quelle belle soirée (pv val ) (HENTAÏ !!!)
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: