Le Deal du moment : -50%
-260€ sur la machine à café ...
Voir le deal
299.99 €

Partagez
 
 
 

 I don't Want To Be In love, But You're Makin 'Me (Ft Praimfaya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
Miaka
Miaka
Féminin MESSAGES : 195
INSCRIPTION : 30/09/2017
ÂGE : 31
RÉGION : Normandie
CRÉDITS : Myself

UNIVERS FÉTICHE : Réel, Fanservice <3
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t1241-miaka-by-miaka
patrick

I don't Want To Be In love, But You're Makin 'Me (Ft Praimfaya) Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Thomas et Sanjay ont laissé de coté leur contrat, n'arrivant plus à supporter la merde qu'était devenu leur relation entre baisers facturés et baisers atrocement désirés. Mais le gigolo reste dans les environs et le cuisinier reste son patron quoiqu'il arrive... et il n'y a que les montagnes qui ne se croisent pas.

I don't Want To Be In love, But You're Makin 'Me (Ft Praimfaya) 1556133169-thojay-3
Contexte provenant de cette recherche
Revenir en haut Aller en bas
 
Miaka
Miaka
Féminin MESSAGES : 195
INSCRIPTION : 30/09/2017
ÂGE : 31
RÉGION : Normandie
CRÉDITS : Myself

UNIVERS FÉTICHE : Réel, Fanservice <3
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t1241-miaka-by-miaka
patrick

I don't Want To Be In love, But You're Makin 'Me (Ft Praimfaya) Empty


Sanjay Lewis
J'ai 20 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis ancien escort boy pour couguars ou Thomas mais maintenant serveurs et je m'en sors comme je peux mais j'ai des économies. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt comme je peux aussi.



I don't Want To Be In love, But You're Makin 'Me (Ft Praimfaya) 1539363653-thojay-1
I don't Want To Be In love, But You're Makin 'Me (Ft Praimfaya) Giphy
I don't Want To Be In love, But You're Makin 'Me (Ft Praimfaya) Tumblr_mlcz81Xxst1rctctpo1_500


Avan Jogia@freesia


Sanjay était au travail et non ce soir ça n'impliquait ni sexe, ni galochage, ni rien. Il était au bar de son ancien employeur à servir des cocktails. C'était vrai qu'il était assez doué à ça, certains membres  de la clientèle appréciaient même sa langue bien pendue. De nouveau rien de sexuelle dans cette appréciation ! Il gagnait sa vie comme n'importe qui d'autre, avait son taf et même loué un petit appart pas loin où il avait entre posé tout ses vestiges de son histoire avec Thomas. Il les avait enfermé dans un placard, ne l'ouvrait plus, se disait que c'était du passé et qu'il ne voulait plus en entendre parler. Pourtant il travaillait bien à son restaurant, sachant très bien que même si il organisait ses horaires afin de ne pas se voir, comme on disait il n'y avait que les montagnes qui ne se rencontraient pas ! Ce soir encore il avait prit son poste quand le frenchie avait délaissé le sien en cuisine. Il avait vu sa voiture encore dans le coin pourtant, soupçonnait qu'il devait avoir de la paperasse à faire et qu'il passerait par son escalier privé pour partir en fourbasse.

Cela le rongeait pourtant de le savoir non loin. Le gigolo, ou plutôt l'ex gigolo car il avait eu du mal à retrouvé son carnet de chasse -et n'avait pas fait grand effort pour en trouver un nouveau- pensait bien trop souvent à leur quotidien. Ce qu'il en gardait n'était pourtant pas les caprices, l'opulence, le voyage . Non il en gardait les souvenirs à la con de eux jouant à la console, de Sanjay balançant ce que disait ses employés derrière son dos et d'en rire ensemble, des paris et des gages quand il s'agissait de choisir ce qu'ils allaient manger, du fait qu'il lui ai appris quelques plats puis parfois il se souvenait contre son grès des baisers simulés et vrais, du désir... du manque.

Il avait fini son shift en même temps qu'une collègue, une jolie blondinette à qui on aurait donné le bon dieu sans confession. Ils étaient dans les vestiaires ensemble quand leur manager débarqua en trombe auprès d'eux . « Lewis ! Petite merde ! Il manque encore de l'argent dans la caisse ! »  Sanjay arqua un sourcil. Il avait beaucoup de défaut mais pas celui de piquer dans la caisse. Puis ils étaient deux à avoir eu accès à cette caisse. Il la regarda d'ailleurs, nullement inquiétée à ranger ses affaires. « Tu es certain que tu as bien compté ? » Son dos frappa le casier quand on le poussa dedans.   « On verra si tu fais toujours le malin devant le patron ! Je viens de l'avertir ! » Sanjay était tout à coup nettement moins positif. Il n'avait aucune envie de se retrouver face à lui avec des accusations pareilles au cul. On lui laissa pourtant pas le temps puisqu'il se fit attraper par le col et ramener jusqu'au bureau qu'il évitait soigneusement et jeter en pâture face à deux yeux bleus qui l'observaient dès que l'amérindien fermait les yeux.


Revenir en haut Aller en bas
 
.rainstorm
.rainstorm
MESSAGES : 78
INSCRIPTION : 14/05/2018
RÉGION : Canada
CRÉDITS : galeriedesartistes(icons)

UNIVERS FÉTICHE : Avant j'étais Vampire maintenant je suis plutôt joueur de Football.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1923-je-fais-semblant-d-etre-organise
tea

I don't Want To Be In love, But You're Makin 'Me (Ft Praimfaya) Empty


Thomas Rousseau
J'ai 30 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis Chef cuisiner et propriétaire du Rousseau, nouvellement propriétaire du Night Club et je m'en sors extrêmement bien. Sinon, grâce à mon indifférence, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

I don't Want To Be In love, But You're Makin 'Me (Ft Praimfaya) Tumblr_nopmfbTRVq1u3yfogo1_540


hayden christensen :copyright:️ shiranui


Sa nouvelle routine avait prit ses aises dans sa vie sans problème. Elle manquait toutefois largement de goût et de couleur au goût du cuisinier. C’était simple pourtant, il avait passé des années seul dans son immense loft qu’il redécorait à tous les mois. Ce n’était rien de nouveau, ni quelque chose dont il avait peur, mais pourtant encore plusieurs fois par jour il se surprenait à chercher la présence du gigolo sans que ce soit nécessairement pour des contacts physiques. Parfois, c’était simplement une blague grivoise qui lui revenait en tête ou un commentaire enfantin devant quelque chose de sérieux qui détendait tout de suite l’atmosphère et qui faisait en sorte que quelque chose se serrait au fond de lui. Vestige physique de son ennui.

Comme promis, il avait offert sur un plateau d’argent le boulot de barman et les horaires qui vont avec au basané qui ne lui avait pas fait honte en acceptant. Le français avait eu l’œil et les soirées avec Sanjay au bar étaient, haut la main, les plus rentables. Ce dernier devait se faire un beau pactole en pourboire. Ça avait donc étonné le brun de voir débarquer le manager dans son bureau (Sans frapper en plus) pour accuser l’amérindien de voler dans la caisse. Sanjay avait beaucoup de défaut, faire la liste serait probablement trop long, mais il savait que le vol n’en faisait pas partie. C’était peut-être sa façon de se venger? Thomas avait haussé un sourcil et demandé à ce qu’on lui amène l’autre brun dans son bureau.

Le français s’était retenu de rouler des yeux quand il avait vu la façon dont Sanjay avait été amené et avait plutôt plongé son regard dans le sien. Et à part de l’incompréhension et un peu de fureur de s’être fait malmené, il n’y voyait rien du tout. Le patron de l’endroit, lui-même en l’occurrence, avait fait signe à l’ancien gigolo de s’asseoir avant de demander au manager, Shawn de son petit nom, de lui ramener la caisse et le lot de factures de la soirée. Il l’avait ensuite fait asseoir de l’autre côté de la pièce le temps de refaire les comptes de la soirée, c’était peut-être simplement un mauvais calcul. Il avait dû le faire taire à quelques reprises, puisque ce dernier s’amusait à narguer Sanjay de sa place. Lorsqu’il avait vu que cela ne faisait pas effet, il s’était mit à menacer ce dernier de le lui faire rembourser de sa poche comme les autres fois .
À ses mots, Thomas avait stoppé son geste, c’est-à-dire compter la dernière liasse de billets et avait relevé un regard furieux, que Sanjay ne lui connaissait pas, vers Shawn. « Qu’est-ce que tu veux dire par comme les autres fois?! » Ce dernier, certain qu’il était d’être en train de mettre le clou final dans le cercueil du basané, c’était fait un plaisir de commencer à avouer que ce n’était pas la première fois que cela arrivait et bla-bla-bla. Et surtout qu’à chaque fois, il s’était débrouillé pour que l’amérindien rembourse de sa poche la différence pour ne pas déranger Thomas et encore bla-bla-bla . Le cuisinier s’était mit à grincer des dents. Ce n’était pas la façon de faire de l’établissement lorsqu’il manquait de l’argent dans les caisses, le manager sur le plancher avait devoir d’en faire part à Thomas dès que ça arrivait afin de vérifier si ce n’était pas une simple erreur de calcul et jamais au grand jamais il n’avait demandé à quiconque de rembourser de sa poche. Il avait ignoré Shawn qui lui disait de mettre Sanjay à la porte qu’ils en finissent un fois pour toute et s’était tourné vers le frisé pour lui demander les dates tout en s’installant derrière son immense ordinateur. Il avait secoué la tête lorsque Le Brun avait semblé vouloir lui offrir des explications. « Les dates Sanjay, je veux simplement des dates »

Il avait finit par les lui donner et Thomas avait ouvert le système de caisse. Ce que peu de gens savait au restaurant et au bar, c’est que le code unique que chaque serveur utilisait pour déverrouiller la caisse, servait aussi à relier chaque transaction à son propriétaire. Après quelques minutes de recherche, ce n’avait pas été difficile que chaque « problème de caisse » arrivait lorsque Shawn était en charge des barmans et que bien que la journée arrivait dans le vert grâce à l’argent qu’il avait soutiré à Sanjay, c’était ses commandes à lui qui n’était pas fermé, ce qui voulait dire jamais payé, ou fermé à 0,00$ sans code promo. Il avait refermé le programme sans un mot, avait appelé l’un de garde avant de demander à Shawn ses clés et sa carte d’employé. « Mes avocats te contacteront pour l’argent » avait-il marmonné entre deux cris d’indignation de l’ancien manager.Trop calme pour que ce soit autre chose que de la fureur noire. Il avait ensuite sortit de la caisse le montant que l’amérindien avait dû fournir pour renflouer les vols de l’autre con et le lui tendit.

« Je suis désolé okay? J’aurais dû faire en sorte que tu te sente à l’aise de venir me parler de chose du genre »



Revenir en haut Aller en bas
 
Miaka
Miaka
Féminin MESSAGES : 195
INSCRIPTION : 30/09/2017
ÂGE : 31
RÉGION : Normandie
CRÉDITS : Myself

UNIVERS FÉTICHE : Réel, Fanservice <3
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t1241-miaka-by-miaka
patrick

I don't Want To Be In love, But You're Makin 'Me (Ft Praimfaya) Empty


Sanjay Lewis
J'ai 20 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis ancien escort boy pour couguars ou Thomas mais maintenant serveurs et je m'en sors comme je peux mais j'ai des économies. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt comme je peux aussi.



I don't Want To Be In love, But You're Makin 'Me (Ft Praimfaya) 1539363653-thojay-1
I don't Want To Be In love, But You're Makin 'Me (Ft Praimfaya) Giphy
I don't Want To Be In love, But You're Makin 'Me (Ft Praimfaya) Tumblr_mlcz81Xxst1rctctpo1_500


Avan Jogia@freesia


Et voilà après des semaines à s'éviter, à oublier qu'il était pas loin. Sanjay se retrouvait face à Thomas. Il aurait adoré le faire après encore quelques temps, quand il se serait refait une situation complète, aurait amassé encore plus de tune et lui enverrait sa démission dans la tronche en lui disant qu'il n'avait plus besoin de son aide, plus besoin qu'il lui fasse l’aumône, qu'il joue les grands seigneurs à aider le gigolo qu'il était .Plan raté … à la place il était accusé de vol sans vraiment moyen de se défendre. La seule chose qui pouvait le rassurer c'est que face à lui c'était l'homme d'affaire. Pas même le cuisinier, celui qui pouvait rester des heures à parfaire une recette et dont il aimait le moindre plat concocté à sa sauce. Et encore moins le type qui marchait au radar en short jusqu'à la cafetière, l'élastique tombant sur ses hanches fines, qui allumait la console pour lui en avance quand il savait que l'amérindien allait passer du temps sur ses comptes et le type contre le corps de qui il s'était vautré dans une douche … Les distances il savait les mettre, les barrières entre vie privée,vie professionnelle et vie familiale aussi . Jay était bien placé pour le savoir puis qu'il avait été engagé précisément pour les maintenir sans savoir que celle qu'il avait érigé lui même se casserait la gueule.

En parlant de casser la gueule... il y avait possibilité qu'il lui éclate la sienne à Shawn ? Il continuait de mettre toute cette merde sur son dos pendant que Thomas devait essayer de se concentrer sur ses putains de rapports. Sanjay avait autant envie de secouer le connard que l'autre connard de frenchie ! Est ce qu'il le croyait ? Est ce qu'il cherchait des preuves pour être certain de pouvoir le virer et ne plus le revoir ? Etre débarrassé de ce moment d'égarement, de cette colocation et de ce contrat ? Pourtant il lui demande des informations. « Je m'en souviens plus... Tu crois que j'ai pas autre chose à foutre que de me rappeler les fois où cet enfoiré m'a piqué mes pourboires ? Ou qu'il a été prendre sa copine en me laissant le bar tout seul.Alors si j'étais vraiment un putain de voleur j'aurais pu en effet m'en donner à cœur joie ! » Le cuistot voulait pourtant autre chose et le remis dans les rails, il se força à réfléchir « Les deux derniers samedi déjà... pas celui d'avant. Sa meuf devait avoir ses règles et il voulait pas tremper le biscuit dans du coulis fraise... La Saint Patrick aussi alors que j'avais fait un bon chiffre » D'autre dates lui revenait alors que son patron  était de nouveau passionné par son écran jusqu'à se lever et appeler un mec de la sécu. Il allait le virer manu militari alors ? Non c'était pour Shawn mais au delà de l'esclandre du type, Sanjay resta immobile devant l'idée de Thomas de le rembourser et de lui tendre des billets. Il attendit qu'ils soient de nouveau seuls et que le silence se refit avant de les lui prendre.

Et là la sentiment le plus stupide au monde lui vint au cœur : il se sentit insulté, presque sale... lui qui avait pris de la tune pour baiser et même pour faire semblant de baiser . Puis Thomas le payer encore à travers son salaire, et là c'était un remboursement de quelque chose qu'il méritait. Toutefois impossible que ça passe, Thomas qui lui rentends une liasse de billet ça lui donne envie de hurler. « J'en veux pas. Je gagnerais le double, voir le triple sans cette couille molle.  Je peux disposer ? » Il l'avait dit comme si il parlait à un grand seigneur avant de se raviser. « Quoique non en fait mec. T'es mon patron, ok, encore et toujours mais ça me casse les burnes de devoir t'éviter ! J'en ai marre de me demander si je vais finir par te croiser ! Donc soit, tu me vire, soit on règle ça … Comme tu veux ! Au poing si il le faut, si tu veux me traiter de petite pédale car j'ai eu le malheur de vouloir t'embrasser ! Je suis pas pd, toi non plus alors bordel, pourquoi je dois avoir peur de te voir ? Y'a aucune raisons alors... décides, soit on se voit, soit on se voit plus... »

Revenir en haut Aller en bas
 
.rainstorm
.rainstorm
MESSAGES : 78
INSCRIPTION : 14/05/2018
RÉGION : Canada
CRÉDITS : galeriedesartistes(icons)

UNIVERS FÉTICHE : Avant j'étais Vampire maintenant je suis plutôt joueur de Football.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1923-je-fais-semblant-d-etre-organise
tea

I don't Want To Be In love, But You're Makin 'Me (Ft Praimfaya) Empty


Thomas Rousseau
J'ai 30 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis Chef cuisiner et propriétaire du Rousseau, nouvellement propriétaire du Night Club et je m'en sors extrêmement bien. Sinon, grâce à mon indifférence, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

I don't Want To Be In love, But You're Makin 'Me (Ft Praimfaya) Tumblr_nopmfbTRVq1u3yfogo1_540


hayden christensen :copyright:️ shiranui


C’était stupide et froid comme réaction : lui remettre de l’argent. Mais sur le moment, le français n’avait aucune idée de comment réagir autrement. Avec les années, il était passé maître dans l’art de séparer vie professionnel et vie privée, mais Sanjay semblait brouiller tout ça et lui embrouiller l’esprit en plus.

Quand l’argent avait quitté ses mains, il s’était reculé de quelques pas pour s’appuyer les fesses sur le bord de son bureau afin d’observer Sanjay s’énerver seul. Il avait voulu argumenter que cet argent-là il l’avait gagné, mais il doutait fortement que le frisé ne l’écoute. Le français avait pincé les lèvres, il essayait de trouver les bons mots pour lui répondre. C’est qu’il était à fleur de peau l’ancien gigolo.

Dans les dernières semaines, Thomas avait réfléchi sans arrêt. Avoir eu plus de relations dites normales sur lesquelle se baser, il aurait eu plus de certitude sur ce qu’il ressentait. Il était presque certain qu’il était en train de tomber pour le brun. Fallait par dire ‘’ en amour ’’ parce que pour tout avouer ça lui faisait un peu peur. Pas d’avoir des sentiments pour un autre homme, mais plutôt d’avoir des sentiments pour quelqu’un d’autre tout simplement. Il vaut finalement froncé les sourcils. « Mais pourquoi tu aurais peur de moi?! Qu’est-ce que j’ai fais pour mériter ta peur? Je t’ai offert ce que je pensais que tu voulais : la paix et de l’espace! Je veux pas me battre avec toi merde! Tu me manques! J’ai l’impression de devenir fou parfois tellement j’ai l’impression que je vais te voir apparaître à tout les détours »


Revenir en haut Aller en bas
 
Miaka
Miaka
Féminin MESSAGES : 195
INSCRIPTION : 30/09/2017
ÂGE : 31
RÉGION : Normandie
CRÉDITS : Myself

UNIVERS FÉTICHE : Réel, Fanservice <3
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t1241-miaka-by-miaka
patrick

I don't Want To Be In love, But You're Makin 'Me (Ft Praimfaya) Empty


Sanjay Lewis
J'ai 20 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis ancien escort boy pour couguars ou Thomas mais maintenant serveurs et je m'en sors comme je peux mais j'ai des économies. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt comme je peux aussi.



I don't Want To Be In love, But You're Makin 'Me (Ft Praimfaya) 1539363653-thojay-1
I don't Want To Be In love, But You're Makin 'Me (Ft Praimfaya) Giphy
I don't Want To Be In love, But You're Makin 'Me (Ft Praimfaya) Tumblr_mlcz81Xxst1rctctpo1_500


Avan Jogia@freesia


Sanjay n'avait même pas envie de se calmer, de se rappeler qu'il parlait avec son patron. Il avait juste devant lui le mec avec qui il avait vécu pendant des semaines, voir des mois  et avec qui il n'arrivait clairement pas à prendre de gants. Il voulait le frapper de lui proposer de l'argent, puisque selon lui il ne peux y avoir que ça entre eux : un échange de tune. Cela le rends fou de voir que pourtant Thomas paraît si calme qu'il a envie de la secouer comme un prunier. Le brun l'écoute, sans broncher pour une fois juste pour mémoriser chaque mot et lui répondre avec le plus de verve possible. Et il en avait des choses à dire, désagréable pour la plupart du temps bien évidemment pour mieux cacher le fait que sa plus grande peur était de ne plus jamais avoir de raison de craindre de le voir, qu'il soit reléguer au stade d'un vieux souvenir. Pourtant il reste bloquer sur cet aveux de manque, un manque qu'il connait si bien pour l'éprouver aussi. C'est accroché à ses tripes à chaque réveil, à chaque couchés. Il avance vers lui, les derniers pas qui les sépare et se rends compte alors qu'il tremble quand il accroche ses doigts au col parfaitement repassé par sa femme de ménage . « Parce que tu crois que je ressens pas la même ? A chaque fois que je passe la porte du restaurant je  me dis que je veux pas te voir mais je te cherche toujours du regard ! Et maintenant que t'es là, je veux te tuer tellement tu me saoule avec ton fric, mais j'ai pas envie de partir d'ici parce qu'il ne reste que ça entre nous... alors que... » Alors que ce n'était pas ce qu'il voulait, il sentait son parfum envahir ses narines, sa chaleur irradiait pour lui donner une bouffé de chaleur digne de n'importe quelle ménopausée qu'il s'était tapé. Thomas était beau. Sanjay avait déjà trouvé des femmes belles mais sans en être excitée. Là c'était tout autre chose, il voulait passé ses doigts dans ses cheveux comme on chiffonne un croquis d'un dessin trop beau « Gardes moi prêt de toi alors... » Il fermait les yeux et posa son front sur son torse. « Je … je te signe tout les contrats que tu veux... juste pour ça... Tu me manque aussi Thomas... » Il se sentait faible de l'avouer ainsi, il se crispa encore plus face à lui, contre lui et avant de le répéter, il le poussa plus fort contre le bureau. « Tu m'énerve ! »

Revenir en haut Aller en bas
 
.rainstorm
.rainstorm
MESSAGES : 78
INSCRIPTION : 14/05/2018
RÉGION : Canada
CRÉDITS : galeriedesartistes(icons)

UNIVERS FÉTICHE : Avant j'étais Vampire maintenant je suis plutôt joueur de Football.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1923-je-fais-semblant-d-etre-organise
tea

I don't Want To Be In love, But You're Makin 'Me (Ft Praimfaya) Empty


Thomas Rousseau
J'ai 30 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis Chef cuisiner et propriétaire du Rousseau, nouvellement propriétaire du Night Club et je m'en sors extrêmement bien. Sinon, grâce à mon indifférence, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

I don't Want To Be In love, But You're Makin 'Me (Ft Praimfaya) Tumblr_nopmfbTRVq1u3yfogo1_540


hayden christensen :copyright:️ shiranui



Thomas l’avait regardé s’énerver d’un œil las. Il l’écoutait oui, mais d’une oreille seulement, le cœur bien caché derrière un faux je-m’en-foutisme. Il n’avait pas l’envie, ni la force d’être blessé en ce moment. Les dernières semaines avaient déjà été assez dures comme ça. Il espérait peu vraiment, peut-être juste que le basané accepte de continuer de travailler au bar question de pouvoir se faire du mal lui-même en l’observant au loin. Il avait été brusquement sortis de ses pensées lorsque Sanjay l’avait attrapé par le collet et son regard brumeux quelques secondes plus tôt était tombé dans les siens. À ce moment-là, il l’avait écouté réellement et ses lèvres s’étaient entrouvertes de surprise. Il avait dû utiliser tout le self-control qui lui restait pour ne pas glisser ses doigts dans la chevelure de l’autre homme quand son front s’était posé sur son torse, de peur que l’amérindien ne réalise où il était et ne le fuis.

Le français ne s’était pas attendu au malaise physique qui l’avait pris violement aux tripes quand Sanjay l’avait repoussé une nouvelle fois et il avait dû choisir entre retenir la main de ce dernier qui se trouvait sur son torse et faire disparaître l’humidité que ses paupières menaçait de laisser tomber. « Attends » Et en temps normal, il en aurait voulu à sa voix trop tremblotante qui le rendait totalement transparent et à son français qui ressortait dans les moments les moins opportuns. Il s’était empêché de réfléchir et avait plutôt choisit de ramener Sanjay vers lui dans un geste brusque, désespéré. Leurs torses avaient collidés ensemble et Thomas n’avait pas attendu avant de poser ses lèvres sur les siennes. Il tenait toujours une des mains du basané dans la sienne alors que l’autre était occupé à passer de la chute de ses reins à sa chevelure dans laquelle il avait glissé les doigts.

Son cerveau ne semblait plus vouloir suivre, il était occupé à faire le plein de souvenirs dans la possibilité la plus probable que ce soit la dernière fois. Le cuisinier voulait graver en lui tout ce qui faisait Sanjay de la douceur de sa peau à la façon dont son bassin se posait parfaitement contre le sien jusqu’à son odeur musqué si particulière.

Il s’était finalement détaché à contre-cœur et avait posé son front contre le sien essayant de reprendre son souffle alors que son cœur continuait de battre à cent miles à l’heure dans sa poitrine.

Au diable les contrats

« S’il te plait.. » supplia-t-il


Revenir en haut Aller en bas
 
Miaka
Miaka
Féminin MESSAGES : 195
INSCRIPTION : 30/09/2017
ÂGE : 31
RÉGION : Normandie
CRÉDITS : Myself

UNIVERS FÉTICHE : Réel, Fanservice <3
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t1241-miaka-by-miaka
patrick

I don't Want To Be In love, But You're Makin 'Me (Ft Praimfaya) Empty


Sanjay Lewis
J'ai 20 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis ancien escort boy pour couguars ou Thomas mais maintenant serveurs et je m'en sors comme je peux mais j'ai des économies. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt comme je peux aussi.



I don't Want To Be In love, But You're Makin 'Me (Ft Praimfaya) 1539363653-thojay-1
I don't Want To Be In love, But You're Makin 'Me (Ft Praimfaya) Giphy
I don't Want To Be In love, But You're Makin 'Me (Ft Praimfaya) Tumblr_mlcz81Xxst1rctctpo1_500


Avan Jogia@freesia


Sanjay n'était pas vraiment habitué à exprimer ce qu'il ressentait, ni même à essayer de ressentir plus qu'un vague réconfort en tirant sur les joints qu'il consommait.  Alors toute la tirade pour le français était une première , il la sortait de ses tripes, détestait ça, être en position de telle faiblesse. Si bien que dan un élan tout à fait naturel, il l'avait repoussé après s'être blottit , incapable de savoir ce qu'il voulait ou bien ce à quoi il pouvait prétendre. La seule chose qu'il savait c'était que c'était vide depuis qu'il n'était plus contre lui, que la distance était douloureuse et qu'il préféra largement ce choc quand le cuisinier le ramena à lui. Les deux corps claquèrent mais il ne s'en plaignait pas, tout comme de sa main ferme sur ses reins puis dans ses cheveux et sa bouche, celle qu'il avait dévoré dans la douche il y  a ce qui lui paraissait une éternité. C'était pourtant si bon d'être là, d'avoir le droit de glisser sa langue entre ses lèvres, d'accrocher ses mains à ses hanches pour les presser un peu plus fort contre les siennes. Il ne voulait pas que ça s’arrête, cela réveillait même en lui une faim toute autre qui demeura insatisfaite quand il se sépara de lui. Sa respiration n'était toujours pas tranquille quand Thomas, front contre lui lui demanda de... de quoi ? D’arrêter de jouer au con et l’éloigner ? D’arrêter de faire comme si il n'était qu'un contrat comme ceux d'une vieille couguar qu'il devait se forcer à baiser. Lui demander de rester ? Il en crevait d'envie.

Il rejette la tête doucement en arrière pour que ses lippes frôlent les siennes puis son nez avant de revenir à sa bouche en fixant ses yeux bleus azurs. Ces derniers créaient des images folles, des fantasmes pour ce type qui n'en avait jamais eu, qui ne bandait que machinalement et le voilà qui fantasmait sur un autre homme. Il était temps qu'il se l'avoue à lui et à Thomas   « J'ai envie de toi... comme j'ai jamais eu envie de personne » Il se faisait violence pour le dire alors que ses mains allaient si facilement vers les boutons de la chemise de Thomas, les ouvrant fébrilement en attrapant la lèvre inférieure de Thomas, la mordiller et souffler de nouveau « Je l'ai jamais fait avec un mec, je suis pas gay mais toi... toi , depuis qu'on s'est embrassé, depuis que je t'ai senti nu, bordel... ça m’obsède espèce de connard ! » Le décalage de ses mots premiers, de l'insulte, de ses doigts qui étaient sur le torse nu de l'autre était flagrant, mais tout à fait concordant avec la personnalité de Sanjay.

Très vite il descendait sur son bas ventre , sur sa ceinture, mais attendit un quart de seconde, sachant que cette fois si il commençait, ça serait passer un cap et impossible de revenir à l'arrière. Si il goûtait à Thomas...   « Puis merde... »  A ce point là, autant y aller. Il prends une respiration profonde et défait le zip du pantalon du frenchy, glissant ses phalanges contre son sexe « Changeons de catégorie de relation Thomas... ça au moins je suis sure de savoir le faire. » La mécanique était la même mais avec un truc en plus . Tout comme n'importe quelle frôlement avec ce grand châtain était différent, là il était encore ancré à ses expressions, à voir si il s'impliquait pas dans une mauvaise voie où il finirait seul. Des petits baisers fiévreux et impatient dévoraient son patron... son amant ?


Revenir en haut Aller en bas
 
.rainstorm
.rainstorm
MESSAGES : 78
INSCRIPTION : 14/05/2018
RÉGION : Canada
CRÉDITS : galeriedesartistes(icons)

UNIVERS FÉTICHE : Avant j'étais Vampire maintenant je suis plutôt joueur de Football.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1923-je-fais-semblant-d-etre-organise
tea

I don't Want To Be In love, But You're Makin 'Me (Ft Praimfaya) Empty


Thomas Rousseau
J'ai 30 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis Chef cuisiner et propriétaire du Rousseau, nouvellement propriétaire du Night Club et je m'en sors extrêmement bien. Sinon, grâce à mon romantisme qui m’était inconnu jusque là, je suis en couple ou un truc comme ca et je le vis plutôt bien.

I don't Want To Be In love, But You're Makin 'Me (Ft Praimfaya) Tumblr_nopmfbTRVq1u3yfogo1_540


hayden christensen :copyright:️ shiranui


On pourrait ne pas trop y croire, parce qu’il semblait diablement certain de ses mouvements par moment le frenchie, mais il était autant dans le noir et l’inconnu que l’amérindien à genoux devant lui. S’il avait pu retenir un frisson de descendre le long de sa colonne vertébrale pendant le monologue du brun, il n’avait pas pu répéter l’expérience en plongeant son regard dans le sien. Puis le regard avait été coupé quand ses phalanges avaient frôlé sa peau et qu’il avait jeté sa tête vers l’arrière en se mordant les lèvres pour éviter de gémir trop fort et d’attirer quelqu’un dans son bureau deverrouilé. Ca n’avait pas prit très longtemps avant qu’il ne voit des étoiles, mettons ca sur le dos de semaines de frustration, et il avait attiré de nouveau Sanjay vers ses lèvres. Il avait maintenant le feu vert, en d’autres mots, et il était décidé à en profiter.

Ses mains avaient attrapé l’arrière-train trop habillé du frisé et il s’était permis de glisser ses doigts sous les épaisseurs de tissus pour mieux approcher son bassin du sien. Ce n’était que normal qu’après qu’il l’amène dans le gouffre du plaisir à son tour.

Il lui mordillait la lèvre inférieur tout en lui offrant la friction nécessaire. « Tout ce que tu veux, tu le sais déjà. Tu peux avoir tout ce que tu veux, mais maltraite pas trop mon cœur en chemin d’accord? » marmonna-t’il» [/b] marmonna-t’il en abandonnant les fesses du brun et ses pantalons qui menacait de tomber au sol pour s’attaquer au t-shirt toujours en place.




Revenir en haut Aller en bas
 
Miaka
Miaka
Féminin MESSAGES : 195
INSCRIPTION : 30/09/2017
ÂGE : 31
RÉGION : Normandie
CRÉDITS : Myself

UNIVERS FÉTICHE : Réel, Fanservice <3
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t1241-miaka-by-miaka
patrick

I don't Want To Be In love, But You're Makin 'Me (Ft Praimfaya) Empty


Sanjay Lewis
J'ai 20 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis ancien escort boy pour couguars ou Thomas mais maintenant serveurs et je m'en sors comme je peux mais j'ai des économies. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt comme je peux aussi.



I don't Want To Be In love, But You're Makin 'Me (Ft Praimfaya) 1539363653-thojay-1
I don't Want To Be In love, But You're Makin 'Me (Ft Praimfaya) Giphy
I don't Want To Be In love, But You're Makin 'Me (Ft Praimfaya) Tumblr_mlcz81Xxst1rctctpo1_500


Avan Jogia@freesia


Le corps du brun répondait trop bien à celui du cuisinier, même plus qu'à lui même lorsqu'il se masturbait. Peut être n'avait il jamais réussi à trouver de stimuli suffisant, que Thomas l'était totalement. Il se sent bien, se sent chaud, se sent capable de tout, y compris de se laisser aller contre un homme, pas n'importe qui, contre lui. Ses doigts vont et viennent sur les parties intimes du blond, de plus en plus vite. Et si il avait douté de sa technique , voir la réaction de son amant aurait pu le réconforter. Sanjay dont cela avait été le travail de faire jouir des femmes plus ou moins encore fraîche n'avait jamais ressentit une telle envie de faire plaisir et tout ça car Thomas était diablement sexy et beau quand il prenait son pied. Il voulait que ça continue, il voulait toujours sentir ses mains sur ses propres fesses qui cherchaient à augmenter la proximité pourtant déjà indécente des deux hommes.  

Quand il lui parla de ne pas malmener son cœur, il eut un petit rire « Promis, si toi tu ne maltraite pas mon cul. » Sa bouche reprenait la sienne avec tendresse, plusieurs fois en se demandant si son propre cœur n'était pas en train d'exploser dans sa poitrine.C'était nouveau ce besoin de quelque chose d'autre que son briquet et son joins, ce besoin lui venant de ses tripes de ne pas demeurer trop loin de cette source de joie qui dissiper le brouillard dans lequel il vivait depuis qu'il était gamin. Alors qu'ils se retrouvaient tout les deux nus dans cette cuisine et qu'il se rappelait à quel point sa vie avait changé depuis qu'il l'avait connu, un nouveau sourire peignit ses lèvres... même sa putain de sexualité avait changé.

Il caressa la peau nouvellement offerte avec moins d'empressement qu'il n'en avait eu dans la douche où ils s'étaient retrouvés. Il n'allait pas changer d'avis et voulait cette fois se souvenir de tout, y compris du moment où délicatement il le retourna, collant son érection dans son dos. Certes il était plus petit, mais il compensait avec les nouveaux centimètres pris entre ses jambes. De là il reprit son exploration, descendant de ses épaules, à ses omoplates, à ses reins, à son cul qu'à l'évidence la bouffe française avait rendu bombé et musclé à souhait . Et il allait vraiment s'y aventurer ?



Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


I don't Want To Be In love, But You're Makin 'Me (Ft Praimfaya) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
I don't Want To Be In love, But You're Makin 'Me (Ft Praimfaya)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» 123456789... Déclaration !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: