-20%
Le deal à ne pas rater :
Super Mario 3D-All Stars – Jeu Nintendo Switch
35.99 € 44.99 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 two souls on fire + boutchou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
sandankhr
sandankhr
Féminin MESSAGES : 95
INSCRIPTION : 10/05/2018
ÂGE : 24
CRÉDITS : Valkyries

UNIVERS FÉTICHE : contemporain, fantastique, paranormal, post-apocalyptique, comics.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2973-f-f-burn-with-me#65185 https://www.letempsdunrp.com/t1850-le-gang-de-sandankhr#34449
tea

two souls on fire + boutchou Empty

Le contexte du RP
Mise en situation


two souls on fire + boutchou Captain-marvel-gif-6

La situation
Kara Zor-El est devenue une paria dans son monde. Etant accusée de la mort d'Atom, elle est chassée et haïe. C'est pour cela qu'avec l'aide de sa soeur ainsi que Flash, Supergirl est envoyée dans un monde parallèle pour sa protection le temps que toute cette histoire s'arrange. Elle est donc perdue dans ce nouveau monde, totalement seule à croiser le double de ses proches qui ne la connaisse pas. C'est douloureux, dévastateur, avec en plus l'interdiction de se faire remarquer en tant que Supergirl. Et puis, la jeune kryptonienne découvre l'existence des Avengers et surtout Carol Danvers, cette étrange humaine et alien à la fois portant le même nom de famille qu'elle mais qui n'a rien à voir avec sa famille adoptive. Elle lui viens en aide, l'héberge chez elle, comprend son sort et prend soin d'elle. Les femmes sont proches et le temps passe, pas de nouvelle de son monde à elle, alors sans vraiment se contrôler, les deux Danvers se rapprochent de plus en plus.

Contexte provenant de cette recherche
Revenir en haut Aller en bas
 
sandankhr
sandankhr
Féminin MESSAGES : 95
INSCRIPTION : 10/05/2018
ÂGE : 24
CRÉDITS : Valkyries

UNIVERS FÉTICHE : contemporain, fantastique, paranormal, post-apocalyptique, comics.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2973-f-f-burn-with-me#65185 https://www.letempsdunrp.com/t1850-le-gang-de-sandankhr#34449
tea

two souls on fire + boutchou Empty


Carol
Danvers

J'ai 28 ans d'apparence, et je vis à Los Angeles, Terre 8. Dans la vie, je suis Captain Marvel et pilote d'avion de chasse. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et amoureuse et je le vis plutôt bien.

two souls on fire + boutchou Tumblr_pnaqt4H6fN1wioqnyo1_500

Baby I love when you fly with me. Cause you are the only one that sets me free. So why are we waiting ? My heart is inflating. I want feel your jealousy. So why are we waiting?


brie larson ©️ lux aeterna


Tu étais étrangement… Nerveuse. Tu attendais là, devant le grand bâtiment où se déroulait cette fameuse réception. C’était une fête entre militaires, mais vous aviez le droit d’y inviter un proche. Il y avait déjà du monde, quelques collègues et d’autres militaires de l’armée de l’air que tu n’avais que croisé ou même jamais vu, tu étais tellement à part dans ta branche. Il y avait ta meilleure amie, qui était également ta collègue depuis toujours, qui a fait l’école avec toi alors que vous étiez les seules femmes de la classe. Fatalement, ça vous a rapproché, et vous êtes même devenues inséparables. Maria, elle était également au courant de tout, car tu n’as jamais voulu le cacher quoi que ce soit. C’était elle qui t’as ramassé à la petite cuillère lorsque tu as découvert ces pouvoirs si puissants en toi, ce fameux matin. Et c’est également elle qui actuellement t’écoute au sujet de Kara. Du moins… Elle t’écoutait comme elle pouvait, car toi-même, tu ne savais pas ce que tu ressentais. C’était tellement compliqué et simple à la fois depuis quelque temps. Au départ, elle n’était que ce petit oiseau perdu que tu avais pris sous ton aile. Tu as appris à la connaître, tu ne t’ai pas trop attachée parce que tu savais qu’elle allait bientôt rentrer dans son monde. Mais le temps passait, tu la réconfortais, tu l’écoutais. Elle commence à se faire à ce monde et y prend ses marques, ainsi qu’avec toi. Vous avez vos points communs, vos ententes rien qu’à vous, cette complicité particulière. Alors oui, maintenant que la femme d’acier et toi étiez soudées, de nouveaux liens se créaient. Et ce soir, tu étais bel et bien nerveuse de l’arrivée de Kara. Habillée d’une belle robe rouge, maquillée et coiffée, tu étais loin d’être dans tes habitudes ce soir, mais tu avais fait l’effort. Parce que c’était une belle réception, et que tu avais promis à Kara une belle soirée. Pour lui faire oublier tout ce qui la rongeait, pour qu’elle profite, et esquisse ce sourire si beau.

Tu lui avais dit que tu allais directement à la réception après le travail pour lui faire la surprise de ta tenue, étant donné que vous viviez ensemble. C’est chez Maria que tu avais déposé ta robe la veille et où tu étais allé te changer et te préparer. La jeune blonde ne t’avait jamais vu de cette façon, tu étais toujours un peu masculine, jamais en robe, soit en jean, en uniforme, ou dans ton costume. Alors ça lui changera, c’est le cas de le dire. En bien ?
L’heure du rendez-vous approchait et tu sentais de plus en plus ton estomac s’affoler. Est-ce que t’avais bien fait de t’habiller comme ça ? Est-ce que la réception allait lui plaire ? Est-ce qu’elle allait venir.. ? Tu devenais parano, et l’idée qu’elle ne vienne pas était sûrement la pire. Parce que ça aurait été toi le problème. Tu lui aurais trop mis la pression, ou elle aurait acceptée l’invitation à contre-cœur. Ou ça, ou ci. Oui, tu tournais en rond là devant le bâtiment et ton cerveau faisait mille et un tour sur lui-même. Finalement, tu lui envoyais un sms en lui informant que tu l’attendais devant le bâtiment. Tu regrettais aussitôt et tu passais ta main sur ton front. Pour quel genre de harceleuse tu passais ? Et puis non, tu avais le droit si jamais elle te posait un lapin. Et puis quoi, ce ne serait pas te poser un lapin puisque ce n’était pas un rencard. Tu aurais aimé ? Merde tu sais pas. Mais en tout cas, tu espérais vraiment qu’elle vienne, que la soirée se passe bien et que vous puissiez rentrer à l’appartement sereines, le cœur léger. Surtout elle, toi qui voulais lui faire du bien. Alors tu soupirais, tu attendais, impatiemment. Ton téléphone affichait alors sept heures du soir, l’heure que tu lui avais indiquée, et tu commençais à regarder autour de toi. Mais tout ce que tu voyais pour le moment, c’était des collègues fumeurs et des nouveaux arrivants.
Revenir en haut Aller en bas
 
Boutchou
Boutchou
Féminin MESSAGES : 385
INSCRIPTION : 02/04/2017
ÂGE : 35
RÉGION : Charleroi
CRÉDITS : Ava : Cherry❤️walkeR

UNIVERS FÉTICHE : Fantastique & Dérivé & Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t879-le-forum-de-mes-reves-en https://www.letempsdunrp.com/t2554-mes-envies-nos-jeux https://www.letempsdunrp.com/t898-mon-terrain-de-jeu https://www.letempsdunrp.com/t899-me-and-myself
cat

two souls on fire + boutchou Empty


Kara Danvers
J'ai 24 ans et je vis à Los Angeles, Terre 8. Dans la vie, je suis journaliste et Supergirl et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et amoureuse et je le vis plutôt bien.

Je m'appelle Kara Zor-El, je viens de Krypton. Je suis une réfugiée sur cette planète, j'ai été envoyé sur Terre pour protéger mon cousin mais ma capsule fut déviée de sa trajectoire et le temps que j'arrive, mon cousin avait déjà grandi et était devenu Superman. J'ai caché qui j'étais vraiment jusqu'au jour où un accident m'obligea à révéler au monde entier qui j'étais. Pour la plupart des gens je suis reporter chez CatCo WorldWide Media, mais en secret je travaille avec ma sœur adoptive pour le D.E.O. afin de protéger cette planète que je considère comme ma maison contre tous ceux qui voudraient lui nuire. Je suis Supergirl.
Sauf que depuis quelques mois, j'ai été envoyée sur Terre 8 parce que, injustement, j'ai été accusée d'avoir tué Atom. Pour régler le problème et que je ne sois pas blessée, ma sœur Alex et Flash ont décidé de m'envoyer dans une autre dimension pour me cacher. Ici, je ne suis plus Supergirl, je joue profil bas et j'ai été recueillie par une femme qui porte le même nom que moi, Danvers. Après six mois, je recommence à vivre un peu, j'ai repris un job de journaliste, en attendant de retourner auprès de mes proches... Mais, j'aurais bien du mal à quitter cette nouvelle famille et surtout, Carol...
Pouvoirs : Super force, super vitesse, super ouïe, super souffle, vol, plusieurs différentes visions, invulnérabilité, vision laser

two souls on fire + boutchou 190314012826947931


Melissa Benoist ©️ TAG


Ça faisait au moins dix fois que je me regardais dans la glace. C’était quoi mon problème ? Ce n’était qu’une soirée avec une bonne amie, la femme qui m’avait accueillie dans ce monde tout nouveau pour moi. Comme lorsque j’étais arrivée sur terre, je dois me réhabituer à de nouvelles personnalités derrière des visages qui me sont familiers. Parce que ce n’est pas tant que j’avais changé de planète comme la première fois que j’avais quitté Krypton mais j’avais été envoyée dans une autre dimension. Ce qui voulait dire que tous ceux qui m’étaient proches dans ma dimension ne me connaissaient pas ici. A nouveau, je devais me fondre dans la masse mais combien de temps ? C’était la question que je me posais depuis que j’étais arrivée, il y avait déjà plusieurs mois… Jamais je n’aurais cru que cela durerait si longtemps, je pensais revenir aussi vite que j’étais arrivée mais le temps passait et je ne voyais toujours pas Flash revenir me chercher. Heureusement, j’étais tombée sur une femme qui, étrangement, portait le même nom de famille que moi. Pourtant, dans ma dimension, je n’avais aucun lien avec elle, comme si irrémédiablement, j’étais toujours attirée par les Danvers.

Finalement, je choisis de m’habiller avec une robe noire sans prétention que j’avais trouvée quelques semaines plus tôt. Contrairement à ma vie d’avant, je m’habillais avec un peu plus d’assurance. A force de sauver les gens et de me sentir utile, dans ma dimension, j’avais pris quelque peu confiance en moi. Une fois arrivée dans cette nouvelle dimension et que j’avais compris que je ne rentrerai pas de sitôt, j’avais entrepris de faire les boutiques avec l’argent que j’avais gagné de mon poste de journaliste au journal du coin. Une fois compris que ma sœur, Alex et Flash n’étaient pas prêts de revenir me chercher, j’avais dû reprendre une vie normale. Evidemment, je n’allais pas vivre au crochet de cette gentille femme éternellement, je trouvais que j’avais déjà bien assez profité de la situation. D’ailleurs, je pensais de plus en plus à quitter sa maison pour prendre un appartement à moi mais je n’avais pas encore assez d’argent pour prendre mon indépendance.

Le problème était que je ressentais des choses étranges pour Carol. Celle-ci avait été un ange pour moi, toujours là pour m’écouter, pour me comprendre, pour me faire me sentir bien dans cette nouvelle dimension. Elle avait pris soin de moi quand j’étais au plus bas et elle avait su trouver les mots justes pour me remonter le moral. Ce soir encore, je savais qu’elle m’avait invitée à la soirée de son boulot pour me distraire et me faire oublier que j’étais loin de ma famille. Parce qu’elle savait que plus que tout, c’était ma famille et mes amis qui me manquaient le plus. Ils me manquaient terriblement et j’avais du mal à passer au-delà. De tout ce qui m’arrivait, c’était réellement la pire des choses que d’être loin des gens que j’aimais. Aujourd’hui, je ne savais plus ce que je ressentais pour elle, il me semblait que je ressentais plus que de l’amitié, plus que de la reconnaissance. Je n’avais ressenti cela que deux fois dans ma vie : pour Jimmy Olsen et pour Mon-El, l’amour de ma vie... C’était cela qui me troublait, l’idée même que je puisse être tombée amoureuse de la femme qui m’avait soutenue. Je n’ai jamais pensé que je tomberais un jour amoureuse d’une femme et cela me déstabilisait totalement.

« Bip »

Un sms venait d’arriver, il venait de la jeune femme qui me demandait si j’allais venir. Un sourire sur le visage, je lui répondis que je ne manquerais cela pour rien au monde. Sauf que je n’avais pas vu l’heure, je n’avais plus que dix minutes pour me préparer. Ainsi, j’avais mis beaucoup trop de temps à choisir ma tenue qui, je l’espérais, ferait fondre mon amie. Je m’étais maquillée légèrement comme à mon habitude et j’avais relevé mes cheveux en un chignon. Quand je pris les clés de la petite voiture que je n’étais achetée en occasion, il était déjà sept heures. Or, Carol m’avait donné rendez-vous à sept heures devant le bâtiment. J’allais être en retard mais je décidais de ne pas y aller en volant, question de discrétion. J’avais promis à ma sœur de ne pas me faire remarquer en tant que Supergirl et donc, d’éviter d’utiliser mes pouvoirs en public. Ce que j’arrivais plus ou moins à faire, je n’étais encore jamais intervenue en tant que Supergirl et pour une raison aussi banale, je n’allais pas utiliser ma capacité à voler pour arriver à l’heure à mon rendez-vous. J’espérais juste que mon amie ne m’en voudrait pas…. Dix minutes plus tard, j’arrivais enfin à l’adresse qu’elle m’avait donnée. J’eus peur un moment de ne pas la trouver, de me dire qu’elle avait abandonné l’idée que je vienne encore et qu’elle soit rentrée. C’est alors que je la vis, merveilleuse dans sa robe rouge. Je fus subjuguée tant je n’avais pas l’habitude de la voir en robe. Elle portait surtout des jeans et des t-shirts, des tenues plus masculines. En robe, elle était tout simplement divine. J’eus du mal à sortir de ma voiture mais je pris enfin mon courage à deux mains et m’approchais d’elle, un large sourire sur le visage. Ne l’ayant pas encore vue de la journée, je posai ma main sur son bras nu et lui fit une bise sur la joue mais je m’approchais dangereusement de ses lèvres, ce qui me troubla légèrement.

« Bonjour ma belle ! Tu es divine dans cette robe ! »

Dis-je alors que j’éloignais mon visage du sien. Puis, je rajoutais :

« J’espère que tu ne m’en veux pas d’être en retard, je n’ai pas vu le temps passer ! »



Mes recherches :
Revenir en haut Aller en bas
 
sandankhr
sandankhr
Féminin MESSAGES : 95
INSCRIPTION : 10/05/2018
ÂGE : 24
CRÉDITS : Valkyries

UNIVERS FÉTICHE : contemporain, fantastique, paranormal, post-apocalyptique, comics.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2973-f-f-burn-with-me#65185 https://www.letempsdunrp.com/t1850-le-gang-de-sandankhr#34449
tea

two souls on fire + boutchou Empty


Carol
Danvers

J'ai 28 ans d'apparence, et je vis à Los Angeles, Terre 8. Dans la vie, je suis Captain Marvel et pilote d'avion de chasse. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et amoureuse et je le vis plutôt bien.

two souls on fire + boutchou Tumblr_pnaqt4H6fN1wioqnyo1_500

Baby I love when you fly with me. Cause you are the only one that sets me free. So why are we waiting ? My heart is inflating. I want feel your jealousy. So why are we waiting?


brie larson ©️ lux aeterna


Tu saluais un collègue qui venait d’arriver, ton sourire stressé se voyait à mille kilomètres mais l’homme n’en disait rien, plutôt concentré sur ta tenue, lui qui ne t’a jamais vu habillée de tel. Mais rien de bien méchant, il était simplement surpris, sa femme également qui était à son bras, qui te connaissait aussi. Le couple parti, tu soufflais et passais ta main dans tes cheveux blonds. Une idée t’était passé par la tête et ça te rendait un peu plus nerveuse au sujet de tes sentiments pour Kara. Et si les kryptoniens voyaient l’homosexualité comme contre-nature, impossible, voire punissable ? Si ça se peut, en apprenant que tu n’étais pas hétéro, Kara te jugera et partira. Tu ne connaissais pas réellement son espèce et sa planète, tu ne te doutais pas de leur ouverture d’esprit, car les Kree eux, ceux qui t’ont donné de leur sang, étaient totalement contre et le punissait. Alors peut-être que les kryptoniens étaient pareils… Mais d’un côté, on parlait de Kara. Cette fille si douce et gentille, à l’écoute de tout. Tu savais que sa sœur Alex était gay, alors pourquoi elle serait contre après tout ? Mais il y avait toujours un mur entre "être pour" et "pouvoir l’être". Oui en effet, tu te cassais la tête. Toi, Captain Marvel. Tu étais bien différente de la colonel et la super-héroïne lorsqu’il s’agissait de tes sentiments après tout. C’est bien pour cela que les Kree t’ont remise sur Terre ; tu n’avais rien d’un être sans émotions, et ils ne pouvaient pas faire de toi un membre de leur armée de soldats tueur sans cœur. M’enfin.

Ton estomac était pris de ce coup de jus lorsque tu l’apercevais au loin arriver. Elle était là, alors tu souriais sans vraiment te contrôler. Tu étais si heureuse qu’elle soit venue, et à l’idée de passer une telle soirée avec elle.
Et puis elle était belle, vêtue de cette robe noire, bien maquillée et coiffée. Le noir était surprenant sur elle, elle qui était si rayonnante et vivante, mais ça lui allait divinement bien. Parlant de divin, elle utilisait aussi ce mot pour toi lorsqu’elle te saluait. Tu rougissais presque et tu avais le regard fuyant, tu n’avais tellement pas l’habitude de porter ce genre de vêtements, venant d’elle, ça te faisait tellement plaisir. C’est que, donc, ça lui plaisait ? « Merci, tu es très belle toi aussi ! Le noir te va très bien.. ! » Et elle s’excusait pour son retard, tu n’en avais plus rien à faire à vrai dire, maintenant qu’elle était là. Tu voulais la rassurer à ce propos. « C’est assez drôle que la Fille d’Acier arrive à être en retard, tiens. » Tu le disais à voix basse, et tu riais. Ca, c’était la grande question : qui de vous deux était la plus rapide ? Tu jouais de ça, car ce soir, c’était elle qui était en retard.

Ca faisait un moment que vous étiez un peu tactile, alors, c’était tout naturellement que tu as pris sa main pour la guider à l’intérieur du bâtiment où se déroulait la réception. Il y avait du monde, des tas de militaires en costume ou en robe, ça changeait tellement de leur uniforme, ça vous faisiez bizarre même entre vous. « Je suis contente que tu sois venue en tout cas. C’est rare ce genre de soirée, alors ça me fait plaisir de la passer avec toi. » Tu souriais tendrement en la regardant, mais tu finissais par te rendre compte de tes yeux doux et tu te raclais la gorge, lui montrant plutôt ta meilleure amie au loin. « Eeuuh.. ! Voilà Maria, la fameuse ! Tu veux que je te la présente ? Ou pas.. ? » Enfin elle pouvait voir ta meilleure amie, mais tu ne voulais pas la brusquer non plus. Après tout, Maria était au courant de tout : Captain Marvel, l’enlèvement, les pouvoirs, et même Supergirl… Ce serait peut-être trop ? Elle n’avait pas pensé à peut-être mettre Maria au topo avant et lui dire d’éviter d’être trop dans le bain des super-héro si elle venait à la rencontrer… Kara devait être encore plus discrète que toi après tout. Mais aussi, c’était Maria dont on parlait. Jamais elle n’avait fait de gaffe ou mit ta couverture en péril, alors tu savais aussi qu’elle saurait gérer. Peut-être aussi que ça ferait plaisir aux deux jeunes femmes de se rencontrer, les deux femmes… Les plus importantes à tes yeux. « Bonsoir Colonel, bonsoir mademoiselle ! » Tu sursautais presque lorsque l’un de tes collègues venait vous saluer. Un grand métis au crâne rasé. Tu ne le savais pas, mais il était le jumeau astral de Jimmy Olsen. Tu lui serrais la main. « Oh bonsoir agent Brooks.. ! Je te présente… Kara Ry…Der ? Kara Ryder ! Une très bonne amie.. ! » Il tombait totalement dans le panneau et saluait la jeune blonde avec toi. Tu ne pouvais pas lui laisser son nom et la faire passer pour quelqu’un de ta famille, on ne sait jamais. Après tout… Qui regarde quelqu’un de sa famille avec un regard pareil.. ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Boutchou
Boutchou
Féminin MESSAGES : 385
INSCRIPTION : 02/04/2017
ÂGE : 35
RÉGION : Charleroi
CRÉDITS : Ava : Cherry❤️walkeR

UNIVERS FÉTICHE : Fantastique & Dérivé & Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t879-le-forum-de-mes-reves-en https://www.letempsdunrp.com/t2554-mes-envies-nos-jeux https://www.letempsdunrp.com/t898-mon-terrain-de-jeu https://www.letempsdunrp.com/t899-me-and-myself
cat

two souls on fire + boutchou Empty


Kara Danvers
J'ai 24 ans et je vis à Los Angeles, Terre 8. Dans la vie, je suis journaliste et Supergirl et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et amoureuse et je le vis plutôt bien.

Je m'appelle Kara Zor-El, je viens de Krypton. Je suis une réfugiée sur cette planète, j'ai été envoyé sur Terre pour protéger mon cousin mais ma capsule fut déviée de sa trajectoire et le temps que j'arrive, mon cousin avait déjà grandi et était devenu Superman. J'ai caché qui j'étais vraiment jusqu'au jour où un accident m'obligea à révéler au monde entier qui j'étais. Pour la plupart des gens je suis reporter chez CatCo WorldWide Media, mais en secret je travaille avec ma sœur adoptive pour le D.E.O. afin de protéger cette planète que je considère comme ma maison contre tous ceux qui voudraient lui nuire. Je suis Supergirl.
Sauf que depuis quelques mois, j'ai été envoyée sur Terre 8 parce que, injustement, j'ai été accusée d'avoir tué Atom. Pour régler le problème et que je ne sois pas blessée, ma sœur Alex et Flash ont décidé de m'envoyer dans une autre dimension pour me cacher. Ici, je ne suis plus Supergirl, je joue profil bas et j'ai été recueillie par une femme qui porte le même nom que moi, Danvers. Après six mois, je recommence à vivre un peu, j'ai repris un job de journaliste, en attendant de retourner auprès de mes proches... Mais, j'aurais bien du mal à quitter cette nouvelle famille et surtout, Carol...
Pouvoirs : Super force, super vitesse, super ouïe, super souffle, vol, plusieurs différentes visions, invulnérabilité, vision laser

two souls on fire + boutchou 190314012826947931


Melissa Benoist ©️ TAG

En sa présence, je suis troublée, je ne sais pas quoi faire. Je suis tellement bien à ses côtés et franchement, quand je la vois dans cette robe, je suis sous son charme. Elle est tellement belle mais il faut que je me reprenne, je ne sais pas ce qui m’arrive et tant que ce n’est pas clair pour moi, je préfère ne pas m’avancer trop rapidement, j’ai peur de tout gâcher. A part Carol, je ne connais personne sur cette terre et puis, c’est devenu un peu ma famille et je dois bien avouer que le jour où je devrais repartir, je serai bien triste. Partagée entre mon envie de rester ici auprès de cette belle blondinette si adorable et forte à la fois et l’envie de retrouver mes proches sur ma terre. Je ne peux m’empêcher de lui dire combien elle est divine dans sa robe, elle devient rouge, ce qui me pousse à croire que cela la touche au-delà d’une simple amitié ? Je ne sais pas vraiment, je ne suis pas une experte en sentiments humains, je suis une extra-terrestre après tout. Evidemment que j’ai grandi avec eux mais je ne sais pas toujours ce qu’ils ressentent ou peuvent ressentir… A son tour, elle me dit que je suis belle et que le noir me va bien, je baisse la tête, rougit et rigole comme une adolescente. C’est tout à fait moi ça, je rigole toujours comme une cinglée quand je suis mal à l’aise parce que je ne sais pas quoi faire d’autre. Je relève la tête, l’air un peu pincé :

« Merci ! »

Un tout petit merci mais je suis sûre qu’elle a remarqué que j’ai l’air gauche et bizarre. Elle va se douter de quelque chose non ? Pas le temps de penser à cela qu’elle lance une boutade sur ma super-vitesse, ce qui a le don de me faire oublier cet embarras étrange que je viens de vivre.

« Il faut une première à tout ! »

Lui dis-je à voix tout aussi basse. Après tout, il fallait que je reste discrète et ne pas me dévoiler. Sur cette terre, je devais faire profil bas et ne pas me faire remarquer, ce qui n’était pas toujours facile. Depuis que j’avais touché à ma vie de super-héroïne, je ne pouvais plus reprendre une vie normale, ça me démangeait que de voler – littéralement – au secours des autres. Alors que je pense à tout cela, elle me prend la main pour me conduire à l’intérieur. C’était habituel entre nous depuis quelques semaines, nous étions plus tactiles, plus proches que nous ne l’avions jamais été. Peut-être était-ce cela qui me perturbait ? Je ne pourrais pas le dire mais quelque chose avait changé dans notre relation, quelque chose qui m’effrayait un peu. La peur de ce qui pourrait arriver ? La peur de mes sentiments ? Je n’ai jamais eu peur de mes sentiments, je doutais que cela commence aujourd’hui. Quand nous pénétrons à l’intérieur, c’est bondé et je suis happée par la musique, les voix qui montent et l’ambiance chaleureuse qu’il y règne. Jamais une telle chose n’arriverait au D.E.O. sur ma terre, il n’y avait jamais eu une telle soirée entre les membres de l’organisation où je travaillais. Pourtant, ça permettait de resserrer les liens, ce qui était important pour des partenaires qui se battaient ensemble. Ce serait peut-être une idée à lancer à ma sœur, elle qui venait de prendre la tête de l’organisation.

« Moi aussi ça me fait plaisir de faire la fête avec toi ! Ça nous change de nos soirées télé ! »

Dis-je, je perdis mon regard dans le sien, comme absorbée par ses grands yeux sublimes. Je ne critiquais pas nos soirées devant la télévision, c’était des moments que je chérissais parce qu’on était tellement bien. Nous passions des soirées l’une près de l’autre, sans nous poser de questions, c’était tellement naturel et tellement agréable. Récemment, nous nous prenions même dans les bras l’une l’autre, comme un petit couple. A cette évocation, je sens des palpitations dans le ventre. Même si j’ai peur de me faire des films, j’ai l’impression que quelque chose se passe entre nous, ce sourire qu’elle me fait ne peut pas être de la simple amitié… Ou alors, est-ce que je fais un transfert, je m’imagine qu’elle ressent la même chose que moi parce que j’ai envie d’aller plus loin avec elle sans que cela n’impacte notre amitié ? Carol se racle la gorge et me montre quelqu’un au loin, ça me permet de me recentrer sur la soirée et le fait que je la passe avec une amie, une simple amie. Quand elle me dit qu’il s’agit de la fameuse Maria, mon regard s’illumine parce que j’ai tant entendu parler d’elle que j’ai l’impression de la connaître. Un large sourire nait sur mon visage tandis que je réponds à sa drôle de question

« Evidemment que je veux la rencontrer, j’ai déjà l’impression de la connaître tu me parles d’elle ! »

Dis-je en rigolant un peu tandis qu’on commençait à se diriger vers elle. Je sursaute quand j’entends une voix dans mon dos, une voix que je reconnaitrais entre toutes, celle de Jimmy Olsen. Sauf qu’ici, ce n’est pas de mon Jimmy qu’il s’agit mais de son jumeau astral, il nous salue toutes les deux et une fois de plus, je rougis. Idiote que je suis… Je sens que Carol sursaute aussi surprise que moi par sa venue si soudaine. Je hoche la tête tandis qu’elle me présente à lui. Je lui tends alors la main mais j’ose à peine le regarder dans les yeux, j’ai peur qu’il y voit quelque chose. Cette fameuse habitude de croire qu’il me connaît et qu’il sait lire dans mes pensées, comme mon Jimmy le ferait.

« Enchantée de vous connaître Agent Brooks ! »

Je suis évidemment troublée par son apparition mais j’arrive à donner le change, il ne faut pas qu’il se doute de quoique ce soit. Le jeune homme est alors interpelé au loin par une jeune femme. Je regarde mon amie alors dans les yeux, l’invitant à rejoindre sa meilleure amie, ce que nous entreprenons de faire. C’était sans compter mon talon qui décida de se casser en pleine marche. Je trébuche et tombe la tête la première sur le sol. Je mets quelques secondes à me remettre mais je sens déjà tous les regards sur moi. J’arrive enfin à me lever sans problème, merci à mon invincibilité, mais je n’ai plus de talon à l’une de mes chaussures.

« Pour la discrétion, je repasserai ! Et en plus, me voilà sans chaussures ! Tu aurais peut-être dû me laisser à la maison ! »

Dis-je en rigolant. J’avais toujours été maladroite en dehors de mes pouvoirs, étrangement. Et là, j’en avais encore fait la démonstration.

«  Heureusement que je suis la femme en acier ! »

Je la regarde dans les yeux, intensément et j’espère qu’elle ne m’en veut pas de l’avoir ridiculisée devant tous ses collègues, qui doivent me prendre pour une cruche maintenant. C’est alors que je vois une silhouette s’approcher de nous. La jeune femme qu’elle voulait me présenter juste avant que tout cela n’arrive.


Mes recherches :
Revenir en haut Aller en bas
 
sandankhr
sandankhr
Féminin MESSAGES : 95
INSCRIPTION : 10/05/2018
ÂGE : 24
CRÉDITS : Valkyries

UNIVERS FÉTICHE : contemporain, fantastique, paranormal, post-apocalyptique, comics.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2973-f-f-burn-with-me#65185 https://www.letempsdunrp.com/t1850-le-gang-de-sandankhr#34449
tea

two souls on fire + boutchou Empty


Carol
Danvers

J'ai 28 ans d'apparence, et je vis à Los Angeles, Terre 8. Dans la vie, je suis Captain Marvel et pilote d'avion de chasse. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et amoureuse et je le vis plutôt bien.

two souls on fire + boutchou Tumblr_pnaqt4H6fN1wioqnyo1_500

Baby I love when you fly with me. Cause you are the only one that sets me free. So why are we waiting ? My heart is inflating. I want feel your jealousy. So why are we waiting?


brie larson ©️ lux aeterna

Pourtant non, tu ne remarquais rien qui clochait chez Kara. Elle a toujours été plutôt maladroite d’un côté, et puis, tu étais tellement perdue et dans tes émotions que tu ne voyais pas que la jeune femme était dans le même état que toi. Tu n’étais vraiment pas douée en amour. Pourtant, les signes étaient là, tellement visibles, elle qui rougissait de plus belle lorsque tu lui faisais ce compliment. Mais tu étais tellement à te concentrer sur toi-même pour ne pas faire de gaffe ou la mettre mal à l’aise, tellement perdue dans tes propres émotions, que tu n’en voyais rien chez la kryptonienne.
Tu riais doucement à ses paroles, la narguant du regard : « Admets plutôt que je suis plus rapide que toi.. ! » Ca se sera toujours la grande question entre vous, et tant qu’il n’y aura pas eu de course, il n’y aura jamais de réponse. M’enfin, même si toi tu étais persuadée d’être la fameuse gagnante, car ce n’est pas donné à tous les aliens de passer de la surface de la Terre à l’espace en moins d’une minute. Nick Fury avait les résultats des tests, tu étais capable d’atteindre la vitesse du son. C’était dingue, tout ce dont tu étais capable, après seulement deux jours d’absence, et comme ta vie en avait changé après ça. Tu en étais fière et heureuse, mais tu te demandais pour le coup si, sans ces pouvoirs, tu aurais rencontré Kara ? Probablement pas. Tu n’avais jamais réellement haï tous ces dons, tu haïssais plutôt les Krees de t’avoir jeté comme ça tout en te laissant dans l’ignorance, ce peuple n’était qu’un ramassis de monstres. Mais sinon, tu n’y voyais que des avantages. Sauf peut-être cette relation fatigante avec Thor qui a désormais plus fort que lui. Mais bref.

En effet, rencontrer Kara avait donné un tout autre penchant à ta vie. Toi qui as toujours été un soldat dévoué et travailleur, tu avais tendance à laisser ta vie amoureuse de côté, n’ayant que des petites relations qui finissaient par se dissiper sans vraiment te faire trop de mal. Maintenant, c’était différent. Tu ressentais réellement quelque chose pour Kara, et ça t’arrivait si rarement que ton cœur fasse attention à une fille, que là, tu voulais t’y intéresser, lâcher un peu prise et voir ce que l’amour était. Car après tout, Kara, elle était parfaite. A croire que vos chemins étaient fait pour se croiser, même si cela engageait plutôt de faire croiser des univers.
Tu lui souriais, les yeux pétillants. Face à son sourire, ses mots, sa robe. « C’est vrai, ça change. Mais le petit oiseau ne peut pas rester dans sa cage indéfiniment, n’est-ce pas.. ? » Tu mourrais d’envie de passer sa main sur sa joue, tes yeux se plongeaient dans les siens alors que ta voix était si douce. Oui, la jeune femme devait rester la plus discrète possible dans ce monde, et cela signifiait qu’elle devait sortir le moins possible. Mais cela faisait maintenant quelques mois qu’elle était ici, vous aviez appris à refaire une identité à la kryptonienne, prévoir des questions qui risqueraient de se poser, et même lui trouver un travail qui ne tapait pas à l’œil parce que rester enfermée ne pouvait que lui faire davantage de mal. Alors oui, vous pouviez bien vous permettre de sortir ce soir, et ce n’est pas comme si vous étiez mal entourées. Des collègues, des soldats, certains sous tes ordres, et pour la plupart tenus par le secret professionnel voire la confidentialité, sans oublier que certains avaient déjà rencontré des Avengers dont Captain Marvel. Donc bon, si un éternuement glacial venait à s’échapper de Kara, tu savais que cela restera dans ses murs et ne fuitra jamais. Ah, tu aimais ton métier. Et dans ce métier, il y avait également ta meilleure amie, d’ailleurs. Meilleure amie dont Kara disait bien vouloir la rencontrer. Ca te faisait élargir ton sourire, tu avais tellement hâte de les présenter l’une à l’autre, ça ne pouvait que bien se passer tant les deux étaient de bonnes âmes.

Mais à peine vous aviez fait un pas vers elle que le fameux agent Brook faisait son apparition. Et quelque chose clochait. Ce n’était pas la première fois que Kara avait ce genre de réaction fasse à quelqu’un de ce monde. Vous aviez déjà rencontré le jumeau de ce fameux Barry, ainsi qu’une Lena Luthor qui est, dans ton monde, la dirigeante du café du coin. Un peu trop snob et froide à ton goût d’ailleurs, mais sexy, ça on ne pouvait pas le nier. La garce avait au moins ça pour elle. Alors tu as tout de suite compris en voyant la blonde éviter le regard du grand militaire. Il était tellement doux et un peu intimidé par ta présence qu’il ne l’avait pas remarqué heureusement, puis il a vite filé, rejoignant la conductrice de convois avec qui il tournait autour depuis un bon moment. Et tu ne voulais pas tout de suite en parler à Kara. La soirée ne faisait que commencer et à chaque fois qu’elle croisait un jumeau astral, ça lui faisait un coup dans le cœur. Alors tu préférais passer à autre chose, voir cela plus tard, si elle a besoin de réconfort.

Et puis boum. Voilà que sa main s’échappe de la tienne et que la jeune femme s’écrase au sol de plus belle, tête la première. Tu sursautes sur le coup, ton cœur rate un battement d’inquiétude alors que tu lâches cette grande inspiration de peur en entendant sa tête claquer contre le carrelage. Mais aussitôt, elle se relevait, comme si de rien n’était, juste le visage teinté de rouge. Alors tu pouffes de rire, tu ne pouvais pas t’en empêcher. En temps normal tu te serais directement inquiétée mais on parlait de Supergirl, et elle ne savait sans doute pas ce qu’était un nez cassé et une commotion cérébrale. Et puis, vous qui étiez d’abord amies avant que tous ces sentiments ne naissent, alors oui tu riais maintenant que la jeune blonde s’était étalée au sol de cette manière. C’était aussi une manière de la détendre, car les soldats ne la jugeaient pas du tout et tout allait bien, elle avait bien le droit de se casser un talon. « Heureusement ! Sinon je crois que nous aurions passé une merveilleuse soirée à l’hôpital.. ! » Tu riais tellement, tout en passant ta main sur son dos pour la réconforter un peu. Puis finalement, tu reprenais ton souffle. « Te laisser à la maison et rater ça ? Jamais ! » Tu pouvais pas t’empêcher de pouffer une dernière fois avant d’enfin souffler un bon coup et reprendre ton sérieux. « Non, vraiment. C’est pas ça qui va me faire regretter de passer cette soirée avec toi. » Tu lui souriais, sincèrement, tout en gardant inconsciemment ta main sur son dos. Sa maladresse faisait partie de ces choses que tu aimais chez elle. Car même si elle était une super-héroïne, elle était également une vraie femme à côté, adorable, maladroite, sensible. Pas vraiment comme toi à vrai dire… Qui restait une soldat droite, à toujours savoir et calculer ce qu’elle faisait, et même si les Krees t’avaient rejetés pour ta sensibilité, tu avais l’impression que Kara, elle, était bien plus le cœur sur la main que toi.

Parlant de soldat sensible, Maria s’approchait à grands pas, regardant Kara avec de grands yeux. « Wouah, vous avez fait une sacrée chute ! Vous allez bien ? On vous ramène à l’hôpital si vous voulez ! » Tu serrais les dents pour te retenir de rire à nouveau. « T’en fait pas, elle va bien, c’est une vraie guerrière ! » « Tu maltraites tes amies plutôt oui ! Un jour elle m’a donné un pantalon d’uniforme de rechange pour la journée sans me dire qu’il faisait une taille de moins, j’ai complexé toute la journée en pensant avoir grossi à cause de cette saleté ! » Racontait-elle à Kara avant de donner une tape derrière la tête de Carol. Puis finalement, elle lui tendait sa main. « Je suis Maria, du coup ! Tu dois être Kara ? Carol m’a beaaaauucoup parlé de toi ! » Elle regardait son amie militaire avec un regard malicieux, mettant mal à l’aise la femme qui se retenait de lui hurler de se la fermer. « Mais il faut qu’elle s’occupe de ton talon ! Le capitaine-commandant va faire son discours d’ici une heure ! Allez à l’étage, il y a quelques bureaux tranquilles, j’imagine qu’il doit bien en avoir un qui contient de la super-glue. Allez filez, on se voit après ! » Elle récupérait le talon par terre, te le donnait puis vous poussait toutes les deux en direction des escaliers du bâtiment, bizarrement pressée de vous laisser. Et quand tu la regardais alors que Kara avait le dos tourné, elle te faisait signe d’un pouce levé en te faisant un clin d’œil. « Va te faire ! » Tu lui disais des lèvres sans parler pour que Kara ne t’entende alors que l'autre pilote te tirait la langue en te faisant signe de partir. « Bon, hm… Hé bien allons-y, réparer ce talon de la mort… ! » Et là, c’était toi qui avais les joues rouges.
Revenir en haut Aller en bas
 
Boutchou
Boutchou
Féminin MESSAGES : 385
INSCRIPTION : 02/04/2017
ÂGE : 35
RÉGION : Charleroi
CRÉDITS : Ava : Cherry❤️walkeR

UNIVERS FÉTICHE : Fantastique & Dérivé & Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t879-le-forum-de-mes-reves-en https://www.letempsdunrp.com/t2554-mes-envies-nos-jeux https://www.letempsdunrp.com/t898-mon-terrain-de-jeu https://www.letempsdunrp.com/t899-me-and-myself
cat

two souls on fire + boutchou Empty


Kara Danvers
J'ai 24 ans et je vis à Los Angeles, Terre 8. Dans la vie, je suis journaliste et Supergirl et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et amoureuse et je le vis plutôt bien.

Je m'appelle Kara Zor-El, je viens de Krypton. Je suis une réfugiée sur cette planète, j'ai été envoyé sur Terre pour protéger mon cousin mais ma capsule fut déviée de sa trajectoire et le temps que j'arrive, mon cousin avait déjà grandi et était devenu Superman. J'ai caché qui j'étais vraiment jusqu'au jour où un accident m'obligea à révéler au monde entier qui j'étais. Pour la plupart des gens je suis reporter chez CatCo WorldWide Media, mais en secret je travaille avec ma sœur adoptive pour le D.E.O. afin de protéger cette planète que je considère comme ma maison contre tous ceux qui voudraient lui nuire. Je suis Supergirl.
Sauf que depuis quelques mois, j'ai été envoyée sur Terre 8 parce que, injustement, j'ai été accusée d'avoir tué Atom. Pour régler le problème et que je ne sois pas blessée, ma sœur Alex et Flash ont décidé de m'envoyer dans une autre dimension pour me cacher. Ici, je ne suis plus Supergirl, je joue profil bas et j'ai été recueillie par une femme qui porte le même nom que moi, Danvers. Après six mois, je recommence à vivre un peu, j'ai repris un job de journaliste, en attendant de retourner auprès de mes proches... Mais, j'aurais bien du mal à quitter cette nouvelle famille et surtout, Carol...
Pouvoirs : Super force, super vitesse, super ouïe, super souffle, vol, plusieurs différentes visions, invulnérabilité, vision laser

two souls on fire + boutchou 190314012826947931


Melissa Benoist :copyright:️ TAG

Carol me taquine, elle veut que j’admette que je suis moins rapide qu’elle et je prends cela comme un défi amusant. Je lui souris malicieusement et réponds avec un clin d’œil :

« Qui sait ! On ne pourra le savoir qu’en faisant la course ! »

Je me préoccupe peu de savoir qui est la plus rapide, c’est juste un jeu qui me plaît, j’ai l’impression de me rapprocher d’elle encore un peu plus. Je lui explique ensuite que je ne peux pas utiliser mes pouvoirs, qu’il faut que je reste discrète et elle touche un point qui est vrai dans sa réponse, celui de dire que je ne peux pas rester indéfiniment dans une cage. Je souris tristement parce qu’elle a compris exactement ce à quoi je pensais : je n’ai pas envie de rester à ne rien faire. C’est difficile pour moi que de ne pas prendre part au combat et protéger ceux qui n’ont pas la chance d’avoir mes pouvoirs et qui se retrouvent impuissants face au danger.

« C’est vrai, je n’ai plus envie de rester dans ma cage mais si je dois prendre le risque d’utiliser mes pouvoirs, je veux que ce soit pour une bonne cause ! »

Je lui fais un sourire sincère et me perds dans ses yeux. Les choses se précipitèrent par la suite, ma belle Carol me présente à ses collègues et d’autres amis viennent nous voir. Je suis troublée par l’apparition de l’agent Brook parce qu’il ressemble tellement à mon Jimmy à moi. Je repense alors à tous ceux que j’ai laissé sur ma terre, comme à chaque fois que j’ai rencontré le jumeau astral de mes amis ou famille. Ici, j’ai déjà rencontré ma Lena et mon Barry et à chaque fois c’est le même trouble, la même sensation d’avoir laissé un monde entier derrière moi. Puis, alors qu’on se dirigeait enfin vers la meilleure amie dont j’avais tant entendu parler, c’est mon talon qui se fait la malle. Je chute lourdement et me ramasse devant tout le monde. Evidemment, ce fut tellement brutal que personne alentour n’a pu rater ce beau spectacle mais ce fut plus spectaculaire que grave. Je n’étais pas la femme d’acier pour rien et je lui fis la remarque. Je ne vis pas sa première réaction, celle qui la surprit mais je vois celle d’après, celle où elle se met à rire à gorge déployée. En me relevant, je suis contaminée par son rire et je l’accompagne alors dans un fou rire démesuré. Les gens autour de nous ne comprennent pas tout me retourne à leur conversation, rassurés de voir que tout va pour le mieux pour la nouvelle venue.  Carol pose alors sa main dans mon dos et la chaleur qui s’en dégage me donne des bouffeurs de chaleur… Ces simples contacts me procurent des papillons dans le ventre : une main qui se perd dans son dos, une autre qui se perd dans sa propre main, voilà tous des contacts qui ont l’air anodin et qui pour moi sont devenus importants et sensibles.

« Je suis contente de te faire rire et de voir que mon malheur est divertissant pour toi ! »

Je feins une moue qui n’est pas du tout crédible parce que je pouffe de rire juste après. Vu ma maladresse, j’ai pris mon parti d’en rire plutôt que d’être embarrassée. En vérité, ce soir j’étais plus gênée pour mon amie que pour moi, devant ses collègues, j’avais peur de la ridiculisée. Mais, voir qu’elle en rigole me rassure et je prends part à son fou rire. Notre fou rire est interrompu par l’arrivée de sa meilleure amie qui me demande comment je vais. Je n’ai pas le temps de répondre que Carol répond que je suis une guerrière. Je ris quand la jeune femme s’exclame que Carol maltraite ses amies et me raconte une anecdote très drôle.

« Je ne la connaissais pas comme ça ! »

Répondis-je alors en me tournant vers mon amie avec un petit air malicieux. Celle-ci venait de se prendre un claque derrière la tête. Je restais un peu saisie, était-ce une preuve d’amitié sur cette terre ? Etrange… Elle me tend alors la main et se présente étant la fameuse Maria et apparemment, celle-ci avait aussi entendu parler de moi. Je rougis légèrement quand elle me dit qu’elle a beaucoup entendu de choses à mon propos.

« Enchantée Maria, moi aussi j’ai beaucoup entendu parler de toi ! Et évidemment, je suis la seule et l’unique maladroite de son entourage, Kara ! »

Dis-je alors que je lui tends la main à mon tour. Elle a une sacré poigne même si moi, je ne ressens pas grand-chose. Je rigole encore un peu, espérant que le rouge sur mes joues disparaisse ou passe pour le simple fait que je rigolais. Puis, sans plus tarder, elle prit subtilement congé des deux femmes, les invitant à s’isoler pour réparer le talon de ma chaussure… J’ai beau être naïve mais Maria n’est pas très subtile quand il s’agit de faire passer un message. Sauf que je n’arrive pas à m’imaginer que Carol pourrait ressentir la même chose que moi, j’ai du mal à croire que mes sentiments sont réciproques. Peut-être a-t-elle fait ces allusions parce que mon amie a compris que j’étais attirée par elle ? Quelle horreur… Je me décompose en imaginant ce qu’elle doit penser, elle qui m’a si gentiment recueillie et qui me fait confiance… Comment pourrait-elle me pardonner d’avoir une fois ou l’autre regarder le miroir qui donnait sur la salle de bain où elle se déshabillait ? J’ai honte de ce comportement mais sur le moment, je n’avais pas su détacher mon regard de ce miroir où je voyais la beauté incarnée… Maria était déjà partie quand Carol me proposa d’aller réparer ce talon… J’espérais sincèrement qu’elle n’ait pas peur de se retrouver seule avec moi et j’avais complètement perdu de ma superbe et de ce ton malicieux et légèrement séducteur, j’avais peur – à présent – qu’elle ne comprenne ce que je ressentais pour elle…

« Je te suis ! »

Me contentais-je de dire tandis qu’on prenait les escaliers pour nous isoler. Bizarrement, je me sentais à la fois excitée et stressée. Ça n’était pas la première fois qu’on se retrouvait toutes les deux. Une fois dans la salle, j’essaie d’allumer les lumières mais rien ne se passa quand j’appuyais sur l’interrupteur.

« Je crois que la lumière fait des siennes ! Attends, je vais prendre mon téléphone ! »

Alors que je cherche ledit téléphone, je percute un corps, celui de ma belle Carol. Je sens son souffle au plus près de moi et je perds tous mes moyens, je reste sur place sans bouger, comme interdite. Je ne sais pas quoi dire, quoi faire bien que je sache ce que je voulais faire, là dans le noir…

« Dé… désolée ! »

C’est tout ce qui sort de ma bouche. Mon souffle est court et mon cœur bat la chamade. Je pose ma main sur son visage, comme si le noir chassait mes peurs et masquait ce qui allait se passer…


@sandankhr Désolée pour mon retard, j'ai été un peu malade et absente, normalement, je ne devrai plus avoir autant de retard la prochaine fois *.*


Mes recherches :
Revenir en haut Aller en bas
 
sandankhr
sandankhr
Féminin MESSAGES : 95
INSCRIPTION : 10/05/2018
ÂGE : 24
CRÉDITS : Valkyries

UNIVERS FÉTICHE : contemporain, fantastique, paranormal, post-apocalyptique, comics.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2973-f-f-burn-with-me#65185 https://www.letempsdunrp.com/t1850-le-gang-de-sandankhr#34449
tea

two souls on fire + boutchou Empty


Carol
Danvers

J'ai 28 ans d'apparence, et je vis à Los Angeles, Terre 8. Dans la vie, je suis Captain Marvel et pilote d'avion de chasse. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et amoureuse et je le vis plutôt bien.

two souls on fire + boutchou Tumblr_pnaqt4H6fN1wioqnyo1_500

Baby I love when you fly with me. Cause you are the only one that sets me free. So why are we waiting ? My heart is inflating. I want feel your jealousy. So why are we waiting?


brie larson :copyright:️ lux aeterna

Tu étais nerveuse sans vraiment l’être. C’était étrange comme sensation. Ton estomac était serré, mais d’un côté, tout allait bien, tu étais avec Kara. Maria venait de vous jeter dans la fosse et maintenant il fallait se débrouiller. Continuer comme si de rien n’était, ce que vous faisiez depuis un bon moment, ou enfin se lancer. Tu sentais bien ce qu’il y avait entre vous, même si parfois tu doutais un peu, tu pensais que ce n’était que dans ta tête car tu repensais à la base de tout ça. Kara, qui venait d’un autre monde, qui allait repartir un jour ou l’autre, qui n’avait eu que des histoires avec des hommes, surtout, jusqu’à maintenant. Comme si toi, tu allais changer tout ça. Tu étais peut-être l’Avenger la plus puissante, mais pas la déesse de l’amour non plus. Au contraire, en amour, tu étais bien moins forte. Tu n’étais qu’une humaine comme une autre, qui bégayait et se crispait lorsque son corps était un peu trop proche de celle qui faisait battre son cœur un peu plus fort. Surtout là, maintenant, dans cette pièce bien trop vide, silencieuse, effacée. Il n’y avait que vous, toute la fête se déroulant à l’étage du dessous. Est-ce que Maria venait vraiment de vous donner un coup de pouce ? Sûrement. Ca faisait tellement longtemps qu’elle t’écoutait parler de la fille d’acier, ainsi que le fait que tu ne savais pas comment lancer les choses, quitte à obtenir du négatif. Ca faisait tellement longtemps que ça vous pesait à toute les deux et il était temps qu’on vous donner un coup de pied au derrière. Sérieusement, les deux femmes les plus puissantes de leur monde, incapable de faire le premier pas ? Quel comble.

D’ailleurs, vous aviez beau être de grandes supers-héroïnes, aucune de vous deux n’avait de vision nocturne, c’était assez drôle. « Ah, ouais, il nous faudrait de quoi voir pour ce coup là… » Encore une idée de Maria ? Car voilà que pendant que Kara cherchait son téléphone, elle te percutait et se retrouvait contre toi. « Ah, mince.. ! » Ton cœur ratait un rebond mais tu ne reculais pas. Enfin, tu prenais ton courage à deux mains et tu osais garder ce contact. La lumière de son téléphone te permettait de mieux la voir, son visage légèrement rougi, ses yeux bleus surtout qui avaient le don de te faire sourire, ce regard chez elle, à la fois fort et naïf, courageux et adorable avec également, au fond, cette peine. Cette peine d’être loin de ceux qui l’aimaient, mais que tu arrivais à apaiser comme tu le pouvais. Grâce à toi, elle a retrouvé le sourire, elle a appris à trouver les bons côtés de ce monde loin du sien, et toi, tu as appris davantage à faire ressortir ton humanité, toi qui a été reformatée comme une alien soldat durant des années. Apprendre à apprécier les petits plaisirs de la vie ; manger devant la télé, flâner au lit, rire, apprécier un beau paysage, et puis surtout, aimer.

Alors, tu souriais, là, face à elle. « Tu sais, je me pose une question. » Tu déposais ta main sur sa taille. « Je crois que Maria nous a tendu un piège, non.. ? » Tu regardais un instant au-dessus de toi pour te décider à te lancer, puis tes yeux revenaient vers elle, après que tu ai lâché un petit soupir avant de sourire. « Ecoute, je… Je suis pas la plus douée pour parler émotions, mais je pense que ça fait un moment que j’aurais dû le faire, avec toi. Et comme… Ton temps est compté, d’une certaine manière, je me dis qu’il serait temps d’en profiter pour de vrai, avant… Qu’il ne soit trop tard. » Tu soufflais un bon coup, tu roulais des yeux. Tu étais maladroite, tu ne savais pas réellement comment faire, alors tu le disais, tout simplement : « Tu me plais. Je… Ouais. Mais je sais pas trop comment ça marche, je… J’ai déjà pris du temps pour le réaliser, parce que… Je sais pas. Tu sais, ça me fait cet effet. Ca me fait du mal et du bien en même temps, quand tu es là. Comme un bon combat, et j’ai jamais envie que ça se termine. Et je pense que c’est ça, quand quelqu’un nous plait, non.. ? Enfin, Maria me l’a confirmé du coup. » Tu rougissais, réalisant que tu venais de lui dire que tu te confiais à Maria à ce sujet, que tout ça t’avais réellement tracassé au point que tu avais eu besoin d’en parler à quelqu’un. Cette amie que Kara venait de rencontrer il y a quelques minutes. « C’est assez drôle… Que ce soit moi, l’humaine, qui ne connaît rien à tout ça. Et je m’excuse, d’avoir pris autant de temps. » Tu te disais que tu en avais fait peut-être un peu trop, mais il faut dire que tu avais totalement perdu les pédales, et tu étais totalement perdue. Tu voulais l’embrasser, bien sûr que tu le voulais, tu en mourrais d’envie. Mais tu avais peur de le faire comme ça sans rien dire, d’un coup, parce que Kara, si sensible, pourrait mal le prendre si tout ça n’était pas réciproque. Peut-être qu’elle t’en voudrait, ou que tu lui ferais du mal en faisant ça. Tu ne voulais pas de tout ça. Alors oui, le mieux, pour le coup, est plutôt de trop parler, histoire d’enfin ouvrir cette porte, et voir ce qu’elle en contient. Si elle entrera, ou la refermera.


@Boutchou
Revenir en haut Aller en bas
 
Boutchou
Boutchou
Féminin MESSAGES : 385
INSCRIPTION : 02/04/2017
ÂGE : 35
RÉGION : Charleroi
CRÉDITS : Ava : Cherry❤️walkeR

UNIVERS FÉTICHE : Fantastique & Dérivé & Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t879-le-forum-de-mes-reves-en https://www.letempsdunrp.com/t2554-mes-envies-nos-jeux https://www.letempsdunrp.com/t898-mon-terrain-de-jeu https://www.letempsdunrp.com/t899-me-and-myself
cat

two souls on fire + boutchou Empty

190314012819354021.png
Kara Danvers
J'ai 24 ans et je vis à Los Angeles, Terre 8. Dans la vie, je suis journaliste et Supergirl et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et amoureuse et je le vis plutôt bien.

Je m'appelle Kara Zor-El, je viens de Krypton. Je suis une réfugiée sur cette planète, j'ai été envoyé sur Terre pour protéger mon cousin mais ma capsule fut déviée de sa trajectoire et le temps que j'arrive, mon cousin avait déjà grandi et était devenu Superman. J'ai caché qui j'étais vraiment jusqu'au jour où un accident m'obligea à révéler au monde entier qui j'étais. Pour la plupart des gens je suis reporter chez CatCo WorldWide Media, mais en secret je travaille avec ma sœur adoptive pour le D.E.O. afin de protéger cette planète que je considère comme ma maison contre tous ceux qui voudraient lui nuire. Je suis Supergirl.
Sauf que depuis quelques mois, j'ai été envoyée sur Terre 8 parce que, injustement, j'ai été accusée d'avoir tué Atom. Pour régler le problème et que je ne sois pas blessée, ma sœur Alex et Flash ont décidé de m'envoyer dans une autre dimension pour me cacher. Ici, je ne suis plus Supergirl, je joue profil bas et j'ai été recueillie par une femme qui porte le même nom que moi, Danvers. Après six mois, je recommence à vivre un peu, j'ai repris un job de journaliste, en attendant de retourner auprès de mes proches... Mais, j'aurais bien du mal à quitter cette nouvelle famille et surtout, Carol...
Pouvoirs : Super force, super vitesse, super ouïe, super souffle, vol, plusieurs différentes visions, invulnérabilité, vision laser

two souls on fire + boutchou 190314012826947931


Melissa Benoist :copyright:️ TAG

Et nous voilà, toutes les deux dans le noir, si près l’une de l’autre que je peux sentir le souffle de mon amie sur ma peau. Je ferme les yeux un instant, je profite de cette proximité que j’aimerais tant avoir à ses côtés. Ma main se pose instinctivement sur la joue de mon amie et je ne me pose plus la question de savoir comment allait-elle réagir... Je repose ma main pour chercher mon téléphone et le trouve difficilement. Quand je relève la tête, Carol est toujours proche de moi et me regarde dans les yeux. Son regard est intense et franchement, je rougis de la voir de la sorte. Je ne sais plus quoi penser, ni quoi faire, je ne sais pas ce qui pourrait se passer. Mais, c’est elle qui fait le premier pas, enfin ce que je considère comme un premier pas. Elle me sourit et instinctivement, je lui souris à mon tour, elle me dépose une main sur ma taille et je me sens tressaillir. Était-ce possible que mon amie ressente la même chose que moi ? Elle me parle de Maria qui nous aurait tendu un piège mais je n’entends pratiquement plus de ce qu’elle me dit, je suis troublée par les révélations qu’elle me balance.

« Maria ? Pourquoi elle ferait... ? »

Je comprends alors ce qu’elle veut me dire, surtout qu’elle continue à parler. Elle me regarde à nouveau dans les yeux et me parle de ses émotions, qu’elle n’est pas douée avec tout cela, qu’elle veut en profiter tant que je suis encore ici. Mon corps attend impatiemment le reste, je sens mon ventre se tordre tandis qu’elle continue à parler seule, je suis incapable de répondre, j’attends la suite. Et là, la bombe tombe : je lui plais... Je suis abasourdie, moi qui avais peur de sa réaction si je lui disais ce que je ressentais pour elle... Et voilà que Carol aussi ressent la même chose pour moi, mon sourire s’élargit encore un peu plus, mes mains sont moites mais elles se referment sur les hanches de mon amie. Elle rougit alors qu’elle s’enfonce, elle continue à parler sans s’arrêter et je ressens son stress. Je la comprends aussi, j’aurais été aussi stressée à sa place, tant et si bien que je n’ai pas eu le courage dont elle fait preuve en ce moment, celui de se lancer et de déclarer ce qu’elle avait sur le coeur. Je suis d’autant plus touchée qu’elle en a discuté avec sa meilleure amie, ce qui me fait penser qu’elle ne joue pas avec moi, qu’elle ne se moque pas de moi. Je rigole un peu quand elle me dit qu’elle s’excusait d’avoir pris autant de temps pour me dire tout cela. Je veux la rassurer, lui prouver qu’elle a bien fait de se lancer alors, je penche la tête sur le côté, je déplace ma main droite sur sa joue droite et j’approche mon visage. Quand nos lèvres se rencontrent, je sens mon coeur manquer un battement et je vois des étincelles tout autour de moi. Ce baiser est bien mieux que ce que j’avais imaginé dans mes rêves les plus fous. Ce baiser est ma façon de lui faire comprendre que je ressens la même chose qu’elle, que je suis de plus en plus attirée par elle et par ce qu’elle était. Au bout de quelques secondes, je me dérobe de notre étreinte et je lui glisse dans l’oreille :

« En tout cas, tu es bien plus courageuse que moi et tu fais ça très bien ! Encore une fois, tu le fais mieux que moi ! J’aurais jamais eu le courage de te dire tout ça mais ça fait un bout de temps que je ressens quelque chose pour toi, Carol ! »

Puis, je me sens d’humeur plus sensuelle, j’ai un côté très boy-scout qui n’ose pas être une femme fatale, j’ai un côté très fleur bleue qui exclut souvent la sensualité, ce n’est pas dans mon caractère de timide maladive. Pourtant, avec Carol, dans ce noir libérateur, je me sens l’envie d’aller plus loin et d’être plus femme. Je l’embrasse dans le cou, comme une pulsion qui me pousse à le faire, je remonte vers ses lèvres et à nouveau, je l’embrasse tendrement...


@sandankhr Désolée pour l’attente depuis notre mp, je pensais que c’était à toi de répondre hide


Mes recherches :
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


two souls on fire + boutchou Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
two souls on fire + boutchou
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Fire Girls [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers science-fiction :: Superheroes-
Sauter vers: