Le Deal du moment : -27%
Ecouteurs Apple AirPods (2e génération) ...
Voir le deal
130.92 €
Le Deal du moment : -17%
Game & Watch Super Mario Bros System en ...
Voir le deal
49.99 €

Partagez
 
 
 

 Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 15, 16, 17
 
Poupourino
Poupourino
Masculin MESSAGES : 792
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 24
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Narnia

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 17 Empty

2h1SJ5FZ_o.png
Noah
J'ai 36 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis pompier et je m'en sors très bien.

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 17 Original

#687ac0
Jesse Spencer
Lowie avait raison sur certains points et ça me faisait un peu mal de me l'admettre, mais il est vrai que de l'avertir d'avance de la situation aurait pu aider à éviter que cela ne dégénère. Lui dire dès le départ, avant même le party, que mon père était du genre homophobe sévère et qu'il valait mieux ne pas faire exprès devant lui, aurait sans doute aidé. Lowie aurait au moins compris mes raisons, plutôt que de subir le rejet en live sans préparation. Il avait raison ... et je soupirai un peu, baissant les yeux dans une façon un peu coupable de reconnaître mon tort, hochant un peu la tête pour approuver ses dires. « You're right, I should've told you, Im sorry ... It slipped my mind and Im an idiot »

Je le voyais dans ses yeux, que je l'avais blessé. Je pouvais lire sur son visage que malgré que j'essayais maintenant de recoller les pots cassés, la petite fissure restait visible et qu'il y avait de l'inquiétude, de la peur en lui, une crainte que tout se brise pour de bon, peut-être. J'aurais voulu le serrer dans mes bras et lui dire que tout irait bien, mais en réalité, je n'en avais aucune idée. Lui non plus, ne semblait pas prêt à me confirmer que oui, sa réponse un peu vague me faisant un petit pincement au coeur. Nous devions être okay, ça ne pouvait pas être autrement ... un simple petit accrochage dans des semaines de rêve que nous venions de passer depuis son arrivée à la caserne, il n'y avait pas de quoi nous briser complètement ... non ?

« Yeah ... We should ... »
Il fallait y retourner pour ne pas attirer inutilement l'attention, que les gens se mettent à penser qu'il y avait eu un accrochage, une dispute, un quoi que ce soit. C'était mieux quand les gens ne posaient pas de questions et que tout avait l'air de bien aller. Ainsi, ils ne se mêlaient pas de ce qui ne les regardait pas. « Do you want a beer ? » Parce que je ne comptais quand même pas le laisser de côté et jouer à l'imbécile, on pouvait être en proximité sans passer pour un petit couple non plus. Si ma mère nous avait jeté un petit coup d'oeil, qui semblait presque nous demander silencieusement si tout allait bien, je fis mine de rien et lui offrit un petit hochement de tête.

Le reste de la journée se déroula sans nouveaux accrochages, mes cousines revenant éventuellement tourner autour de nous pour se présenter plus convenablement mais en n'osant pas cette fois faire usage de charme, ayant compris un peu plus tôt par mes dires et mon attitude qu'il y avait surement quelque chose entre Lowie et moi, dans laquelle elles ne voulaient clairement pas l'immiscer. Au final, la bouffe était bonne, du barbecue c'était toujours gagnant, les bières s'enchaînaient et on passait somme toute un bon moment. On termina le tout par un petit feu lorsque la nuit tomba tranquillement, puis ce fut le temps pour tout le monde de partir. Après les classiques aurevoirs faits à la parenté, je me mis à la recherche de mes clés pour réaliser que ma mère les avait en mains. « Stay for the night, boys. It's late, it's dark and you've been drinking ... Your old bedroom is still intact, Noah, you boys can sleep there »

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 835
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 27
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly https://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Narnia

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 17 Empty

ZYjadTx.png
Lowie
J'ai 34 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis pompier et je m'en sors bien.

tenor.gif


Taylor Kinney
Les volcans s’étaient apaisés, peut-être bien un peu chaud encore. La conversation avait trouvé une fin qui était plus douce mais pas complètement réglée. L’envie n’y était pas je crois bien, d’un côté comme de l’autre d’entamer une profonde conversation. Ce n’était pas l’endroit de toute, pas en plein milieu d’un souper familiale. Des non-dits qui allaient peut-être bien un jour ressortir qui sait. En espérant qu’ils ne deviennent pas un poison dans notre relation. Ça irait mieux, éventuellement, au moins ce soir, après un verre ou deux. Il fallait voir positif ici.

Nous étions à une fête, après tout, et avions pris la sage décision d’y retourner sans faire plus d’histoire. De quoi effectivement finir par attirer l’attention. Car notre départ avait dû le faire aussi de base, chez les cousines. On sait tous que la trainée de poudre est n’est pas à l’abris des petites fêtes de famille. Il était plus sage d’y retourner avant que ce ne soit réellement le cas. Pas dans le même mood qu’au départ mais, fallait me laisser le temps de digérer ma déception, voilà tout. « Yeah sure. » Une pour commencer, une pour me concentrer sur autre chose, pour me sortir de ma tête un peu trop occupée. Une puis une autre, on le sait bien. Un peu trop peut-être bien, sans que je ne le réalise vraiment. J’avais abandonné le projet des cousines comme elles s’emblaient l’avoir fait avec moi perdant mon regard ailleurs et mes oreilles aussi. Distraitement dans tous les cas, ne prenant pas la peine de faire attention à la première impression, à la nervosité de l’investissement pour plaire à la famille. D’un côté c’était peut-être bien d’avoir ce stress en moins, car j’étais des plus naturels, à me retenir simplement sur une chose : Noah. Je devais me filtrer de temps en temps, surtout lorsqu’on nous demandait comment on s’était connu. Fallait éviter de parler du fait que ça avait trop, cliqué. Dans le genre qu’on avait couché ensemble après s’être connu pendant quoi, deux ou trois heures maximums? Au bout du compte, malgré la bière le filtre à ce niveau allait très bien.

Au bout du compte nous avions passé une excellente soirée, plus loin que la nourriture et boisson comprises. Il y avait des spécimens sympathiques dans la famille, il faut dire. Entre ça et le fait que j’avais pu remarquer des cousins qui n’avaient rien de bien moches, pour rester dans la poésie. Des beaux spécimens, comme quoi y’avait pas de doute que Noah n’avait pas été adopté. Voilà c’est dit. Je l’avais peut-être dit verbalement à un moment ou un autre dans la soirée, accidentellement, à cause de bières en trop dans le nez mais, ça passait comme du beurre. Comme un ami qui s’avait jouer dans le monde de la bromance sans entrer dans le charme, sachant admirer les jolis traits. La fameuse soirée qui tirait doucement à sa fin, les gens quittant tranquillement mais surement, que je réalisais que si Noah m’avait désigné comme conducteur : on était dans la merde. Je pouvais encore mettre un pied devant l’autre, mais, c’était avec de la concentration. Fallait boire debout. Petit détail qu’on oubliait parfois. Un peu étourdis lorsque je m’étais relevé d’ailleurs, j’avais fini par rejoindre tranquillement Noah, sans presse. Pour au final coller mon front contre son dos à écouter distraitement ce que la maman pouvait bien dire. Une invitation, qui avait accroché un sourire à mon visage. « Who is on your wall? Pamela Anderson? Or Mario and Luigi? This is so exciting. » Petit rire con bonjour. « Thank you for your offer m’am. I can’t drive that I know. Sorry about that. » Y’en a qui mangeait leurs émotions, moi je les buvais bon. « I’ll take the couch after you show me your bedroom. Would be a little bit too gay otherwise. » Un nouveau petit rire peut-être bien plus faux que les autres, un brin amère. Mais je n’étais pas 100% présent et apte à me contrôler là-dessus malheureusement.


Revenir en haut Aller en bas
 
Poupourino
Poupourino
Masculin MESSAGES : 792
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 24
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Narnia

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 17 Empty

2h1SJ5FZ_o.png
Noah
J'ai 36 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis pompier et je m'en sors très bien.

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 17 Original

#687ac0
Jesse Spencer
C'est bien parce que mon père n'était nulle part en vue, probablement comme d'habitude trop saoul pour vivre et passed out quelque part, que je ne faisais pas de cas de la proximité entre Lowie et moi alors qu'il avait son front dans mon dos. Je me tournai même gentiment pour passer un bras autour de sa taille et le soutenir, lui permettant de s'appuyer un peu plus sur moi. Je crois qu'il en avait peut-être eu un peu plus que moi ... ou pas. Difficile de dire, je sentais bien que j'avais abusé et que je ne marchais pas plus droit que lui au final. Ma mère avait fait la bonne chose en nous empêchant de quitter. « No Pamela Anderson. I think it was John Travolta .... I mean come on, Grease and all. Obviously I now regret, as he didn't age well at all ... You could be on my wall, handsome firefighter » terminant avec un petit sourire en coin, pressant doucement sa nuque dans un petit geste affectueux qui allait au-delà de l'amitié lorsque l'on s'attardait à la tendresse, au regard que je lui faisais en même temps. Rien qui n'échappait à ma mère.

Et hors de question que Lowie dorme sur le divan, ma mère et moi étions tous les deux catégoriques là-dessus. « Don't be ridiculous. I'll go grab another pillow » et je les laissai gentiment là pour rentrer dans la maison et aller fouiller dans nos armoires quelque part. Je comptais partager le lit avec lui, j'avais eu beau doucement freiner ses ardeurs un peu plus tôt, mais je ne tenais tout de même pas à l'envoyer au divan comme s'il n'était qu'un ami ... il était plus que cela, nous le savions tous les deux, que je veuille me l'admettre ou non, que je mette des mots là-dessus ou non. Pendant mon absence, ma mère s'était assurée de faire comprendre à Lowie qu'il n'y avait aucun mal à ce que ça fasse gay et qu'elle n'en avait honnêtement rien à foutre. Elle y était allée d'un simple petit « There's no such thing as too gay » qui voulait tout dire, autant dire qu'elle était contente que son fils se trouve quelqu'un de bien pour une fois et s'ouvre à des sentiments qu'il s'était toujours refusés ... ah, pauvre petite maman, si seulement elle savait à quel point rien n'était clair au final, et que son petit Noah était encore si coincé ...

Je retournai vers eux bien rapidement avec un oreiller de surplus pour Lowie, souriant tout simplement en enlaçant ses épaules d'un bras, déposant un petit baiser adorable sur sa tempe. « Come on, I'll show you ... 'Night mom » Je l'entrainai gentiment vers ma chambre, le guidant de mon bras toujours autour de lui, cette fois descendu pour soutenir sa taille. Ma chambre était encore telle qu'elle l'était lorsque j'avais quitté le nid familial, avec en effet le beau poster de John Travolta au mur et des décorations aux couleurs de superhéros. Sans oublier le fameux lit qui, ma foi, n'était pas bien grand. Un lit simple en réalité, et il faudrait bien s'y coller pour ne pas risquer de rencontrer le plancher pendant la nuit. « Uh, yeah ... It's sort of small, but I think we'll fit, you're not too fat » et je lui pincai bien gentiment la bedaine, sachant pertinemment qu'il n'y avait rien de bien gras là. Je commençai tranquillement à nous installer, plaçant les deux oreillers côte à côte pour que l'on ait plus de place pour nos têtes et sortant une doudou supplémentaire au cas où l'on aurait froid. Quoi que collés comme on le serait, j'en doutais un peu.

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 835
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 27
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly https://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Narnia

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 17 Empty

ZYjadTx.png
Lowie
J'ai 34 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis pompier et je m'en sors bien.

tenor.gif


Taylor Kinney
Un peu trop alcoolisé pour remarquer mes propres faits et gestes sur le coup, si peu guidé par la raison et la réflexion. J’avais le focus sur Noah et rien d’autre, sur ma tête qui tournait aussi et sur ce fait qu’il serait préférable que je ne termine pas derrière un volant. Comment ne pas avoir le focus ailleurs après tout, avec ses petites attentions et son toucher. C’étai définitivement une bonne idée de rester ici. D’autant plus que j’aurais l’honneur de voir la chambre de monsieur ici présent, chose que je doutais fort bien être un parmi plusieurs. D’autant plus parmi ses collègues. Ma curiosité était un peu trop piquée et je ne fus pas si déçu que cela d’apprendre que ce n’était pas Pamela Anderson sur son mur. Il m’avait bien fait rire, en prime de cette petite fleur à mon égard. « Oh John Travolta? You’re right he didn’t age well but hey you can’t stay sexy for ever right? I mean I guess. I don’t really know. » Et comble de bonheur pour moi er surtout Noah, j’avais plus vraiment de filtre. « For the rest, ça peut s’arranger facilement en plus. » Ouais un peu trop facilement d’ailleurs. Compte tenu qu’on habitait désormais sous le même toit. Et dans le même lit aussi. Sans vraiment encore avoir de définition claire à notre relation non. Du moins de mon côté c’était très clair ce que je voulais, mais de l’autre, je n’en n’avais pas encore vraiment la moindre idée. Après notre discussion ce ne l’était pas vraiment, après tout. La raison même pour laquelle le divan me semblait plus approprié, sur le coup, avant que et la mère, et le fils ne me disent le contraire. J’étais effectivement un brin perdu au départ de Noah, ne comprenant plus trop dans quel rôle je devais me mettre. Sa mère du moins, ne semblait pas avoir besoin de détournement de vérité ou quoi que ce soit. J’avoue ne pas avoir assez de facultés pour lire correctement le sens derrière ses paroles, me contentant de répondre simplement : « Depends for who. » Chose qui était bien vrai, après tout. Malheureusement. Et je ne parlais pas ici que du papa hein. Mais tout ça restait bien entre mes deux oreilles, n’ayant pas vraiment plus de temps avant que Noah ne refasse son apparition. Lui et sa petite surprise qui avait eu le don de me créer une réaction avec tes yeux un peu gros oui. Sur le coup, je ne m’y étais pas attendu à ce petit bisou. « Oh..Huh…Yes… Sure. ‘Night mam’ »

Encore là avec ses petites attentions, qui me nourrissait un peu sans même le réaliser. À croire qu’il avait changé d’idée ou un truc du genre, subitement. Ou était-ce les bienfaits de l’alcool? Aucune idée, mais j’allais les prendre peu importe la source. Ça ne fut pas très long avant que je ne découvre enfin cette fameuse chambre avec un lit bien trop petit pour deux hommes qui auraient voulu le partager sous le thème de la bromance. « We’re lucky the poster didn’t age. Imagine the little jumpscare. » Oui j’étais con, que voulez-vous, mais ça me faisait quand même doucement rigoler cette scène dans ma tête. « I like your room, it’s cute. » Une vraie chambre de petit garçon quoi. J’aurais été surpris du contraire cela dit. Un autre petit rire venait de m’échapper à sa remarque, ne me gênant pas pour lui prendre doucement une fesse. « But this part is a little fat tho. » Une blague, évidente. Parce qu’il n’y avait pas beaucoup de gras sur nos corps, vu notre boulot, soyons bien honnête. Il nous installait que moi je me préparais tranquillement pour la nuit. Assez rapidement pour avoir terminé avant lui sans le moindre doute, me gardant la petite gêne du sous-vêtement au cas où le reste ne soit pas approprié. Allez hop, me voilà me glissant sans gêne dans son lit, lui faisant littéralement une petite place n’ayant même pas besoin de faire le moindre effort pour le coller, si c’est pas génial. « Are you really sure about this? I mean your father is still around. » J’imagine qu’il serait désastreux qu’il en fasse irruption le lendemain matin ici ou qui sait quoi d’autre.
Revenir en haut Aller en bas
 
Poupourino
Poupourino
Masculin MESSAGES : 792
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 24
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Narnia

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 17 Empty

2h1SJ5FZ_o.png
Noah
J'ai 36 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis pompier et je m'en sors très bien.

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 17 Original

#687ac0
Jesse Spencer
Si Lowie avait semblé un peu perturbé de mes soudaines manifestations de ce qui était bien plus que de l'affection, je n'avais rien remarqué. Aveuglé par l'alcool qui engourdissait doucement, possiblement. Qui me poussait à gentiment en faire un peu plus, la gêne envolée, la crainte apaisée. Mais ma maman avait tout remarqué, elle qui souriait doucement devant la scène, celle qui savait bien que mon coeur avait enfin trouvé la moitié qui lui manquait, qu'il veuille se l'avouer ou non. Elle ne m'avait jamais vu ramener personne, pas comme ça surtout, pas de cette façon. Elle ne m'avait jamais vu ainsi avec qui que ce soit. Elle savait désormais des choses que même moi j'ignorais, l'ampleur du lien qui pouvait bien exister entre Lowie et moi, faute d'être aveuglé par mes incertitudes et par ma peur des représailles, du jugement. Ce que je croyais être une petite amourette de passage s'avérait être bien plus grand, je n'avais aucune idée, ni du côté de Lowie, ni du mien. Mais la mama savait, et c'est avec son petit sourire énigmatique qu'elle nous souhaita bonne nuit.

Lowie pu découvrir ma chambre, qui n'avait pas changé d'un poil, la chambre de mon enfance qui rappelait des souvenirs. Ce lit que nous allions partager, dans lequel j'avais dormi de si nombreuses années. Fait autre chose aussi, mais bien tout seul, à cet âge. J'eus un simple sourire au commentaire, haussant les épaules car au final elle n'avait pas grand chose de spécial, des classiques que bien des petits garçons avaient aimé et eu dans leur chambre aussi, des trucs de super-héros ou ce genre de choses. Pas de surprises ici. « Thanks, I suppose. Its pretty classic ». Puis le geste suivant de m'empoigner une fesse, ça aussi c'était bien classique, mais dans mon état alcoolisé, ça m'avait bien fait rire. Je l'avais pouetté en retour, pour équilibrer les choses, puis parce qu'il n'était pas désagréable à tâter, son postérieur.

On termina ainsi entassés dans mon lit, sans avoir aucun effort à faire pour être bien collés l'un contre l'autre. En sous-vêtements pour un peu de décence, bien que j'aie pris la peine de verrouiller la porte avant d'aller rejoindre Lowie sous les draps. La pire chose qui pourrait arriver serait bien que mon père rentre sans prévenir et nous le savions tous les deux parfaitement. « Don't worry about it ... He usually drinks so much during these events he's passed out until the afternoon, we should be fine to escape before he comes back to life. He won't know anything » et ce ne serait certainement pas ma mère qui lui dirait. Nous pouvions dormir sur nos deux oreilles. J'aurais bien voulu ne pas rester sage, mais une partie de moi craignait tout de même la proximité de mes parents et l'autre partie était un peu trop assommée par l'alcool, Lowie eut donc un répit de mes hormones d'adolescent alors que je me contentais de l'enlacer et le serrer comme une peluche, logeant ma tête au creux de son cou pour un peu de sommeil bien mérité.

Ce furent quelques coups contre la porte qui me tirèrent de mon sommeil paisible, me faisant un peu froncer les sourcils alors que me redressais un peu, momentanément confus quand à l'endroit où je me trouvais. Il me fallu bien plusieurs secondes pour me souvenir que nous étions dans mon ancienne chambre chez mes parents, et pour réaliser que les coups devaient être ma mère qui nous invitait à aller déjeuner. Je répondis d'un simple « Yeah » un peu pâteux, un peu endormi, prenant quelques instants de plus pour réellement retrouver mes esprits et secouer un peu Lowie pour le tirer à son tour du sommeil. « Breakfast, babe ... Knowing my mom, she probably made cinnamon rolls and we can't miss that »

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 835
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 27
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly https://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Narnia

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 17 Empty

ZYjadTx.png
Lowie
J'ai 34 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis pompier et je m'en sors bien.

tenor.gif


Taylor Kinney
J’étais sans le moindre doute rassuré, tout comme lui d’ailleurs. Je veux dire, si lui n’avait pas la moindre once de stress, alors nous étions safe sans le moindre doute. On aurait même le temps de disparaître avant qu’il ne soit conscient de nos présences. C’était une bonne chose, cela dit, à éviter peut-être bien une autre forme de crise de : je suis blessé. Je préférais largement ne pas le voir non plus, juste au cas. Surtout que là, maintenant, j’étais un peu trop plein d’amour. Là, maintenant, je n’avais pas encore sommeil alors que Noah avait trouvé son repos au creux de mes bras. Ô je rêvais, sans le moindre doute, mais les yeux bien ouverts. Je me perdais dans ma tête, dans mon monde à moi, dans mes illusions du jour où j’aurais le droit de lui prendre la main et de l’embrasser devant tout le monde. Un rêve que je devais avoir depuis longtemps, mais dont le protagoniste avait changé. Cette fois c’était bel et bien Noah. Celui qui devait dormir profondément, dont le souffle le traduisait plus que bien, et celui à qui j’avais doucement murmuré « I love you… » parce que j’arrivais plus à me retenir. Je savais qu’il n’avait rien entendu, je savais qu’il ne me reviendrait jamais là-dessus mais, ça m’avait fait du bien de lui dire, tout simplement. Ces petits mots qui aillaient se perdre dans ses rêves, alors que suite à ce petit aveu sans retour, j’avais enfin débuté les miens.

Que j’allais sans le moindre doute oublier à mon réveil qui pour une fois, étais épuisé pour une autre raison qu’hormonales. J’avais eu la paix hier soir, et je trouvais ça merveilleux. J’allais la prendre cette petite gueule de bois avec joie car je crois bien que depuis que je connaissais Noah, c’était bien la première avec laquelle j’avais bien plus d’énergie. L’épuisement n’était pas total, pour une fois. Malgré que j’aurais perdu connaissance comme le papa jusqu’en après midi sans doute. Je dormirais dans la voiture pour le retour à la maison tiens. C’était un bon compromis. Au moins le réveil était loin d’être brutal, mais plutôt doux avec même un surnom affectueux. Babe ? Je croyais avoir un peu rêvé oui, perdu dans les vapes du sommeil encore pour le souligner. « Oh did she ? I gotta taste that yeah. » Je m’étais quand même permis de lui voler un petit bisous avant de prendre la peine de me rhabiller pour être plus présentable. « I’ll need a shower when we go home. » I smell like whisky. Au moins ce n’étais pas si désastreux que cela. On allait tous survivre le temps de déjeuner pour ensuite quitter les lieux pour aller à la maison. Home. Our home. Cette simple pensée qui me faisait un peu sourire comme un idiot alors que je suivais Noah à la cuisine. De quoi donner davantage de faits à la maman, qui devait si bien lire tout ce que je pouvais ressentir pour son fils à ce moment-là. « Mornin’ mam’!  Thank you again for your hospitality. And for the rest too of course. » Elle n’était pas obligée de nous nourrir en plus de tout le reste. « Can I at least help you with anything? » Je devais bien gagner des points auprès de ma peut-être, belle-maman. Je dis peut-être mais on savait tous que dans ma tête elle l’était déjà hein. Un jour je ferais une tarte avec elle. Un jour. Je ne sais pas. Je rêvais trop sans le moindre doute oui.
Revenir en haut Aller en bas
 
Poupourino
Poupourino
Masculin MESSAGES : 792
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 24
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Narnia

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 17 Empty

2h1SJ5FZ_o.png
Noah
J'ai 36 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis pompier et je m'en sors très bien.

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 17 Original

#687ac0
Jesse Spencer
Mon sommeil bien lourd et paisible, dans toute mon inconscience de ce que Lowie pouvait vivre et des mots qu'il pouvait prononcer à mon intention. J'étais bien dans ce monde des rêves et de l'insouciance, où mes petites inquiétudes et mes craintes cessaient d'exister, où la chaleur de Lowie pouvait me réconforter et me bercer sans que mon cerveau ne roule à toute allure à se poser mille et une questions.

Je fus le premier réveillé, mais m'y pris doucement pour ramener Lowie avec moi dans le monde du réel et ce fut bien en douceur que l'on échangea un bisou avant de s'habiller pour descendre à la cuisine. Son petit commentaire me tira un rire, j'étais tout à fait d'accord sur ce point. On sentait tous les deux comme le vieux fond de bouteille, heureusement sans les petites effluves de bar qui auraient pu empirer la chose, l'un des avantages de boire à la maison. Ce serait la douche à deux sans aucun doute, une fois rentré. Pour l'instant le déjeuner, et ma mère ne serait certainement pas celle qui ferait un cas de notre odeur ou de nos vêtements de la vieille remis. Elle était tout sourire en nous accueillant à la cuisine, répondant à ma brève petite accolade d'un bras et mon baiser sur sa tête par un baiser contre ma joue, offrant la même petite attention à Lowie. « Morning boys ! »

Elle sourit à me voir aller directement vers le café, nous en servir chacun une tasse à Lowie et moi. Je la lui tendis sans plus attendre, ce liquide qui aiderait un peu à notre survie alors que ma mère jetait un oeil sur ses brioches au four. « No need to, you boys go sit at the table, breakfast will be ready in a minute. Its a pleasure to have you both here, you're welcomed anytime »

Je glissai doucement mes doigts contre la taille de Lowie, poursuivant mon geste doux jusque dans le bas de son dos pour doucement le guider vers la table et le suivre. Sans faire exprès de m'asseoir loin, je me tirai une chaise bien près de lui afin de partager un peu d'espace le temps d'être servis. Ma mère rayonnait, d'accord. Je ne pouvais lire ses pensées, ni celles de Lowie, mais il est évident que les deux étaient rendus à la même place dans leurs rêves, bien que je n'en sache rien. Elle vint rapidement nous servir des brioches à la cannelle bien moelleuses faites maison et je retrouvai instantanément tout mon appétit, ne me faisant pas prier pour une première bouchée. C'était délicieux et cela faisait si longtemps que je n'en avais pas mangé. « Thanks mom, you're the best »

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 835
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 27
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly https://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Narnia

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 17 Empty

ZYjadTx.png
Lowie
J'ai 34 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis pompier et je m'en sors bien.

tenor.gif


Taylor Kinney
C’était un petit moment de bonheur, qui malgré la fatigue et mon lendemain de veille, ne m’empêchait pas d’avoir ce petit sourire heureux, en coin. Un petit bonheur qui me faisait déjà rêver, auquel je me permettais d’espérer y avoir droit un autre jour, une autre fois. Je sais bien que je ne devais pas trop me faire d’histoire dans ma tête mais j’avais de plus en plus de mal à ne pas le faire. On me gavait d’indices, d’espoir, et j’appréciais déjà la maman de Noah. Tout ça parce qu’elle était douce et attentionné avec moi, avec nous. Une forte impression qu’elle savait que je n’étais pas juste un collègue. Parce que les mamans n’avaient pas besoin d’avoir une baguette magique et d’école de la sorcellerie pour savoir aisément ce genre de chose. Donc oui voilà, j’avais sans le moindre doute une tête un peu fatiguée, mais un sourire un peu con amoureux qui avait du mal à le cacher. Des petites attentions toutes simples, ça pouvait avoir ce genre d’effet. Que ce soit le café, les brioches, les petits gestes doux de Noah. Un beau mélange de tout ça.

Surtout les brioches en fait. Fraîchement sortie du four. En plus. Mon dieu un petit rêve, un petit paradis buccal. « Don’t tell my mom but I agree. It’s so delicious. You’ll have to show me one day how you do them. » Ben oui je me permettais déjà de lancer des plans futurs du gendre qui allait cuisiner des brioches avec belle maman. Je suis pas mécanicien mais j’ai l’doua. J’étais définitivement trop bien dans ma petite bulle, à regarder Noah et sa petite trace de crémage sur le rebord des lèvres, lui enlevant à l’aide de mon pouce sans plus réfléchir. « Piggy :3 » Ma seule petite pique, le seul petit… accrochage? Pour le restant de notre petit déjeuner. On ne resta pas vraiment plus longtemps, ayant réussi à échapper au père mais pas aux bisous de la mère avant de reprendre la route vers notre chez soi. À nous deux. Parce qu’on vivait ensemble, maintenant. On partageait le même lit en plus. J’étais bien silencieux pour le retour, perdu dans mon nuage, dans ma tête, à me retenir de lui dire les fameux trois petits mots. Pourquoi alors que tous les signes étaient là? Je ne sais pas. Je me doutais que je devais avoir peur de perdre tout ça, tout compte fait. Et j’avais compris aussi, qu’il n’y était pas encore prêt. Les présentations n’avaient pas été bien officielle après tout. Du temps. Je pouvais bien lui en donner pour que des mots viennent définir un peu plus notre relation. Du temps. J’allais lui en donner jusqu’au jour ou mes lèvres n’en pouvaient plus de retenir les mots, trop brûlants, qui devaient s’extirper.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 17 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 17 sur 17Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 15, 16, 17

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: