Le Deal du moment : -35%
Promo sur les baskets Nike Air Max 200 – ...
Voir le deal
81 €
anipassion.com

Partagez
 
 
 

 Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant
 
Poupourino
Poupourino
Masculin MESSAGES : 781
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 24
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 12 Empty


Noah
J'ai 36 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis pompier et je m'en sors très bien.

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 12 Original

#687ac0
Jesse Spencer
Lowie avait raison, Diego aurait adoré ces places et adoré venir au hockey, le match était aussi excellent. Heureusement que je n’avais pas changé d’idée pour l’inviter à la place, mais maintenant, il ne fallait pas qu’il sache à quel point c’était génial, sinon il serait jaloux pour l’éternité… il ne manquerait plus qu’il décide de faire la grève de la cuisine pour se venger, ce serait l’horreur, il cuisinait si bien.

J’étais bien content de ma soirée Lowie embarquait davantage avec moi et je n’aurais pas pu demander mieux. Même qu’à un certain moment, il embarqua presque un peu trop. J’avais couru après, dans mon petit élan de jalousie, dans mon envie de réclamer ce qui était mien après tout, cette demoiselle n’avait pas droit à ces lèvres que je m’étais appropriées devant tout le monde. Certes, toute cette partie-là était de ma faute, Lowie qui répondait bien au baiser, le petit échange qui créait cet engouement dans la foule, mais je croyais qu’on en arrêterait là. C’était déjà bien suffisant. Or, la caméra revient éventuellement vers nous et alors que l’on riait, amusés de la chose, je ne croyais tout de même pas que Lowie reviendrait à la charge pour une prise deux.

Or, il le fit. Avec une douceur dans ses doigts contre mon menton, m’offrant au départ quelque chose de plus doux et de plus lent, avant de quémander l’accès de sa langue et se voir offrir une réponse positive de ma part. Il me faisait tourner la tête, j’aurais dû y mettre fin mais j’entrouvais plutôt les lèvres, échappant presque un petit son dans le baiser alors que nos langues se mêlaient sensuellement, dansaient ensemble dans une démonstration qui devenait rapidement PG-13. Bien entendu je ne pensais pas à cela sur le moment, n’imaginais pas les parents gentiment cacher les yeux de leurs jeunes enfants parce que ça devenait un peu trop osé, ni les questions que ces pauvres parents se prendraient par la suite -Maman, pourquoi les deux monsieurs ils se lichaient la bouche?- parce qu’en réalité, ma tête était plutôt vide. Lorsque l’on se sépara enfin, j’eus un petit sourire et repoussai doucement son visage de moi avec une main sur sa joue, riant doucement à mon geste pas bien méchant du tout, plutôt taquin. « We better get a lot of pizza for that, old man » en référence à la blague qu’il avait faite à Diego un peu plus tôt aujourd’hui. Ses beaux cheveux de silver fox. Et de la pizza, on en eut. Une seule, mais elle n’était pas de petit format du tout, bien assez pour que l’on ait quelques pointes de surplus à distribuer gentiment aux autres partisans autour de nous. Une pour la blonde assise de l’autre côté de Lowie, même si grrrr.

Le match se termina sur une victoire, à mon plus grand enthousiasme. Ce fut long sortir de l’aréna, avec la foule qu’il y avait, et davantage encore à sortir du stationnemnt, mais on arriva finalement chez moi après ces petites péripéties. Il était rendu tard, ou tôt en réatité, un peu passé minuit mais nous avions déjà fait pire. J’offris à Lowie de prendre une douche s’il le voulait … puis rectifiai le tir en décidant que ce serait une douche à deux. Je n’avais pas vraiment demandé la permission, retirant mes vêtements pour tout simplement me joindre à lui sous l’eau.


Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 824
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 27
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly https://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 12 Empty


Lowie
J'ai 34 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis pompier et je m'en sors bien.




Taylor Kinney
Oupsie. J’avais peut-être bien oublié qu’il y avait des enfants ici. MAIS… En même temps, ce n’était pas moi qui en redemandais, mais bien la personne derrière la Kiss Cam. Je crois bien que la foule aussi, en quelque part qui n’en avait pas grand-chose à faire que l’on soit deux hommes ou pas, acclamant notre audace et s’amusant de ce petit moment. Surtout de la fin qui avait quand même quelque chose d’adorable en soit. Un rire, une main contre mon visage, taquin, en mode : allez, t’en a eu bien assez. Ça m’avait bien fait rire, en plus de ce qu’il venait de dire. Parce que nous avions bel et bien gagné, après tout. Il aurait beau, il n’y avait pas grand moyen de faire partir cette petite fierté dans mon sourire. « You know what to do next time you want free food. If you bring Diego, I don’t think he will be in. » Des plans pour manger des coups se sacoche de sa femme, qui sait. Cette image qui me faisait bien rire d’ailleurs. On avait eu une double victoire, en plus. Celle de l’estomac, et de notre équipe. L’euphorie totale, et honnêtement peu m’importait l’heure. C’était pareil que de boire une boisson énergisante avant d’aller se coucher, même si sortir de là fut relativement long. Mais ça faisait partit du lot, on n’était pas vraiment pressé après tout.

Notre chemin se termina chez Noah, qui fit presque une habitude, de ce petit sentiment familier. C’était loin d’être la première fois qu’on terminait la soirée chez l’un ou chez l’autre, assez que je commençais à me dire que l’on devrait songer à laisser deux ou trois morceaux de vêtements. On finirait bien par le faire accidentellement un jour ou l’autre, à force, si ça continuait comme ça. Merde, je me perdais encore dans ma tête, à aller trop loin, me ramenant de force les deux pieds sur terre lorsqu’il eu la gentillesse de m’offrir une douche. Amicale. Amicale parce que c’était bien, aussi, et parce que je cherchais peut-être bien à établir d’autres bases, qui viendrait amoindrir mes jalousies. C’était un peu vide, de connaître son corps à la quasi perfection et pas le reste de sa personne qui pourtant, m’intéressait tout autant sinon plus. Mais lui, Noah, avais décidé de ne pas m’aider ce soir. J’avais eu le temps de me glisser sous l’eau chaude et de profiter de ces jets… Avant d’entendre la porte de la douche glisser et de sentir une présence dans mon dos. « Tu fais exprès... » C’est tout ce que j’avais à dire, en riant plus qu’autre chose. Ce n’était pas un reproche, qu’une simple constatation. « Is this a ShowerCam? » J’étais joueur, faisant preuve de retenue pour l’instant avec mes petites blagues. « Or another Kiss Cam? » Ben quoi. Noah état un peu comme un sac de cocaïne et moi ce pauvre Junkie qui tentait de lui résister. « Or Clean Cam. I’ll wash your back. » Promis c’était ma dernière blague. J’avais réussi pour l’instant à ne rien faire de plus que de m’exécuter en douceur et en le collant bien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
 
Poupourino
Poupourino
Masculin MESSAGES : 781
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 24
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 12 Empty


Noah
J'ai 36 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis pompier et je m'en sors très bien.

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 12 Original

#687ac0
Jesse Spencer
Là, sous la douche avec Lowie, je réalisais qu’il n’y avait personne d’autre avec qui j’aurais voulu passer la soirée. Pas même Diego et les coups de sacoche de sa femme, même si en réalité l’homme était un ami et sa femme était la bonté incarnée, à parfois nous amener des petits plats qu’elle avait cuisiné. Elle se méritait chaque fois un beau bisou sur la joue, mais pas de jalousie ici, Diego savait bien que sa douce n’avait d’yeux que pour lui … un peu comme Lowie et moi n’avions d’yeux que pour l’un et l’autre récemment. Même si l’homme m’avait fait une petite crise de jalousie à cause d’Aubrey, il n’y avait honnêtement rien entre elle et moi et aucune inquiétude à avoir. Je n’aurais pas voulu passer une soirée du genre avec elle, à finir en prime par une douche commune …

Je ne comprenais pas trop où il voulait en venir en disant que je faisais exprès, sinon que j’étais bien taquin ce soir et que je courrais après les occasions de se coller, ce qui n’était pas entièrement faux. En quelque sorte, j’avais pris l’habitude que nous passions la majeure partie de nos soirées ensemble, mais je ne l’avais pas revu depuis vendredi après midi et il faut croire qu’au travers du weekend … il m’avait manqué. Je ris à ses mots, me contentant pour l’instant de la Clean Cam alors que ses mains passaient doucement contre la peau de mon dos, caresses qui me faisaient frissonner alors qu’il était bien collé contre moi, dans notre petite bulle de douceur et d’intimité. Lorsqu’il eut terminé, je lui rendis la pareille, et ça devenait presque une habitude ça aussi, se laver le dos comme ça. Sauf que je ne m’en arrêtai pas là, poursuivant ma tâche de lavage sur son torse puis ses bras, frottant gentiment du savon sur sa peau en explorant son corps de mes mains, sans jamais pour autant atteindre les parties les plus intimes. Ce n’était pas vraiment l’intention derrière, au final. Sauf que je n’avais rien contre la Kiss Cam à nouveau, et terminai ma tâche par mes lèvres contre les siennes, un échange calme et doux sans presse et sans la folie des pulsions qui s’emballent. Juste … être bien, l’un avec l’autre.


Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 824
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 27
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly https://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 12 Empty


Lowie
J'ai 34 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis pompier et je m'en sors bien.




Taylor Kinney
Eh merde. Merde parce que j’étais bien, merde parce que ça me plaisait, tout ceci. Merde parce que mon cœur allait trop vite. Merde parce que j’étais en train de me gaver d’espoir. Merde parce que j’étais con, parce que je ne pouvais pas en profiter, tout simplement, sans plus ni moins. Je devais toujours faire la même erreur, pas vrai ? Les faire fuir à un moment ou un autre, parce que je leur balançais mon cœur à la figure sans rien leur demander. Il me revenait toujours en miettes, parce qu’ils n’étaient pas prêts. Parce qu’ils n’en voulaient pas, du moins pas comme ça ou pas tout de suite. J’en savais rien et j’avais pas envie d’y réfléchir en ce moment. Je faisais attention à Noah, avec ma douceur parce que j’avais envie de faire mon tendre avec lui et lui aussi avait fait pareil avec moi. On avait un moment intime, doux, qui n’avait rien à voir avec la passion du corps et rien de plus. Du moins, c’était ça que je voulais bien croire. On était bien, plus qu’un peu et je n’avais pas cherché à rompre ce petit moment. Ce baiser, je l’avais laissé vivre comme bon nous semblait. Je crois bien qu’on était sur la même longueur d’ondes ce soir, des longueurs douces et calmes, sans chercher plus, loin de là.

J’ignore combien de temps on avait passé là, à simplement s’embrasser, mais je savais décidément une chose lorsqu’on avait fini par rompre doucement cet échange. J’étais définitivement dans la merde. Je le savais aux palpitations de mon cœur, je savais que ça n’irait pas en s’améliorant. Je savais que tôt ou tard, je finirais par faire une erreur si je ne faisais pas attention. La raison même pour laquelle j’avais fini par me promettre intérieurement de taire ces trois petits mots lorsqu’ils viendraient faire leur apparition. Prendre mon temps, prendre tout mon temps. Laisser les choses aller sans rien demander en retour, me montrer patient, tâter le terrain tout doucement. J’allais être patient des mois s’il le fallait, apprendre à observer plutôt que de m’emballer. Une promesse que je venais de me faire, en lui volant un dernier bref baiser. « I think we should go to bed. Being high on sleep is not a good idea. We might get in trouble this time. » Un petit rire de ma part, avant que je ne m’occupe de bien nous rincer et fermer l’eau. Pour le reste ? J’avais attendu que monsieur termine de s’essuyer pour m’amuser un peu. Soit une claque sur une fesse suivit d’un petit rire qui n’était signe que d’un petit coup à venir. Rien de bien méchant. Juste une manœuvre sans avertissement pour le prendre en sac de patate et le mener vers la chambre. Il ne pouvait pas chialer, il avait droit à un transport gratuit. Il aurait peut-être préféré la princesse mais, ça restait gratuit. Ce n’était pas comme si je lui avais fait une prise de lute en le déposant, plutôt doux, au contraire à m’occuper de l’installer et des lumières. Au moins mon regard tendre pouvait se perdre dans le noir, avant de me rapprocher de lui sans gêne. On avait beau être à poil, ça ne changeait absolument rien. Je le regardais un moment, simplement, avant de passer quelques doigts en légèreté contre sa mâchoire. « Thank you for the night… It was pretty epic. » Pour ne pas dire l’une des plus belle date de ma vie. Mais ça, je l’avais gardé pour moi. Parce que ça l’avait été, pour moi.

Revenir en haut Aller en bas
 
Poupourino
Poupourino
Masculin MESSAGES : 781
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 24
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 12 Empty


Noah
J'ai 36 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis pompier et je m'en sors très bien.

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 12 Original

#687ac0
Jesse Spencer
J'étais bien, dans les bras de Lowie. Ses lèvres contre les miennes dans un échange doux et agréable, sans presse. Je savais qu'en quelque part, je me laissais sans doute un peu trop aller pour un gars qui n'était sûr de rien encore, qui ne savait pas réellement quels mots mettre sur ses propres ressentis et définir son orientation ... Je n'étais pas gay, je crois. Mais au final, je n'en savais rien, et ça me faisait peur. Sauf que Lowie effaçait toute cette peur si aisément, me donnant envie de plus de lui, de sa chaleur, de son sourire, de ses lèvres contre les miennes ... Il mit doucement fin au baiser, le plus raisonnable des deux, me rappelant qu'il faudrait effectivement que l'on se couche bientôt si on voulait être en forme pour le lendemain. Je me contentai d'un petit signe de tête affirmatif et le laissant s'occuper du reste. Il prenait soin de bien nous rincer afin que l'on puisse sortir de la douche, fermant l'eau par la suite. J'attrapai une serviette et lui en tendit une, m'essuyant efficacement puis laissant la serviette de côté Je n'eus pas le temps de faire quoi que ce soit de plus, ni même remettre mon sous-vêtement, une main venant soudainement me claquer une fesse et me tirer un petit couinement indigné.

Le rire de Lowie résonna, tellement taquin et annonciateur d'un mauvais coup que je ne vis pas venir, me retrouvant en sac de patate bien rapidement, perché sur son épaule la tête en bas. Je pouvais facilement entrevoir des façons beaucoup plus douces d'être transporté dans les bras de quelqu'un, mais évidemment, il avait dû choisir celle-ci. Je n'étais malheureusement pas tout à fait à la bonne hauteur pour lui mordre une fesse, mais ce n'était pas l'envie qui manquait. Heureusement pour lui il s'en sorti sans dommages, me déposant sur le lit plutôt doucement, m'installant confortablement. J'eus un petit sourire doux une fois les lumières éteintes, sa présence à mes côtés se faisant plus rapprochée et ses doigts venant longer mon visage. « Thank you for coming with me. It really was, epic. I had a lot of fun tonight ... We should do that again, sometime »


Et c'est d'ailleurs ce que l'on fit, deux semaines plus tard. Une possibilité d'avoir une semaine de congé et j'avais réitéré mon offre de camping, que Lowie avait acceptée. J'avais tout préparé, il annonçait beau et j'étais convaincu que nous allions passer un excellent moment. J'avais notre équipement, des provisions en masse et il ne manquait plus que Lowie et ses propres affaires. Nous avions convenu de partir relativement tôt, puisque nous avions tout de même un peu de route à faire pour s'y rendre, et ensuite une tente à monter et un petit campement à installer avant qu'il fasse nuit. Je m'étais ainsi rendu chez l'homme, rayonnant à l'idée du camping, allant cogner à sa porte en ce beau matin certes un peu frisquet, plus que je ne l'aurais cru. Bon, surement que ça allait se réchauffer au cours de la journée, avec le soleil ... il était encore tôt après tout.

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 824
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 27
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly https://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 12 Empty


Lowie
J'ai 34 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis pompier et je m'en sors bien.




Taylor Kinney
Je n’avais aucune idée des processus cognitifs de Noah, moi qui, en quelque part, vivait dans ma tête, dans mon univers avec mes propres préoccupations. Celles auxquelles je faisais attention, oubliant le reste, les détails de la confiance de Noah qu’il m’avait dit, jadis. Celle de la confusion, de ne pas trop savoir où il pouvait bien se situer, dans son orientation. Enfin j’y avais porté attention, au départ, mais, après tout ce temps, le doute n’existait plus. Il aurait changé d’idée, il y a longtemps de cela si tel avait été le cas. Chose qui ne l’était pas, encore quelques semaines plus tard, notre forme de routine restant la même, avec ce petit plus amical de temps à autre. J’étais tout de même fier de moi, de mon contrôle, ayant peut-être un peu appris de mes erreurs. Je n’avais pas la patience de mon propre cœur, mais au moins celui de mes paroles et de mes gestes.

Il faut dire que j’aurais sans le moindre doute une rude épreuve qui m’attendait. Une proposition simple en soit, de cette demande de congé arrangée pour que Noah et moi puissions profiter des derniers instants du camping. Derniers instants que les mois plus froids approchaient à grands pas, et qu’il était préférable d’y aller plus tôt pendant qu’il faisait encore beau. Bien entendu que j’avais dit oui, sans calculer le moins du monde quoi que ce soit. J’avais dit oui, parce que c’était lui, en oubliant complètement le fait que ça devait bien faire des lustres que je n’avais pas pratiqué cette activité. Avais-je regretté le fameux jour J ? Au début un peu parce que c’était tôt, mais dès que j’eus ouvert cette porte pour y voir cet air rayonnant, j’aurais certainement signé pour en faire pendant un mois s’il le voulait. Sur le coup, après, je ne sais pas encore si j’en serais bel et bien capable. Seul l’avenir nous le dira, et celui-ci était relativement très près. Fort heureusement pour moi, Noah avait pensé à absolument tout, me laissant de ce fait comprendre à quel point il avait le camping en passion. Je n’avais eu besoin que de penser à mes affaires personnelles pour survivre une semaine, sac de couchage compris. J’avais aussi pris le soin de nous apporter de quoi survivre au niveau du café, même si à lui voir l’air il n’en avait pas vraiment de besoin honnêtement. On arrêterait en chemin un peu plus tard pour l’estomac j’imagine ? « Just how you love them. » En lui montrant son thermos avant de le lui mettre dans les mains. J’avais après tout, une porte à fermer. Ne vous en faites pas, j’avais une gardienne pour Coconut, en passant. Pour le reste je n’avais pas grand-chose à mettre dans la voiture avant de m’installer, manquant un peu d’enthousiasme je l’avoue. « Don’t worry, the sunshine slept a little bit like shit but it’s gonna come back soon with coffee. » Pour un mélange de diverses raisons impliquant en partie l’énervement de passer une semaine complète en compagnie de lui, quoi. L’autre, je pouvais bien lui raconter. « Coconut s’est prise pour Usain Bolt pendant la nuit, that’s why. » Au moins je riais, c’était bon signe, right.

Revenir en haut Aller en bas
 
Poupourino
Poupourino
Masculin MESSAGES : 781
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 24
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 12 Empty


Noah
J'ai 36 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis pompier et je m'en sors très bien.

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 12 Original

#687ac0
Jesse Spencer
Lowie avait l'air moins enthousiaste que moi ce matin, mais il me sourit en ouvrant la porte et ce fut suffisant pour me laisser croire qu'on passerait un bon moment. Il est vrai qu'il était tôt et que j'étais peut-être un peu intense avec mon énergie. Il me tendait au moins un thermos de café, me faisant sourire plus grand encore alors que je le prenais entre mes mains pour le débarasser et lui permettre de fermer derrière lui. La chaleur du thermos était agréable entre mes mains et je me surpris à me dire que ce serait une semaine formidable en sa compagnie. Mettre des quelques bagages dans la voiture ne fut pas bien compliqué et rapidement je me retrouvai assis derrière le volant et Lowie côté passager, mes mains toujours tenant le thermos, donc je pris finalement une gorgée. Le café chaud, préparé exactement comme je les aimais, délice qui me tira un petit grognement satisfait. « You're an angel, this is so good, thank you for this » Énergique peut-être, mais j'adorais mon café le matin.

Il s'excusait de ne pas avoir la même énergie que moi, mais ça ne me dérangeait pas le moins du monde. Je savais qu'il pourrait prendre un peu plus de temps pour bien se réveiller et embarquer dans le mood, puis je ne m'attendais pas à ce que je tout le monde aime le camping autant que moi. Je me contentai d'un rire adorablement amusé à la nouvelle que Coconut avait fait des siennes. La petite boule de poils était trop chou et à force de la voir, je crois qu'elle commençait à bien m'aimer. Mais jamais autant que son papa, même si parfois elle le faisait un peu chier à sa façon. « Take your time, no worries. We got a little drive to get there, anyway »

Je déposai le thermos de café à proximité dans le porte-gobelet et nous voilà partis à l'aventure. Je nous donnai un petit break au départ, un peu de tranquillité pour nous donner le temps de nous réveiller un peu plus, mais je finis éventuellement par connecter mon téléphone à ma voiture et lancer Spotify, sur une playlist de roadtrip au hasard. Encore tranquille pour un moment, à simplement écouter, jusqu'à ce que Lowie ait un petit aperçu de moi qui fait du karaoke dans mon auto. C'est toujours plus amusant ainsi, non ? « West Virginiaaaaaa, Mountain Mamaaaaa » et je lui jetai un beau regard en coin, essayant de retenir mon rire mais affichant malgré tout un grand sourire amusé.

Le reste de la route se fit bien, dans une très bonne humeur. Lowie n'avait pas été bien long à se joindre à mon karaoke, et il fallait nous voir, deux hommes adultes qui chantaient à tue-tête, et pas forcément bien, des chansons parfois plus ou moins embarrassantes -il fallait voir notre magnifique duo sur Like a Prayer de Madonna. Je me donnais à fond dans les gestes et les mimiques pour accompagner le chant, à me tourner un peu vers Lowie en le poignant du doigt sur le I wanna take you there ... de toute beauté.

Nous nous étions arrêtés dans un petit casse-croûte au bord de la route pour diner, avant de repartir. On arriva finalement au camping un peu plus tard, dans les heures les plus ensoleillées de la journée, qui me donnaient espoir qu'il fasse un peu plus chaud que ce matin. La température était effectivement beaucoup plus agréable alors que l'on installait notre campement et montait la tente ... une autre paire de manches, avec quelques échecs initiaux et une mini chicane de couple sur TIENS-LE, TIENS-LEEEE parce que bien entendu, c'est toujours la faute de l'autre. On fini par avoir quelque chose de bien installé, solide et très adéquat, après un peu d'effort. Afin de profiter du reste de clarté, je fis un petit signe de tête à Lowie. « You wanna go for a little walk ? »

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 824
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 27
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly https://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 12 Empty


Lowie
J'ai 34 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis pompier et je m'en sors bien.




Taylor Kinney
C’était chaud, au niveau de mon torse, et ça devait bien transparaître sur mon sourire un peu charmé oui. Pourquoi? Oh parce qu’il m’avait bien spécifié que j’étais un ange, après avoir pris sa première gorgée. Eh merde. Je devais arrêter de me perdre dans ma tête, de mon imagination qui me faisait prendre goût à tout ceci, surtout à lui, à cette petite habitude qu’il pourrait avoir lorsque j’étais un amour avec lui. J’aurais rien contre ce train train quotidien avec lui, cette idée d’amour qui flânait pas très loin dans mes songes. Il faut croire que c’était plus fort que moi, surtout lorsqu’il me nourrissait ainsi sans le réaliser le moins du monde. Après j’avais bien le droit de rêver, ça m’appartenait, tout ceci. Ce mode un peu rêveur et tranquille restant quelques instants encore, le temps que le café fasse son effet alors que nous étions en route vers je ne sais où. Parce que même si Noah avait eu beau me dire et décrire l’endroit je n’avais pas la moindre idée de ce qui m’attendais. Je verrais bien par moi-même, tout simplement. Ce ne fut pas interminable avant que cet élixire fasse son effet, mes traits se réveillant, mon attention plus alerte, moins de fixe sur la route.

Juste au bon moment, Noah préparant un petit coup, ou plutôt une ouverture sur un côté tout spécial de sa personne. Je me doutais qu’il ne ferait pas ce genre de chose, au boulot, m’voyez ? Bien entendu que ça m’amusait, et qu’il n’avait pas eu besoin de me tordre un mamelon ou quoi que ce soit pour me pousser à embarquer avec lui. Au fond, il le savait très bien que j’allais le faire, peu importe la situation tout compte fait. C’était moi, ça, après tout. J’avais ris à son début de karaoké, le laissant aller pour le plaisir de l’écouter et de le faire souffrir un tout petit peu. Mais je ne pus résister plus longtemps, pour cette partie de chant karaotrophique. On s’amusait comme des petits fous et le chemin serait bien plus rapide ainsi, je le savais très bien. On connaissait des chansons qui ferait certainement mal à la virilité d’un homme, comme Madona par exemple… Ou encore les Backstreet Boys, la chanson classique que j’admets avoir cherché pour voir sa tête.

Et il faut dire que chanter autant, ça creuse carrément l’appétit. Et sa déshydrate aussi. Ça nous avait fait du bien, de reprendre de l’énergie pour la route et d’autant plus pour la suite des choses. Si j’avais pu profiter de la belle vue de la nature, je ne pouvais pas vraiment l’admirer trop longtemps. On avait des choses à faire avant. Qui impliquait un test de notre relation. Y’avais le test du voyage, de la cohabitation et monter une tente, je vous le dis. Mais ce n’était pas trop mal, au bout du compte. Plutôt cocasse si on regardait la scène de nous deux qui s’obstinait et qui tentait de terminer le casse-tête de leur vie. Le plus important avait été la réussite sans l’aspect froid et boudage à la toute fin. J’avais bien rigolé de toute manière, à repenser à tout ceci, honnêtement. Ça avait dû aider à ce que le reste ne prenne pas de place, j’imagine. « Of course! You know the spot. I wanna see everything. » Un peu d’aventure avant de s’occuper une nouvelle fois, de notre estomac. On avait tout notre temps, et il faut dire que la nature était apaisante. Ça faisait du bien d’être si loin de la ville, d’être dépaysé, de relaxer de notre boulot bien stressant, en général. Et puis Noah connaissait plus que bien l’endroit, me faisant visiter, me montrant des chemins, tellement passionné par tout ça. Il était vraiment beau à regarder aller. Fallait aussi lui voir l’air lorsqu’on avait terminé notre marche près du lac, dans se silence, à profiter des bruits tranquilles, assit sur une grosse roche à regarde le coucher de soleil. Ça serait vous mentir de vous dire que mon cœur ne s’emballait pas. C’était atrocement romantique et j’avais beau faire tous les efforts du monde pour ne pas aller trop loin, je me disais en quelque part qu’il faudrait que je mette un peu à off ce bouton de réflexion. J’osais me dire que Noah devait penser pareil, ou du moins, je l’espérais. De toute manière, il n’y avait pas un chat. J’avais profité de notre proximité, monsieur regardant le repos du soleil avant que je n’attire son attention par un toucher léger sous son menton. Fallait bien qu’il me regarde, pour voir venir la suite, alors que mes lèvres vinrent capter les siennes dans un échange doux. Ce n’était pas très friendly, mais je n’en avais rien à faire en cet instant. Je m’emportais dans le moment, laissant mon cœur me guider plutôt que ma raison.
Revenir en haut Aller en bas
 
Poupourino
Poupourino
Masculin MESSAGES : 781
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 24
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 12 Empty


Noah
J'ai 36 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis pompier et je m'en sors très bien.

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 12 Original

#687ac0
Jesse Spencer
Il me faisait extrêmement plaisir de faire découvrir à Lowie tous les meilleurs spots du coin. Je le connaissais bien, pour être venu assez souvent, et je savais où trouver les plus belles vues et les meilleurs petits coins que parfois peu connaissaient. Le soleil se couchait tranquillement, baignant les alentours d'une chaude lumière orangée et m'amenant à nous arrêter près du lac, pour s'installer et assister à la vue. Assis sur cette roche encore chaude des rayons du soleil qui avaient tapé dessus toute la journée, je profitais tranquillement du moment, un peu perdu dans mes pensées. Nous avions déjà passé une première journée fort agréable et il me tardait de vivre le reste de cette semaine en la compagnie de l'homme. J'étais persuadé que nous allions bien nous amuser.

Je n'avais pas senti le regard insistant de l'homme sur moi, mais je sentis bel et bien le doux contact de ses doigts contre mon menton, qui désiraient attirer mon attention. Je tournai la tête vers lui sans hésiter, son visage déjà bien proche du mien et se rapprochant encore jusqu'à ce que ses lèvres se joignent aux miennes. Le baiser était doux et je portai une main contre la mâchoire de l'homme, répondant tranquillement à son initiative. Le décors était parfait, la forêt, le lac et le coucher de soleil en arrière-plan, faites jouer une chanson douce et joyeuse et pleine de promesses d'amour et fondu au noir coupez. Sans doute que l'on faisait une belle scène de film romantique en ce moment, c'est vrai. Mais je ne me lassais jamais de l'embrasser, de profiter de sa douceur et de sa chaleur et de tout ce qu'il avait à m'offrir ... il me faisait sentir tellement bien. Je préférais ne pas trop m'attarder à y réfléchir, ne voulant pas ruiner le moment par des craintes et des doutes qui feraient inévitablement surface à un moment où à un autre. J'étais tout simplement bien.

Je finis par doucement me détacher de lui un peu à regret, conscient que nous devions malgré tout se remettre en chemin. « We should get back to camp before it gets dark ... I'll light a fire and we can have dinner » et je souris doucement en me relevant, lui tendant la main. C'est cette fois ses doigts entre les miens que l'on rentra sans presse au campement qui n'était pas trop loin. Comme je l'avais mentionné, je m'affairai à préparer les choses pour allumer un feu. Ça aussi je maîtrisais bien, ça faisait partie du camping après tout. Rapidement, un bon feu fut allumé et le tout prêt pour que je lui propose des hot-dogs. Des saucisses cuites sur le feu comme ça, c'était carrément bon, il suffisait ensuite de réchauffer les pains et j'avais pris soin d'amener des toutes petites bouteilles de condiments. J'avais tout prévu, clairement j'avais l'habitude. Le jour tombait tranquillement, nous étions désormais un peu plus dans la pénombre mais notre feu nous éclairait parfaitement bien.

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 824
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 27
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly https://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 12 Empty


Lowie
J'ai 34 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis pompier et je m'en sors bien.




Taylor Kinney
Une réponse qui avait eu le don de me faire plaisir, de nourrir cet aspect plus que romantique et d’en profiter avec moi. Tout simplement, juste comme ça, sans se soucier du reste. Je doutais fortement d’avoir un jour été aussi bien, avec ce petit désir impossible que le temps s’arrête. Mais il ne le faisait pas, bien au contraire, le soleil se couchant un peu trop vite à mon goût. On aurait d’autre occasion d’en profiter de toute manière. Il était plus sage de retourner à notre campement avant de ne plus rien y voir c’était un fait. « Yeah you’re right. Let’s not count on our cellphone batteries. They always suck at one point in the movies. » Petite blague, car nous aurions largement le temps de revenir avant que ce ne soit le cas. J’avais accepté cette aide pour me relever avec ce rire de gamin avant d’avoir droit à bien plus. Le romantisme continuait, et j’osais croire à un petit signe là, un petit pas de plus dans notre relation peut-être bien. Calme toi Lowie. Ne dit rien surtout.

J’avais tendance à m’emballer toujours un peu trop vite, ce pourquoi j’avais fait taire ma tête et je m’étais contenté de le suivre.  Et de l’aider pour la préparation, of course. Je ne comptais pas passer le weekend à le regarder tout faire, mais si ça n’avait pas l’air de le déranger le moins du monde. Il vivait sa passion et semblait bien heureux de la partager et de me la montrer. Cet idiot me donnait presque mal aux joues, à force de sourire à le regarder aller. Il était plus que bien préparé, décidément. Il me faisait penser à une femme avec son kit de survie, dans sa sacoche. Le genre de personne à qui on n’avait pas besoin de demander si elle avait X ou Y, car la réponse était toujours oui. Et puis honnêtement il n’y avait rien de comparable à un dîner sur un feu de camp. Ça faisait toute la différence. C’était plus amusant, aussi. Plus particulièrement le dessert, le classique des S’mores bien salissant. J’avais définitivement laissé tomber l’aspect friendly, me permettant un petit move pour lui nettoyer doucement le petit morceau de guimauve bien collante qui avait refusé de quitter ses lèvres. Juste une fois, promis, par amusement plus qu’autre chose. On avait pu profiter tranquillement de notre soirée ainsi, en compagnie du feu et de la pénombre… Et du froid qui se repointait tranquillement le bout du nez. Assez pour qu’on ne finisse par prendre cette sage décision d’aller trouver un peu de repos, pour pleinement profiter de notre journée en compagnie du soleil. Mais le feu, il fallait bien l’éteindre pour éviter de le laisser aller sans surveillance. Surtout lorsqu’on était ainsi entouré de nature. On avait beau être deux pompiers qui venait d’admirer notre ennemie du quotidien, nous n’étions pas équipés pour le combattre. Tout ça pour vous éviter de parler de cette palpitante préparation avant d’aller se coucher.

Une bonne nuit en toute simplicité, sagement installé dans notre sac respectif. Pendant un gros maximum d’une trentaine de minute. Parce qu’on se gelait le cul. On ne dort pas, quand on a froid. Ça rendait grognon surtout. Je ne m’étais pas gêné d’ailleurs pour sortir de là et de m’occuper du reste. Qui était de pousser mon sac et mon oreiller de là et d’empiéter dans le territoire de Noah. Je demandais pas de permission pour dézipper complètement son sac de couchage, étalant l’autre moitié de mon côté avant d’y installer mon oreiller. Pour la suite? J’avais pris le mien pour les unir, activant ma logique d’instinct de survie et d’un mec qui avait froid. « It’s so freaking cold. Jesus. » Oui, quand je dis instinct de survie, j’étais en train de me débarrasser de tous mes vêtements avant de m’attaquer à ceux de Noah. Dans ma tête, il n’y avait aucun problème. Allez, on s’était vu à poil plus d’un fois, et on avait senti nos corps mutuels plus d’une fois aussi. Après, je n’avais pas calculé que je m’attaquais à un pro du camping, et que j’étais en train de le sortir de ses habitudes. C’était un peu comme changer les règles du hockey pour lui, qui sait.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 12 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 12 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: