Partagez
 
 
 

 Guess who - Andy&Dwayne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 
j!han
j!han
MESSAGES : 758
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 30
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Narnia

Guess who - Andy&Dwayne - Page 3 Empty


Dwayne Crawford
J'ai 38 ans et je vis à Brisbane, Australie. Dans la vie, je suis professeur d'histoire de l'art à l'université et je m'en sors confortablement . Sinon, grâce à ma chance, je suis celibataire et je le vis plutôt pas trop mal.

Informations supplémentaires ici.


avatar ©️ NOM CRÉATEUR

Andy n’attendit pas pour se retourner dans les bras de Dwayne et le professeur accueillit son étreinte en y répondant, passant ses bras autour de lui, le laissant reposer sa tête contre la sienne. Il ferma à son tour les yeux sans se rendre compte qu’il s’accordait lui aussi quelques minutes de sommeil. Il reprit conscience quand il sentit les lèvres de son ancien étudiant et il sourit avant d’ouvrir les yeux et de les plonger dans les siens. Il ne pouvait pas ignorer, ainsi collé à sa poitrine, combien le cœur d’Andy battait fort et vite dans sa poitrine. Il avait presque l’impression que ses battements étaient les siens tant ils vibraient entre eux. Il n’avait pas l’intention de briser ce moment en se mettant à parler parce qu’il avait le sentiment qu’il gâcherait tout. Pourtant, ce n’était pas l’envie qui lui manquait de lui demander ce qui avait pu lui arriver pour qu’il agisse ainsi. Andy avait déjà fait preuve de tendresse la dernière fois, mais il avait mis ça sur le compte de la fatigue, de l’intensité de leur baise. Il avait pensé qu’il s’agissait d’un moment d’égarement, un moment passager. Mais ce n’était pas le cas ici. Il savait qu’il était différent depuis la dernière fois qu’ils s’étaient vus. Il avait manifesté une vulnérabilité qui ne lui ressemblait pas, qui ne ressemblait pas au Andy gonflé qui l’avait dragué à un barbecue et qui était parti se soulager dans les toilettes en pensant certainement à lui. Il ferma les yeux en sentant ses lèvres sur les siennes et il répondit à son baiser sans se brusquer tout en maintenant sa prise sur sa nuque puis dans ses cheveux. S’il avait vite vu qu’Andy faisait une fixation sur ses tétons, Dwayne adorait passer sa main dans les cheveux du jeune homme, agripper sa nuque, couvrir son cou de baisers et de morsures. Il sentit la jambe d’Andy se glisser entre ses jambes et un sourire fleurit sur ses lèvres tandis qu’il dévorait celles de son ancien étudiant. Il bougea légèrement, sans quitter sa bouche une seule seconde et modifia bien vite leur position. Dwayne se tourna sur le dos pour pouvoir s’allonger et entraîner le corps du jeune homme avec lui, de sorte qu’il se retrouve au-dessus. Le geste rapprocha leurs bassins et il sentit son sexe frotter contre le sien mais ce n’était pas ça qu’il recherchait. Il détacha ses lèvres et ouvrit les yeux, cherchant le regard du colombien pour y planter le sien tandis que ses doigts courraient le long de ses hanches, le long de son dos. Ses doigts étaient légers et surtout, ils ne cherchaient pas à l’enflammer, simplement à montrer qu’il était là. Sa position n’avait rien d’innocent. Il avait dominé toutes leurs parties jusqu’à maintenant, s’il avait laissé une fois Andy s’asseoir sur ses genoux, il n’avait pas tenu la position bien longtemps. Il voulait lui donner aussi un peu de ce sentiment que l’on a quand on domine quelqu’un de toute sa hauteur, que l’autre est à sa merci, même s’il ne s’agit que d’une illusion. Il voulait continuer de profiter de ses bras et il n’essaya pas une seule fois de briser le silence entre eux. Il se contenta de passer ses mains sur ses genoux, ses cuisses pour revenir empoigner sa nuque avec ses doigts et le rapprocher à nouveau pour l’embrasser. Il passa un bras derrière son dos pour le garder serré contre lui un instant, ne bougeant pas sous lui, laissant son désir au placard pour l’instant. Il avait l’impression de planer, de se déconnecter, qu’il n’y avait rien qui l’attendait à l’extérieur de sa chambre. Cette connexion qu’il avait sentie au contact du jeune homme était à nouveau là, comme s’ils n’avaient finalement jamais arrêté de se voir. Pourtant, il en avait des questions à ce sujet, même s’il préférait se taire pour l’instant. Mais Andy ne l’emporterait pas ainsi, il n’avait pas l’intention de le laisser partir sans s’expliquer. Même si la dernière chose qu’il voulait était de le faire fuir pour ne plus le revoir avant trois ans.




Revenir en haut Aller en bas
 
Amity
Amity
Féminin MESSAGES : 2967
INSCRIPTION : 22/02/2017
ÂGE : 34
RÉGION : London town
CRÉDITS : AMGK (ava), ASTRA (code sign), Trophy Eyes (text)

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais ouverte aux autres univers
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t63-amgk#129 https://www.letempsdunrp.com/t125-love-life#803 https://www.letempsdunrp.com/t64-les-perso-d-amfly#136
amandine

Guess who - Andy&Dwayne - Page 3 Empty


Andy Rivera
J'ai 23 ans et je vis à Brisbane, Australie Dans la vie, je suis photographe et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien tant que je trouve des plans culs.

Il est colombien. Il a un joli petit accent espagnol. Il n'a pas de tatouages. Il rapporte presque tout au cul. Il fait bien trop la fête, il adore danser sur de la bonne musique.


Diego Barrueco ©️ AMGK

Ton geste ne passe pas inaperçu et t’en es content. Il sourit contre tes lèvres, ce qui te fait sourire à ton tour. Vous êtes plutôt beau à voir tous les deux aussi souriant l’un que l’autre, lèvres contre lèvres. T’as rien contre la position que vous avez, mais visiblement, Dwayne a envie d’en changer et tu le laisses faire. Surtout que tu te retrouves au dessus de lui. Tu te détaches de ses lèvres un bref instant pour le regarder et lui lâcher un sourire en coin, en mode tout fier. Tes bras autour de sa tête, tu sens les mains de Dwayne sur ton corps alors que tu reprends de l’embrasser, sûrement trop tendrement. Tu sens son sexe contre le tient mais t’as pas spécialement envie d’aller vers là. Juste l’embrasser te comble pour ce matin. Sentir ses bras autour de toi, fort, qu’il fasse en sorte que tu restes collé à lui te font tourner quelques peu la tête. Il a l’air possessif dans ses gestes et t’aimes ça. Les autres avaient remarqué que tu kiffais et l’utilisait à outrance pour te faire céder. Ca marchait. Mais c’est fini, tu te feras plus avoir. T’arrêtes ces conneries. Tu veux plus les voir.

Ton coeur bat toujours aussi fort et tu commences limite à avoir mal à la poitrine à cause de ça. C’est une sensation étrange que tu n’as jamais eu avant. Tu te détaches des lèvres de Dwayne, quelques mèches de cheveux devant tes yeux, tu le regardes sans penser une seule seconde à changer de position. T’es trop bien comme ça.

T’as des mots qui se bouscules dans ta tête mais tu te dis qu’il vaut mieux pas les dire. Alors après quelques secondes de réflexion, les yeux dans les yeux, tu retournes l’embrasser parce que c’est tout ce dont tu as envie là. Non. Besoin. C’est tout ce dont tu as besoin. Ca, et ses bras qui te serrent fort contre lui.

Tu ne sais pas combien de temps tu restes à profiter de ses lèvres, mais t’as l’impression que ça doit bien faire une heure. En réalité ça fait une demi heure, ce qui est déjà pas mal. Tes lèvres vont sur son cou, sa clavicule, et puis tu poses ta tête contre son épaule, fermant les yeux de nouveau. T’as un léger sourire aux lèvres, t’es vraiment bien là, enfin, si on évite de penser à cette sorte de pression que t’as dans la poitrine.

« Tu me laisserais te baiser ? »

Pas tout de suite, c’est pas ce que tu veux dire par là.

« Un jour. »

Parce que tu vas clairement revenir le voir. Tu ne vas pas faire comme la dernière fois. Tu te sens bien avec lui, t’as besoin de ça maintenant. Ce sentiment d’être… aimé ? Tu sais pas trop mais t’as l’impression que c’est ça. Tu aimes t’imaginer que c’est ça même s’il s’agit juste de respect mutuel. Tu relèves ta tête pour le regarder dans les yeux et tu reformules pour le plaisir.

« J’irai doucement. Promis. »

T’es sûr qu’il ne le fait pas souvent, voir pas du tout.


Nicotine sweats and coffee breath
I thought I was so much more than this. When I look back at everything I've touched I see the lives I've ruined, dirty fingerprints. We are the common folk. We live our lives to die alone. Share our beds when the nights get cold
Revenir en haut Aller en bas
 
j!han
j!han
MESSAGES : 758
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 30
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Narnia

Guess who - Andy&Dwayne - Page 3 Empty


Dwayne Crawford
J'ai 38 ans et je vis à Brisbane, Australie. Dans la vie, je suis professeur d'histoire de l'art à l'université et je m'en sors confortablement . Sinon, grâce à ma chance, je suis celibataire et je le vis plutôt pas trop mal.

Informations supplémentaires ici.


avatar ©️ NOM CRÉATEUR

Il ne pouvait pas manquer les sourires d’Andy et se dire à chaque fois qu’ils étaient bien plus vrais et plus spontanés que la dernière fois. Ils ne cachaient pas un comportement osé, ils dévoilaient simplement qu’il était heureux et bien, à cet instant. Il avait l’impression qu’il était plus apaisé que la veille et il ne savait pas s’il c’était parce qu’il avait obtenu ce qu’il voulait, s’il était assez reposé ou tout simplement bien avec lui. Il n’en savait rien. Il ne se fit pas prier pour répondre à ses baisers, puis à tous ceux qui suivirent, si bien que les minutes semblaient s’égrener sans qu’il n’en prenne conscience, sans que le temps ait la moindre importance. Il était bien content de ne pas avoir cours ce matin parce qu’il n’aurait jamais eu le cœur à mettre le jeune homme à la porte. Il laissait ses mains parcourir son dos tandis qu’il lui dévorait la bouche. Et il ferma les yeux sous les baisers du jeune homme sur son corps. Il sentait toujours son cœur battre et il ne put retenir un sourire. Il avait l’impression que le moment lui faisait un sacré effet. Pourtant, aucun d’eux n’avait encore envisagé de passer leurs mains ou leurs attentions sous la ceinture. Ils étaient simplement dans un instant câlin et pourtant, la course de son cœur semblait vouloir battre des records. Dwayne continuait de penser que quelque chose n’allait pas, qu’il y avait une raison à tout ça. « Tu me laisserais te baiser ? » Il devait bien avouer qu’il ne s’y attendait pas du tout. Il ne s’attendait d’ailleurs pas à entendre la voix d’Andy à cet instant précis et ses mains se figèrent dans son dos. Si c’était de l’avoir mis au-dessus qui lui en avait donné l’idée, ils allaient très vite changer de position. « Un jour. » Il ne pouvait pas la voir la tête du jeune homme mais la précision lui était bien utile parce que sur le moment, un sacré doute s’était accroché à son esprit. Il détendit légèrement ses doigts contre sa peau sans avoir pris conscience de leur tension et il ramena ses deux mains sur les cuisses d’Andy tandis qu’il retrouvait son regard et son sourire. « J’irai doucement. Promis. » Il resta sérieux quelques secondes, parce qu’il savait qu’il s’agissait d’une vraie question. De savoir déjà que le jeune homme comptait le recontacter était une première pour lui, il ne s’en serait pas vraiment douté et il l’aurait laissé faire sans chercher à le retenir. Il l’avait déjà fait. Une fois. Deux peut-être, il ne s’en souvenait plus. Mais il était jeune, très jeune à l’époque et il n’avait pas aimé. Il avait vite compris qu’il était un dominant, qu’il n’accepterait pas aussi facilement cette intrusion, qu’il lui faudrait tomber sur une personne vraiment spéciale pour la laisser faire ça. Il se disait sans cesse qu’il finirait par la trouver puis les évènements de New-York avaient fini de l’éloigner de ses envies homosexuelles. Jusqu’à ce qu’Andy se pointe et dévaste tout sur son passage à la manière d’une tornade. Et il n’avait plus cherché quoi que ce soit de sérieux, malgré la quarantaine qui lui pendait au nez et les appels de sa mère, toujours plus insistants pour qu’il se trouve une femme à aimer et lui offre des petits-enfants. Quel calvaire. Pourtant, il rouvrit les yeux pour chercher à nouveau le regard du colombien. Il n’avait pas arrêté ses caresses sur ses cuisses, l’air songeur qu’il affichait disait clairement qu’il y réfléchissait. Pourtant, il l’avait déjà, sa réponse. Il pencha légèrement la tête sur le côté pour venir fouiller à nouveau la nuque de son ancien élève avec ses doigts. Il captura ses lèvres un peu brusquement avant de se détacher de lui, de porter sa bouche à son oreille, et de mordre son lobe et murmurer, son souffle chatouillant sa peau. « Ouais. » Il redescendit la courbe de sa mâchoire en la parsemant de baiser et il le lâcha finalement pour retomber le dos plat sur le matelas. Il afficha un petit sourire avant d’ajouter, comme une condition au nouveau contrat qu’ils n’avaient pas encore scellé. « Un jour comme tu dis, et ce sera précisément le jour où tu me raconteras pourquoi t’es revenu et que tu t’ouvriras à moi. Ce jour-là, Andy, je m’ouvrirais aussi à toi. Et tu seras même pas obligé d’y aller doucement. » Son sourire en coin s’agrandit tandis que tout son sérieux transparaissait dans ses mots. Il était plus que sérieux. Il était prêt à lui donner ça, une part de lui qu’il n’avait que très peu délivré et voilà des années qu’il ne l’avait pas fait. Il observa Andy d’un œil malicieux avant de demander. « Deal ? » Ils pouvaient sceller leur accord dans un baiser ou dans une poignée de main, il espérait simplement qu’il accepterait, qu’un jour, pas pour l’instant, il accepterait de lui parler. En échange de tout ça, il pouvait même promettre de ne plus le faire chier jusqu’à ce qu’il soit prêt à le faire de lui-même.




Revenir en haut Aller en bas
 
Amity
Amity
Féminin MESSAGES : 2967
INSCRIPTION : 22/02/2017
ÂGE : 34
RÉGION : London town
CRÉDITS : AMGK (ava), ASTRA (code sign), Trophy Eyes (text)

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais ouverte aux autres univers
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t63-amgk#129 https://www.letempsdunrp.com/t125-love-life#803 https://www.letempsdunrp.com/t64-les-perso-d-amfly#136
amandine

Guess who - Andy&Dwayne - Page 3 Empty


Andy Rivera
J'ai 23 ans et je vis à Brisbane, Australie Dans la vie, je suis photographe et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien tant que je trouve des plans culs.

Il est colombien. Il a un joli petit accent espagnol. Il n'a pas de tatouages. Il rapporte presque tout au cul. Il fait bien trop la fête, il adore danser sur de la bonne musique.


Diego Barrueco ©️ AMGK

Ta question ne le déstabilise pas vraiment. Il continue de te toucher, de t’embrasser, t’apprécies absolument tout ce qu’il te fait. T’es beaucoup trop bien à ce moment précis. Tu voudrais que tous tes matins ressemblent à celui là. Il te répond. Oui. Tu t’attendais pas à ce qu’il dise oui si facilement. Ca se voit sur ta tronche que t’es surpris, mais agréablement. Tu fermes un peu les yeux en appréciant ses baisers sur ta mâchoire, un sourire à présent visible sur ton visage. T’auras le droit de le baiser. T’as hâte de ce jour. Parce que même si t’aimes quand tu t’en fais mettre plein le cul, t’aimes aussi dominer. T’es versatile, mais tout porte à croire que la plupart des mecs que tu baises veulent juste ton cul, donc t’as pas vraiment d’occasion de te faire plaisir de cette façon là.

Il se détache de toi, se reposant sur le matelas et tu réouvres les yeux (que tu n’avais pas remarqué avoir fermé). Il reprend la parole, pour ajouter quelque chose. Tu perds légèrement ton sourire à ses mots. T’aimes pas la tournure que ça prend. Il demande un deal et tu vas poser ta tête contre le haut de sa poitrine. T’es pensif. Tu réponds pas à son deal. Tu restes un moment dans tes pensées, en silence, avant de reprendre la parole, essayant de lui faire comprendre ce qu’il se passe dans ta tête.

« Pourquoi tu penses qu’il s’est passé quelque chose forcément ? J’ai pas le droit juste de vouloir te revoir ? »

Oui c’est pas du tout ce que t’avais en tête avant d’ouvrir la bouche, mais au final ça te va. T’as pas envie de lui donner des pistes sur ce qu’il t’est arrivé. T’as peur qu’il veuille agir et faire intervenir la police ou quoi. Tu veux pas. Tu veux oublier.

« Et qu'est ce que ça va te faire de savoir hein ? »

Tu viens de lui confirmer qu'il y a bien quelque chose. Tu te sens con. Tu soupires.

« Fais chier... »


Nicotine sweats and coffee breath
I thought I was so much more than this. When I look back at everything I've touched I see the lives I've ruined, dirty fingerprints. We are the common folk. We live our lives to die alone. Share our beds when the nights get cold
Revenir en haut Aller en bas
 
j!han
j!han
MESSAGES : 758
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 30
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Narnia

Guess who - Andy&Dwayne - Page 3 Empty


Dwayne Crawford
J'ai 38 ans et je vis à Brisbane, Australie. Dans la vie, je suis professeur d'histoire de l'art à l'université et je m'en sors confortablement . Sinon, grâce à ma chance, je suis celibataire et je le vis plutôt pas trop mal.

Informations supplémentaires ici.


avatar ©️ NOM CRÉATEUR

Dwayne observa l’air surpris d’Andy et l’accueillit dans un sourire. Il savait qu’il ne se douterait pas qu’il puisse lui offrir ça avec autant de facilité quand on connaissait la façon qu’il avait de dominer une partie de jambes en l’air. Pourtant, il était confiant parce qu’il se doutait que le jeune homme n’accepterait pas son deal aussi facilement que lui avait accepté sa proposition. Il était plutôt content d’observer son sourire se faner quelque peu, essayant d’oublier la contrariété que cela lui apporta en même temps. Il avait besoin de le bousculer un peu pour l’inciter à parler et il le laissa poser sa tête contre sa poitrine. Il ne s’était pas écarté et barré en courant, c’était déjà une victoire pour Dwayne. Le professeur sentait que le colombien avait besoin de ses instants et il ignorait encore pourquoi. Et il n’allait pas lâcher l’affaire. Donc autant mettre les choses à plat toute de suite, il n’avait pas l’intention de le laisser voir ce qu’il voulait si lui n’avait rien à y gagner. « Pourquoi tu penses qu’il s’est passé quelque chose forcément ? J’ai pas le droit juste de vouloir te revoir ? »  Il fronça légèrement les sourcils avant qu’il n’ajoute. « Et qu'est ce que ça va te faire de savoir hein ? » Il referma la bouche qu’il avait ouverte et il hocha la tête d’un mouvement, parce qu’il s’était donc bien passé quelque chose. Il vit Andy soupirer. « Fais chier... » Dwayne se redressa finalement et s’assit en entraînant le corps du jeune homme. Il était toujours dominé par son corps mais il s’en fichait, il était en face de lui et il passa ses bras dans le dos du garçon pour éviter qu’il ne se barre en courant si l’envie lui prenait. Il l’enlaça avec toute la douceur que ses muscles pouvaient apporter et il enfouit sa tête dans son cou une minute, peut-être deux. Il inspira avant de se détacher et chercha le regard du colombien. « Je t’ai peut-être donné l’impression d’être un mec à la morale douteuse qui se permet de sauter son étudiant sans trop de remords mais j’ai un peu plus de principes que ça. » Il l’observa. Ils ne se connaissaient pas tous les deux. Andy avait vu la carapace d’homme carré, droit et à l’écoute qu’il s’était forgée à l’université puis il avait découvert une toute autre personne. Dwayne lui avait vu en Andy un jeune garçon aux mœurs légères et dépravées. Et pourtant, il avait assisté à autre chose lors de leur dernière nuit. Dwayne poussa un soupire. « Peut-être que ça va rien changer, peut-être que si, peut-être que t’as envie de parler mais que tu te retiens. Tu as pas frappé à ma porte par hasard Andy, je suis pas complètement con, t’es venu chercher quelque chose et j’ignore ce que c’est. » Il le sentait, il n’aurait pas su lui dire comment mais il savait qu’il cachait quelque chose, il l’avait vu dans son regard, son attitude. Il avait hésité une fois de trop. « Y a trois ans, t’aurais pas pris la bière, t’aurais pas fait la conversation, t’aurais pas hésité à me toucher. » Il en était sûr, quelque chose l’avait retenu un quart de secondes. Une erreur qui avait fait toute la différence. « Si tu voulais un mec qui te baise sans se soucier une seconde de ce que tu ressens, fallait pas choisir un professeur, et encore moins un mec que tu ne connais pas assez pour croire que c’est exactement ce qu’il va faire. Mais tu savais ce que tu faisais. » Il en était sûr, que ce soit inconscient ou conscient. Il finit par reposer sa tête contre le cou du jeune homme pour souffler contre sa peau. « J’ai dit un jour. Pas aujourd’hui. » Il ne voulait pas lui mettre la pression, juste lui rappeler que le sujet reviendrait forcément sur la table et qu’il ne lâcherait pas l’affaire. Et il espérait que l’envie du jeune homme de le posséder serait assez forte pour le faire craquer plus vite. Il gardait ses mains appuyées contre son dos pour le retenir, si jamais l’envie de fuir le prenait tout à coup.




Revenir en haut Aller en bas
 
Amity
Amity
Féminin MESSAGES : 2967
INSCRIPTION : 22/02/2017
ÂGE : 34
RÉGION : London town
CRÉDITS : AMGK (ava), ASTRA (code sign), Trophy Eyes (text)

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais ouverte aux autres univers
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t63-amgk#129 https://www.letempsdunrp.com/t125-love-life#803 https://www.letempsdunrp.com/t64-les-perso-d-amfly#136
amandine

Guess who - Andy&Dwayne - Page 3 Empty


Andy Rivera
J'ai 23 ans et je vis à Brisbane, Australie Dans la vie, je suis photographe et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien tant que je trouve des plans culs.

Il est colombien. Il a un joli petit accent espagnol. Il n'a pas de tatouages. Il rapporte presque tout au cul. Il fait bien trop la fête, il adore danser sur de la bonne musique.


Diego Barrueco ©️ AMGK

Alors que t’es toujours en train de soupirer, Dwayne s’assoit dans le lit, toi toujours sur lui au passage. Tu te mets dans une position à plus confortable, sans bouger de son corps. Les bras de ton prof autour de toi te font du bien. Beaucoup trop de bien. C’est un sentiment que tu n’expliques pas là maintenant. T’en as juste besoin et il fait exactement ce qu’il faut. T’as le visage un peu baissé malgré tout, osant pas le regarder après ces aveux que tu viens de faire. Il vient nicher son visage dans ton cou et ça tu ne l’avais pas vu venir. Tu te redresses un peu et tu niches ton nez dans ses cheveux au passage. Les courtes minutes qui passent ensuite sont faites de silence. Tu dis rien. Il dit rien. Il respire ton odeur et toi la sienne. Tu sais qu’il va dire un truc à un moment, mais toi tu te la fermes, t’en as déjà trop dit. Voilà qu’il se détache et t’attends de voir à quelle sauce tu vas être mangé. T’esquives pas son regard, t’as pas envie qu’il pense que t’as honte de tout ça, alors que c’est exactement ce dont il s’agit. Tu veux pas lui donner plus d’indices dans l’affaire. T’es un grand garçon, tu vas passer au dessus de tout ça. C’est d’ailleurs ce que t’es en train de faire en ce moment même. D’être avec lui, c’est un pas en avant vers le positif. Les gens bien. Trop bien même. Parce qu’il t’explique qu’il a des valeurs, des principes. Fuck…

Tu restes à l’écouter sans bouger, sans le quitter des yeux. Ca te fait chier tout ce qu’il dit parce qu’il vise juste. Il vise même plus que juste parce que ses mots font sens pour toi, alors que tu n’y avais pas pensé. Peut être que tu veux qu’il fasse quelque chose par rapport à ta situation au final ? Que c’est une figure d’autorité qui pourrait t’aider ? Tu sais pas. Mais c’est vrai que c’est pas totalement un hasard que tu sois là ce soir. Voilà qu’il est en train d’analyser ton comportement. De le comparer à celui que t’avais eu y’a trois ans. Tu sais que t’as changé… T’as été brisé entre temps. Mais tu refuses de te montrer faible. Tu plisses un peu les yeux en le regardant quand il dit que tu savais ce que tu faisais. Comment peut-il en être aussi sûr ? Toi même tu savais pas ce que tu faisais quand tu l’as recontacté. T’as tenté ta chance sans vraiment y croire, mais oui, il était là.

Sa précision sur « un jour, pas aujourd’hui » te fait bien comprendre qu’il attend rien de toi aujourd’hui. Ca tombe bien parce que tu comptes rien déballer. Ni aujourd’hui, ni jamais. Est-ce que ça veut dire que ce coup là n’était qu’une fois aussi ? Est-ce que t’es en train de te dire que c’était une mauvaise idée de venir vers lui ? Est-ce que t’as juste envie de te barrer là tout de suite ? Oui. Oui à tout.

T’essaies de te défaire de ses bras, tu veux partir. Peut être même que tu pourras aller au boulot à temps et rien faire là bas plutôt que de rester chez toi dans tes pensées.

« Lâche moi. »

Force est de constater que t’arrives pas à te défaire de lui. Il a plus de force que toi, il te tient bien. Tu soupires fortement en le regardant. T’es saoulé.

« Je dois aller au travail. »

Il te laisse quitter le lit sans soucis et y'a peut être une partie de toi qui aurait voulu qu'il te retienne encore.

Toute la journée au boulot, tu penses à toute cette histoire. Tu hésites à lui envoyer un mail pour lui expliquer, parce que tu sais que quand tu lui diras, ce sera par cette voie là. Tu ne t'imagines pas lui dire de vive voix. Après le boulot tu prends naturellement le chemin de chez Dwayne. Tu t'arrêtes en route pour manger un truc. T'essaies de rebrousser chemin mais non. Tu vas jusqu'à chez lui. Tu frappes à sa porte. Il est là. Tu te glisses dans ses bras sans un mot, t'as pas envie de reparler de tout ça. Tu veux juste sa présence.

Quelques semaines s'écoulent et vous vous voyez toujours aussi régulièrement. Tu passes plus souvent chez lui que lui chez toi. T'as un studio pas loin du campus, tu peux comprendre qu'il veut pas être vu par là. Tu commences à véritablement t'attacher à Dwayne. Quand vous baisez y'a beaucoup plus de tendresse qu'avant, même si parfois vous y allez fort parce qu'il en faut un peu quand même. Très clairement, c'est lui qui domine à chaque fois. A chaque partie de baise avec Dwayne, ça te rappel ce deal qu'il a passé tout seul. Mais t'es pas encore prêt à lui dire le fin mot de tout ça. Tu sais pas si tu le seras un jour.

Deux mois après, tu reçois un mail d'une adresse que tu ne connais pas. Elle contient juste un lien vers un site de vidéo porno. Tu crains le pire mais tu cliques. Et ce que tu craignais arrive... C'est toi, à moitié conscient, en train de te faire baiser par une dizaine de mec et sans préservatifs. Tu sais que ça s'est passé, mais tu te souviens pas de tous les détails. T'étais tellement sous l'influence d'une drogue que t'as juste des souvenirs par flash de cette nuit là. Tu sens ton coeur te serrer de savoir qu'en plus de tout, ce putain de moment est sur le net. Ce soir là tu restes chez toi, tu vas pas chez Dwayne. Tu fais le silence radio pendant trois jours. T'es pas au top et t'aurais bien besoin de Dwayne mais tu sais pas... T'ose pas aller le voir, pensant qu'il va comprendre qu'un truc va pas d'un simple coup d'oeil.

T'arrives pas à dormir ce soir là, parce que t'as reçu d'autres putain de liens, des autres vidéos de ce même moment, ainsi que d'autres où tu savais que t'étais filmé et où t'es pas à moitié dans les pommes. Des trucs un peu plus réglo, mais quand même, tu pensais pas que tout ça se retrouverait sur le net à la vue de tous. Vers 5h du mat', tu fais suivre les mails à Dwayne, sans rien dire. Juste les liens. Tu sais pas ce que t'espères suite à ça, mais voilà, il sera au courant de ce qu'il s'est passé.


Nicotine sweats and coffee breath
I thought I was so much more than this. When I look back at everything I've touched I see the lives I've ruined, dirty fingerprints. We are the common folk. We live our lives to die alone. Share our beds when the nights get cold
Revenir en haut Aller en bas
 
j!han
j!han
MESSAGES : 758
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 30
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Narnia

Guess who - Andy&Dwayne - Page 3 Empty


Dwayne Crawford
J'ai 38 ans et je vis à Brisbane, Australie. Dans la vie, je suis professeur d'histoire de l'art à l'université et je m'en sors confortablement . Sinon, grâce à ma chance, je suis celibataire et je le vis plutôt pas trop mal.

Informations supplémentaires ici.


avatar ©️ NOM CRÉATEUR
Il sentait le changement dans l’atmosphère et la bulle dans laquelle ils venaient de s’enfermer éclata et il ne put s’empêcher de se le reprocher. Mais Dwayne n’était pas celui qu’Andy croyait s’il avait juste eu l’intention de revenir baiser après trois ans sans lui donner la moindre explication sur son comportement étrange. Alors il n’arrivait pas à regretter les mots qu’il avait prononcé, ni ce qu’il avait tenté pour le faire parler. Mais ce n’était pas aujourd’hui qu’il entendrait le récit de sa vie, ni de ce qui lui était arrivé depuis trois ans, ce qui l’avait poussé à changer, à se comporter ainsi, à revenir pour lui envoyer un message. Dwayne n’était pas quelqu’un d’intrusif d’habitude mais encore une fois avec Andy, il faisait absolument n’importe quoi. Il n’agissait pas comme il le ferait avec n’importe qui. Il n’insistait pas. Seulement, il avait l’impression que le problème du jeune homme affectait sa façon qu’il avait de le traiter au lit, il n’arrivait plus imaginer ce qui aurait pu se produire pour créer ce changement et il avait bien l’intention de le découvrir. Il entendit Andy souffler, achevant de briser l’instant et il se recula, il savait déjà ce qu’il allait lui dire puisqu’il tentait déjà de se défaire de ses bras. « Lâche moi. » Dwayne inspira puis finalement croisa le regard du jeune homme. « Je dois aller au travail. » Il n’attendit pas pour défaire ses bras du corps d’Andy et le laissa se relever à sa guise. Il l’observa tandis qu’il quittait la chambre mais ne le suivit pas. Il l’entendit récupérer ses affaires, se rhabiller très certainement et finalement, la porte claqua. Il se recoucha dans un soupir, absolument persuadé de ne plus jamais le revoir.

Et quelle ne fut pas sa surprise de le voir débarquer le soir-même, comme si de rien n’était. Il avait ouvert sa porte et son lit au jeune homme sans plus lui poser de question. Ils avaient vécu deux mois ainsi, un coup chez l’un, beaucoup chez lui. Il préférait éviter l’adresse du jeune homme même si ce dernier n’était plus étudiant depuis quelques années. Il s’accommodait de la situation ils baisaient la plupart du temps mais il leur arrivait de partager des choses un peu plus fortes, il avait parfois l’impression de lui faire l’amour, sans s’expliquer la différence significative. Il ne cessait de dominer, il n’avait à aucun moment l’intention de céder quant à ce qu’il lui avait proposé. Il ne lui offrirait rien sans un retour, sans un échange. Il le sentait, il sentait qu’il s’attachait, qu’il se languissait de plus en plus de son corps, qu’il s’attardait de plus en plus longuement sur des moments de tendresse. Il savait qu’il devenait complètement fou en sentant son parfum, en le contemplant. Il suffisait qu’Andy le regarde pour qu’il ait envie de lui sauter dessus. Ils s’habituaient l’un à l’autre mais les questions qu’il s’était posé plus tôt le travaillaient malgré tout et l’obsession de tout savoir ne le quittait pas. Pourtant, il ne disait rien, il fermait sa bouche et laissait Andy la lui dévorer pour empêcher les mots de s’échapper. Il savait faire preuve de patience, il le lui avait déjà dit, il était quelqu’un qui savait attendre son heure et si le jeune garçon le voulait, il serait une oreille attentive. Brusquement, Dwayne n’eut plus de nouvelles pendant trois jours jusqu’à ce qu’il reçoive un e-mail en pleine nuit. Cette fois, la sonnerie l’éveilla instantanément et il ouvrit les yeux. Il ouvrit les pièces jointes avant de prendre conscience de ce qu’il avait sous les yeux. Il arrêta immédiatement les vidéos et se redressa sur le lit. Il se frotta les paupières ensommeillées, complètement sonné. Il reprit son téléphone mais il n’avait pas besoin d’en voir plus. La première vidéo qu’il avait vue lui suffisait. Il en avait assez observé pour tout comprendre et il resta franchement hébété. Son cœur s’accéléra dans sa poitrine en même temps qu’une main invisible venait lui broyer l’estomac d’une poigne incroyable. Il sentait ses nerfs sur le point de craquer, sa rage lui remontait à la surface, lui chatouillait le nez. Il se leva sans plus réfléchir à ce qu’il faisait. Il enfila un jogging puis un t-shirt, il se débattit avec ses chaussettes puis ses chaussures et il sortit de son appartement comme si un feu venait de s’y déclencher. Il n’avait que son téléphone sur lui et ses clés et il arriva à sa voiture en quelques enjambées. Et à peine un quart d’heures après avoir reçu le message du jeune homme, voilà qu’il frappait à la porte de son studio. Il avait le cœur qui battait la chamade. Il avait fait une halte de quelques secondes au coin de la rue pour donner quelques coups de pieds dans une poubelle qui n’avait rien demandé. Il avait besoin d’évacuer la rage qui grondait sous sa peau avant de faire face à son ancien étudiant. Et quand il ouvrit la porte, Dwayne ne manqua pas la mine surprise du jeune homme. Il avança, forçant Andy à reculer à l’intérieur du studio et il referma la porte derrière lui d’un coup de pied tandis qu’il cherchait déjà ses lèvres avec les siennes. A vrai dire, il ne savait pas comment Andy allait l’accueillir, il avait agi sur un coup de tête, sur une impulsion. Il n’avait pas pris une seconde pour réfléchir. Il appuya sa bouche avec douceur contre celles du jeune garçon et accentua leur baiser. Il n’arrivait plus à réfléchir de manière cohérente. Bien sûr qu’il avait vu les vidéos, il n’avait pas débarqué sans aucune raison. Il avait besoin de faire un truc pour lui mais il ne savait pas encore si c’était la bonne chose à faire. Il avait cette appréhension d’être rejeté. Il ne savait pas exactement si ce qu’il faisait était la chose à faire mais il le fit. Ou plutôt, il le dit. « Reprends le contrôle Andy. Baise-moi. » Il ne savait pas si ces simples mots suffiraient à lui faire comprendre qu’il pouvait imaginer ce qu’il ressentait. Il savait que la honte devait le ronger, probablement depuis qu’il avait lui-même reçu les vidéos et le courage dont il avait fait preuve en les envoyant à Dwayne. Il n’allait pas lui offrir de la psychologie à deux ronds ce soir, il n’allait pas le baiser pour lui faire oublier ce qu’il avait vécu, qu’il s’en souvienne ou non. Il lui proposait de prendre le contrôle de quelque chose, pour avoir l’impression de maîtriser. Il savait que c’était ce que lui, voudrait. Il ignorait simplement si c’était ce dont Andy avait envie. Il le regarda dans les yeux, laissant passer toutes les émotions qui le traversaient mais le dégoût n’en faisait pas partie. La colère oui, énormément, mais pas contre le jeune homme, contre ceux capables d’abuser de quelqu’un sous l’emprise de stupéfiants. Il était en colère mais il n’avait pas l’intention de la laisser se déchaîner ce soir. Ce soir, il voulait recevoir celle d’Andy. Lui permettre d’encaisser, de se libérer.





Revenir en haut Aller en bas
 
Amity
Amity
Féminin MESSAGES : 2967
INSCRIPTION : 22/02/2017
ÂGE : 34
RÉGION : London town
CRÉDITS : AMGK (ava), ASTRA (code sign), Trophy Eyes (text)

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais ouverte aux autres univers
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t63-amgk#129 https://www.letempsdunrp.com/t125-love-life#803 https://www.letempsdunrp.com/t64-les-perso-d-amfly#136
amandine

Guess who - Andy&Dwayne - Page 3 Empty


Andy Rivera
J'ai 23 ans et je vis à Brisbane, Australie Dans la vie, je suis photographe et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien tant que je trouve des plans culs.

Il est colombien. Il a un joli petit accent espagnol. Il n'a pas de tatouages. Il rapporte presque tout au cul. Il fait bien trop la fête, il adore danser sur de la bonne musique.


Diego Barrueco ©️ AMGK

Tu te cales dans ton lit, posant ton téléphone sur ta table de nuit. Tu penses pas qu’il va voir ça maintenant. Tu vas essayer de dormir mais c’est impossible. Ca vient pas. T’as les yeux grands ouvert alors que t’es dans le noir complet. Tu regardes l’heure sur ton réveil défiler beaucoup trop lentement à ton goût et puis des coups à ta porte. Hein ? T’attends un peu parce que t’es pas sûr que ce soit chez toi mais quand ça insiste tu réalises que si. T’allumes la lumière et tu te lèves, en short et tshirt. Tu ouvres. Pas complètement rassuré mais au fond, tu le sais déjà, c’est Dwayne. Et c’est bien le cas quand il apparaît de l’autre côté. Okay. Tu t’attendais pas à ça. Il entre, te fait reculer, ferme la porte habilement. Tu te demandes ce qu’il va te dire à propos des vidéos. S’il est venu c’est bien pour ça non ? Mais à la place il est déjà sur tes lèvres. Okay. Tu l’avais pas vu venir celle là. C’est donc tout ce que ça l’inspire ? Il a bien vu les vidéos ? Oui. Bien sûr que oui. Parce que tu sens au travers de son baiser, l’urgence de la situation. Tu réponds à ses lèvres mais tu comprends quand même pas trop ce qu’il se passe. T’es pas vraiment d’humeur et puis il te dit de le baiser. Hein ? Là maintenant ? Parce que t’as vraiment pas la tête à ça. T’es à mille lieu de vouloir baiser. Il te regarde droit dans les yeux et t’as un peu de mal à tenir son regard mais tu le fais. T’essaies de lire en lui. Tu veux savoir ce qu’il pense de tout ça réellement au fond. Tu reprends ta respiration au bout de quelques secondes. T’avais même pas remarqué que tu avais arrêté de respirer.

« Pas maintenant… »

Tu vas te frotter les yeux avant de reprendre la parole.

« T’aurais pas dû venir… »

Parce que t’es mort de honte. T’aurais eu besoin d’un peu plus de préparation mentale. Ou pas. Peut être qu’au moins c’est chose faite, mais ça n’empêche que non seulement t’es déprimé mais tu te sens tout vulnérable là et tu détestes ça. Tu lèves la main pour aller t’accrocher à son t-shirt. Tu te regardes faire et tu murmures.

« Tu restes ? »

Tu relèves les yeux aux siens, le tenant toujours par son haut. Tu veux qu'il reste et ça se voit dans ton regard. Par contre t’es mort de fatigue mais incapable de fermer l’oeil et ça c’est un problème.


Nicotine sweats and coffee breath
I thought I was so much more than this. When I look back at everything I've touched I see the lives I've ruined, dirty fingerprints. We are the common folk. We live our lives to die alone. Share our beds when the nights get cold
Revenir en haut Aller en bas
 
j!han
j!han
MESSAGES : 758
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 30
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Narnia

Guess who - Andy&Dwayne - Page 3 Empty


Dwayne Crawford
J'ai 38 ans et je vis à Brisbane, Australie. Dans la vie, je suis professeur d'histoire de l'art à l'université et je m'en sors confortablement . Sinon, grâce à ma chance, je suis celibataire et je le vis plutôt pas trop mal.

Informations supplémentaires ici.


avatar ©️ NOM CRÉATEUR

Andy lui dit qu'il n'aurait pas dû venir et en reculant, Dwayne en vint au même constat. Non, il n'aurait pas dû venir. Il n'aurait jamais dû se pointer ici si tard sans savoir quoi faire. Il n'aurait pas dû quitter son appartement pour foncer dans celui du plus jeune sous une parfaite impulsion complètement stupide. Il recula à nouveau d'un pas, observant le jeune homme comme s'il le voyait pour la première fois. Il voyait la honte dans ses yeux et la difficulté qu'il avait à le regarder. Il détourna le regard une seconde avant de froncer les sourcils. Pourtant, il sentit une main s'agripper au haut qu'il avait enfilé à la hâte et il baissa les yeux pour voir les doigts d'Andy dans une poigne incertaine. Il croisa son regard à sa question et il serra les dents. Non, il n'avait pas envie de rester. Il se frotta l'arrière de la tête en soupirant. " T'as raison, j'aurais pas dû venir. " Il était distant, comme un changement soudain de température, il venait de passer du chaud au froid, comme il savait si bien le faire. Il poussa un nouveau soupir en secouant la tête avant d'avouer, dans un souffle. " T'as foutu un sacré bordel. Tu me fais faire des trucs complètement fous. " Il secoua la tête avant de finalement poser sa main sur la sienne toujours accrochée à son t-shirt et au lieu de la retirer comme il l'avait fait deux mois plus tôt, il la serra et fit un pas en avant. Il glissa sa seconde main dans les cheveux d'Andy, particulièrement sensible à sa vulnérabilité. Il s'approcha davantage pour venir l'entourer de ses bras. " Bien sûr que je reste, je suis pas venu pour repartir. T'aurais pas réussi à me foutre dehors de toute façon. " Il n'avait pas pensé à ce détail mais il avait passé une soirée arrosée quelques heures auparavant et il n'aurait pas dû prendre le volant jusqu'ici déjà. " Viens. " Il prit les devants pour entraîner Andy dans son lit. Il avait déjà passé quelques nuits ici et connaissait l'endroit par cœur. Il s'assit rapidement et entraîna le jeune étudiant dans son mouvement. Ils se couchèrent par dessus la couette, Dwayne en profita pour enlever ses chaussures et se retourner vers son ancien étudiant. Il savait ce que le jeune homme craignait et il fit donc en sorte qu'ils atterrissent dans sa position préférée. Il enlaça Andy par derrière et l'entoura de ses bras. Il sentait la fatigue du jeune homme et il pouvait presque entendre son cœur battre. Il nicha son menton au creux de son cou et picora sa mâchoire. " Tu veux parler? " Demanda-t-il. Il se doutait bien que non mais il lui posait quand même la question, pour être sûr qu'Andy avait conscience qu'il le pouvait.




Revenir en haut Aller en bas
 
Amity
Amity
Féminin MESSAGES : 2967
INSCRIPTION : 22/02/2017
ÂGE : 34
RÉGION : London town
CRÉDITS : AMGK (ava), ASTRA (code sign), Trophy Eyes (text)

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais ouverte aux autres univers
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t63-amgk#129 https://www.letempsdunrp.com/t125-love-life#803 https://www.letempsdunrp.com/t64-les-perso-d-amfly#136
amandine

Guess who - Andy&Dwayne - Page 3 Empty


Andy Rivera
J'ai 23 ans et je vis à Brisbane, Australie Dans la vie, je suis photographe et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien tant que je trouve des plans culs.

Il est colombien. Il a un joli petit accent espagnol. Il n'a pas de tatouages. Il rapporte presque tout au cul. Il fait bien trop la fête, il adore danser sur de la bonne musique.


Diego Barrueco ©️ AMGK

Avoir raison c’est une chose, mais le faire partir en est une autre. T’as peur qu’il veuille s’en aller à cause de ses mots, de ce pas qu’il a fait en arrière et son comportement global. Non. Maintenant qu’il était là t’avais envie de profiter de ses bras. Peut être que tu allais pouvoir t’endormir avec lui ? Faire un gros doigt d’honneur à ton insomnie. T’aimerais bien, mais t’es pas sûr.

Tu fronces les sourcils quand il dit que t’as foutu le bordel. Quoi ? C’est lui qui vit un bordel ? C’est la meilleure. Tu comprends pas ce qu’il veut dire parce que clairement, c’est toi qui est a vécu une merde noir et qui subit les emails d’un inconnu qui veut te faire chier. Tu lui fais faire des trucs de fou ? Hein ? T’as rien demandé ! Il est venu ici de lui même, sur un sacré coup de tête visiblement. Tu ne lâches pas son haut malgré ton incompréhension sur ses paroles et il vient te prendre la main. Il n’a pas l’air de vouloir partir finalement. Il se rapproche. Bien. Tu te dérides. Il glisse sa main dans tes cheveux et t’as bien compris depuis les mois où vous vous voyez qu’il aime ça particulièrement. Tu te retrouves dans ses bras et tu accueilles son étreinte avec plaisir. Ta tête se posant sur son épaule instinctivement, tes bras s’enroulant autour de sa taille. Tu fermes les yeux et il t’annonce qu’il reste. Bien sûr. Non, c’était pas très sûr, il avait pas l’air commode y’a quelques secondes. Mais t’es content de savoir que même si toi t’aurais essayé de le foutre dehors, il ne l’aurait pas fait. Il est clairement ce dont tu as besoin là maintenant, que tu veuilles de lui ou non. Mais tu le veux. Donc tout va bien. Tu crois.

Il capte bien que tu ne comptes pas bouger de ses bras et il décide d’aller s’installer un peu mieux dans ta chambre, dans ton lit. T’as aussi bien remarqué qu’il aimait t’enlacer par derrière comme ça. Pour dormir t’as rien contre, mais quand ce n’est pas le cas, c’est pas ce que tu préfères, tu te sens frustré de pas pouvoir le voir. Pas pouvoir l’embrasser. Tu ne bouges cependant pas parce que dormir, c’est ce qu’il faudrait que tu fasses. Sans parler du fait qu’il est difficile d’affronter son regard là maintenant. Une main posée sur ses avants bras, tu fermes déjà les yeux. Il vient te taquiner la mâchoire et t’apprécies beaucoup trop ces attentions. Ton coeur bat vite, t’es habitué maintenant. Tu n’as plus cette douleur dans la poitrine par contre. Ca s’est dissipé avec le temps. Tu sais pas si t’as vraiment envie de dormir, t’as peut être envie de l’embrasser et te changer les idées comme ça. Mais il te demande si tu veux parler et tu te dis qu’il vaut peut être mieux rester dos à lui.

« Non. »

Sans hésitations. Tu veux laisser tout ça derrière toi. Y’a rien à dire, y’a rien à faire de toute façon. Tu restes comme ça, sans bouger, attendant que le sommeil t’emporte mais rien. Tes yeux sur ton réveil, une heure est passée et visiblement, tu ne vas pas réussir à sombrer aujourd’hui. Tu tends le cou pour voir Dwayne, si il dort. T’es pas bien installé et tu vois pas grand chose alors tu te tournes pour lui faire face. Tu vas l’embrasser, doucement. Ton bras glissé autour de lui. Tu prends plaisir à l’embrasser, à tenter d’oublier ces vidéos sur internet qui remplissent tes pensées. Tu veux qu’il les oublie lui aussi. Tu glisses ta main sous son tshirt et un gémissement s’échappe de ta bouche. Tu ne l’avais pas vu venir celui là, tu sais pas trop d’où il sort mais le voilà. Peut être que t’as envie de plus. Peut être que t’as envie de reprendre le contrôle maintenant.

« Baise moi… »

Quand tes pensées disaient plutôt « fais moi l’amour » mais t’as jamais dit ces mots, tu ne sais que baiser. Tu te sens incapable de faire l’amour, alors qu’en fait, tu la déjà fait avec lui à de multiples reprises. Mais vous n’avez jamais mis de mots sur quoi que ce soit et c’est ce qui te plaît avec Dwayne. Tu sais pas s’il est exclusif, mais t’en as l’impression. C’est aussi ton cas et c’est la première fois pour toi.

Tu veux qu’il te baise, mais… tu veux être au dessus aussi. Alors tu le fais se basculer pour le dominer, tes lèvres toujours sur les siennes, tu commences à frotter ton bas ventre au sien… Ca y est, voilà l’envie qui est bel et bien là. Peut être même envie de le baiser lui ?



Nicotine sweats and coffee breath
I thought I was so much more than this. When I look back at everything I've touched I see the lives I've ruined, dirty fingerprints. We are the common folk. We live our lives to die alone. Share our beds when the nights get cold
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Guess who - Andy&Dwayne - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Guess who - Andy&Dwayne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Océanie-
Sauter vers: