Le deal à ne pas rater :
Chargeur sans fil – Samsung EP-P1100 Intérieur Noir (ODR 20€)
1.06 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 Rafael&Drew

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 
j!han
j!han
MESSAGES : 758
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 30
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Narnia

Rafael&Drew - Page 4 Empty


Rafael Weaver
J'ai vingt-huit ans ans et je vis à San Francisco, , Etats-Unis. Dans la vie, je suis chargé de gérer un groupe de musique à succès pour un célèbre label et je m'en sors vraiment bien. Sinon, à cause de mon passé, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Rafael&Drew - Page 4 Tumblr_onr3ggOCmD1sx1fcmo2_500


hnh ©️ NOM CRÉATEUR
« Je te trouble ? » Il ne savait pas trop comment la situation avait pu dégénérer à ce point en à peine quelques secondes. Ils étaient entrain de parler de faire –ou pas- un karaoké dans la semaine, ils parlaient tranquillement de tout et de rien quelques minutes encore auparavant et voilà qu’ils se retrouvaient à discuter de choses plus sérieuses, que leurs corps étaient trop proches l’un de l’autre pour que ce soit totalement normal entre deux amis. Ils avaient probablement un peu trop abusé de la boisson et pourtant Rafael avait quand même l’impression d’avoir toute sa tête. Toute sa vie, il l’avait passé à repousser l’incroyable attirance qu’il ressentait pour les hommes parce que son père avait décidé que l’homosexualité, c’était une chose démoniaque. Et pourtant, il ne pouvait pas nier être attiré par les hommes depuis des années, même s’il ne s’était pas autorisé à en toucher un seul depuis tout ce temps. Il n’avait jamais embrassé un autre homme que son meilleur ami au lycée et il n’était jamais allé plus loin que cette étreinte avec lui. Il n’avait connu que les bras des femmes et n’en avait ressenti aucun plaisir au début et il avait vite renoncé à toutes ses choses pour se consacrer à son métier et se mettre à fond avec le groupe Prince. Au final, ces dernières années, il les avait entièrement dévoué à Drew et sa bande sans plus trop se soucier de sa vie amoureuse. Il avait mis tout cela de côté, trop effrayé des conséquences qu’une telle situation pouvait avoir. Oui, à bientôt trente ans, Rafael avait un côté encore de l’adolescent qu’il était sous les coups de son père et son corps s’en souvenait encore. S’il s’était totalement lancé dans les tatouages pour couvrir les marques que son père avait laissé, il en gardait un souvenir qui ne s’effacerait pas aussi aisément qu’il l’aurait voulu. Et pourtant, à aucun moment pendant les secondes durant lesquelles il regarda Drew, il ne pensa à tout cela. Il avait l’impression que Drew lui faisait oublier ce qu’on lui avait enseigné durement, ce qu’il était censé faire et même plus encore, il avait l’impression qu’il lui enlevait la peur qui le tiraillait depuis toutes ces années. Il fronça légèrement les sourcils à cette constatation et en observant les lèvres de Drew d’un bref coup d’œil. Il aurait pu reculer, en réalité, il aurait dû reculer. Il n’éprouvait pas l’appréhension qui le guettait à chaque fois qu’il s’était permis de regarder un autre homme de trop près. C’est pour cela qu’il se mordit la lèvre avec force. Ce qui ne l’empêcha pas de répondre sans la moindre hésitation. « A cet instant, oui, même si je suis pas sûre que ce soit judicieux de te l’avouer… » Il eut un sourire en coin légèrement moqueur à son propre égard, comme s’il se trouvait stupide de faire ce genre de remarque et encore plus à haute voix. Ils s’étaient à présent rapprochés, ils se tenaient si près que Rafael pouvait sentir le souffle de Drew quand il expirait, il sentait la bière, une odeur particulièrement alléchante pour le jeune employé de label. Il adorait l’odeur de la bière et c’était peut-être pour ça qu’il s’était autant avancé après tout, même s’il avait plutôt l’impression que c’était une excuse carrément bidon. Il se mordait toujours la lèvre quand il vit le regard de Drew se poser sur lui et il releva les yeux pour croiser son regard un quart de seconde avant que le musicien n’efface les quelques centimètres qui séparaient leur bouche. Il contracta un instant les muscles au contact de ses lèvres, comme sur le point de se retirer et de bondir en dehors de la prise de Drew mais son corps refusa de faire le moindre geste, comme paralysé par ce qui était en train de se passer. Un soupire d’aise lui échappa, comme s’il avait attendu ce moment depuis des années et comme si le soulagement déferlait à lui dans une vague dévastatrice. Son cœur s’accéléra et sa main se serra au-dessus de celle de Drew, agrippant son ami comme s’il ne croyait pas à ce qui était en train de se passer. Il était perdu entre ses réticences et son envie plus qu’évidente et son cerveau se disputait allègrement sur la question sans trouver le moyen de prendre une décision nette. Et il se déconnecta définitivement quand il sentit la langue de Drew venir caresser la sienne. Toutes ses cellules grises s’éteignirent littéralement et l’abandonnèrent complètement, le laissant seul avec les réactions de son corps. Et ces dernières ne manquèrent pas de se manifester. La poitrine gonflée d’allégresse, il chercha un contact plus approfondi avec son musicien préféré et le choc du premier instant passé, il se tourna légèrement vers lui pour ne pas se tordre le coup. Un genou entre eux deux, il fit en sorte que la main de Drew suive le mouvement et reste là où il l’avait mise. Son autre main finit par se poser avec une certaine hésitation sur sa nuque et lorsqu’il lui agrippa le cou, il ne faisait preuve d’aucune timidité. Il approfondit alors davantage le baiser, repoussant la langue de Drew pour pouvoir venir la chercher lui-même à son tour et il s’enivra de l’instant en inspirant doucement. Il se souvint en quelques secondes lui avoir plus tôt répondu que son invitation à dormir n’était pas de refus car il ne se sentait plus vraiment de rentrer chez lui et qu’il venait à peine de se souvenir que sa moto était restée au bar où Drew l’avait trouvé. Un détail qui vint le frapper sans pour autant l’interrompre dans ce qu’il était en train de faire. Il n’y avait plus vraiment de mots pour décrire ce qu’ils faisaient, Rafael savait que s’il se détachait maintenant, il ne tarderait pas à se mordre les doigts pour ce qui se passait entre eux mais pour l’heure, il savourait l’instant pleinement.




Revenir en haut Aller en bas
 
Amity
Amity
Féminin MESSAGES : 2967
INSCRIPTION : 22/02/2017
ÂGE : 34
RÉGION : London town
CRÉDITS : AMGK (ava), ASTRA (code sign), Trophy Eyes (text)

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais ouverte aux autres univers
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t63-amgk#129 https://www.letempsdunrp.com/t125-love-life#803 https://www.letempsdunrp.com/t64-les-perso-d-amfly#136
amandine

Rafael&Drew - Page 4 Empty


Drew Newman
J'ai 27 ans et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis front man du groupe de rock alternatif Princes et je m'en sors magnifiquement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en break avec mon mec et je le vis plutôt pas bien du tout.


Grant Gustin ©️ Lempika.

Je le trouble donc, je prends ça en considération. Je vois qu’il regarde mes lèvres. Il se mord la lèvre. Tout autant de signes qui me font penser qu’il a la même chose en tête que moi. Alors je réfléchis pas plus et je commence un baiser. J’entrouve même les lèvres pour approfondir le tout, pas complètement sûr qu’il me laissera faire mais quand je sens qu’il est partant pour aller plus loin lui aussi, je sens que je déstresse. Je profite du baiser, dégustant ses lèvres et explorant sa bouche. Je prends le temps, je vais doucement. Je sens sa main sur la mienne, il a l’air nerveux mais pourtant on est bien là tous les deux, je caresse sa cuisse de mon pouce comme pour le rassurer. J’apprécie de sentir sa main sur ma nuque, je ne compte pas arrêter le baiser déjà. Je vais jusqu’à plus de souffle. Il a le goût de la bière et ça ne me dérange pas, je préfère ça au goût de la cigarette. Au fur et à mesure du baiser je réalise que c’est le deuxième mec que j’embrasse. Jusqu’à maintenant je n’avais connu que les lèvres d’Adan et je dois dire que Rafael embrasse vraiment bien. Je suis un peu frustré d’avoir ma bière dans une main, j’aurai bien voulu explorer un peu plus le corps de Rafael mais là comme je n’ai pas envie de couper le moment, ça sera pour plus tard. Mon coeur bat tellement vite, je sens que mes joues se sont empourprés aussi. Le sang ayant monté jusqu’à mes joues. Je me détache un bref instant le temps de reprendre ma respiration et je reprends ses lèvres. Je n’ai pas envie que le moment s’arrête alors je profite qu’on soit encore tous les deux dans notre bulle. Au bout d’une poignée de minute je me détache de nouveau, collant mon front au sien… J’ouvre les yeux pour le regarder, je suis encore dans le moment. Je réalise petit à petit ce qu’il vient de se passer et je ne le regrette pas… J’ai pas l’impression qu’il ait été dérangé vu combien il a répondu à mon baiser. Je ne sais pas trop ce que ça veut dire tout ça mais une chose est sûre, ça m’a plut. Je me détache complètement de lui, le temps de poser ma bière sur la table basse et je me remets calé dans le canapé, ma main retrouvant son chemin sur sa cuisse, parce que je dois dire que je me sentais bien comme ça. Ok je mets ma main un peu trop à l’intérieur de sa cuisse, mais j’ai pas l’impression que ça l’ait dérangé. Je ne prononce pas un mot parce que je n’ai pas envie de briser le moment. Je vais poser ma main libre sur sa joue et je me rapproche pour déposer un simple baiser sur ses lèvres. Puis un deuxième. Un troisième, avant de bifurquer sur sa mâchoire, ma main descendant sur son torse. J’explore son corps en prenant mon temps. Je n’ai pas en tête d’aller bien plus loin non, juste ça, parce qu’une partie de moi est assez effrayé par ce qui est en train de se passer parce que c’est la première fois que ça m’arrive avec quelqu’un d’autre qu’Adan mais j’essaie de l’ignorer et de profiter. Mes lèvres descendent dans son cou et je réalise que je suis quand même à moitié installé sur lui, mais je suis bien comme ça. Ma langue remonte à sa mâchoire de nouveau puis va jusqu’à son oreille où je suçote son lobe un moment… C’est un endroit que j’aime particulièrement alors j’ose espérer que lui aussi.


Nicotine sweats and coffee breath
I thought I was so much more than this. When I look back at everything I've touched I see the lives I've ruined, dirty fingerprints. We are the common folk. We live our lives to die alone. Share our beds when the nights get cold
Revenir en haut Aller en bas
 
j!han
j!han
MESSAGES : 758
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 30
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Narnia

Rafael&Drew - Page 4 Empty


Rafael Weaver
J'ai vingt-huit ans ans et je vis à San Francisco, , Etats-Unis. Dans la vie, je suis chargé de gérer un groupe de musique à succès pour un célèbre label et je m'en sors vraiment bien. Sinon, à cause de mon passé, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Rafael&Drew - Page 4 Tumblr_onr3ggOCmD1sx1fcmo2_500


hnh ©️ NOM CRÉATEUR
Il sent que la situation est en train de lui échapper, il se laisse doucement aller aux plaisirs du moment comme si rien ne pouvait avoir de conséquences et comment aurait-il pu y en avoir ? Il a presque trente ans, qui a-il de mal dans le fait d’embrasser un ami pour qu’ils deviennent …. Qu’ils deviennent quoi d’ailleurs ? Il a du mal à raisonner quand il sent très distinctement le pouce de Drew lui caresser la main, comme s’il avait senti son débat intérieur, comme s’il pouvait percevoir la tension de ses muscles qui hésitaient entre se tendre davantage et se relâcher complètement. Il apprécie ce geste, même si cela lui donne l’impression de repartir presque dix ans en arrière dans les bras incertains de son meilleur ami à l’époque. Meilleur ami qu’il avait embrassé sans trop savoir comment, sans trop d’expérience. Mais embrasser Drew est plus spontané qu’avec n’importe quelle fille qu’il s’était forcé à embrasser et il avait l’impression que tout le reste s’effaçait autour de lui. Le fait qu’il réponde à son étreinte ne semble pas plus ramener Drew à la réalité que lui et au lieu d’une séparation brutale et de questions embarrassantes, ils continuent ce qu’ils ont commencé. Il n’y a pas de silence gêné, il n’y a pas de conversation sérieuse, rien ne vient troubler ce moment, il n’entend presque plus la musique qui continue de passer pourtant à la télévision, il n’est concentré que sur une seule chose. Une seule personne. Même à l’instant où il sent Drew s’écarter pour reprendre son souffle, il ne pense à rien d’autre qu’à faire de même avant que leur baiser ne reprenne de plus belle, naturellement. Comme s’ils étaient en couple depuis déjà longtemps et qu’ils passaient simplement la soirée à profiter l’un de l’autre. Mais ils n’étaient pas un couple, si ? Il ne sait plus vraiment et il ne se pose pas franchement beaucoup la question. Lorsque Drew finit par s’écarter de lui sans pour autant se détacher, le front collé au sien, il ne manque pas de garder les yeux clos quelques instants, comme s’il cherchait à prolonger le moment avant que son cerveau ne l’assaille de toutes les questions qui menaçaient de le faire exploser. Il déglutit légèrement, de peur que la bulle les entourant n’éclate brutalement et que sa réaction soit à la hauteur de ce retour à la réalité. Il sent alors Drew s’écarter et il n’a plus d’autre choix que d’ouvrir les yeux et de reprendre sa position sur le canapé. Il ouvre les yeux pour observer le musicien qui revint alors se placer près de lui et il se perd un instant dans la contemplation de sa main sur sa cuisse. Sur le moment, il n’est pas vraiment sûr si dire quelque chose pourrait être judicieux alors il prit le partie de se taire un instant. Quand il se décide enfin à ouvrir la bouche pour dire quelque chose, n’importe quoi qui lui passerait par la tête, il ne s’attend certainement pas à sentir les lèvres de Drew sur les siennes à nouveau. Pas plus qu’à la suite d’ailleurs. Fermant les yeux sur le coup, profitant pleinement de la caresse de sa bouche contre la sienne puis contre la peau de sa mâchoire. Il ne peut contrôler une légère crispation avant de se détendre la seconde d’après. Son corps et son cerveau en violent conflit pour trouver l’attitude à adopter. Il soupire d’aise en sentant les lèvres de Drew sur sa peau et sa main sur son torse, il ne prend pas conscience tout de suite qu’il s’est encore rapproché et quand ses lèvres bifurquent pour titiller le lobe de son oreille, un frisson s’empare de lui de façon incontrôlable et il se redresse pour chercher instinctivement les lèvres de Drew pour s’en emparer à nouveau. Il a l’impression de planer complètement et c’est à instant qu’il prend conscience d’une brave erreur. Tout à ce qu’il faisait, il n’a pas eu la présence d’esprit de poser sa bière à son tour et en se redressant elle lui échappe des mains, tombant au sol sans se casser mais non sans faire de bruit. Un sursaut le sort immédiatement de sa transe, comme si on venait de le piquer violemment ou l’arracher aux bras de son ami. Le souvenir encore présent de l’intervention de son père dix ans plus tôt lui fait l’effet d’un électrochoc et il se redresse d’un bond, observant autour d’eux un instant avant de découvrir l’objet du bruit. La bouteille est déjà en train de répandre son contenu par terre et il se précipite pour empêcher que le reste suive. « Merde, désolé… » D'avoir renversé sa bière ou détruit le moment ? Les deux sûrement. Il s’accroupit rapidement pour attraper la bouteille et la poser sur la table basse, non sans que sa main tremble. Merde, il a presque l’impression d’être une adolescente de quinze ans à cet instant. Il a pourtant le courage de lever les yeux vers Drew pour lui demander. « T’as un truc pour éponger ? » Tout plutôt que de parler de ce qu’il vient de se passer, pas franchement l’action la plus courageuse du monde. Il détourne à nouveau les yeux, se passe une main nerveuse dans ses cheveux. La bulle a bel et bien éclaté et il regrette qu’elle n’ait pas été plus solide, il n’a pas envie de revenir à la réalité.




Revenir en haut Aller en bas
 
Amity
Amity
Féminin MESSAGES : 2967
INSCRIPTION : 22/02/2017
ÂGE : 34
RÉGION : London town
CRÉDITS : AMGK (ava), ASTRA (code sign), Trophy Eyes (text)

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais ouverte aux autres univers
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t63-amgk#129 https://www.letempsdunrp.com/t125-love-life#803 https://www.letempsdunrp.com/t64-les-perso-d-amfly#136
amandine

Rafael&Drew - Page 4 Empty


Drew Newman
J'ai 27 ans et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis front man du groupe de rock alternatif Princes et je m'en sors magnifiquement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en break avec mon mec et je le vis plutôt pas bien du tout.


Grant Gustin ©️ Lempika.

Alors que je prends mon temps sur le lobe de son oreille il vient chercher mes lèvres et je réponds à ce nouveau baiser avec un léger sourire aux lèvres. Je suis content que ça vienne de lui cette fois, je ne suis pas seul dans le moment oh non. On est bel et bien deux et on kiffe ce qui est en train de se passer. Les yeux fermés je reprends de déguster ses lèvres et sa langue avec délice. Ma main qui était sur sa cuisse se retrouve à présent sur sa nuque et l’autre est toujours sur son torse. Ouais je profite pour tâter la marchandise. J’ai toujours pu le mater mais j’ai jamais touché. Sauf que le moment est brisé par Rafael qui sursaute, je ne comprends pas ce qui se passe au début mais on se détache l’un de l’autre et je le regarde se précipité sur le sol. C’est là que je vois la bière par terre qui est en train de se vider. Il s’excuse pour ça et je me passe une main dans les cheveux, encore un peu dans le moment pour ma part. Il me faut quelques secondes pour redescendre sur Terre. Il me demande si j’ai un truc pour éponger et là je prends mes esprits.

« Oh ouais un truc… Ouais. »

Je me lève, faisant attention de ne pas mettre les pieds dans la bière. Je file à la cuisine et je reviens avec un rouleau de sopalin. Je lui tends et je le regarde éponger le sol, restant un peu comme un con debout. D’ailleurs je commence à dérouler quelques feuilles de sopalin mais il a déjà presque terminé le travail. Je m’accroupis pour l’aider à éponger. Je récupère les feuilles mouillées et je vais les jeter dans la cuisine. Je reste un court instant devant ma poubelle, je suis un peu à l’ouest. Je réalise ce qu’il s’est passé ce soir et j’ai du mal à me dire que j’ai embrassé Rafael. Qu’on s’est embrassé tous les deux. Oui parce qu’il n’était pas du tout innocent dans l’histoire. On a bien fait ça à deux et plusieurs fois même. Ce n’était pas qu’un baiser chaste. Je pose mes mains sur mes joues et je me rends compte que je suis bien chaud. Je dois être complètement rouge. Je prends une grande inspiration et je retourne dans le salon. Je vais m’installer dans le canapé et je ne sais pas trop quoi dire. Le moment est bien rompu en tout cas.

« Tu restes dormir ? »

Il ne m'avait pas répondu tout à l'heure. Je me lèche les lèvres et je le regarde. Je sais pas trop comment me comporter pour dire la vérité, je me sens un peu gêné même si je ne devrais pas. On est des adultes. Je décide de ne pas reparler de ce qui vient de se passer… On sait tous les deux très bien ce qu’il s’est passé.

« Je vais pas te proposer une autre bière… Je crois qu’on a assez bu pour ce soir. »

Et voilà une petite allusion à notre échange de salive. Je me mordille la lèvre inférieur et je regarde Rafael… J’ai un petit peu envie de reposer ma main sur sa cuisse mais j’ose pas. Je verrai selon sa façon d’être à lui aussi mais je sens que tout ceci marque la fin de la soirée.



Nicotine sweats and coffee breath
I thought I was so much more than this. When I look back at everything I've touched I see the lives I've ruined, dirty fingerprints. We are the common folk. We live our lives to die alone. Share our beds when the nights get cold
Revenir en haut Aller en bas
 
j!han
j!han
MESSAGES : 758
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 30
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Narnia

Rafael&Drew - Page 4 Empty


Rafael Weaver
J'ai vingt-huit ans ans et je vis à San Francisco, , Etats-Unis. Dans la vie, je suis chargé de gérer un groupe de musique à succès pour un célèbre label et je m'en sors vraiment bien. Sinon, à cause de mon passé, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Rafael&Drew - Page 4 Tumblr_onr3ggOCmD1sx1fcmo2_500


hnh ©️ NOM CRÉATEUR
   « Oh ouais un truc… Ouais. » Sans trop l’avoir voulu, il se rend bien compte qu’il a légèrement gâché le moment pour le coup mais il ne peut pas vraiment s’en vouloir. Il aurait pu passer outre un détail aussi insignifiant si seulement le bruit ne l’avait pas fait autant réagir. Après tout, il ne s’agissait là que d’un peu de bière et il n’y avait pas mort d’homme mais il préférait se concentrer là-dessus pour l’instant plutôt que d’avoir à repenser à ce qui venait de se passer. Il regarde un instant Drew disparaître dans la cuisine pour revenir avec du sopalin et il s’applique à tout ramasser, même s’il aurait bien fait remarquer à son ami qu’il allait de toute façon devoir passer la serpillère pour éviter que ça colle. Voilà que pour masquer sa gêne, il se retrouve à se préoccuper du sol comme une ménagère. Il se redresse une fois sa tâche accomplie et il regarde un instant l’endroit où a disparu Drew pour finalement se retrouver seul un instant dans le salon. Renonçant à l’idée de faire les cent pas pour s’occuper l’esprit, il reprend sa place sur le canapé d’un geste un peu incertain. Il n’est pas sûr de savoir ce qui va se passer maintenant, la magie du moment a clairement disparu et il est légèrement plus tendu à présent. Visiblement, l’épisode de la bière l’a également aidé à évacuer l’alcool rapidement puisqu’il a plus que conscience de tout ce qui vient de se passer entre eux deux. Il ne se rend pas compte que Drew traîne un peu tant il est concentré sur ses propres pensées et il en sort à peine quand il l’entend revenir. Il ne dit rien en le voyant s’asseoir et instinctivement, il regarde sa main qui n’a pas repris sa place sur sa cuisse. Il ne peut s’empêcher d’être déçu et frustré de ressentir ça. Il n’aurait pas dû, sans trop s’expliquer pourquoi il continuait à se mettre autant de barrières. « Tu restes dormir ? » Il relève les yeux brusquement, pas sûr que Drew l’ait surpris en train de mater sa main et il s’empresse de chercher son regard, l’air parfaitement innocent qui ne trompe généralement personne. Il ne se souvient effectivement pas lui avoir répondu un peu plus tôt, ou peut-être l’a-t-il fait dans sa tête sans pour autant lui répondre clairement et il se rend compte que c’est pour lui la parfaite occasion de s’esquiver et de prétendre n’importe quoi pour quitter l’appartement et réfléchir tranquillement dans son coin. Mais Drew est avant tout son ami, quelqu’un qu’il respecte et il n’a pas l’intention de se foutre de lui. Il lui adresse un sourire en coin. « Je t’ai promis de te border je crois ! » Il garde visiblement assez de force pour plaisanter après tout. Il a l’impression que même sa gêne est atténuée par le côté rassurant de Drew, comme s’il ne pouvait pas réellement être mal à l’aise en sa présence. Il n’a pas l’intention de gâcher leur amitié de toute façon et reparler de ce qui vient de se passer, il n’est pas sûr d’en avoir la force ce soir. Pas avec autant d’alcool dans le sang et des émotions plein la tête. Ils en parleront sûrement, peut-être une autre fois, à un autre moment mais pas ce soir. Ils sont visiblement sur la même longueur d’onde à ce sujet, il n’en sait trop rien. Il aurait donné cher pour lire dans les pensées de Drew à cet instant, de savoir ce qu’il ressent, ce qu’il pense de cette situation. Le jeune musicien s’est séparé de son copain récemment, il est peut-être tout simplement en manque de tendresse. L’idée d’être un lot de consolation pour rupture difficile lui fait plus mal qu’il ne pourrait l’admettre et il arrête de réfléchir pour éviter de se faire encore plus de tort. Il n’a pas à tirer ce genre de conclusion hâtive tant qu’il décide de garder le silence sur ces baisers. « Je vais pas te proposer une autre bière… Je crois qu’on a assez bu pour ce soir. » Il tourna la tête à nouveau vers lui et opine doucement du chef, il n’a pas vraiment tort sur ce point. Il ne sait pas trop quoi ajouter, il se tortille un peu sur le canapé pour ajouter. « Je te mets au lit mais tu me chante d’abord une chanson ! Et t’inquiète pas, je prends le canapé, je vais sûrement tomber dans un coma profond.. » Il lui sourit, il a soudainement envie qu’il chante, pour détendre l’atmosphère, pour l’apaiser, pour qu’ils puissent faire taire la gêne qui s’est installé. Ils restent encore de longues minutes dans le canapé sans plus boire la moindre bière, l’air se vide peu à peu des tensions et ils finissent pas se séparer pour la nuit. Au moment de se dire bonne nuit, Rafael hésite mais finalement, dans une impulsion dictée par le reste d’alcool dans son corps, il s’approche de Drew et dépose un baiser sur sa joue, soft, tout en douceur. Il se retire aussi vite avant que la situation ne dégénère à nouveau ce qui n’est pas réellement son but. En vérité, il espère plutôt démontrer par là qu’il ne regrette pas mais qu’il n’est certainement pas prêt à recommencer. En fait, il sait même pas ce que ça peut vouloir dire, il a l’impression d’avoir agi naturellement et sans trop en faire. Il finit tout de même par passer la nuit à se tortiller l’esprit dans tous les sens.




Revenir en haut Aller en bas
 
Amity
Amity
Féminin MESSAGES : 2967
INSCRIPTION : 22/02/2017
ÂGE : 34
RÉGION : London town
CRÉDITS : AMGK (ava), ASTRA (code sign), Trophy Eyes (text)

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais ouverte aux autres univers
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t63-amgk#129 https://www.letempsdunrp.com/t125-love-life#803 https://www.letempsdunrp.com/t64-les-perso-d-amfly#136
amandine

Rafael&Drew - Page 4 Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Deux semaines après leur nuit ensemble, Drew et Rafael se retrouvent à un barbecue chez un ami commun qu'ils ont tous les deux. Qui va oser mettre sur le tapis leurs embrassade passionnée de l'autre soir ?



Nicotine sweats and coffee breath
I thought I was so much more than this. When I look back at everything I've touched I see the lives I've ruined, dirty fingerprints. We are the common folk. We live our lives to die alone. Share our beds when the nights get cold
Revenir en haut Aller en bas
 
Amity
Amity
Féminin MESSAGES : 2967
INSCRIPTION : 22/02/2017
ÂGE : 34
RÉGION : London town
CRÉDITS : AMGK (ava), ASTRA (code sign), Trophy Eyes (text)

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais ouverte aux autres univers
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t63-amgk#129 https://www.letempsdunrp.com/t125-love-life#803 https://www.letempsdunrp.com/t64-les-perso-d-amfly#136
amandine

Rafael&Drew - Page 4 Empty


Drew Newman
J'ai 27 ans et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis front man du groupe de rock alternatif Princes et je m'en sors magnifiquement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en break avec mon mec et je le vis plutôt pas bien du tout.

Rafael&Drew - Page 4 Giphy

Grant Gustin ©️ Shiya.

Ca fait un peu plus de deux semaines que Rafael a passé la nuit chez moi. Cette soirée où je me souviens très bien, on a passé quelques très longues minutes à s’embrasser sur mon canapé. On s’est revu le lendemain chez Stan comme on avait convenu, mais on n’a pas reparlé de ce qui s’est passé. Ensuite je suis parti une semaine à New York et à part quelques messages bateaux dans le group chat du groupe, rien de spécial. Je me demande si on compte reparler de ce qui s’est passé un jour… Parce que moi ça m’a pas déplut. Je me dis que si on arrive à se retrouver seul tous les deux un jour ou l’autre, je verrai comment on se comporte. Et ce jour est arrivé, aujourd’hui. J’ai été invité par Jasper, un pote qu’on a en commun avec Rafael, un type qui bosse au label. Je sais pas ce qu’il fait exactement mais il a souvent été avec nous quand on enregistre les albums. Dans tous les cas à chaque fois que je le croise on s’entend vraiment bien tous les deux et ce n’est pas la première fois qu’il m’invite chez lui. Il doit avoir un bon poste parce qu’il a une très belle maison avec piscine. D’ailleurs il nous a dit de nous ramener avec nos maillots pour profiter du jardin. Moi je l’ai écouté, surtout qu’il fait super chaud en ce moment alors un petit plongeon dans une piscine ça fait du bien. Des fois je me dis que je devrais peut être m’acheter une maison, mais j’aime bien être au coeur de la ville, là où ça bouge, et pour ça y’a que des immeubles.

C’est seulement une fois sur place chez Jasper que je vois que Rafael est là aussi. Je crois que je suis le dernier arrivé parce qu’ils sont déjà tous installé autour de la piscine en maillot de bain. Je dis bonjour à tout le monde, y’a que des mecs. Je suis pas venu les mains vides, je donne mon sac plastique à l’hôte.

« Des bières, des chips, des bonbons. Que du bon ! »

Je vais naturellement m’installer près de Rafael et j’essaie de pas trop loucher sur son torse parfait mais j’ai du mal. Clairement du mal. Je m’enlève mon tshirt et je reste en short, parce que oui c’est un short de bain.

« Vous avez déjà goûté l’eau ? »

On fait un peu comme si de rien n’était avec Rafael, j’essaie d’éviter de le regarder parce que je trouve ça bien trop agréable. On discute de tout et de rien avec les mecs. Y’en a un que je connais pas, c’est le pote d’un pote, je me retrouve à côté de lui et on parle un moment. Il est intéressé par le groupe et je le soupçonne d’être venu juste parce qu’il savait que je serai là. Mais ça ne me dérange pas, il est plutôt cool et pas relou. Il ne me demande pas d’autographe ou de photo, on a une conversation des plus normales. L’après midi avance, je vais me servir une autre bière bien fraîche dans le frigo dans la cuisine qui est directement accessible via la porte fenêtre. Je me retrouve avec Rafael dans la cuisine.

« Tu veux une bière ? »

On sait tous les deux que la bière et nous c’est une grande histoire maintenant. Essuyer la bière surtout. Je ne peux pas m’empêcher de repenser à ce moment là.

« Hey ça commence ! »

C’est Jasper qui parle d’un match de cricket et c’est pas du tout mon truc alors je retourne dehors avec ma bière fraîche. Je me rends compte qu’on est plus beaucoup dehors, ils sont tous devant le match, mais ça me dérange pas. Rafael est encore là. Je bois une longue gorgée de ma bière et je me lève.

« Il fait trop chaud ici. »

Peut être que je fais allusion à Rafael et son corps parfait. Peut être. Je ne sais pas si j’ai été subtile. Une partie de moi n’a pas envie d’être subtile. J’ai envie de lui dire clairement que j’arrête pas de repenser à ces baisers qu’on a échangé. Pour essayer de me refroidir je plonge tête la première dans la piscine. L’eau de la piscine est bonne. Pas trop fraîche, juste ce qu’il faut pour rafraîchir. Je fais deux longueur et je sors la tête de l’eau pour me rendre compte que Rafael est à présent dans la piscine lui aussi. Je peux pas m’empêcher de nager, sous l’eau, jusqu’à lui et je vais essayer de le noyer, tel un gamin, ouais. J’ai pas honte. Ca me fait bien marrer et j’essaie d’oublier que je suis en train de le toucher. Que c’est la première fois depuis cette nuit là que je le touche.



Nicotine sweats and coffee breath
I thought I was so much more than this. When I look back at everything I've touched I see the lives I've ruined, dirty fingerprints. We are the common folk. We live our lives to die alone. Share our beds when the nights get cold
Revenir en haut Aller en bas
 
j!han
j!han
MESSAGES : 758
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 30
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Narnia

Rafael&Drew - Page 4 Empty


Rafael Weaver
J'ai vingt-huit ans ans et je vis à San Francisco, , Etats-Unis. Dans la vie, je suis chargé de gérer un groupe de musique à succès pour un célèbre label et je m'en sors vraiment bien. Sinon, à cause de mon passé, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Rafael&Drew - Page 4 ZRAnH71a_o


hnh ©️ NOM CRÉATEUR
   « J’ai invité Drew au fait, il devrait pas tarder ! » Rafael regarde Jasper pendant quelques secondes avant de comprendre qu’il s’adresse à lui. Il regarde un peu autour de lui pour voir qu’il est le seul à connaître vraiment Drew autour du barbecue où il fait griller ses saucisses alors la remarque ne peut s’adresser qu’à lui. Il n’a pas le temps de répondre qu’on le prend déjà à parti dans une autre conversation mais son esprit reste un moment concentré sur l’information qu’il a reçu. Si jusque-là il était parfaitement détendu, il ne peut s’empêcher de se poser encore quelques questions. Ils n’avaient pas reparlé de ce qui s’était passé entre eux deux semaines auparavant et ils n’avaient pas eu l’occasion de trop se retrouver d’ailleurs depuis ce moment-là. C’était d’ailleurs tout juste si Rafael savait comme s’était passé le séjour de Drew à New-York.  Il n’avait eu de cesse de repenser à ce qui leur était arrivé sans pour autant trouver une explication valable sur ce qui l’avait poussé à faire ça. Il avait retourné les choses dans tous les sens pour finalement se dire que les choses avaient été si spontanées qu’elle ne pouvaient s’expliquer. Il n’y avait pas de quoi se prendre la tête durant des heures et des heures, il lui fallait simplement oublier ou décider d’en parler à Drew. Et comme il n’était prêt ni pour l’un ni pour l’autre, il prit le parti de poursuivre sa bière en écoutant ce que son voisin de droite lui disait avec plus d’attention. Mais évidemment, il ne pouvait pas passer à côté de l’arrivée de son ami puisqu’il était placé à côté de leur hôte et il eut un sourire en le voyant. « Des bières, des chips, des bonbons. Que du bon ! » Il le regarde donner son sac à Jasper et il se concentra à nouveau sur sa conversation non sans le voir s’approcher du coin de l’œil. Il tourne alors la tête vers lui pour lui adresser un sourire cette fois et le regarder retirer son t-shirt. C’est vrai qu’il est le dernier arrivé et qu’ils ont déjà tous tombé les fringues depuis au moins une heure. Pour sa part, il est également vêtu d’un short de bain, pour plus d’aisance dans ses mouvements. Il boit une gorgée quand Drew s’adresse à eux. « Vous avez déjà goûté l’eau ? » Il hoche naturellement la tête mais ce n’est pas lui qui a le temps de répondre et il est légèrement frustré. Mais le reste de l’après-midi se déroule un peu comme si tout était parfaitement naturel. Drew discute de son côté et Rafael est avec Jasper. En tant que membre du label, il sont forcément très proches et après avoir discuté boulot et avoir soulé la plupart des autres gars, ils dévient vers des sujets plus légers, non sans trop lâcher la musique. C’était bien le problème quand on se retrouvait avec eux, ils avaient souvent tendance à parler de choses qu’ils aimaient et leur passion en commun ne faisait plus aucun doute. Il se retrouve quelques instants plus tard dans la cuisine avec Drew. « Tu veux une bière ? » Il rit légèrement, peut-être plus nerveusement qu’il ne l’aurait voulu, ne sachant pas s’il doit réellement y voir une allusion à leur dernière soirée. « J’ai une impression de déjà vu.. » Il ne peut s’empêcher de lui faire la remarque mais il s’en amuse sans vraiment le vouloir et il accepte bien sûr sa proposition. Il est bien sûr encore bien loin du nombre de bières qu’il avait bu le fameux soir de leurs échanges passionnés et il est très loin d’être aussi euphorique et libre que cette fois-là. Pourtant, la vue de Drew en maillot de bain et son sourire lui font exactement le même effet que la fois précédente et il constate que la bière n’y est finalement pas pour grand-chose. Il tourne alors les talons pour croiser Jasper qui leur annonce que le match commence. Il grimace légèrement, pas franchement emballé par l’idée de s’enfermer pour voir un simple match quand ils pouvaient profiter de l’extérieur et de la piscine. Il préfère donc sortir à nouveau et constate qu’il n’est pas le seul dans ce cas-là. « Il fait trop chaud ici. » Il échange un regard avec Drew et lui adresse un sourire en coin. Il n’a pas tout à fait tort et il rit légèrement en le voyant plonger. Il décide de s’asseoir sur le rebord de la piscine et de poser sa bière en sécurité cette fois pour finalement se balancer à l’intérieur. Il s’immerge un instant pour plaquer ses cheveux en arrière et remonte à la surface pour voir Drew se précipiter vers lui. Dans la mesure où le côté de la piscine où il se trouve est trop profond pour qu’il ait pied, noyer Rafael s’avère un jeu d’enfant mais comme Drew fait exactement la même taille que lui, ils sont au moins sur un pied d’égalité à ce niveau-là. Il se laisse couler et en profite pour aller un peu plus loin pour lui attraper le pied et le tirer vers lui. Ouvrant les yeux difficilement, il remonte rapidement à la surface, secouant la tête pour évacuer les gouttes. Il attend que Drew refasse surface. « Tu essaies de te débarrasser de moi ? Comment le groupe va survivre si je suis plus là pour vous tenir la main ? » Il rit légèrement en se rendant compte qu’il ne s’est pas vraiment éloigné de Drew et que bêtement, il a le réflexe de lui agripper la hanche, comme pour l’aider à se maintenir à la surface. Une idée complètement débile et il retire vite sa main quand il s’en rend compte. « Sans compter que tu serais forcé de me faire du bouche à bouche pour me réanimer. » Les mots sont sortis tout seul et il se rend compte à ce moment de leur connotation un peu étrange. Il se mord la lèvre, comme il avait pu le faire quelques semaines auparavant et il se reprend très vite. Lui qui avait finalement décidé qu’il ne vaudrait mieux pas en parler, il commençait très mal ses bonnes résolutions. Il nage un peu sur place avant de regagner le bord pour s’accrocher. Il reprend sa bière pour en boire une gorgée et la tend à Drew. « Tu en veux un peu ? » Il sourit en lui proposant tout en se tenant au rebord.  
[/quote]




Revenir en haut Aller en bas
 
Amity
Amity
Féminin MESSAGES : 2967
INSCRIPTION : 22/02/2017
ÂGE : 34
RÉGION : London town
CRÉDITS : AMGK (ava), ASTRA (code sign), Trophy Eyes (text)

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais ouverte aux autres univers
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t63-amgk#129 https://www.letempsdunrp.com/t125-love-life#803 https://www.letempsdunrp.com/t64-les-perso-d-amfly#136
amandine

Rafael&Drew - Page 4 Empty


Drew Newman
J'ai 27 ans et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis front man du groupe de rock alternatif Princes et je m'en sors magnifiquement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en break avec mon mec et je le vis plutôt pas bien du tout.

Rafael&Drew - Page 4 Giphy

Grant Gustin ©️ Shiya.

Quand Rafael me dit dans la cuisine qu’il a une impression de déjà vu, ça me fait doucement rire. Au moins il n’a pas l’air de nier qu’il s’est passé quelque chose autour d’une bière entre nous. Voire même autour de trois bières pour être plus précis. En tout cas j’ai l’impression qu’il prend ça à la rigolade et ça me fait du bien de voir qu’il est pas bizarre. Ca me ferait chier que ça change les choses entre nous cette histoire. Si ça change j’ai envie que ce soit dans le bon sens. Je ne sais pas vraiment ce que je veux en fait mais ça ne peut qu’être positif d’embrasser un ami qu’on apprécie beaucoup ? Qu’on aime beaucoup même.

On se retrouve ensuite tous les deux seul dans la piscine et comme un gosse j’essaie de le noyer et j’y arrive sans mal. Il s’est un peu laissé faire j’ai l’impression, c’est pas marrant sans un peu de fight. Je lâche un rire quand il demande comment le groupe va vivre sans lui.

« Je suis sûr qu’on trouvera un remplaçant. »

Je suis taquin, je l’avoue. Personne ne pourra faire un aussi bon boulot que Rafael parce qu’il nous connait vraiment bien et il est avec nous depuis le début de notre carrière. Ce serait une plaie d’avoir un nouveau à son poste. En tout cas je suis bel et bien conscient que Rafael me tient par la taille et j’aime bien le contact. Il enlève assez vite sa main, ce que je trouve dommage, mais je ne fais pas de remarques à ce propos. Quand il parle de bouche à bouche je dois avouer que je le regarde différemment. Il a osé parler de faire du bouche à bouche. Je me mords la lèvre inférieur un bref instant et je remarque qu’il fait de même. Me tenant au bord de la piscine, je me rapproche un peu plus de lui.

« Pas que ça me dérangerai… »

Je me rapproche encore de lui… Sans rien faire, juste être là proche de lui, je le regarde dans les yeux. Je pèse le pour et le contre. Ok on est net cette fois, donc il y a des chances qu’il me repousse… Mais en même temps c’est lui qui fait des allusions à notre baiser pour la deuxième fois en même pas une demi heure. Je ne m’inquiète pas pour les spectateurs, ils sont tous dans le salon qui donne de l’autre côté de la maison, pas sur la piscine. On est donc tranquille. Je me lèche les lèvres et puis lentement j’approche mon visage du sien pour poser mes lèvres contre les siennes. Je me sens fou d’avoir oser mais je me sens fier en même temps. On va certainement pouvoir y voir plus clair dans tous ces échanges de salives entre nous. Je serre mon bras autour de sa taille pour me coller à son torse parfait et je me détache après quelques secondes pour le regarder. C’était un baiser tout ce qu’il y a de plus chaste. J’ai envie de plus mais je n’ai pas envie que ça tombe dans l’oublie une fois de plus.

« Je suis pas contre te faire du bouche à bouche… »

Je me répète parce que je ne sais pas trop quoi dire maintenant. Au moins les choses sont claires de mon côté, même si je sais pas trop ce que ça veut dire. Je vais au feeling et l'embrasser c'est clairement un truc plaisant. Je ne cherche pas plus loin que ça. Je le regarde, attendant sa réaction. Il est net cette fois. Ca risque d’être autre chose. En tout cas une chose est sûr, c’est que j’ai pas mal oublié mes tracas avec Adan depuis que « embrasser Rafael » est une nouvelle activité dans ma vie. Je reste tout proche de lui, prêt à remettre le couvert si le coeur lui en dit, je n’ai même pas peur du regard des autres, je suis ouvertement gay depuis bien longtemps en ce qui me concerne, mais je veux bien croire que ce n’est pas le cas de Rafael. Je ne savais pas que c’était son truc d’embrasser des mecs, même si je suis bien content de le découvrir de cette façon là.


Nicotine sweats and coffee breath
I thought I was so much more than this. When I look back at everything I've touched I see the lives I've ruined, dirty fingerprints. We are the common folk. We live our lives to die alone. Share our beds when the nights get cold
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Rafael&Drew - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Rafael&Drew
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Océanie-
Sauter vers: