Partagez
 
 
 

 Rafael&Drew

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 
Amity
Amity
Féminin MESSAGES : 2967
INSCRIPTION : 22/02/2017
ÂGE : 34
RÉGION : London town
CRÉDITS : AMGK (ava), ASTRA (code sign), Trophy Eyes (text)

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais ouverte aux autres univers
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t63-amgk#129 https://www.letempsdunrp.com/t125-love-life#803 https://www.letempsdunrp.com/t64-les-perso-d-amfly#136
amandine

Rafael&Drew Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Drew, originaire de San Francisco, est dans un groupe de musique connu et reconnu nommé Princes. Ils sont en tournée, en Australie, il passe une journée avec Rafael qui bosse pour le groupe.



Nicotine sweats and coffee breath
I thought I was so much more than this. When I look back at everything I've touched I see the lives I've ruined, dirty fingerprints. We are the common folk. We live our lives to die alone. Share our beds when the nights get cold
Revenir en haut Aller en bas
 
Amity
Amity
Féminin MESSAGES : 2967
INSCRIPTION : 22/02/2017
ÂGE : 34
RÉGION : London town
CRÉDITS : AMGK (ava), ASTRA (code sign), Trophy Eyes (text)

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais ouverte aux autres univers
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t63-amgk#129 https://www.letempsdunrp.com/t125-love-life#803 https://www.letempsdunrp.com/t64-les-perso-d-amfly#136
amandine

Rafael&Drew Empty


Drew Newman
J'ai 27 ans et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis front man du groupe de rock alternatif Princes et je m'en sors magnifiquement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en break avec mon mec et je le vis plutôt pas bien du tout.

Grant Gustin ©️ MARTYR

Sydney, Australie. Ce n’est pas la chaleur étouffante, et tant mieux. On a des bonnes températures qui avoisine les 20°C et le ciel est bien dégagé, c’est juste parfait pour faire les touristes. On a fait notre dernier show de la tournée hier soir, ce fut un succès. On n’a pas remplis une arena mais la salle de 6000 personnes était à sa capacité maximum. Sur une vingtaine de jour on a fait le tour de l’Australie, jouant à Perth, Adélaïde, Melbourne, Brisbane et pour finir Sydney. La tournée n’était pas de tout repos mais c’était mieux qu’à nos débuts où on enchaînait les concerts tous les soirs dans une nouvelle ville. Ok c’était aux USA, les villes sont quand même plus proches qu’en Australie où on doit prendre un avion entre deux dates.

Quoi qu’il en soit je me réveille comme une fleur dans ma chambre d’hôtel. Je regarde pas l’heure, je profite du moment. Une journée où on a rien de spécial prévu, ça fait du bien. On en a eu pas mal sur cette tournée, on a vu les choses larges pour moins se fatiguer en voyageant tous les jours. Au moins on a pu voir du pays pour une fois. J’ai visité plein de truc et aujourd’hui on continue. Je prends mon téléphone et je regarde mes messages. On a un group chat’ avec le groupe et les autres qui s’occupent de la tournée qui nous suivent tout le long. Je lis les derniers messages qui se sont envoyés et je vois qu’ils ont prévu d’aller visiter l’Opéra de Sydney à 13h. C’est vrai que c’est à voir. Je regarde l’heure. 12h30. Ca va pas être possible pour moi au final. J’envoie un message.

Code:
Je viens de me lever ce sera sans moi. Je vais quand même aller à l’Opéra pour me prendre en photo devant. On peut se retrouver après votre visite. Qui est encore dans les parages ? Rafael ?

Faut dire qu’on a squatté le bar de l’hôtel jusqu’à tard hier soir. Déjà qu’on est rentré vers 3h du mat’ de l’after party qu’on s’est organisé. On s’est couché vers 5h par là. C’est ça la vie de rock star. On s’est franchement bien amusé. Fallait fêter la fin de la tournée correctement aussi ! Je suis toujours dans mon lit quand je vois une réponse de Rafael, lui aussi est encore à l’hôtel. On se donne rendez vous dans une heure dans le hall. Je file me prendre une bonne et longue douche. Je suis pas peu fier de moi. Je n’ai pas la gueule de bois. J’ai bu pas mal de soda hier soir, entre deux bières et cocktail. Je suis resté très raisonnable, je voulais justement profiter de ma journée de touriste au lieu de la passer à avoir la gueule de bois. J’ouvre ma valise et je me mets un jeans, une chemise bleu marine, manches courtes et j’hésite un peu et je prends finalement mon hoodie, tant pis si je me le trimballerai tout le temps. Je prends mon téléphone, la carte/clé de ma chambre, mon portefeuille, casquette, lunettes de soleil et je suis prêt. Je vais dans le hall de l’hôtel et Rafael est déjà là.

« Un petit tête à tête pour commencer la journée. »

On a déjà passé presque toute la soirée de la veille ensemble. On squatte beaucoup tous les deux et je kiffe bien je dois dire. Je lui fais un hug.

« Ils ont été motivé les autres. Ils ont dû se mettre le réveil… A moins que… A moins qu’ils aient même pas dormi en fait. »

Je ris un peu mais ça se peut carrément qu’ils aient fait ça.

« T’as demandé un taxi à la réception ? Ou bien on peut prendre les transports en commun. J’ai une app pour voir quels lignes il faut prendre. »


Nicotine sweats and coffee breath
I thought I was so much more than this. When I look back at everything I've touched I see the lives I've ruined, dirty fingerprints. We are the common folk. We live our lives to die alone. Share our beds when the nights get cold
Revenir en haut Aller en bas
 
j!han
j!han
MESSAGES : 758
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 30
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Narnia

Rafael&Drew Empty


Rafael Weaver
J'ai vingt-huit ans ans et je vis à San Francisco, , Etats-Unis. Dans la vie, je suis chargé de gérer un groupe de musique à succès pour un célèbre label et je m'en sors vraiment bien. Sinon, à cause de mon passé, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Rafael&Drew Tumblr_onr3ggOCmD1sx1fcmo2_500


hnh ©️ NOM CRÉATEUR
Dans son travail et depuis qu’il était responsable des différentes tournées du groupe dont il avait la charge, il y avait une chose qui manquait énormément à Rafael : les grasses matinées. Depuis toujours, il avait toujours eu cette tendance à beaucoup dormir et à profiter pleinement quand il avait l’occasion de dormir. Mais quand il se trouvait sur une tournée avec le groupe, Rafael devait toujours être le premier debout, toujours le premier à réveiller les autres, à tout organiser pour que la journée se passe au mieux et les grasses matinées se faisaient de plus en plus rare. Alors quand la veille, ils avaient tous ensemble décidé que le lendemain serait consacré exclusivement à jouer les touristes dans la ville d’Australie, Rafael avait alors compris qu’il pourrait profiter de sa matinée pour traîner au lit. Et quand il ouvrit les yeux, se fut seulement pour regarder l’heure et pour voir s’il avait des messages. 12H35. Le jeune homme s’empara paresseusement de son portable pour checker ses messages, un réflexe dont il ne se débarrassait pas pleinement. Il avait toujours l’habitude de considérer son travail terminé une fois le groupe posé à San Francisco et non un jour avant, même si tout le monde était d’accord pour ne pas se prendre la tête. Mais avec la soirée de la veille et l’heure à laquelle ils s’étaient couchés, il n’était certainement pas en état d’organiser une journée comme il en avait l’habitude. En tombant sur la conversation du groupe, il fronça les sourcils en constatant que tous les autres semblaient bien plus motivés que lui à bouger. Tous étaient visiblement prêts à bouger pour l’opéra de Sydney. Un coup d’œil à l’heure et il poussa un soupire. La visite se ferait sans lui mais apparemment, Drew n’était pas plus disponible que lui. Ils avaient terminé la soirée tous les deux au bar de l’hôtel sans savoir ce que les autres avaient pu faire du reste de leur soirée. Ils avaient fêté dignement leur dernière soirée de tournée et Rafael se sentait plus léger, même si visiblement, il allait quand même devoir sortir de son lit confortable. Il lui faut à présent se préparer pour rejoindre Drew une heure plus tard dans le hall pour qu’ils profitent de la journée ensemble. Malgré sa flemme, il ne tarda pas à retrouver de l’énergie sous la chaleur de sa douche et en profita un maximum. L’avantage des tournées, c’était sûrement de ne pas avoir à se préoccuper de prendre des douches trop longues ou de laisser la lumière allumée trop longtemps. Ils pouvaient profiter pleinement même si ce n’était pas Rafael qui allait se plaindre. Il n’avait aucune raison de contester l’argent qu’il gagnait mais ne pas avoir à y penser représentait quand même un sacré avantage. Il adorait les hôtels, c’était toujours tellement plus confortable que leur bus de transport dans lequel ils étaient parfois amenés à faire des siestes. Ou dans les avions entre deux destinations. Il préférait largement le confort des hôtels même s’il partageait toujours sa chambre avec un autre membre, n’ayant pas la chance d’avoir une chambre individuelle comme le reste du groupe. Mais son colocataire avait semble-t-il déserté les lieux ou n’y était pas encore revenu. Il s’empressa de s’habiller, profitant des températures douces de Sydney pour revêtir un bermuda et un tee-shirt, une tenue particulièrement décontractée qu’il ne se permettait que pendant ses jours de repos. Il finit d’enfiler ses baskets, s’empara de ses lunettes de soleil, de son portable et de son portefeuille et referma la porte de sa chambre quarante-cinq minutes après avoir émergé. Il se sentait pourtant plutôt léger malgré les heures de sommeil qui lui manquaient. Il était déjà dans le hall quand Drew débarqua à son tour. « Un petit tête à tête pour commencer la journée. » Il se retourna en souriant, accueillant la légère étreinte de Drew en hochant la tête. « C’est presque comme si on s’était pas quitté en fait ! » Ils avaient passé pas mal de temps ensemble la veille au soir, Drew était le membre du groupe le plus proche de Rafael. Ils avaient pas mal de points communs et s’entendaient à merveille depuis toutes ces années. « Ils ont été motivé les autres. Ils ont dû se mettre le réveil… A moins que… A moins qu’ils aient même pas dormi en fait. » Il haussa légèrement les épaules, il n’en avait pas la moindre idée en fait. « M’en parle pas, si tu étais parti avec eux, je crois que j’aurais passé ma journée à roupiller ! » Oui, sa seule motivation avait été que Drew ne soit pas parti comme les autres à l’Opera de Sydney. De plus, le fait qu’il lui demande s’il était dans le coin, il ne pouvait pas passer à côté de l’occasion de passer une bonne journée et puis, il aurait été bête de ne pas profiter de jouer les touristes. « Ils vont tous dormir pendant une semaine complète à notre retour ! » Et lui le premier en fait, parce qu’il adorait prendre son temps pour se remettre du décalage horaire. Ils finirent par passer les portes de l’hôtel et Rafael accueillit le soleil en souriant, lunettes sur le nez. « T’as demandé un taxi à la réception ? Ou bien on peut prendre les transports en commun. J’ai une app pour voir quels lignes il faut prendre. » Il tourna la tête vers Drew en souriant. « Je suis en congé mon pote aujourd’hui, si tu crois que je vais organiser la journée ! On a dit qu’on jouait les touristes ! » Il eut un sourire malin juste avant qu’un taxi s’arrête devant eux, lui cassant tout son effet. « Bon, je dois avoir quelques défauts professionnels qui ressortent malgré tout petit chanceux ! » Il sourit davantage en ouvrant la porte du taxi et fit signe à Drew. Une fois engouffrés dedans et la destination donnée au chauffeur, il tourna la tête vers le jeune musicien. « Tu crois qu’ils s’en sortent sans moi les autres ? Ils ont réussi à lasser leurs chaussures ? » Il rit légèrement devant l’image. Au début, le groupe avait eu tendance à demander un peu tout et n’importe quoi à Rafael, et même encore aujourd’hui parfois leurs demandes pouvaient paraître farfelues. Rafael avait demandé un assistant pour l’aider quelques fois mais il aimait tant rester aux commandes que le pauvre n’avait pas grand-chose à faire.




Revenir en haut Aller en bas
 
Amity
Amity
Féminin MESSAGES : 2967
INSCRIPTION : 22/02/2017
ÂGE : 34
RÉGION : London town
CRÉDITS : AMGK (ava), ASTRA (code sign), Trophy Eyes (text)

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais ouverte aux autres univers
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t63-amgk#129 https://www.letempsdunrp.com/t125-love-life#803 https://www.letempsdunrp.com/t64-les-perso-d-amfly#136
amandine

Rafael&Drew Empty


Drew Newman
J'ai 27 ans et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis front man du groupe de rock alternatif Princes et je m'en sors magnifiquement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en break avec mon mec et je le vis plutôt pas bien du tout.


Grant Gustin ©️ MARTYR

Passer du temps avec Rafael c’est une des choses que je préfère. Non pas parce que j’ai l’assistant à disposition, mais bien parce qu’on s’entend vraiment bien. Ok je suis bien content qu’il soit là pour me rappeler les différents rendez vous quand on est en période de tournée ou de promo, mais pour l’instant ce temps là est révolu. On a des vacances bien mérité. Rafael me dit que si j’avais pas envoyé de message il serait encore en train de dormir. Le petit flemmard. Je ne fais pas de remarque parce que je le comprends. On a eu pas mal de boulot ces derniers jours, ça fait du bien de rien faire de temps en temps. Perso à Melbourne je suis à peine sorti de ma chambre d’hôtel pendant notre jour de repos parce que j’avais déjà visité la ville lors d’une tournée précédente. Juste là Sydney c’est une première, alors je ne veux pas louper l’occasion de voir la ville. En vrai si j’avais pensé à l’avance, j’aurai pris un billet retour différent pour rester plusieurs jours de plus ici. On ne va pas avoir le temps de tout voir aujourd’hui, du coup ce sera un voyage à refaire pour le plaisir et non pour le boulot. J’approuve quand Rafael dit que les autres vont passer des jours à dormir une fois rentré à San Fran.

« Ils vont rester dans le jet lag pendant des semaines si ils font ça. Je les imagine bien n’empêche. »

Quand on a pas besoin de suivre un rythme de vie on fait ce qu’on veut. Dormir quand on a sommeil, manger quand on a faim, se lever quand on a envie. J’ai déjà fait ça en retour de tournée, je dois l’avouer, mais ce n’est pas le plus fun. Je compte me remettre à l’heure de la côte ouest le plus rapidement possible pour reprendre un rythme normal. Je parle du taxi à Rafael et sur le moment je suis surpris qu’il ne s’en soit pas occupé d’après ses dires. Je me marre quand je vois le taxi s’arrêter devant nous.

« Punaise un peu plus et je te croyais ! »

Parce qu’en y réfléchissant un peu, ça me tentait moyen de prendre les transports en commun. Une chose est sûr c’est que quand je remarque sa tenue par rapport à la mienne, j’ai pris de trop grosse précautions avec mon hoodie alors que lui est habillé en été limite. Tant pis j’allais me le trimballer pour rien toute la journée. A moins qu’il ait été trop optimiste sur le temps. On verra bien comment ça tourne. On rentre dans la voiture, je le laisse donner la destination au chauffeur, je suis trop habitué à ce qu’il gère tout, ça en devient naturel. Je ris légèrement quand il me parle des autres.

« C’est quoi le pire truc qu’ils t’aient jamais demandé ? »

Oui parce que je me considère raisonnable de ce côté là et je ne me compte pas dans le lot. Enfin, ce n’est que mon point de vu.

« Je t’ai jamais demandé de truc trop abusé moi non ? »

Je lui demande confirmation parce que maintenant j’ai un doute.

« Peut être aux débuts du groupe… Je me souviens pas trop. »

Une chose est sûr c’est que lui doit s’en souvenir.

« Mais on s’en fou changeons de sujet. »

Je me marre un peu.

« Ouais j’ai peur que tu me sortes un truc et que je me prenne la honte. Déjà que tu dois avoir pas mal de dossiers sur moi… »

Genre en photos lors de cuites qu’on s’est déjà pris en after ou autres. Aux débuts du groupe on buvait énormément dans les after party, j’étais jeune et insouciant. J’ai pas mal changé. J’ai compris que pour tenir dans ce milieu fallait être un minimum sérieux ou bien tu tiens pas le rythme, surtout lors de tournées.

« Fais gaffe moi aussi j’ai des dossiers sur toi je te rappelle. »

Surtout une photo que j’aime bien lui ressortir de temps en temps. Il était déchiré en soirée, tellement qu’il s’était endormi, on s’était amusé à lui mettre plein de choses sur lui et on avait pris une photo. On aurait dit un véritable ivrogne en train de dormir tenant des bouteilles d’alcool vide dans les bras et des verres en plastiques sur la tête et à l’entrejambe. Il ne s’était pas réveillé une seule seconde, trop déchiré. Ca reste un très bon souvenir pour moi même si ça remonte à de nombreuses années maintenant. Je ris toujours autant quand je retombe sur cette photo.




Nicotine sweats and coffee breath
I thought I was so much more than this. When I look back at everything I've touched I see the lives I've ruined, dirty fingerprints. We are the common folk. We live our lives to die alone. Share our beds when the nights get cold
Revenir en haut Aller en bas
 
j!han
j!han
MESSAGES : 758
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 30
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Narnia

Rafael&Drew Empty


Rafael Weaver
J'ai vingt-huit ans ans et je vis à San Francisco, , Etats-Unis. Dans la vie, je suis chargé de gérer un groupe de musique à succès pour un célèbre label et je m'en sors vraiment bien. Sinon, à cause de mon passé, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Rafael&Drew Tumblr_onr3ggOCmD1sx1fcmo2_500


hnh ©️ NOM CRÉATEUR
   Rafael ne put s’empêcher d’approuver et de rire légèrement en imaginant les autres membres du groupe et du staff complètement à l’ouest à leur retour au pays. Malgré son envie irrépressible de dormir tout le temps, il y avait bien un truc qu’il faisait en revenant et tout de suite, c’était de se remettre sur le bon fuseau horaire. C’était toujours difficile et déconcertant même avec l’habitude mais particulièrement nécessaire s’il n’avait pas envie de passer des semaines et des semaines à tenter de se remettre d’une tournée. Et surtout, il devait absolument garder la main, il leur arrivait de changer de fuseau horaire en quelques heures et de devoir enchaîner avec des dates. La vie en tournée n’avait rien d’un long fleuve tranquille et il s’en était vite rendu compte. Mais s’il était feignant et traîne la patte, il n’était pas question pour lui de relâcher son attention pendant les dates importantes. Il aurait bien assez de temps par la suite pour rattraper ses heures de sommeil et cette fois, ils avaient une pause généreuse avant la prochaine tournée. Il avait d’ailleurs prévu de prendre des vacances bien méritées avant de retourner au label et au studio d’enregistrement. Le groupe n’était pas encore prêt à enregistrer son prochain album, il allait devoir s’occuper d’autres artistes pendant les semaines à venir, ce qui allait considérablement lui manquer d’ailleurs. Même s’il savait qu’ils se voyaient tous en dehors du travail bien sûr, ils étaient devenus amis avec les années et ce n’était pas prêt de changer. Quoiqu’ils allaient certainement passer plusieurs semaines éloignés les uns des autres après des mois passés ensemble. Chose plutôt normale, de son point de vue. Mais avant de penser au retour au pays et à la façon dont il allait se remettre de ce périple de plusieurs mois, ils avaient une dernière journée à passer à Sydney et il comptait bien en profiter malgré la fatigue. D’ailleurs, même s’il n’était pas parti pour se lever au départ, il se sentait d’humeur assez taquine puisqu’il ne manqua pas une occasion de faire marcher un peu Drew. « Punaise un peu plus et je te croyais ! » Il se mit à rire doucement. Il se doutait que le jeune musicien avait depuis longtemps pris l’habitude de laisser Rafael prendre les commandes. Il y était habitué et il avait un sacré talent pour ça. Il organisait, planifiait et sans jamais la moindre fausse note. Il était à l’aise quand il s’agissait de gérer les choses et ne laissait que rarement sa place. Il avait parfois l’impression que son cerveau bouillait littéralement mais il en avait l’habitude et surtout, il avait toujours été particulièrement intelligent et il possédait une mémoire excellente. Malgré tout, il s’était passé pour aujourd’hui de sa tablette où était soigneusement rangé l’agenda du groupe, elle avait rejoint les abysses de sa valise. « Pauvre âme qui aurait été forcé de prendre les transports en commun ! » Il se moquait gentiment mais la notoriété avait parfois du bon dans une vie. Comme celle de ne pas se soucier des choses pourtant simples. Mais il se moquait exagérément. Quand ils étaient à San Francisco, Rafael n’était plus là pour leur dire quoi faire ni où aller, il se doutait bien que chacun ne restait pas enfermé chez lui jusqu’à la date suivante. Quoique l’image le faisait pas mal marrer. Mais il ne se privait jamais pour lâcher un petit commentaire sur les demandes parfois étranges des membres du groupe. Comme le fait que les autres soient partis sans lui et sans lui demander de leur réserver un taxi à eux aussi. Il sourit en voyant Drew rire de sa remarque, confortablement installé dans le taxi à présent. « C’est quoi le pire truc qu’ils t’aient jamais demandé ? » Ils. Sous-entendu que lui ne se considérait pas capricieux pour un sous. Il fit presque semblant de réfléchir. « Au début du groupe, certains d’entre vous avaient sacrément la grosse tête, je crois qu’on m’a réveillé plusieurs fois pour diverses raisons, mais je ne crois pas que tu m’aies déjà demandé une call-girl ! » Il rit en se souvenant de ce moment avec précision. Mais il n’était pas sûr que la personne concernée ait été véritablement sobre au moment de cette demande. Bien sûr, cela ne venait certainement pas de Drew pour des raisons que tous deux connaissaient. « Je t’ai jamais demandé de truc trop abusé moi non ? » Il tourna la tête vers le jeune homme visiblement en proie au doute. « Peut être aux débuts du groupe… Je me souviens pas trop. » La question semblait véritablement le travailler et commençait à faire doucement rire Rafael. « Mais on s’en fou changeons de sujet. » Il ne put s’empêcher de rire carrément cette fois. « Ouais j’ai peur que tu me sortes un truc et que je me prenne la honte. Déjà que tu dois avoir pas mal de dossiers sur moi… » Il ne pouvait absolument pas nier ça, bien au contraire. « Fais gaffe moi aussi j’ai des dossiers sur toi je te rappelle. » Oh ça, il n’en doutait pas. Ils avaient eu leur part de fêtes, de soirées, de beuveries en tout genre. Ils avaient profité un maximum des débuts, quand ils étaient jeunes et insouciants et si Rafael restait le plus raisonnable en raison de son statut, il avait parfois eu tendance à abuser, d’où certaines photos franchement dossiers que Drew devait posséder. Il fit mine de réfléchir un instant. « Attends, laisse-moi deux secondes, je me demande quel dossier aura le plus d’impact dans le monde médiatique, quoique, je doute vraiment que ce soit le mien ! » Il ne put s’empêcher de sourire. Quand on considérait la notoriété du groupe, il était certain de la réputation de Drew était plus facile à détruire et plus fragile que la sienne. Il n’était pas connu, il se fichait bien de ce que le monde voyait. Il n’était personne, si ce n’était une ombre. « Mais tu es resté pas mal raisonnable maintenant que j’y pense, ça doit être pour ça que c’est toi que je supporte le mieux ! » Il se mit à rire à nouveau, parce qu’il plaisantait. S’il appréciait Drew, ce n’était pas uniquement parce qu’il ne jouait pas les petits chefs avec lui. Il prit rapidement son téléphone dans sa poche et commença à pianoter rapidement en changeant de sujet. « Je sais pas toi mais je n’ai rien mangé depuis hier soir et je meurs de faim, un petit stop sandwich avant de continuer ça te dit ? » Il aimait manger, il était carrément un ogre sur patte et il avait besoin d’un apport régulier avant de visiter quoi que ce soit. Il cherchait le meilleur endroit pour s’arrêter tout en attendant la réponse de Drew, tout en sachant que de toute façon, il allait quand même s’arrêter rapidement pour leur prendre à manger et à boire.




Revenir en haut Aller en bas
 
Amity
Amity
Féminin MESSAGES : 2967
INSCRIPTION : 22/02/2017
ÂGE : 34
RÉGION : London town
CRÉDITS : AMGK (ava), ASTRA (code sign), Trophy Eyes (text)

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais ouverte aux autres univers
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t63-amgk#129 https://www.letempsdunrp.com/t125-love-life#803 https://www.letempsdunrp.com/t64-les-perso-d-amfly#136
amandine

Rafael&Drew Empty


Drew Newman
J'ai 27 ans et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis front man du groupe de rock alternatif Princes et je m'en sors magnifiquement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en break avec mon mec et je le vis plutôt pas bien du tout.


Grant Gustin ©️ MARTYR

Il dit qu’on l’a déjà réveillé à l’époque pour lui demander certaines choses. Son job est assez ingrat quand on y pense. Je pourrais pas faire ça moi. Il a du mérite. Enfin, ça doit lui plaire aussi, sinon il sera pas encore avec nous sept ans plus tard. Je souris quand il me parle de call girl.

« Ah nan ça c’est sûr que c’était pas moi. »

Surtout qu’à l’époque j’étais fou amoureux de mon boyfriend, tout roulait à cette époque. C’est définitivement plus ce que c’était. Faire cette remarque me fait penser à Adan et c’est franchement pas ce que j’avais envie de me mettre en tête aujourd’hui pour cette journée off. Je pense assez souvent à lui quand je me retrouve tout seul dans ma chambre d’hôtel sur le point de m’endormir. Je suis un peu con de relire des vieux SMS qu’on s’est envoyé aussi. Les derniers datent d’il y a plus de trois mois, c’est quand même triste que ça en soit arrivé là. Ok on est en break mais quand même… Ca m’a inspiré malgré tout et j’ai écrit une chanson l’autre jour, ça m’a décidé à prendre une décision. Une décision importante.

J’essaie quand même de changer de sujet parce que je suis sûr que Rafael a des dossiers sur moi. Je tente aussi de chasser mes pensées sur Adan. Je souris à sa réfléxion, c’est vrai que son dossier ferait pas les titres de la presse people contrairement aux miens.

« Mais tu m’aimes trop pour me faire ça. »

Je papillonne un peu des yeux en le regardant. Ouais j’essaie de le charmer. Aucune idée si ça marche. Je plaisante bien évidemment. Je suis pas peu fier de moi quand il dit que je suis resté raisonnable. J’en étais sûr.

« Ah ! Je savais que les autres te tapaient sur le système parfois. »

J’ai déjà remarqué des tensions mais rien de bien méchant. Y’a toujours eu une bonne atmosphère au sein du groupe et de nos accompagnateurs. Heureusement d’ailleurs, sinon on arriverait pas à marcher aussi bien. C’est qu’on a une équipe au top qui nous suit depuis nos débuts. Je vois Rafael prendre son téléphone et je fais de même, checkant si Adan n’a pas répondu à mon dernier message qui date de la veille. Oui j’ai été faible hier soir. Il parle de manger un bout et j’hoche la tête l’air un peu absent. Je range mon téléphone après avoir vu que je n’ai bien évidemment pas de nouveau message de sa part. Je regarde un peu le paysage de la ville défiler par la fenêtre. Je me rends compte du petit silence qui s’est installé et je reprends, répondant à voix haute cette fois.

« Ouais. Désolé. Ouais manger un bout ça me va. »

Parce qu’en vérité je n’ai rien mangé encore.

« Pourquoi pas un brunch ? Si tu trouves un endroit… En fait ce que tu veux, mais pas mexicain stp. »

Tout le monde sait que mon boyfriend est mexicain et combien j’aime la bouffe mexicaine. Ca annonce rien de bon que je dise ça. Je décide de m’expliquer sur le sujet. Rafael est assez proche de moi pour que je lui parle de mes histoires de coeur.

« Je vais mettre un terme à ma relation avec Adan quand on revient de la tournée. Ca rime plus à rien tous les deux. »

Je sais pertinemment qu’il ne se prive pas d’aller voir ailleurs pendant qu’on est en break et ça me fait du mal.

« On est ensemble juste par habitude mais y’a plus vraiment de sentiments… En tout cas de son côté je suis sûr qu’il ressent plus du tout la même chose. Ca fait déjà quelques années maintenant. »

Rafael m’a déjà entendu me plaindre de mon boyfriend, de nos break qu’on a fait. Après je dis pas, c’est très bon pour l’inspiration. J’ai écrit de très jolies chansons sous le coup de la colère, de la tristesse que j’avais contre lui. Je soupire un peu et je le répète.

« Ouais je vais mettre un terme à notre relation. »

Comme si le répéter rendait la chose plus vrai. Plus digérable. Ca fait six mois qu’on est en break maintenant, c’est limite risible. Six mois. Plus longtemps en cas.




Nicotine sweats and coffee breath
I thought I was so much more than this. When I look back at everything I've touched I see the lives I've ruined, dirty fingerprints. We are the common folk. We live our lives to die alone. Share our beds when the nights get cold
Revenir en haut Aller en bas
 
j!han
j!han
MESSAGES : 758
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 30
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Narnia

Rafael&Drew Empty


Rafael Weaver
J'ai vingt-huit ans ans et je vis à San Francisco, , Etats-Unis. Dans la vie, je suis chargé de gérer un groupe de musique à succès pour un célèbre label et je m'en sors vraiment bien. Sinon, à cause de mon passé, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Rafael&Drew Tumblr_onr3ggOCmD1sx1fcmo2_500


hnh ©️ NOM CRÉATEUR
    « Ah nan ça c’est sûr que c’était pas moi. » Non, ce n’était pas Drew, le jeune homme était fou amoureux au début du groupe, il était en couple depuis des années à l’époque et de toute manière, il n’aimait pas les femmes et il le savait depuis le début. Cette façon que le jeune musicien avait d’assumer pleinement ce qu’il était suscitait beaucoup d’admiration de la part du jeune Rafael. Mais également un certain réconfort dans ses propres idées et bien malgré lui, Drew était ce qui le maintenait dans le cercle vicieux dans lequel il s’était enfermé. Enfin, ce n’était pas exactement Drew mais la façon dont les gens réagissaient à ce qu’il était. Il avait assisté à de nombreuses bagarres, il avait vu la violence que cela engendrait et il se demandait comment autant de haine pour quelque chose d’aussi anodin pouvait exister. Drew était un garçon adorable, il ne méritait pas les propos que certains se permettaient d’avoir et pire encore, l’agression dont il avait été victime et dont il se pensait toujours responsable. Il n’avait pas baissé sa garde ce jour-là pourtant, il était seulement pas aussi proche de Drew qu’il aurait dû l’être et depuis, il était rare de voir Rafael loin du musicien en séance d’autographes, il le collait de manière un peu exagérée et personne ne risquait plus de l’approcher pour délivrer sur lui une certaine violence gratuite. L’intolérance était bien quelque chose qu’il ne supportait pas et particulièrement envers ceux qui osent dire tout haut ce qu’ils sont. Ceux-là méritent au contraire toute l’admiration qui accompagne leur geste. Rafael avait un avis sacrément tranché sur la question de toute manière. Que son collègue et ami aujourd’hui soit gay ne lui posait aucun problème. Mais ce n’était pas vraiment la question pour le moment. « Mais tu m’aimes trop pour me faire ça. » Rafael ne put s’empêcher de rire en voyant son petit numéro de charme. Drew était un très beau garçon, il fallait bien le reconnaître d’un point de vue parfaitement objectif. Seul un idiot l’aurait nié mais Rafael n’était pas sûr que la manœuvre marche réellement, c’est pourquoi un sourire narquois se peint sur son visage immédiatement. « Tu crois ça ? Je pourrais me faire une jolie petite somme d’argent avec certaines photos et certains scoops ! » Et c’était vraiment rien de le dire. S’il y avait bien quelqu’un qui pouvait empocher des milliers de dollars pour des photos et des scoops sur le groupe, c’était bien lui. D’ailleurs, il était souvent approché par les journalistes, on lui passait de nombreux coups de fil et sa boîte mail débordait chaque semaine de propositions en tout genre. Le scandale était toujours à la mode, chaque journal rêve du détail qui fera vendre des millions d’exemplaire mais jamais il ne s’était laissé aller à une telle bassesse. Le groupe, avec les années, avait appris à lui faire pleinement confiance, il n’était pas question de la briser. Il perdrait son emploi immédiatement même s’il parvenait à récolter un joli pactole, il aimait trop ce qu’il faisait et il s’était attaché à ses membres. Une menace en l’air mais il ne pouvait s’empêcher d’en plaisanter, pour rappeler que même sur ce sujet, il contrôlait les choses. Un très bon point pour un maniaque du contrôle comme lui. « Ah ! Je savais que les autres te tapaient sur le système parfois. » Il rit à nouveau. Il y avait eu des tensions bien sûr, c’était inévitable, ils restaient des hommes dans la fleur de l’âge et le succès montait très souvent à la tête. Si Rafael avait pour principale mission de garder le groupe en contrat avec son label, pas question pour lui de servir de petit chien servant à des grosses têtes sans considération. Heureusement, les membres de Princes étaient bien loin d’être ainsi, même si parfois, il leur arrivait de se prendre le bec, ils restaient dans une entente parfaite la plupart du temps. La faute à la fatigue la plupart du temps, ils s’entendaient tous bien et c’était ce qui lui importait le plus. « Prends pas la grosse tête non plus, c’est pas bien difficile d’être moins insupportable que les deux autres ! » Chacun avait son caractère propre mais il ne pouvait que confirmer que Drew était le plus cool des trois, probablement la raison pour laquelle ils s’entendaient si bien. Drew était plus calme que lui et la plupart du temps, il canalisait un peu de l’énergie débordante de Rafael. Il continuait de chercher un endroit pas loin pour manger tout en demandant au musicien s’il avait faim. A l’absence de réponse, il finit par relever les yeux pour voir Drew plongé dans ses pensées. « Ouais. Désolé. Ouais manger un bout ça me va. » Il avait pourtant l’air absent et son humeur venait de changer. Il n’eut pas le temps de lui demander quoi que ce soit qu’il enchaînait. « Pourquoi pas un brunch ? Si tu trouves un endroit… En fait ce que tu veux, mais pas mexicain stp. » Il ouvrit la bouche une seconde avant de la refermer. Il jeta un œil sur son téléphone et finit par répondre. « Parfait, y a un buffet chinois un peu plus loin, tant pis pour la bouffe locale, partant ? » Tant qu’il pouvait manger pour sa part, il se fichait pas mal d’où la bouffe provenait. Il aimait tout, il mangeait absolument tout, une véritable poubelle de table sur deux pieds. Une fois la réponse de Drew, il se pencha vers le chauffeur pour lui indiquer où les déposer et s’il était possible de les reprendre juste après. Une fois le tout réglé, il s’assit à nouveau confortablement au moment où Drew reprenait la parole. «  Je vais mettre un terme à ma relation avec Adan quand on revient de la tournée. Ca rime plus à rien tous les deux. » Rafael ne parut pas surpris en réalité et il se contenta d’observer Drew sans rien dire. Il n’avait jamais besoin de poser des questions, il ne se le permettait jamais. Le jeune musicien lui avait déjà fait part des difficultés qu’ils rencontraient tous les deux et il comprenait un peu cette décision. Mais il n’était certainement pas un bon soutien dans ces moments-là, il n’avait aucune idée de ce qu’il pourrait dire pour aider Drew, s’il y avait seulement encore quelque chose à sauver de son couple. Ce qui ne semblait pas être le cas. « On est ensemble juste par habitude mais y’a plus vraiment de sentiments… En tout cas de son côté je suis sûr qu’il ressent plus du tout la même chose. Ca fait déjà quelques années maintenant. » Il semblait plus à se parler à lui-même qu’à Rafael mais il laissait faire, il savait porter une oreille attentive quand c’était nécessaire. Si cela faisait également parti de son boulot, avec le temps et les attaches, il se sentait véritablement concerné par ce qui se passait dans la vie de ses amis. « Ouais je vais mettre un terme à notre relation. » Rafael profita d’un léger silence pour regarder par la fenêtre le paysage de Sydney défiler sous ses yeux. « Je suis désolé pour toi, pour vous. » Il sentait que c’était probablement la meilleure chose à dire. Il le pensait, il était désolé pour Drew qui avait aimé son copain passionnément au début. Mais il semblait presque résigné. « Si tu penses que c’est la meilleure solution pour vous, c’est sûrement le cas. Il ne sert parfois à rien d’insister. » Il finit par tourner les yeux vers son ami et par croiser son regard tout en lui adressant un sourire crispé. « Enfin, je suis probablement pas le meilleur conseiller qui soit à ce niveau, si ta décision est prise et qu’elle te soulage, c’est qu’il fallait le faire. » Il finit par sourire un peu plus, parce qu’il ne pouvait pas s’empêcher d’ajouter. « Il va falloir que je renforce la sécurité parce que si la presse people apprend que tu es de nouveau sur le marché, on va avoir une vague de prétendants à chaque fois qu’on ira quelque part ! » Il essayait de rester positif même si le moment était sûrement mal choisi. Mais il s’agissait de leur dernière journée en tant que touristes à Sydney, il voulait que Drew en profite plutôt que le laisser broyer du noir concernant sa décision. Même s’il comprenait qu’il n’ait pas le cœur à rire dans les prochains jours.




Revenir en haut Aller en bas
 
Amity
Amity
Féminin MESSAGES : 2967
INSCRIPTION : 22/02/2017
ÂGE : 34
RÉGION : London town
CRÉDITS : AMGK (ava), ASTRA (code sign), Trophy Eyes (text)

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais ouverte aux autres univers
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t63-amgk#129 https://www.letempsdunrp.com/t125-love-life#803 https://www.letempsdunrp.com/t64-les-perso-d-amfly#136
amandine

Rafael&Drew Empty


Drew Newman
J'ai 27 ans et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis front man du groupe de rock alternatif Princes et je m'en sors magnifiquement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en break avec mon mec et je le vis plutôt pas bien du tout.


Grant Gustin ©️ MARTYR

Il fait genre il pourrait faire fuiter une photo ou une info compromettante à mon sujet. Je n’y crois pas une seule seconde. Il est bien trop attaché au groupe et à sa réussite pour qu’il fasse quelque chose de ce genre. Je ne me fais pas de soucis de ce côté là, j’ai une confiance aveugle en Rafael. Il me dit de pas trop prendre la grosse tête et ça me fait marrer. C’est vrai que les deux autres sont de sacré phénomène, j’ai pas besoin de faire beaucoup d’effort pour passer pour le moins chiant. Il suffit d’un coup d’oeil sur mon téléphone et l’absence de message d’Adan pour que mon humeur change. Je suis pire qu’une fille parfois. J’ai la tête ailleurs et il me parle d’un buffet chinois. C’est pas ce que je préfère mais ça passe.

« Ca me va ouais. »

Je repars dans ma contemplation du paysage et je lui dis ce que j’ai sur le coeur. En parler à voix haute me fait du bien, ça concrétise le tout. Rafael me dit qu’il est désolé pour nous. Ouais. C’est vraiment dommage. Une relation aussi longue c’est rare, à croire que les histoires d’amour ça se termine toujours mal. Je tourne la tête vers lui quand il reprend la parole, parlant de la meilleure solution et que ça ne servait à rien d’insister. Ouais. C’est tout à fait ça. Ca fait deux ans qu’on essaie de faire tenir la barque à flot et à chaque fois ça prend l’eau, là on a carrément coulé. On pourra pas dire qu’on a pas essayé avant de mettre un terme à notre histoire.

« Ouais… Je vois pas d’autres issues possible. J’y ai pas mal réfléchit il est temps que je concrétise les choses. »

Il parle de renforcer la sécurité parce que j’aurai d’après lui une tonne de prétendants. Ca me fait sourire. Il a réussi son coup, m’enlever ma sale tronche du visage.

« Je les mettrai en ligne pour faire mon choix. »

Je ris un petit peu. Je plaisante bien évidemment. C’est bien la dernière chose que je ferai, choisir parmi les fans qui ont un faible pour moi.

« Non je pense qu’un peu de célibat devrait pas me faire de mal… »

Je dis ça pour la forme. J’aime trop être en couple en vérité, mais je n’ai jamais dragué personne, je ne sais pas si je serai doué pour ça. Je ne sais pas si les gens n’en serait pas après mon argent et mon succès. Un peu comme Josh et ses problèmes avec les femmes. J’ai pas envie de tomber là dedans.

« Ou bien tu seras mon wing man pour séduire les mecs… »

Là je lâche un rire franc.

« En vrai je sais même pas comment séduire un mec. Adan était mon premier et unique mec… Et je sais pas si je t’ai déjà raconté comment on en est venu à se mettre ensemble, mais ça n’a rien de romantique. »

Je crois pas lui avoir déjà raconté, c’est pas vraiment le genre de chose que je raconte à mon entourage pour dire la vérité.

« On était juste deux jeunes qui s’ennuyait et Adan m’a demandé de l’embrasser pour voir s’il était gay. »

Et on a eu du mal à s’arrêter de s’embrasser. C’était le bon vieux temps. On était deux ados avec les hormones en folie.

« C’était comment toi ton premier baiser ? »

Maintenant qu’on est dans les confidences, je lui retourne la question pour ne pas être le seul à raconter des choses un peu plus intimes. On est dans une journée hors boulot, c’est carrément acceptable comme sujet de conversation. Et puis ouais, je suis du genre curieux, je veux bien en savoir plus sur Rafael. Surtout qu’on l’a jamais vu avec personne alors que c’est un beau gosse.



Nicotine sweats and coffee breath
I thought I was so much more than this. When I look back at everything I've touched I see the lives I've ruined, dirty fingerprints. We are the common folk. We live our lives to die alone. Share our beds when the nights get cold
Revenir en haut Aller en bas
 
j!han
j!han
MESSAGES : 758
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 30
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Narnia

Rafael&Drew Empty


Rafael Weaver
J'ai vingt-huit ans ans et je vis à San Francisco, , Etats-Unis. Dans la vie, je suis chargé de gérer un groupe de musique à succès pour un célèbre label et je m'en sors vraiment bien. Sinon, à cause de mon passé, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Rafael&Drew Tumblr_onr3ggOCmD1sx1fcmo2_500


hnh ©️ NOM CRÉATEUR
Il y avait beaucoup de choses qui rapprochaient Drew et Rafael, la musique était bien sûr la première de celles-là. Ils pouvaient en parler des heures, Rafael avait depuis longtemps confié au musicien qu’il jouait pas trop mal de la guitare et de la batterie et leurs goûts en matière de son étaient assez semblables. Ils avaient de nombreux sujets de conversation, ils pouvaient parler de tout, de rien, de la pluie du beau temps mais également de sujets plus sérieux, plus délicats. Rafael prêtait une oreille attentive à ce que pouvait lui dire Drew, parce qu’il était devenu un ami avec les années, qu’il aurait voulu l’aider s’il en avait été capable. Mais le jeune homme était bien la dernière personne à consulter en cas de doute amoureux. Il n’était ni de bon conseil, ni vraiment le plus expérimenté en la matière. Il restait d’une discrétion à toutes épreuves concernant sa vie et depuis longtemps, il ne cherchait plus à conseiller qui que ce soit. Pourtant, beaucoup pensaient qu’il devait collectionner les femmes de par son physique avantageux, une affirmation qu’il ne niait absolument jamais. Il était bien incapable de dire la vérité dans la mesure où il ne l’avait même pas affronté lui-même. Alors il aurait été bien en mal de conseiller Drew sur ce qu’il convenait de faire avec son petit-ami. Il connaissait ce dernier par ailleurs, ils avaient déjà eu l’occasion de se retrouver lors de soirées, il l’aimait bien, il était cool et décontracté, il avait l’air sincère mais il ne pouvait juger de tout cela en sachant tout ce que Drew pouvait lui raconter. Il ne se permettrait pas de juger quelqu’un sur ce qui se passe dans son couple. Il n’avait rien contre le jeune homme et c’était toujours triste d’apprendre la fin d’une histoire, surtout une aussi longue que celle que partageait Drew et son copain. « Ouais… Je vois pas d’autres issues possible. J’y ai pas mal réfléchit il est temps que je concrétise les choses. » Il se contenta de hocher la tête. Drew n’avait pas besoin de son avis, il avait juste besoin de dire les choses à voix haute pour les concrétiser sûrement. Il y avait réfléchi et de toute manière, Rafael savait qu’ils étaient séparés depuis le début de la tournée, il suffirait simplement au jeune musicien de confirmer sa position. Mais un Drew célibataire n’allait certainement pas lui faciliter la tâche et il ne se priva pas pour lui dire. Ce qui eut l’effet qu’il attendait, un sourire apparut sur son visage et il lui rendit rapidement. « Je les mettrai en ligne pour faire mon choix. » Il éclata de rire devant l’image peu flatteuse pour les fameux prétendants que cela suscitait dans son esprit. Une image assez amusante, il devait bien se l’avouer. « Non je pense qu’un peu de célibat devrait pas me faire de mal… » Il ne pouvait que lui donner raison. Après une si longue relation et autant de problèmes qu’il avait pu en traverser, autant faire une pause concernant la drague et les relations. « Ou bien tu seras mon wing man pour séduire les mecs… » Rafael ne put s’empêcher de rire à nouveau en secouant malgré tout la tête. « Qu’est-ce qui te fait croire que je serais à la hauteur pour ce genre de tâche ? » Aller aborder d’autres hommes pour son pote, pas sûr que la technique fonctionne. Il ne draguait jamais vraiment, il n’aimait pas plus ça que son ami. D’ailleurs ce dernier semblait prendre conscience qu’il ne savait pas vraiment draguer puisque Adan avait été son premier et seul mec. Il comprenait un peu mieux la nervosité de Drew tout à coup. « On était juste deux jeunes qui s’ennuyait et Adan m’a demandé de l’embrasser pour voir s’il était gay. » Rafael tourna rapidement la tête vers Drew, un léger sourire aux lèvres. « Tu dois sacrément bien embrasser ! » Il lui adressa un sourire en coin accompagné d’un clin d’œil pour le flatter mais aussi parce qu’il le pensait. S’il avait fait prendre conscience à un gars qu’il était gay, c’était sûrement pas le dernier pour embrasser. Ou avait-il simplement envie de le taquiner davantage devant cet aveu. « La séduction, la drague, ça s’apprend pas, reste toi, reste naturel et tu plairas bien plus que tu n’as l’air de le penser ! Ça ne sert à rien de se prendre la tête ! » Le compliment fut accompagné d’un sourire sincère. Il le pensait. Drew était un jeune garçon charmant et plein de personnalité. Pas chiant pour un sous, il était resté simple malgré la célébrité. Il y avait seulement un détail auquel il aurait parfois du mal à faire certainement face. « Le seul problème, c’est le fric, mais pour ça, j’assure tes arrières et je t’aiderais à débusquer les profiteurs ! » La célébrité n’était pas une situation aisée. C’était sûrement pour cette raison que les stars restaient souvent entre elles, pour éviter les profiteurs, les croqueuses de diamants, les intéressés du porte-monnaie. Tant de facteurs à prendre en compte avant de se mettre avec quelqu’un. Mais Rafael avait l’œil il se trompait rarement. Il avait su évacuer des personnes mal intentionnées depuis l’incident des autographes, il était deux fois plus vigilent et il jaugeait bien les gens au premier abord en règle générale. « C’était comment toi ton premier baiser ? » Alors qu’il souriait toujours de sa promesse faite à Drew, son sourire se tendit brusquement et il profita d’une distraction pour détourner les yeux de son ami. « Tiens, je viens de changer d’avis, on se fait un mcdo et on repart ! » Il eut tout juste le temps de prévenir le chauffeur qu’ils étaient la seconde suivante sur le trottoir. Rafael s’occupa de régler la course au taxi en lui demandant de revenir d’ici trois quarts d’heures après consultation avec Drew. Ils n’étaient plus très loin de leur destination mais pas encore assez proches pour y aller à pieds. Ils restèrent quelques secondes au feu, attendant sagement qu’il passe au vert pour les piétons et il se rendit compte qu’il avait ignoré délibérément la question du musicien et ne lui avait fourni aucune explication. Il se frotta le haut du bras d’un geste quasiment instinctif, comme si la brûlure qu’il avait ressenti dix ans plus tôt se ravivait soudain. Le souvenir douloureux des coups que son père lui avait porté après ce premier baiser était ancré en lui comme au fer rouge. Il fixait un point devant lui avant de briser le léger silence. « Tu as des choses de prévu à notre retour à San Francisco ? » Il était lâche et probablement le pire ami qui puisse exister pour ne fournir aucune explication sur sa réaction et son absence de réponse. Il n’était pas capable de l’un ou de l’autre, il ignorait s’il le serait un jour, pour l’instant, il ne pouvait pas aborder le sujet.




Revenir en haut Aller en bas
 
Amity
Amity
Féminin MESSAGES : 2967
INSCRIPTION : 22/02/2017
ÂGE : 34
RÉGION : London town
CRÉDITS : AMGK (ava), ASTRA (code sign), Trophy Eyes (text)

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais ouverte aux autres univers
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t63-amgk#129 https://www.letempsdunrp.com/t125-love-life#803 https://www.letempsdunrp.com/t64-les-perso-d-amfly#136
amandine

Rafael&Drew Empty


Drew Newman
J'ai 27 ans et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis front man du groupe de rock alternatif Princes et je m'en sors magnifiquement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en break avec mon mec et je le vis plutôt pas bien du tout.


Grant Gustin ©️ MARTYR

Je le regarde, j’enlève même mes lunettes de soleil pour mieux le voir. C’est qu’il est vraiment trop agréable à regarder.

« Rien qu’avec ta belle gueule ça marcherait j’en suis sûr. »

En parlant de ses capacités de wing man. C’est vrai que je ne l’ai jamais vu accompagné, ni dragué qui que ce soit. Il se fait surtout aborder/mater par des jolies filles en soirée, mais je ne crois pas l’avoir déjà vu repartir avec l’une d’elles. Il a quand même une jolie petite base de fans parmi les notre. Ceux qui suivent le groupe de manière hardcore et qui sont au courant de qui bossent avec nous. On lui a même déjà demandé des photos et des autographes. Comme un membre à part entière du groupe. Je suis sûr qu’il a déjà récupéré un tas de numéro de téléphone dans ces circonstances. Je lui parle de mon premier baiser avec Adan, qui était aussi mon premier baiser tout court et il me dit que je dois sacrément bien embrasser. Ca me fait rire. En vrai j’avais jamais vu les choses comme ça, mais c’est vrai maintenant qu’il en parle, je dois plutôt être doué pour ça.

Rafael me dit de rester moi même pour séduire, que c’est surtout l’histoire de ne pas se prendre la tête. Ouais, je sais pas trop, j’ai jamais tenté de séduire quiconque. Je pense que je ne vais pas être très doué là dedans. Il a bien raison quand il parle du fric. C’est ça qui va poser problème. Savoir si les gens sont là pour moi ou pour mon argent, mon succès. Je suppose que je verrai au moment venu. Rafael me dit qu’il assurera mes arrières, ça me fait plaisir de l’entendre dire. Au moins je serai pas lancé tout seul dans cette nouvelle vie de séduction.

« Merci. »

Pour l’instant, aller voir ailleurs n’est pas dans mes plans. Ca me fait même un peu peur pour dire la vérité. Rafael change de sujet quand je lui retourne la question mais ça ne me choque pas. Il parle de McDo plutôt qu’un chinois.

« Ouais ça me va. »

Et j’en oublie déjà ce que je lui ai demandé. On se retrouve dehors où il fait quand même bien chaud alors qu’on est pas en été. J’ai mon hoodie dans les mains, il me gêne un peu mais ça va. Un léger silence s’installe mais ce n’est pas gênant. On se connait assez bien avec Rafael pour ne pas avoir à faire la conversation tout le temps. Et puis moi je repars un peu dans mes pensées avec Adan. Alors qu’on attend que le feu passe au vert pour les piétons, il me demande si j’ai quelque chose de prévu à mon retour à San Francisco. Je vais me gratter la nuque tout en lui répondant d’un air vague.

« Pas vraiment non. »

Enfin à part rompre avec Adan, mais je ne vais pas remettre ça sur le tapis.

« Je vais me reposer et voir mes parents. On arrive super tôt le samedi matin, j’irai chez mes parents pour contrer le jet lag et rester reveillé. Mais sinon j’ai rien prévu. »

On traverse la rue et on se dirige droit sur le mcdo.

« J’ai écrit une chanson l’autre jour. »

Dans ma chambre d’hôtel à Melbourne. Je ne suis pas sorti de la chambre le jour congé.

« Je vous la ferai écouter à tous si on se voit tous ensemble à un moment »

Et je pense qu’on allait au final se revoir assez rapidement, genre sous deux ou trois semaines.

« Elle est pas très gai - sans mauvais jeux de mots - mais j’aime beaucoup. Je l’ai appelé ‘Giving up’. »

Ca parle de ma décision de rompre avec Adan bien évidemment. C’est très inspirant les histoires de coeurs. J’ai écrit beaucoup de chanson sur Adan. Il est ma principale source d’inspiration. Je dois dire que c’était pas forcément évident de chanter nos premières chansons sur scène alors que Adan et moi étions en break. J’ai pris sur moi et j’ai essayé de me souvenir des bons souvenirs plutôt que des mauvais, et j’y suis plutôt bien parvenu. On entre dans le McDo et on se met à la file d’attente qui n’est pas très longue. C’est d’ailleurs déjà notre tour.

« Je vais prendre un maxi menu big mac avec coca et frites. Et un grand milk shake vanille. »

Je laisse ensuite Rafael commander son menu et je remarque la fille de la caisse d’à côté qui est bloqué sur moi. Je lui fais un sourire. Je suppose qu’elle m’a reconnu. Qui sait, peut être même qu’elle était au concert hier soir. Alors qu'on attend notre bouffe, je me tourne vers Rafael pour reprendre la conversation.

« Et toi des trucs prévus pour le retour ? »

Et là je vois un flash du coin de l'oeil, je me tourne et c'est la fille derrière la caisse d'à côté qui est un petit peu gêné d'avoir oublié d'enlever le flash visiblement.



Nicotine sweats and coffee breath
I thought I was so much more than this. When I look back at everything I've touched I see the lives I've ruined, dirty fingerprints. We are the common folk. We live our lives to die alone. Share our beds when the nights get cold
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Rafael&Drew Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Rafael&Drew
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Océanie-
Sauter vers: