Partagez
 
 
 

 Wide Awake

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 
everdosis
everdosis
Féminin MESSAGES : 2210
INSCRIPTION : 11/02/2017
ÂGE : 27
RÉGION : Poitou-Charentes
CRÉDITS : everdosis (all)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, science-fiction !
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t55-badum-tss#111 https://www.letempsdunrp.com/t4182-love-sick-girl-recherche-vague-tres-vague-ocean-meme https://www.letempsdunrp.com/t250-journal-d-une-princesse https://www.letempsdunrp.com/t61-schyzophrenie-aigue-de-dreamy
flower

Wide Awake  - Page 6 Empty


Ava
Carrington

J'ai 18 ans et je (sur)vis à Stamford, Angleterre. Dans la vie, je suis étudiante zombie et je m'en sors comme ma tante s'en sort. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt de façon neutre, de toutes façons j'ai peur des hommes.




feat. Kristen Stewart (c) shiya
C'est désormais chose sûre et vérifiée, la cuisine est mon arme secrète. Et de toute évidence, Omen n'appréciait pas uniquement les cookies. Il me suffisait de voir l'expression qui animait son regard à l'ouverture de la boite que je lui ai rapportée. J'avais l'impression de lui avoir cuisiné tout un dîner de Thanksgiving, et si j'avais envie de lui dire que ce ne sont que des lasagnes, j'étais bien trop heureuse de le voir apprécier ma cuisine pour dire quoique ce soit. Il semblait affamé, si bien que je me demandais un instant si le Docteur Bentley nourrissait les garçons dans ce manoir. Will ne semblait pas particulièrement malnourri, mais je ne me penchais pas plus que ça sur ses repas pendant les pauses repas. A vraie dire, je me tenais même à l'autre bout de la table, et il ne semblait pas s'en offenser. Ou même en avoir quoi que ce soit à faire, d'ailleurs.

Les joues rosies de plaisir, je hochais la tête avec un sourire satisfait tandis qu'Omen plongeait sa fourchette dans le plat. « Ca risque d'être un peu tiède, déso... » Non. Pas d'excuses. Je me pinçais les lèvres en me détournant vers le sofa pour éviter un éventuel regard assassin d'Omen, remarquant au passage l'Ipod qu'il m'avait laissé. Chargé, et plein de nouvelles musiques à découvrir. Et déjà je commençais à en parcourir les titres, tout en m'installant en tailleur sur le sofa, dans l'exacte même position que la première fois que je m'y suis posée. Mais alors que je portais un écouteur à mon oreille, je remarquais du mouvement au niveau du lit d'Omen, le voyant déposer les lasagnes pour se redresser et venir dans ma direction en un seul pas. « Omen ? » Un sourcil haussé, je l'interrogeai du regard, jusqu'à ce qu'il tende prudemment une main dans ma direction. Je me figeai presque aussitôt, réflexe défensif dont j'ai encore du mal à me débarrasser. Mais je ne bougeai pas. Pas de recul, de cris, de bond en arrière. Je me contentais de dévisager Omen avec curiosité, tandis que celui-ci approchait sa main de mon visage et... tirait sur ma capuche pour qu'elle glisse sur mes épaules, et libère mes mèches brunes. Je restais bouche bée, à le fixer sans trop comprendre pourquoi est-ce qu'il a eu cet élan soudain, mais son sourire satisfait et presque soulagé suffit à me convaincre. Pas de capuche ici. Alors d'une main sur ma nuque, je libérais les mèches brunes dissimulées dans mon col, et laissais Omen retourner s'installer avec son plat sur les jambes, tandis que je lançais sa playlist - ma playlist sur l'Ipod.

Mais j'étais entièrement focalisée sur Omen, comme si j'attendais le début de mon épisode de série préféré. Et c'était un succès. Je sentais littéralement mes pomettes se soulever tant je souriais. Le plaisir d'Omen était le mien, littéralement. Et j'avais presque l'impression de voir un feu d'artifice dans les yeux clairs de mon voisin. La réussite est totale. Et si je m'efforçais d'agir comme si j'écoutais simplement la musique, je ne pouvais m'empêcher de lever les yeux sans arrêt pour observer Omen, qui se régalait. Je me promis de toujours cuisiner suffisamment pour lui laisser une part à partir de maintenant.

Le silence régnait dans la chambre, mais au lieu d'être embarrassant, j'étais apaisée. Dans ma bulle de bonheur, avec ma musique, mon Omen. Et mes appréhensions de la journée semblaient toutes restées sous la pluie, sur le balcon. Comme si le mauvais temps et la mauvaise humeur n'avaient plus leur place ici, avec nous. Il mangeait, et moi, je dodelinais doucement de la tête, m'autorisant même parfois à fredonner le refrain de certaines chansons. C'est si naturel, et en même temps, si nouveau pour moi que je ne savais pas mettre de mots sur ce que j'éprouvais ce soir. Je crois que j'ai l'esprit léger, surtout. Comme l'impression qu'avec Omen, tout va mieux. Tout ira mieux. Au bout d'une heure à écouter de la musique, et alors qu'il avait repris ses dessins, je me risquais à me redresser pour retourner vers sa bibliothèque, que j'avais déjà commencé à parcourir le premier soir où je suis venue. « Est-ce que tu crois que je pourrais... en lire un la prochaine fois ? » Plusieurs noms m'étaient inconnus, ou bien étaient des titres que je n'avais pas eu l'occasion de lire.



les recherches sans idées fixes de bibi

look at me
Think I took it way too far And I'm stumbling drunk, getting in a car, My insecurities are hurting me Someone, please come and flirt with me ; I really need a mirror that'll come along and tell me that I'm fine .•°*”˜
Revenir en haut Aller en bas
 
 
Wide Awake
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: