Partagez | 
 
 
 

 shut up and let me go (mockingjay)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
avatar
unique corne
MESSAGES : 39
INSCRIPTION : 26/02/2017
RÉGION : champagne-ardenne/normandie
CRÉDITS : vrncamrs (LJ)

UNIVERS FÉTICHE : city
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t354-brocoli-volant http://www.letempsdunrp.com/t827-m-keep-a-secret#12047
Limace


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Tallulah déteste son boulot et tout le reste, elle a eu la merveilleuse idée de raconter tout cela à son patron un soir. Depuis elle l'évite du mieux qu'elle peut. Sauf que ce soir il y a la fête de l'entreprise, elle ne pourra plus l'éviter bien longtemps.

Contexte provenant de cette recherche
ft. @mockingjay


- I thought our story was epic, you know, you and me. - Epic how? - Spanning years and continents. Lives ruined, bloodshed. EPIC. But summer's almost here, and we won't see each other at all. And then you leave town... and then it's over.  — .lions' tears
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
unique corne
MESSAGES : 39
INSCRIPTION : 26/02/2017
RÉGION : champagne-ardenne/normandie
CRÉDITS : vrncamrs (LJ)

UNIVERS FÉTICHE : city
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t354-brocoli-volant http://www.letempsdunrp.com/t827-m-keep-a-secret#12047
Limace



Tallulah Winkle
J'ai 29 ans et je vis à New-York, Etats-Unis. Dans la vie, je suis journaliste fiancière et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma (mal)chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien officiellement, mal officieusement.

en couple mais pas amoureuse - menteuse - incompétente - ne se laisse pas marcher sur les pieds - déteste être seule - veut toujours se faire bien voir - adore les vêtements surtout ceux qui coûtent chers - endettée - curieuse - impulsive

gemma arterton © lux aeterna

La fête annuelle de l’entreprise, c’est bien ça qui attend Tallulah ce soir. Elle déteste son travail mais elle déteste encore plus ces fêtes stupides où tout le monde fait semblant de bien s’entendre alors que chacun n’arrête pas de cracher sur l’autre dans son dos. Une bonne ambiance en somme. Elle va devoir passer la soirée à sourire, à avoir l’air gentille et d’aimer ses gentils collègues plus que tout au monde. Mais ce n’est pas le cas, elle n’est réellement proche d’aucun d’entre eux, elle les trouve insipide, sans intérêt. En même temps, de la part de journalistes financiers elle ne pouvait pas s’attendre à mieux. Si la jeune femme s’estime différente des autres c’est parce qu’elle ne veut pas faire ce travail, elle n’est là que par nécessité. Elle en a besoin si elle veut continuer à acheter ses vêtements hors de prix et à vivre au dessus de ses moyens. Ce qu’elle rêve c’est de travailler dans la mode, de devenir journaliste pour Vogue ou Vanity Fair mais son rêve le plus secret est de devenir styliste, d’avoir sa propre marque de vêtements, de faire des défilés à la fashion week. Seulement, elle en est bien loin actuellement.
Maggie, sa colocataire, lui a promis de ne pas la laisser toute seule dans cette galère et de l’accompagner à la soirée la plus ennuyeuse de l’année. Heureusement il y aura du champagne. James, son petit ami, a aussi prévu de venir mais si lui pense qu’elle adore son boulot et est extrêmement compétente là-dedans. Oui parce qu’en plus de détester ça, elle n’est pas douée. Elle n’y connaît rien en finance et passe son temps à faire des recherches sur google ou à retaper mot pour mot les brochures que les entreprises lui donnent. Tallulah arrive tout de même à faire bonne figure et à ne pas se faire virer.
Mais ça, ça ne saurait tarder puisque dernièrement, suite à une autre soirée où elle a beaucoup trop bu, elle a décidé de se confier à son patron et pas qu’un peu puisqu’elle lui a tout révélé : sa haine du métier, son incompétence, le fait qu’elle n’aime pas James et reste avec lui seulement pour ne pas être seule, son parfum de glace préféré, tout, tout, tout. Évidemment maintenant la situation est devenue beaucoup plus compliquée et elle passe son temps à l’éviter et fait son maximum pour ne pas lui adresser la parole. Elle ne comprend d’ailleurs pas pourquoi il ne l’a pas encore virée. A croire qu’il aime garder des incompétentes.
Au dernier moment Maggie lui annonce qu’elle ne pourra pas venir car elle se sent mal, même chose pour James qui doit rester plus tard que prévu au travail. Elle se dit qu’elle ne peut vraiment compter sur personne dans ce monde. De toute façon on est jamais mieux servi que par soit même. Tallulah se prépare donc pendant une éternité, sort sa plus belle robe noire, ses plus beaux escarpins, ses plus beaux bijoux. Elle n’a pas envie de passer inaperçue parmi cette bande de plouc adeptes des tailleurs austères et des costumes insipides. Elle se maquille avec soin, met du vernis et peaufine le tout jusqu’au dernier moment. La demoiselle en a profité pour sortir ses louboutins hors de prix, elle espère bien en impressionner quelques uns.
Une fois là-bas, elle se précipite vers le buffet pour prendre une coupe de Champagne et un petit four. Le buffet est bien une des seules choses positives à ce genre de soirée. Enfin il y a aussi les disputes entre collègues et les infidélités des uns et des autres après quelques verres de trop. Elle espère de tout son cœur ne pas croiser son fameux patron.


- I thought our story was epic, you know, you and me. - Epic how? - Spanning years and continents. Lives ruined, bloodshed. EPIC. But summer's almost here, and we won't see each other at all. And then you leave town... and then it's over.  — .lions' tears
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
mockingjay
Féminin MESSAGES : 20
INSCRIPTION : 19/03/2017
CRÉDITS : julie_izumi (lj.)

UNIVERS FÉTICHE : city, fantastique, dystopique, surnaturel, universitaire,
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Leith
Paulsen

J'ai 33 ans et je vis à NY, usa. Dans la vie, je suis rédacteur en chef et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

successeur du patriarche à la tête du journal ~ héritier du groupe presse Paulsen Communication ~ ambitieux ~ taquin ~ macho ~ réfléchi ~ respectueux ~ malin ~ attentif ~ très joueur.


ryan gosling © shiya
Ennuyeux, oui, il lui semble que c’est le terme diplomatique pour décrire cette soirée, "sa" fête en quelque sorte puisque dédiée à son journal. À comprendre : un événement où il fait office de rédacteur en chef ayant un mot personnel pour chacun de ses employés. Oh, Leith ne se plait parmi les tyrans sans émotion inspirant la crainte. Cela ne l’empêche guère de ne voir que peu d’arguments à se mettre pareillement en scène. S’il a un journaliste à féliciter, il le fait. S’il en a un à virer, il envoie un e-mail aux ressources humaines. Son principal argument ? le paternel, feu rédacteur en chef et désormais occupant le siège principal du groupe, celui sur lequel Leith lorgne. Alors il s’applique Leith. Il sort même son costume pour la soirée, sans cravate, et ne laisse pas Rose, sa secrétaire, s’éloigner de lui à plus d’un mètre. Rose, elle est sa mémoire ce soir, l’unique apte à faire sentir à chaque employé qu’ils ont un intérêt spécifique auprès de Leith. Faux. Leith cherche l’efficacité en premier lien et de bons esprits en second. Il se rappelle de ces derniers.
« … Ann Brown, rubrique développement durable dans les entreprises, lui souffle Rose en lui glissant une flute de champagne, Elle dit à tout le monde que sa fille Anya étudie les langues en Europe, mais elle s’est plutôt faite virée de son école et ses parents l’ont mises en pensionnant…
Ann, ravi de vous voir, coupe Leith alors que Rose se fend d’un sourire faussement gentil. Comment se porte votre fille… Anya il me semble ? »
Il sent le regard de sa secrétaire étinceler lorsque la journaliste aborde l’importance de parler plusieurs langues, d’où l’envoi de l’enfant sur un autre continent. Ennuyeux. Leith écoute pourtant, léger sourire aux lèvres, flairant le mensonge. Ses propres parents avaient évoqué un motif de "se sensibiliser aux tendances internationales" alors que son aîné Michael se rendait plutôt en cure de désintoxication en bon trader qu’il est. Autant dire que ce fut plutôt facile de l’éclipser à la tête de ce journal. Mais Leith reste attentif à Ann et prend congé avant de boire cul-sec son verre, profondément ennuyé. Il cherche des yeux une sortie, las de se prêter aux relations humaines et à la confiance en soi de ses employés, accessoirement le job des ressources humaines.
« Oh et là, c’est…
Tallulah Winkle, héle Leith alors qu’ils arrivent dans le dos de la jeune femme. Enfin un peu de piment. Ou Mademoiselle Winkle devrais-je profiter de dire avant le grand jour, sourit-il. J’ai particulièrement apprécié votre dernier article. Vous avez vraiment le don d’adopter la vision de l’entreprise, ajoute-t-il avant de regarder une Rose surprise. Rose, vous voulez bien saluer Brad Keller ? Sa secrétaire s’exécute sans omettre un regard un brin soupçonneux. Puis-je vous resservir un verre ? demande-t-il, l’air léger et insouciant. »
Leith, il n’a pas regardé l’état du verre de Tallulah. Ses paroles n’ont pour objectif que le rappel d’une soirée, celle où il était devenu le confident hasardeux de la jeune femme. Tout y était passé, son incompétence et fiançailles malheureuses comprises. Honnêtement, l’idée de la licencier lui avait effleuré l’esprit; garder une incompétente ne lui plaisait guère, mais elle se démerdait plutôt bien. Et elle avait désormais le don de l’amuser, soit une denrée rare dans une telle soirée.
« Je vous ai raté ces derniers temps… Est-ce que je sens un léger froid dans notre nouvelle relation amicale ? accuse-t-il le ton presque chantant. »
Il aurait aimé ajouté qu’il était fortement désagréable de passer du statut de confiant à celui d’étranger, qu’il voulait des nouvelles de la fabuleuse vie de Tallulah Winkle qu’elle avait tant aimé partager avec lui – fait réel étant que sa vie à elle n’était pas, en effet, ennuyeuse.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
unique corne
MESSAGES : 39
INSCRIPTION : 26/02/2017
RÉGION : champagne-ardenne/normandie
CRÉDITS : vrncamrs (LJ)

UNIVERS FÉTICHE : city
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t354-brocoli-volant http://www.letempsdunrp.com/t827-m-keep-a-secret#12047
Limace



Tallulah Winkle
J'ai 29 ans et je vis à New-York, Etats-Unis. Dans la vie, je suis journaliste fiancière et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma (mal)chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien officiellement, mal officieusement.

en couple mais pas amoureuse - menteuse - incompétente - ne se laisse pas marcher sur les pieds - déteste être seule - veut toujours se faire bien voir - adore les vêtements surtout ceux qui coûtent chers - endettée - curieuse - impulsive


gemma arterton © lux aeterna

Tallulah aurait préféré prendre ses jambes à son cou, s’enfuir, aller parler de placements financiers très avantageux ou encore de la dernière polémique concernant une quelconque banque, en bref à peu près n’importe quoi plutôt que d’avoir une conversation avec son patron. Pour la majorité des employés une entrevue avec le patron est un bon moyen de se faire bien voir ou espérer une promotion mais pour elle c’est plutôt un moyen de signer son arrêt de mort et se faire virer sans autre forme de procès. Elle sait qu’elle est en sursis et qu’il va très probablement la virer incessamment sous peu pour un manque flagrant de compétences. Et elle n’aura plus qu’à aller travailler dans un fast-food pour espérer réussir à payer son loyer.
Lorsqu’elle entend une voix l’appeler, elle sait que c’est lui. La demoiselle lève les yeux au ciel et souffle un coup avant de se retourner et d’afficher son sourire le plus hypocrite. Lorsqu’il lui parle d’un éventuel mariage avec son petit-ami elle manque de s’étouffer avec un petit four. Comment peut-il penser que cela arrivera un jour ? En tout cas elle espère réellement que ça n’arrivera jamais car être en couple avec un homme que l’on n’aime pas est une chose mais se marier avec en est une autre. Tallulah ne veut pas s’enfermer dans ce genre de choses et compte bien rompre avant que le choix du gâteau et des fleurs ne soient faits. « Monsieur Paulsen. » dit-elle sobrement tout en tentant de se montrer courtoise devant sa secrétaire, qui, elle l’espère, ignore tout de la situation.
Il se moque ouvertement d’elle. De sa relation amoureuse à sens unique et peu satisfaisante à son incompétence. Lorsqu’il envoie sa secrétaire loin d’eux, elle sent son heure arriver. Mais elle ne compte pas se laisser faire, après tout, il cherche aussi et elle n’est pas du genre à ne rien dire, surtout maintenant qu’il sait tout d’elle, elle n’a plus rien à cacher. Il lui propose de lui resservir un nouveau verre alors qu’il est encore plein. « Non merci, ça ira. » dit-elle froidement en espérant que l’entrevue ne dure pas très longtemps.
Son patron, Leith, monsieur Paulsen, peut importe, lui demande s’il y a un froid dans leur toute récente relation qu’il qualifie d’amicale. « Je n’aurais pas employée ce genre d’adjectif pour définir notre...relation. Mais en tout cas sachez que je me sens extrêmement flattée du fait que vous n’ayez pas besoin de votre secrétaire pour vous rappeler de moi. » s’il y a bien une chose qu’elle a réussi à faire c’est qu’il se souvienne d’elle, c’est déjà ça. Sûrement pas en bien mais bon. « Je ne pensais pas que vous seriez le genre à apprécier ce genre d’événements. » lui sait bien qu’elle déteste ça puisqu’il sait tout sur elle, toute sa vie, tous ses goûts, tout. Il n’a pas dû en retenir la moitié et ce n’est pas pour la déranger car il y a vraiment des choses dont elle a honte et qu’elle préférerait qu’il oublie.


- I thought our story was epic, you know, you and me. - Epic how? - Spanning years and continents. Lives ruined, bloodshed. EPIC. But summer's almost here, and we won't see each other at all. And then you leave town... and then it's over.  — .lions' tears
Revenir en haut Aller en bas
 
 
shut up and let me go (mockingjay)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shut up and drive — LIBRE
» [Cinéma] Eyes wide shut
» Shut up and take my money! [with Onyx and Cloud]
» Shut up, please ! You're so boring • |
» Apsoline | It's too cold tonight, for angels to fly. (TERMINÉE)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: