Partagez | 
 
 
 

 don't come easy #radès

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
avatar
osloww
Féminin MESSAGES : 186
INSCRIPTION : 10/03/2017
ÂGE : 18
RÉGION : Auvergne-Rhône-Alpes
CRÉDITS : (av) Pando

UNIVERS FÉTICHE : réel, hp, historique, autres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t642-osloww-you-were-my-septe http://www.letempsdunrp.com/t680-osloww-oh-lord http://www.letempsdunrp.com/t665-osloww-love-me-now
Flash


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
NY, mars 2017. Le printemps descend doucement sur la ville. Les arbres de Central Park retrouvent leurs feuilles, les manteaux d’hiver et les écharpes retournent au placard. Dans quelques mois, l’année estudiantine touchera à sa fin, et Rapunzel sait qu’il faut qu’elle finalise les plans pour son futur, sans quoi elle se retrouvera aux abords de Times Square à proposer ses peintures au rabais. Pour le moment, son plan serait d’ouvrir sa propre galerie d’art pour y exposer ses œuvres, mais pas sûr que ce soit au goût de son mécène, le célèbre Hadès. Justement, ce dernier l’a invitée au restaurant -bien que ce soit plus une obligation qu’autre chose. Rapunzel sait bien qu’on ne peut pas défier impunément celui qu’on appelle désormais le requin de Wall Street…

@carmichaos

Contexte provenant de cette recherche


i am flesh and i am bone
arise, ting ting, like glitter and gold
i've got fire in my soul
rise up, ting ting, like glitter
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
osloww
Féminin MESSAGES : 186
INSCRIPTION : 10/03/2017
ÂGE : 18
RÉGION : Auvergne-Rhône-Alpes
CRÉDITS : (av) Pando

UNIVERS FÉTICHE : réel, hp, historique, autres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t642-osloww-you-were-my-septe http://www.letempsdunrp.com/t680-osloww-oh-lord http://www.letempsdunrp.com/t665-osloww-love-me-now
Flash



Rapunzel "Lizzie"
von Corona

J'ai 21 ans et je vis à NYC, USA. Dans la vie, je suis étudiante en art, peintre à mes heures perdues et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

transportée à NY après une malédiction × se souvient de sa vie d'avant × bilingue anglais et allemand × "adoptée" par le vieil homme qui l'a trouvée dans sa boutique quand elle a été transportée × vit avec lui × "protégée" de Hadès (en vérité, plutôt son esclave) × se fait appeler Lizzie × a laissé pousser ses cheveux et les a teints en blond ×


Alexis Ren © beating heart
It was great at the very start, hands on each other. Couldn't stand to be far apart, closer the better… J’ouvre un œil, roule sur le côté et tends la main pour éteindre mon réveil. Après un léger soupir, je me relève en position assise, m’étirant comme un chat dans la lumière du matin qui filtre à travers les rideaux. Une réalisation me frappe de plein fouet et je me lève d’un bond pour les ouvrir. Je pousse un petit cri de joie. Il fait un temps splendide, parfait pour aller peindre quelques tableaux dans les rues de New York. Le soleil est de sortie, l’air est doux, le printemps pointe le bout de son nez, et ça me rend follement heureuse. Je descends les escaliers à toute allure pour débouler comme une furie dans la cuisine. Mon père adoptif est en train de boire son café, lunettes perchées sur le nez pour déchiffrer le journal. « Bonjour Lizzie. Tu es de bien bonne humeur aujourd’hui. » Je hoche la tête, un grand sourire aux lèvres, avant de saisir un croissant dans la panière à pain et de sortir de la maison.

Alors que je viens de passer le pas de la porte, sac à dos sur l’épaule et carnet de croquis dans la main, je sens mon portable vibrer dans ma poche. Je le sors et reconnais immédiatement le nom de contact : « démon », accompagné d’une ribambelle de smileys obscènes. C’est Hadès. Je soupire et lève les yeux au ciel. Qu’est-ce qu’il me veut encore celui-là ? Je ne peux pas passer un samedi matin tranquille ? J’ouvre le message. Il m’invite dans un petit bistro ce midi. Enfin, il m’invite… C’est plutôt un ordre qu’autre chose. Et malgré toute l’envie que j’ai de refuser, je sais que je risque gros. Il m’a prévenue : au moindre faux pas, je peux dire adieu à mes études et à mon futur à New York. Il est aussi bien capable de faire de moi le nouveau Picasso qu’un paria de la société. Loin de moi l’idée de bazarder cette nouvelle vie juste parce que je ne peux pas l’encadrer. Je lui réponds que je serai là, avant de mettre mon portable en mode avion et dans ma poche. Comme ça, je profite de ma matinée loin de ses griffes. Direction Central Park.

Quelques heures et plusieurs croquis plus tard, j’arrive devant un bistro chic. Bien évidemment, Hadès a choisi le plus tape-à-l’œil de la ville. Je lève les yeux au ciel avant de rentrer. « Excusez-moi, monsieur Blue m’attend. » Le serveur me détaille des pieds à la tête. C’est vrai que je détonne dans ce décor chic, avec mon crop top noir, mon short fluide en imprimé cashmere et mes Vans. Mais je m’en contre-fiche. Je suis ici contre mon gré. Sans compter que le client est roi. Je le fusille du regard, et il se détourne avec un haussement d’épaules pour me guider jusqu’à ma table. Je m’installe en face de l’homme que je déteste le plus au monde -après Eugène, bien sûr. « Hadès. Que me vaut le plaisir de vous voir aujourd’hui ? » Pas de « monsieur Blue » pour lui. Pas de bonjour non plus. Il fait vraiment ressortir les pires aspects de ma personnalité. Je le hais. Bon sang, je le hais vraiment.


je me suis éclatée, donc voici sa maison (une brownstone typique de NYC) et sa tenue (à gauche) :mdr:


i am flesh and i am bone
arise, ting ting, like glitter and gold
i've got fire in my soul
rise up, ting ting, like glitter
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
carmichaos.
Féminin MESSAGES : 471
INSCRIPTION : 23/02/2017
ÂGE : 25
RÉGION : lorraine
CRÉDITS : tnetennba(av + sign)

UNIVERS FÉTICHE : réel mais je suis ouverte à toutes propositions
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t137-j-vais-aller-vivre-en-th http://www.letempsdunrp.com/t149-you-and-me-got-a-whole-lot-of-history http://www.letempsdunrp.com/t158-plus-on-est-de-fous-plus-on-rit
Pigeon



Hadès
Blue

J'ai 28 ans et je vis à NYC, USA. Dans la vie, je suis PDG d'une entreprise de courtage et je m'en sors plus que bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibâtard et je le vis tellement bien que je ne veux pas y remédier.

est arrivé sur terre il y a quelques années ⟩ a mis quelques mois à s'adapter, trop habituer à voir la mort en Enfer, où il avait ses quartiers ⟩ n'a eu de nouvelles d'aucun de ses frères, soeurs, neveux et nièces, tant mieux ! ⟩ cynique au possible, il inspire la peur et le dégoût à la moitié de ses employés ⟩ il gère son entreprise comme un chef ⟩ passionné d'art, il subventionne quelques musées par ci par là mais surtout rapunzel von corona ⟩ manipulateur, il obtient tout ce qu'il veut de qui il veut ⟩ grand méchant loup, ça attire pas mal de filles et lui, ça le fait bien rire ⟩ moqueur et condescendant, il n'a pas que des amis ⟩ il vit sa vie comme il le souhaite et ne veut plus entendre parler de sa famille ⟩ l'entreprise de Zeus s'est retrouvée en courtage dans sa société et il a tout fait pour les couler ⟩ rancunier, une fois qu'on le vexe, il est invivable ⟩ "batard" est le nom qui sort de la bouche de pas mal de filles qu'il croise et lui, ça le fait sourire, sourire large.

douglas booth © milles rêves
J'ouvre les yeux et sens une présence à côté de moi. " À quel moment t'es-tu dit que tu pouvais dormir ici, au juste ? " Lâchais-je sèchement à la déesse à côté de moi. Je n'aime pas partager mon lit. Partager mes draps le temps d'un ébat, ok, mais plus, non non, faut pas trop rêver. " Tu enfiles ta robe, ta culotte en mousseline et tu déguerpis " Lançais-je sans la regarder, en sortant du lit, les fesses à l'air. " Et tu ne regardes pas " Finis-je par lancer en entrant dans la salle de bain. Je ne sais même plus à quoi elle ressente, à qui elle ressemble. Blonde, brune, rousse ? Aucune idée. La seule chose dont je me souviens c'est ce qu'elle fait avec ses lèvres et ses mains, c'est déjà pas mal. Je reste de longues secondes sans bouger sous l'eau. Mes cheveux me tombent devant les yeux et je passe une main sur mon visage. Nous sommes samedi, je ne suis pas sensée travailler et pourtant, je pense déjà à ce que je vais pouvoir faire pour faire grandir cette entreprise qui est mienne, comment je vais pouvoir faire couler les petits de ce monde. Le pouvoir, c'est tout ce que je veux. La gloire, le succès, le pouvoir. Et qu'on ne me résiste pas. Et sur ce point, Lizzie est celle qui me plait le plus. Je tends la main et compose rapidement un message. Midi, ua bistro du coin. Enfin, du coin de mon quartier. Je n'irais pas mettre un pied dans sa partie de New York, ça irait contre tous mes principes et si cette petite m'intrigue et me perturbe, elle ne le fait pas assez pour que j'aille m'aventurer en terres inconnues. Une serviette autour de la taille, je vais dans ma chambre et le lit est vide. Tant mieux. Je passe un petit bout de temps à travailler dans la salon et quand il est l'heure, j'enfile un jeans bleu foncé, une chemise noire, une paire de chaussettes et mes chaussures noires fraichement cirés. Aurais-je trouvé un larbin pour faire ça pendant la nuit ? Bonne question. Manteau sur le dos, écharpe autour du cou, je pianote sur mon portable quelques indications à l'intention du majordome en bas. Il doit m'envoyer l'ascenseur, attendre en bas et m'ouvrir les portes, ouvrir les portes sur le monde, sur mon monde. Si je régnais sur l'Enfer il y a quelques temps de ça, c'est sur New York que je règne maintenant. Le bistro n'est qu'à cinq minutes de marche et le temps est plutôt agréable alors...
Arrivé au bistro, je m'installe à la table dans le coin, au fond. J'aime me montrer mais je n'ai pas très envie que mon oeuvre de charité me colle la honte. Je ne sais pas quelle connerie elle va me faire aujourd'hui mais connaissant Lizzie, je devrais m'attendre au pire. Et quand elle arrive, je penche légèrement la tête pour la regarder. Délicieuses courbes qu'elle m'offre là. Délicieuses courbes mais une tenue absolument pas appropriée. Je me redresse, comme si de rien n'était et jette un coup d'oeil sur le menu. À peine arrivée qu'elle lance la première pic. Et moi, je ne fais pas attention à elle, je lève la main, claque des doigts et un serveur apparait comme par magie. " Une coupe de votre meilleur champagne pour moi et... un mocktail à base de bananes et fraises pour Cendrillon " Lâchais-je sur un ton monocorde. Je pose le menu et la regarde avec une légère grimace. " Que fais-tu en pyjama Rapunzel ? " Soufflais-je sèchement. " Si tu souhaites te ridiculiser, félicitation, tu as réussi " Je pourrais presque lui faire livrer une nouvelle tenue mais je sais qu'elle ne l'accepterait pas. " Si tu veux ouvrir ta petite galerie, tu ferais bien de faire attention à ton apparence. On n'achète pas à une souillon. Les puces, c'est pas par ici " Elle est l'image de son art, l'image de sa réussite. Et comme ça, elle donne pas vraiment envie d'investir. Les boissons arrivent et je trempe mes lèvres dans ma coupe, ne l'attendant pas. Le Roi se délecte avant ses sujets, après tout. " Je voulais savoir où tu en étais avec ta collection " Because, tic toc, tic toc. C'est bientôt l'été et les gallery opening c'est maintenant ou jamais.


Revenir en haut Aller en bas
 
 
don't come easy #radès
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» easy come easy go ♠ jesse st james
» EASY CANICHETTE NOIRE 7 ANS TRESOR DE VIES 59
» Jake Aaron Buckley
» LILY ❝ easy as a kiss we'll find an answer.
» Je sais... vous en avez marre de mes problèmes de site web...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers autres-
Sauter vers: