Partagez | 
 
 
 

 don't look down #nielma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
avatar
osloww
Féminin MESSAGES : 186
INSCRIPTION : 10/03/2017
ÂGE : 18
RÉGION : Auvergne-Rhône-Alpes
CRÉDITS : (av) Pando

UNIVERS FÉTICHE : réel, hp, historique, autres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t642-osloww-you-were-my-septe http://www.letempsdunrp.com/t680-osloww-oh-lord http://www.letempsdunrp.com/t665-osloww-love-me-now
Flash


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
31 août 2017, Elverum (Norvège). Après un weekend passé avec la famille de Niels, Emma est fin prête pour partir en road trip avec lui. La voiture est chargée, les en-cas et autres boissons stockés à portée de main. Elle a tout prévu : le planning des visites, les réservations des hôtels, l’appareil photo. Tout, sauf que des sentiments rejaillissent entre eux, ce qui s’annonce compliqué avec la rupture difficile que Niels vient de vivre et la distance qui les sépare en temps normal. Mais elle meurt d’envie de le faire, ce road trip, alors elle prend le risque. Prochain arrêt : Trondheim.

@crêpeausucre

Contexte provenant de cette recherche


i am flesh and i am bone
arise, ting ting, like glitter and gold
i've got fire in my soul
rise up, ting ting, like glitter
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
osloww
Féminin MESSAGES : 186
INSCRIPTION : 10/03/2017
ÂGE : 18
RÉGION : Auvergne-Rhône-Alpes
CRÉDITS : (av) Pando

UNIVERS FÉTICHE : réel, hp, historique, autres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t642-osloww-you-were-my-septe http://www.letempsdunrp.com/t680-osloww-oh-lord http://www.letempsdunrp.com/t665-osloww-love-me-now
Flash



Emma
Horvat

J'ai 18 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis étudiante et je m'en sors bien grâce à mes parents. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en train de tomber amoureuse de mon ami d'enfance et je le vis plutôt pas bien du tout.

parents mariés et heureux ∞ petite sœur de 9 ans sa cadette ∞ possède deux piercings (septum et narine gauche) dont son père ne sait rien ∞ a vécu un peu partout dans le monde ∞ bilingue en anglais, forte en allemand et italien, en train d'apprendre le norvégien ∞ vit à Paris depuis 6 ans

Magdalena Zalejska © wildbeast.
Je me suis réveillée aux aurores, le cœur comprimé par la panique et l’excitation. L’adrénaline qui course dans mes veines depuis m’a empêchée de retrouver le sommeil ; résultat, je suis allongée dans mon lit à regarder le plafond blanc depuis six heures du matin. Mes pensées divaguent, inspectant tous les points de la planification du voyage, cherchant à trouver une faille, une possibilité pour que tout parte en vrille. Mais il semble que j’aie tout bien préparé. Ce qui n’empêche pas mon rythme cardiaque de s’affoler quand je pense que je pars pour une semaine sur les routes de Norvège avec nul autre que Niels. J’ai passé un weekend entier avec lui et sa famille, mais ce n’est pas pareil. Sur la route, on sera seuls. On sera le seul repère de l’autre dans un monde qui nous est, du moins partiellement, inconnu. J'ai vraiment peur de faire une connerie.

Je tourne la tête vers la droite pour jeter un œil au réveil posé sur ma table de nuit. Il est un peu plus de neuf heures. Je peux donc me lever sans risquer de réveiller toute la maisonnée. Le départ est prévu juste après le petit déjeuner de toute façon, donc mieux vaut que je ne tarde pas. J’enfile un short et un t-shirt, tresse mes longs cheveux châtains et descends les escaliers à toute allure pour rejoindre la salle à manger. Je suis accueillie par un véritable petit déjeuner norvégien : la table est remplie de bout en bout, avec des aliments aussi divers que des œufs de poisson, des céréales et du bacon. Je suis sûre de tenir un moment avec toute cette nourriture dans le ventre. Une fois la table débarrassée, on monte chercher les bagages pour les charger dans la voiture. La mère de Niels me donne un petit sac qui contient en-cas et bouteilles d’eau, au cas où on aurait une petite faim. Après tout, on a quand même cinq heures de route avant d’arriver à Trondheim, sans compter les divers arrêts qu’on va faire tout le long. Je la remercie chaleureusement avant de faire mes adieux à toute la famille Strøm, à l’exception de Niels, bien sûr.

Une fois installée sur le siège passager, la carte routière à portée de main, je réalise que je tremble. J’ai passé plusieurs mois à préparer ce road trip. A vrai dire, j’ai passé tellement de temps à planifier le voyage, réserver les hôtels et tout ce qui s’ensuit que je n’ai plus que des pubs concernant la Norvège et les plus jolis coins à y visiter quand j’ouvre mon navigateur. Big Brother is watching you, comme dirait mon père. Je sens le stress monter en flèche. Est-ce que le voyage va être à la hauteur de mes espérances ? Est-ce que je vais être déçue ? Est-ce que je vais réussir à garder mes distances avec Niels ? Tant qu’on reste sur la route, pas de souci. La radio nous tiendra compagnie, et il sera sûrement plus concentré sur la route que sur moi. Mais en-dehors, c’est une autre histoire. J’inspire un bon coup, les yeux fixés devant moi, jusqu’à entendre la portière qui claque à mes côtés. Je me tourne vers Niels, un sourire nerveux aux lèvres. L’excitation noie toutes les autres sensations. Je touche ce voyage du bout des doigts, enfin. Je me mords la lèvre inférieure, presque incapable de ne pas rebondir sur mon siège tellement j’ai hâte d’être en route. « Prêt ? »


désolée, c'est de la merde, je ferai mieux la prochaine fois hide


i am flesh and i am bone
arise, ting ting, like glitter and gold
i've got fire in my soul
rise up, ting ting, like glitter
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
crêpeausucre
Féminin MESSAGES : 239
INSCRIPTION : 23/02/2017
ÂGE : 23
RÉGION : Rhône Alpes
CRÉDITS : alfred-borden et shanice_12 , marieclaire et jacobbellagif

UNIVERS FÉTICHE : City & Fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Flash



Niels Strøm
J'ai 19 ans et je vis à Oslo, Norvège. Dans la vie, je suis étudiant et je m'en sors bien grâce à mon job étudiant à côté. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire après une rupture difficile et je le vis plutôt pas bien du tout.

parents et frères aimants ∞ adore son pays mais veut plus voyager ∞ adore conduire et réparer les voitures et autres objets électroniques de la vie quotidienne ∞ faisait beaucoup de skate dans l'enfance  ∞ bilingue en anglais, bon niveau de français ∞ vit à Tromdhein depuis toujours.

Cody Christian © imthefury.
Il n'y avait pas à dire : cette journée allait être pour Niels la première d'une longue série, celle de son escapade dans la Norvège aux côtés d'Emma. Il n'avait pas beaucoup dormi cette nuit, habité à la fois par l'angoisse et l'aventure qui s'annonçait. Il pouvait être exalté d'une telle virée mais son récent chagrin d'amour le faisait parfois douter. Douter de son départ, douter de ce qu'il était vraiment. Il s'était égaré, perdu dans sa quête de l'absolu, du renouveau. Il ne voulait plus penser à ELLE, à cette fille qui lui avait brisé le coeur. Il voulait profiter, ne plus penser au lendemain et savoir qu'il était maître de sa vie et de son avenir. Aucune autre liberté ne pouvait le satisfaire plus que celle-ci. Se frottant les yeux pour se réveiller de ce peu d'heures de sommeil, il aperçoit à travers les volets la lueur du jour qui tend à se dessiner doucement. Il pense qu'Emma est sûrement déjà réveillée, peut être même qu'elle est réveillée. Il a hâte de la voir, même si il s'avouait que le simple fait qu'elle reste dans sa famille était déjà un bon point. Ils avaient passés de bons moments , retrouvant la jeune fille qu'ils avaient connu autrefois. C'était des retrouvailles formidables, partageant les souvenirs de ces deux gamins, Niels & Emma avaient forgé dans l'esprits de leurs parents respectifs.

Finalement, il est déjà neuf heures et quart quand Niels décide de sortir du lit
. Il était encore tôt pour lui en ce début de semaine mais après tout, l'avenir et la découverte appartiennent à ceux qui se lèvent tôt et Niels devait se le répéter. En descendant les escaliers, Niels se rendit compte qu'Emma était franchement plus matinale que lui et il ressentit une certaine gêne. C'était lui l'homme et il se levait plus tard, quel drôle! . Niels s'attaqua presque immédiatement à la bouffe, il avait envie d'engloutir toute la table si seulement il l'avait pu. Il prenait les forces nécessaires avant de prendre le volant pour conduire Emma dans les merveilles de la Norvège. En faisant leurs adieux à la famille, Niels fût touché de voir que sa mère pensait toujours à leur donner un peu de nourriture pour les ravitailler pendant les arrêts.

Alors qu'il met les sacs à dos dans le coffre, Niels a le coeur serré. C'est fou comme ce projet est dingue et comme ils vont s'éclater tous les deux. Partir avait aussi un intérêt pour Niels car il oubliait pendant un temps ses déboires amoureux et ses galères professionnelles. Ne pas travailler dans son job étudiant allait lui permettre de décompresser pendant ce road trip et surtout, de profiter des paysages et d'Emma. Du moins...en tant qu'amie comme elle l'était devenue. Assise sur le siège passager, la carte à la main et concentrée, Niels souriait bêtement. Il la trouvait intrigante et mignonne à planifier tous les endroits à visiter et endroits où s'arrêter. Niels aimait bien ça car il avait en horreur la responsabilité de l'organisation. Conduire la voiture lui allait très bien, Emma le seconderait pour toute question de logistique. Il inséra la clé et regarda Emma. Elle se mordit la lèvre inférieure tout en lui disant : « Prêt ? ». En guise de réponse, il tourna la clé et le moteur se mit à ronfler doucement. Posant ses mains délicatement mais fermement sur le volant, Niels sortit du jardin de la maison familiale. Il s'inséra sur la route et passa les vitesses avec une aisance déconcertante. Appuyant son coude gauche sur le bord de la fenêtre, il prit sa vitesse et manoeuvre de croisière en conduisant d'une main. Il brancha la radio, sélectionnant sa station favorite. Il n'augmenta pas trop le volume, histoire de continuer à discuter avec Emma. Il lui dit alors : « Bien sûr que je suis prêt! Et toi ? Tu vas voir on va trop s'éclater! ». Il était enthousiaste et voulait vraiment que Emma le sente pour être à l'aise. Il poursuit : « Ca va être l'occasion de discuter un peu... ». Par cette indication, il signifiait plein de choses. Ce n'était pas de la drague ouverte mais simplement une invitation à se dévoiler, se confier. Il avait bien besoin d'une oreille attentive et celle d'Emma avait toujours été sa préférée.


t'inquiète, moi aussi c'est la même :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
osloww
Féminin MESSAGES : 186
INSCRIPTION : 10/03/2017
ÂGE : 18
RÉGION : Auvergne-Rhône-Alpes
CRÉDITS : (av) Pando

UNIVERS FÉTICHE : réel, hp, historique, autres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t642-osloww-you-were-my-septe http://www.letempsdunrp.com/t680-osloww-oh-lord http://www.letempsdunrp.com/t665-osloww-love-me-now
Flash



Emma
Horvat

J'ai 18 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis étudiante et je m'en sors bien grâce à mes parents. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en train de tomber amoureuse de mon ami d'enfance et je le vis plutôt pas bien du tout.

parents mariés et heureux ∞ petite sœur de 9 ans sa cadette ∞ possède deux piercings (septum et narine gauche) dont son père ne sait rien ∞ a vécu un peu partout dans le monde ∞ bilingue en anglais, forte en allemand et italien, en train d'apprendre le norvégien ∞ vit à Paris depuis 6 ans

Magdalena Zalejska © wildbeast.
Il démarre la voiture sans un mot. Je baisse ma vitre pour adresser un signe de la main à la famille Strøm, et bientôt, la maison est derrière nous, laissant toute la place à la route et à l’angoisse de la suite. Je n’avais pas encore été confrontée à la réalité de ce voyage. Me dire que je vais vraiment passer une semaine seule -ou presque- avec Niels sur les routes de Norvège, ça a quand même quelque chose d’intimidant, voire de terrifiant. Je garde les yeux rivés au paysage qui défile à tout allure, incapable d’affronter son regard pour le moment. J’ai besoin d’être seule, isolée, pour mettre au point mes idées, mes sentiments, mes sensations, et appréhender ma réaction à la suite des événements. J’ai besoin de contrôle. Et même si je sais que c’est un de mes pires défauts, je ne peux pas m’en empêcher.

Alors qu’on atteint notre « vitesse de croisière », la voix de mon ami me sort de mes pensées : « Bien sûr que je suis prêt! Et toi ? Tu vas voir on va trop s'éclater! » Il me faut quelques secondes avant de me rendre compte qu’il répond à ma question de tout à l’heure. La surprise passée, un grand sourire vient illuminer mon visage. Son enthousiasme est contagieux, et, de toute manière, je ne suis pas du genre à me morfondre pendant des heures sur mon sort -qui, disons-le, n’est pour l’instant pas très horrible. « Niels, j’ai préparé ce voyage pendant presque trois mois, je te signale, » répondis-je en levant les yeux au ciel, un sourire aux lèvres. « Bien sûr que je suis prête. »

Je retire mes chaussures et plie mes jambes en tailleur sur le siège, avant de me pencher pour fouiller dans mon sac. Je trouve enfin l’objet de mes désirs : mon bouquin. Un sourire satisfait aux lèvres, je me relève, mais au moment où je l’ouvre pour commencer à lire, Niels reprend : « Ca va être l'occasion de discuter un peu... » Je manque de m’étouffer avec ma salive. Pardon ? Discuter ? Mais discuter de quoi ? Soudain, je sens la panique me submerger comme un raz de marée. Est-ce qu’il se serait aperçu des sentiments que j’ai pour lui ? Est-ce qu’il veut qu’on mette tout au clair, avant de vraiment commencer le voyage ? Je le pensais sérieusement plus intelligent que ça. Je le connais, je sais qu’il ne veut pas de relation et que, même s’il m’aime aussi, on ne conclura jamais. Ne sait-il donc pas que, s’il amène le sujet sur la table, on va subir une atmosphère gênante et embarrassante tout le reste de la semaine ?

Livide, je ferme doucement mon roman avant de tourner la tête vers lui. « Tu veux parler de quoi ? » Pitié, mon Dieu, si Tu existes, fais qu’il ne parle pas de ça. Je ne suis pas du tout prête à avoir cette conversation, pas maintenant, pas alors que ça fait même pas quinze minutes qu’on est partis de chez Niels. Pas alors qu’il nous reste cinq heures de route jusqu’à Trondheim, première étape du voyage.


bon, désolée, c'est pas ouf, mais j'avais beaucoup beaucoup de retard alors j'ai préféré te pondre ça pour que ça avance plutôt que de te faire patienter encore trois semaines :mdr:


i am flesh and i am bone
arise, ting ting, like glitter and gold
i've got fire in my soul
rise up, ting ting, like glitter
Revenir en haut Aller en bas
 
 
don't look down #nielma
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: