Partagez | 
 
 
 

 Personnage d'Anarchette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
avatar
Anarchette
Féminin MESSAGES : 26
INSCRIPTION : 28/03/2017
ÂGE : 27
RÉGION : 69
CRÉDITS : moi

UNIVERS FÉTICHE : Réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t834-presentation-d-anarchett http://www.letempsdunrp.com/t837-m-etre-un-amoureux-et-etre-un-jumeau-new#12236 http://www.letempsdunrp.com/t836-personnage-d-anarchette#12233
Limace


Bonjour à tous et à toutes ! Je suis ravie de commencer sur ce forum en vous présentant mes deux personnages du moment.
Bon, je ne suis pas très douée en codage, j'espère que la simplicité ne vous rebute pas !
Si vous voulez bien me suivre, je vais vous présentez Berlioz et Lazulis.
N'ayez pas peur, je suis un peu fofolle, mais je ne mords pas !


Je vais doucement commencer par Lazulis. Lazulis c'est un peu.... Bah, vous verrez ! Ce n'est pas la persotte avec l'histoire la plus intéressante au monde, mais elle est attachante et franchement ça vaux le coup de la connaître !

-------------------------------------------------------------


Lazulis Langlois

Nom : Langlois
Prénom : Lazulis
Âge : 30 ans
Lieu de Naissance :St Denis - île de la Réunion
Nationalité : Française
Occupation : La peinture,la musique, les poupées, le kawai, la dépression.
Statut Civil : Célibataire
Orientation Sexuelle : Hétéro
Traits de caractère : Oh des manies ça elle en a Lazulis et pas qu'un peu.
Il fut un temps où elle comptait les marches de l'escalier chez ses parents à chaque fois qu'elle y montait et descendait. Si elle avait le malheur d'en louper une, elle recommençait tout. Heureusement, elle a réussi à effacer cette horrible manie qui lui a valu plusieurs bleus.

Lazulis est une femme vraiment très stressée, très nerveuse. Il ne se passe pas une journée sans que quelque chose vienne la tracasser. Du coup, elle a développé des gestes nerveux. Ses ongles ont été les premiers touchés et il n'en restait presque plus rien jusqu'à aujourd'hui ou elle tente de ne plus le faire.
Quand elle est beaucoup trop stressée, au bord du gouffre, elle se gratte très fort la peau. Il lui arrive de saigner à cause de ça, mais ce n'est rien comparé à ces manies d'adolescente.

Beaucoup de ses vieux vêtements ont d'énormes trous, ils ne sont pas miteux, ils ont juste quelques années derrière eux et un autre de ses tocs vient dégrader les endroits du tissu abîmé, ce qui crée des trous. Rassurez-vous, elle ne fait ça que sur ces vêtements d'intérieur.

Bien sûr une de ces plus grandes manies (si on peu appeler ça comme ça) est la cigarette. En général, c'est une cigarette le matin, une après le repas du midi, une après le repas du soir et.... Après dans la soirée, elle ne les compte plus vraiment et c'est encore pire quand elle sort (même si c'est rare).
La jeune femme n'a jamais su s'asseoir comme tout le monde. Souvent, elle croise les jambes pour s'asseoir en tailleur. Bien sûr, elle sait se tenir quand elle est chez quelqu'un d'autre, mais chez elle que ce soit sur le lit, dans le canapé ou sur sa chaise de bureau, elle se tient les jambes croisées.

En gros lazulis est : Timide, dépressive, joviale, sensible, pleurnicharde, rigolote, suceptible , c'est une vrai bombe à retardement.

Son histoire.

C'était il y a 30 ans aujourd'hui que Lazulis pointa son nez. Elle ne savait pas à ce moment encore qu'elle serait paumée toute sa vie.
Déjà, ces parents eux-mêmes n'avaient pas vraiment de point fixe dans la vie. Sa mère était réunionnaise et son père Canadien. Elle hérita presque de tout les points physiques de son père : la peau blanche, les cheveux blonds, les yeux marrons. Et pour le reste, comme le nez cela provenait de sa mère.

Cette peau aussi claire ne l'aida pas beaucoup les premières années de sa vie. En effet, elle était née sur une petite île tropicale ou le soleil tapait très fort et bonjour les coups de soleil ! Lazulis vécu avec sa famille jusqu'à l'âge de ces 7 ans, sans voir que ses parents n'avaient pas beaucoup d'argent en poche. C'est seulement quand ils décidèrent d'aller vivre en France, là où sa mère pensait trouver un travail de plus, qu'elle comprit qu'elle ne serait pas gâtée comme tous les autres enfants. De ce fait, sa famille n'avait pas beaucoup de liens sociaux, pas de sorties, pas d'amis comme toutes les autres familles. Son père n'aimait personne et ne voulait pas sortir. Sa mère quand elle a restait près de ses sous et ne voulait pas dépenser inutilement en sorties.

Lazulis n'apprit pas à se sociabiliser, loin de là. L'extérieur, les gens commençaient déjà à l'angoisser à cet âge-là. Elle ne pouvait rien faire sans sa maman et sortir toute seule dans la rue pour jouer avec les autres gamins ce n'était même pas la peine d'y penser.

Comme elle ne sortait jamais la jeune fille se trouva une passion dans la peinture et dans le monde virtuel. Dès l'âge de 12 ans, elle commença à passer des journées, des nuits entières enfermée dans sa chambre derrière son écran.

D'un côté, ça rassurait ses parents, elle ne se droguait pas, elle ne fumait pas, elle ne buvait pas et n'avait pas de petits amis.
Cela dura au moins jusqu'à l'âge de ces 20 ans. Entre-temps, elle n'avait jamais pris soin d'elle et avait été rejetée par les autres de son âge. Elle ne collait pas à l'image de la fille normale.

À l'âge de 21 ans, ses parents lui forcèrent la main en envoyant son CV chez une grande chaine de fast food et elle y fut embauchée contre son gré. Elle y travailla pendant 4 ans et elle en eu une très mauvaise expérience. Sa peur envers l'extérieur et pour les autres se renforça.
Après avoir subi une énorme pression au travail, Lazulis démissionna et tomba en dépression.

Heureusement, il lui restait une vie sur internet. Elle y rencontra un homme qui avait 10 ans de plus qu'elle. Elle en tomba follement amoureuse et alla s'installer chez lui sur un coup de tête.
Lazulis ne tomba pas sur un psychopathe ou un fou. Mais c'était bel et bien l'homme qu'elle avait pu voir à la webcam. Beau très beau. Mais ce n'était pas sa beauté qui l'avait charmée avant tout, c'était son caractère. Son amoureux du moment était quelqu'un de très ouvert, de très généreux, de très gentil... Bref, pour elle l'homme parfait ! Il l'avait acceptée avec ses rondeurs et son caractère. Elle vécu une très belle histoire d'amour pendant 4 ans.
A la fin de la 4ème année de sa belle histoire d'amour l'homme préféra mettre un terme à leur relation qui ne lui convenait pas. Lazulis n'était pas assez indépendante, pas assez forte et il disait ne plus pouvoir l'aider.

En larmes et en plein désespoir, elle retourna vivre chez ses parents et retomba dans une dépression terrible. Là celui qu'elle aimait lui donna un dernier espoir. "Prends ta vie en main toute seule et on verra".

Ce fut la seule chose qui lui donna de l'espoir. À compter de ce jour, elle voulu tout faire pour être la plus belle, la plus indépendante et la seule femme qu'il voudrait.

Déprimée et bercée par de faux espoirs, elle tomba dans le cercle vicieux de la boulimie, mangeant en grande quantité sans jamais rien garder dans son estomac longtemps.

Alors qu'elle devait s'installer dans la ville où elle avait aimé, celui qui lui faisait pétiller les yeux lui signala que finalement ce n'était juste plus possible entre eux, même si elle avait minci, même, si maintenant elle avait son propre appartement.

Elle retomba en dépression et préféra rester loin de lui. De ce fait, elle suivit son père au Canada (là où il était né) pour s'éloigner le plus loin possible de la France. Lazulis n'avait pas forcement envie de recommencer quelque chose, mais ces rares amis et sa famille l'avaient convaincu de suivre une formation pour devenir pâtissière.
Elle se trouva un petit appart pour y vivre seule avec son chat Matcha, et même si elle déprimait comme jamais elle espérait tout de même pouvoir commencer une nouvelle vraie vie. Avoir un mari, des enfants... Une belle histoire en somme.

Tout ça semble vraiment triste, mais heureusement mis à part tout ce qu'elle a vécu plus haut, Lazulis a tout de même vécu des moments heureux. Elle a su se faire quelques amis dans ces écoles, elle à su sortir un peu et profiter un minimum de sa jeunesse.

Elle a pu goûter au parc d'attractions, à quelques concerts japonais, punk, rock, décalé. Elle a surtout bien profité de la nourriture même si celle-ci a fait d'elle ce qu'elle est aujourd'hui.

D'ailleurs en lisant cette histoire, on pourrait penser que Lazulis est quelqu'un qui vous rend complètement triste. Au contraire, elle fait sa timide, mais adore faire sourire les autres. Que ce soit par sa bêtise, sa maladresse ou encore par ces mauvaises blagues. C'est quelqu'un qui a beaucoup à offrir !

( J'adapte son habitation en fonction de la personne avec qui je rp)
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Anarchette
Féminin MESSAGES : 26
INSCRIPTION : 28/03/2017
ÂGE : 27
RÉGION : 69
CRÉDITS : moi

UNIVERS FÉTICHE : Réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t834-presentation-d-anarchett http://www.letempsdunrp.com/t837-m-etre-un-amoureux-et-etre-un-jumeau-new#12236 http://www.letempsdunrp.com/t836-personnage-d-anarchette#12233
Limace


Au tour de Berlioz ! Lui s'est mon petit nouveau. Je voulais faire absolument un personnage avec l'avatar de Joseph Gordon Levitt . J'ai eu un flash en pensant à des conneries et ça a donnée ça !
Ha et si ça vous intéressez, je recherche son jumeau qui pourrait devenir l'amoureux de Lazulis !


Berlioz Smith

Nom :Smith
Prénom : Berlioz
Âge : 33 ans
Lieu de Naissance : Dans un patelin paumé à une centaine de kilomètre de Los Angeles.
Nationalité : Américain.
Occupation : Chasseur de fantôme.
Statut Civil : Célibataire
Orientation Sexuelle : Hétéro.
Traits de caractère : Après avoir vécu dans une famille de malade Berlioz n'en ai pas ressortit indemne. Berlioz à la parlotte facile, c'est d'ailleurs grâce à ça qu'il est devenu un très bon manipulateur, de toute façon, il faut au moins ça pour pouvoir travailler à la TV. Ses proches diront que c'est quelqu'un de très sympa qui a beaucoup d'humour. Pour des personnes moins proches de lui, ils diront que ce n'est qu'un sale con égoïste et imbu de sa personne. Ce ne sont que les apparences, mais seule une personne proche de lui pourra vraiment le connaître. Ha et faites attention les filles, son sourire et ravageur.


Son histoire

A force de lui avoir fait croire que les esprits existaient Berlioz est persuadé d'en voir. À plusieurs reprises, il est persuadé d'avoir vu des silhouettes blanches fantomatiques, d'avoir entendu des voix bizarres ou d'avoir vu des objets se déplacer tout seul. Du coup, il va voir un psy qui lui donne de quoi arrêter d'avoir des hallucinations. Pas besoin de ça pour mentir parfaitement à la TV.
の Berlioz a toujours été proche de son frère. Ils n'ont pas forcement besoin de parler pour se comprendre. Ils leur arrivent même de terminer leurs phrases.

のLes bruits aigus, c'est quelque chose qu'il ne peut pas supporter. Littéralement. Les bruits trop aigus lui causent des douleurs assez dures. Que ce soit par la migraine ou contre ces tympans. Apparemment, ce serait des effets secondaires dus à ces médicaments.
の Berlioz est presque insomniaque. Il ne dort que quelques heures par nuit. Il y a des jours où il aura des cernes énormes et d'autres ou il pétera le feu. Il dort comme ça depuis qu'il est parti de chez ses parents. La peur que le diable vienne le chercher peut-être, une peur qu'il ne soupçonne même pas.
のSon frère lui a déjà sauvé la vie ! Hey oui ! Une fois quand il avait 7 ans, Berlioz partit se balader dans la rue en skate avec son frère. C'est au moment où il crut voir une silhouette blanche effrayante au milieu de la route qu'il se retrouva paralysé. La route était assez fréquentée et une des voitures ne fit pas assez attention, elle fonça droit sur les gamins. Le jumeau de Berlioz le poussa violemment pour le bouger de là. Heureusement, il survécut, mais ça lui a valu une jambe cassée et une bonne raclée.
Vous avez déjà sans doute vu une de ces émissions à sensation qui prouverait l'existence des fantômes ? Vous savez ce genre d'émission avec le genre de présentateur qui pourrait vous faire gober n'importe quoi si vous avez moins de 10 neurones ! Ils sont là à vous faire croire que le moindre bruit, la moindre particule n'est rien d'autre que l'esprit d'une âme perdue.
C'est un peu le boulot de Berlioz Smith ! Son travail, c'est sa vie et il fera tout pour vous prouver que l'au-delà existe !
Enfin ça s'est un de ces nombreux slogans à la TV. Vous voyez un peu le personnage ? L'arnaqueur par excellence ? Peut-être, ou pas. Attendez d'en savoir un peu plus sur sa vie.

Et pour finir son histoire :
Berlioz est né dans une famille assez pauvre à Los Angeles, sa mère était mère au foyer et son père était ouvrier dans les chantiers. Il a grandi dans une famille nombreuse, car en plus de lui et de son frère jumeau, il y avait un frère aîné, une sœur aînée et 3 petites soeurs.
Dans la famille personne pour relever l'autre ! C'était peut-être à cause de la mère qui était superstitieuse jusqu'au bout des ongles, d'ailleurs, elle faisait partie d'une secte un peu bizarre. Dans cette secte, c'était simple, comme dans beaucoup de ce genre d'organisation, il fallait donnait beaucoup d'argent. Ensuite, il fallait croire en l'au-delà et surtout, il fallait l'inculquer à ces enfants. Si vous deveniez riche, si vous pensiez de trop l'enfer, vous attendez. Car l'enfer, c'est terrible ! La grande sœur avait foncé le nez droit dedans, d'ailleurs, elle était devenue voyante... De pacotille, mais voyante quand même. Le grand frère s'en foutait pas mal, d'ailleurs, il partit de la maison dès qu'il put. Et les plus jeunes vivaient leur vie d'enfants insouciants en ayant peur chaque nuit de se faire manger par le diable.
Petit Berlioz et son frère jumeau écoutaient leur mère comme jamais, elle était la vérité absolue, il fallait l'écouter, pourquoi mentirait-elle ? Pourquoi raconterait-elle des choses impossible ?
C'est en rentrant à l'école primaire pour la première fois que Berlioz commença à comprendre que quelque chose clochait vraiment. Si les morts étaient toujours là pourquoi ne se manifestaient-ils comme ça ? Et surtout pourquoi à l'école, ils n'en parlaient jamais ? À plusieurs reprises, les enfants Smith s'étaient retrouvés sujets aux moqueries de leurs camarades de classe après avoir raconté qu'il y avait un fantôme sous chacun de leur bureau. Ils se sont aussi retrouvés souvent au coin pour avoir fait peur à certains d'entre eux.

Dans la secte que sa famille côtoyait ( parce qu'il y avait aussi les oncles et tantes) les membres pouvait envoyer leurs enfants dans une école qui leur dicterait leur doctrine. Cependant, il fallait payer pour ça et la famille Smith étant plus pauvre que la moyenne ne pouvait pas donner plus d'argent qu'il n'en donnait à la secte. C'est pourquoi ils ont été envoyés dans une école publique pour ne pas attirer l'attention sur les services de l'état.

Berlioz et son frère qui devait être les deux moins cons de la famille commencèrent à se poser des questions en lisant les bouquins de la bibliothèque de l'école. Pourquoi la maîtresse ne parlait pas des morts ? Pourtant, ils étaient sensés être là tout autour de nous-même si on ne les voit pas !. Pourquoi on est les seuls aux alentours à penser ça ? Non ça ne tenait pas debout tout ça. Le petit brun préféra s'enfuir dans les bouquins et faire semblant d'écouter ses parents. Au fond après tout ce temps vécu avec ces parents, il croyait encore à ces histoires d'esprit et d'au-delà, mais ça, il le gardait pour lui.

Les frères jumeaux grandirent dans cette ambiance bizarre jusqu'à leur adolescence.
Cela faisait plusieurs jours que leurs parents semblaient très heureux, la mère n'arrêtait pas de répéter qu'ils allaient déménager pour vivre au plus prêt des esprits. Berlioz comprit vite qu'il s'agissait de déménager dans cette secte à la con qui leur piquait tout leur frique. Le brun n'en pouvait plus de voir sa famille comme ça. Il vivait dans une baraque pourrie, bouffé de la merde si ce n'était pas rien et en plus, ils se faisaient laver le ciboulot.
Un soir alors qu'il rentrer avec son jumeau sa mère s'approcha d'eux le sourire aux lèvres.
-Les enfants, j'aimerais que vous m'écoutiez, le grand jour est bientôt venu, j'aimerais que pour que notre famille puisse passer dans l'au-delà quand le moment sera venu... Que vous brûliez toutes vos affaires.
Berlioz éclata de rire. Cette fois, il ne pouvait plus s'en empêcher. C'était la goutte d'eau.
Berlioz : - C'est pas comme si on débordait de chose ici ! Putain, vous êtes complètement fou à lier. Pourquoi vous n'ouvrez pas les yeux ?? Maman, mais réveille toi bon sang !
Il l'attrapa par les épaules et la secoua. Son père intervint et les sépara pour ensuite cogner son fils qui venait de faire pleurer sa mère. Le jumeau de Berlioz arrêta celui-ci qui tenta de cogner son père à son tour. Ce n'était pas la première fois que ça arrivé, mais pas à ce niveau-là. Berlioz essuya le sang qui coulait de sa lèvre et cracha par terre sans lâcher ses parents du regard.
- Vous me dégoûtez, j'me barre ! On s'barre
Sans rien lui demander et sans lui forcer la main son frère le suivit. Ils montèrent dans leur chambre et réunirent quelques affaires dans un vieux sac tout miteux. Un téléphone portable, quelques vêtements, quelques pièces aussi et de quoi fumer.
Le père vint leur barrer la route quand ils descendirent. Cela ne marcha pas, cette fois-ci le jumeau de Berlioz intervint et mit une droite à son père pour le mettre K.O. Il n'était pas mort, juste dans les pommes. Tout ça arracha un cri à leur mère qui se précipita au prêt du père qui était au sol.
- Mon chéri, ça va aller...
Et elle ne daigna pas regarder ses deux fils qui passèrent le pas de la porte pour la dernière fois.

C'est à deux rues plus loin que les jumeaux se posèrent. Berlioz s'en grilla une et attrapa le téléphone portable. C'est son frère qui le récupéra et composa un numéro.
Frère jumeau : - Tu crois qu'il viendra ?
Berlioz : - J'en doute pas une seule seconde... Si c'est pas le cas, on s'démerdera t'inquiète pas va.

Une voix masculine déccrocha et on pouvait l'entendre clairement après que le haut parleur soit mit.
- Berlioz ? * nom du jumeau* ? Laissez moi deviner, vous êtes enfin sorti de ce trou à rat ?
Jumeau : - Comment t'as deviné ?
Berlioz : - ça serait cool si tu pouvais venir, nous chercher et nous héberger pendant un ptit temps, juste le temps de retomber sur nos pieds.
Grand frère : - Si vous pouvez attendre une journée ou deux ?

Et les deux frères s'installèrent dans un coin miteux loin de la maison familiale pour attendre " les secours".

À partir de ce moment-là, la vie de Berlioz et de son frère changea du tout au tout. Le grand frère qui était venu les chercher les accueila chez lui dans sa petite famille en plein centre ville de Los Angeles. De son côté, il vivait une vie plutôt confortable. Il avait réussi à devenir avocat après des années de dur labeur et c'était marié à une chef d'entreprise.
L'aîné des trois frères leur laissa de l'espace chez lui et leur annonça qu'ils pouvaient rester ici le temps qu'ils le souhaiteraient. Berlioz accepta, mais insista sur le fait qu'il se débrouillerait seul et qu'il chercherait du travail dès le lendemain.
Berlioz bossa à la TV dans une petite émission paranormale. Il fut d'abord assistant technique, larbin et fini par devenir présentateur et enquêteur du paranormal. Il avait grandi là-dedans alors pourquoi ne pas l'exploiter à son avantage ?

Depuis Berlioz n'a plus de nouvelles de ces parents, de ces trois petites soeur et de leur grande sœur. Elle serait par les dires du plus vieux, suivit leur mère.
Entre les petits boulots et son ascension Berlioz passa beaucoup de temps dans les bibliothèques. Il obtint aussi son permis de conduire et avec tout ça, sa liberté.
Aujourd'hui, Berlioz a sa propre émission, sa popularité augmente de jour en jour et il vit dans son propre appartement.
Revenir en haut Aller en bas
 
 
Personnage d'Anarchette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Formulaire de création de Personnage
» Le patronus de votre personnage
» Le personnage le plus alcoolique
» Personnage : RC : Sebastian Jones
» Le personnage à enfermer à l'asile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Plan de la ville :: Oui, ici aussi, y a de l'administration. :: Mes personnages-
Sauter vers: