Partagez | 
 
 
 

 Another curse, another day - Lancelot & Liam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
 
avatar
Sha
MESSAGES : 276
INSCRIPTION : 24/03/2017
ÂGE : 26
RÉGION : Sarthe, Le Mans.
CRÉDITS : Moi-même.

UNIVERS FÉTICHE : Sadique polyvalente.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Flash



Lancelot Blake
J'ai 23 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en médicomagie, spécialisation malédiction et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon acharnement, je suis vierge et je le vis plutôt mal - principalement à cause du harcèlement sexuel dont je suis la victime.

Informations supplémentaires ici.
Code Couleur : #145726


Cole Sprouse © Smoaks
NC-16

« Tu es sûr d’avoir respecté ta promesse, Liam ? »

Cette voix promet bien des douleurs. Il ne faut pas oublier qu'il porte en lui le sang de deux grandes familles, et Lancelot est ainsi : il est intransigeant comme cinq générations de Blake avant lui. Aussi, quand Liam ne répond pas, et quand bien même il cherche dans le caleçon de Lance' une faille, une faiblesse à sa droiture, le plus vieux ne cille pas.
Son air se ferme aussi sec, et ses sourcils froncés lui donnent un air terrible.

« Lance... Je te jure que...Lance... Lance... »

Alors que la colère grimpe, l'aîné lève les yeux au ciel, comme pour demander à Dieu lui-même la bonté de ne pas le tuer sur place, lui qui ose le saisir de pareille manière sans être capable de se tenir. Il lui jure amour mais il n'est que traîtrise... Il lui jure tout, et ne lui donne rien qu'une énorme déception.

C'est les dents serrés que la main de Lancelot remonte le long de la cuisse de son cadet, et c'est vicieusement qu'elle s'infiltre dans le caleçon avant de lui pincer violemment cette virilité surexcitée qui n'attendait que ça et qui n'aura finalement rien que la douleur pour toute récompense.

Comme Liam est surprit et qu'il a mal, Lancelot en profite par ailleurs pour l'expulser par magie de deux bons mètres en arrière, le canapé étant la seule chose qui réceptionne à ce moment le cadet. Pour un peu, Lancelot aurait aimé l'envoyer plus fort et plus loin pour le voir s'écraser contre le mur.

A vraie dire, le fils de Sean n'utilise jamais la magie contre les autres - c'est un guérisseur par choix - mais comme ses ancêtres, c'est un duelliste de talent. Liam est bon aussi, peut être meilleur, mais dans cette colère silencieuse qui flamboie dans les prunelles de Lancelot, il n'a aucune chance. Aucune.

Ce dernier d'ailleurs descend doucement de la table, ses pieds s'enfonçant dans la vaisselle cassée. Il a mal, mais ne cille pas, car toute sa colère est concentrée sur et vers Liam. Il pourrait le tuer - si son regard était une arme, il serait d'ailleurs déjà mort et enterré depuis longtemps.

« Tu es le dernier des connards de petites putes qui jurent et qui ne respectent RIEN ! »

Sa voix a tonné dans l'appartement comme un éclair dans le ciel. C'est un orage qui se prépare, un orage qui ressemble étrangement à celui de son père jadis quand il était encore vivant et en pleine possession de ses moyens.

« Je t'aurais tout donné, tout, si t'avais été seulement moins con et moins égoïste, Liam Blake ! » Il cracherait presque si seulement la bienséance ne l'interdisait pas, « Et toi, tu gâches tout. Tu ne fais que ça, tout gâcher ! Espèce de... »

Il lève le poing en s'approchant vivement, prêt à le frapper, mais s'arrête avant, lachant dans les airs un coup vain et nerveux. Il a envie de pleurer mais sa colère est trop forte pour faire quoi que ce soit de plus.

« Dégages. Dégages maintenant sinon... je vais te tuer » sa gorge se serra, mais ses yeux restaient foncièrement mauvais et dardaient sur Liam comme s'il avait été l'ennemi public numéro un de ce salon.

Même le petit chat de Lancelot Blake s'était caché...    



Oh Darling,
Darling, What I have done ?
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Khal
Féminin MESSAGES : 84
INSCRIPTION : 04/03/2017
ÂGE : 31
RÉGION : PACA, Marseille
CRÉDITS : icon by leesa_perrie, gif tumblr

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter, univers fantastique, city. Pas difficile si j'ai un coup de coeur ! :)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t548-khal-j-irai-cracher-sur-
Tortue



Liam Blake
J'ai 20 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en archéologie et je m'en sors statut de vie bien.. Sinon, grâce à mon tempérament volage, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, puisque celui que je désire m'est inaccessible.

Informations supplémentaires ici.


Vinnie Woolston © SHIYA


Il était parfois un peu naïf, Liam, notamment en ce qui concernait son cher et tendre cousin. Il s'était tellement persuadé de la douceur et de la candeur de Lance qu'il en oubliait parfois qu'il était aussi le fils de Sean Blake et que ce dernier était loin d'être un tendre. C'était même bien tout le contraire, quand on connaissait l'homme... Alors, bien sûr, il frémit quand il sent ses doigts remonter le long de sa cuisse, pensant, candide, que tout est oublié. C'est bien mal connaître Lancelot qui pince sa virilité sans la moindre pitié, provoquant un gémissement étouffé de la part du cadet, avant qu'il ne soit propulsé en arrière par magie, rejeté par l'aîné, atterrissant sur le canapé dans un grondement contrarié. Il se relève, le regard noir et plein de reproches dirigé sur son cousin, quand bien même sa colère est loin d'être légitime comparée à celle de son cousin ; malgré tout, ça objectivement, Liam ne le voit pas vraiment... « Tu es le dernier des connards de petites putes qui jurent et qui ne respectent RIEN ! » L'étudiant en archéologie serre les dents, détournant le regard un instant, une moue agacée venant habiller ses traits... « Je t'aurais tout donné, tout, si t'avais été seulement moins con et moins égoïste, Liam Blake ! » Il prend la remarque comme un soufflet, rougissant durement comme un gamin pris en faute « Et toi, tu gâches tout. Tu ne fais que ça, tout gâcher ! Espèce de... » Le poing de son cousin se lève dans sa direction comme il s'approche vivement et Liam lève les bras par réflexe, cherchant à se protéger du coup qui, finalement, ne vient pas. Il baisse le regard, blessé et en colère... « Dégages. Dégages maintenant sinon... je vais te tuer. » Le cadet renifle bruyamment, osant enfin relever les yeux vers son cousin et la rage qu'il lit dans ses prunelles est comme un coup de poignard en plein cœur. « Lance, s'il te plait... » qu'il commence sur un ton plaintif, se rapprochant d'un pas puis deux, le cœur au bord des lèvres. Certes, il n'avait pas tenu sa promesse, parce qu'il n'était qu'un homme et que sa chair était faible, mais ça ne changeait rien à ce qu'il ressentait pour lui. Il n'avait jamais été aussi sûr de quelque chose que de son amour pour lui. Ses doigts viennent attraper les mains du plus vieux, murmurant dans un souffle. « Je t'aime, Lancelot, je t'en prie... » Il se laisse glisser à genoux devant son cousin, ses lèvres embrassant fébrilement les mains qu'il tient toujours entre ses doigts. « Je t'en supplie, ne me demande pas de partir... please... » Il l'implore à genoux, son front appuyé contre sa hanche, ses lippes embrassant toujours ses doigts comme s'il était son seigneur et maître. Peut-être l'était-il, au fond, le seigneur et maître de son cœur...
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Sha
MESSAGES : 276
INSCRIPTION : 24/03/2017
ÂGE : 26
RÉGION : Sarthe, Le Mans.
CRÉDITS : Moi-même.

UNIVERS FÉTICHE : Sadique polyvalente.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Flash



Lancelot Blake
J'ai 23 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en médicomagie, spécialisation malédiction et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon acharnement, je suis vierge et je le vis plutôt mal - principalement à cause du harcèlement sexuel dont je suis la victime.

Informations supplémentaires ici.
Code Couleur : #145726


Cole Sprouse © Smoaks


Il est vrai qu’on oublie souvent que Lancelot n’est pas aussi charmant qu’il en a l’air. Derrière ses traits de grand prince se cache l’héritage de deux familles de mages noirs. Sean Abel Blake et Roxanne Traianescu ont donné naissance à deux fils qui, à la manière de Castor et Pollux, ont tout pour se ressembler et tout pour se dissocier. Si Artùr a beaucoup pris du caractère dur de Sean, Lancelot n’est finalement charmant qu’en apparence.

Quand ses colères noires éclatent, elles sont de la même fulgurance que celle de son géniteur, et il ne fait pas bon de rester dans sa ligne de mire. Or, c’est exactement l’erreur que fait Liam. Comme Thomas, il ne fait que froisser les choses et se précipite sur les mauvais choix. Intérieurement, Lancelot le remarque et se fait d’ailleurs à l’idée que leur famille est tout juste bonne à reproduire en boucle ce même schéma triste à crever.

« Lance, s'il te plait... »
« C’est trop tard » assène l’aîné sans même sourciller. Sa langue est un coup de fouet brûlant, sans pitié.
« Je t'aime, Lancelot, je t'en prie... » Aussi grand qu’il l’est, il l’observe se déposer à genoux devant lui. Il ne sait pas si ça l’énerve davantage ou si c’est juste le fait qu’il persiste qui l’agace. « Je t'en supplie, ne me demande pas de partir... please... »

Ses jointures blanches glissèrent des lèvres de Liam à ses cheveux emmêlés. Il les caressa un instant, ses yeux verts plongeant dans les siens, et finalement, serrant les dents, il agrippa plus fermement les mèches du Blake à lui en faire mal.

« Ta voix est un poison, tes promesses seulement des parjures… » siffle le fils de Sean de l’air le plus mauvais et le plus princier qui lui soit donné. Il se penche doucement, et ses lèvres effleurent celles de Liam. « Qu’est-ce que je dois faire Liam, d’après toi ? Céder ou te jeter dehors ? »

Il a un ricanement qui frôle le rictus de Sean Abel Blake. Dans la semi-pénombre, il y ressemble de plus en plus même si ses traits sont nettement plus fins et moins tirés.

« Sortir avec ta sœur ? Envoyer mon frère te péter la gueule pour que tu ne sois même plus reconnaissable ? T’enfermer dans une cave ? Diable, Liam… » soupire-t-il finalement, d’un air tendu, alors qu’il relâche sa tignasse et se recule, se penchant un peu plus loin pour récupérer son jeans sur le sol. « Si je m’écoutais… tu serais déjà mort. »

Et comme il dit ça, le torse nu, refermant son jeans pour mieux se concentrer sur autre chose que de briser Liam Blake, un verre pendant ce temps sort miraculeusement du frigo et se pose devant Lancelot. Une bouteille de vin rouge l’accompagne.
Il se sert, gardant son regard obstinément côté table, évitant l’objet de ses plus fortes émotions.
   



Oh Darling,
Darling, What I have done ?
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Khal
Féminin MESSAGES : 84
INSCRIPTION : 04/03/2017
ÂGE : 31
RÉGION : PACA, Marseille
CRÉDITS : icon by leesa_perrie, gif tumblr

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter, univers fantastique, city. Pas difficile si j'ai un coup de coeur ! :)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t548-khal-j-irai-cracher-sur-
Tortue



Liam Blake
J'ai 20 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en archéologie et je m'en sors statut de vie bien.. Sinon, grâce à mon tempérament volage, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, puisque celui que je désire m'est inaccessible.

Informations supplémentaires ici.


Vinnie Woolston © SHIYA

Il ne peut pas se résoudre à partir ainsi, Liam. Parce que si Lancelot ressemble à son père, le cadet lui, a hérité de la pugnacité du sien et il ne lâche pas aussi facilement. Il est aussi borné qu'entêté et il n'a pas l'intention de laisser tomber, pas quand il n'a jamais été aussi près d'obtenir ce qu'il avait tant souhaité depuis si longtemps. Les doigts de son cousin quitte ses lèvres pour venir se glisser dans ses cheveux longs, caressants, et il soupire, presque soulagé à l'idée d'être aussi rapidement pardonné. C'était sans compter la poigne de Lance qui vient attraper ses mèches, serrant fortement et provoquant une grimace douloureuse de la part du jeune homme toujours à genoux. Pour autant, il ne proteste rien, acceptant le châtiment avec humilité. Il est bien prêt à tout si cela peut lui permettre d'obtenir un semblant d'absolution de sa part. « Ta voix est un poison, tes promesses seulement des parjures… » qu'il lui reproche à raison, lui faisant baisser les yeux comme un gosse pris sur le fait. Qu'y pouvait-il lui ? Si Lancelot lui avait offert ce qu'il demandait tant, il n'aurait jamais eu l'idée de consoler son corps dans d'autres draps que les siens... Son cousin se penche, frôlant ses lèvres et il tend déjà le visage pour en avoir plus, ce que l'aîné n'est vraisemblablement pas disposé à lui offrir... « Qu’est-ce que je dois faire Liam, d’après toi ? Céder ou te jeter dehors ? » La question est rhétorique alors il ne lui fera pas l'affront de lui répondre, se contentant de soupirer lourdement, acceptant le blâme. « Sortir avec ta sœur ? Envoyer mon frère te péter la gueule pour que tu ne sois même plus reconnaissable ? T’enfermer dans une cave ? Diable, Liam… » lâche-t-il en libérant sa tignasse sombre, récupérant son jean au sol pour se rhabiller, la déception naissant dans les yeux clairs du Blake toujours à genoux. « Si je m’écoutais… tu serais déjà mort. » La dernière phrase lui fait un mal de chien même s'il ne pense pas que Lance ait vraiment eu, à un moment ou à un autre, envie de le tuer... Il observe le verre et la bouteille de vin se poser devant son cousin et il soupire, se relevant lentement. N'importe qui aurait laissé tomber et aurait renoncé. Il aurait sans doute dû faire ça, ramasser ses frusques et s'en aller sans demander son reste mais, tout comme son père avait obstinément courtisé Temperance, Liam refusait de quitter l'objet de ses fantaisies. Il se rapproche de lui, avec prudence, car il sait toutefois que Lancelot peut être plus dangereux qu'il n'en a l'air, lorsqu'il est en colère, se plaçant à côté de lui sans le toucher. « C'est ce que tu veux, Lancelot Blake ? Que je disparaisse de ta vie à jamais ? Que je ne cherche plus jamais à te séduire ? » Ses doigts viennent effleurer la joue de l'aîné avec douceur ; il l'aimait pourtant... « Que je cesse d'insister ? » Son regard le supplie de ne pas le rejeter, parce qu'il ne le supporterait pas et ça, Lancelot ne peut pas l'ignorer. « Dis-le clairement, Lance... Dis-moi que tu ne veux plus jamais me voir, que tu ne m'aimes pas et je m'en irai. » Dans le cas contraire, il entendait bien rester planté là pour un temps encore non défini.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Sha
MESSAGES : 276
INSCRIPTION : 24/03/2017
ÂGE : 26
RÉGION : Sarthe, Le Mans.
CRÉDITS : Moi-même.

UNIVERS FÉTICHE : Sadique polyvalente.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Flash



Lancelot Blake
J'ai 23 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en médicomagie, spécialisation malédiction et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon acharnement, je suis vierge et je le vis plutôt mal - principalement à cause du harcèlement sexuel dont je suis la victime.

Informations supplémentaires ici.
Code Couleur : #145726


Cole Sprouse © Smoaks


« Si je m’écoutais… tu serais déjà mort. »

Il n’a pas idée à quel point, parfois, tard dans la nuit, il le désire. Le faire disparaître serait d’une facilité déconcertante, mais comme tout ce qui est facile ici-bas, ce serait aussi – et surtout – profondément mal. A l’encontre de tous ses principes … Certes la frontière entre avoir des principes et être un connard était fine, mais Lancelot savait pertinemment que refuser une relation incestueuse n’était pas dans la catégorie « être un connard ».
Il le sent s’approcher dans son dos mais méticuleusement, il se sert son verre car il en a besoin. D’un petit remontant. O il sait que ce n’est pas bien, que c’est même le début de la fin, mais il s’en fiche. Ce soir, il est fatigué, comme un homme dont toutes les murailles sont sur le point de céder. Assailli par l’ennemi, acculé dans le plus tordus de ses dilemmes moraux, il n’hésita pas et commença à goûter le vin cramoisi avec un plaisir non dissimulé.

« C'est ce que tu veux, Lancelot Blake ? Que je disparaisse de ta vie à jamais ? Que je ne cherche plus jamais à te séduire ? »
Lancelot ne cilla pas. Ses yeux intransigeants dardaient en silence Liam.
« Que je cesse d'insister ? »
Un sourire fendit doucement le visage de l’ange, mais il n’avait plus rien d’un envoyé céleste.
« Dis-le clairement, Lance... Dis-moi que tu ne veux plus jamais me voir, que tu ne m'aimes pas et je m'en irai. »
« Même si on couche ensemble, Liam, je ne te suffirais pas. Et vu que t’es incapable de tenir quelques jours, j’imagine même pas ce que sera notre couple quand je partirais en stage à l’étranger. » Lancelot haussa les épaules, d’un air soudainement plus aigri, plein de rancœur. « Tu peux t’en prendre qu’à toi-même. C’est toi qui a tout gâché. »

Lentement Lancelot reposa son verre sur la table, penchant la tête, lui lançant un regard qui se voulait presque cruel. Il avait aussi pris un peu de sa mère visiblement :

« Si tu crois que tu ne m’as pas déçu et blessé, Liam. Je ne te pardonnerais jamais. Tu as trahi ta promesse, tu as compromis à jamais la confiance que j’avais en toi. »

Il poussa lentement le verre vers Liam alors que sa langue s’aiguisait, préparant le coup de grâce :

« Je vais décaler mon voyage de fin d'études. Je partirais la semaine prochaine. »

Dans le cadre de son cursus scolaire le jeune homme avait en effet l’obligation de participer activement à des levées de sortilèges et de malédictions. L’Egypte en était tout simplement truffé. C’était à la fois instructif et dangereux. Il n’avait pas vraiment parlé à Liam de son voyage de fin d’années – et de confirmation en tant que futur Leveur de malédiction – mais maintenant, c’était chose faite.

   



Oh Darling,
Darling, What I have done ?
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Khal
Féminin MESSAGES : 84
INSCRIPTION : 04/03/2017
ÂGE : 31
RÉGION : PACA, Marseille
CRÉDITS : icon by leesa_perrie, gif tumblr

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter, univers fantastique, city. Pas difficile si j'ai un coup de coeur ! :)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t548-khal-j-irai-cracher-sur-
Tortue



Liam Blake
J'ai 20 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en archéologie et je m'en sors statut de vie bien.. Sinon, grâce à mon tempérament volage, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, puisque celui que je désire m'est inaccessible.

Informations supplémentaires ici.


Vinnie Woolston © SHIYA

Les menaces de Lancelot Blake lui passaient par dessus la tête et il était loin de les prendre au sérieux, à tort sans doute, cette fois... Il connaissait bien son cousin et il était persuadé, en un sens, que le mettre ainsi au pied du mur, en lui demandant de le rejeter de façon claire et explicite, que l'aîné des Blake va ployer et lui pardonner. Le serrer dans ses bras peut-être... Mais il se trompe aujourd'hui, Liam... « Même si on couche ensemble, Liam, je ne te suffirais pas. Et vu que t’es incapable de tenir quelques jours, j’imagine même pas ce que sera notre couple quand je partirais en stage à l’étranger. » Il serre les dents à l'idée qu'il puisse partir loin de lui, mais surtout à l'idée qu'il le pense incapable de le retenir. Il se serait damné encore et encore au brasier de ses reins, si seulement il l'avait laissé faire. « Tu peux t’en prendre qu’à toi-même. C’est toi qui a tout gâché. » Il baisse le regard comme son cousin enchaîne les reproches... « Si tu crois que tu ne m’as pas déçu et blessé, Liam. Je ne te pardonnerais jamais. Tu as trahi ta promesse, tu as compromis à jamais la confiance que j’avais en toi. » Ses prunelles se relèvent brusquement vers lui, choqué de ce qu'il lui dit, blessé aussi, profondément, qu'on puisse ainsi lui retirer sa confiance. Parce que c'est tout le reste qu'il lui reprend aussi. Il ne s'attend pas non plus à la suite, coup de poignard en plein cœur qui lacère son âme... « Je vais décaler mon voyage de fin d'études. Je partirais la semaine prochaine. » Les yeux du cadet s'écarquillent et il ouvre la bouche sous la stupeur. « Qu..Quoi ? » La surprise laisse très vite place à la colère et son poing frappe sur la table comme il siffle entre ses dents serrées. « Tu peux pas faire ça... Tu ne peux pas me faire ça, Lancelot Blake ! » Sa voix monte crescendo, il finit presque par crier sur la fin et les dernières notes s'étranglent dans sa gorge serrée... « Si tu fais ça... » Ses mains tremblent sous l'effet de la rage mais la menace ne lui vient pas naturellement et il hésite avant de lâcher. « je... je te jure que... » Il gronde. « ...je me ferai toutes les filles de cette université en m'arrangeant pour qu'elles viennent tout te raconter... » Son poing se serre encore plus, ses ongles s'enfonçant dans sa paume. « ...oh, je me les taperai même devant toi s'il faut, Lance... »
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Sha
MESSAGES : 276
INSCRIPTION : 24/03/2017
ÂGE : 26
RÉGION : Sarthe, Le Mans.
CRÉDITS : Moi-même.

UNIVERS FÉTICHE : Sadique polyvalente.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Flash



Lancelot Blake
J'ai 23 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en médicomagie, spécialisation malédiction et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon acharnement, je suis vierge et je le vis plutôt mal - principalement à cause du harcèlement sexuel dont je suis la victime.

Informations supplémentaires ici.
Code Couleur : #145726


Cole Sprouse © Smoaks


Il l’a blessé, ça se voit. Le regard que lui jette Liam est prêt de le faire craquer, mais il est inflexible, parce qu’il se le doit. Il serre les dents, faisant saillir l’arrête de son visage. Il ne le déteste pas, mais il doit bien avouer qu’il se plaît à lui faire du mal. Pour une fois que c’est dans ce sens…
– Je vais décaler mon voyage de fin d'études. Je partirais la semaine prochaine.
Décidé, il enfonce le dernier coup de poignard que son cousin accuse très mal. Lancelot reste stoïque. Ses yeux émeraude le dévisagent, mais il ne reculera pas. Pas maintenant. Pas même devant la torpeur, la stupeur de Liam. Au contraire même, ça serait encore lui donner raison. Encore une fois. Trop de fois qui s’accumule.
– Qu..Quoi ?
Voilà que le Blake se réveille – étonnant. Sa fureur ne fait pas ciller Lancelot qui le darde d’un regard terrible mais implacable. S’il croit l’effrayer, c’est qu’il ne connaît pas le fils de Sean.
– Tu peux pas faire ça... Tu ne peux pas me faire ça, Lancelot Blake !
– Oh si, je peux.
Le sourire qui se dessine sur son visage est surtout là pour l’agacer davantage, pour lui faire ressentir une colère – et une peine – si dévorante qu’il comprendrait. Certes, Liam n’est pas assez réfléchi pour comprendre la leçon, mais sur le moment, Lancelot ne peut pas s’empêcher de jubiler devant l’attitude prise au dépourvue de son cousin. Il a l’air perdu. Presque autant que lui dans son lit le soir.
– Si tu fais ça...
– Mh… ? Une menace ? s’amuse-t-il.
– Je... je te jure que...je me ferai toutes les filles de cette université en m'arrangeant pour qu'elles viennent tout te raconter...
– Tu veux dire, ce que tu fais déjà ?
Son regard de vipère se fraye un chemin jusqu’au cœur de Liam. S’il savait ce que ça peut lui faire, à lui, d’entendre toutes ses filles gloussaient en cours. Si contentes, si amoureuses. Qu’est-ce qu’elles y connaissent ? Qu’est-ce qu’elles connaissent, surtout, de Liam Blake ? Juste un coup d’un soir. Lancelot serra les dents, en y repensant.
Quand il allait partir, Liam allait avoir le champ libre. Quelle horreur, pensa-t-il. Quelle douleur…
– ...oh, je me les taperai même devant toi s'il faut, Lance...
– Ça ne changerait rien, Liam. Devant moi, derrière moi…
Son sourire est malade. Il le sent douloureux, qui tressaille. Il lui a déjà dit, des centaines, des milliers de fois. Il ne le veut que pour lui, c’est ce qu’avoue à demi-mot ses lèvres, mais il ne l’aura jamais assez. L’amour de Lancelot est bien plus chaud, bien plus dévorant que Liam ne le croit, ne l’imagine. Il se dit que s’il laisse libre son cousin, alors il ne peut pas lui en vouloir d’épouser le corps de toutes ses femmes, de toutes ses filles.
Qu’il les déteste, dans le fond… quand elles ont tout ce qu’il n’a pas.
– Tu peux aussi faire autre chose, Liam.
Un petit silence se crée dans la pièce, alors que le temps se suspends. Lancelot a l’air plus sérieux, même s’il cache derrière cette apparente neutralité un relent de chagrin à l’idée que Liam ait déjà de nouveau envie d’autres femmes.
– Tu viens avec moi en Egypte. Après tout, tu es en archéologie. C’est dans ton domaine, les tombes, non ? Je ne ferais cette offre qu'une seule fois. Réfléchis bien.
Sur le moment, il s’en veut un peu. Il ne sait pas pourquoi il lui propose ça alors même qu’il avait pris la décision de s’isoler au travers de ce voyage. De retrouver un semblant de paix intérieur à travers l’exil et la distance. Il avait même pensé à ne jamais revenir en Angleterre s’il trouvait le coin agréable.
S’il emmenait Liam dans ses valises, ne pas revenir à Londres serait une corvée. Aidev viendrait tôt ou tard, et si ce n’était pas lui, ce serait Thomas pour chercher au moins son fils.
S’il le trouvait dans le lit de Lancelot, alors là, ça serait le drame.
Du véritable Shakespeare.

   



Oh Darling,
Darling, What I have done ?
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Khal
Féminin MESSAGES : 84
INSCRIPTION : 04/03/2017
ÂGE : 31
RÉGION : PACA, Marseille
CRÉDITS : icon by leesa_perrie, gif tumblr

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter, univers fantastique, city. Pas difficile si j'ai un coup de coeur ! :)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t548-khal-j-irai-cracher-sur-
Tortue



Liam Blake
J'ai 20 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en archéologie et je m'en sors statut de vie bien.. Sinon, grâce à mon tempérament volage, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, puisque celui que je désire m'est inaccessible.

Informations supplémentaires ici.


Vinnie Woolston © SHIYA

Mauvaise pioche, c’est tout ce qu’il parvient à se dire quand Lancelot lui renvoie à la gueule sa propre menace. Ce qu’il faisait déjà ? Non, ça n’était pas volontaire… Un homme avait de ces besoins, charnels, impérieux, qu’il lui fallait bien contenter. Pourquoi est-ce qu’il ne comprenait pas, son aîné, qu’il aurait tout cessé si seulement il lui avait cédé ? Il n’aurait pas pu succomber à une autre peau que la sienne, par la suite, il en était convaincu. Intimement. Etait-ce la vérité ? Il n’en savait rien. C’était sa vérité, en tous cas. « Ça ne changerait rien, Liam. Devant moi, derrière moi… » Son cousin est en colère, il le sent, il le sait, il le voit lui échapper avant même de lui avoir appartenu et son cœur est prêt à exploser sous l’effet de la douleur. Il en pleurerait, s’il n’avait pas plus de fierté. « Tu peux aussi faire autre chose, Liam. » N’importe quoi. Il aurait fait n’importe quoi. Il est conscient qu’il lui a déjà promis bien des choses et que ses serments ont été vains, non tenus mais, cette fois, c’est juré, il s’y tiendra. Le silence, le temps qui se suspend et lui, il est pendu à ses lèvres. « Tu viens avec moi en Egypte. Après tout, tu es en archéologie. C’est dans ton domaine, les tombes, non ? Je ne ferais cette offre qu'une seule fois. Réfléchis bien. » Sur le coup, il ne comprend pas vraiment pourquoi Lancelot l’invite alors qu’il semblait pourtant avoir eu la volonté de s’éloigner de lui ? Il entrouvre les lèvres, un peu indécis, esquissant une moue circonspecte. Bien sûr que l’Egypte était totalement dans son domaine de prédilection, il avait d’ailleurs pensé à y faire son stage d’été mais… c’était affreusement précipité et… et… « Mon père va me tuer… » Pour sûr, s’il mettait un terme à son semestre en plein milieu de l’année scolaire pour se sauver en Egypte avec Lance’, Thomas Blake allait gueuler… Il y avait même une forte probabilité qu’il vienne lui-même le chercher par la peau du cul… Il se mordille la lèvre, passant une main nerveuse dans ses cheveux trop longs. « Il va venir me chercher, c’est sûr… » qu’il soupire, un peu ennuyé de se faire tancer par son paternel mais, finalement, il hausse les épaules, se fendant d’un sourire mutin. « …c’est d’accord… » Il se redresse, s’étirant comme un chat, soulagé, maintenant que c’est décidé. Il ne se dit pas que Lancelot va l’éloigner de toutes ses potentielles conquêtes, non, au contraire, il est presque impatient. Il avance vers son cousin avec lenteur, toujours cet air prédateur dans les prunelles, ses doigts venant attraper son menton avec fermeté, serrant juste assez pour faire entendre son point. « La prochaine fois que tu m’envoies voler à travers la pièce… je t’éclate. » Simple, court et efficace. Il relâche le visage de son aîné, ses doigts glissant le long de l’arête de sa mâchoire, redescendant le long de son cou pour se glisser dans le creux de sa clavicule. « Maintenant que j’ai accepté de te suivre aussi loin… » Son nez vient trouver sa place au creux de sa nuque, respirant son parfum, toujours envieux, toujours désireux, toujours obsédé par une seule et unique chose… « …laisse-moi te toucher… » Ses lèvres glissent sur la peau de son torse encore nu, passant sur son pectoral, embrassant son flanc pour finir à genoux sur son aine. « Je ne te demande rien en retour… » qu’il murmure contre sa ceinture, ses doigts s’y accrochant déjà. Il n’était pas dépourvu d’attention ou d’intérêt, malgré tout. Lancelot lui cèderait sans doute, une fois qu’il aurait enflammé tout son être…


Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Sha
MESSAGES : 276
INSCRIPTION : 24/03/2017
ÂGE : 26
RÉGION : Sarthe, Le Mans.
CRÉDITS : Moi-même.

UNIVERS FÉTICHE : Sadique polyvalente.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Flash



Lancelot Blake
J'ai 23 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en médicomagie, spécialisation malédiction et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon acharnement, je suis vierge et je le vis plutôt mal - principalement à cause du harcèlement sexuel dont je suis la victime.

Informations supplémentaires ici.
Code Couleur : #145726


Cole Sprouse © Smoaks

Il allait le rendre fou. Lancelot ignorait totalement comment, et pourquoi, mais il le sentait. Les secondes d’hésitation, ses lèvres qui s’ouvrent, qui se ferment. Il guette chacune de ses mimiques, prêt à s’effondrer, mais il se retient, sert la table juste derrière lui.
« Mon père va me tuer… »
Lance baisse les yeux, hésite. Il n’aurait pas dû lui demander ça. Il sait que c’est grave, que c’est égoïste, mais il y a le petit démon au fond de lui qui ne veut que ça. Que le serrer dans un coin et l’’enfermer à tout jamais, juste pour lui. Juste. Pour. Lui.
« Il va venir me chercher, c’est sûr… »
« Tu n’es pas… obligé… »
Ce n’est qu’un murmure, un peu vexé, un peu piqué dans le fond. Pourquoi est-ce qu’il hésite ? Il s’enfonce naïvement les ongles dans la paume de sa main. Le petit diable gratte le fond de son ventre, et il a envie de partir.
« …c’est d’accord… »

Le regard émeraude de Lancelot se relève légèrement, observe son cousin. Il le regarde qui s’avance, le guette, se prépare peut être à recevoir une juste correction, ou peut-être un baiser. Il baisse alors un peu les paupières, au cas où, juste assez pour l’entrevoir, le deviner, sentir son souffle chaud sur ses lèvres.
« La prochaine fois que tu m’envoies voler à travers la pièce… je t’éclate. »
« Ok… »
Pas besoin de plus, il comprend qu’il n’aurait pas dû, mais il l’a fait sortir de ses gonds. Il comprend aussi que Liam n’a pas fini de jouer avec lui et avec ses nerfs comme il sent lentement sa main qui glisse. Il lui arrache un frisson agréable au point qu’il se demande s’il n’a pas envie de venir se lover contre lui, juste un petit peu. Ce serait une grossière erreur c’est vrai, mais en même temps…
« Maintenant que j’ai accepté de te suivre aussi loin… »
« Liam… » maugréait-il, mais ce n’est pas assez, il déglutit péniblement quand il sent son souffle chaud sur sa nuque. Ses doigts se crispent un petit instant sur le rebord de la table et ses muscles se tendent, saillants sous sa peau diaphane.
« …laisse-moi te toucher… »
Il se mord délicatement la lèvre en le regardant faire, et son corps ne réclame que lui. Après tout ce qui aurait pu se passer ou aurait du se passer, il sait qu’il est sur le point de tout lâcher, trop content qu’il l’accompagne… et en même temps, trop peureux. Parce que s’il s’abandonne maintenant, qu’est-ce qui lui dit que Liam respecta sa parole ? Il fronce légèrement les sourcils, ses doigts se décrochant de la table pour s’approcher du visage de son cousin.
« Je ne te demande rien en retour… »

« Liam. »
La voix sonne cette fois plus forte, mais toujours douce. Il ne veut pas s’énerver une seconde fois et que les choses se passent mal. Il n’a pas envie d’être de nouveau le méchant. Pas envie d’être de nouveau celui qui souffre.
Lentement il se recule, se dérobe, laissant Liam à genoux devant lui.
« Pas ce soir. »
Ça sonne presque comme « une autre fois », ce qui est déjà une bataille de gagner quand on sait combien Lancelot s’accrochait il y a encore peu à son honneur. Au lieu de ça, il se penche en avant et embrasse avec tendresse les lèvres de Liam, les accroche en un baiser qui le rend tout aussi fou qu’heureux. Il ne se laisse aller qu’une longue minute à ce jeu avant de se redresser, essuyant du pouce ses lèvres.
« Puisque tout a été dit, on se revoit… pour le départ… »
Chaque mot est un peu une torture, mais il se force, articule, et finalement s’écarte. Un pas, puis un autre, il a cette fois complètement tourné le dos et sans que rien ne l’arrête, il disparaît finalement dans sa chambre qu’il ferme d’ailleurs à clef puis sous sa couette. Il lui suffit juste d’écarter son jeans et de fermer les yeux pour sombrer dans le sommeil, le corps exténué des jeux de son cœur.

… * …

« Liam vient avec toi ? »
Aidev est un peu surpris de la chose, mais ne dira rien. Au lieu de ça, il aide à charger les derniers bagages et les multiples livres dans le sac-sans-fond. Lancelot, pendant ce temps, est occupé à revoir toute la liste de ses affaires et à rayer dès qu’il voit passer quelque chose. Il ne faudrait pas qu’arriver en Egypte il se rende soudainement compte qu’il lui manque une brosse à dent ou un exemplaire du Livre des Morts, pas vrai ?
« Oui. »
« Il a encore du s’imposer… »
« Non. » Aidev s’arrête de faire ce qu’il était en train de faire et en profite pour jeter un regard perdu à son neveu. Quelque chose lui échappe ? « C’est moi qui lui ait proposé… Il est en archéomagie. Ça sera enrichissant, et je ne voulais pas y aller tout seul. »
Sans Artur… Aidev le pense, mais il ne dit rien. Il imagine que ça se défend. Alors il reprend simplement le travail et continue de faire avaler au sac-sans-fond tout ce qu’il y a dans la chambre de Lancelot et qui doit disparaître, pour ne laisser aucune trace.

… * …

Les rames du train sont calmes, pour ne pas dire totalement désertes.
L’Egypte magique est encore endormie. Le soleil s’est couché il y a un peu plus d’une heure, et s’ils ont regardé tous les deux le crépuscule s’écrasait sur eux, il n’y a eu aucun mot. Liam comme Lancelot porte leurs bagages et attendent avec une patience rare l’arrivée providentielle des wagons qui leur offriront enfin une couchette. Il aurait peut-être été plus simple de prendre un vol simple dans le monde des humains, mais les choses se sont corsées depuis que le Golfe est menacé. Il y a des idées de révolution, des appels aux meurtres.
Les deux sorciers ont opté pour la solution la plus simple : le long train qui parcourt le Maghreb et qui devrait les déposer sans soucis en Egypte, au Caire même. C’est là-bas qu’ils rejoindront l’école qui devrait accueillir Lancelot ainsi que son Tuteur de stage, et leur chambre. Une chambre commune, à deux lits, comme l’avait précisé Lancelot. Personne n’avait eu à redire que deux hommes dorment dans la même pièce. Après tout, n’étaient-ils pas cousins ?
Pour ce qui était de la couchette, Lancelot avait pris soin d’en réserver une pour eux deux.

Depuis le départ de Londres, et bien qu’il soit toujours très distant, il multipliait les petites attentions déguisées, les moments à deux et les petites phrases enrobées de miel. Il se laissait aller au plaisir de ne se retrouver qu’avec son cousin depuis deux jours, deux jours où il avait capturé rien que pour lui Liam Blake et comptait bien en profiter, quitte à l’étouffer de sa seule présence et de ses discussions inintéressantes.

« On devrait arriver au Caire dans deux jours, en fin de journée. On aura qu’à aller directement voir Ahlam Al-Hakim qui nous fera visiter l’école. »

Il était enjoué. Ce n’était qu’une question de temps avant que Thomas ne sorte de ses gonds en apprenant que son seul fils jouait les filles de l’air, mais Lancelot imaginait que sa récente discussion avec Aidev aurait peut-être le mérite de désamorcer la bombe qu’il avait allumé.
Ses yeux émeraude tombèrent en y pensant sur Liam et il eut un sourire amusé.
Ce n’était pas vraiment de cette bombe qu’il parlait…

Le train arriva la minute d’après et sans aucune bousculade, les deux sorciers montèrent à bord. C’était un vieux coucou un peu rustique alimenté par l’énergie de son conducteur. Le cœur du « vaisseau » de fer était en effet alimenté par une mana brute, sans artifice ni raffinement. Fut une époque, on alimentait les vaisseaux de ce genre d’autres essences, plus naturels, plus sauvages, mais ça n’avait pas toujours donné les effets escomptés.
L’ambiance à l’intérieur était authentique et ancienne. On avait pas rafraîchi le plancher de bois depuis des années, si bien qu’on se serait cru dans un vieux film des années folles. Lancelot observa avec curiosité les banquettes de cuir rouge et tira légèrement sur le col de sa chemise, car la chaleur à l’intérieur était encore plus étouffante qu’à l’extérieur.

Il ne traîna pas, tira sur son sac-sans-fond finalement trouva le numéro de sa couchette. Si de dans le couloir, la porte ne faisait pas plus de soixante centimètres et qu’elle présageait une suite aussi petite, une fois la porte ouverte, la chambrée semblait plus grande de deux mètres au moins. Il y avait en effet à l’intérieur deux lits en hauteur, à droite et à gauche, accompagnés juste en dessous d’un bureau et d’une lampe à huile magique. Une table trônait au milieu, entourée de deux banquettes rouges également. Un napperon épais et blanc décorait le tout. C’était très « kitsch ».

Lancelot eut un petit rire en imaginant la tête de Liam dans son dos mais ne s’attarda pas et rangea rapidement son sac sur le bureau. Il ne comptait pas vraiment s’installer et étudier, mais plutôt se reposer. Ça ne faisait que trois jours qu’ils étaient partis, mais les semaines à venir seraient longues et hasardeuses. Surtout avec Liam sur le dos. Il sentait en effet assez aisément le regard insistant du jeune homme sur sa nuque, au point qu’il finit par se retourner pour lui faire face :

« Tu as besoin de quelque chose ? »
   



Oh Darling,
Darling, What I have done ?
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Khal
Féminin MESSAGES : 84
INSCRIPTION : 04/03/2017
ÂGE : 31
RÉGION : PACA, Marseille
CRÉDITS : icon by leesa_perrie, gif tumblr

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter, univers fantastique, city. Pas difficile si j'ai un coup de coeur ! :)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t548-khal-j-irai-cracher-sur-
Tortue



Liam Blake
J'ai 20 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en archéologie et je m'en sors statut de vie bien.. Sinon, grâce à mon tempérament volage, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, puisque celui que je désire m'est inaccessible.

Informations supplémentaires ici.


Vinnie Woolston © SHIYA


C’était idiot, complètement fou et inconsidéré que de se lancer dans cette aventure avec lui. Il pourrait bien tenter de le justifier de toutes les manières qui lui viendraient à l’esprit auprès de son père, il savait d’ores et déjà que cela ne passerait en aucun cas. Thomas Blake était bien trop droit dans ses bottes, tout du moins le prétendait-il à la perfection, pour laisser passer un affront tel que la désobéissance. Et surtout, surtout, Thomas saurait très bien que la visite de tombeaux funéraires égyptiens n’était qu’un prétexte comme un autre quand il apprendrait qu’il était parti en compagnie de Lance. Le fardeau de leur malédiction n’était un secret chez personne, dans la famille Blake, et si son père avait eu la chance d’en être épargné, il avait suffisamment vu ses cousins se débattre dans ses entrelacs pour tenter d’en préserver son fils à tout prix. Pour l’instant, toutefois, Liam ne réfléchit pas à la tempête qui lui crachera dessus quand son paternel le découvrira. Non, il ne pense qu’à la chaleur de la peau de Lancelot sur laquelle il est déjà prêt à se consumer tout entier. « Liam. Pas ce soir. » Il lève les yeux, sans comprendre, le cadet, comme il proteste déjà. « Mais... » Il lui avait pourtant dit qu’il ne demandait rien en échange pas vrai ? Alors pourquoi…? Il perd le fil de ses pensées lorsque les lèvres de son cousin viennent s’accrocher aux siennes, une longue minute qui le laisse pourtant avec une sensation de trop peu. Il est là, presque suffoquant, à supplier pour une autre dose comme toute l’ampleur de sa frustration se laisse entendre dans un grognement contrarié. « Puisque tout a été dit, on se revoit… pour le départ… » Il voudrait contester, se rebeller encore et tenter de le faire céder une fois de plus mais il sait, au fond de lui, que tout cela est bien inutile. C’est avec un regard lourd de regrets qu’il le laisse s’éloigner, fixant de longues minutes cette porte close qu’il espère toujours voir se réouvrir avant de finalement se rendre à l’évidence. Pas ce soir. Il capitule à son tour, quittant les lieux, sans un bruit, félin.

… * …

« Ton père ne va pas aimer ça... » « Je sais. C’est là que tu interviens. » qu’il réplique, priant presque, à sa mère. S’il devait au moins mettre quelqu’un au courant de son escapade, c’était bien elle. Plus compréhensive, plus douce que Thomas, elle était plus à même de l’encourager. « Même moi, je ne suis pas certaine de réussir à lui faire avaler cette pilule là... » Elle connaissait bien son mari, depuis tout ce temps, et s’ils étaient sincèrement attachés l’un à l’autre, Thomas n’avait jamais éprouvé d’amour pour elle, dans ce mariage arrangé. « Couvre-moi le temps que tu pourras... » Elle acquiesce en soupirant, replaçant une mèche échappée de son chignon derrière son oreille, avec inquiétude. Cela ne lui plaisait pas non plus, mais Liam était la prunelle de ses yeux et elle était bien prête à lui passer tous ses caprices, même les pires...


… * …

Deux jours. Voilà deux jours déjà qu’ils étaient partis, un peu sur un coup de tête, surtout en ce qui le concernait en tous cas. Liam n’avait jamais mis les pieds sur ce continent mais il était en passe d’en tomber complètement sous le charme. Ici, le soleil avait une chaleur différente et le ciel arborait des teintes de bleu qu’il n’avait jamais perçues sous la grisaille londonienne. La simple présence de Lancelot suffisait d’ailleurs à rendre attrayant le pire des taudis alors, de toute façon, il serait heureux et satisfait, où qu’ils aillent. « On devrait arriver au Caire dans deux jours, en fin de journée. On aura qu’à aller directement voir Ahlam Al-Hakim qui nous fera visiter l’école. » « Okay. » qu’il répond distraitement, tirant sur sa clope avec nonchalance, cherchant à cultiver ses airs décontractés quand tout en lui n’était qu’incertitude et tempêtes mugissantes. Il jette son mégot d’une pichenette en voyant le train arriver ; une machine d’un autre âge qui le laisse un peu surpris, sur le coup, encore plus quand il finit par pénétrer dans leur compartiment couchette. L’endroit était étonnamment spacieux mais décoré avec un kitsch qu’il n’aurait pas su qualifier. Cette volonté d’authenticité, multipliant les bibelots et autres objets, finissait vite par avoir un effet oppressant qui le laissait un peu étourdi. Un soupir comme il laisse tomber son sac mollement sur le sol, pas aussi soigneux que son aîné quand il s’agissait de ranger ses affaires. Ses prunelles bleues dévorent déjà cette nuque blanche et découverte dans laquelle il rêve de plonger les dents, sur laquelle il s’imagine déjà laisser glisser ses lèvres. « Tu as besoin de quelque chose ? » Il revient brusquement à lui, pris sur le fait, rosissant presque en détournant le regard. Lance finirait bientôt par penser qu’il n’avait que ça en tête et, s’il n’aurait pas eu tort, il préférait se montrer plus sage, moins pressant. Preuve ultime que même Liam Blake savait apprendre de ses erreurs… « Je… non. » qu’il lâche dans un sourire doux, se décidant finalement à fourrer son sac dans un des minuscules placards. Trois petits coups brefs frappés à la porte de leur wagon le font brusquement tressaillir et il ouvre déjà, persuadé que son père l’a retrouvé et qu’il va le ramener en Angleterre en le trainant par sa tignasse trop longue. Cependant, ce n’est pas face à Thomas qu’il se retrouve, mais bien nez à nez avec une beauté orientale qui le dévisage de ses grands yeux lourdement fardés. Elle est vêtue de façon traditionnelle, d’une robe pleine d’étoffe et de brocarts brillants. S’il penche la tête, semblant l’interroger du regard sur sa présence, elle reste bouche bée encore de longues secondes, avant de rougir brusquement, se reprenant soudain. Le charme naturel de Liam avait tendance à frapper au hasard et de façon désastreuse pour les coeurs fragiles des pauvres créatures qui venaient se frotter à sa flamme destructrice. Elle se fend d’un sourire resplendissant auquel il aurait normalement répondu mais, la présence de Lance dans son dos, le dissuade totalement et son visage se ferme comme jamais, effaçant progressivement le sourire de la jeune femme. « Le thé est offert par la compagnie ferroviaire... » qu’elle commence en balbutiant, se demandant sans doute ce qu’elle a bien pu faire pour lui déplaire. « Je n’en veux pas. Lance ? » qu’il interroge, s’écartant du passage pour laisser la place à son cousin, tandis qu’il va lui-même se positionner face à la large fenêtre, observant le paysage qui commence déjà à défiler et tournant résolument le dos à la belle Egyptienne. Ce n’est que lorsqu’il entend la porte se refermer qu’il consent enfin à se détendre, croisant le regard émeraude de Lance. « Quoi ? J’ai rien fait. » qu’il anticipe déjà, les mains dans les poches et visiblement bougon. Ses prunelles, elles, le détaillent déjà de haut en bas comme ses dents se plantent dans sa lèvre inférieure, retenant avec difficulté tout le désir qu’il lui inspire.

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
Another curse, another day - Lancelot & Liam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Liam L. Gibbs [ Terminé ! ]
» Liam comme dans...Liam !
» (M/LIBRE) LIAM PAYNE.
» Ultimatum [PV Noëliam ; Nessa]
» LIAM SHARP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: