Partagez | 
 
 
 

 Another curse, another day - Lancelot & Liam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
avatar
Khal
Féminin MESSAGES : 75
INSCRIPTION : 04/03/2017
ÂGE : 30
RÉGION : PACA, Marseille
CRÉDITS : icon by leesa_perrie, gif tumblr

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter, univers fantastique, city. Pas difficile si j'ai un coup de coeur ! :)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t548-khal-j-irai-cracher-sur-
Limace


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Londres, université. Depuis toujours ou presque, la famille Blake est frappée par une étrange malédiction, celle qui pousse systématiquement les quatre enfants de chaque génération vers les mêmes extrêmes ; folie, désirs incestueux... Nouvelle génération de Blake, nouvelles histoires pleines de déchirures.

A savoir

Il n'y avait que Sean Abel Blake pour parler sans avoir peur de choquer de ce qu'il ressentait, de ce qu'il voyait, des choses qui se bousculaient en lui et qui bouillonnaient. Sean Abel Blake, c'était une sorte de héros sombre mais droit. Un homme malsain qui avait tenté de lutter contre lui-même, contre sa folie, et qui avait finalement pas si mal réussi.

C'était ce que Lancelot pensait de son père, il l’imaginait comme un héros et ça lui réchauffait le cœur d'imaginer que de là-haut il le voyait grandir et lutter lui aussi à son tour contre les relents affreux de la Malédiction.

Sur la jeune génération des Blake, personne ne semblait vraiment s'en préoccuper. On avait oublié les paroles sages du vieux Blake - Abraham - et plus encore, on ne voulait rien savoir de ces choses-là parce qu'elles s'étaient réparties d'une façon si juste et si précise que seul Lancelot semblait être bien conscient du danger.

Loveleen avait été épargné comme chaque femme de la famille. Liam, lui, était l'Amant éperdu. Il aimerait jusqu'à sa mort un de ses frères parce que c'était ainsi que ça devait se passer ici, il fallait qu'un des leurs souffre des maux du cœur car c'était ainsi que le premier Blake avait pêché en violant sa sœur qu'il aimait éperdument. Un second était ainsi la cible de cet amour infini, et lui, en retour, ne devait ressentir qu'un malaise profond, mélange de frustration et de lutte, sans jamais pouvoir se résigner. Enfin, deux autres cibles étaient choisies : l'une verrait des choses sinistres, des furies acharnées, l'autre ne verrait jamais le danger.

Lancelot était convaincu que depuis le 14ème siècle, date à laquelle Beothric Blake avait déshonoré sa propre soeur, Nymphea Blake, sous les yeux de ses quatre autres frères, la Malédiction était encore là. Elle avait été vociféré par Nymphea qui était morte étranglée et dont le corps avait été retrouvé quelques années plus tard après une inspection innocente du lac par Elysabeth Olivier, la femme d'Abraham Blake, descendant direct de Beothric.

L'histoire ne disait rien du reste, ni comment on pouvait lever cette Malédiction, ni pourquoi personne ne s'en était jamais rendu compte. Les choses avaient continué ainsi jusqu'à la dernière génération des Blake.

Abraham décédé, il ne restait sur ses quatre enfants que deux survivants : Leonard et Aidev avaient ainsi survécu au temps, tandis que Logan et Sloan étaient morts. Leonard avait donné naissance à deux fils et une fille - de ceux-là, il ne restait cette fois que sa fille dont la descendance, n'étant pas Blake, était épargnée par nature. Ces fils, eux, avaient eu le temps de procréer : Lancelot et Artur étaient nés de Sean, tandis que son frère Sylar avait eu une fille, Loveleen, épargnée. De son côté, Logan avait eu un seul fils, Thomas, qui avait eu deux enfants : Liam et Lysandre.

Ni Aidev ni Sloan n'avaient eu d'enfants biologiques - Aidev avait bien adopté un fils, mais il n'était pas compté dans l'histoire ou dans quoi que ce soit.
Au final, il ne restait pour les recherches ardues mais passionnées de Lancelot que de rares candidats : Artur, son frère jumeau, Liam et lui-même. Seulement trois proies pour une malédiction bien large dont personne ne voulait entendre.


Contexte provenant de Sha&Khâl
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Khal
Féminin MESSAGES : 75
INSCRIPTION : 04/03/2017
ÂGE : 30
RÉGION : PACA, Marseille
CRÉDITS : icon by leesa_perrie, gif tumblr

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter, univers fantastique, city. Pas difficile si j'ai un coup de coeur ! :)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t548-khal-j-irai-cracher-sur-
Limace



Liam Blake
J'ai 20 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en archéologie et je m'en sors statut de vie bien.. Sinon, grâce à mon tempérament volage, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, puisque celui que je désire m'est inaccessible.

Informations supplémentaires ici.


Vinnie Woolston © SHIYA


Quatre mois. Ca faisait quatre longs mois que Lancelot lui avait lancé ce défi intenable et Liam soupçonnait fortement son cousin de savoir qu'il était absolument incapable de parvenir à la fin du challenge. C'était d'ailleurs sans doute ce qu'il espérait, ce sale petit enfoiré... Alors, bien sûr que Liam, le tombeur de ces dames, le Don Juan du campus, était bien incapable de rester abstinent pendant quatre longs mois mais il savait aussi que Lancelot lui avait promis quelque chose, s'il y parvenait. Liam Blake avait toujours été amoureux de son cousin. Au moins le croyait-il, ignorant la malédiction pesant sur leur famille et qui avait déjà poussé leurs ancêtres aux mêmes extrémités. Ce qu'il ressentait, il en était persuadé, c'était vrai, c'était fort, et non pas dicté par un quelconque sort lancé il y avait de cela bien longtemps. Lancelot, lui, n'y croyait pas un seul instant et Liam lui en avait souvent voulu pour ça, comme il se retrouvait toujours à ramper devant son cousin, à l'abreuver de mots doux et de tendres promesses pour qu'il cessât de s'imaginer que ses sentiments étaient faussés par cette foutue variable magique dans leur relation. Alors, oui, il fallait bien que le tatoué trouvât son bonheur et la satisfaction de ses désirs chez d'autres, puisque son cousin, seul objet de ses souhaits, au fond, lui refusait son affection. Quatre mois... Quatre mois sans aller voir ailleurs pour lui prouver que ce qu'il prétendait ressentir pour lui était réel. Ca aurait dû être peu, c'était pourtant déjà beaucoup trop. Liam avait été prudent, malgré tout ; il avait étendu son terrain de chasse dans les universités voisines, histoire qu'aucune de ses conquêtes éphémères ne le trahissent. Toujours quand Lancelot n'était pas dans les parages. Toujours quand il était sûr que personne ne pouvait le voir.

Quatre mois pile après cette promesse non tenue, Liam, fidèle à lui-même, les mains dans les poches et le sourire aux lèvres, toque à la porte de la chambre universitaire de son cousin. Lancelot est là, juste derrière, il peut le sentir d'ici et la simple idée de le retrouver, après tout ce temps, l'excite au plus haut point. Quand le jeune homme lui ouvre finalement la porte, l'autre étudiant s'engouffre dans la pièce avec la rapidité d'un félin affamé. Affamé de lui, de ce corps qu'il lui avait toujours refusé mais qu'il n'avait plus le droit de lui interdire désormais. Ses mains se posent déjà sur les épaules de sa proie, son pied refermant la porte dans un claquement sec, comme il l'accule déjà contre le mur le plus proche, ses lèvres partant à la découverte de sa gorge. « Lance... » Il ronronne comme un chat en manque de caresses. « ...j'ai fait tout ce que tu me demandais, tu sais... » ment-il éhontément, pensant que personne ne le saura. « A toi de tenir ta part du marché... » Et sans lui laisser le temps de respirer, ses doigts partent déjà à l'assaut de ses vêtements, ivres de cette peau qu'il avait rêvée si longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Sha
MESSAGES : 78
INSCRIPTION : 24/03/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Calvados.
CRÉDITS : Moi-même.

UNIVERS FÉTICHE : Sadique polyvalente.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Lancelot Blake
J'ai 23 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en médicomagie, spécialisation malédiction et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon acharnement, je suis vierge et je le vis plutôt mal - principalement à cause du harcèlement sexuel dont je suis la victime.

Informations supplémentaires ici.
Code Couleur : #145726


Cole Sprouse © Smoaks


Parfois, comme ce soir-là, alors qu'il était assis dans un grand canapé en tissu couleur de neige, il se demandait bien pourquoi il se donnait autant de mal. Personne ne croyait en ce qu'il disait, et pour le peu qu'on le croyait, personne ne l'écoutait. Aidev le premier lui avait conseillé de se taire à ce sujet, car il ne fallait pas que la disgrâce tombe sur cette noble famille Blake.

Lancelot, lui, s'en fichait. C'était surtout vis à vis de Liam que c'était ennuyeux. Le jeune homme était un véritable coureur de jupon ; il n'y avait pas une seule fille de tout le campus universitaire d'Ealdwic qui n'avait pas vu sa jupe soulevée par ce dernier. Pour ce qui était des garçons... Lancelot ne s'était jamais renseigné, parce qu'il n'était pas intéressé et ne voulait pas non plus se blesser, mais il imaginait aussi que ceux enclins avaient bien pu y passer également.

Tous, finalement, sauf lui.

Persuadé que cet entichement n'était que l'oeuvre d'un sort d'une ancienne sorcière familiale, Lancelot s'était rapidement mis en tête de ne jamais tomber amoureux de qui que ce soit. Ni de son frère - comme avait pu le faire son propre père - ni de leur cousin. Liam, lui, n'avait pas eu cet éclat d'esprit. Il avait commencé tôt dans l'adolescence à avoir des mots déplacés, des gestes déplacés. Lancelot, plus âgé de trois ans, avait tenté de le remettre en place.

C'était aussi ça qui avait motivé son choix d'avenir : être un leveur de malédiction et de sortilège, ce n'était pas un métier facile mais ça pouvait lui servir. Après tout, quelle famille sorcière de longue date n'avait pas au moins une malédiction à lever ?
Il savait que ce n'était pas facile, ni de se raisonner, ni d'être complètement sûr de ce qu'il avançait. Les malédictions les plus douloureuses étaient celles qui, anciennes, avaient perdu tout sens. Les racines invisibles n'avaient plus de raison d'exister, mais elles perduraient, de générations en générations...

Parfois, Lancelot se disait que tout ça, ce n'était peut-être qu'une construction de son esprit. Une raison pour se refuser à son cousin qui pourtant affolait son myocarde comme jamais aucune autre fille ou aucun autre garçon avait réussi. CA l'effrayait mais ce goût d'interdit était également foutrement enivrant...

Et l'idée que Liam reste abstinent pour lui ne forçait à reconsidérer les choses.
D'ailleurs, Lancelot jeta un regard à la grande horloge qui trônait près de l'entrée. Elle indiquait déjà 21h. Il était en retard - Liam venait toujours aux environs du repas parce que c'était pratique pour se faire inviter à manger. Il faisait alors d'une pierre deux coups : il pouvait manger gratuitement sans rien avoir à faire et en profitait pour harceler son cousin adoré.. au grand malheur (bonheur ?) de ce dernier.

On toqua à la porte.

Signal reçu : Lancelot se leva et alla ouvrir la porte avec un sourire simple mais calme. Il disparut bien rapidement car aussitôt entré, aussitôt attaqué. Il ne s'attendait pas à ce que les choses soient si rapides et comme à chaque fois, Liam ne sachant pas s'y prendre avec lui, Lancelot se braqua. Ses mains se crispèrent et son dos se tendit - tous ses muscles bandèrent à défaut d'autre chose. Il grimaça et le repoussa presque un peu trop violemment.

Le regard de l'aîné Blake était terrible.

« Bonsoir, Liam » siffla le leveur de malédiction, d'un air terrible, comme pour lui rappeler la moindre des politesses. « Ce n'est pas une façon d'engager les choses, je crois. »

Quand il était vexé, Lancelot ressemblait énormément à Abraham. Il devenait soudainement hautain et dédaigneux comme sa condition de Lord (anciennement) l'exigeait. Il se dégagea du mur et remit en place son vieux t-shirt à manche courte. On pouvait y lire "HOPE" en blanc sur fond noir comme un pied de nez à la situation.
Il fit quelques pas vers le canapé, gardant toujours dans son champ de vision son cousin si imprévisible.

« Je sais que tu es pressé mais ce n'est pas comme ça que ça doit se faire. Je ne suis pas une pute, alors tu vas attendre encore un peu. »

Il rougit légèrement - il n'est pas résigné, il ne se laissera pas faire même si Liam y met toute son âme. Il le fixa de ses yeux verts brillants.

« Est-ce que tu me jures que tu as respecté ta promesse, Liam ? Si oui, je devrais tenir la mienne... et je le ferais. »

Car Lancelot Blake était de ceux qui n'avait qu'une seule parole.



Oh Darling,
Darling, What I have done ?
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Khal
Féminin MESSAGES : 75
INSCRIPTION : 04/03/2017
ÂGE : 30
RÉGION : PACA, Marseille
CRÉDITS : icon by leesa_perrie, gif tumblr

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter, univers fantastique, city. Pas difficile si j'ai un coup de coeur ! :)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t548-khal-j-irai-cracher-sur-
Limace



Liam Blake
J'ai 20 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en archéologie et je m'en sors statut de vie bien.. Sinon, grâce à mon tempérament volage, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, puisque celui que je désire m'est inaccessible.

Informations supplémentaires ici.


Vinnie Woolston © SHIYA
Lui, il n'en peut plus d'attendre. Ca fait des années qu'il attend, depuis plus de dix ans, qu'il crève de se blottir contre ce cousin qui est son aîné et son sang, de l'entendre lui dire qu'il partage ses sentiments. Mais Lance ne lui répond pas, il ne lui répond jamais... Encore aujourd'hui, quand il lui doit son amour, le voilà qui le repousse brusquement, le crucifiant du regard d'un air mauvais. « Bonsoir, Liam. Ce n'est pas une façon d'engager les choses, je crois. » Il gronde, le cadet, petit gamin frustré de voir qu'on lui refuse encore et toujours ce à quoi il aspire... Et voilà déjà que Lancelot s'échappe, qu'il se défile comme à chaque fois, encore et encore... « Je sais que tu es pressé mais ce n'est pas comme ça que ça doit se faire. Je ne suis pas une pute, alors tu vas attendre encore un peu. » Il prend le camouflet comme une gifle en plein visage et il gronde à mi-voix, les poings serrés dans ses poches, une moue boudeuse sur le visage. Il ne l'avait jamais considéré comme ça et Lance le savait ; il était injuste, terriblement injuste, comme il s'évertuait à ignorer que Liam ne se vautrerait pas dans les lits des autres si son cher cousin consentait à lui ouvrir le sien. « Est-ce que tu me jures que tu as respecté ta promesse, Liam ? Si oui, je devrais tenir la mienne... et je le ferais. » Le plus jeune ne cille même pas, terriblement sérieux comme il plonge ses prunelles dans les siennes. Mentir était chez lui une seconde nature ; il savait comment amadouer les filles et leur faire miroiter monts et merveilles pou obtenir d'elles ce qu'il souhaitait. Il pouvait aisément mentir à Lancelot, encore plus quand il estimait que ce n'était pas vraiment un mensonge. Toutes ces autres, après tout, elles ne comptaient pas. Il n'y avait que lui qui importait, ça avait toujours été comme ça, depuis toujours... Alors, c'est avec toute sa belle assurance qu'il croise ses bras sur sa poitrine, répondant avec aplomb. « J'ai respecté ma promesse, Lance, je te le jure... » ment-il éhontément mais bien malin qui saurait le prouver... Et pourtant, il y a quelque chose de différent dans ses yeux clairs, quelque chose qui n'était pas là il y avait encore quelques minutes de ça. « ...mais je ne veux pas que tu tiennes ta part du marché, si c'est pour le faire comme ça... » Il a un air dépité, presque dégoûté, comme il détourne le regard. Pensait-il qu'il avait envie de lui au point de lui voler ce qu'il voulait ? Il laisse son dos s'appuyer contre le mur du salon, sans le rejoindre, lui qui était pourtant si demandeur de son contact en temps normal... « Tu dois vraiment avoir une piètre opinion de moi, si tu t'imagines que je te veux en dépit de ton consentement ou de ton envie. » Il soupire lourdement, agacé tout à coup. « Quand est-ce que tu finiras par comprendre que je t'aime, abruti de Blake ? » A en crever chaque jour un peu plus de le voir le repousser sans cesse...
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Sha
MESSAGES : 78
INSCRIPTION : 24/03/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Calvados.
CRÉDITS : Moi-même.

UNIVERS FÉTICHE : Sadique polyvalente.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Lancelot Blake
J'ai 23 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en médicomagie, spécialisation malédiction et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon acharnement, je suis vierge et je le vis plutôt mal - principalement à cause du harcèlement sexuel dont je suis la victime.

Informations supplémentaires ici.
Code Couleur : #145726


Cole Sprouse © Smoaks


Lancelot était un petit garçon somme toute banal. Ses cheveux bruns roulaient sur son front, parfois cachant un regard vif et intelligent. Il était de taille moyenne, mais tout dans la hauteur. Élancé, même après plusieurs années de sport et d'entraînement au duel, il n'avait jamais gagné un gramme de muscle. Il était souple malgré tout, et d'une élégance rare. Bien loin de la nonchalance de son frère jumeau Artur.
Liam, lui, était si beau... Parfois, il se demandait ce qu'il pouvait bien lui trouver, à lui, le médicomage du fond de la classe.

« J'ai respecté ma promesse, Lance, je te le jure... »

Lancelot baissa légèrement la tête, les yeux clos et les joues soudainement rouges. Il lui semblait que son cœur venait encore de rater un battement. Il avait là à portée des doigts tout ce qu'il avait toujours voulu : un prétexte pour se laisser faire, pour profiter de sa peau, de ses lèvres, de lui tout entier. Un prétexte, c'était tout ce qu'il fallait. Ça et la fierté de valoir plus que toutes ces filles de peu de vertus.

« ...mais je ne veux pas que tu tiennes ta part du marché, si c'est pour le faire comme ça... Tu dois vraiment avoir une piètre opinion de moi, si tu t'imagines que je te veux en dépit de ton consentement ou de ton envie. »

Il voudrait répondre mais sa gorge se noue alors qu'il lui jette un regard, étonné mais compréhensif. Il l'a froissé. Il ne voulait pas pourtant.

« Quand est-ce que tu finiras par comprendre que je t'aime, abruti de Blake ? »
« Je suis désolé » murmura-t-il en guise de réponse.

Lancelot fit un pas, hésitant d'abord, puis finalement un second et doucement ses bras se désolidarisent de son corps pour venir s'enrouler timidement autour des épaules de son cousin. Il est légèrement tremblant, car il ne connaît rien des choses de l'amour, et encore moins des jeux de l'amour. Il penche légèrement le visage, d'un air triste.

« Je sais ce que c'est, Liam. De vouloir à tout prix, d'en souffrir même » bien sur, il ne lui dira jamais que c'est pour lui qu'il souffre, qu'il réclame dans ses rêves interdits, ce serait trop facile, ce serait donner le bâton pour se faire battre, « mais aimerais-tu que je t'aime pour la seule raison que j'ai dû avalé un filtre d'amour ? Cette malédiction agit de la même façon. Elle pourrit nos cœurs par des desseins immorales et inaccessibles. »

Il vient doucement coller son front contre celui de Liam alors que ses doigts caressent sa nuque. C'est une tendresse inédite, même si plus jeune Lancelot avait de ces gestes doux avec les autres. Il a toujours été ainsi, le plus sage et celui au cœur bon. Artur n'est pas méchant, mais il ne connaît ni la tempérance ni la modestie. Lancelot, lui, se donne. Il ferme les yeux alors que la faim lui taraude l'estomac. Il n'a qu'une envie; l'embrasser, dévorer ses lèvres. La douleur est piquante. Il se dit qu'il comprend pourquoi son père a franchi les interdits pour y succomber. Mais lui, il est plus fort que ça, cent fois plus fort que ça...

« Ce n'est pas contre toi. C'est contre moi. J'aime quand tu m'aimes, mais Liam » sa voix se serre, il est hésitant alors que ses yeux verts plongent dans ceux de Liam. Il a l'air de vouloir se faire tout petit, si petit qu'il ne serait visible de personne, « ...on est cousin. On est deux hommes. T'aimes bien trop les filles pour m'aimer moi, et moi... » je n'aime que toi ? Il se mord délicatement la lèvre, pour taire, mais il est fébrile. « Si on doit le faire, donne-moi au moins l'impression de me forcer, Liam. J'aurais moins de regrets. C'est égoïste je sais, mais je le suis un peu j'crois... »

... pour te vouloir pour moi seul ? Comme il dit ça, il penche la tête et dévoile sa gorge nue et vulnérable. Il ronronne légèrement car ce seul contact le met en émoi. Il se déteste sur le moment, mais il se détestera encore plus demain.      



Oh Darling,
Darling, What I have done ?
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Khal
Féminin MESSAGES : 75
INSCRIPTION : 04/03/2017
ÂGE : 30
RÉGION : PACA, Marseille
CRÉDITS : icon by leesa_perrie, gif tumblr

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter, univers fantastique, city. Pas difficile si j'ai un coup de coeur ! :)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t548-khal-j-irai-cracher-sur-
Limace



Liam Blake
J'ai 20 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en archéologie et je m'en sors statut de vie bien.. Sinon, grâce à mon tempérament volage, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, puisque celui que je désire m'est inaccessible.

Informations supplémentaires ici.


Vinnie Woolston © SHIYA
Lancelot a l'air tellement étonné par sa réplique que c'en est presque vexant. Il s'était imaginé quoi, au juste ? Que son cousin un peu brutal, un peu trop franc quand il s'agissait d'exprimer ses envies, allait lui imposer ses désirs ? Qu'il allait le coller contre un mur et assouvir le tiraillement brûlant qui enflammait ses reins ? S'il avait été de cette trempe, ça ferait un moment que ce pauvre Lance Blake lui aurait cédé sa virginité, de gré ou de force. C'était bien la preuve qu'il l'aimait sincèrement, contrairement à ce que Lancelot pouvait penser, non ? « Je suis désolé » murmure-t-il. Mais comme beaucoup des choses qui viennent de son aîné, c'est loin d'être suffisant. Il le regarde avec attention, comme il s'approche, son regard prédateur suivant chacun de ses déplacements, son cœur s'arrêtant quelques secondes quand son cousin vient se lover contre lui. « Je sais ce que c'est, Liam. De vouloir à tout prix, d'en souffrir même. » Il se tend contre lui, piqué par la jalousie farouche qui s'interroge sur l'objet des désirs si fous, si frustrants, du gamin qu'il tient entre ses bras, sans imaginer que ça puisse être lui. Il gronde à mi-voix, comme un tigre prêt à mordre. « Mais aimerais-tu que je t'aime pour la seule raison que j'ai dû avalé un filtre d'amour ? Cette malédiction agit de la même façon. Elle pourrit nos cœurs par des desseins immorales et inaccessibles. » Liam n'y comprend rien, lui. Peu lui importait la façon dont Lance l'aimerait, pourvu qu'il l'aime un jour... Il ne comprenait pas davantage cette obsession pour cette malédiction antique dont lui ne se souciait en aucun cas. Il était fou de Lancelot et il se moquait bien qu'il soit son cousin, qu'il y ait un ancien sortilège derrière tout ça. Son cœur, lui, ne s'embarrassait pas de ces détails... Les doigts du jeune homme caressant sa nuque suffisent à le faire feuler bien plus que n'importe quelle fille lui prodiguant la meilleure des gâteries et il plante déjà ses dents dans sa lèvre inférieure, se forçant à rester en place, faisant de son mieux pour ne pas lui sauter dessus là et maintenant. « Ce n'est pas contre toi. C'est contre moi. J'aime quand tu m'aimes, mais Liam... on est cousin. On est deux hommes. T'aimes bien trop les filles pour m'aimer moi, et moi... » Il a envie de le secouer, de lui hurler qu'il se contrefout des autres, qu'elles ne comptent pas et qu'elles n'ont jamais compté, qu'il les avait consommées, comme on fume des clopes, juste parc que le véritable objet de ses désirs lui était interdit. Il aurait envie de crier, oui, mais il sait aussi que c'est inutile ; il a déjà tellement crié qu'il en a souvent perdu la voix. « Si on doit le faire, donne-moi au moins l'impression de me forcer, Liam. J'aurais moins de regrets. C'est égoïste je sais, mais je le suis un peu j'crois... » Le forcer ? Des regrets? « Mais je ne v... » Une lueur farouche et mécontente s'allume dans son regard quand il comprend ce qu'il lui demande. Bien sûr qu'il est égoïste, à se comporter de la sorte, à laisser le poids de toutes leurs fautes reposer uniquement sur ses épaules, certes carrées, mais quand même...

Un autre que Liam, plus gentil, plus doux, plus sage, aurait sans doute fait marche arrière, se serait rendu compte que tout ceci n'était pas juste. Mais le cadet des Blake avait attendu trop longtemps, il avait désiré bien trop fort pour cracher sur l'occasion qui lui était offerte. Et tant pis si Lancelot avait besoin qu'il lui force un peu la main pour soulager sa conscience. Parce qu'après tout, il ne s'agissait que de ça, pas vrai ? « Comme tu voudras... » Sans plus rien ajouter de plus, ses doigts agiles l'attrapent par le col, l'attirant davantage à lui pour poser ses lèvres sur les siennes, sa langue forçant le passage pour venir danser avec celle de son cousin. Ça n'a rien de doux ou de tendre, c'est fougueux et passionné, empli de ces années à désirer sans pouvoir assouvir et c'est suffisant pour réveiller en lui un milliards de sensations. Pourtant, il en avait vu défiler, dans son lit, mais rien n'était comparable à ce qu'il ressentait maintenant. Rien... C'est complètement rendu fou par le désir, à moins que ce ne soit la malédiction qui l'incite à agir ainsi, qu'il le repousse brusquement, le dos de l'aîné rencontrant la table du salon. Fondant sur lui, Liam balaie d'un geste tout ce qui peut bien se trouver sur le meuble, envoyant valser les verres et les assiettes dans un grand fracas de porcelaine duquel il ne se soucie même pas. Non, il n'en a rien à foutre, seul compte ce corps qui le rend complètement taré. Ce corps que ses mains parcourent déjà avec avidité, le faisant asseoir sur la table pour mieux le contrôler, pour mieux le dévorer. « I fucking want you, Lance'... » Et cette fois, personne ne l'arrêtera, même pas lui.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Sha
MESSAGES : 78
INSCRIPTION : 24/03/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Calvados.
CRÉDITS : Moi-même.

UNIVERS FÉTICHE : Sadique polyvalente.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Lancelot Blake
J'ai 23 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en médicomagie, spécialisation malédiction et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon acharnement, je suis vierge et je le vis plutôt mal - principalement à cause du harcèlement sexuel dont je suis la victime.

Informations supplémentaires ici.
Code Couleur : #145726


Cole Sprouse © Smoaks
NC-16

« Mais je ne v... » Lancelot frissonne mais il ne dit rien, ni ne bouge. En réalité, il s'attend même à ce que Liam recule et le rejette. Un sourire doux se dessine sur son visage à cette éventualité; elle serait parfaite. Elle mettrait assez de distance pour qu'il ne le désire plus comme il le désire à l'heure actuelle. Liam serait même assez dégoûté par les extrémités de son cousin qu'il ne redemanderait plus rien. Peut-être, oui, peut-être que ça peut marcher.

Il en serait frustré, mais ne vaut mieux pas t-il être frustré que condamné ?

« Comme tu voudras... »

Un maigre sourire rebondit sur son cœur. L'espoir aura été de courte durée mais il n'est pas triste. Il devrait, il le sait, il devrait être offusqué comme toutes les vierges effarouchées qu'il a pu voir au cinéma ou dans les contes, mais lui, il n'est rien de tout ça. Il ferme les yeux aussitôt qu'il l'embrasse et ses lèvres innocentes lui rendent tant bien que mal ce feu qui brûle en lui, qui le ronge depuis toujours. Sa gorge se noue et il vibre doucement entre ses doigts qui ressemblent à des griffes. Il est à bout de souffle bien rapidement car il n'a jamais embrassé qu'une seule fois, et c'était Liam, d'un baiser innocent quand ils n'avaient encore que six et huit ans. C'est le plus petit qui déjà à l'époque s'était avancé et avait déposé ses lèvres sur les siennes. Lancelot avait ri, car il était heureux.

Leurs parents, eux, beaucoup moins. Ils n'avaient rien dit de plus, car dans le fond, ils savaient. Thomas comme Sean savaient. Aidev, qui les avait gardé, s'était revu en quelque sorte. C'avait été porté au silence, et on avait jamais laissé Lancelot et Liam seuls après ça. Comme si ça pouvait lutter contre ça, contre ce sortilège de rien du tout qui les lie l'un à l'autre. Effacer cette façon que Lancelot a d'haleter après ce baiser, de fixer Liam comme s'il en demandait plus, encore plus. Il a soif et faim, de tout Liam.

Il sursaute quand Liam le repousse mais il se laisse guider, car d'eux deux, c'est tout de même Liam le plus expérimenté. Il le suit du regard, l'appelle en silence. Il relève ce menton fin qu'il a hérité de sa mère, un peu rond, d'un air qui a tout d'un jeune Sean - fier et hautain à la fois. Sa gorge est pourtant serrée, car il sait que Liam ne lui laissera jamais prendre le dessus quand bien même il a peur d'être en dessous de son cousin, peur d'avoir mal, peur d'aimer aussi.

Lancelot oublie cependant toutes ses peurs silencieuses et ses mains s'enroulent de nouveau sur les épaules de Liam aussitôt qu'il se colle à lui. Il s'est même assis sur la table, devinant que c'est sur cette dernière que tout va commencé. Il n'a pas fait attention à la vaisselle et aux verres - il aura tout le temps de gronder Liam quand ils se réveilleront demain matin. C'est ce à quoi il pense quand sa bouche vient réclamer un baiser sur les lèvres de son cousin. Cela lui crève le cœur d'en avoir à ce point envie, mais il est égoïste ce soir. Après plusieurs années de frustration, il fallait bien que ça sorte. Maintenant ou jamais.

« I fucking want you, Lance'... »

Il rougit et feule lourdement à son oreille, tout bas, entre deux baisers sages sur sa pommette. Ses doigts, hésitants, tentent une agression: ils se glissent lentement sous son t-shirt et parcourt ce corps presque trop parfait. Là où Lancelot est fin et élancé, Liam a tout des muscles de son grand-père. Il n'a rien pris de Thomas c'est sûr, mais ce torse dessiné est tout à fait celui de Logan dans sa prime jeunesse.
En sentant ses doigts qui le parcourt en retour, Lancelot ferme les yeux et soupire de nouveau. C'est un petit plaisir qui grandit en lui, et il réagit au quart de tour. Il savait bien qu'il serait de ce genre là; il se retient longtemps mais ne met pas longtemps à tout relâcher. Un seul oui et le champ de bataille est gagné.

« You're driving me crazy » siffle-t-il alors qu'une nouvelle fois sa bouche réclame ses lèvres, ses mains remontant le long de son buste chaud.

Ses doigts d'ailleurs s'amusent; tantôt ils montent le tissu, tantôt ils descendent et effleurent la ceinture de Liam. Il hésite. Il est pressé, et en même temps, il se doute que cette première fois sera toute particulière. Est-ce qu'il pense vraiment que ce sera la "première fois" sans penser que ce sera la dernière fois ? Il se mord délicatement la lèvre, ses yeux se baissant à cette idée qui le refroidit légèrement.

La gêne cependant se dissipe aussitôt qu'il sent les dents de Liam sur sa peau, mordillant tendrement sa gorge, son épaule. Il agrippe à la ceinture de Liam, abandonnant de lui retirer son t-shirt car son cousin bouge de trop. Il vient cependant lécher amoureusement le lobe de son oreille avec un sourire prédateur.

« Je suis le seul, Liam ? » ose-t-il, d'une toute petite voix qui cherche à être rassurée pour mieux se donner tout entier.

Comme il dit cela, il décroche la ceinture de Liam et écarte les pans de son jeans déboutonné avec des yeux rouge de fièvre mais tout à fait innocents.



Oh Darling,
Darling, What I have done ?
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Khal
Féminin MESSAGES : 75
INSCRIPTION : 04/03/2017
ÂGE : 30
RÉGION : PACA, Marseille
CRÉDITS : icon by leesa_perrie, gif tumblr

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter, univers fantastique, city. Pas difficile si j'ai un coup de coeur ! :)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t548-khal-j-irai-cracher-sur-
Limace



Liam Blake
J'ai 20 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en archéologie et je m'en sors statut de vie bien.. Sinon, grâce à mon tempérament volage, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, puisque celui que je désire m'est inaccessible.

Informations supplémentaires ici.


Vinnie Woolston © SHIYA


NC - 16
Il se nourrit de ses soupirs, se rassasie de chacun de ses feulements à son oreille, de chaque frisson qu'il lui tire. Oui, vraiment, c'est un délice infini et il y trouve presque plus de plaisir qu'à en prendre lui-même. Qui aurait pu croire que ce Don Juan option connard de Liam Blake puisse se laisser aller à de tels élans ? « You're driving me crazy. » Et lui alors ? Que devait-il dire de ce qu'il lui faisait, à lui ? Il gronde comme un félin impatient quand il sent les doigts de son aîné parcourir son torse, effleurant parfois la lisière de sa ceinture, provoquant déjà une étroitesse certaine au niveau de son pantalon. Ses dents s'agrippent à sa peau, mordillant l'épiderme avec envie et douceur, prêt à le dévorer ; ça fait si longtemps qu'il en crève, si longtemps qu'il ne se rappelle pas depuis combien de temps ça a commencé. Suffisamment longtemps pour que son père le serine de ses sermons réprobateurs quand il avait le malheur d'encenser un peu trop son cousin lors des conversations familiales. Il n'avait compris que plus tard de quoi il retournait vraiment... La langue de Lancelot sur le lobe de son oreille le ramène brutalement à la réalité et il gronde, ses doigts se resserrant avec davantage de force sur la peau de son aîné. Cela laisserait sans doute de jolies traces bleutées demain mais si ça pouvait aider le monde à comprendre que Lance lui appartenait, alors c'était parfait. « Je suis le seul, Liam ? » Il ne cherche même pas à comprendre ou à le rassurer vraiment, tout ce qui lui importe c'est que se poursuive cette douce mécanique des corps. Il pourrait bien lui promettre n'importe quoi, à ce moment très précis ; il lui vendrait son âme s'il fallait. « Tu as toujours été le seul. » Et en un sens, ce n'était pas un mensonge ; Lance avait toujours accaparé ses pensées, sans faillir, continuellement. La ceinture qui se défait sous l'impulsion de son cousin et les pans de son jeans qui s'écartent sur ses hanches achèvent de le rendre fou, encore plus quand il le regarde de cette façon-là. Alors il n'y tient tout bonnement plus, parce qu'il faut bien qu'il le dévore tout entier, qu'il obtienne la récompense de sa promesse parjure. Avec agilité et rapidité, il le débarrasse de son t-shirt, ses lèvres parcourant la peau de son torse avec envie, marquant son corps de baisers brûlants. Il le marque ça et là d'étreintes plus appuyées qu'il se plaira à regarder, plus tard, quand elles auront marqué sa peau blanche. Avec la même impatience, il le débarrasse également de son pantalon, ses doigts se pressant déjà contre son intimité, désireux de ressentir ce qu'il provoquait en lui. C'est tout son corps qui vient se coller contre le sien, ses phalanges partout et nulle part à la fois, ses lèvres dévorant les siennes avec passion. Il allait crever sur place, c'était certain... C'est presque à regret qu'il se détache, mais pour une bonne raison, retirant son propre haut pour le balancer dans un coin, afin de mieux sentir sa peau contre la sienne. La sensation le réchauffe et l'enflamme, et c'est affreusement possessif qu'il susurre à son oreille. « T'es à moi, Lance, tu m'appartiens... » Et bientôt, ce serait on ne pouvait plus vrai...
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Sha
MESSAGES : 78
INSCRIPTION : 24/03/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Calvados.
CRÉDITS : Moi-même.

UNIVERS FÉTICHE : Sadique polyvalente.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Lancelot Blake
J'ai 23 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en médicomagie, spécialisation malédiction et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon acharnement, je suis vierge et je le vis plutôt mal - principalement à cause du harcèlement sexuel dont je suis la victime.

Informations supplémentaires ici.
Code Couleur : #145726


Cole Sprouse © Smoaks
NC-16

« Tu as toujours été le seul. »

Une simple petite phrase et Lance se sent déjà enivré. Il sait pourtant qu’il goûte là des fruits exquis mais interdits. Il est l’ange qui choisit sa rédemption car elle a le parfum de Liam, une odeur virile et chaude, comme un brasier sans feu. Il défait dans le même temps la ceinture, ses doigts effleurant l’objet qu’il convoite sans vraiment oser y toucher. Il faut dire qu’il n’aime pas vraiment prendre des initiatives. Il a toujours été celui qui suit, et même là, alors qu’il en meure d’envie, ses mains se cristallisent.

Heureusement pour eux, Liam est tout l’inverse. Le plus vieux se surprend d’ailleurs à espérer qu’il fasse un mouvement, sans espérer qu’il en fasse autant. Un peu étonné, il se retrouve rapidement en caleçon, soulevant de lui-même ses fesses pour faire fuir le jeans. Assis sur la table, il observe d’un œil intéressé et l’air fièvreux son cousin qui suit le même chemin, sans attendre les impétuosités de Lancelot – qui de toute façon, n’aurait rien osé.

Il se délecte alors de ce torse qu’il trouve parfait, et de ce visage qui est aussi chaud que le sien. Leurs yeux se croisent et projettent comme des miroirs des desseins qui vont dans le même sens, et c’est rare pour Liam et Lancelot d’être sur la même longueur d’onde.

« T'es à moi, Lance, tu m'appartiens... »

En guise de réponse, un petit rire joyeux qui se meurt dans un baiser ravi. Le plus studieux se penche légèrement en arrière, fuyant sans vraiment le vouloir les baisers brûlants qui parcourent son épiderme. Il feule tantôt lourdement, tantôt il l’étouffe en serrant ses dents, mais il ne peut rien cacher même en serrant bêtement ses cuisses que perpétuellement Liam effleure du bout des doigts. Il chavire, tangue, les remous sont profonds et obscurs mais il hume avec délice l’odeur du sel. Il goûte Liam à son tour, comme pour lui rendre la pareille. Sa bouche s’accapare des morceaux de sa peau, mais coincé, il ne peut rien faire de plus.

Ses mains prennent alors le relais ; elles parcourent tout d’abord en arabesque subtil le torse finement ciselé, puis ses épaules. Liam le sert contre lui, alors bientôt il passe ses phalanges naïves dans son dos, retraçant ses omoplates et les lignes de son dos. Il gémit quand il le touche, parcourut de tressaillements excités. Parfois même, il ondule tendrement son bassin, appelant sans qu’il ne le veuille.

Ses grands yeux verts brillent, et soudain, son air se referme aussitôt sur lui-même.

Ses doigts viennent de parcourir une petite boursouflure dans le creux de ses reins. Plus exactement, quatre, longilignes et parfaitement cachées au-dessus de ses flancs.
L’air de Lancelot n’a pas échappé à Liam, aussi, avant de se faire taire par un baiser qui serait malvenu, le brun penche la tête d’un air qui ne laisse rien présager de bon :

« Tu es sûr d’avoir respecté ta promesse, Liam ? »

Le ton est menaçant. Quand on connaît un minimum Lancelot, on sait qu’il serait tout à fait capable de repousser Liam quand bien même son corps ne réclame que lui. Il en serait tout à fait capable, encore plus s’il lui ment alors qu’ils sont tous les deux lovés l’un contre l’autre.

Une bonne défense, c’est tout ce que peut espérer Liam pour se sauver des griffes de harpie de l’aîné Blake.



Oh Darling,
Darling, What I have done ?
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Khal
Féminin MESSAGES : 75
INSCRIPTION : 04/03/2017
ÂGE : 30
RÉGION : PACA, Marseille
CRÉDITS : icon by leesa_perrie, gif tumblr

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter, univers fantastique, city. Pas difficile si j'ai un coup de coeur ! :)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t548-khal-j-irai-cracher-sur-
Limace



Liam Blake
J'ai 20 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en archéologie et je m'en sors statut de vie bien.. Sinon, grâce à mon tempérament volage, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, puisque celui que je désire m'est inaccessible.

Informations supplémentaires ici.


Vinnie Woolston © SHIYA


Chacune de ses caresses est une victoire pour le gamin qui a attendu si longtemps, chaque baiser est un nouveau souffle qu'il perd à nouveau sur ses lèvres avec une envie infinie. Tout son corps appelle le sien, de sensations nouvelles qui enflamment sa peau et qui le laissent extatique. Il n'a jamais connu ça avant, il en est convaincu et pourtant tout ça n'a même pas commencé. Il envoie naturellement son propre t-shirt sur le sol, ses doigts repartant déjà à l'assaut de la forteresse qu'a toujours été Lancelot. De le voir presque totalement nu, là devant lui, il en aurait presque des sueurs aussi violentes que l'emprise de son désir. Il veut se nourrir de cette peau, il veut la posséder et la dévorer, il veut surtout être le seul, le seul qu'il connaîtra jamais... Il vacille et tremble presque en sentant les phalanges de l'aîné, si timide, si moralisateur et si peu enclin à le laisser assouvir ses passions, parcourir sa peau avec la même avidité que la sienne... C'est au moment où il se dit qu'il va chavirer complètement que le regard soudainement noir de son cousin le fait se figer légèrement. Il cherche ce qu'il a fait de mal, sans comprendre, mais il connait Lancelot par cœur et il esquisse déjà une grimace un rien appréhensive. Il sait ses colères, il sait surtout que derrière ses airs d'enfant sage, il est le fils de Sean et que, comme lui, il peut avoir les mêmes violences. « Tu es sûr d’avoir respecté ta promesse, Liam ? » Aïe... Il cille, sent les prémisses de la tempête à venir, comme il sent la griffure sous les doigts de son cousin. Il n'avait pas réalisé que sa dernière conquête avait laissé sur le bas de son dos une trace aussi visible. Quelle sale petite connasse... Dire qu'en plus, elle n'avait même pas été un bon coup, c'était vraiment la poisse... Et cette pimbêche à deux noises allait lui coûter le rêve qu'il entretenait depuis si longtemps et qu'il avait à portée de doigts, là, tout de suite. Il hésite, entre lui mentir et avouer sa faute, et son indécision lui fait garder le silence un peu trop longtemps, peut-être. « Lance... » couine-t-il d'une voix plaintive, comme un enfant à qui on retirerait soudain la friandise qu'il avait entre ses doigts. « Je te jure que... » Il s'interrompt, blottissant son visage dans le cou du jeune homme, le suppliant presque de ne pas le repousser, pas une fois de plus, pas la fois de trop... « Lance... Lance... » Et sans plus répondre avant à sa question, le voilà déjà qui mordille son épaule, ses doigts s'infiltrant déjà dans son sous-vêtement. Il le voulait. Maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
 
 
Another curse, another day - Lancelot & Liam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Liam L. Gibbs [ Terminé ! ]
» Liam comme dans...Liam !
» (M/LIBRE) LIAM PAYNE.
» Ultimatum [PV Noëliam ; Nessa]
» LIAM SHARP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: