Partagez | 
 
 
 

 (crêpeausucre) wicked games

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
avatar
whovian
MESSAGES : 198
INSCRIPTION : 23/02/2017
CRÉDITS : lj candream

UNIVERS FÉTICHE : city
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t113-au-dela-des-orages http://www.letempsdunrp.com/t291-m-f-this-is-an-emergency-en-cours http://www.letempsdunrp.com/t126-whovian-ou-le-monde-de-la-schizophrenie#806
Flash


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Vancouver, l'hiver est rude. La neige recouvert tout, les toits, les voitures et même les bancs des petits parcs. L'hiver est là, il est froid et bientôt il laissera place aux printemps, aux matchs de hockeys sur gazon, aux matchs de football. Aux courses de voitures. Il y avait déjà de la F1 certains dimanche en Italie ou en Espagne, là où la neige n'était pas vraiment présente. Mais ce n'est pas l'information. Ton meilleur ami t'a appelé. Il va se marier très bientôt et il voulait te présenter sa fiancée. Tu n'avais pas encore eu l'occasion de la rencontrer de manière officielle. Tu l'avais vu vite fait sur les photos quand tu étais venu l'autre fois puisqu'elle faisait les retouches pour sa robe de mariée. Ce que tu ignores à présent, c'est que tu l'as connais et pas qu'un peu.

Contexte provenant de cette recherche


It's love Yes, all we're looking for is love from someone else A look in somebody's eyes To light up the skies To open the world and send it reeling A voice that says, I'll be here And you'll be alright —
city of stars
(lions' tears.)
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
whovian
MESSAGES : 198
INSCRIPTION : 23/02/2017
CRÉDITS : lj candream

UNIVERS FÉTICHE : city
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t113-au-dela-des-orages http://www.letempsdunrp.com/t291-m-f-this-is-an-emergency-en-cours http://www.letempsdunrp.com/t126-whovian-ou-le-monde-de-la-schizophrenie#806
Flash



Vince Sutter
J'ai 29 ans et je vis à Vancouver, Canada. Dans la vie, je suis architecte en bureau d'études et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis séparé et je le vis plutôt super bien.

Vince adore les courses de voitures, il possède lui même une petite Lamborghini qu'il ne sort quasiment jamais parce qu'il ne veut pas l'abîmer. Il aime le sport, toute sorte de sports, préférant quand même quand c'est féminin, comme le tennis, parce qu'il peut voir les formes des femmes et les petits cris sont toujours une douce mélodie à ses oreilles. Vince est enfin célibataire, il s'est fait plaqué il y a six mois de ça et depuis il revit, il sort quasiment tous les soirs dans divers bars, pour prendre un verre et essayer de ramener une fille chez lui. Autant dire que Vince n'est pas prêt de s'engager, il n'aime pas l'amour, il n'y croit pas.


michiel huisman ©shiya


Il allait se marier. Tu avais du mal à y croire parce que depuis que vous étiez tout petit, il te disait de le frapper si jamais un jour il se marier, de lui donner une bonne tape derrière la tête pour lui faire retrouver la raison. Tu ne l'avais pas fait. Tu étais peut-être contre l'amour, contre le mariage, mais il était évident que lui était fou amoureux de sa belle et que rien ne pourrait changer les choses. Tu te contentais de sourire, d'être heureux pour lui parce que c'était ce que faisait les bons potes. Tu n'étais pas juste un bon pote d'ailleurs, tu allais être le garçon d'honneur et ce n'était pas rien. Tu allais devoir lui préparer un petit enterrement de vie de jeune garçon et ça rapidement parce que la date butoir approchait vraiment à grand pas. Tu allais aussi tenir les alliances et être chargé d'un discourt bien niais le jour J. Peut-être pas niais, tu ne savais pas faire dans ce registre là, mais un discours bien accrocheur, un discours qui rappellera qu'il était dans le passé, le petit coureur de jupon qui te volait toutes tes petites amies.

Aujourd'hui, tu avais rendez-vous chez lui, chez eux. Sa fiancée serait là et tu pourrais la rencontrer, il fallait éviter de dire trop de conneries. Tu allais faire de ton mieux, n'étant pas certain de pouvoir tout retenir. Un petit dîner à toi, tu n'étais pas vraiment à l'aise avec cette idée parce que tu avais peur de tenir la chandelle. De voir de l'amour dégouliner de partout. A petite dose, ça pourrait aller, mais à trop forte dose, tu n'étais pas sûr de pouvoir supporter la soirée entière. Par chance, il y aura de l'alcool. Toujours un verre de scotch, du vin ou même de la bière. Tu n'étais pas vraiment difficile, même le pire tord-boyaux ferait l'affaire. Et toi tu avais apporté deux bouteilles, tu pourrais toujours les boire en solitaire si jamais il faisait la fine bouche devant elle. Tu espérais déjà que vous ne passeriez pas la soirée à parler de ce foutu mariage.

Tu poussais le bouton de la sonnette et très rapidement, il était là, à t'accueillir chaleureusement. Ca te faisait du bien de le voir. Il avait l'air d'avoir pris un coup de vieux. Trop de bonheur sûrement. Tu laissais ton manteau dans l'entrée, le suivant jusqu'au salon où il s'installait à côté de sa douce. Tu esquissais un fin sourire, t'approchant d'elle à ton tour. « Bonjour Alessia, Vince ! Ravi de te rencontrer enfin. » Tu lui tendais la main pour la saluer de façon cordiale. Tu faisais déjà une fixation sur elle. Son visage t'était familier. Tu l'as déjà autre part que sur les photos mais tu n'arrives pas à mettre le doigt dessus. Peut-être que tu l'avais croisé dans les rues une fois ou peut-être que tout ça n'était que dans ta tête. Un flash te revient, un corps qui se déhanche contre toi. De l'alcool. Un bar loin d'ici. Une coïncidence. Avait-elle une soeur jumelle ? Ou un sosie dans le coin ? Tu voyais déjà le scandale arriver.


It's love Yes, all we're looking for is love from someone else A look in somebody's eyes To light up the skies To open the world and send it reeling A voice that says, I'll be here And you'll be alright —
city of stars
(lions' tears.)
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
crêpeausucre
Féminin MESSAGES : 240
INSCRIPTION : 23/02/2017
ÂGE : 24
RÉGION : Rhône Alpes
CRÉDITS : alfred-borden et shanice_12 , marieclaire et jacobbellagif

UNIVERS FÉTICHE : City & Fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Flash



Alessia Houston
J'ai 25 ans et je vis à Vancouver, Canada. Dans la vie, je suis conseillère conjuguale et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancée et je le vis plutôt super bien.

Alessia est une fille de New York. Véritable citadine dans l'âme, elle est finalement venue ici, suivre son amoureux spécialisé dans le commerce sportif. Elle est avec lui depuis cinq ans déjà et elle est heureuse dans leur belle maison. Epicurienne en soirée, elle peut enchaîner les verres et se transformer en une véritable prédatrice. Elle a appris sa grossesse il y a deux semaines. Après un doute, elle a demandé de faire des examens plus approfondis et la date lui a fait comprendre que son fiancé n'est certainement pas le père de son enfant. Elle tente néanmoins de continuer les préparatifs du mariage.


blake lively ©brimbelle


A force de regarder les mêmes pages du magazine sur "comment se marier en dix leçons ou presque", Alessia crût avoir la tête prête à exploser. Elle avait beau se dire qu'elle avait déjà lu en long et en travers tous les magazines sur le mariage, elle y croyait encore. Concentrer toute sa réflexion sur les préparatifs du mariage semblait être d'une priorité absolue tant elle mettait du coeur à l'ouvrage. La moindre contrariété avait pourtant comme effet de la mettre dans une colère noire, montant dans les aiguës et provoquant une certaine impatience chez son fiancé. Il avait l'habitude de ses quelques sautes d'humeur mais Alessia avait le don de les multiplier ces derniers jours. Etait-ce le stress de pouvoir tout organiser comme elle le souhaitait ou était-ce le fait qu'elle était enceinte ? Les deux réponses se valaient même si la première était encore inconnue pour Max, son fiancé. Après tout, elle avait quelques temps encore avant qu'il ne se doute de quelque chose. Elle allait pouvoir préparer clairement son discours, choisir les bons mots et lui annoncer cela fièrement.


Aujourd'hui, c'était une autre affaire qui la concernait. Elle allait recevoir un ami de Max, un certain Vince. Elle était contente de pouvoir faire sa connaissance, elle qui ne connaissait pas encore la moitié de ses amis de collège ou d'université, tant il pouvait avoir fait de rencontres. Max était un bon vivant et il y avait certainement beaucoup de choses que Vince pourrait raconter à son sujet, que ce soit pendant leurs années ensemble à l'école ou même pendant les soirées. Alessia savait qu'elle ne devait pas chercher les commérages ou même les provoquer. Elle devait être distante de son passé étant donné qu'elle non plus ne lui donnait pas de détails sur le sien (et d'ailleurs pas davantage sur son passé proche). Quoiqu'il en soit, elle avait mit les petits plats dans les grands, redoublant d'efforts pour proposer des mets pour garantir un apéro festif et bourratif pendant lequel elle pourrait oublier ses derniers tracas. Elle allait découvrir un ami de son fiancé, cela ne pourrait que lui convenir.

Alors qu'elle était au salon, en train de se repasser machinalement la robe bleue d'un revers de la main; Max lui adressa son sourire Maxwhite. Elle rit un instant, tant il pouvait avoir un humour qui la touchait à chaque fois. La sonnette retentit et elle vit son bien aimé se diriger vers la porte. Ils se dirent bonjour avant que Vince arrive au salon, l'air bienveillant. « Bonjour Alessia, Vince ! Ravi de te rencontrer enfin. » Il lui tendit la main pour la saluer mais leur échange fût presque immédiatement étrange. Elle l'avait déjà vu une fois auparavant mais cela avait été furtif, presque impossible à déceler. Elle retira sa main alors que ses pensées se focalisaient sur son regard ténébreux, dont elle pensait se souvenir en d'autres circonstances. Alors qu'elle détourna un instant son regard, un bribe de souvenir lui revient. Une nuit, un bar. Elle enchaînant les verres, chantant à tue tête. Elle essaya de se concentrer en remontant la tête. Etait-ce lui cet homme auquel elle avait parlé ? Les signaux d'alerte se bousculaient dans le cerveau. Ils indiquaient qu'il pouvait être l'homme de cette nuit là. Elle les fit taire, tentant de garder bonne figure. Elle continua la conversation comme si de rien n'était, alors que Max allait régler quelque chose près de la télé. Elle lui tendit un bol d'olives, presque pour accompagner ses dires. « Le plaisir est partagé. Alors, tu étais avec l'école avec Max c'est ça ? ». Elle voulait avancer le maximum les présentations pour réfuter sa thèse. Ce n'était pas lui, ça ne pouvait pas être lui. Elle en rajouta une couche, histoire de se persuader. « Et tu fais quoi dans la vie ? ». Selon sa réponse, elle verrait si elle se souviendrait de d'autres choses ou si, comme elle espérait, ce n'était qu'une mauvaise pensée.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
whovian
MESSAGES : 198
INSCRIPTION : 23/02/2017
CRÉDITS : lj candream

UNIVERS FÉTICHE : city
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t113-au-dela-des-orages http://www.letempsdunrp.com/t291-m-f-this-is-an-emergency-en-cours http://www.letempsdunrp.com/t126-whovian-ou-le-monde-de-la-schizophrenie#806
Flash



Vince Sutter
J'ai 29 ans et je vis à Vancouver, Canada. Dans la vie, je suis architecte en bureau d'études et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis séparé et je le vis plutôt super bien.

Vince adore les courses de voitures, il possède lui même une petite Lamborghini qu'il ne sort quasiment jamais parce qu'il ne veut pas l'abîmer. Il aime le sport, toute sorte de sports, préférant quand même quand c'est féminin, comme le tennis, parce qu'il peut voir les formes des femmes et les petits cris sont toujours une douce mélodie à ses oreilles. Vince est enfin célibataire, il s'est fait plaqué il y a six mois de ça et depuis il revit, il sort quasiment tous les soirs dans divers bars, pour prendre un verre et essayer de ramener une fille chez lui. Autant dire que Vince n'est pas prêt de s'engager, il n'aime pas l'amour, il n'y croit pas.


michiel huisman ©shiya


Tu avais l'impression de t'être jeté dans la gueule du loup. D'avoir fait une erreur en venant ici. Ou d'avoir fait une erreur en couchant avec cette femme il y a des semaines de ça. Peut-être qu'elle ne se souvenait pas de toi, elle aussi avait pas mal bu d'ailleurs. Sa voix est si douce, sa voix te fait remonter d'autres bribes de la soirée. Tu lui payais un verre contre une chanson. Et elle avait chanté. Tu lui en avais payé au moins deux autres. L'avoir en face de toi ne faisait que confirmer ton sentiment d'insécurité. Tu avais quand même merdé ce soir là, il fallait juste prier pour que Max ne l'apprenne jamais. Il en serait complètement anéanti. Alors tu continues de sourire, de faire comme si de rien. « Exactement ! Un vrai rigolo à l'époque et le plus gros fêtard que j'ai jamais vu. » Tu glissais un petit sourire dans la direction de ton ami. Il levais les yeux au ciel, comme si tu mentais. Peut-être qu'il était rangé maintenant et c'est vrai que depuis qu'il était avec Alessia, vous ne sortiez plus comme avant. Mais c'était son choix de vie, pas le tien. Et tu étais bien venu pour raconter tout un tas de trucs sur Max, lui qui était si discret sur sa vie d'avant. Pas toi, tu t'étais même bien décidé à faire une jolie storyline pour le mariage. Tu avais déjà retrouvé pas mal de photos de votre passé, te souvenant de chaque soirée. Ton discours allait être magique, ça tu en étais certain. « Je suis architecte dans un bureau d'études. » Max s'éloignait vers le télé, tu ne savais pas trop ce qu'il y avait de plus important que de se poser avec vous, mais tu ne disais rien. Tu reposais ton regard sur sa charmante fiancée. Un peu trop charmante. Tu avais l'impression d'être une belle ordure. Mais peut-être que tout ceci n'était qu'une pure coïncidence, juste une femme qui lui ressemble un peu et ton esprit qui te joue des tours. Après tout, tu avais été bien alcoolisé ce soir là. Tu ne pouvais pas être à 100% sûr que c'était bien elle. Tu te posais dans le fauteuil, attrapant un olive. Max s'était encore éloigné. « Max m'a dit que tu étais conseillère conjugale, c'est pas trop chiant parfois ? J'veux dire, de voir des couples se déchirer, ça doit être gonflant non ? » Tu avais beaucoup de mal à penser qu'on pouvait être totalement impartial dans ce genre de métier. Selon l'histoire qu'on avait, on finissait par prendre parti, non ?  


It's love Yes, all we're looking for is love from someone else A look in somebody's eyes To light up the skies To open the world and send it reeling A voice that says, I'll be here And you'll be alright —
city of stars
(lions' tears.)
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
crêpeausucre
Féminin MESSAGES : 240
INSCRIPTION : 23/02/2017
ÂGE : 24
RÉGION : Rhône Alpes
CRÉDITS : alfred-borden et shanice_12 , marieclaire et jacobbellagif

UNIVERS FÉTICHE : City & Fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Flash



Alessia Houston
J'ai 25 ans et je vis à Vancouver, Canada. Dans la vie, je suis conseillère conjuguale et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancée et je le vis plutôt super bien.

Alessia est une fille de New York. Véritable citadine dans l'âme, elle est finalement venue ici, suivre son amoureux spécialisé dans le commerce sportif. Elle est avec lui depuis cinq ans déjà et elle est heureuse dans leur belle maison. Epicurienne en soirée, elle peut enchaîner les verres et se transformer en une véritable prédatrice. Elle a appris sa grossesse il y a deux semaines. Après un doute, elle a demandé de faire des examens plus approfondis et la date lui a fait comprendre que son fiancé n'est certainement pas le père de son enfant. Elle tente néanmoins de continuer les préparatifs du mariage.


blake lively ©brimbelle


C'était incroyable. Oui, cela était vraiment une scène peu vraisemblable, amenant des caractères peu ou pas croyables dans l'ensemble. Alessia avait tout d'abord pensé à ses hormones lui jouant des tours mais au final, c'était davantage ce mot qui définissait bien la situation actuelle. Bon sang. Elle était là, debout dans sa petite robe moulante à parler avec un homme qui n'était pas l'étranger qu'elle pensait. Elle faisait à toute vitesse la reconstitution de cette soirée là, essayant de ne pas ouvrir toutes les portes de sa mémoire. Elle avait peur de ce qu'elle allait y trouver, bien que le pire était déjà certainement passé. Elle savait qu'elle était ivre, qu'elle avait chanté, qu'elle avait essayé de le draguer et pire... Elle avait couché avec lui. Elle qui ne tenait jamais l'alcool, elle avait réussi à faire l'amour avec un autre homme, loin d'être un inconnu pour son actuel fiancé. Les deux amis qui se tapent la même femme... On croirait un scénario de film. C'était là même la vie d'Alessia.

« Exactement ! Un vrai rigolo à l'époque et le plus gros fêtard que j'ai jamais vu. ». Alessia qui était en train de boire sa coupe de vin faillit s'étrangler à l'entente de sa réponse. Il avait été un gros fêtard, sûrement à avoir quelques belles filles dans son lit et profiter de sa jeunesse. Il levait les yeux au ciel, signe que son ami exagérait certainement. Qu'importe, il avait été un grand séducteur et fêtard mais ce passé était révolu. Pour Alessia, se rendre compte qu'elle avait été comme cela il y a deux semaines la rendait malade. Elle n'arrivait tout simplement pas à imaginer qu'elle avait été d'une telle frivolité et pire, d'un tel irrespect. Elle qui avait toujours aimé Max, voilà qu'elle lui avait une crasse derrière son dos. Non seulement le tromper avec son ami était dégoûtant mais en plus, il lui avait laissé un cadeau dans leur étreinte brève mais intense. Alessia reporta à ses lèvres la coupe pour noyer sa culpabilité. Elle devait l'envoyer loin, très loin.

Elle l'observait avec attention comme pour déceler la quelconque passerelle de communication qu'il essaierait d'établir avec elle. Max était dans un autre monde, prêt à en découdre avec le lecteur DVD plutôt qu'à parler entre eux. Il était étrangement concentré par les appareils électroniques ce qui laissait le champ libre pour continuer leurs présentations et voir de quoi ils parleraient ensuite. « Max m'a dit que tu étais conseillère conjugale, c'est pas trop chiant parfois ? J'veux dire, de voir des couples se déchirer, ça doit être gonflant non ? ». Elle sourit tout en posant son verre sur la table basse. Il avait une vision assez réductrice de son métier mais cela était normal pour n'importe quelle autre personne. Elle prit le soin de lui répondre. « Ah, des fois ça peut l'être en effet... Mais l'important est de comprendre ce qu'il ne va pas et d'apprendre de ses erreurs. On ne peut pas tout réparer mais on peut faire en sorte d'éviter les nouvelles bêtises. ». Elle s'appuyait sur son expérience mais aussi le ressenti de ses patients. Beaucoup se rendaient compte qu'ils ne pouvaient pas réparer le passé mais préparer l'avenir. C'est cela qui comptait.

D'un seul coup, Max leur fit signe de le regarder et dit : « Je reviens, je dois voir quelque chose avec le disjoncteur par rapport à une prise... Enfin un truc compliqué... Commencez sans moi j'arrive! ». Alessia lui fit signe et lui répondit doucement. « Fais attention hein, à tout à l'heure chéri. ». Elle se sentait toute drôle mais aussitôt les talons tournés de Max, elle reprit avec attention sa conversation avec Vince. Elle ne comptait pas tourner autour du pot, alors elle lui dit avec subtilité, non sans montrer une certaine inquiétude : « Dis moi, on ne s'est pas déjà vus ? Je veux dire tu sors beaucoup dans les bars? ». Elle ne savait pas comment amener ça mais au moins, c'était dit. Il fallait qu'elle sache si ses doutes étaient fondés.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
whovian
MESSAGES : 198
INSCRIPTION : 23/02/2017
CRÉDITS : lj candream

UNIVERS FÉTICHE : city
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t113-au-dela-des-orages http://www.letempsdunrp.com/t291-m-f-this-is-an-emergency-en-cours http://www.letempsdunrp.com/t126-whovian-ou-le-monde-de-la-schizophrenie#806
Flash



Vince Sutter
J'ai 29 ans et je vis à Vancouver, Canada. Dans la vie, je suis architecte en bureau d'études et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis séparé et je le vis plutôt super bien.

Vince adore les courses de voitures, il possède lui même une petite Lamborghini qu'il ne sort quasiment jamais parce qu'il ne veut pas l'abîmer. Il aime le sport, toute sorte de sports, préférant quand même quand c'est féminin, comme le tennis, parce qu'il peut voir les formes des femmes et les petits cris sont toujours une douce mélodie à ses oreilles. Vince est enfin célibataire, il s'est fait plaqué il y a six mois de ça et depuis il revit, il sort quasiment tous les soirs dans divers bars, pour prendre un verre et essayer de ramener une fille chez lui. Autant dire que Vince n'est pas prêt de s'engager, il n'aime pas l'amour, il n'y croit pas.


michiel huisman ©shiya


Tu étais assis juste à côté d'elle, concentré dans ta conversation, du moins dans le semblant de conversation que tu avais lancé, pensant que ton ami vous rejoindrait rapidement et t’enlèverais ce poids de l'épaule, mais il semblait déterminer à bidouiller un truc qui te semblait sans importance. C'était bien dans ça que tu le reconnaissais, dans ça qu'il était unique en son genre. Alors tu gardais ton regard rivé sur elle, souriant à ce qu'elle te disait. « Mais ça marche vraiment ? Genre des couples repartent de là s'aimant à nouveau comme le premier jour et comme si jamais rien ne s'était produit ? » C'était une idée qui te semblait folle. Bien sûr qu'elle allait te dire que oui, parce que parfois il arrivait que la vie soit belle, que tout se finisse bien, comme un Happy Ending. Tu avais juste du mal à y croire parce que tu refusais l'amour, parce que tu refusais de croire que tu pouvais trouver le bonheur dans cette connerie là. L'amour c'était un peu comme la religion pour toi, tu n'étais pas croyant et encore moins pratiquant. Il n'y avait que le sport de vrai. Et les belles voitures. Tu passais pour un gros con à chaque fois que tu exposais ton point de vue, un gros con aigri au cœur de pierre. « Toujours la tête dans les machins électroniques, celui-là ! » Rigolais-tu, essayant d'être léger. Le voilà qu'il quittait la pièce. Et elle te fixait d'autant plus. Que te voulait-elle ? Avait-elle une requête à te faire avant le mariage, comme éviter le discours cliché et gênant ? Non parce qu'elle pouvait faire une croix dessus. Ce n'est pas cette question qui vient, mais c'est de savoir si tu sors souvent dans les bars. Elle aussi s'en souvenait ? Ce n'était pas que dans ton esprit ? « Je me posais la même question ! » Tu en perdais un peu la tête. Tu pris ton verre pour le boire d'un trait, tu allais en avoir besoin. Déjà que tu commençais à dire n'importe quoi, il fallait le faire rapidement parce que Max pourrait revenir d'une seconde à l'autre et il était hors de question qu'il puisse entendre la moindre bribe de cette conversation. Surtout si tu avais raison à ce propos. « Je sors pas mal en ce moment, je suis à nouveau célibataire alors j'en profite pas mal et y a deux semaines j'étais au Canucks. C'est mon bar du moment, un peu éloigné de Vancouver. » La réponse était là, mais tu n'allais pas t'arrêter aussi près du but. Elle t'avait posé la question de but en blanc, comme si sa vie en dépendait, la tienne aussi. D'ailleurs, tu trouvais ça cocasse comme situation pour une conseillère conjugale, allait-elle en parler à Max ou le laisser dans le flou toute sa vie ? Ou peut-être iront-ils voir une de ses collègues pour qu'elle entende le même baratin qu'elle devait servir à tous ses patients. Tu devais admettre, que ça te faisait bien rire. Et en même temps, ça te faisait chier, parce que c'était toi dans le rôle de l'autre mec. « Et y avait une fille qui te ressemblait comme jamais. » Coïncidence ? Que cherchais-tu à prouver ? A te rassurer sur le fait que ce n'était pas elle, ou être fier de toi parce que même elle tu avais réussi à la mettre dans ton lit. Tu pouvais être con parfois. 


It's love Yes, all we're looking for is love from someone else A look in somebody's eyes To light up the skies To open the world and send it reeling A voice that says, I'll be here And you'll be alright —
city of stars
(lions' tears.)
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
crêpeausucre
Féminin MESSAGES : 240
INSCRIPTION : 23/02/2017
ÂGE : 24
RÉGION : Rhône Alpes
CRÉDITS : alfred-borden et shanice_12 , marieclaire et jacobbellagif

UNIVERS FÉTICHE : City & Fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Flash



Alessia Houston
J'ai 25 ans et je vis à Vancouver, Canada. Dans la vie, je suis conseillère conjuguale et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancée et je le vis plutôt super bien.

Alessia est une fille de New York. Véritable citadine dans l'âme, elle est finalement venue ici, suivre son amoureux spécialisé dans le commerce sportif. Elle est avec lui depuis cinq ans déjà et elle est heureuse dans leur belle maison. Epicurienne en soirée, elle peut enchaîner les verres et se transformer en une véritable prédatrice. Elle a appris sa grossesse il y a deux semaines. Après un doute, elle a demandé de faire des examens plus approfondis et la date lui a fait comprendre que son fiancé n'est certainement pas le père de son enfant. Elle tente néanmoins de continuer les préparatifs du mariage.


blake lively ©brimbelle


Le pire dans tout ça, c'était qu'Alessia commençait peu à peu retrouver la mémoire de cette nuit là et le visage de Vince qui, chaque fois plus, se dessinait à travers les flashs. Il était clair que la jeune femme s'en mordait les doigts. L'avoir pour l'apéro et même pour d'autres à venir ne présageait rien de bon. Pour couronner le tout, c'était l'un des meilleurs amis d'enfance de son homme donc elle serait amené quoiqu'il en soit à bavarder encore avec lui ou du moins , à tout faire pour ne pas parler d'eux. De cette soirée. « Mais ça marche vraiment ? Genre des couples repartent de là s'aimant à nouveau comme le premier jour et comme si jamais rien ne s'était produit ? ». En plus d'être un sacré goujat en apparence, il était aussi mauvais séducteur. Un de ces hommes qui ne croyait pas en l'amour et surtout pas en une possible réconciliation entre deux anciens amants. C'était vraiment du gâteau de rencontrer un homme si éloigné de sa réalité et avec lequel elle avait déjà couché. Elle était vraiment pas croyable. Elle resta un moment à le scruter étrangement, n'effaçant pourtant pas son sourire. Elle aimait prouver des choses aux autres, surtout lorsqu'ils ne croyaient pas en son professionnalisme et son impact sur les couples. Elle sourit et lui répondit avec une voix forte : « Ils travaillent sur eux-mêmes et comprennent leurs erreurs. Au moins, ils s'aiment après pour de vrai. ». Alessia ne doutait jamais de ses capacités ni de ce métier qu'elle exerçait depuis plusieurs années maintenant.
Vince prit le temps de regarder son ami qui était déjà occupé à réparer le lecteur. Cela allait durer une plombe mais après tout, Vince et Alessia étaient en grande conversation. « Je me posais la même question ! » . Alessia fit la grimace. Elle comprenait qu'il pensait la même chose qu'elle, allait-il aller plus loin en indiquant davantage de précisions ? Max était d'ores et déjà parti et il ne donnait pas signe de vie. C'était l'occasion ou jamais de s'expliquer après tout. Alessia prit soin de s'éloigner un moment pour remplir son verre d'eau avec la carafe posée sur la table. Elle remplit le verre un peu plus que la moitié et revint vers lui. Il continua.
« Je sors pas mal en ce moment, je suis à nouveau célibataire alors j'en profite pas mal et y a deux semaines j'étais au Canucks. C'est mon bar du moment, un peu éloigné de Vancouver. ». Alessia faillit avaler de travers. Elle baissa la tête un moment alors que tous les flashs lui revinrent en tête comme des coups de marteau successifs. Mince alors. Elle s'était vraiment foutue dans un sacré pétrin. Le nom du bar coïncidait avec cette soirée folle et Vince le disait avec une facilité déconcertante. Avait -il deviné ? Elle avait beau lire dans l'esprit des gens qu'elle recevait en consultation, elle était à présent dans un flou total. Elle ne pouvait ni prédire, ni affirmer ce qu'elle pensait et ce que Vince penserait également. C'était un jeu entre eux deux, bien qu'ils ne le voulaient pas forcément. Ils essayaient chacun de deviner ce que l'autre savait mais ils retardaient le temps des confessions.
« Et y avait une fille qui te ressemblait comme jamais. ». Elle rougit légèrement. Elle se sentait honteuse -il n'y avait pas de doutes là dessus- mais elle trouvait cela ironique de percevoir comme il jouait de la situation.
Elle lui répondit, avec un sourire. « Et moi j'ai vu un homme qui était ton double. Tu n'as pas de jumeau non ? ». Elle le prenait sur le ton de la plaisanterie mais une fois son verre d'eau fini, elle lui lança un nouveau regard, plus sérieux et lui dit alors : « J'espère encore ne pas avoir fait ce que je crois avoir fait avec toi. ». Elle était sérieuse et direct mais il n'y avait pas d'autre choix. Il devait y avoir un éclaircissement sur leur nuit et savoir ce qu'ils feraient maintenant. Autant s'avouer les choses.
Revenir en haut Aller en bas
 
 
(crêpeausucre) wicked games
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maelstrom Games
» Mon Games Day...
» Tournoi CE le 21 Novembre 2009 à Rôle Games Marseille
» Maelstrom games..
» nouveautés a la VPC games workshop

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: