Partagez | 
 
 
 

 Amalivy > This is not a pipe.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
avatar
porcelain unicorn
Féminin MESSAGES : 88
INSCRIPTION : 02/03/2017
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Faust pour l'avatar.

UNIVERS FÉTICHE : réaliste, city.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Limace


Le contexte du RP
Mise en situation

   
La situation
   [Madison, Wisconsin. 2017] Amalia & Ivy. Elles sont deux jeunes femmes différentes et pourtant, bien qu’elles ne pensent pas avoir quoi que ce soit en commun, elles se retrouvent avec une existence chamboulée en apprenant que celle qu’elle croyait être est en réalité une autre. Quelques heures suivant leur naissance, elles ont été échangées, mises dans le mauvais berceau, sans doute. C’est du chinois pour vous? Pour elles aussi… Deux univers totalement différents sont maintenant percutés et forcés de cohabiter. Bienvenue à Madison, WI, là où deux jeunes femmes découvrent leurs vies respectives.

   
Contexte provenant de cette recherche, inspiré de Switched at Birth.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
porcelain unicorn
Féminin MESSAGES : 88
INSCRIPTION : 02/03/2017
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Faust pour l'avatar.

UNIVERS FÉTICHE : réaliste, city.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Amalia
Payton

J'ai 21 ans et je vis à Madison, Wisconsin, USA. Dans la vie, je suis étudiante en relations internationales et je m'en sors pas aussi bien que je le croyais. Sinon, grâce à ma vie relativement bien chargée, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

ex-militante des droits et libertés, étudiante douée en politique qui excellerait dans n'importe quoi. vit actuellement avec sa tante et son cousin.


camila mendes © endlessly epic


J’aurais profondément voulu croire à une erreur avec ma mère et pourtant, rien ne change. Elle reste captive là-bas et bien que mon père s’entête à s’éloigner en me donnant quelques billets pour faire les courses, j’ai l’impression de m’enfoncer un peu plus chaque jour. J’tremble même pour être honnête. Ma tante est une perle de m’héberger avec mon cousin et je sais qu’elle se démène chaque jour pour nous nourrir. J’tente tant bien que mal de ne pas être un fardeau, mais j’ai l’impression d’en être un pour moi-même. J’ai peur. La jeune femme assurée a laissé place à une idiote démunie, voilà. J’continue d’aller à mes cours universitaires sans grande conviction, malgré ma propre frousse. J’ai 21 ans, la vie est sensée commencer pour moi. J’ai l’impression que tout est sur pause et pourtant, c’est loin d’être le cas. Mon cousin Maxwell me pousse et j’tombe presque en bas de son lit en râlant. « C’est pas sympa, c’que tu fais! » Mais on rit comme deux débiles. Lui va partir pour sa première tournée avec son groupe très bientôt et je suis impatiente pour lui. Il devient vraiment trop insupportable. Insupportablement joueur et comme je suis la petite sœur d’office, c’est moi qui reçoit le vent de farces et attrapes. « Allez, j’dois y aller. À plus! »

J’aurais profondément voulu croire à une erreur lorsqu’on m’a annoncé que j’avais été échangée à la naissance. J’aurais voulu en parler à ma mère et pourtant, elle n’était pas présente. Et j’devais tout gérer comme une grande. J’ai évité le sujet avec mon père, en fait, il l’ignore toujours, je présume. La clinique de l’hôpital m’a contacté et sans même que je sache pourquoi, on me convoquait pour des tests sanguins. J’ai suivi docilement leurs indications et on m’annonçait ce qui en retournait quelques heures plus tôt. « Vous n’êtes pas la fille biologique de Zelda Payton et Marcus Stinco. » « Pardon? » J’étais presque tombée en bas de ma chaise et ce, sans même l’aide de Max. Apparemment, elle devait organiser une rencontre pour m’en dire davantage. Je me retrouvais donc confinée dans ce bureau avec une professionnelle de je-ne-sais-quoi, toute seule. Alors qu’une famille semblait entrer dans ce même bureau qui se retrouvait trop petit, à mon humble avis. J’tremble parce que moi, j’ai rien pour eux. Mais je ne sais pas encore ce qui m’attend, oh que non.

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Dahlia
MESSAGES : 67
INSCRIPTION : 23/02/2017
RÉGION : montréal, qc
CRÉDITS : kimcullen/livejournal (icon)

UNIVERS FÉTICHE : city ou hp
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Ivy
Cole

J'ai 21 ans et je vis à Madison, Wisconsin, USA. Dans la vie, je suis étudiante en journalisme et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.


écrit ses états d'âme dans un blog, sous un pseudo anonyme / timide, très peu à l'aise en public, c'est une chance qu'elle ait son meilleur ami avec elle, qui depuis bientôt un an est son petit ami également.


kat mcnamara © Hepburns
Je suis dans la voiture, je fixe mon ordinateur portable, installé sur mes genoux. J'avais commencé un article, j'efface le tout. Je ne sais pas si j'ai envie d'écrire ce qu'il m'arrive. Cette découverte que j'ai fait ce matin. Ce moment où, en mangeant paisiblement mes céréales, j'ai reçu un coup de fil. Un coup de fil qui a tout changé. Je n'y ai pas cru sur le coup. Je n'ai rien dit, j'ai écouté la madame et j'ai raccroché. "Bonjour, mademoiselle Cole. Nous avons analysé votre sang lors de votre dernière visite à l'hôpital et vous n'êtes pas la fille biologique de Jillian et Jackson Cole." J'ai regardé maman, puis papa. Tous les deux assis à la table, comme à l'habitude. Maman m'a demandé qui c'était. J'ai répondu : "Une dame de l'hôpital. Tu te souviens, ils m'avaient demandé de venir faire des tests il y a quelques semaines? La dame vient de me dire que je ne suis pas votre fille biologique." Papa a failli tout recracher son café. Maman a échappé sa fourchette. "Mais c'est n'importe quoi! Je t'ai mis au monde, nous avons filmé ta naissance." a dit maman, affolée. "Je vais rappeler..." En rappelant, la dame m'a proposé de venir à l'hôpital, la rencontrer. Avec mes parents.

Nous arrivons à l'hôpital. Je suis mes parents, car malgré tout ce que cette dame m'a dit, je n'en crois pas une miette. Il doit y avoir une erreur. Mes parents sont mes parents et rien de ça ne changera. Maman me prend la main alors qu'on entre dans le petit bureau. J'ai envie de pleurer, parce que je ne sais pas à quoi m'attendre. J'ai toujours eu une vie normale, bien rangée. Je ne mérite pas cela.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
porcelain unicorn
Féminin MESSAGES : 88
INSCRIPTION : 02/03/2017
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Faust pour l'avatar.

UNIVERS FÉTICHE : réaliste, city.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Amalia
Payton

J'ai 21 ans et je vis à Madison, Wisconsin, USA. Dans la vie, je suis étudiante en relations internationales et je m'en sors pas aussi bien que je le croyais. Sinon, grâce à ma vie relativement bien chargée, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

ex-militante des droits et libertés, étudiante douée en politique qui excellerait dans n'importe quoi. vit actuellement avec sa tante et son cousin.


camila mendes © endlessly epic
Je les vois entrer en trombe, en famille. Et je ne me sens que plus coupable et surtout, que plus seule. Je regarde mes pieds d’un air timide alors que la personne responsable du dossier semble savoir de quoi il en relève. Elle invite les gens à s’asseoir et elle ne tarde pas à reprendre la parole. « Nous avons fait beaucoup de tests sur vous. L’hôpital croit qu’il y a eu confusion sur les bébés suite aux accouchements. Quelqu’un a dû se tromper avec les bracelets médicaux. C’est excessivement rare, mais ça arrive tout de même. Vous avez ramené le bébé de quelqu’un d’autre et une autre famille a pris le votre. C’est un gros choc à encaisser. » Je déglutissais avec difficulté et je détournais le regard. Ma mère n’était même pas là pour m’épauler, ni même pour être auprès de cette fille, celle qui aurait dû être moi. Je relevais les yeux embrouillés pour les essuyer. Je ne pouvais pas m’empêcher d’être désolée pour moi et désolée pour cette fille, cette inconnue. « Amalia Payton, voici Ivy Cole. » poursuivait la personne responsable. J’ai envie d’hurler, mais je ne fais que tendre ma main pour la lui serrer et avoir les yeux pleins d’eau. « Enchantée. » dis-je en tentant de croiser son regard. Cette seule personne aussi perdue que moi, qui devait comprendre ce que je vivais. « Ma mère, enfin, la tienne, la vôtre... Ne pouvait pas être présente. Elle est en dehors du pays. » dis-je en emmêlant les pinceaux. J’déglutissais et j’essuyais les larmes qui coulaient sur mes joues à mesure que l’anxiété me gagnait. « Je suis désolée. » alors que je n’étais en aucun cas coupable et j’étais en train de me questionner comment je joindrais ma mère et comment pouvait-elle savoir.
Revenir en haut Aller en bas
 
 
Amalivy > This is not a pipe.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le champ d’herbe a pipe de Nirco
» Le commerce d'herbe à pipe des Bophin
» Ceci n'est pas une pipe, c'est plutôt un tripe
» Une bière, ma pipe, et c'est parti pour l'Aventure !
» Il me faut une pipe, vite !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: