Partagez | 
 
 
 

 saw ur face, heard ur name, gotta get with u. (kiyoko)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
avatar
GIRL P0WER
Féminin MESSAGES : 53
INSCRIPTION : 01/03/2017
ÂGE : 17
RÉGION : USA
CRÉDITS : MACFLY (ICON), CHARACTER WHORE (CODE), TUMBLR (ICONS)

UNIVERS FÉTICHE : FANTASTIQUE
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t462-fire-and-blood#6337
Limace


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
manchester, 2017.

un jour d'hiver pluvieux, un mec qui fait d'la musique sous un toit, un groupe autour de lui. parmi ces inconnus, il y a deux filles qui ne se sont jamais vues auparavant. c'est l'histoire de deux regards qui se croisent, qui s'aiment en une seconde.
Contexte provenant de cette [url=LIEN]recherche[/url]
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
GIRL P0WER
Féminin MESSAGES : 53
INSCRIPTION : 01/03/2017
ÂGE : 17
RÉGION : USA
CRÉDITS : MACFLY (ICON), CHARACTER WHORE (CODE), TUMBLR (ICONS)

UNIVERS FÉTICHE : FANTASTIQUE
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t462-fire-and-blood#6337
Limace



ronnie marshall
J'ai 18 ans et je vis à Manchester, Angleterre. Dans la vie, je suis lycéenne et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis solo et je le vis plutôt ...... j'ai précisé malchance non. (bon ça va changer bientôt donc trkl).




a. stenberg ©january blues

il tape sur ses instruments,

il les tambourine et ça dégage du son et ça crée cette mélodie qui envoûte ronnie, qui lui fait se demander comment c'est possible.

comment tu fais ça, gars. comment tu fais pour avoir l'air aussi majestueux sous cette pluie torrentielle, comment tu fais pour tous nous attirer en cercle autour de toi, hein, dis moi. ils sont tous là, les gens, parapluie au-dessus de la tête ou, comme ron, capuche rabattue contre les oreilles, dans cette allée peu éclairée, parce que le soleil va bientôt tomber, parce que le lampadaire semble fatigué, les anglais se retrouvent sous le porche de dieu sait quel établissement à écouter dieu sait qui tapoter et résonner plus fort que la pluie. pourtant la pluie, à manchester, en hiver, elle est puissante. elle a d'la gueule, la pluie anglaise.

ronnie, elle secoue la tête au rythme de la musique, laissant ses pensées vagabonder quelque part dans l'espace-temps anglais, quelque part où personne ne pourra l'attraper. elle pense au lycée, demain matin. elle pense aux devoirs qui l'attendent sur son lit, à sa mère probablement encore au travail, à son père qui s'affaire dans la cuisine, à des frères et sœurs faisant du bruit dans le jardin. elle pense à la vie, au livre qui l'attend sur sa table de chevet, à la salle de bain qu'elle avait promis de nettoyer.

un point chaud sur sa nuque. elle se retourne le moins brusquement possible. une fille derrière elle, son regard chocolaté est fixé sur les boucles emmêlées de ronnie. et putain qu'elle est belle, la gamine. putain, putain, putain. le cerveau de la lycéenne s'agite dans tous les sens. elle se retourne vers le musicien, sa tête chauffe comme une usine, elle veut lui parler, à l'inconnue. elle veut aller vers elle. c'est pas souvent qu'elle se rend compte qu'elle est regardée, ronnie. alors, quand ça arrive, ça la chamboule de partout. quand ça arrive, c'est un peu comme un miracle. l'inconnue, avec sa belle peau chocolat, c'est le miracle de la soirée.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
harley queen
MESSAGES : 370
INSCRIPTION : 24/02/2017
CRÉDITS : LoneWolf

UNIVERS FÉTICHE : harry potter/city/fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t151-female-robbery http://www.letempsdunrp.com/t257-f-rupphire-steven-universe-en-cours http://www.letempsdunrp.com/t188-life-is-now http://www.letempsdunrp.com/t193-alt-er-love
Pigeon



eleonor
lovecraft

J'ai 18 ans et je vis à Manchester, UK. Dans la vie, je suis lycéenne et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt indifféremment, comme le reste.

Informations supplémentaires ici.

a. moore © breakfast club
C'est pas le son qui l'a attirée par ici, pas les rythmes endiablés qu'il emmêle avec le tambourinement de la pluie, pas la distraction bienvenue à son errance sans but. Leo, elle s'est faufilée dans la foule, elle s'est coincée entre des corps, elle s'est nourrie de leur chaleur. C'est les gens, l'attroupement, l'humain qui l'a attirée dans ses filets. Les mains dans les poches, ses grands yeux ouverts sur la vie qui l'entoure, l'adolescente est immobile au milieu du groupe. Elle se laisse malmener par les mouvements du corps unique formé par le rassemblement. Elle se sent partie organique de ce qu'il se passe, alors même qu'elle se complait dans sa passivité.
Elle laisse ses pieds trébucher, son cœur saute un battement, ses mains s'affolent, glissent hors des poches de sa veste, s'accrochent à un bras. Ses yeux se baissent, évitent le regard qu'on lui jette comme on jette des pièces dans le petit pot devant le musicien : avec un brin de condescendance et de mépris, malgré la joie qu'on a à partager ce moment. Ses yeux trouvent des pieds, parmi la foule immobile, des pieds qui piétinent le sol, l'assassinent en rythme avec le tambour. Ses yeux caressent des jambes qui dansent, un corps qui bouge, des boucles qui se balancent. Ses yeux dévalent la pente et se réfugient au sol, là où ils ont le droit d'être, pas sur cette fille bien trop jolie dans son mouvement.
Et puis, irrésistiblement, ils remontent, ces yeux traitres. Ils détaillent les hanches de l'inconnue, des hanches qui ondulent, hypnotisantes. Ils remarquent les bras de l'inconnue, des bras qui crient la vie. Ils s'attardent sur la nuque de l'inconnue, une nuque qui appelle les baisers chastes, cachée par des mèches enroulées, une nuque qui disparaît, remplacée par un visage, un regard croisé. Leo, elle a le cœur qui s'arrête, rien qu'un instant, rien qu'une éternité. Elle glisse les mains dans ses poches avant d'arriver à tourner la tête, ses doigts se perdent dans les fils qui sortent des coutures qu'elle malmène, dans le contact familier, rassurant. Elle en enroule un autour de son index avant de tourner la tête, et l'inconnue ne la regarde déjà plus, et Leo, elle la fixe toujours, l'inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
GIRL P0WER
Féminin MESSAGES : 53
INSCRIPTION : 01/03/2017
ÂGE : 17
RÉGION : USA
CRÉDITS : MACFLY (ICON), CHARACTER WHORE (CODE), TUMBLR (ICONS)

UNIVERS FÉTICHE : FANTASTIQUE
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t462-fire-and-blood#6337
Limace



ronnie marshall
J'ai 18 ans et je vis à Manchester, Angleterre. Dans la vie, je suis lycéenne et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis solo et je le vis plutôt ...... j'ai précisé malchance non. (bon ça va changer bientôt donc trkl).




a. stenberg ©january blues

Ronnie, c'est pas l'genre de fille à ignorer les autres, c'est une gentille, une souriante, une amoureuse du monde. Ronnie, quand elle a vu que la fille qui l'observait était belle, ça lui a renversé le coeur. Même qu'elle doit avoir son âge, à peu près. Même que Ronnie veut se retourner, encore et encore, ne serait-ce que pour l'observer furtivement, pour ne pouvoir attraper qu'un bout de peau, qu'un œil, une tempe, un menton. Ronnie, tout son corps la pousse à aller voir la jeune femme, ses membres lui lancent un appel implorant. Bordel, Ron, fais quelque chose. Reste pas là, inactive, sans rien foutre, alors que y'a un miracle derrière toi. Ronnie t'as d'la musique plein les oreilles et ça bourdonne, ton corps tremble et allez savoir pourquoi. Peut-être est-ce la mélodie, le frottement d'instruments contre une surface pleine. Peut-être est-ce la présence de tous les inconnus autour d'elle et ouais elle les aime bien, Ron, les inconnus, mais des fois ça donne le tournis parce qu'elle se demande comment acter, quoi faire, autour de tant de personnes qu'elle ne connaît point. Peut-être que c'est à cause de la gamine. Sûrement, même. Ronnie, elle veut faire quelque chose. Elle veut pas rester là, les bras croisés, et voir la beauté s'éloigner. Alors, elle sort une cigarette de son sac, inspire, expire, inspire, expire, oublie comment respirer, se retourne. Hey, hum, j'me demandais si t'avais pas du feu par hasard ? Les mots sortent de sa bouche au hasard, ils roulent sur la langue de la lycéenne et la pluie continue de dégouliner. Le monde ne s'arrête pas. Mais c'est quand même drôlement joli. La cigarette déjà trempée, l'innocence de Ron. L'truc, c'est que tu fumes même pas Ronnie, la nicotine tu trouves ça bête, mais l'excuse du briquet, elle est vieille comme le monde et il a été prouvé par le passé qu'elle marche plutôt bien. Puis t'as quoi à perdre, Ronnie, hein ? Rien. Alors Ron sourit avec toutes ses dents, dévoilant une fossette chocolatée du côté droit, révélant son coeur sur un plateau. Allez, prends-le, contemple, détruit même si tu veux. C'est à toi.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
harley queen
MESSAGES : 370
INSCRIPTION : 24/02/2017
CRÉDITS : LoneWolf

UNIVERS FÉTICHE : harry potter/city/fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t151-female-robbery http://www.letempsdunrp.com/t257-f-rupphire-steven-universe-en-cours http://www.letempsdunrp.com/t188-life-is-now http://www.letempsdunrp.com/t193-alt-er-love
Pigeon



eleonor lovecraft
J'ai 18 ans et je vis à Manchester, UK. Dans la vie, je suis lycéenne et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt indifféremment, comme le reste.

@GIRL P0WER  désolée du temps que j'ai mis à répondre ._.


a. moore © balaclava
Goutte.
Boum.
Cou.
L'eau tombe sur les cheveux de Léo. Son cœur résonne au rythme du tambour. Ses yeux de perdent dans l'observation de la nuque. Tout se mélange, ses sensations s'effacent au profit d'un sentiment qui lui paraît bien plus grand. C'est presque un miracle et le monde s'arrête dans la bulle, bulle transcendante, qui l'isole, elle, et l'inconnue avec et son regard si doux et sa peau chocolat et ses lèvres sucrées. Autour, elle sent le mouvement, Léo, elle sent la vie qui continue à toute vitesse, qui dévale la cascade du temps, mais elle s'accroche à cette fille si jolie sortie d'un rêve. Elle bouge plus, Léo, les deux pieds ancrés dans l'instant présent, les mains agitées au fond des poches. Elle a le ventre qui se tord et la nausée qui monte. Elle a les papillons ou les vers de terre, elle sait plus, ça fait fourmiller le bout de ses doigts et vibrer ses orteils coincés dans ses chaussures. Ça lui retourne cœur et esprit d'un bond commun.

Elle comprend pas, Léo. Tout à coup il y a le visage de l'inconnue tout près du sien, si près qu'elle pourrait l'attraper des deux mains et plaquer un baiser sauvage sur sa bouche. Il y a le corps de l'inconnue tout près du sien, si près qu'elle pourrait se glisser tout contre comme une vipère et s'y loger comme une sangsue.
Il y a des mots, glissés dans son oreille, rien que pour elle, cadeau divin.
Il y a une question, une demande, une offre cachée sous un papier cadeau malin. Une invitation.
Il y a une cigarette qui attire les yeux de Léo et sa grimace douce et elle tire le briquet du fond de sa parka, et elle ose pas le tendre à l'inconnue, le déposer entre ses doigts. Le briquet de Léo, il sert pas à allumer des cigarettes, normalement. Mais là, elle a l'impression que c'est son cœur qui va prendre feu. Elle veut dire "il est dur" mais les mots ne sortent pas, ils sortent jamais sauf quand elle crie ou qu'elle murmure, alors elle montre le vieux briquet mille fois usé mille fois rempli de gaz pas cher, et elle attrape la main de l'inconnue, et elle la tire à l'écart du groupe dansant, sous un paravent - leur paravent. Elle a le cœur au bord des lèvres, le sentiment qui manque de dégueuler d'entre ses lippes, et ses doigts tremblent quand elle lève le briquet, l'approche de la bouche tentatrice et de la cigarette puante et de l'acte qui scelle un lien, un début de quelque chose, une esquisse d'histoire, un fœtus de poésie.
Revenir en haut Aller en bas
 
 
saw ur face, heard ur name, gotta get with u. (kiyoko)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A quand le reveil citoyen face a l'insecurite ?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» Maryse Narcisse aura sauvé la face , faute de sauver Fanmi Lavalas
» HAÏTI FACE À L'OBLIGATION DE L'ÉTAT
» Le président Martelly fait face à trois crises!LAVEZ VOS JUPONS ET MARTELLEZ LES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: