Partagez | 
 
 
 

 (alpius) leave him alone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
avatar
Golden`Lies
MESSAGES : 21
INSCRIPTION : 04/03/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Paris
CRÉDITS : tumblr & anaëlle

UNIVERS FÉTICHE : HP & city
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t540-goldenlies-listen-to-you http://www.letempsdunrp.com/t551-goldenlies-listen-to-your-heart
Limace


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
3ème année - Scorpius devient la cible d'un groupe de Gryffondors. Il se fait attaquer par eux, qui disent que les Malfoy sont une honte et auraient dû aller à Azkaban. Albus surprend un moment de bullying et après moult hésitations, il finit par intervenir.

À savoir
› Ne suit pas vraiment "L'enfant maudit", libre interprétation suite à l'épilogue du tome 7.
› Albus a été réparti chez les Serpentards, tout comme Scorpius.
› Ils ne se supportent pas. Insultes, moqueries et coups sont devenus communs dans leur dortoir, qui devient régulièrement un champ de bataille.


Listen to your heart
Sometimes you wonder if this fight is worthwhile. The precious moments are all lost in the tide, yeah. They're swept away and nothing is what it's seems. The feeling of belonging to your dreams. Listen to your heart, when he's calling for you. Listen to your heart, there's nothing else you can do.
©️ by anaëlle.


Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Golden`Lies
MESSAGES : 21
INSCRIPTION : 04/03/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Paris
CRÉDITS : tumblr & anaëlle

UNIVERS FÉTICHE : HP & city
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t540-goldenlies-listen-to-you http://www.letempsdunrp.com/t551-goldenlies-listen-to-your-heart
Limace



Albus S. Potter
J'ai 13 ans et je vis à Poudlard, Ecosse. Dans la vie, je suis en 3e année à serpentard et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.




avatar © sasha
Albus marchait d’un pas vif, comme l’heure tournait et que le couvre-feu se rapprochait. Il ne faudrait pas qu’il se fasse prendre par le concierge et fasse perdre des points à sa maison. Non, cette année, Serpentard devait la gagner, cette coupe. James avait bien trop fanfaronné durant l’été pour qu’il ne le laisse la gagner une nouvelle fois. Mais alors qu’il se rapprochait de sa salle commune, des bruits sourds parvinrent à ses oreilles. Comme s’il y avait une lutte, dans l’une des salles de classe. Il roula des yeux. Ce n’était pas ses affaires. Hors de question de se faire prendre après le couvre-feu, après tout. Il espérait simplement que ceux qui se bagarraient n’appartenaient pas à sa maison. « Saleté de Malfoy, les gens comme toi, ils devraient naître à Azkaban et jamais en sortir ! » Ses pas se stoppèrent, à l’entente du nom de son Némésis. Il se passa une main rapide dans les cheveux, se les ébouriffant un peu plus qu’ils ne l’étaient déjà, avant de se rapprocher de la porte, puis de coller son dos contre le mur de pierre, les oreilles en alerte. De nouveaux bruits de coups, quelques cris plus tard, et le jeune Potter se mordilla nerveusement la lèvre inférieure. Est-ce qu’il devait intervenir, ou le laisser se débrouiller tout seul ? Encore une fois, ce n’était vraiment pas ses affaires. Et nul doute qu’avec son arrogance, le blond s’était mis tout seul dans cette situation. Oui, il y avait de fortes chances pour qu’il mérite ce passage à tabac. Mais en même temps … Ils étaient apparemment plusieurs contre lui. Et ce n’était pas très loyal. Et puis … il était son némésis à lui, après tout. Est-ce qu’il n’était pas le seul à pouvoir le cogner ? N’était-ce pas un peu ça, la définition de leur relation ? Ils devaient avoir une espèce d’exclusivité dans ce domaine, non ? Nouveau soupir, comme il sortait sa baguette et lançait un rapide sort pour connaître l’heure. Dix minutes avant le couvre-feu. Dix minutes avant de risquer perdre des points. Mais, dans le même temps, s’il laissait Malfoy là, tout seul, il risquait de se faire prendre par le concierge, et donc de leur faire perdre des points. C’était également une bonne raison pour intervenir, non ? Il se concentra sur les voix qui parvenaient à ses oreilles, essayant de deviner combien de personnes pouvaient être, en cet instant, en train de passer leurs nerfs sur lui. Pas plus de quatre. Le problème, c’était que lui était tout seul. Et qu’en plus, il était particulièrement mauvais en défense. Son palpitant battant à toute allure, résonnant jusque dans ses tempes, il finit par ouvrir la porte d’un geste vif, sa baguette pointant directement vers l’un des adversaires. « Et bien … Il est beau, le courage légendaire des Gryffondors. Quatre personnes contre une personne de deux ans de moins. Et une personne qui, en plus, est particulièrement nul en défense – et dans tellement d’autres domaines, aussi. » commença-t-il, ne pouvant retenir la pointe de sarcasme dans ses propos – déjà qu’il prenait des risques pour l’aider, il ne fallait pas trop lui en demander non plus.


Listen to your heart
Sometimes you wonder if this fight is worthwhile. The precious moments are all lost in the tide, yeah. They're swept away and nothing is what it's seems. The feeling of belonging to your dreams. Listen to your heart, when he's calling for you. Listen to your heart, there's nothing else you can do.
©️ by anaëlle.


Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Khal
Féminin MESSAGES : 75
INSCRIPTION : 04/03/2017
ÂGE : 30
RÉGION : PACA, Marseille
CRÉDITS : icon by leesa_perrie, gif tumblr

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter, univers fantastique, city. Pas difficile si j'ai un coup de coeur ! :)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t548-khal-j-irai-cracher-sur-
Limace



Scorpius Malfoy
J'ai 13 ans et je vis à Poudlard, Ecosse. Dans la vie, je suis en 3ème année à Serpentard et je m'en sors difficilement car mon nom n'est pas une synécure. Sinon, grâce à mon acharnement pour les études, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.

Neels Visser © Eriam


Pour une rare fois, il n'avait rien demandé. Il était vrai que son nom de famille ne lui avait pas attiré qu des amis, depuis son entrée à Poudlard. La plupart des gens le regardaient avec mépris et méfiance. Quant aux quelques rares qui cherchaient son amitié, Scorpius n'en voulait pas ; des fils de sang pur en disgrâce dans le même bateau que lui, il préférait passer son tour, vraiment. Malgré tout, le jeune Malfoy n'avait jamais renié qui il était dans l'espoir de plaire à d'autres. Son père s'était retrouvé dans le camp des perdants, lors de la dernière guerre ? Dommage, certes, mais ça ne changeait rien à ce qu'il était et il ne lui serait jamais venu à l'idée de cracher sur sa famille, juste parce que c'était ce qu'on attendait de lui. Alors oui, sa loyauté passait pour de l'arrogance mais il n'en avait rien à foutre. Pour autant, il n'était pas suicidaire non plus alors quand ces quatre Gryffondors plus âgés lui étaient tombés dessus au détour d'un couloir, il avait fait de son mieux pour faire profil bas. Sans succès. « Saleté de Malfoy, les gens comme toi, ils devraient naître à Azkaban et jamais en sortir ! » Il les crucifie du regard, avec cette dignité froide qui est la sienne, ne bronche pas quand le premier coup tombe, le faisant vaciller. Pour autant, quand les coups s'enchainent et qu'il se retrouve au sol, roulé en boule pour se protéger au mieux, il finit quand même par laisser échapper plus de cris qu'il ne l'aurait souhaité. Pourquoi est-ce qu'il ne sort pas sa baguette ? Sans doute parce qu'il n'est pas très doué en duels et qu'ils sont quatre, plus âgés. Au moins s'épargnerait-il une humiliation de plus. Soudain, les coups s'arrêtent et s'il ne comprend pas, il ne va pas s'en plaindre non plus, profitant de la diversion bienvenue pour respirer vraiment. C'est tout son corps qui lui fait mal et il arrive à peine à se redresser pendant que ses agresseurs ont le regard vissé sur... sur quoi au juste ? « Et bien … Il est beau, le courage légendaire des Gryffondors. Quatre personnes contre une personne de deux ans de moins. Et une personne qui, en plus, est particulièrement nul en défense – et dans tellement d’autres domaines, aussi. » Il siffle entre ses dents serrées. C'est un peu comme tomber de Charybde en Scylla, là, et il ne sait pas s'il ne préférait pas le passage à tabac en règle à bien y réfléchir. Albus Potter... Il le détestait autant qu'on pouvait hair quelqu'un et qu'il en vienne à lui sauver la mise avait quelque chose de dégradant. D'affreusement insultant... « Pourquoi on l'épargnerait, gamin ? Ceux de sa race ne sont que des pourritures, il mérite ce qui lui arrive ! C'est pas toi qui devrait dire le contraire, Potter ! » Le Serpentard blond grimace ; Potter, ce nom impliquait autant pour Albus que ce que Malfoy impliquait pour lui. Même s'il était à Serpentard, on s'attendait à ce qu'il suive la voie tracée par son père et son frère. Scorpius tente maladroitement de se relever, de tenir sur ses jambes, mais une gifle brutale, suivie de quatre ricanements moqueurs, le ramène au sol et il geint de plus belle, préférant ne plus bouger, ses prunelles bleu de glace venant se poser dans celles d'Albus. On n'aurait pas pu dire ce que signifiait ce regard au juste, mais il était bien là, bien présent, ses yeux vissés dans ceux du brun.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Golden`Lies
MESSAGES : 21
INSCRIPTION : 04/03/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Paris
CRÉDITS : tumblr & anaëlle

UNIVERS FÉTICHE : HP & city
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t540-goldenlies-listen-to-you http://www.letempsdunrp.com/t551-goldenlies-listen-to-your-heart
Limace



Albus S. Potter
J'ai 13 ans et je vis à Poudlard, Ecosse. Dans la vie, je suis en 3e année à serpentard et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.




avatar © sasha
Albus Severus Potter n’était connu ni pour son courage, ni pour sa bienveillance. Ce n’était pas parce que le choixpeau avait hésité durant de longues minutes avec les rouges et ors avant de l’envoyer chez les verts et argents qu’il fallait en douter. Non, ça, c’était simplement à cause de son nom. Donc que l’on ne s’y méprenne pas, ce n’était pas pour cette raison qu’il était entré dans cette pièce avant d’intervenir. C’était simplement pour que les serpentards gagnent la coupe des maisons, et qu’à une dizaine de minutes du couvre-feu, il y avait des risques que le jeune Malfoy croise le concierge, qui lui retirerait donc des points – car nul doute qu’avec son égo surdimensionné, le blond ne lui répondrait pas que ce n’était pas de sa faute s’il n’avait pas regagné les dortoirs à temps et qu’il aurait préféré le faire plutôt que de se faire tabasser. « Pourquoi on l'épargnerait, gamin ? Ceux de sa race ne sont que des pourritures, il mérite ce qui lui arrive ! C'est pas toi qui devrait dire le contraire, Potter ! » Une partie de lui avait envie de les laisser. Cette même partie qui ne comprenait pas vraiment pourquoi il n'était pas rentré dans son dortoir, laissant les Gryffondor s'en prendre au Malfoy, qui le méritait probablement. Mais une autre partie de lui trouvait hypocrite ces soi-disant courageux qui s'en prenaient à quatre contre plus faible qu'eux. Et ils venaient ensuite donner des leçons de morale ? Ils venaient ensuite dire que les serpentards étaient des lâches, des moins que rien ? Alors qu'ils n’étaient même pas capables de mener un combat juste ? Il vit la claque que son némésis se prit mais pourtant, lorsque son regard croisa le sien, il ne ressentit pas grand chose. En même temps, le jeune Potter n'était pas connu pour sa grande empathie, encore moins à l'égard de Malfoy. Bien qu'il y avait peut-être une petite pointe de possessivité à son égard, à l'idée que quelqu'un d'autre ne le frappe. C'était qu'il n'était pas vraiment des plus partageurs. Il fit un pas sur le côté, se plaçant entre le blondinet et ses adversaires, avant de croiser ses bras contre sa poitrine, la tête haute. Si sa baguette était visible, il savait qu'elle ne lui servirait pas. Il était très mauvais en défense, de toute façon. Mais cela n'empêchait pas le sourire narquois qui flottait sur ses lèvres. « Faudra d'abord me passer sur le corps. » Pourrait-on y voir une once de courage, dans son comportement ? Non. Absolument pas. De la suffisance, probablement. Mais du courage ? Jamais. Mais c'était simplement qu'Albus connaissait ces personnes et savaient qu'elles ne le toucheraient. Mais simplement pour s'assurer que les gryffondors avaient bien compris où il voulait en venir - chose à laquelle il doutait, vu leur quotient intellectuel probablement faible, et le rire qui sortit de leurs bouches confirmant ses pensées - il reprit. « Et je doute que mon frère apprécierait cela. C'est qu'il est plutôt possessif, et n'apprécie pas vraiment que quelqu'un d'autre que lui passe ses nerfs sur moi. » Et vu la pointe de possessivité que lui-même ressentait à l'idée que quelqu'un passé ses nerfs sur son némésis, c'était apparemment l'une des rares choses qu'ils avaient en commun. 


Listen to your heart
Sometimes you wonder if this fight is worthwhile. The precious moments are all lost in the tide, yeah. They're swept away and nothing is what it's seems. The feeling of belonging to your dreams. Listen to your heart, when he's calling for you. Listen to your heart, there's nothing else you can do.
©️ by anaëlle.


Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Khal
Féminin MESSAGES : 75
INSCRIPTION : 04/03/2017
ÂGE : 30
RÉGION : PACA, Marseille
CRÉDITS : icon by leesa_perrie, gif tumblr

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter, univers fantastique, city. Pas difficile si j'ai un coup de coeur ! :)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t548-khal-j-irai-cracher-sur-
Limace



Scorpius Malfoy
J'ai 13 ans et je vis à Poudlard, Ecosse. Dans la vie, je suis en 3ème année à Serpentard et je m'en sors difficilement car mon nom n'est pas une synécure. Sinon, grâce à mon acharnement pour les études, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.


Neels Visser © Eriam

Il ne sait même pas pourquoi il le dévisage avec autant d'insistance ; est-ce qu'il le suppliait de l'aider ou bien est-ce qu'il lui hurlait mentalement d'aller se faire foutre ? Il ne le savait sans doute pas lui-même, au fond. Il observe, entre ses mèches blondes, le brun se déplacer pour venir se poser entre lui et ses quatre agresseurs. Il n'a pas quitté le sol, toujours soumis à une douleur à la imite du supportable, mais il s'est redressé quelque peu malgré tout. « Faudra d'abord me passer sur le corps. » De là où il est, il ne voit pas les expressions des uns et des autres, il sait juste qu'il doit lui-même arborer un air passablement surpris. Il jouait à quoi, là, au juste, hein ? Est-ce qu'il lui avait demandé son aide à lui ? Non, certainement pas. Plutôt crever. Pourtant, même s'il ne l'avouerait jamais, il était heureux qu'il intervienne, à ce moment précis. Bien entendu, ce n'était pas le genre de choses qu'il dirait à voix haute, surtout pas à ce sale petit con d'Albus Potter. « Et je doute que mon frère apprécierait cela. C'est qu'il est plutôt possessif, et n'apprécie pas vraiment que quelqu'un d'autre que lui passe ses nerfs sur moi. » Les quatre molosses semblent hésiter, se regardant avec indécision ; James a une réputation, dans les couloirs du château. On le craint et on le respecte et, bien entendu, personne ne veut se retrouver dans son collimateur, encore moins en s'en prenant à son frère cadet. Leur indécision ne dure pas très longtemps et, maugréant déjà, ils font demi tour, non sans avoir lancé un « Tu ne perds rien pour attendre, Malfoy ! » qui reste sans réponse. Quand ils disparaissent finalement de son champ de vision, il consent enfin à respirer, se détendant d'un coup. S'il ne se redresse pas, c'est parce qu'il sait très bien que ses jambes flageolantes ne vont pas le porter et qu'il ne veut pas donner à Albus, la satisfaction de le voir aussi faible et démuni. S'ils se battaient sans cesse, ça ne demeurait qu'entre eux et Scorpius rendait chacun des coups qu'il recevait. Là, c'était différent... « Si tu attends que je te remercie, tu peux aller te faire foutre, Potter ! » Il ne fallait pas non plus trop lui en demander. Il grimace, le fusillant du regard avant de détourner les yeux, les poings serrés, toujours mi à genoux, mi à quatre pattes, la douleur étirant ses traits. « C'est bon, t'as fait ta bonne action de la journée ! Tu peux partir, je retrouverai le chemin des dortoirs tout seul. » Oui, il le trouverait, certes, mais il faudrait certainement qu'il s'y rende en rampant.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
(alpius) leave him alone
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Leave the pain behind and let your life be your own again ♥ THYBALT & HEIDI
» 02. You can leave your hat on
» the life may leave my lungs but my heart will stay with you (azazel)
» Ricardo Seitenfus claims coup against Préval was suggested
» PEOPLE ALWAYS LEAVE (15/03 14h55)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers fantasy :: Harry Potter-
Sauter vers: