Partagez | 
 
 
 

 the wolf and the hunter (gaiden)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 
avatar
j!han
MESSAGES : 765
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 28
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Donut



Aiden Turner
J'ai 30 ans et je vis à ville, Etats-Unis. Dans la vie, je suis garagiste et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt moyen.




vinnie woolston © NOM CRÉATEUR
Aiden avait presque l’impression que le quad leur donnait l’opportunité de faire ce qu’ils n’avaient pas pris la peine de faire en quelques heures. Pire encore, l’engin était en train de les punir de ne pas avoir saisi une seule fois la chance de se parler librement et sincèrement de ce qu’ils avaient sur le cœur. Au beau milieu de la nature épaisse et inquiétante qui bordait leur petite ville paumée, ils étaient à présent comme deux idiots confrontés à la nuit qui ne tarderait pas à tomber. C’était la raison pour laquelle Aiden semblait si contrarié et concentré tandis qu’il cherchait d’où la fumée du quad pouvait provenir mais surtout, comment faire pour redémarrer la machine avant le coucher du soleil pour qu’ils rentrent en toute sécurité en ville. Et s’il semblait bien sérieux, ce n’était visiblement pas le cas de Garrett. « Allez mon gars, tu es Mac Gyver, on le sait! Personne dans le coin ne va te piquer la place! » Il eut un sourire un peu pincé tandis qu’il était penché par-dessus le quad et il se retourna pour observer son ami par-dessus son épaule. Malgré sa contrariété, le regard de Garrett avait un effet assez apaisant sur lui. L’espace de quelques secondes, il eut envie de rire et de partager ce sourire qu’il lui adressait et c’est ce qu’il fit bien malgré lui et malgré la mauvaise humeur qui l’habitait à présent. L’homme avait ce pouvoir sur son être, comme si un simple regard parvenait à le rassurer. Aiden n’avait pas peur, il vivait d’adrénaline depuis sa plus tendre enfance et de nombreuses cicatrices le prouvaient. Avant de déclencher sa malédiction, il s’était adonné à diverses activités toutes plus dangereuses les unes que les autres et en avait récolté les fruits. Il avait eu de nombreuses fractures et entailles, il avait une énorme cicatrice dans le dos, souvenir d’une rencontre violente avec une branche lors d’une tentative désespérée d’imiter Tarzan. Il était énergique et réfléchissait très peu avant d’agir. Pourtant, depuis qu’il avait déclenché sa malédiction, si ses plaies cicatrisaient mieux et sans laisser de traces, il n’était pas devenu raisonnable pour autant et il ne partageait guère la sagesse de quelqu’un comme Garrett. Quoique niveau sagesse, il avait sacrément perdu en crédibilité quand il avait agi aussi spontanément l’autre nuit. Garrett avait finalement le goût du risque lui aussi, sinon il ne se serait jamais amusé à embrasser un autre homme complètement hétérosexuel aux dernières nouvelles alors qu’il était marié et père de famille. L’audace était même au-delà de ce que le jeune loup-garou avait pu imaginer en termes de dangers potentiels. Mais il ne pouvait pas réellement en vouloir à son ami, il ne s’en sentait pas capable. « De toute façon dans le coin, y a pas grand monde ! » Plaisanta-t-il à son tour en désignant leur environnement immédiat. En effet, il y avait assez peu de chance pour qu’ils croisent qui que ce soit à cette heure et dans ce coin-là. Ils étaient encore trop loin de la ville, les promeneurs étaient déjà bien plus proches du retour qu’eux. Il finit par se redresser pour passer la tête sous le quad cette fois-ci. Il finit tout de même par balancer. « Et ne crois pas que je te fais le coup de la panne ! » Une plaisanterie qu’il savait osée mais qu’il tenta tout de même. Il savait ce que ce genre de remarque pouvait avoir comme connotation mais ça, c’était aussi un peu pour tâter le terrain concernant la mémoire de Garrett. Il ne savait toujours pas quel genre de souvenir il gardait de la dernière fois qu’ils s’étaient vus et il avait bien l’intention de le découvrir. Mais pour l’heure, sa plus grande priorité était bien sûr de réparer l’engin sur lequel ils étaient encore assis quelques minutes auparavant et au passage, qu’il devait réparer pour rendre à son client le cas échéant. Il espérait simplement qu’il ne l’avait pas plus abîmé qu’il ne le craignait, il en aurait pour des jours supplémentaires et ce constat risquait de déplaire à son cher patron. Mais ce qui l’inquiétait le plus était la perspective de dormir à la belle étoile en compagnie de Garrett, avec rien d’autre que leurs fringues pour les maintenir au chaud. Il frissonna légèrement à l’idée sans que cela n’ait le moindre rapport avec la brise qui soufflait autour d’eux à intervalles réguliers. « Pourquoi pas, dormir à la belle étoile doit raffermir les cuisses! » Il se retourna légèrement pour observer Garrett et il ne put s’empêcher de sourire. « Pas que les cuisses à mon avis ! » Oh non, leur corps seraient sûrement bien douloureux au réveil s’il s’avérait qu’il était incapable de réparer avant que la nuit ne tombe. Et après plus d’une demie heure passée à tester différentes stratégies de réparation, cette option semblait de en plus envisageable et même inévitable. Il se redressa après trois bons quarts d’heure, sa vision commençait à lui faire défaut. Si sous sa forme de loup il y voyait parfaitement la nuit tombée, ce n’était pas le cas lorsqu’il était humain. Soufflant légèrement en se remettant debout, il se passa une main pleine de cambouis sur le front, ne prenant même pas conscience qu’il s’en étalait à présent sur la peau du visage. De toute manière, il en avait à présent partout et ses fringues étaient pleines de terre et pourtant, il avait le visage légèrement dépité. Il sortit son téléphone et sans aucune surprise, le réseau était inexistant. De toute manière, appeler une dépanneuse aurait été inutile, Aiden travaillait pour le seul garage de la ville. Non, il s’occupa plutôt de déclencher la lampe de son téléphone pour se faire un peu de lumière. « Je n’ai plus assez de temps, je ne pourrais continuer que demain matin. Si tu veux essayer d’appeler quelqu’un pour qu’on vienne te chercher, faut chercher un peu de réseau. Je quitte pas ce quad des yeux, s’il lui arrive quoi que ce soit, je ne donne pas cher de ma peau ! » Trouver du réseau pouvait être un exercice franchement frustrant dans ce coin de la nature mais pas impossible et il pourrait comprendre que Garrett ait plutôt envie de rejoindre sa femme et son fils pour la nuit. Mais si quelqu’un venait à tomber sur le quad et à le lui piquer ou à le démonter pour récupérer les pièces, il était mort. Son patron risquait de le virer et son client de l’assassiner. Il n’avait donc pas envie de courir le moindre risque. Fatigué de cette journée pleine de rebondissements et par ses efforts de la dernière heure pour trouver une solution, le jeune homme se laissa tomber contre l’une des roues du quad, à même le sol. « Cette journée avait trop bien commencé de toute façon, il fallait bien quelque chose pour tout gâcher ! » Il avait passé un agréable moment avec Garrett et voilà que tout se compliquait. Il s’en voulait de ne pas avoir mieux vérifié l’état de l’engin avant leur départ mais surtout, il regrettait à présent la situation dans laquelle il venait de mettre Garrett. S’il ne parvenait pas à trouver du réseau, le père de famille risquait de rester coincé avec lui sans pouvoir voir sa femme et son fils cette nuit. Il n’avait de compte à rendre à personne pour sa part et il en oubliait que parfois, ce n’était pas le cas pour tout le monde. Lui qui aimait tant l’aventure était légèrement abattu de ne pas avoir été à la hauteur des croyances que Garrett portait en lui. Il se décevait lui-même à vrai dire et la sensation avait quelque chose de désagréable.




Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
crêpeausucre
Féminin MESSAGES : 275
INSCRIPTION : 23/02/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Rhône Alpes
CRÉDITS : fireworks123, sappling & rottentomatoes

UNIVERS FÉTICHE : City & Fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Flash



Aiden Turner
J'ai 49 ans et je vis à Blackpurn, Etats-Unis. Dans la vie, je suis conducteur de camions et je m'en sors plutôt moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis marié et je le vis plutôt moyen.




brad pitt © Foliuca
« Je n’ai plus assez de temps, je ne pourrais continuer que demain matin. Si tu veux essayer d’appeler quelqu’un pour qu’on vienne te chercher, faut chercher un peu de réseau. Je quitte pas ce quad des yeux, s’il lui arrive quoi que ce soit, je ne donne pas cher de ma peau ! »
Garrett sourit, l'air de rien mais content de la situation. Certes Aiden avait l'air vraiment embêté de ne pas pouvoir réparer le quad et qu'il se soit embouté de cette façon mais Garrett lui, voyait la chose différemment. Etait-ce le fait qu'il avait rêvé et songé à lui sans se l'admettre ou bien la brise si chaleureuse qui les accompagnait ? Toujours est-il qu'il était heureux d'être avec lui et avec personne d'autre, de partager ces instants sans se soucier de ce que diraient les autres. Sans se préoccuper de sa femme qui devait s'en faire, à le chercher partout dans la maison. Si il avait une part de culpabilité, c'était sûrement de cela. Le fait d'avoir été lâche, d'avoir embrassé son meilleur ami alors qu'il était marié. De ne pas dire la vérité à sa femme, de se complaire dans ces mensonges qui ne faisaient de lui qu'un vaurien. Il était courageux Garrett, il était féroce face aux créatures surnaturelles mais face à ses propres sentiments, il n'en menait pas large. Il était incapable de se contrôler, insouciant de ses actions, inconséquent du mal qu'il pourrait causer. C'était humain, ces pulsions. Elles ne signifiaient peut être rien, elles ne représenteraient qu'une passade, qu'une étape dans le vide. Risquer son amitié avec Aiden était trop énorme pour répondre à ses sentiments. Il préférait taire cette voix intérieure qui lui disait de foncer. Réduire à néant tous ses espoirs d'être en couple avec lui, de rire et de sourire. Se forcer à le voir envelopper une femme dans ses bras, être heureux et lui faire l'amour alors qu'il rêvait que ce soit lui. Le seul & l'unique.

Il se donna une tape sur la joue,assez discrètement pour que son ami ne voie rien. Il commençait sérieusement à perdre les pédales et ça, Garrett ne pouvait le supporter. Il ne voulait pas, il ne pouvait pas s'embringuer dans cette histoire foutue d'avance. Il était son ami, son confident, son protecteur. Il avait l'âge d'être son grand frère même! Tout cela ne présageait rien de bon et pourtant, il tenait à lui. Tellement que rester son meilleur ami toute sa vie lui convenait largement. Il voyait Aiden se ronger les sangs, il ne pouvait décemment pas le laisser dans cette situation. Il s'assit à ses côtés, hochant la tête.
« T'en fais pas Aiden... On y verra plus clair demain matin. La nuit porte conseil comme on dit!  ». . Il accompagna ses dires d'une tape sur l'épaule. Au moment même où il opérait ce geste, il ne pût retirer sa main tout de suite. Il venait de lui taper l'épaule, un geste qui n'était qu'un millième de seconde. Il laissa pourtant sa main sur cette épaule, remonter jusqu'à sa nuque comme pour le caresser tendrement. Bon sang que c'était dur. Bon sang qu'il voulait lui donner de la tendresse, l'embrasser, le toucher de part et d'autre. Un corps juvénile et parfait contre le sien, un vieux bougre qui n'en faisait qu'à sa tête. Le damné. Il finit par retirer sa main, sentant son coeur battre à tout rompre. « Tu sais Aiden, je repense à l'autre fois et... ». Il ne peut pas terminer, il n'y arrive pas. Sa voix se perd dans un soupir et il plonge son regard dans le sien. Il voudrait lui dire mais il n'ose pas. Il crève d'envie de le toucher mais il ne le peut pas. Il l'admire avec affection, le désire avec passion. Il essaie de poursuivre, sachant pertinemment que la tension est palpable.
« Et je crois... je crois que je n'oublie pas... ». Il sentit son ventre se dénouer à l'annonce de sa déclaration. Comme un poids qui s'enlevait, comme une porte qui s'ouvrait.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
j!han
MESSAGES : 765
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 28
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Donut



Aiden Turner
J'ai 30 ans et je vis à ville, Etats-Unis. Dans la vie, je suis garagiste et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt moyen.




vinnie woolston © NOM CRÉATEUR
Aiden ne bougea pas quand Garrett vint s’asseoir à côté de lui. Si passer la nuit à belle étoile ne le dérangeait pas parce qu’il l’avait déjà fait un nombre incalculable de fois, il devait bien admettre que voir son ami coincé dans la même situation que lui ne lui plaisait pas. Ils n’étaient pas à l’abris d’une attaque, personne n’ignorait que des loups régnaient dans la forêt, en dehors même des créatures qui pouvaient simplement se transformer. Il savait aussi que Garrett avait une femme, un enfant qui devaient l’attendre à la maison et il se sentait mal de le retenir. Tout ça, c’était son idée après tout, c’était lui qui avait incité son ami à le suivre, à partager cette journée avec lui sur un engin qu’il n’avait pas été foutu de réparer correctement. Mais il ne pouvait plus rien faire pour l’heure puisque le jour déclinait rapidement et que ses yeux, s’ils étaient perçants, n’avaient rien de magiques. Et il n’aurait pas pu trouver de justification à sa parfaite vision nocturne de toute manière. Il devait toujours garder le secret de sa nature et ne pas en informer son ami humain. Il détestait l’idée même de lui mentir mais il s’agissait de sa survie. Avec les chasseurs en ville, personne ne connaissait l’opinion de personne sur la présence de loups-garous, n’importe qui pouvait être un ennemi potentiel pour lui, quelqu’un qui le dénoncerait pour se faire de l’argent ou un joli trophée de chasse. L’idée lui donnait toujours autant la nausée. « T'en fais pas Aiden... On y verra plus clair demain matin. La nuit porte conseil comme on dit!  » En sentant la main de Garrett sur son épaule, Aiden ne réagit pas mais il hocha doucement la tête, comme pour lui donner raison. En revanche, il prit conscience que son ami s’attardait et lorsqu’il sentit sa main remonter à sa nuque, il ferma les yeux une seule seconde. Sa nuque était probablement son point faible de canin en manque d’affection. Il avait l’impression de devenir une bête docile quand on lui massait ou qu’on lui caressait simplement. Il se laissa aller à cette sensation jusqu’à ce que Garrett retire sa main, un peu trop rapidement à son goût. Il n’avait même pas pris conscience du bien que cela venait de lui faire. Aiden rouvrit les yeux pour tourner la tête et croiser ceux de son compagnon d’infortune qui semblait mal à l’aise. « Tu sais Aiden, je repense à l'autre fois et... » Le jeune loup se raidit, comme s’il se préparait à une attaque. Parce que le sujet était sensible. Il ne s’expliquait toujours pas pourquoi il réagissait ainsi au contact de son ami ni pourquoi il avait répondu avec autant de fougue à son baiser. Et pourtant, il avait toujours peur de remettre le sujet sur le tapis, de se rendre compte que Garrett avait tout oublié ou lui reproche d’avoir profité de son état d’ébriété pour l’embrasser en retour. Il avait préféré oublier de son côté que quelque chose s’était passé entre eux et il avait jusque-là parfaitement réussi. Il se demanda un instant s’il avait vraiment envie d’entendre la suite. « Et je crois... je crois que je n'oublie pas... » Aiden resta silencieux, les yeux plongés dans ceux du chasseur. Il n’osa pas le moindre mouvement, pas la moindre remarque pendant quelques longues minutes avant de détourner les yeux et se mettre à regarder le soleil qui déclinait maintenant à vive allure à l’horizon. Ils avaient encore assez de lumière pour se voir mais bientôt, ce ne serait clairement plus le cas et il aurait aimé avoir de quoi allumer un feu. La lumière de son portable sera donc leur seule compagnie pour la nuit. Il se perdit dans la contemplation de la boule de feu qui perçait le ciel pour disparaître de l’autre côté de leur planète, l’air songeur. « Je ne pensais même pas que tu t’en souvenais, tu avais pas mal bu ! » Et c’était ce qu’il avait le plus craint. Qu’il ne se souvienne de rien ou de pas grand-chose. Leur baiser mais surtout leur dispute. Ils avaient eu des mots forts, des mots que Aiden avait regrettés immédiatement. « Tu sais, y a des trucs que j’aurais pas dû dire ce soir-là » Il tenait à ce qu’il sache que s’il avait parlé de sa femme, il l’avait fait sous une impulsion, il ne l’avait pas fait pour le blesser, simplement pour essayer de le reconnecter avec la réalité. Le jeune loup se rendit compte que lui et Garrett étaient assez proches pour que leurs épaules se frôlent et ce contact lui arracha un frisson qui n’avait rien à voir avec les températures extérieures. Il n’avait jamais froid. « Qu’est-ce que tu veux dire par « je n’oublie pas » ? Tu as des regrets ? » Ca pouvait tout dire et rien dire à la fois après tout. Il pouvait regretter d’avoir mis à mal leur solide amitié, leur affection l’un pour l’autre. Il pouvait vouloir en parler pour apaiser les tensions que cela avait causé entre eux. Il retourna la tête pour le regarder à nouveau. Ses yeux fixèrent son ami avant d’ajouter. « Tu veux recommencer ? » C’était une toute autre hypothèse. Il ne savait pas laquelle il préférait, laquelle lui plairait le plus. Il ne savait plus vraiment où il en était lui-même, que Garrett parle le premier de ce qui lui arrivait l’arrangeait. Il l’avait embrassé après tout, il avait besoin de savoir ce qu’il avait sur le cœur avant d’envisager d’analyser le sien.




Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
crêpeausucre
Féminin MESSAGES : 275
INSCRIPTION : 23/02/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Rhône Alpes
CRÉDITS : fireworks123, sappling & rottentomatoes

UNIVERS FÉTICHE : City & Fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Flash



Aiden Turner
J'ai 49 ans et je vis à Blackpurn, Etats-Unis. Dans la vie, je suis conducteur de camions et je m'en sors plutôt moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis marié et je le vis plutôt moyen.




brad pitt © Foliuca
 Garrett avait beau être un chasseur en couverture, un chauffeur de camion intrépide... maintenant il flippait complétement. Si on lui avait dit un jour qu'il aurait les chocottes face à un jeune homme qui aurait pu avoir l'âge de son petit frère, de son fils peut être , il aurait ri aux éclats. Il ne comprenait tout simplement pas comment les sentiments avaient pu naître avec un goût si surprenant, si enivrant entre eux deux. Du moins, le blond l'avait admis, lui. Il le lui disait avec une part d'inquiétude : celle de le perdre définitivement, en tant qu'ami. Peut être aurait t-il dû se taire, peut être aurait t-il dû prendre le temps de ses paroles, de ses actes. Cela ne servait pourtant à rien de se voiler la face. De prétendre qu'il n'avait pas envie de lui, plus envie de ses lèvres et que de plonger son regard dans le sien ne lui faisait rien. Toutes ces choses auraient été bien à accepter et à accomplir mais Garrett en était incapable. Là où les autres auraient tu leurs sentiments, le vieil homme les recevait et les acceptait avec une démesure réelle. Quand il vit Aiden fermer les yeux à son contact, son coeur battit la chamade. Que c'était bon de le savoir, que c'était plaisant de le sentir. Il ne se trompait certainement pas. Il avait beau avoir une part d'incertitude, leur alchimie était là. Suffisamment probante pour prouver que oui, quelque chose d'incroyablement excitant se trouvait là. Entre eux. Aiden resta un instant silencieux au vu des derniers dires de Garrett. Ce dernier crût ce temps mort une éternité, tant il espérait, avec impatience, qu'il réponde à ses attentes. C'était sûrement égoïste mais il l'appréciait trop pour laisser leur relation s'éteindre. Il le sentait, il ne le supporterait pas. Il le suivit du regard, quand il entreprit de marcher et enfin, l'air songeur, lâcha enfin. « Je ne pensais même pas que tu t’en souvenais, tu avais pas mal bu ! »Garrett rit un instant, conscient de l'état d'ébriété dans lequel il se trouvait. « Tu sais, y a des trucs que j’aurais pas dû dire ce soir-là » . Garrett repensa un moment à tout ce que son ami lui avait dit. Il était vrai qu'il lui avait lancé un tas de choses -la plupart assez crues- mais qu'il avait certainement mérité. Si Aiden était un jeune homme célibataire et suffisamment bien et conscient ; Garrett avait agi comme un connard. Un homme marié, père de famille et en plus complètement saoûl. Ce n'était pas une très bonne image de lui-même mais son désir avait tout surmonté. Il avait ouvert son coeur à Aiden, bien qu'il ne s'en rendait pas forcément compte sur l'instant. « Qu’est-ce que tu veux dire par « je n’oublie pas » ? Tu as des regrets ? » Garrett se sentit totalement vulnérable à cet instant. Certes il avait jeté une bombe mais il ne savait pas comment s'en sortir. Il était content de laisser parler ses envies profondes mais après tout, ils étaient d'abord amis. Il se demandait si une relation extra conjugale était une bonne option. Que se passerait t-il si Aiden voulait seulement de l'amitié ? Si il préférait couper les ponts ? Au regard de tous ces scénarios hypothétiques, il décida de jouer avec ses pieds sur les quelques gravillons en coin. Il baissa son regard et lui répondit, apeuré : « Je n'oublie pas, Aiden parce que... parce que... ».. Merde. Il se racla la gorge, cela ne voulait pas sortir. Il ne voulait pas se déclarer, il allait faire le grand saut. Il le savait, il allait peut être tout perdre. Un million de sensations lui vinrent soudainement. Les mains moites, le rythme cardiaque à grande pompe, des frissons dans les jambes. Il était entiché, il était perdu. Il releva la tête, fixant Aiden avec sérieux.Il respira doucement, prit une grande inspiration lorsque Aiden, sans crier gare, vint sonner le glas à son combat mental. « Tu veux recommencer ? ». Il crût rêver. Voilà qu'il lui donnait l'occasion de laisser parler ses sentiments par les gestes et non plus la parole. L'opportunité de l'aimer, celui de reprendre là où ils s'étaient arrêté. Il ne pût se retenir plus longtemps. Il attrapa dans ses mains son visage en se précipitant sur lui, posant ses lèvres contre les siennes en fermant les yeux. Bon sang qu'il en avait envie. Bordel. Cela lui faisait un bien fou. Il resta collé à ses lèvres, prenant le risque de l'embrasser avec la langue. Il ne lui laissait aucun répit, pendant encore quelques secondes avant de se retirer et caresser ses cheveux doucement. Voilà ce qu'il voulait, voilà ce qu'il aimait.
« C'est exactement ça, Aiden. Je veux toujours recommencer... Je , je veux être avec toi, je crois. ». Il avait les larmes aux yeux, espérant qu'il ressentait la même chose. Il le voulait entièrement, il le désirait plus que jamais. Il occupait une place prépondérante dans son coeur. Il ne pouvait plus reculer en arrière. Il le prit dans ses bras, profitant de cette étreinte pour lui prouver sa sincérité. Il n'y avait plus rien qui comptait. Eux, seulement eux dans cette nuit noire, éclairée par une lune étincelante. Il se détacha de lui, éloignant un instant ses yeux du sien. Il avait peur de sa réaction, peur de s'être trompé. Il était beau et Garrett avait perdu au jeu de l'amour. Il avait succombé.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
j!han
MESSAGES : 765
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 28
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Donut



Aiden Turner
J'ai 30 ans et je vis à ville, Etats-Unis. Dans la vie, je suis garagiste et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt moyen.




vinnie woolston © NOM CRÉATEUR
Aiden n’aurait jamais imaginé que les choses puissent un jour tourner ainsi. Il ne comprenait pas comment ils en étaient arrivés là, ce qui avait pu se passer pour que les choses changent. Garrett avait semblé complètement ennivré quelques jours plus tôt quand il l’avait embrassé, il l’avait regretté, il l’avait rejeté presque tout de suite et ils s’étaient disputés. Le loup n’arrivait pas à comprendre ce qui avait pu changer les choses à ce point. Ils étaient amis depuis un moment et jamais Aiden n’avait ressenti le moindre désir, la moindre envie d’embrasser un garçon. Mais il était un loup aux pulsions incontrôlées et cela ne l’étonnait pas qu’il puisse agir de la sorte. Garrett l’avait embrassé et il avait agi avec son instinct, comme la plupart du temps. Ca lui avait plu, il ne s’était pas posé plus de questions. Il avait même répondu avec force et sauvagerie à leur étreinte, il ne pouvait pas nier qu’il s’était passé quelque chose entre eux, c’était impossible. Mais depuis que cela s’était produit, il n’avait pas cherché à l’analyser, à savoir pourquoi s’était arrivé. Ce qui n’était visiblement pas le cas de Garrett qui n’avait pas oublié, malgré l’alcool qu’il avait bu ce soir-là. Il ne comprenait pas où son ami voulait en venir pourquoi il lui disait ça, qu’est-ce qu’il attendait que Aiden réponde après tout ? Le jeune loup n’oubliait rien des crasses qu’il avait pu balancer bien sûr, et s’il les avait regrettées, il les avait aussi pensées. Il observa son ami, il semblait hésitant. « Je n'oublie pas, Aiden parce que... parce que... » Il ne trouvait pas ses mots, il cherchait mais Aiden ne pouvait pas l’aider. Ou alors il réussit malgré lui à le faire en lui posant une nouvelle question et il vit le soulagement dans les yeux de Garrett. Il ne comprit pas pourquoi, il n’eut pas le temps de réfléchir ni de réagir, Garrett venait de prendre son visage entre ses mains et Aiden se figea, le laissant prendre possession de sa bouche comme s’il n’était qu’un pantin entre ses mains. Le jeune loup resta incertain une seconde, pas sûr de savoir quoi faire mais quand la langue du chasseur s’invita dans sa bouche, il ressentit le désir le parcourir et il répondit à son baiser avec fougue et impulsivité. Il ne le laissa pas aux commandes bien longtemps, il était un loup aux instincts de prédateur, il ne pouvait pas laisser quelqu’un mener la danse pour lui. Garrett mit pourtant fin au baiser avant que le jeune homme n’ait eu le temps de comprendre ce qui venait de se passer. « C'est exactement ça, Aiden. Je veux toujours recommencer... Je , je veux être avec toi, je crois. » Aiden en resta surpris avant que le chasseur ne l’étreigne. Il le prit dans ses bras à son tour, il avait l’impression que le plus âgé avait besoin de ça, besoin de lui. Besoin qu’il ne le rejette pas. Aiden n’en n’avait pas l’intention mais il ne savait pas quoi dire, comment réagir. Ils se détachèrent finalement l’un de l’autre et le loup put planter son regard animal dans celui de son aîné. Il attendait une réponse bien sûr, il devait lui en fournir une. Dire quelque chose lui semblait compliqué avec la main de Garrett dans ses cheveux. Il dégagea sa tête puis tout son corps et se redressa. Il se leva et s’éloigna légèrement. Il savait qu’il ne donnait pas les signaux les plus encourageants et il vit du coin de l’œil Garrett suivre son mouvement et se lever à son tour. L’instinct du loup se réveilla aussitôt, comme s’il avait soudain peur que le chasseur s’en aille parce qu’il ne réagissait pas, parce qu’il était déçu ou triste. Aiden combla la distance qui les séparait avec un peu trop d’élan. Il percuta le corps ferme du plus âgé qui le força à reculer d’un pas contre le quad. Aiden posa aussitôt sa bouche sur la sienne, invitant sa langue dans la danse de leur baiser. Il ferma les yeux, oublia tout le reste. Il attrapa la hanche de Garrett dans une prise ferme mais non douloureuse et colla son corps au sien qui réagit immédiatement. Il sentit son cœur s’accélérer, comme s’il approuvait cette étreinte, comme s’il l’avait attendu et Aiden se sentit plus léger. Il ne sut combien de temps dura ce baiser mais le jeune loup finit par reculer de quelques centimètres puis de quelques pas. Il éloigna son corps et sa bouche de ce qui semblait le vouloir davantage et se força à prendre de la distance. « Garrett, c’est trop… compliqué tout ça. » Il savait que ses paroles, ce n’était clairement pas ce que son corps venait de dire mais il ne pouvait pas. Il passa ses deux mains dans ses cheveux, laissant ses doigts se joindre à l’arrière de sa tête. Il inspira, expira lentement, encore essoufflé du baiser qu’il venait d’initier cette fois. « Je pourrais faire ça des heures, je pourrais vouloir plus, tu me donnes envie d’avoir plus. » Il secoua la tête en laissant retomber ses bras dans un geste désespéré. Il ne devait plus approcher de ce corps qui l’appelait, de ses lèvres qui le suppliaient. Il avait trop envie de recommencer. « Tu n’es pas libre, je peux pas faire ça à ta famille, on peut pas leur faire ça, comment on pourrait aller plus loin en sachant le mal que ça leur ferait ? » Il fronça les sourcils. Il ne pouvait pas, c’était plus fort que lui. La famille était une valeur essentielle chez les loups, la trahison le pire des crimes. Il avait été éduqué avec ses valeurs et il avait rencontré la femme de Garrett, sa fille également. Il les connaissait et leur faire un truc pareil ? Il n’en n’était pas capable. Il savait qu’il venait d’agir de manière contradictoire et il espérait simplement que le plus âgé ne lui en voudrait pas. Il n’était pas sûr de pouvoir gérer d’être un amant. Il connaissait les histoires sans lendemain, il n’était pas un romantique mais il avait des valeurs et elles passaient avant tout pour lui.




Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
the wolf and the hunter (gaiden)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Team Aura (pv : Red Wolf )
» A hunter ... a bear
» Rp avec Thunder Wolf ?
» Bienvenue aux Galeries Red Wolf
» [01.07.11] Video: évolution du bounty hunter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: