Partagez | 
 
 
 

 It's always been you against me [Camlyssa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
avatar
And Peggy
Féminin MESSAGES : 25
INSCRIPTION : 01/03/2017
ÂGE : 27
CRÉDITS : kore

UNIVERS FÉTICHE : Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t459-i-m-not-throwing-away-my http://www.letempsdunrp.com/t471-we-are-so-many-in-my-head
Limace


Le contexte du RP
Mise en situation

   
La situation
   New York, 1er Mars 2017
Camden, Maximilien et Alyssa Avery sont frères et soeurs, et leur relation a toujours été compliqué, au vu de leur très fort caractères respectifs. Le fait que leur mère ait un Alzheimer précoce et que leur père ne se soit plus intéressé à eux depuis le diagnostique n'a pas aidé les choses dans la fratrie. Mais il y a un an et demi, les choses ont simplement explosé entre Camden et Alyssa quand Alyssa a appris qu'elle avait été adoptée et que ses frères lui avaient cachés la vérité pendant des années. Après de nombreuses disputes au sein de la fratrie, Camden a quitté New York pour la Nouvelle Orléans.
La distance a quelque peu apaisé les choses, mais la santé de Maman Avery a prit un mauvais tour et Alyssa a demandé à son frère de venir à New York pour voir leur mère.  

Contexte provenant de cette [url=LIEN]recherche[/url]
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
And Peggy
Féminin MESSAGES : 25
INSCRIPTION : 01/03/2017
ÂGE : 27
CRÉDITS : kore

UNIVERS FÉTICHE : Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t459-i-m-not-throwing-away-my http://www.letempsdunrp.com/t471-we-are-so-many-in-my-head
Limace



Alyssa J. Avery
J'ai 25 ans et je vis à New York City, USA. Dans la vie, je suis en dernière année d'étude de droit et je travaille à temps partiel chez Avery & Associates et je m'en sors très bien, thanks Dad. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, parce que mon lit est rarement vide.

Alyssa June Avery

Being part of this family has always been my biggest challenge



Soeur de Maximilien et Camden, même si elle parle rarement à ceux-dernier.



avatar © endlessly epic


Tu es dans ton appartement et tu ne peux pas t'empêcher de faire les 100 pas. Tu tournes en rond, tu joues avec tes bracelets, avec ta montre, avec tes bagues. A te voir, on pourrait penser que tu vas rencontrer quelqu'un d'important, ou alors que tu es en attentes d'un événement qui va changer ta vie. Alors que non. C'est simplement ton frère. Enfin, pas Max, non, Max n'a plus cet effet sur toi. Non, celui que tu vas voir aujourd'hui, c'est Camden. Et tu stress. Il faut dire que même si du temps à passer, entre vous les choses sont toujours compliquées. Les mensonges, que ce soit les tiens ou ceux de Camden, ont fait des dégâts à votre relation et tu te surprends à te demander comment vous avez pu un jour être proche comme vous l'avez été. Maintenant, vous avez très peu de contact, de toute façon, vous ne savez plus vous parler.

Tu respires un grand coup, passes ta main dans tes cheveux. Ils ne sont plus autant longs qu'ils l'ont été auparavant, mais pas non plus aussi courts que quand tu es parti avec ton sac à dos en Asie. Ce voyage t'as fait du bien, il t'as permis de trouver ton équilibre, de faire un point sur ta vie et sur les deux influences tellement différentes qui en font maintenant partie : les Avery, ceux avec qui tu as grandis, ceux qui t'ont adopté, ceux dont tu portes fièrement le nom et dont tu gères l'héritage familiale, et les Adams, ta famille biologique que tu as retrouvé quand la vérité est sortie sur tes origines. Autant les Avery sont orienté business et pour eux l'argent n'a jamais été un problème, autant les Adams sont des artistes, tous, qui sont contre les compris et qui veulent vivre de leur art. Toi tu n'es pas une artiste, loin de là. Mais de découvrir cette partie de toi t'as fait réévaluer tes priorités. Du coup, quand tu es retournée à Columbia, tu as repris tes études de droit, et tu as utilisé ta position à Avery & Associates pour trouver un compromis pour toi : tu as décidé de te spécialiser dans le droit de la famille, et particulièrement tout ce qui touche à l'adoption.

Mais à ce moment précis, alors que ton frère va arriver chez toi, tu as l'impression d'être revenue deux ans en arrière. Tu lèves les yeux et sourit en voyant Raja, ton chat, assoupi sur le canapé. Tu vis toujours dans ton loft, que tu adores, mais les peintures de Camden ont disparu de tes murs. Il faut dire que quand tu as adopté Raja, ce dernier a détruit la grande peinture que Camden avait fait spécialement pour toi. Une énorme dispute avait ensuite débuté. Classique, mais pas à cette époque. Tu passes la main dans ta nuque et tu vois ton reflet dans le miroir. Shit. Tu remarques à ce moment-là que ton partenaire de la veille as décidé de laisser une marque et que ton frère ne va pas manquer de le voir. Comme si tu avais besoin de ça. Tu te diriges vers la salle de bain pour tenter de masquer ça, mais bien sur, c'est à ce moment-là que la sonnette retenti. Tu souffles un grand coup, et ouvre la porte. Devant toi se tient ton frère et tu ne sais pas comment réagir. Tu le regardes et lui laisses de la place pour qu'il puisse rentrer.
Camden...  
Que le spectacle commence...
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
stone cold
Féminin MESSAGES : 85
INSCRIPTION : 23/02/2017
ÂGE : 25
RÉGION : normandie
CRÉDITS : shameless

UNIVERS FÉTICHE : city
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t115-drunk-in-love http://www.letempsdunrp.com/t199-we-were-born-to-be-real-not-to-be-perfect
Limace



Camden S.
Avery

J'ai 28 ans et je vis à la Nouvelle Orléans, Louisiane, USA. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors comme sur des roulettes. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien, pas le temps de s'encombrer avec une femme.


peintre reconnu ♦ possède une galerie à NYC et à la Nouvelle Orléans ♦ un abruti de frère Max et une soeur intenable Alyssa ♦ a précipitamment quitté NYC pour fuir les problèmes ♦ stéréotype de l'artiste mélancolique et torturé ♦ consommateur abusif de whisky, de clopes et de belles femmes ♦ porteur du gène héréditaire de l'alzheimer d'où sa non volonté de construire une famille ♦ très maladroit dans ses paroles, il a une forte tendance à dire l'inverse de ce qu'il pense ♦


avatar © dsr


L'effervescence de NYC, cette fourmilière géante qui l'avait vu naître, grandir et s'envoler de ses propres ailes. La mégalopole était loin de lui manquer. Le New-Yorkais n'avait jamais été friand des quartiers huppés de la grosse pomme, préférant largement se réfugier à Greenwich Village ou même Brooklyn. Depuis presque deux ans, l'artiste avait trouvé sa place à la Nouvelle Orléans. Une ville plus proche de ses envies, de ses principes et de ses passions. Parti en vitesse quand il avait découvert que Jade ne faisait que se jouer de lui mais aussi pour instaurer une distance nécessaire entre sa soeur et lui. Il n'arrivait plus à reconnaître Alyssa, celle qui l'avait poussé à croire en ses rêves. Elle s'était éteinte tout comme lui à vrai dire, le jour où leur mère n'était plus que le reflet d'elle même. Celle qui était le pilier de la famille n'était plus rien emportant dans son sillage le reste de la famille Avery. Et c'est uniquement pour elle, pour la femme de sa vie, que Camden avait décidé de reposer les pieds à New-York. L'appel de détresse de sa soeur avait mis fin à plus de cinq jours d’autarcie complète. L'aîné Avery s'était laissé dévorer par l'inspiration et l'imagination, laissant couler ses sentiments les plus sombres à coup de pinceaux sur les toiles blanches. Trois jours sans nourriture, sans voir la lumière du jour, juste lui, la peinture, le whisky, les paquets de clopes comme simple compagnie. Il n'avait jamais eu besoin de plus que ça pour se sentir vivant. Il avait pertinemment conscience qu'il lui restait peu d'années avant que la maladie ne le ronge lui aussi et pourtant il préférait se morfondre dans la solitude, laissant son art comme seule empreinte de son passage sur Terre. Le taxi finit par le déposer devant l'immeuble où réside sa jeune soeur. Il ne sait absolument pas à qui il va faire face, ne sachant absolument pas ce qu'elle est devenue. Avec la mauvaise influence de Max, il se doute que son comportement n'a pas du s'arranger et ça le dépite d'avance. Montant les marches quatre à quatre, sac de voyage sur l'épaule, le voilà face à la porte. Un instant d'hésitation. Il aurait bien besoin d'une clope pour se détendre avant ce moment qui se voudra forcément désagréable. Il se lance finalement, patiente quelques secondes avant qu'elle n'ouvre la porte. Il la détaille en long, en large et en travers. Elle ne s'est pas transformée en droguée ou alcoolique c'est déjà une bonne chose." Salut. " Une fois entré dans l'appartement, il est frappé par la froideur des lieux. Aucunes peintures aux murs. Une claque en pleine figure pourtant cela n'a rien d'étonnant." Toujours vivant ce chat. " Cette furieuse envie de jeter cet animal de malheur par la fenêtre ne s'est pas envolée." Oh et t'inquiètes pas, j'ai pris une chambre d'hôtel, tu peux d'ores et déjà donner rendez-vous à ton ami pour ce soir. " Des paroles cinglantes comme toujours, pour lui faire comprendre qu'il ne cautionne pas ses faits et gestes. Encore heureux qu'il a fait changé les serrures de sa galerie à Greenwich, au moins il est certain qu'elle n'a pas de nouveau souillé un lieu sacré.


Can you paint with all the colors of the wind?
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
And Peggy
Féminin MESSAGES : 25
INSCRIPTION : 01/03/2017
ÂGE : 27
CRÉDITS : kore

UNIVERS FÉTICHE : Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t459-i-m-not-throwing-away-my http://www.letempsdunrp.com/t471-we-are-so-many-in-my-head
Limace



Alyssa J. Avery
J'ai 25 ans et je vis à New York City, USA. Dans la vie, je suis en dernière année d'étude de droit et je travaille à temps partiel chez Avery & Associates et je m'en sors très bien, thanks Dad. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, parce que mon lit est rarement vide.

Alyssa June Avery

Being part of this family has always been my biggest challenge



Soeur de Maximilien et Camden, même si elle parle rarement à ceux-dernier. ♦ dernière année d'étude en droit à Columbia ♦ travaille à mi-temps pour Avery & Associates, l'étude fondée par sa mère ♦ se spécialise dans le droit de la famille, et particulièrement à tout se qui touche à l'adoption ♦ A apprit il y a deux ans qu'elle avait été adoptée, une énorme dispute s'en ait suivi avec ses frères qui lui ont caché la vérité toutes ses années ♦ A tendance à coucher avec tout se qui bouge et ne s'en cache plus ♦ A reprit contact avec sa famille biologique mais à de la peine à former de vrai lien avec eux car ils sont tellement différent de la famille dans laquelle elle a grandit ♦



avatar © endlessly epic


Tu t'y attendais, tu savais que dès qu'il aurait passé le pas de ta porte Camden allait lancer les hostilités. Mais une petite partie de toi ne peux s'empêcher d'espérer que cette fois-ci les choses allaient être différentes. Que vous allez pouvoir mettre les choses à plat, qu'il accepte que tu n'es plus une enfant et que tu vis ta vie même si cela ne lui plait pas. Après tout, tu ne t'en sors pas si mal. Tu es dans le Top 10 de ta classe à Columbia alors que tu travailles à temps partiel dans l'étude familiale. Tu es aussi celle qui gère les affaires de ta mère, puisque tes frères sont aux abonnés absents et que ton père vit sa vie comme s'il n'avait pas de femme ni d'enfants. Enfin, Max est là quand tu as besoin de lui, ou juste pour sortir boire un verre et faire la fête. Alors que Cam... Mais tu n'as pas eu le choix que de l'appeler et le faire venir à New York. Tu veux qu'il voit l'état dans lequel se trouve votre mère, et tu as besoin de sa signature pour devenir seule responsable des décisions médicales concernant cette dernière. En soit, cela ne changera pas grand chose à la situation, mais cela te permettra de gagner du temps pour les choses urgentes. Et avec la manie de Camden de s'enfermer dans son studio pendant plusieurs jours sans répondre à son téléphone, cela devient nécessaire.

Tu ouvres la porte et il te détaille, comme si tu étais une étrangère et non pas sa soeur. Tu détestes ça, son regard est froid et méchant, comme s'il cherchait à se prouver je ne sais quoi. Tu sens déjà la colère dans tes veines, mais tu le laisses entrer.  

"Salut"

"Salut"

Ta réponse est simple, froide. Tu te prépares pour ses attaques, tu les sens arriver. Tu vois son regard balayer ton appartement, les murs vides depuis deux ans. Tu n'oses pas lui dire que tu n'y as jamais rien accroché parce que tu ne peux pas imaginer d'autres peintures que les siennes à cet endroit. Tu as quelques toiles de ta mère biologique dans ton bureau, mais un espace tel que celui-ci est réservé pour ton frère. Tu sais à quel point il aime se perdre dans son art, et tu es la première à reconnaître son talent. Tu espères toujours qu'un jour des déménageurs arrivent pour venir accrocher un remplacement à celles que Raja a détruit, parce que tu connais assez bien ton frère pour savoir qu'il ne viendra jamais les installer lui-même. Pas avec tout ce qui s'est passé entre vous.

" Toujours vivant ce chat. "

Tu prends une grand inspiration, mord ta langue pour ne pas répondre. Il cherche à te provoquer et vous devez parler de choses importantes et sérieuses, tu ne peux pas rentrer dans son jeux.

" Oh et t'inquiètes pas, j'ai pris une chambre d'hôtel, tu peux d'ores et déjà donner rendez-vous à ton ami pour ce soir. "

Tu passes ta main sur ta nuque, à l'endroit où tu sais que la marque se trouve et rougis. Tu te détestes d'être naïve, de croire encore que Camden soit capable d'agir comme un adulte, qu'il arrête de se faire passer pour la victime alors qu'une grande partie des tords dans votre relation actuelle vient aussi de lui. Tu n'es pas parfaite, tu le sais, mais la façon dont ton frère te traite... La colère coule maintenant librement dans tes veines. Parce que de toutes les personnes dans ta vie, c'est ton frère qui te fait sentir sale. Qui te traite comme si tu n'avais pas de moral, comme une prostituée. Et même si ça fait deux ans que c'est le cas, même si tu as fait certaines choses que tu regrettes et qui l'on blessées, tu n'es pas sur de pouvoir un jour lui pardonner la façon dont il te traite, comme il te fait sentir comme si tu ne valais rien.

" Tu sais quoi ? Si c'est l'état d'esprit que tu as décidé d'avoir pendant que tu es à New York, je pense que c'est effectivement mieux que tu dormes ailleurs. J'essaie de limiter les choses négatives dans ma vie et deux minutes en ta présence m'ont déjà fait atteindre mon quota pour le mois."

Tu lui tournes le dos et te dirige vers la partie cuisine de ton appartement dans un effort pour te calmer et reprendre le contrôle de tes émotions. Tu te sers un verre d'eau et tend l'oreille. Tu connais assez Camden pour savoir que tes paroles peuvent déjà l'avoir pousser à partir. Tu espères que ce n'est pas le cas, parce que tu as vraiment besoin de sa signature pour ta mère, et tu sais que si tu l'as assez vexé pour qu'il parte cela rendra ta vie encore plus compliquée. Mais c'est plus fort que toi, dès qu'il ouvre la bouche tu as envie de lui faire ravaler ses mots et de le blesser encore plus que ce qu'il te blesse.   
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
stone cold
Féminin MESSAGES : 85
INSCRIPTION : 23/02/2017
ÂGE : 25
RÉGION : normandie
CRÉDITS : shameless

UNIVERS FÉTICHE : city
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t115-drunk-in-love http://www.letempsdunrp.com/t199-we-were-born-to-be-real-not-to-be-perfect
Limace



Camden S.
Avery

J'ai 28 ans et je vis à la Nouvelle Orléans, Louisiane, USA. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors comme sur des roulettes. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien, pas le temps de s'encombrer avec une femme.


peintre reconnu ♦ possède une galerie à NYC et à la Nouvelle Orléans ♦ un abruti de frère Max et une soeur intenable Alyssa ♦ a précipitamment quitté NYC pour fuir les problèmes ♦ stéréotype de l'artiste mélancolique et torturé ♦ consommateur abusif de whisky, de clopes et de belles femmes ♦ porteur du gène héréditaire de l'alzheimer d'où sa non volonté de construire une famille ♦ très maladroit dans ses paroles, il a une forte tendance à dire l'inverse de ce qu'il pense ♦


avatar © dsr


Il n'avait aucune envie d'être là. S'il avait quitté NYC, c'est parce qu'il avait envie d'échapper à ses responsabilités, qu'on l'oublie tout simplement. On ne pouvait pas dire qu'il détestait sa famille, le mot était trop fort disons juste qu'il ne s'identifie plus du tout à ses semblables. Preuve en est lorsqu'il passe la porte de l'appartement d'Alyssa. Elle qui avait été la première fan de son art, ne semblait plus l'être à l'heure d'aujourd'hui. Pourtant c'était bien elle qui l'avait inscrit secrètement à la section arts de Columbia. Sans elle, il n'en serait peut être pas là aujourd'hui, artiste prodigue, possédant déjà deux galeries et une côte importante sur le marché de l'art. Il n'avait pas recherché la célébrité juste la reconnaissance de son travail, de ce don qu'il a hérité d'on ne sait où. Son cher père s'en serait bien passé, ne voyant aucun intérêt en son fils artiste qui ne reprendrait jamais les rennes de la fameuse entreprise familiale. Camden n'en avait que faire de cette machine à pomper le fric, du penthouse sur la 5ème avenue, des costumes trois pièces à 4 000$. Il n'avait pas demandé une vie comme ça, il n'avait pas souhaité non plus que sa mère soit rongée par la maladie, le début de la décadence pour lui. Et surtout il aurait préféré que sa jeune soeur ne s'attache pas d'amitié à Jade, un véritable aimant à problèmes. Si la blonde n'était jamais entré dans sa vie alors tout aurait été différent, il ne sera pas là à contempler l'appartement froid et sans vie d'Alyssa. Les murs dénudés lui foutait la chair de poule et il se contrôlait pour ne pas enfoncer son poing dans l'un des murs pour évacuer cette douleur qui se traduisait en des paroles cinglantes. Cette volonté consciente ou non de la blesser était en réalité un appel au secours mal retranscrit. Il devine aisément que sa jeune soeur s'amuse toujours autant avec les hommes. Elle deviendrait pire que Max, lui qui a du pas mal l'influencer durant son absence. C'est à se demander si Camden ne serait pas l'enfant adopté, lui qui n'a pas la même vision de la vie que son frère et sa soeur." Tu sais quoi ? Si c'est l'état d'esprit que tu as décidé d'avoir pendant que tu es à New York, je pense que c'est effectivement mieux que tu dormes ailleurs. J'essaie de limiter les choses négatives dans ma vie et deux minutes en ta présence m'ont déjà fait atteindre mon quota pour le mois. " Un vrai poison. Il en a parfaitement conscience mais il ne peut s'empêcher de dire le fond de sa pensée. La liberté d'expression comme on dit. Elle le fuit, et c'est peut être pas plus mal ainsi. C'est ce qu'il voulait après tout, ne plus assumer son statut d'ainé, pour remplacer ce père absent qui doit se faire un malin plaisir de profiter de sa vie d'homme célibataire. A quoi bon être à la tête d'une famille qui n'a pour seul point commun que le nom. Vouloir recoller les morceaux ne serait qu'une perte de temps alors il ne fait absolument aucun efforts pour arranger ses relations familiales." T'inquiètes pas je vais te faciliter les choses. Je ne compte pas passer mon peu temps ici avec toi. Je suis uniquement là pour notre mère donc si tu veux bien me faire le topo de ce qu'il se passe exactement avant que j'aille la voir. " Il sait d'avance qu'elle le prendra encore pour un illustre inconnu mais il s'inquiète de savoir si elle est dans une phase hystérique ou bien dépressive. Quitte à choisir, il préfère la deuxième option plutôt que de se faire attaquer par sa propre mère." Enfin je suis certain que son état ne se serait pas dégradé si Max et toi aviez plus passé de temps en sa compagnie plutôt que d'écumer les bars de la ville. " Il ne leur pardonnerait pas un tel manque de considération envers leur mère." D'ailleurs tu dois bien avoir du whisky quelque part ? " Il ne se gène pas pour fouiller les placards afin d'obtenir sa réponse et le précieux remontant, précieux ami pour surmonter ce cauchemar éveillé.


Can you paint with all the colors of the wind?
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
And Peggy
Féminin MESSAGES : 25
INSCRIPTION : 01/03/2017
ÂGE : 27
CRÉDITS : kore

UNIVERS FÉTICHE : Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t459-i-m-not-throwing-away-my http://www.letempsdunrp.com/t471-we-are-so-many-in-my-head
Limace



Alyssa J. Avery
J'ai 25 ans et je vis à New York City, USA. Dans la vie, je suis en dernière année d'étude de droit et je travaille à temps partiel chez Avery & Associates et je m'en sors très bien, thanks Dad. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, parce que mon lit est rarement vide.

Alyssa June Avery

Being part of this family has always been my biggest challenge



Soeur de Maximilien et Camden, même si elle parle rarement à ceux-dernier. ♦ dernière année d'étude en droit à Columbia ♦ travaille à mi-temps pour Avery & Associates, l'étude fondée par sa mère ♦ se spécialise dans le droit de la famille, et particulièrement à tout se qui touche à l'adoption ♦ A apprit il y a deux ans qu'elle avait été adoptée, une énorme dispute s'en ait suivi avec ses frères qui lui ont caché la vérité toutes ses années ♦ A tendance à coucher avec tout se qui bouge et ne s'en cache plus ♦ A reprit contact avec sa famille biologique mais à de la peine à former de vrai lien avec eux car ils sont tellement différent de la famille dans laquelle elle a grandit ♦



avatar © endlessly epic


Tu ressens tellement de choses à la fois que tu te demandes comment c'est possible. La colère fait bouillir ton sang dans tes veines, et en même temps tu te sens froide et triste. Mais voilà, on parle de Camden, et il a un don pour te rendre complètement folle. Cela ne date pas de votre dispute, non, la seule différence c'est qu'avant tu faisais les choses dans son dos. Tu savais que s'il apprenait un jour qui tu étais vraiment il aurait besoin d'un certain temps d'adaptation, plus que Max. Mais tu ne t'imaginais pas que deux ans plus tard il puisse toujours t'en vouloir. Pourtant cela semble être toujours le cas, et tu approches de la limite d'insulte que tu peux supporter.

T'inquiètes pas je vais te faciliter les choses. Je ne compte pas passer mon peu temps ici avec toi. Je suis uniquement là pour notre mère donc si tu veux bien me faire le topo de ce qu'il se passe exactement avant que j'aille la voir.  

Bam dans les dents. Une fois encore il te fait bien sentir à quel point tu le dégoûtes, à quel point il ne veux plus être associé à toi. Tu deviens nerveuse, parce que de façon ironique, de toutes les personnes que tu côtoies, c'est ton frère qui te fais sentir comme une prostituée. Vous étiez pourtant tellement proche quand vous étiez jeunes... Tu te mords la lèvre pour te forcer à te taire, pour retenir tout cela. Mais ça n'est pas aussi simple, ça ne l'ai jamais avec Camden. Tu t’apprêtes à lui donner des nouvelles de votre mère quand il prend à nouveau la parole.

Enfin je suis certain que son état ne se serait pas dégradé si Max et toi aviez plus passé de temps en sa compagnie plutôt que d'écumer les bars de la ville. D'ailleurs tu dois bien avoir du whisky quelque part ?

Tu le regardes, incrédule, parce que là, il dépasse une limite, celle de trop probablement. Parce que depuis deux ans, tu es la seule à t'occuper de votre mère, de l'étude d'avocat, des affaires de la famille. Est-ce que tu dois lui rappeler que c'est à cause de ça que tu as découvert que tu étais adoptée ? Et plutôt que de tenter de faire avancer les choses, il a décidé de partir, de t’abandonner lui aussi. Parce que tu comprends maintenant que c'est ce que Camden a fait, il t'a abandonné lui aussi, comme ta famille biologique, comme ta mère (bien que la pauvre soit la seule à ne pas l'avoir fait de son propre choix), comme ton père qui te paie chaque mois pour que tu le laisses bien tranquille. Comme Max qui ne reste plus à New York plus de deux mois à la fois. Et d'entendre les mots de Camden, de comprendre que lui aussi t'as abandonné, c'est trop pour toi. Tu peux te défendre contre ses jugements, ses attaques et ses insultes. Mais cette sensation d'abandonnement, celle que tu devrais connaitre si bien, brise quelque chose en toi. Tu sens les larmes qui commencent à descendre sur tes joues, incapable de te battre, de lui dire à quel point son opinion n'a aucune influence sur toi. Parce que oui, tu n'as jamais tenu compte de son opinion de toi, parce que tu pensais qu'il resterait toujours ton frère, envers et contre tout. Alors de réaliser qu'il ne veut, lui aussi, plus de toi, c'est trop. Tu regardes Camden, aucun mot ne sortant de ta bouche, comprenant que tu es seule, que tu le seras toujours, parce que si même tes frères ne veulent pas de toi, qui pourra bien supporter ton sale tempérament ? Tu laisses les larmes couler, incapable de les retenir plus longtemps. Tu n'arrives pas à sortir un seul son, et le pire dans tout ça, c'est que tu n'ai même pas sur que ton frère va poser les yeux sur toi avant de sortir de ta vie définitivement.    
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
stone cold
Féminin MESSAGES : 85
INSCRIPTION : 23/02/2017
ÂGE : 25
RÉGION : normandie
CRÉDITS : shameless

UNIVERS FÉTICHE : city
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t115-drunk-in-love http://www.letempsdunrp.com/t199-we-were-born-to-be-real-not-to-be-perfect
Limace



Camden S.
Avery

J'ai 28 ans et je vis à la Nouvelle Orléans, Louisiane, USA. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors comme sur des roulettes. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien, pas le temps de s'encombrer avec une femme.


peintre reconnu ♦ possède une galerie à NYC et à la Nouvelle Orléans ♦ un abruti de frère Max et une soeur intenable Alyssa ♦ a précipitamment quitté NYC pour fuir les problèmes ♦ stéréotype de l'artiste mélancolique et torturé ♦ consommateur abusif de whisky, de clopes et de belles femmes ♦ porteur du gène héréditaire de l'alzheimer d'où sa non volonté de construire une famille ♦ très maladroit dans ses paroles, il a une forte tendance à dire l'inverse de ce qu'il pense ♦


avatar © dsr


Sa mère c'était toute sa vie, son pilier, son roc, son modèle mais avant tout la seule personne au monde capable de le comprendre. Depuis sa maladie, plus rien n'avait jamais été pareil. Il n'avait jamais encaissé de la perdre. Il aurait clairement préféré renoncer à tout plutôt que d'avoir une mère qui n'en était plus une. Cette épreuve avait été le début de la fin pour toute la famille avery, l'aîné ayant plongé dans la mélancolie tandis que la benjamine était parti en vrille. Deux caractères opposés qui quand ils se font face finissent toujours par rentrer en collision. Un cercle vicieux et sans fin et ce n'est clairement pas camden qui mettra de l'eau dans son vin pour calmer le jeu. Non il est toujours là à enfoncer le clou, à lui prouver qu'il est le seul à avoir raison. Aucune remise en question. Il a beau être conscient que son mode de vie n'est pas des plus parfaits mais c'est toujours mieux que celui d’aly selon lui. Il ne pourra jamais lui pardonner d'avoir suivi Max et lui en fait toujours payer le prix. Il ne s'arrêtera pas, jamais. Pourtant il aurait tout fait pour elle mais elle a trop tiré sur la corde. Il n'a jamais compris pourquoi elle lui avait fait payé le fait de s'être rapproché de jade, de lui avoir cacher son adoption. Il avait seulement cherché à le protéger mais alyssa n'avait jamais vu ses sacrifices sous cet aspect de bienveillance. A quoi bon s'évertuer de faire le bien quand au final on se prend des gifles en pleine figure. Ses provocations se font de plus en plus crus, ignobles même à croire qu'il a oublié qu’alyssa est sa soeur et pas une vulgaire fille qu'il utilise le temps d'une simple nuit. Plus absorbé par son alcool que par autre chose, il fouille le meuble, sortant une bouteille empli de liquide ambré, la dernière amie qui lui reste encore à ce jour. Il s'étonne que sa soeur n'ait pas répondu à ses remarques assassines d'autant plus qu'il est curieux de savoir ce qu’elle a à lui répondre. Se retournant, il reste de longues secondes stupéfait face aux joues rouges d’alyssa. Tout ça pour si peu. Il hausse un sourcil avant de se servir un verre et d'en boire une gorgée." Tu ne trouves pas que t'en fais un peu trop là ? S’apitoyer sur son sort n'a jamais aidé personne, il me semble. " Se montrer aussi faible que ça c'est pas digne d'une avery, signe qu'elle n'a pas le même sang que toi mais il ne peut pas lui en vouloir d'avoir hérité d'un caractère comme celui-ci,elle ne l'a pas vraiment demandé." J'attends toujours ma réponse. " Elle lui fait perdre son temps à agir comme une victime. Il espère sincèrement qu'elle n'attend pas un câlin ou quelconque signe de réconfort de sa part car ce n'est pas demain la veille qu'elle y aura le droit parce qu'il en est incapable mais surtout elle ne le mérite pas. Plus jamais il ne refera cette erreur de s'attacher à quelqu'un, c'est beaucoup trop douloureux et puis ca vaut mieux pour alyssa aussi. Au moins elle ne sera pas blessé quand camden ne se souviendra plus d'elle lorsque que l’alzheimer lui aura rongé le cerveau à lui aussi.


Can you paint with all the colors of the wind?
Revenir en haut Aller en bas
 
 
It's always been you against me [Camlyssa]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: