Partagez
 
 
 

 There is no friend as loyal as a book | ft MissPomPom

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
Mikadocolors
Mikadocolors
MESSAGES : 39
INSCRIPTION : 07/11/2019
CRÉDITS : nightblood

UNIVERS FÉTICHE : City, fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t3413-mikadocolors#72508 http://www.letempsdunrp.com/t3418-i-need-you-more-than-you-think#72572 http://www.letempsdunrp.com/t3477-everyone-as-a-story-mikadocolors#74175 http://www.letempsdunrp.com/t3415-repertoire-de-personnages-mikadocolors#72549
Limace

There is no friend as loyal as a book | ft MissPomPom Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Lors de leur sixième année à Poudlard, deux jeunes garçons vont apprendre à se connaître grâce à un échange de petits mots glissés secrètement entre les pages des livres de la bibliothèque.  


Contexte provenant d’un mixte entre deux idées ici et
Revenir en haut Aller en bas
 
Mikadocolors
Mikadocolors
MESSAGES : 39
INSCRIPTION : 07/11/2019
CRÉDITS : nightblood

UNIVERS FÉTICHE : City, fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t3413-mikadocolors#72508 http://www.letempsdunrp.com/t3418-i-need-you-more-than-you-think#72572 http://www.letempsdunrp.com/t3477-everyone-as-a-story-mikadocolors#74175 http://www.letempsdunrp.com/t3415-repertoire-de-personnages-mikadocolors#72549
Limace

There is no friend as loyal as a book | ft MissPomPom Empty


Alexander
Weiss

J'ai 16 ans et je vis à Pourdlard, Écosse. Dans la vie, je suis en sixième année chez les Serdaigle. Sinon, grâce à mon caractère, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Abandonné par son père, Alex a été élevé par sa mère depuis qu’il a quatre ans. Il est assez froid d’apparence, repoussant les autres pour ne pas s’attacher, mais ça, rares sont ceux qui le savent. Il est donc souvent seul, appréciant traîner dans les allées de la bibliothèque pour étudier un peu plus les plantes et leurs vertus.


Noah Schnapp :copyright: MEMENTO MORI
Installé dans un des fauteuils de la salle commune, un livre calé sur tes cuisses, tu te laisses distraire de ta lecture par les bavardages incessants de tes camarades. Les premières vacances de l’année approchent, tout le monde se demande qu’est-ce que chacun va faire. Rentrer ou rester ? Pour toi la réponse est toute trouvée, ta mère ne pourra pas prendre des jours de repos, alors plutôt que de rester sagement chez toi à te tourner les pouces, tu préfères être ici avec l’accès à la bibliothèque. Et puis, ce serait dommage de ne pas profiter de Poudlard quand les couloirs seront désertés, un peu de calme te fera du bien.

Par contre, quelle idée d’avoir décidé de venir lire dans la salle commune ? Tu n’arrives pas à te concentrer avec tes camarades qui n’arrêtent pas de s’exclamer ou s’extasier sur les plans de vacances de chacun. Personne n’a rien dit d’extraordinaire, tu ne comprends vraiment pas cet engouement. Tu refermes donc ton ouvrage, le glissant sous ton bras pour l’emporter jusqu’à la bibliothèque. Tu essaies de faire des efforts, de te socialiser, mais rien à faire, tu n’arrives pas à aller vers les autres, à ouvrir la bouche. Tu ne sais pas quoi leur dire. Tu as l’impression de ne rien pouvoir partager avec eux. Tu dois être le gamin étrange dont les gens se moquent de temps en temps, ou alors tu passes juste inaperçu. De toute façon ça t’importe peu, tu n’as pas besoin d’une ribambelle de potes, tu préfères en avoir peu mais en avoir des vrais. Tu repenses à ta meilleure amie avec qui tu étais inséparable jusqu’à l’année dernière, malheureusement elle est tombée malade et son père a préféré la changer d’école, la faisant déménager en France avec lui. Elle t’envoie régulièrement des lettres, rien de bien folichon, mais ça t’occupe quand tu ne trouves rien de mieux à faire. Peut-être devrais-tu prendre le temps de lui envoyer quelque chose, ça fait un moment que tu n’as rien écrit, tandis qu’elle t’a déjà envoyé deux lettres. Tu soupçonnes quand même qu’elle n’a pas attendu une semaine avant d’écrire la seconde, elle est bien trop bavarde, tout le contraire de toi.

Tu te trouves un coin tranquille, déposant ton livre sur la table avant de récupérer de quoi écrire. Tu passes plusieurs minutes à scruter la page sous tes yeux, finissant par glisser une jambe sous tes fesses et par remonter la seconde pour prendre appuie sur ton genou avec ton bras. Une position qui mériterait une tape derrière la tête si un professeur ou la bibliothécaire te voyait faire, mais par chance pour le moment tu es tranquille, agitant ta plume entre tes doigts. À chaque fois c’est le même cirque, tu ne sais pas quoi raconter à la jeune fille. Pourtant Lily-Rose est ton amie, elle ne devrait pas te juger si tu lui parles d’anecdotes sans intérêt, c’est bien ce qu’elle fait. Qu’est-ce que tu en as à faire qu’elle ait acheté une nouvelle paire de baskets la semaine dernière ou qu’elle soit allée chez le coiffeur pour se faire un carré ? Ce sont les pires détails du monde. Et pourtant, ça te donne l’impression de faire partie de sa vie encore un peu.

Rien de palpitant ne te vient alors tu finis par griffonner quelques mots sur la page. « Quels sont tes projets pour les prochaines vacances ? » Tu soupires. Pathétique. Tu n’as même pas commencé ton message par la moindre salutation, te lançant dans la première phrase à la noix qui a traversé ton esprit. Tu peux remercier tes camarades pour cette inspiration soudaine. Et ce n’est pas en tournant les pages de ton livre que tu arrives à trouver de meilleures idées. Nouveau soupir. Tu n’arrives à rien aujourd’hui. Tu ramasses donc tes affaires, glissant par réflexe cette feuille entre les pages de l’ouvrage que tu ranges à sa place. Tu n’en as plus besoin pour le moment, tu reviendras plus tard pour emprunter à nouveau le livre. Là, tu n’as envie que d’une chose, aller grignoter un morceau. Tu as juste complètement oublié que tu n’as pas pris le brouillon de ta lettre avec toi, tu l’as laissé avec le bouquin, comme si tu étais en train de faire des recherches et que tu ne voulais pas perdre ta page.
Revenir en haut Aller en bas
 
MissPomPom
MissPomPom
Féminin MESSAGES : 63
INSCRIPTION : 22/09/2019
ÂGE : 27
CRÉDITS : Moi-même

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter - Stephen King - Warhammer 40k - Once Upon a Time
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Tortue

There is no friend as loyal as a book | ft MissPomPom Empty


Lisandre
Tremblay

J'ai 16 ans et je vis à Poudlard, Ecosse. Dans la vie, je suis en 6ème année à Poufsouffle et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis seul et je le vis plutôt bien.

Né au Canada, Lisandre a néanmoins grandi en bonne partie au Royaume-Uni, entouré de ses parents et de son jumeau Cracmol.


Asa Butterfield :copyright:️ Je ne trouve plus le Tumblr

Assis quasiment seul dans la grande bibliothèque de Poudlard, je regarde la pile de livres entassés sur ma table. Heureusement que personne ne cherche de place où s'asseoir, du reste il en reste plusieurs dizaines, puisque je ne pourrais me passer d'aucun d'entre eux. Ce devoir d'Astronomie compte pour beaucoup dans la moyenne du trimestre et je ne peux pas le rater. Non seulement je perdrais des points, ce qui est inacceptable, mais ma mère faisait partie des astronomes les plus réputées avant d'avoir dû arrêter à cause de la condition de Kriss.

Cela doit faire plusieurs heures que je potasse l'intégralité des livres que j'ai pu trouver pour cette dissertation sur l'influence des satellites de Neptune sur les potions utilisées en botanique et je pense que je fais une overdose d'informations. Je sais, ce serait facile d'envoyer un hibou à Maman pour lui demander de m'aider mais j'ai toujours mis un point d'honneur à réussir ces devoirs seul. Et je suis sûr qu'elle a autre chose à faire de bien plus important que répondre à mes interrogations.

Comme préparer mon arrivée pour les vacances de la Toussaint. Nous avons toujours un programme très chargé pour cette fête. Je soupire, relis mon parchemin de brouillon et, fier de la première moitié de mon devoir, je le roule soigneusement et le plonge dans mon sac. Je range ma bouteille d'encre et mes plumes, et ramasse une partie des ouvrages disposés devant moi. Je me mets en quête de leur place respective dans l'immense labyrinthe de livres poussiéreux. Une fois chacun d'entre eux remis dans les étagères, je décide de profiter de ma présence ici pour trouver un livre à lire cette semaine.

Je farfouille, regarde les tranches, et sélectionne trois œuvres qui pourraient m'intéresser. Pas question de prendre un livre de cours. Un bon roman, ou une biographie romancée ... Je choisis la biographie romancée de Morgane. Cette sorcière, présente dans un tas de folklores moldus, est particulièrement intéressante. Je vais emprunter le livre et me dirige vers la Grande Salle, c'est l'heure du dîner.

Une fois repu, je rentre à la Salle Commune, monte au dortoir, prends une douche et me couche dans mon lit attitré. Je sors de mon sac le livre sur Morgane et commence ma lecture. D'entre les pages tombe un morceau de parchemin, atterrissant mollement sur les couvertures qui me recouvrent. « Quels sont tes projets pour les prochaines vacances ? » me demande le bout de papier. Un peu secoué, je le glisse entre les premières pages pour m'en servir de marque-page.

Moins d'une semaine a passé depuis ma dernière incursion à la bibliothèque, mais j'ai terminé le livre que j'avais emprunté. Je vais le rendre et, avant de le poser, je me souviens le morceau de parchemin griffonné. Je souris. Je le glisse dans ma poche, m'assieds à une table et sors du matériel d'écriture. Je vais répondre.

« Je vais rentrer chez moi, retrouver mon frère jumeau et mes parents. On devrait partir au Canada visiter mes ancêtres. Et toi, qu'est-ce qui est prévu ? »

Je sais, c'est à la fois enfantin et absurde, de répondre à une question qui ne m'était de toute évidence pas destinée. Je range mes affaires, regarde ma réponse et réfléchis. A priori la personne qui a écrit ce mot a déjà lu le livre dans lequel je l'ai trouvé. Y a plus qu'à penser à un sujet s'en rapprochant, pour avoir une chance que cette personne lise mon mot. Merlin. Un livre sur Merlin semble la prochaine étape, évidente. Je prends sur l'étagère le livre situé juste à côté de celui que je viens de poser. Entre la couverture et la première page, je glisse mon morceau de parchemin.

Satisfait, je salue la bibliothécaire et retourne dans mon dortoir. Je reviendrai la semaine prochaine.

Revenir en haut Aller en bas
 
Mikadocolors
Mikadocolors
MESSAGES : 39
INSCRIPTION : 07/11/2019
CRÉDITS : nightblood

UNIVERS FÉTICHE : City, fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t3413-mikadocolors#72508 http://www.letempsdunrp.com/t3418-i-need-you-more-than-you-think#72572 http://www.letempsdunrp.com/t3477-everyone-as-a-story-mikadocolors#74175 http://www.letempsdunrp.com/t3415-repertoire-de-personnages-mikadocolors#72549
Limace

There is no friend as loyal as a book | ft MissPomPom Empty


Alexander
Weiss

J'ai 16 ans et je vis à Pourdlard, Écosse. Dans la vie, je suis en sixième année chez les Serdaigle. Sinon, grâce à mon caractère, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Abandonné par son père, Alex a été élevé par sa mère depuis qu’il a quatre ans. Il est assez froid d’apparence, repoussant les autres pour ne pas s’attacher, mais ça, rares sont ceux qui le savent. Il est donc souvent seul, appréciant traîner dans les allées de la bibliothèque pour étudier un peu plus les plantes et leurs vertus.


Noah Schnapp :copyright: MEMENTO MORI
Tu as cette terrible faculté de partir d’un sujet d’étude et d’en changer à cause d’un mot. Un simple mot. Tu étais bien parti sur ton parchemin, décrivant les effets de la mandragore sur une potion de ton choix. Simple, rapide, efficace. Et bien non, tu as trouvé le moyen de dériver sur les fangieux, ces étranges créatures friandes de mandragores, qui ressemblent à un morceau de bois mort flottant dans les marécages. À partir de là, tu as récupéré un autre ouvrage sur les créatures magiques, jouant avec le hasard pour trouver la prochaine créature qui capterait ton attention. Le Demiguise ? Tu as déjà lu sur cet herbivore, dont la fourrure est utilisé pour confectionner des capes d’invisibilité, mais ça ne t’empêche pas de trouver ça bien plus intéressant que ton devoir sur la mandragore pour ton professeur de potions.

Agacé par ton propre manque de concentration, tu refermes tes livres et ranges tes affaires, quittant la grande salle pour regagner les dortoirs. Parfois tu te demandes ce que tu fais à Serdaigle, tu n’as pas l’impression de t’intégrer vraiment et tu détestes devoir monter tout en haut de la tour pour arriver à cette foutue porte. Elle est facilement visible, tout le monde pourrait entrer, malheureusement à chaque fois qu’un élève cogne le heurtoir de la porte, il doit se farcir une question et sans la bonne réponse, impossible de rentrer. C’est une gymnastique mentale qui démotive pas mal d’élèves de faire des aller-retour au dortoir. Alors oui, généralement tu préfères dire que tu as oublié quelque chose plutôt que d’admettre que tu as eu la flemme de remonter.

Tu t’arrêtes à quelques mètres de la porte d’entrée de la salle commune, un soupir franchissant la barrière de tes lèvres. Un groupe d’élèves est là, devant toi, en train de réfléchir à une nouvelle énigme. Tu pourrais t’approcher, demander ce qui se passe pour les aider, mais rien que l’idée de te mêler à la foule te donne des boutons. Alors sans attendre une seconde de plus, tu tournes les talons et tu te diriges vers la bibliothèque. Tu as passé ta journée à lire des livres pour les cours, un peu de lecture pour le plaisir ne te fera pas de mal, surtout si ça peut t’éviter de passer du temps avec les autres élèves de ta maison.  

Tu déposes ton bazar dans un coin avant d’errer dans les allées de la bibliothèque. Tu laisses ton regard se promener sur les différents ouvrages, attrapant un premier livre entre tes doigts pour le feuilleter rapidement. Comment ensorceler son fromage. De Greta Curd. Tu ne mets pas longtemps avant de le remettre à sa place, tu n’as pas envie de te pencher sur un livre de cuisine, tu préfères chercher autre chose.

Tu répètes le même manège plusieurs fois, ne trouvant pas ton bonheur, avant que ton regard s’arrête sur un bouquin. Merlin. Pourquoi pas, après tout. Tu attrapes donc le livre, faisant tomber un morceau de parchemin au sol. Intrigué, tu te penches et attrapes le papier. Il te faut plusieurs secondes pour réaliser que l’une des écritures t’appartient, et encore quelques instants supplémentaires pour comprendre ce qui se passe. C’est ton brouillon de lettre pour Lily, lettre que tu as aussi oubliée d’écrire, mais tu ne te souviens pas l’avoir laissé dans ce livre. Est-ce que ça a un rapport avec la réponse à ta question ? Tu relies les quelques phrases qui sont inscrites en dessous de la tienne. Wah. Quelqu’un a pris le temps de te répondre et de déposer le morceau de parchemin dans un autre livre. Tu n’en reviens pas. Tu abandonnes ta recherche, retournant à tes affaires pour continuer à observer le message inscrit sur le papier. Tu ne sais pas trop quoi faire. Dois-tu répondre ?

Assis en tailleur sur une chaise, tu as fini par sortir ta plume et l’encre après quelques minutes de réflexion. Tu n’as aucune idée de ce que tu peux écrire, en dehors d’un simple ‘Rien.’ alors tu continues de réfléchir un peu avant de te lancer. Si tu te contentes d’un seul mot, tu risques de ruiner cet échange improbable. Au fond, tu t’en fiches un peu de ton message, tu es plus amusé par le petit jeu que tu as lancé sans le vouloir en oubliant ce morceau de parchemin dans un livre. Pourtant une part de toi n’a pas envie d’avoir l’air désespéré à côté de cette personne qui a l’air bien occupée pendant les vacances, même s’il est hors de question de mentir. « Profites bien alors. Je reste par ici, y a toujours des recoins sympas à découvrir. Le château me dévoilera bien un secret ou deux. »

Tu dois poser une autre question, poursuivre la conversation, mais tu ne sais pas quoi rajouter alors tu ranges ta plume et ton encre. Tu te lèves, te dirigeant immédiatement vers le livre de ce génie de l’alchimie, Paracelse, pour y glisser ton parchemin. Tu ne sais pas si l’autre personne le trouvera ou y répondra, mais tu te dis que tu pourrais prendre goût à ce petit jeu. Après tout, tu te demandes déjà quel sera le prochain livre. Agrippa ? Ignatia ? Malheureusement tu verras ça plus tard, pour le moment, tu récupères le livre sur Merlin et tes affaires pour monter enfin vers ton dortoir, en espérant que la foule se sera dissipée pendant ce temps.
Revenir en haut Aller en bas
 
MissPomPom
MissPomPom
Féminin MESSAGES : 63
INSCRIPTION : 22/09/2019
ÂGE : 27
CRÉDITS : Moi-même

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter - Stephen King - Warhammer 40k - Once Upon a Time
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Tortue

There is no friend as loyal as a book | ft MissPomPom Empty


Lisandre
Tremblay

J'ai 16 ans et je vis à Poudlard, Ecosse. Dans la vie, je suis en 6ème année à Poufsouffle et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis seul et je le vis plutôt bien.

Né au Canada, Lisandre a néanmoins grandi en bonne partie au Royaume-Uni, entouré de ses parents et de son jumeau Cracmol.


Asa Butterfield :copyright:️ Je ne trouve plus le Tumblr

Dans la salle commune, je discute avec mes camarades des cours de la journée, des vacances qui approchent à grands pas, des devoirs faits ou à faire, mais mon esprit n'est pas réellement présent. C'est stupide, de me demander si on a répondu à mon mot. C'est presque bête que cette pensée me suive depuis près d'une semaine, depuis que j'ai déposé mon morceau de parchemin gratté dans ce livre. Je sais que je m'étais dit que j'irais demain, mais je n'y tiens plus.

M'excusant à la hâte, je jette mon sac sur mon épaule et sors de la salle jaune et noir. Je me précipite presque vers la bibliothèque, glissant dans les escaliers et manquant me faire mal à la cheville. Faut que je me calme, c'est rien d'autre qu'un mot, une personne inconnue qui a laissé un mot dans un livre sans le faire exprès et à qui j'ai répondu plus pour rire qu'autre chose. Alors pourquoi j'entre tellement rapidement dans la salle aux livres que la bibliothécaire me lance un regard de reproches ?

Je me dirige immédiatement vers l'étagère où est posé le livre sur Merlin. Je l'ouvre et découvre avec stupeur et excitation que l'échange sur papier a disparu. Je commence à m'emballer mais une voix dans ma tête me dit qu'il se pourrait que quelqu'un l'ait pris pour le mettre à la corbeille. Je pose mes affaires sur une table et mes fesses sur la chaise qui se trouve devant. Bon, Morgane et Merlin c'était particulièrement évident.

Voyons, qui serait le plus susceptible d'être le suivant sur la liste ? Sans doute un grand sorcier, ou une grande sorcière. Mais il faut pour le moment rester dans le thème. Druides ... Alchimistes ? Paracelse. Ca vaut le coup de tenter. Je me dirige, presque fébrile, vers l'étagère et ouvre le premier livre sur cet alchimiste de génie. Rien. Je tourne les pages frénétiquement, mais rien d'autre qu'une odeur de vieux livre poussiéreux. Je range l'ouvrage, un poil énervé, et réfléchis à nouveau. Finalement, peut-être cette petite voix au fond de mon esprit avait-elle raison.

Je m'assieds à nouveau, décidant que je devrais profiter d'être ici pour continuer mon devoir sur l'Astronomie. Quelque peu perdu dans mes pensées, mon esprit dérive. En laissant glisser mon regard sur les tranches, je vois un autre livre dont le sujet est Paracelse. Et si ... Je le prends, bien plus lentement que précédemment, et l'ouvre religieusement. Aha. Je savais bien. Sans faire plus attention que ça à l'ouvrage, je prends le morceau de parchemin et vais m'installer sur la table.

« Profites bien alors. Je reste par ici, y a toujours des recoins sympas à découvrir. Le château me dévoilera bien un secret ou deux. »

Mon interlocuteur secret a répondu. C'est exaltant en fait. Je regarde autour de moi. N'importe lequel de ces élèves pourrait être celui avec qui j'entretiens cette relation écrite. Enfin, relation. Je sors de quoi écrire et commence à penser à une réponse. Pas de question, aucune ouverture. Si je veux continuer, je dois moi-même lancer la discussion.

« D'après moi, on n'aurait pas assez d'une vie pour savoir tout ce qu'il y a à savoir sur Poudlard ... »

Je regarde le bout de parchemin. C'est pas ce que j'appelle lancer la discussion. Je porte ma plume à la bouche et lance un regard autour de moi, essayant de voir si quelqu'un m'épiait. C'aurait pu être la personne à l'autre bout de la plume. Personne ne semble intéressé par ma petite vie, assis à ma pauvre table avec mon pauvre morceau de parchemin. Peu importe.

« Ma famille est originaire du Nouveau-Mexique, alors on va fêter Día de los Muertos. C'est marrant de faire ça au Canada, le temps n'a pas grand-chose à voir. Mais ça nous permet de rendre hommage à nos disparus ... »

Pourquoi je raconte ma vie à cette pauvre personne ? Pour peu, il s'en fout royalement. Oh puis peu importe. Je vais trouver à mon mot une place dans un livre que cet autre étudiant pourrait retrouver. Et si ça se trouve quelqu'un d'autre répondra. Maintenant, continuons le jeu de piste. On attribue à Paracelse la découverte du Fourchelang ... La suite est donc toute trouvée. Herpo l'Infâme. Fourchelang célèbre, à qui on attribue la création du premier Basilic. Ce livre est plus difficile à trouver que les précédents, étant donné que l'Infâme est un Mage Noir. Je dois m'aventurer dans d'autres étagères. Ce sera marrant de voir où le prochain mot sera dissimulé.

Au passage, je prends des livres pour continuer mon devoir d'Astronomie, mais je décide de les emprunter et d'aller m'installer dans la Salle Commune pour travailler. Je vais laisser le le champ libre à mon interlocuteur mystérieux.

Revenir en haut Aller en bas
 
Mikadocolors
Mikadocolors
MESSAGES : 39
INSCRIPTION : 07/11/2019
CRÉDITS : nightblood

UNIVERS FÉTICHE : City, fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t3413-mikadocolors#72508 http://www.letempsdunrp.com/t3418-i-need-you-more-than-you-think#72572 http://www.letempsdunrp.com/t3477-everyone-as-a-story-mikadocolors#74175 http://www.letempsdunrp.com/t3415-repertoire-de-personnages-mikadocolors#72549
Limace

There is no friend as loyal as a book | ft MissPomPom Empty


Alexander
Weiss

J'ai 16 ans et je vis à Pourdlard, Écosse. Dans la vie, je suis en sixième année chez les Serdaigle. Sinon, grâce à mon caractère, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Abandonné par son père, Alex a été élevé par sa mère depuis qu’il a quatre ans. Il est assez froid d’apparence, repoussant les autres pour ne pas s’attacher, mais ça, rares sont ceux qui le savent. Il est donc souvent seul, appréciant traîner dans les allées de la bibliothèque pour étudier un peu plus les plantes et leurs vertus.


Noah Schnapp :copyright: MEMENTO MORI
Te voilà à arpenter les allées de la bibliothèque, réfléchissant à ce petit jeu qui s'est lancé tout naturellement entre un autre élève et toi. Un mot oublié entre les pages d'un ouvrage a suffit à titiller l'intérêt de quelqu'un. Oh tu te doutes que la personne n'a pas répondu en pensant que toi aussi tu allais le faire, tu t'imagines plus quelqu'un qui a écrit pour s'occuper quelques secondes avant de glisser le message dans un autre bouquin. Pourtant tu notes l'effort fait, la personne aurait parfaitement pu se contenter de remettre le parchemin dans le livre de Morgane. L'aurais-tu vu si ça avait été le cas ? Probablement que non. Alors tu réfléchis à quel livre aurait pu servir d'intermédiaire entre ton correspondant et toi, tandis que tu vérifies bien que ton message ait disparu du livre de Paracelse.

Bouquin entre les doigts, tu constates qu’il n'y a plus rien. Le papier a disparu. Le jeu continue. Tu aurais presque esquissé un sourire si tu n'étais pas à côté de deux élèves de Griffondor. Ça aurait été des Serdaigle tu n'aurais pas plus osé. Tu n'aimes pas montrer que tu peux être humain toi aussi, comme si la réputation que certains te collent te semble adaptée. En tout cas c'est parfait pour faire fuir de potentiels amis et rester ans ton coin tranquillement. Tu préfères largement discuter par messages avec un ou une inconnu(e) que de traîner avec des gens qui n'ont pas envie de te voir. Votre professeur principal s'inquiète de ton cas, heureusement ta mère est toujours là pour te défendre en prétextant que tu es concentré sur tes études. Ça t'évite l'humiliation d'aller vers les autres et de faire semblant d'être un autre.

Si tu suis ton idée sur les alchimistes, tu aurais tendance à aller vers un ouvrage consacré à Agrippa, mais une part de toi se dit que ce serait trop facile. Tu cherches donc dans les tréfonds de ta mémoire ce que tu sais sur Paracelse. Il n’y a pas que l’alchimie, tu es persuadé que tu as lu autre chose à son sujet. « Fourchelang ! » T’exclames-tu avant de relever le livre que tu tiens encore entre tes doigts pour cacher le bas de ton visage. Tu pries pour que personne ne t’ai entendu, mais à première vue les autres ne font pas attention à toi.

Tu reviens donc à tes moutons, cherchant un sorcier lié à cette langue. Tu passes quelques noms en revue avant de te diriger vers un autre coin de la bibliothèque, puisant dans les différents bouquins jusqu’à trouver celui qui titille ta curiosité. Herpo l’infâme, célèbre fourchelang. Tu ne peux t’empêcher de feuilleter l’ouvrage, oubliant un instant le message caché entre la couverture et la première page. Tu n’as pas vraiment eu le temps d’étudier ce sorcier, pourtant tu sais qu’il a été le premier à créer un Horcruxe. Mais après quelques instants à lire en diagonale, tu finis par emporter le livre avec toi pour t’occuper du message, te rappelant à quel point tu es impatient de voir la suite.

La discussion n’a rien de passionnante, pourtant tu t’es pris au jeu, et tu ne peux t’empêcher de réfléchir au prochain sorcier que tu vas utiliser pour transmettre ta réponse. Enfin pour ça faudrait déjà que tu prennes le temps de lire et d’écrire un message en retour. Et là, ce n’est pas évident de trouver une réponse intéressante, ton correspondant semble avoir une vie bien plus animée que la tienne, il risque de vite se lasser à échanger avec quelqu’un comme toi. Tu pousses un soupir, faisant tourner ta plume entre tes doigts. Que dire ? Comme toujours tu passes plus de temps à penser à quoi écrire, qu’à l’énigme posé par l’inconnu qui te répond.

« J’ai toujours entendu parler de cette fête, mais je n’ai jamais eu la chance de la voir de mes propres yeux. C’est un bel hommage. » Ces quelques mots ne seront pas suffisants pour poursuivre la conversation. Ton interlocuteur n’hésite pas à te confier quelques informations sur lui, tu devrais en faire autant, non ? « Ça se passe comment ? » Rajoutes-tu finalement sur la ligne en dessous, incapable de donner des précisions sur ta personne. Tu n’as rien à dire de passionnant, tu préfères laisser cette personne te décrire el Día de los Muertos, cette fête dont tu as entendu parlée sans jamais pouvoir y assister. Faut dire que ta mère est toujours très occupée, tu n’as donc pas vraiment l’occasion de sortir avec elle ou de voyager. Tu te souviens même de l’été dernier où tu as réussi à fuir quelques jours sans qu’elle le remarque. Parfois tu te demandes si ça aurait été différent avec ton père, mais généralement tu te rappelles assez vite qu’il est parti parce qu’il ne voulait pas s’occuper de toi. Un égoïsme qui mérite même pas que tu t’attardes sur son cas.

Maintenant que ton mot est terminé, même si tu n’es pas du tout satisfait, tu te lèves pour aller chercher le prochain livre où tu glisseras le parchemin. Tu n’as pas mis longtemps avant d’arriver dans la bonne section, tu as déjà le nom du prochain sorcier que tu as choisi. Glanmore Peakes. Pourquoi lui ? Parce qu’en lisant les informations sur Herpo l’Infâme, tu t’es souvenu qu’il était le premier à avoir créé un Basilic. Tu as donc pensé à un serpent et tout le monde sait que Glanmore a tué le serpent de mer de Cromer. Tu espères que ton correspondant pensera à ce lien saugrenu, mais tu te dis que c’est plus rôle de corser un peu le jeu. Tu glisses le mot à l’intérieur du livre, souriant presque à l’idée d’avoir une réponse d’ici quelques jours, avant d’aller récupérer tes affaires et de sortir de la bibliothèque. Tu te demandes si c’est un autre Serdaigle. Peut-être pourras-tu mener l’enquête avec les quelques informations que tu as sur lui, s’il ne t’a pas menti.
Revenir en haut Aller en bas
 
MissPomPom
MissPomPom
Féminin MESSAGES : 63
INSCRIPTION : 22/09/2019
ÂGE : 27
CRÉDITS : Moi-même

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter - Stephen King - Warhammer 40k - Once Upon a Time
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Tortue

There is no friend as loyal as a book | ft MissPomPom Empty


Lisandre
Tremblay

J'ai 16 ans et je vis à Poudlard, Ecosse. Dans la vie, je suis en 6ème année à Poufsouffle et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis seul et je le vis plutôt bien.

Né au Canada, Lisandre a néanmoins grandi en bonne partie au Royaume-Uni, entouré de ses parents et de son jumeau Cracmol.


Asa Butterfield :copyright:️ Je ne trouve plus le Tumblr

J'ai parlé de mon mystérieux interlocuteur à Kriss. Il trouve, comme moi, que le jeu qui s'est instauré entre lui et moi est plutôt intéressant. Malgré tout, en frère protecteur, il m'invite à faire attention. Attention à quoi, lui ai-je demandé, bien sûr, mais il n'a pas su me donner des exemples concrets de mise en danger quelconque. Alors je lui ai promis de faire attention, pour lui faire plaisir plus qu'autre chose.

Ca ne veut pour autant pas dire que je vais être complètement imprudent. Je suis pas stupide non plus. J'ai décidé de ne pas en parler à mes amis Poufsouffle, je pense qu'ils ne comprendraient pas comment on peut s'exciter autant à l'idée de trouver un mot dans un livre poussiéreux, et pis, de devoir trouver la clef de l'énigme dudit livre poussiéreux.

J'avoue que j'ai passé les deux derniers jours à chercher qui serait le prochain élu pour notre échange sur parchemin. Je pense que, comme moi, mon interlocuteur mystère essaie de trouver des sorciers dont les biographies sont peu lues ici, à Poudlard, afin que notre jeu ne prenne pas fin sur la simple impulsion d'un élève ou professeur qui déciderait de jeter notre échange à la corbeille.

Lorsque j'entre dans la bibliothèque, je me dirige vers le rayon des Mages Noirs, voir si mon mot a été découvert. Réponse, oui. Je pose mes affaires sur une table et part à la recherche de la suite. J'ouvre quelques livres dans ce rayon, mais ce serait bien trop simple. Je cherche parmi les Fourchelang célèbres, même combat. Bien trop simple. J'avais sept noms en tête, aucun des livres en parlant ne renfermait le précieux morceau de parchemin.

Fourchelang. Serpent. Basilic. Je laisse divaguer mes idées, une bonne dizaine de minutes, afin de passer en revue tous les mots qui pourraient être liés à la prochaine personnalité. Serpent. Loch Ness. Serpent de Mer. Ça vaut le coup de regarder. Je n'ai plus vraiment d'idée. Je commencerait presque à croire en ma propre hypothèse de mot trouvé et jeté. Je trouve un livre sur les Serpents de Mer, que je feuillette à la recherche d'un nom qui puisse me mener vers le bon livre. Glanmore Peakes. Hm. Pourquoi pas.

Bingo. Soulagé, je prends le mot et vais m'asseoir. « J’ai toujours entendu parler de cette fête, mais je n’ai jamais eu la chance de la voir de mes propres yeux. C’est un bel hommage. Ça se passe comment ? »

Je me demande bien comment je pourrais décrire la Día de los Muertos. Je réfléchis à ma réponse en sortant ma plume et mon encre. Plein de couleurs, de musique, de nourriture. La famille. Les inconnus aussi. Je pioche dans mes souvenirs, récents ou plus anciens, afin de capter au mieux l'essence de cette fête spéciale que le monde nous envie. Ou presque, je m'emballe un peu.

« Día de los Muertos c'est d'abord beaucoup de nourriture. Que ce soient les offrandes aux disparus ou ce que nous mangeons, nous les vivants. C'est aussi plein de couleurs. C'est très festif en fait, pas du tout endeuillé comme fête. C'est vraiment une fête. C'est une journée dans l'année où tu parles à un inconnu comme à un membre de ta famille. On se raconte des anecdotes sur les défunts, et comme ça on passe les traditions et les histoires. J'ai déjà entendu des histoires qui se sont passées il y a plus de cent ans, et qui sont racontées d'année en année pour que jamais on n'oublie. »

Je regarde le bout de parchemin. Plutôt satisfait je dois dire, d'ailleurs. Je porte la plume à l'encre à nouveau.

« Voilà. Día de los Muertos c'est ne pas oublier en fait. Mais on y mange bien ! »

Je ricane seul. Je relève la tête pour regarder autour de moi mais, comme la semaine dernière, personne ne semble d'intéresser à moi. Je hausse les épaules.

« Mais je suis sûr que ta famille aussi a des traditions. »

Bon, tentative sans doute vaine pour lui permettre de parler un peu de lui. Parce que c'est bien beau mais, même s'il m'a demandé de parler de moi, c'était peut-être par simple courtoisie. Et puis, ce serait bien d'en apprendre un peu plus sur lui. C'est marrant. Bien. Maintenant, c'est l'heure de la partie drôle. Je sais déjà où je vais poser mon petit mot. Edessa Sakndenberg. Ancienne Directrice de Poudlard, elle étudiait les Moldus de Grande-Bretagne et surtout, son tableau est accroché au sixième étage dans le Hall de Glanmore.

Je pense que ce petit jeu va se révéler de plus en plus intéressant. Une fois le livre remis en place, je souris pour moi-même. Je récupère mes affaires, rends les livres sur l'Astronomie, puisque j'ai fini mon devoir, et sors de nouveau de la Bibliothèque. Je fais un signe de tête à la bibliothécaire avant de passer la porte et retourne à la Salle Commune poser mon sac avant d'aller dîner.

Revenir en haut Aller en bas
 
Mikadocolors
Mikadocolors
MESSAGES : 39
INSCRIPTION : 07/11/2019
CRÉDITS : nightblood

UNIVERS FÉTICHE : City, fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t3413-mikadocolors#72508 http://www.letempsdunrp.com/t3418-i-need-you-more-than-you-think#72572 http://www.letempsdunrp.com/t3477-everyone-as-a-story-mikadocolors#74175 http://www.letempsdunrp.com/t3415-repertoire-de-personnages-mikadocolors#72549
Limace

There is no friend as loyal as a book | ft MissPomPom Empty


Alexander
Weiss

J'ai 16 ans et je vis à Pourdlard, Écosse. Dans la vie, je suis en sixième année chez les Serdaigle. Sinon, grâce à mon caractère, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Abandonné par son père, Alex a été élevé par sa mère depuis qu’il a quatre ans. Il est assez froid d’apparence, repoussant les autres pour ne pas s’attacher, mais ça, rares sont ceux qui le savent. Il est donc souvent seul, appréciant traîner dans les allées de la bibliothèque pour étudier un peu plus les plantes et leurs vertus.


Noah Schnapp :copyright: MEMENTO MORI
Les jours passent, les vacances approchent à grands pas, et tout ce à quoi tu penses c’est à ce correspondant qui semble avoir une vie bien passionnante à côté de la tienne. Tu t’es même mis à chercher des informations sur cette fête, el Dia de los muertos, même si tu espères avoir sa version à lui qui sera plus vivante que celle que tu trouveras dans les différents ouvrages. Alors en attendant d’avoir une réponse, tu rêves, restant comme toujours dans ton coin. Certains continuent de tenter de t’approcher, de lancer la discussion, mais tu restes de marbre. Tu n’as pas envie de t’accrocher à quelqu’un si c’est pour le voir disparaître de ta vie brusquement. Tu préfères te contenter d’un échange sur un morceau de parchemin, au moins si ça s’arrête, ce sera un peu comme si tu terminais un livre, tu pourras toujours te trouver une nouvelle histoire pour te distraire.

Après quelques temps, te voilà à nouveau dans la bibliothèque à errer dans les allées, à chercher dans quel livre le message pourrait s’être glissé. Ce petit jeu t’amuse bien plus que les énigmes de la porte de ton dortoir. Tu ne sais pas si c’est parce que les défis sont plus attrayants ou si c’est parce qu’ils te sont destinés. Peut-être un peu des deux ? Malheureusement depuis quelques minutes tu sèches, incapable de trouver à quoi pouvait bien penser ton correspondant quand il a caché le message. S’il l’a bien caché. Une part de toi se demande s’il y a une suite. Peut-être en a-t-il eu marre ? Peut-être que quelqu’un a trouvé votre mot et l’a jeté ? Tu n’aimes pas l’idée que ça s’arrête comme ça, ce serait assez frustrant. Mais avant de pouvoir vérifier plus d’ouvrages, tu te rends vite compte qu’il est l’heure d’aller en cours, tu n’as pas envie de faire perdre des points à ta maison. Certes les activités de groupe te donnent la nausée, seulement tu n’es pas le genre à saboter ton équipe. Tu reviendras en fin de journée, peut-être que tu trouveras de meilleurs idées, car pour le moment tu as ouvert plusieurs livres pour rien.

« … N’oubliez pas de rendre vos devoirs la semaine de la rentrée. » Tu soupires, le dernier cours de la journée vient de se terminer, et si tu peux barrer un jour de plus sur le calendrier avant les vacances, tu peux aussi rajouter plusieurs devoirs à ta liste de choses à faire. À croire que les professeurs pensent vraiment que vous n’avez que leur matière à étudier. Mais tu auras beau râler autant que tu veux, tu devras toujours rendre un devoir sur les élixirs éternels, alors plutôt que de laisser tes camarades piquer tous les ouvrages sur le sujet, tu ferais bien de t’y mettre en premier. Ça tombe bien, tu dois retourner à la bibliothèque.

Avant de t’y rendre, tu fais un détour jusqu’au couloir de Glanmore Peakes, histoire de jeter un coup d’oeil à son portrait. Qui sait, peut-être qu’un indice s’y cache ? Tu t’arrêtes donc devant le portait, apercevant du coin de l’oeil le fantôme de ta maison. « Vous semblez bien pensif mon cher. » Tu hausses les épaules, beaucoup pensent que la Dame Grise ne parle, mais c’est simplement parce qu’elle ne s’adresse qu’aux Serdaigle. Pourquoi ? Tu n’en sais rien, c’est un autre mystère de Poudlard. « Je réfléchis juste à une énigme. » Elle t’observe un instant avant de poursuivre sa route. Tu te demandes si elle s’inquiète pas un peu pour toi aussi, elle a toujours été très serviable et prête à aider les élèves perdus. Tu esquisses un bref sourire, tandis que ton regard se pose sur les différents tableaux du couloir. Peut-être que le lien n’est pas dans les actions du sorcier que tu as choisi, peut-être que tu faisais fausse route en pensant ça. Alors tu notes le nom des deux sorciers représentés sur les tableaux et tu files en direction de la bibliothèque pour la seconde fois de la journée.

Une fois sur place tu te mets à la recherche du livre sur Edessa Sakndenberg, ancienne directrice de Poudlard. Son nom est plus connu que le second que tu as noté alors tu as décidé de commencer par là. Il te faut plusieurs minutes avant de trouver le livre et de découvrir le message. Tu n’es pas vraiment étonné par la longueur de la réponse, après tout tu as demandé à ton correspondant de te décrire le jour des Morts. Tu t’installes donc correctement, après avoir récupéré un livre pour tes cours, pour te lancer dans la lecture de la suite de votre discussion. Si au départ tu aurais presque les yeux qui pétillent, imaginant à quoi peut ressembler cette fête, tu finis par déchanter en lisant la dernière phrase. Tu sens cette invitation indirecte à parler de toi et tu n’aimes pas vraiment la tournure des évènements. Pourtant une part de toi sait que tu ne peux pas toujours parler de ton interlocuteur, tu dois donner quelques informations sur toi à ton tour. C’est du donnant-donnant dans une relation.

« C’est vraiment une belle façon d’honorer les morts ! » Tu hésites longuement avant d’écrire la suite, tu te maudis d’en dire autant à ton sujet, mais tu ne te vois pas esquiver à nouveau. « Par contre, non, pas de tradition dans ma famille. Ma mère est bien trop occupée par son travail. C’est aussi pour ça que je reste dans le coin durant les fêtes. » Ta réponse semble vraiment déprimante à côté de la sienne. Es-tu jaloux ? Oui et non. Tu aimes ta mère de tout ton coeur, mais parfois tu aimerais bien qu’elle lâche son travail pour faire des trucs avec toi, même si ce n’est que pour manger une pizza un soir. Tu réalises petit à petit que tu te complais peut-être un peu trop dans la solitude, tu es jeune, tu devrais profiter et sortir avec tes amis. « Donc je ne suis pas le bon ami pour avoir de jolies cartes postales des quatre coins du monde. » Tu tentes une fausse note d’humour pour essayer de cacher la réalité de ta vie, avant de récupérer le papier et d’aller le cacher dans un autre livre.

Cette fois tu as choisi Daisy Dodderidge pour poursuivre votre petit jeu. Pourquoi elle ? Parce qu’Edessa Sakndenberg a écrit un livre nommé Vie domestique et habitudes sociales des Moldus britanniques, alors tu t’es dit que ça pourrait sympa de choisir la sorcière qui a fait construire le pub du Chaudron Baveur pour servir d’entrée entre le Monde Moldu et le Chemin de Traverse. C’est plus intéressant que de choisir Gunhilda de Gorsemoor dont le portrait est accroché dans un couloir du troisième avec celui de l’ancienne directrice de Poudlard. Maintenant il ne te reste plus qu’à plancher un peu sur tes devoirs avant d’aller manger en compagnie des autres élèves.
Revenir en haut Aller en bas
 
MissPomPom
MissPomPom
Féminin MESSAGES : 63
INSCRIPTION : 22/09/2019
ÂGE : 27
CRÉDITS : Moi-même

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter - Stephen King - Warhammer 40k - Once Upon a Time
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Tortue

There is no friend as loyal as a book | ft MissPomPom Empty


Lisandre
Tremblay

J'ai 16 ans et je vis à Poudlard, Ecosse. Dans la vie, je suis en 6ème année à Poufsouffle et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis seul et je le vis plutôt bien.

Né au Canada, Lisandre a néanmoins grandi en bonne partie au Royaume-Uni, entouré de ses parents et de son jumeau Cracmol.


Asa Butterfield :copyright:️ Je ne trouve plus le Tumblr


Je sais que dans quelques heures à peine je vais quitter Poudlard pour deux semaines de vacances. J'étais particulièrement excité au sujet de ces vacances, mais c'était avant que le petit jeun ne s'installe entre l'inconnu et moi-même. Je suis toujours très excité de rentrer au Canada, mais ça veut aussi dire que pendant deux semaines je ne recevrai ni ne répondrai à aucun petit mot laissé dans un livre ...

C'est avec ces pensées en tête que je rejoins la bibliothèque après les cours. J'ai également quelques livres à emprunter pour les devoirs que j'ai à rendre à la rentrée. Bien entendu, chacun des professeurs a fait en sorte qu'aucun d'entre nous n'oublie son existence, et ils ont tous mis un point d'honneur à nous demander une longue dissertation. Je soupire en poussant l'épaisse et lourde porte menant au trésor de papier.

Je commence à feuilleter des livres, un peu au hasard, en réfléchissant bien sûr à ma dernière énigme, me demandant quel nouveau challenge m'a lancé mon interlocuteur. J'avoue avoir la tête à moitié déjà en vacances, même si ces petits défis me plaisent bien. C'est un peu par hasard que je trouve la petite feuille sur laquelle je reconnais mon écriture et cette de la personne de l'autre bout de la plume. Je m'assieds, lis, et ne peux m'empêcher de faire la moue en découvrant une partie de l'histoire familiale de l'inconnu.

« Je suis désolé de lire ça. Sincèrement. »

Bien bien, les deux pieds dans le plat Lisandre, comme d'habitude. Je soupire de nouveau et cherche quoi écrire, peut-être pour lui remonter le moral, peut-être pour lui faire oublier que j'ai été un abruti de parler comme ça de ma famille unie, où les parents prennent le temps pour nous, alors que de toute évidence sa mère a l'air de plus s'intéresser à son travail qu'à son fils.

« Je vais te dire, j'ai pas spécialement d'ami donc même un qui m'envoie pas de carte postale me conviendrait ! »

Bon, si après ça il a encore envie de te parler ce sera une bonne nouvelle. Ça fait un peu être désespéré qui cherche l'amitié dans les bouquins. Je lève la tête quand j'entends la porte de la bibliothèque s'ouvrir et plusieurs voix s'élever. Je sais qui c'est, un petit groupe de Poufsouffle, de la même année que moi. Je baisse de nouveau la tête, mais ils m'ont vu. Je fourre le papier dans ma poche et sors à la hâte un morceau de parchemin vierge. Je commence à écrire dessus comme si je prenais des notes pour un devoir.

- Si c'est pas Lisou qu'on voit là !
- Alors alors, t'écris à ton frère Cracmol ou tu fais tes devoir, pigeon savant ?


Je soupire et lève la tête vers le couple qui vient de m'aborder.

"Q'est-ce que ça peut bien vous faire ? Vous voulez pas baisser le son avant que je me fasse renvoyer ?"
-Pauvre Lisou va pas pouvoir faire ses devoirs pour la rentrée. Bouhouh.

Voilà, pas manqué, la bibliothécaire nous fait signe à tous de sortir de ce saint endroit. Je soupire, prends tout ce qu'il y avait sur la table et retourne au dortoir. Evidemment, ces imbéciles ne manquent pas de continuer leur harcèlement durant le chemin qui mène à la Salle Commune. Je comprends pas pourquoi ils peuvent pas me laisser tranquille, ne serait-ce qu'une journée.

Je sais que la bibliothécaire me laissera de nouveau entrer si je suis seul, mais pour le moment ces arapèdes ont décidé de ne pas me laisser. J'entre dans la Salle Commune et m'assieds avec un autre groupe de 6ème année. Bingo, il se passe exactement ce que je voulais, à savoir que les deux débiles ont choisi de se trouver une autre victime. Désolé pour la personne qui en fait les frais, mais je dois absolument emprunter ces livres sans quoi je ne pourrai rendre aucun devoir à temps !

Je cours jusqu'à la bibliothèque et entre les étagères une fois arrivé afin d'avoir le temps de prendre ce que je dois avant la fermeture. Heureusement, j'ai le temps de faire tout cela, et je sors de nouveau de cette immense salle les bras chargés de bouquins. En remontant vers la Salle Commune je me rappelle du mot. Mince. Je vais être obligé de demander à un première année qui reste pour les vacances de le déposer où je veux. Je soupire pour la énième fois ce soir.

« PS : Désolé si tu trouves ce mot dans un livre au hasard ou si tu le trouves tardivement. J'ai été expulsé de la Bibliothèque à cause d'une bande de singes et j'ai demandé à un première année de le déposer dans la biographie d'Ulick Gamp. »

Je trouve assez rapidement un première année qui, moyennant une aide pour ses devoirs de deux semaines après la rentrée, veut bien faire la commission pour moi. Je vais dormir sur mes deux oreilles. J'ai quand même pris soin de noter son nom pour lui envoyer un hibou rappel dans quelques jours.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


There is no friend as loyal as a book | ft MissPomPom Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
There is no friend as loyal as a book | ft MissPomPom
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Le Livre de la jungle [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers fantasy :: Harry Potter-
Sauter vers: