Partagez
 
 
 

 Les aventuriers de la Rose des Vents [Seolanne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 1845
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Licorne

Les aventuriers de la Rose des Vents [Seolanne] Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Un bâteau ordinaire, un équipage ordinaire... On en était loin. Parce que la Rose des Vents n'avait rien à voir avec un bateau classique en vulgaire bois. Et son équipage...

Deux âmes se détachaient du lot. Deux coeurs meurtris, deux voyageurs blessés que tout oppose mais que ce voyage va rapprocher.

Contexte provenant d'une discussion sur discord entre fan de l'univers de Robin Hobb
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 1845
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Licorne

Les aventuriers de la Rose des Vents [Seolanne] Empty


Habile
J'ai 31 ans et je vis à sur mon navire en général , avec Terrilville comme port d'attache. Dans la vie, je suis matelot et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis statut célibataire et je le vis plutôt bien. Je suis heureux ainsi, sans attaches.

Les aventuriers de la Rose des Vents [Seolanne] Photofunky


Luke Evans:copyright:️ Schizophrenic

Accoudé à l'avant du navire je fixais l'horizon, la mer ondulant doucement alors que le soleil se coucher lentement. J'étais perdu dans mes pensées, réfléchissant à ma vie, à l'ensemble des décisions qui m'avaient entrainé ici, à bord de cette vivenef faisant voile vers les Rivages Maudits.

Rien dans ma vie ne m'avait prédestiné à finir ici. J'étais un gamin de Bourg de Castelcerf, né d'une mère ayant déjà trop d'enfants, avec un père se tuant pour subvenir aux besoins de cette famille beaucoup trop nombreuses. Nous étions sept, cinq filles et seulement deux garçons. Nous étions les plus grands avec mon frère, toujours à prendre soin de nos nombreuses petites soeurs, de notre mère se fatiguant un peu plus chaque jour, de notre père se tuant à la tâche. Mon frère s'était engagé dans l'armée donnant toute sa solde à notre famille jusqu'à ce qu'il ne disparaisse. Il avait été si fier de nous annoncer qu'il faisait parti d'une expédition très secrète aux côtés du roi servant Vérité. Il était tellement fier et nous aussi. Mais il n'est jamais revenu. Il ne restait plus que moi pour aider la famille. On avait un peu ça en commun mon frère et moi. On rêvait de voyages et d'aventures. Mais là où lui se voyait se battre aux côtés de son roi, moi je m'imaginais parcourant les mers sur mon propre navire, explorant le monde entier, dénichant des trésors pour les ramener dans mon pays. J'avais commencé sur un petit bateau de pêche. Le boulot était dur, épuisant et salissant, mais il me ramenait de l'argent et me permettait d'acquérir de l'expérience. J'avais fini par décrocher un poste sur un petit navire de commerce cervien. Enfin je me lançais dans de vraies aventures. On faisait essentiellement du commerce le long des côtes des Six Duchés, amenant les marchandises exotiques qui arrivaient à Castelcerf à travers tout le pays. J'adorais mon poste, la vie en mer. On était pas les plus riches dans ma famille. On avait même du mal à s'en sortir parfois, mais on était heureux. Jusqu'à ce que les pirates rouges arrivent....

Avec la disparation de mon frère, la fuite du roi hors de la capitale, cela devenait de plus en plus dangereux pour nous de rester là. Mon capitaine avait fini par me virer, comme il l'avait fait avec tout le monde. C'était beaucoup trop dangereux de sortir en mer. On risquait à chaque sortie de se faire attaquer par un navire pirate. Le commerce était mort. Castelcerf était entrain de sombrer petit à petit et le départ du roi n'arrangerait rien. Alors on avait fait comme beaucoup d'autres, on avait fui la capitale pour aller se réfugier dans les terres, le plus loin possible des pirates. C'était là que les choses s'étaient gâtées pour moi.

Mes parents n'avaient jamais su. Je savais que c'était mal vu alors je n'avais jamais rien laissé voir. J'avais même évité de me lier de trop près. Je savais que c'était mal, qu'il ne fallait pas. Mais en même temps, j'avais du mal à voir ce qu'il y avait de mal dans un échange aussi simple, aussi pur. Il avait fallu qu'elle me trouve pour que je cède à l'attrait du lien. Elle était entrée dans ma vie, devenant une partie de moi, la moitié de mon être. Ils ne l'avaient jamais su avant ce moment là. Ils avaient trouvé bizarre qu'une mouette vole si loin du rivage. Encore plus étrange qu'au bout de quelques jours elle continue de nous suivre. Puis ils avaient compris et leur regard sur moi avait changé. J'étais devenu un être répugnant, une bête se complaisant à vivre avec les bêtes. Ils se sont mis à m'accuser de tous les maux qui avaient frappé notre famille. C'était moi qui avait attiré le malheur sur nous en pratiquant la magie des bêtes. Puis ils avaient commencé à s'en prendre à elle.... La plupart des personnes vous diront que ce n'est pas normal, que je ne peux pas préférer un animal à ma propre famille, qu'elle n'aurait pas du passer avant eux. Mais ils ne peuvent pas comprendre et ne comprendront jamais pourquoi je devais partir avec elle.

C'était comme ça qu'on s'était retrouvé à traverser Chalcède. De là on s'était engagé sur un navire, puis sur un autre avant de finir à Terrilville. J'avais travaillé sur plusieurs navires de commerce avant de commencer à acquérir assez d'expérience pour décrocher ce poste sur une vivenef. J'avais écouté ce qu'on m'en avait dit. Un poste à bord d'une vivenef c'était le rêve. La paye était bonne, les capitaines étaient moins durs, le travail même en général était moins dur sur une vivenef. Elles se pilotaient quasiment seules. Oh oui tout était parfait, si on oubliait le fait qu'on était sur un navire littéralement vivant qui vous tapait la causette quand ça lui chantait. C'était flippant.. et je n'arrivais toujours pas à m'y faire.

Et j'étais non loin d'ELLE ce soir, évitant la chose autant que possible. C'était le seul coin paisible que j'avais trouvé, pour prendre du temps seul sans personne pour m'emmerder. J'avais besoin de panser mes plaies. Deux mois que j'étais ici et que je vivais un véritable enfer. Une place à bord d'une vivenef le poste de rêve? Mais bien sur...

Elle était non loin de moi. Je sentais sa présence physique tout près de moi, renforçant un peu plus le lien qui nous unissait. On avait pas besoin de moi, je n'avais pas besoin de l'entendre pour savoir ce qu'elle ressentait.

Je jurais entre mes dents alors que j'appliquais un peu de rhum sur mon bras. C'est là que j'entendis un bruit. Je me redressais vivement sur mes jambes, cherchant d'où venait le bruit. J'avais sorti le petit couteau que je cachais dans mes vêtements, prêt à m'en servir cette fois. Je ne me laisserais plus faire c'était décidé.

- Qui est là? Je sais que vous êtes là. Sortez!!

Bien campé sur mes jambes j'étais prêt à étriper la prochaine personne qui essaierait de s'en prendre à moi.

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Les aventuriers de la Rose des Vents [Seolanne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Village Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers fantasy-
Sauter vers: