Partagez
 
 
 

 Soreaas * Walk along the path unknown

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 
Soreaas
Soreaas
MESSAGES : 38
INSCRIPTION : 25/10/2019
RÉGION : Basse-Normandie
CRÉDITS : Girly_M

UNIVERS FÉTICHE : Réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t3396-patate-douce#72133 http://www.letempsdunrp.com/t3397-m-f-toujours-ouvert-notes-pluvieuses
Limace

Soreaas * Walk along the path unknown - Page 2 Empty


Edward
Cullen

J'ai 17 ans physiquement mais 109 ans en réalité et je vis à Forks, Etats-unis. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Je suis né le 20 Juin 1901 à Chicago. J'ai été mordu en 1918, après avoir contracté la grippe espagnole. Ce fut mon père adoptif Carlisle Cullen qui me sauve en me transformant en tant que vampire. Ma mère adoptive se nomme Esmée et j'ai quatre frères et soeurs : Rosalie, Emmett, Alice et Jasper. Cela fait des années que nous vivons paisiblement à Forks.


Rob. Pattison :copyright:️ None


Je déglutis difficilement. Non, pas ta lèvre. Je me surprends à vouloir la mordre à sa place. Mais ça serait bien plus douloureux. Je détaille sa bouche, charnue, parfaite. L'envie de l'embrasser me brule la gorge.

La posséder.

Je secoue la tête, toujours autant amusé. Elle est vraiment .. Naturelle. Cette façon désinvolte de répondre. Toujours sur la défensive.

Manque de confiance ?

Pourtant, elle a tout pour plaire, outre son odeur qui m'entraine à elle, bout de femme empli de charmes. Bon, ça se trouve, elle est vulgaire et possède des tocs. Diantre, non !

- Je relevais juste les fragrances d'un parfum. Pas spécialement de nourritures mais soit !


Le professeur nous intime le silence, ce qui m'arrange bien. Je sonde ses sentiments et je sens qu'elle a envie de m'étrangler. Je ne peux m'empêcher de sourire encore. Décidément, je me sens niais aujourd'hui. On ne pipe mot, pire, elle fait la gueule ? Elle me tourne le dos, j'ai presque envie d'en faire autant.

Je te sauve la vie !
Sois pas ingrate.

Encore dix minutes avant la fin du cours et je sens bien qu'elle ne décolère toujours pas. Je finis par me lever, supporter ce qu'elle ressent m'est insupportable. Surtout que je les ai provoqué. Je lorgne sur sa feuille. Je prends son stylo, nos mains se frôlent et je modifie une réponse et en rajoute une autre.

Sans un regard, je porte mon sac sur mon épaule et quitte la pièce.
On peut même parler de fuite.
Je prends une grande inspiration et me dirige vers ma voiture, attendant le reste de la fratrie.

Premier contact.
Encore


Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 536
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby http://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always http://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
Donut

Soreaas * Walk along the path unknown - Page 2 Empty


Lullaby Spencer
J'ai 17 ans et je vis à Forks, États-Unis. Dans la vie, je suis lycéenne et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Elle vient d’arriver en ville avec sa famille. • Elle ne voulait pas déménager, sa vie à New-York lui semblait parfaite. • Lullaby a un petit frère au collège, Paxton. • Elle est fan de patinage, elle pratique depuis qu’elle a trois ans. • Lullaby s’est toujours sentie un peu à part, un peu différente. • C’est une fille sensible, généreuse, jalouse, manquant de confiance en elle et qui a tendance à s’oublier, à s’effacer, pour satisfaire les autres. • C’est également une grande rêveuse et une romantique dans l’âme. • Elle est souvent en retard et cherche souvent à se justifier.


avatar par Elsy
Soreaas * Walk along the path unknown - Page 2 190305054950617161

Un parfum ? Mais quel parfum ? Lullaby a beau essayer de remarquer une odeur, elle ne sent rien. Observant tout autour, la demoiselle essaie de voir si l’un ou l’autre de ses camarades serait en train de grignoter, mais elle ne voit rien aux alentours. Par l’ombre d’une papier dur les tables. Pas le moindre signe de mastication dans la salle. Juste le regard de Sean qui s’est tourné vers elle, deux tables plus loin, et lui adresse un regard désolé. Faut croire qu’il la plaint d’avoir hérité de la place à côté du Cullen. Bee hausse les épaules et Sean reporte son attention sur sa feuille, rappelant à Lullaby qu’elle a du travail, elle aussi.

Et l’homme à ses côtés qui termine si vite, trop vite. À n’y rien comprendre. La jeune femme a beau tourner et retourner la question, les documents, elle n’arrive à rien. Jetant un léger regard à la copie d’Edward, elle s’étonne de voir qu’il a terminé, mais regrette rapidement d’en avoir fait le remarque. Parce qu’il l’envoie bouler, sans aucune douceur, comme si elle avait dit quelque chose de mal et la demoiselle ne comprend pas. Déstabilisant Edward. Lullaby reporte son attention sur sa feuille, se perd dans ses pensées, cherche l’inspiration. Elle s’énerve, tant des réactions de son voisin de tables que parce qu’elle ne trouve toujours pas. Faut croire qu’elle a l’esprit trop embrumé elle-même pour être capable de se concentrer et elle lance un regard désespérée à l’horloge, surprise que celle-ci affiche déjà cette heure là. Finalement, c’est passé plus vite qu’elle ne l’avait imaginé.

L’homme se lève sans crier gare, attrape son stylo et frôle sa main au passage. Lullaby est parcourue d’un frisson et tourne la tête vers lui. Il a la main gelée. Frileux ? Ça se pourrait. L’homme barre une réponse sur sa feuille pour la modifier et en ajoute une autre, avant de quitter la salle sans un mot, avant même que ça n’ait sonné. Lullaby le suit du regard, sans rien comprendre de tout ce qui vient de se passer. Bipolaire, c’est vraiment le mot qui colle bien à ce type, faut croire. La jeune femme soupire, commençant à ranger ses affaires en attendant la fin de l’heure et la sonnerie salvatrice. Enfin, celle-ci se décide à retentir et l’étudiante s’empresse d’aller à la scolarité rendre un papier, avant de sortir du lycée. Edward est là, près d’une élégante voiture, une pétillante brune et un grand blond à ses côtés. Alice et Jasper, si Lullaby a bonne mémoire. Une seconde, elle s’imagine l’ignorer et rejoindre sa propre voiture. Mais change finalement d’idée, approchant finalement du groupe, le regrettant sitôt qu’elle les a atteint. Y’a une drôle d’ambiance ici. Et le regard de Jasper, perturbant. Toujours l’air de souffrir, disait Keira.

"- Merci." se contente-t-elle de dire, le rouge aux joues, légèrement angoissée. "Alors euh… Bonne soirée." souffle-t-elle avant de partir en direction de sa propre voiture. Ouvrant la porte conducteur, elle jette son sac à l’intérieur, avant de consulter son téléphone réalisant que sa mère a essayé de l’appeler et lui a laissé un message.


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Soreaas
Soreaas
MESSAGES : 38
INSCRIPTION : 25/10/2019
RÉGION : Basse-Normandie
CRÉDITS : Girly_M

UNIVERS FÉTICHE : Réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t3396-patate-douce#72133 http://www.letempsdunrp.com/t3397-m-f-toujours-ouvert-notes-pluvieuses
Limace

Soreaas * Walk along the path unknown - Page 2 Empty


Edward
Cullen

J'ai 17 ans physiquement mais 109 ans en réalité et je vis à Forks, Etats-unis. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Je suis né le 20 Juin 1901 à Chicago. J'ai été mordu en 1918, après avoir contracté la grippe espagnole. Ce fut mon père adoptif Carlisle Cullen qui me sauve en me transformant en tant que vampire. Ma mère adoptive se nomme Esmée et j'ai quatre frères et soeurs : Rosalie, Emmett, Alice et Jasper. Cela fait des années que nous vivons paisiblement à Forks.


Rob. Pattison :copyright:️ None


Les pensées de Jasper m'alertent, tous se raidissent. On fait barrage entre l'odeur enivrante qui vient vers nous, et le vampire torturé. Le vent n'aide en rien. Je hais ma région, moi qui l'adore tant. Je prends ma dose par la même occasion. Mes yeux se ferment, je sens mes vaines pulsaient, grognement assourdissant. Une claque derrière la tête, merci Emmett.

La protéger.

De moi, de Jasper, de notre famille.
Il vivait une épreuve, il n'était pas question de lui en infligeait davantage. J'en venais presque à detester Lullaby, à son insu.

Je pensais que mon ton était suffisant, pourquoi a-t-il fallu que je l'aide.
Et ce contact ? J'ai l'impression que ma peau me brule à l'endroit même où on s'est frôlé. Je me detache sous les regards courroucés pour venir au contact de la sublime rousse. Sa moue m'attendrie - lui résister va être une épreuve difficile. Je devrais m'éloigner quelques jours. De l'angoisse ? De la gêne ? De la peur ? Le dernier est légitime. Pourquoi autant de chamboulement dans un si petit corps ?

- Je ne voulais pas que tu aies une mauvaise note le premier jour, cela aurait fait baisser ta quête de popularité. Bonne soirée.

Je tente de conserver un ton neutre alors que j'avais juste envie de la prendre dans mes bras, lui redonner un sourire mais non, je devais mettre de la distance.

L'éloigner.

Tout faire pour qu'elle me deteste mais être conciliant de la sorte n'allait guère m'aider. Je soupire et lui tourne le dos pour retourner auprès des miens. Le trajet jusqu'à chez nous se fit dans le chahut. Mon état en sa présence, sujet du jour. Mes frères me charièrent.. Je me surprends à rougir.

- Ed', tu as le droit de connaître l'amour. Et de toute façon, quoi que tu fasses, tout te ramènera à elle. C'est inévitable.

Alice parla de sa douce voix chantante, je m'autorise à y croire juste une seconde avant de refermer cette possibilité, aussi loin que possible. Elle soupire et secoue la tête, légèrement dépitée. Oui, ma famille s'est ouvert à l'Amour. Mais aimer un vampire n'implique pas les mêmes danger que d'avoir une humaine des plus délicieuses comme compagne.

Délicieuse.
Drogue.
Amour.

Arrivés à la maison, nos parents nous questionnent sur cette journée. Je reste silencieux mais ce fut Emmett qui lâche la mèche concernant Lullaby, provoquant l'hilarité de ma famille. Ma mère me caresse la joue, visiblement ravie qu'une nouvelle personne puisse faire son entrée dans nos vies.

Suis - je le seul à trouver cette situation aberrante ?

Lullaby dans ma maison ?
Impensable.
Risqué.
Tentant.

Je me retire de cette farce, prenant ma voiture et pars dans la ville d'â-côté, une petite boutique de livres anciens y trône. J'aime y flâner pendant des yeux. Un livre attire mon attention. Couleurs et émotions. Comme par hasard. Mes pensées dérivent vers l'impétueuse rousse, ce tourbillon qui me perturbe tant et me matraque ma soif.



Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 536
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby http://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always http://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
Donut

Soreaas * Walk along the path unknown - Page 2 Empty


Lullaby Spencer
J'ai 17 ans et je vis à Forks, États-Unis. Dans la vie, je suis lycéenne et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Elle vient d’arriver en ville avec sa famille. • Elle ne voulait pas déménager, sa vie à New-York lui semblait parfaite. • Lullaby a un petit frère au collège, Paxton. • Elle est fan de patinage, elle pratique depuis qu’elle a trois ans. • Lullaby s’est toujours sentie un peu à part, un peu différente. • C’est une fille sensible, généreuse, jalouse, manquant de confiance en elle et qui a tendance à s’oublier, à s’effacer, pour satisfaire les autres. • C’est également une grande rêveuse et une romantique dans l’âme. • Elle est souvent en retard et cherche souvent à se justifier.


avatar par Elsy
Soreaas * Walk along the path unknown - Page 2 190305054950617161

Lullaby ouvre grand la bouche, surprise par la réponse de l’étudiant quand elle vient le remercier, poliment, pour le coup de main qu’il lui a donné un peu plus tôt en histoire. Une politesse que la demoiselle regrette maintenant. Connard prétentieux. Les yeux de la demoiselle lancent des éclairs, alors même qu’il la plante là après avoir asséné sa petite phrase assassine. Lullaby le suit du regard, sans bouger dans un premier temps. De toute évidence, tout le monde n’a pas reçu la même éducation que la demoiselle. Bee fulmine, mais dans le fond, qu’il soit un parfait petit abruti, ça ne la regarde pas vraiment. Elle se souviendra seulement qu’il est antipathique et ça ne sera pas son problème. Y’a des gens plus intéressants que lui dans ce lycée. Sûrement. Mais ça la saoule particulièrement.

«- T’inquiète pas pour ça, j’suis pas intéressée.» remarque la demoiselle piquée au vif avant de faire volte-face. «Connard.»

Elle a soufflé. Sans se douter qu’il pouvait l’entendre, ni qu’il pouvait saisir toutes les émotions qui transpercent par sa voix dans un même temps. La colère. L’agacement. La déception, aussi. Il joue avec ses nerfs Edward. Faut croire, en tout cas. Quand elle atteint sa voiture, elle jette son sac un peu trop rageusement sur le siège passager et se perd dans son téléphone, comme sa mère a appelé. Elle lui demande d’aller chercher Paxton au foot et la demoiselle s’exécute alors, chassant Cullen de son esprit.

L’adolescent piaille sur le siège passager en racontant sa journée, remarquant à peine l’air contrarié de sa sœur qu’il met sur le compte d’une première journée un peu rude, comme il sait que son aîné déteste Forks. Ça semble encore plus vrai ce soir et ce même si elle a noué quelques relations ou tout du moins fait quelques connaissances. L’attitude d’Edward revient au galop dans son esprit et elle l’insulte encore une fois mentalement, avant d’en rougir. Sa mère a toujours dis que c’était très laid, dans la bouche d’une fille. Et ça ne sert à rien.

«- Je vais à la patinoire, à tout à l’heure !»

Lullaby quitte la maison. A Froks, il n’y a pas de patinoire et elle doit emprunter le bus pour une ville voisine. Visitant les lieux pour la première fois, elle s’y sent pourtant chez elle immédiatement. A croire que toutes les patinoires du monde pourraient être sa maison sans le moindre mal. Lullaby s’empresse de se préparer et chausser ses patins pour gagner le bord de la patinoire. Retirant ses protèges lames, la demoiselle s’élance rapidement sur la glace, ravie de voir celle-ci presque libre, presque toute à elle et elle se laisse alors porter par une musique imaginaire. Ça lui fait du bien. L’esprit vidé par sa passion, elle en oublie Cullen, une petite heure et demie.

Quand elle sort, la nuit est tombée et maintenant, la jeune femme regrette un peu de ne pas avoir prit la voiture. Comme elle chemine en direction de l’arrêt de bus, la jeune femme ne se sent pas vraiment tranquille, sans pouvoir mettre de mots clairs sur ce qu'elle ressent. Elle presse l'allure comme elle entend des sifflements mais deux types se dressent devant elle rapidement et lui barrent la route, essayant de l'entrainer dans une ruelle adjacente, déserte et sombre.

"- Laissez-moi !" cri-t-elle en espérant alerter un passant, un voisin, n'importe qui.



Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Soreaas
Soreaas
MESSAGES : 38
INSCRIPTION : 25/10/2019
RÉGION : Basse-Normandie
CRÉDITS : Girly_M

UNIVERS FÉTICHE : Réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t3396-patate-douce#72133 http://www.letempsdunrp.com/t3397-m-f-toujours-ouvert-notes-pluvieuses
Limace

Soreaas * Walk along the path unknown - Page 2 Empty


Edward
Cullen

J'ai 17 ans physiquement mais 109 ans en réalité et je vis à Forks, Etats-unis. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Je suis né le 20 Juin 1901 à Chicago. J'ai été mordu en 1918, après avoir contracté la grippe espagnole. Ce fut mon père adoptif Carlisle Cullen qui me sauve en me transformant en tant que vampire. Ma mère adoptive se nomme Esmée et j'ai quatre frères et soeurs : Rosalie, Emmett, Alice et Jasper. Cela fait des années que nous vivons paisiblement à Forks.


Rob. Pattison :copyright:️ None


Le temps s'est défilé lorsque j'ai trouvé un compère pour débattre sur les personnages de Orgueil et préjugées. Un roman dont j'apprécie la fine plume de l'auteur. De base, j'étais parti pour m'acheter une bande-dessiné et voir quelles étaient les nouveautés. Je me retrouve avec trois livres sous le bras mais pas l'objet de ma visite. Je suis incorrigible.

L'astre solaire à fait place à son amie lunaire, moment dont j'apprécie particulièrement. La nuit qui nous enveloppe, je me sens bien plus en sécurité. Certes, le danger que je représente reste le même mais au moins, je peux être davantage être moi-même. Je marche jusqu'à ma voiture quand j'entends crier.

Elle.
Impossible.
Pas dans cette ville. Le vent m'apporte ses effluves, son parfum, mes crocs sortent immédiatement. J'hume l'air, d'autres personnes. Je grogne, mécontent. Voila pourquoi j'aime la nuit, user de ma rapidité pour parvenir à ses côtés.

Deux hommes qui osent poser leur paluche souillé. Gout de colère dans la bouche. Je ne laisse même pas le temps à celui qui ose toucher ses cheveux que je l’agrippe par le col et l'e projette au sol.

Danger.
Je le suis.
Et je vais le lui rappeler. Pas de demi mesure avec moi, le premier se releve et tente de m'asséner un coup, j'esquive et fait siffler le côté de ma main dans son cou, il titube, respiration coupée.
Je sens la puanteur de l'hésitation émanant du second, dos à moi, je sais qu'elle ne verra rien de ce que je m’apprête à faire.

De mes yeux, je l'hypnotise et l'oblige à frapper son comparse, par la pensée. Je m'assure qu'il obéisse et je tire la demoiselle par la manche.

- Ne restons pas là.

Sans même lui laisser le temps de réagir, je marche d'un pas rapide, je tente de contrôler ma force et mais la pauvre, je la traine plus qu'autre chose. J'ouvre la portière côté passager et la jette - presque - dans la voiture. Je la coutourne, et prend place, mes mains serrant le volant. Je démarre en trombe, sans même savoir où nous allons.

- C'est une habitude chez toi de sortir à pas d'heure ? Tes parents ne t'ont rien appris Lullaby.

Ma voix se fait sèche. J'accuse le coup. Se mettre en danger, diantre, à quoi elle joue !? Je finis par me retrouver devant l'entrée de la forêt, ce n'est guère mieux. Immobilisant la voiture après une conduite dite sportive, pour ne pas évoquer toutes les violations des règles que je viens de faire.



Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 536
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby http://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always http://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
Donut

Soreaas * Walk along the path unknown - Page 2 Empty


Lullaby Spencer
J'ai 17 ans et je vis à Forks, États-Unis. Dans la vie, je suis lycéenne et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Elle vient d’arriver en ville avec sa famille. • Elle ne voulait pas déménager, sa vie à New-York lui semblait parfaite. • Lullaby a un petit frère au collège, Paxton. • Elle est fan de patinage, elle pratique depuis qu’elle a trois ans. • Lullaby s’est toujours sentie un peu à part, un peu différente. • C’est une fille sensible, généreuse, jalouse, manquant de confiance en elle et qui a tendance à s’oublier, à s’effacer, pour satisfaire les autres. • C’est également une grande rêveuse et une romantique dans l’âme. • Elle est souvent en retard et cherche souvent à se justifier.


avatar par Elsy
Soreaas * Walk along the path unknown - Page 2 190305054950617161

Malgré ses demandes, évidemment, les deux types ne la lâchent pas, ne la laissent pas poursuivre tranquillement sa route jusqu’à l’arrêt de bus pour rentrer chez elle. L’un d’eux passe une main dans ses cheveux, murmurant quelques mots à son oreille, que la demoiselle essaie de ne pas entendre, de ne pas écouter. Mais son sang se glace dans ses veines face aux compliments – scabreux – qui lui sont fait, face aux promesses, aussi, de ces deux types. Son cœur bat fort, dans sa cage thoracique, jusqu’à ce qu’un mouvement attire son attention à deux pas. A la lumière d’un réverbère, la jeune femme reconnait le visage du nouvel arrivant.

«- Edward !?»

Lullaby ne s’attendait certainement pas à voir débouler son camarade de classe ici, à plusieurs kilomètres de Forks, pour lui sauver la mise. Mais elle lui doit une fière chandelle, comme l’homme attrape l’un des deux types par le col. Lullaby a un mouvement de recul en l’observant faire. A deux contre un, ça lui semble vachement inégal et alors qu’Edward s’occupe de l’un d’eux, elle s’imagine une seconde approcher du second et lui donner un coup de sac de sport bien senti. Le poids des patins devrait faire passer l’envie au type de recommencer ses conneries. Mais ce dernier semble confus, peu aguerris et tape ainsi son sinistre collègue, en même temps qu’Edward attrape la main de la jeune femme, la traînant derrière lui sur plusieurs mètres, jusqu’à sa voiture, sur le siège passager duquel il la jette presque.

Il semble en colère et le rythme cardiaque de la demoiselle s’accélère, face à la conduite très sportive de son camarade de classe, lequel ne s’est pas attaché. Elle non plus. Elle essaie de le faire, tant bien que mal, le corps engourdis par la peur et tout ce qui vient de se passer. Déglutissant, elle lui adresse quelques coups d’oeil. A priori, la jeune femme n’a rien fait de mal. A New York, elle pouvait rentrer à pieds sans problème jusqu’à bien vingt-trois heures ou minuit. Dans les quartiers qu’elle fréquentait, en tout cas.

«- A New-York ça ne posait pas de problèmes. C'est seulement vingt heures…» souffle la jeune femme «T’es énervé ?» remarque-t-elle.

Enervé. A cause d’elle ? A vrai dire, ça ne serait pas la première fois, aujourd’hui. A croire qu’elle n’a fait que ça, en ce premier jour. Se le mettre à dos. En cours. A la sortie du lycée. Et maintenant, aussi. Elle soupire, en observant la forêt devant eux, comme Edward vient d’arrêter la voiture.

«- On… est où ?»



Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Soreaas
Soreaas
MESSAGES : 38
INSCRIPTION : 25/10/2019
RÉGION : Basse-Normandie
CRÉDITS : Girly_M

UNIVERS FÉTICHE : Réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t3396-patate-douce#72133 http://www.letempsdunrp.com/t3397-m-f-toujours-ouvert-notes-pluvieuses
Limace

Soreaas * Walk along the path unknown - Page 2 Empty


Edward
Cullen

J'ai 17 ans physiquement mais 109 ans en réalité et je vis à Forks, Etats-unis. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Je suis né le 20 Juin 1901 à Chicago. J'ai été mordu en 1918, après avoir contracté la grippe espagnole. Ce fut mon père adoptif Carlisle Cullen qui me sauve en me transformant en tant que vampire. Ma mère adoptive se nomme Esmée et j'ai quatre frères et soeurs : Rosalie, Emmett, Alice et Jasper. Cela fait des années que nous vivons paisiblement à Forks.


Rob. Pattison :copyright:️ None


Stupide.
Suicidaire.

Les seules mots qui me viennent à l'esprit quand je l'écoute se justifier. Je sens sa peur redescendre, son rythme cardiaque devenir plus régulier. Je la remercie intérieurement : son pouls m'appelait dangereusement et son sang m'appelait tout autant. Je n'aurais jamais dû l'emmener ici. Je vais perdre le contrôle à être tenté de la sorte. Je soupire gravement. J'aurais mieux fait de la laisser à son sort..


Edward.. T'es sérieux ?
L'abandonner.
Je ne pourrais plus.

- Tu n'es pas à New York écervelée. Forks et son voisinage regorge des malfrats, bien plus dangereux qu'on ne le crois. T'allais te défendre comment ? Les gars, à New York, on viole pas les femmes.

Je la singe tant ses excuses sont aussi ridicules que son attitude. Comment pouvait-on être niais à ce point ? J'avais presque envie de lui faire peur, qu'elle comprenne que ce n'est pas Broadway ici. Je fixe mon volant.

- T'as une peuplade d'arbres, on est Forks, faut pas se poser mille questions non plus. au bout du chemin, t'as un jacuzzi.

Je ne peux m'empêcher d'être sarcastique.
Je n'arrive pas à reprendre ma sérénité face à son acte inconscient.
Je la sens désolé ou en colère.

ARRRGH, ce tourbillon constant !
Je ne peux toujours pas lire ses pensées.

Frustration.



Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 536
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby http://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always http://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
Donut

Soreaas * Walk along the path unknown - Page 2 Empty


Lullaby Spencer
J'ai 17 ans et je vis à Forks, États-Unis. Dans la vie, je suis lycéenne et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Elle vient d’arriver en ville avec sa famille. • Elle ne voulait pas déménager, sa vie à New-York lui semblait parfaite. • Lullaby a un petit frère au collège, Paxton. • Elle est fan de patinage, elle pratique depuis qu’elle a trois ans. • Lullaby s’est toujours sentie un peu à part, un peu différente. • C’est une fille sensible, généreuse, jalouse, manquant de confiance en elle et qui a tendance à s’oublier, à s’effacer, pour satisfaire les autres. • C’est également une grande rêveuse et une romantique dans l’âme. • Elle est souvent en retard et cherche souvent à se justifier.


avatar par Elsy
Soreaas * Walk along the path unknown - Page 2 190305054950617161

Ecervelée. Mais il a finit celui-ci ? Lullaby le fusille du regard. Comment pouvait elle savoir tout cela, en ayant mit les pieds à Forks pour la première fois il y a moins d’une semaine ? Ce n’est pas une raison pour que le jeune homme la rabaisse et l’entendre le faire est on ne peut plus désagréable pour la demoiselle. Elle allait seulement prendre le bus, elle n’avait pas imaginé que ça craindrait. Elle n’avait pas imaginé qu’à 20 :00 tout juste, dans ces petits bleds, il fallait déjà se méfier de la racaille.

«- Je ne savais pas, je viens d’arriver, ce n’est pas la peine d’être aussi condescendant, monsieur je-sais-tout !»

La jeune femme est en colère, en colère contre lui maintenant. En colère, de le sentir si inconstant dans les facettes qu’il décide de lui montrer, l’aidant tantôt pour la descendre juste après. Et quand il se moque d’elle comme l’étudiante demande où ils sont, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase d’une journée trop pleine d’émotions. Lullaby se détache, rapidement, ouvrant la porte avant de fusiller l’homme du regard.

«- Merci, je vais me débrouiller.» assure-t-elle en sortant du véhicule avant de claquer la porte.

Et maintenant ? La jeune femme regarde autour d’elle, paumée, avant d’allumer son téléphone pour ouvrir son application itinéraire. Si elle espère être tout près de Forks, la forêt devant elle et l’aspect désert des environs ne lui donnent guère d’espoir. Finalement, maintenant qu’Edward l’a éloigné de l’arrêt de bus, il reste sa seule option. Et l’admettre lui en coûte sérieusement, si bien qu’elle n’ose pas revenir dans la voiture.



Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Soreaas
Soreaas
MESSAGES : 38
INSCRIPTION : 25/10/2019
RÉGION : Basse-Normandie
CRÉDITS : Girly_M

UNIVERS FÉTICHE : Réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t3396-patate-douce#72133 http://www.letempsdunrp.com/t3397-m-f-toujours-ouvert-notes-pluvieuses
Limace

Soreaas * Walk along the path unknown - Page 2 Empty


Edward
Cullen

J'ai 17 ans physiquement mais 109 ans en réalité et je vis à Forks, Etats-unis. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Je suis né le 20 Juin 1901 à Chicago. J'ai été mordu en 1918, après avoir contracté la grippe espagnole. Ce fut mon père adoptif Carlisle Cullen qui me sauve en me transformant en tant que vampire. Ma mère adoptive se nomme Esmée et j'ai quatre frères et soeurs : Rosalie, Emmett, Alice et Jasper. Cela fait des années que nous vivons paisiblement à Forks.


avatar :copyright:️ NOM CRÉATEUR


- Ce n'est pas une question de tout savoir ! Quand on ne sait pas, on se montre prudente. Je ne sais pas, t'as aucun instinct de survie ? Je ne sais même pas pourquoi, je te pose la question, tu suis bêtement un inconnu dans une forêt.

Je secoue la tête, réellement dépitée. Je pourrais la tuer sans que personne sans rendre compte. Enfin si, être la fille du sheriff, ça change la donne. Encore une preuve que je devrais rester loin d'elle. Avoir un membre des forces de l'ordre sur le dos, est le pire scénario que pourrait subir ma famille. Pour le moment, c'est sa colère qui me prend à la gorge et l'odeur qui émane d'elle.. Son sang susurre à mon oreille. Je porte ma main à ma bouche pour cacher mes canines. Mes iris s'obscurcissent..

Edward, ne cède pas.
Pense à son père.
Et bouffée d'air frais !
Quoi ? Non !

Je sors à mon tour, la rattrapant sans aucune difficulté et lui attrape le bras de nouveau, l'obligeant à me faire face, nos torses se frolent. Ma respiration s'emballe, j'aime me foutre dans le merdier, c'est pas possible.

- Et donc quoi ? Tu vas marcher au travers alors qu'on est encore à quelques kilomètres  de la ville ? Cesse de me tourmenter.

Cette phrase echappe à ma maitrise. Je l'avais pourtant chuchoté. Mes iris dans les siennes, le temps vient de se ralentir. Je peux ressentir, sa peur, sa contrariété et même de la panique.. Je ne pensais pas qu'on pouvait vivre autant d'émotions.



Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 536
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby http://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always http://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
Donut

Soreaas * Walk along the path unknown - Page 2 Empty


Lullaby Spencer
J'ai 17 ans et je vis à Forks, États-Unis. Dans la vie, je suis lycéenne et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Elle vient d’arriver en ville avec sa famille. • Elle ne voulait pas déménager, sa vie à New-York lui semblait parfaite. • Lullaby a un petit frère au collège, Paxton. • Elle est fan de patinage, elle pratique depuis qu’elle a trois ans. • Lullaby s’est toujours sentie un peu à part, un peu différente. • C’est une fille sensible, généreuse, jalouse, manquant de confiance en elle et qui a tendance à s’oublier, à s’effacer, pour satisfaire les autres. • C’est également une grande rêveuse et une romantique dans l’âme. • Elle est souvent en retard et cherche souvent à se justifier.


avatar par Elsy
Soreaas * Walk along the path unknown - Page 2 190305054950617161

Suivre bêtement un inconnu dans la forêt ? Alors ça c’est la meilleure, vraiment ! Lullaby lui jette un regard noir. Il n’est pas un inconnu puisque c’est un camarade de classe et qu’ils se sont rencontrés un peu plus tôt déjà. Quoique dans le fond, il n’a pas tout à fait tord, elle ne sait rien de lui, sinon que le jeune homme est mystérieux, que sa famille est bizarre… Mais dans un même temps ce n’est pas comme si elle avait eut le choix de le suivre. Dans un premier temps elle n’avait absolument aucune envie de rester avec les autres types. Et dans un second temps, de toute façon, il ne lui avait pas laissé le choix. Il ne semblait pas s’en rendre compte, mais il avait eut une sacré force pour l’entraîner vers la voiture.

«- Je n’avais pas vraiment le choix, tu m’arrachais presque le bras.» proteste la demoiselle. «C’était toi ou eux, de toute façon.»

Et à choisir entre des violeurs et un taré potentiel, elle prenait le taré qui venait de la sauver. Logique. Enfin elle imagine. Même si ça la force maintenant à subir les humeurs de ce dernier et ses sarcasmes. La jeune femme craque pourtant comme il se moque d’elle et impulsivement, elle quitte le véhicule. Edward en sort rapidement à son tour, la rejoignant comme il lui attrape le bras, pour la faire se retourner vers lui, la ramenant tout près de lui. Si près que leurs torses se frôlent et la jeune femme a du mal à respirer. Le regard perdu dans les pupilles d’Edward qu’elle devine tout juste, Lullaby prend conscience du pouvoir attractif de son camarade de classe. Celui que Keira lui a vanté un peu plus tôt. La rouquine déglutit.

«- Moi je te tourmente ?»

La jeune femme chuchote, comme lui, son cœur battant soudainement la chamade. Un frisson la parcourt, sans qu’elle ne sache s’il est provoqué par la situation ou par la fraîcheur de la nuit tombée. Elle déglutit, de nouveau et un flot d'émotions la submerge. De la peur. De la fatigue. Et un quelque chose d'autre, qu'elle ne parvient pas à identifier.

«- Arrête de m’insulter ou me critiquer chaque fois que t’ouvre la bouche alors…»




Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Soreaas * Walk along the path unknown - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Soreaas * Walk along the path unknown
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Walk down the same road ft. Ilya

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers fantasy :: Twilight-
Sauter vers: