Partagez
 
 
 

 Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 
Maddy'n
Maddy'n
Féminin MESSAGES : 45
INSCRIPTION : 10/10/2019
ÂGE : 26
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Pop-Gun

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy / SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t3361-once-upon-a-time-maddy-n http://www.letempsdunrp.com/t3362-my-experiences-maddy-n
Limace

Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight  - Page 2 Empty


Lev A. Oulanov
J'ai 28 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis professeur d’Histoire des Civilisations Antiques et d’Archéologie et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, même si mes parents commence à me mettre la pression.

+ Sa famille n’est pas sa famille biologique + Il lui manque un rein + Il est allergique à la noix de coco + Il parle de nombreuses langues, notamment celles qui n’existent plus.


Julian Morris :copyright: Shiya
Un peu mal à l’aise face à la jeune fille, je n’osais pas bouger mon regard de son visage. En m’approchant d’elle, j’avais noté un décolleté assez profond sur sa robe, mais en gentleman que j’essayais d’être, je ne voulais pas baisser mon regard et la laisser penser que j’étais venu lui parler seulement par intérêt pour ses attributs féminin. Bien au contraire. Elle était belle, certes, mais aussi cultivée et intelligente. Et si à l’université je devais me contenter d’être uniquement son professeur, rien ici ne m’empêchait de pouvoir juste être une connaissance, ou un ami, que sais-je ? Je ne savais pas vraiment quoi penser, et pire, je ne savais pas ce que elle penserait de cette situation. Inévitablement, elle avait dû me voir échanger avec David et Gabriel, et même si elle ignorait la véritable nature de nos propos, elle devait avoir deviné qu’elle était le sujet principal de notre discussion. Pensait-elle que ceci n’était qu’un jeu, un défi entre amis ? Je n’espérais pas.

Sur la pointe des pieds, elle vient à son tour se mettre à ma hauteur pour échanger quelques mots. Apparemment elle passait une bonne soirée, et si je devais en croire les regards posé sur nous, ses amies aussi.

    « Disons qu’elle est… surprenante ! »

Surprenante. C’était le mot. J’étais surpris de croiser une de mes étudiantes ici, qui plus est Lullaby, mais j’étais également surpris d’avoir si facilement céder à la provocation de mes amis et d’être venu à la rencontre de la jeune fille. Mais ce n’était pas pour autant pour me déplaire. La jeune française de me laissait pas si indifférent, et ici je n’avais pas à m’en cacher. Remarquant derrière Lullaby un jeune homme qui titubait avec plusieurs verres dans les mains, je me reculais d’un pas en attirant la jeune femme vers moi pour ne pas qu’elle se fasse percuter. Sans réfléchir, je l’avais attrapée par le bras et ramener contre mon torse. Un contact qui ne manqua pas de me plaire, c’est vrai, mais qui était peut-être trop familier pour nous. Me décollant de la jeune femme pour rétablir une distance convenable entre nous, sans pour autant la lâcher, je glissais ma main le long de son bras pour prendre sa main dans la mienne en les relevant un peu.

    « Est ce que vous dansez avec moi ? »

Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 536
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby http://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always http://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
Donut

Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight  - Page 2 Empty


Lullaby Alexander
J'ai 21 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis étudiante en histoire et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis Célibataire et je le vis plutôt bien.

Elle adore le patinage artistique * Elle fait des études par obligation, à cause de ses parents. * Elle a un coup de coeur pour un de ses professeurs, le professeur Oulanov.

avatar :copyright: NOM CRÉATEUR
Surprenante ? Assurément. Comme elle, l’homme ne devait pas s’attendre à tomber sur un visage connu ce soir et encore moins sur une de ses étudiantes. Le hasard avait décidé, toutefois, de leur jouer un tour à sa manière, de toute évidence. Lullaby comprenait sans mal ce qu’il voulait dire par là. Elle-même trouvait surprenant de croiser son professeur dans de telles conditions. Mais après tout, il avait bien le droit de sortir, lui aussi. Il était encore jeune, moins d’une trentaine d’années. Il était normal qu’il puisse fréquenter ce genre de coins à l’occasion. A l’occasion, seulement. Est-ce qu’il est plus fêtard qu’elle ne le pense néanmoins ? Après tout, peut-être.

L’homme pose ses doigts sur son bras en se reculant et l’attire contre lui, d’un mouvement ferme, évitant à la demoiselle de finir couverte de mixtures variées comme un homme passe derrière elle, chargé, chancelant. Un réflexe, pour la mettre hors de porté de ce type. Un réflexe qui lui vaut de finir trop près de son enseignant. Les joues de la demoiselle se parent de rouge de nouveau. Dans le mouvement, elle a plaqué sa main sur le buste de l’historien et s’en rend compte après coup, gênée. Cela aurait pu être parfaitement anodin, s’il avait été n’importe qui d’autre que le type qui lui ferait cours le lundi suivant.

Il s’écarte, un peu. Sans la lâcher pourtant et ses doigts qui descendent le long du bras de la demoiselle arrachent un frisson à celle-ci. Bee se mord la lèvre, une seconde, avant que l’enseignant ne prenne sa main dans la sienne, entremêlant leurs doigts, proposant de danser. Pour de vrai ? La demoiselle semble hésiter, une seconde. Ils ont beau être dans un contexte particulier, il n’en reste pas moins son professeur. Peut-elle vraiment accepter de danser ? Elle n’en sait rien. Elle en a envie, pourtant. Même si ça pourrait être gênant dans quelques jours, revenus à la fac. Revenu à un état de sobriété totale, aussi. Mais elle se rapproche, malgré tout. Deux petits verres. La dose nécessaire pour prendre son courage à deux mains. La dose parfaite pour oublier un peu les carcans de la morale, aussi. Alors elle acquiesce d’un mouvement de la tête, avant de recommencer à se déhancher en rythme sur la musique. Et pour lui parler, de nouveau, elle doit approcher. Bouger tout contre lui.

"- Vous sortez souvent comme ça ?"


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Maddy'n
Maddy'n
Féminin MESSAGES : 45
INSCRIPTION : 10/10/2019
ÂGE : 26
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Pop-Gun

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy / SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t3361-once-upon-a-time-maddy-n http://www.letempsdunrp.com/t3362-my-experiences-maddy-n
Limace

Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight  - Page 2 Empty


Lev A. Oulanov
J'ai 28 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis professeur d’Histoire des Civilisations Antiques et d’Archéologie et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, même si mes parents commence à me mettre la pression.

+ Sa famille n’est pas sa famille biologique + Il lui manque un rein + Il est allergique à la noix de coco + Il parle de nombreuses langues, notamment celles qui n’existent plus.


Julian Morris :copyright: Shiya

La main de Lullaby dans la mienne, mon regard plongé dans le sien, je guettais le moindre signe qui pourrait trahir les pensées de la jeune femme. Les secondes me paraissaient longues, interminables, comme si le temps s’était figé, et rien dans son comportement ne me laissait deviner si elle accepterait ou non. Des centaines de femmes étaient présentes dans la boîte de nuit ce soir, alors pourquoi celle avec qui je voulais vraiment danser devait-elle être mon étudiante ? Le doute commençait à prendre le dessus dans mon esprit, si bien que pendant un court moment d’hésitation, j’avais pensé à lâcher la main de la jeune française et partir. Mais un mouvement d'acquiescement de sa part raviva ma confiance tandis qu’elle commençait à danser à mes côtés. Au milieu de toute cette foule, nous avions presque l’air de deux personnes lambda, sans aucune histoire entre nous.  Elle se rapprocha de moi une nouvelle fois, glissant une question à mon oreille.
    « Pas vraiment. C’est assez exceptionnel. »

A chacun de nos échanges, je pouvais sentir nos corps se rapprocher intimement. C’était certes plaisant, mais je continuais d’angoisser à l’idée de franchir une limite qui ne plairait pas à la jeune femme. Au plus profond de moi, je me sentais confus, toujours en manque d’assurance, et je ne désirais plus qu’une chose : mettre mon cerveau et mes pensées sur pauses pendant quelques heures. Heureusement, il existait un « remède »  pour cela.
    « Je reviens,  je vais nous chercher à boire. »

M’éloignant de Lullaby je me dirigeais vers le bar. Non, mon but n’était pas spécialement de la faire boire, mais je ne pouvais pas revenir vers la jeune femme les mains vides. Au bar, je me commandais un shot de tequila que j’avalais d’une traite pour retrouver une part de courage, ainsi que deux cocktails, un mojito et un sex on the beach. Ne connaissant pas les préférences de la française niveau alcool, j’avais choisi deux cocktail bien différents et populaires pour être sur qu’elle en aimerait un. Quand à moi, n’étant pas très difficile en matière de cocktail et d’alcool, je prendrais le restant. De retour près mon étudiante, je lui tendis les deux verres pour qu’elle puisse en choisir un.
    « Choisis, c’est cadeau ! »


Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 536
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby http://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always http://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
Donut

Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight  - Page 2 Empty


Lullaby Alexander
J'ai 21 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis étudiante en histoire et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis Célibataire et je le vis plutôt bien.

Elle adore le patinage artistique * Elle fait des études par obligation, à cause de ses parents. * Elle a un coup de coeur pour un de ses professeurs, le professeur Oulanov.

avatar :copyright: NOM CRÉATEUR
Exceptionnel. Comme elle, alors. Ce qui ajoute à l’improbabilité de cette situation. Si l’un comme l’autre n’ont pas l’habitude de trop sortir, c’est une drôle de coïncidence, alors, qu’ils se soient retrouvés dans un tel endroit, au même moment qui plus est. Drôle de hasard, comme on dit. Un hasard que la demoiselle ne regrette pas, en tout cas, même si cela reste assez perturbant, quelque part, de danser avec son professeur. Contre son professeur. La foule tout autour, le bruit de la boîte de nuit, les besoins d’approcher pour pouvoir discuter. Tout les contraint à une promiscuité à laquelle, ensemble, ils ne sont pas habitués. Une promiscuité qui peu à peu n’est plus si gênante que cela, en fin de compte. Lullaby doit bien avouer que, perdue dans l'ambiance et peut-être dans les boissons précédentes, elle en oublierait presque le cadre habituel de leurs rencontres et ce qui pourrait choquer les regards extérieurs, s'ils avaient conscience de ce que tout deux sont l'un pour l'autre.

Leur chercher à boire. Bonne idée. Leur proximité qui se défait laisse comme un goût amer à la demoiselle et une sensation de trop peu qu’il reviendra rapidement combler. Le perdant de vue dans la foule, elle capte la mine d’Iris qui se rapproche d’elle, la mine inquisitrice, le petite sourire en coin. La jeune femme approche telle une fouine de son amie, l’interrogeant dès qu’elle la rejoint.

"- Alors ça avance ?"
"- Iris… c’est mon prof !"
"- Ah ? Ça avait pas l’air de vous déranger."

Lullaby lâche un soupir, avant que sa copine ne s’éclipse, en apercevant Lev revenir. L’homme tend deux cocktails à son étudiante et lui propose de choisir. Si elle hésite une seconde, reconnaissant sans mal un mojito, elle opte pourtant pour la seconde option, le sex on the beach, Son cocktail favoris. Dès qu’elle le porte à ses lèvres, la demoiselle devine que c’est bien ça et en boit deux ou trois longues gorgées.

"- Merci !"

De nouveau, l’étudiante se colle contre lui pour parler à son oreille. Et elle recommence à danser. A boire aussi. Son verre se vide. Trop vite. Il fait un peu chaud. Trop de monde autour. Elle pose son verre vide sur une table abandonnée, revient plus près de lui. Jeu dangereux. Sa main se pose sur lui, instinctivement, sur son buste, quand la musique devient un rien plus lascive.


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Maddy'n
Maddy'n
Féminin MESSAGES : 45
INSCRIPTION : 10/10/2019
ÂGE : 26
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Pop-Gun

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy / SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t3361-once-upon-a-time-maddy-n http://www.letempsdunrp.com/t3362-my-experiences-maddy-n
Limace

Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight  - Page 2 Empty


Lev A. Oulanov
J'ai 28 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis professeur d’Histoire des Civilisations Antiques et d’Archéologie et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, même si mes parents commence à me mettre la pression.

+ Sa famille n’est pas sa famille biologique + Il lui manque un rein + Il est allergique à la noix de coco + Il parle de nombreuses langues, notamment celles qui n’existent plus.


Julian Morris :copyright: Shiya
Quelques secondes après coup, je me rendis compte que je venais de tutoyer la jeune femme. Aucune inquiétude à ce sujet, c’était même une bonne nouvelle en soit. Ca montrait que le shot de tequila commençait à faire son effet et ça brisait quelques barrières, instaurées entre nous le reste du temps. Certes, cela faisait déjà plusieurs minutes que je n’agissais plus comme son professeur, mais mes mots continuaient à bâtir cette barrière. Maintenant que ce n’était plus le cas, les choses me semblaient un peu plus simple. Lullaby choisit le sex on the beach sans trop faire de chichis. Elle aussi semblait un peu moins mal à l’aise au fur et à mesure que les chansons passaient. Trinquant avec elle et buvant également quelques gorgées, je sentais l’alcool me faisait du bien. Comme dans une bulle, je ne me préoccupais plus du monde autour, ni de l’assourdissement dû à la musique, encore moins de ce que les gens penseraient s’ils découvraient la vrai nature de notre relation professionnel. Nos verres se vidèrent rapidement comme si nous cherchions à rattraper le temps déjà perdu.

La musique change finalement de rythme, devenant plus lascive, et Lullaby, elle, semble devenir plus entreprenante. Sans s’arrêter de danser, sa main se pose sur mon torse. Un geste qui ne manque pas de me ravir, surtout maintenant que mon cerveau ne se plus qu’une seule question : savoir si je dois ou non l’embrasser. Tout le reste ne comptait plus désormais. Je voulais juste goûter à ses lèvres et au fond de moi, j’étais résigné à le faire. Une de mes mains dégagea les cheveux de la jeune fille qui lui masquait une partie du visage, puis vint lui relever le menton. Mon regard plongea dans le sien, faisant disparaître les dernières onces d’hésitations dans mon esprit. Ma main sur la joue de la française, mes lèvres vinrent à la rencontre des siennes priant pour que Lullaby désir ce baiser autant que moi et ne me repousse pas dans les secondes qui suivent.

Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 536
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby http://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always http://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
Donut

Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight  - Page 2 Empty


Lullaby Alexander
J'ai 21 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis étudiante en histoire et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis Célibataire et je le vis plutôt bien.

Elle adore le patinage artistique * Elle fait des études par obligation, à cause de ses parents. * Elle a un coup de coeur pour un de ses professeurs, le professeur Oulanov.

avatar :copyright: NOM CRÉATEUR
Avec la nuit qui avance, les esprits qui s'échauffent et la piste qui se remplit de plus en plus, Lullaby a l'impression d'être de plus en plus collée contre le corps de son professeur, une situation qui n'est pas pour lui déplaire, loin de là pour être honnête. La demoiselle perd petit à petit, sous les effets de l'alcool, les inhibitions qu'elle avait au début en osant pas l'approcher et alors qu'elle continue de danser avec lui, contre lui, la demoiselle ne se demande plus si c'est correct, se laissant seulement porter par l'instant. La jeune femme profite de la soirée, de l'instant présent, simplement, alors que son cerveau s'autorise à passer en mode pause. Ne plus penser, ne plus réfléchir, ne plus douter. Les mouvements lui viennent instinctivement alors que l'étudiante se laisse porter par la musique et, quand cette dernière se fait plus lascive, les mouvements de la jeune femme le deviennent également, sans se poser plus de questions. Plus de professeur et plus d'élève, la jeune femme ose poser sa main sur le buste de son enseignant et leurs regards se perdent l'un dans celui de l'autre lorsque l'homme vient glisser une main sous le menton de la demoiselle, le redressant.

Il avance son visage vers le sien et le coeur de la demoiselle bat la chamade. Non sans douceur, l'homme cueille ses lèvres et le rythme cardiaque de la jeune femme ralentit avant de repartir de plus belle, s'emballant. S'ils sont chastes au commencement, se cherchant quelque peu, étudiant les limites de l'autre, ils se font finalement plus hardis et leurs langues viennent jouer ensemble, sensuelles. Bee vient passer ses bras autour de la nuque de l'homme, se maintenant ainsi tout contre lui. Quand leur baiser cesse, la jeune femme a le souffle court et se mord la lèvre inférieure en fixant ces lèvres qui viennent de mettre tout son être sans dessus-dessous. Elle presse légèrement ses cuisses l'une contre l'autre, laisse aller un petit rire. Il fait chaud. Elle lui prend la main, décidant de rejoindre le bar pour se rafraîchir un peu et porte son verre à ses lèvres, sitôt celui-ci servit, le vidant d'un trait. Il fait toujours si chaud. Trop chaud. Elle se mord la lèvre.

"- T'as chaud aussi ?"

Probablement que oui. S'il pouvait enlever son t-shirt... Elle a vraiment pensé cela ? Damned.


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Maddy'n
Maddy'n
Féminin MESSAGES : 45
INSCRIPTION : 10/10/2019
ÂGE : 26
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Pop-Gun

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy / SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t3361-once-upon-a-time-maddy-n http://www.letempsdunrp.com/t3362-my-experiences-maddy-n
Limace

Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight  - Page 2 Empty


Lev A. Oulanov
J'ai 28 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis professeur d’Histoire des Civilisations Antiques et d’Archéologie et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, même si mes parents commence à me mettre la pression.

+ Sa famille n’est pas sa famille biologique + Il lui manque un rein + Il est allergique à la noix de coco + Il parle de nombreuses langues, notamment celles qui n’existent plus.


Julian Morris :copyright: Shiya
Rassuré par le fait que la jeune française semblait désirer la même chose que moi, notre baiser se fit plus sensuel, plus passionné. Brisant toutes les barrières entre nous, ses bras s'enroulent autour de mon cou, tandis que les miens se glissèrent dans son dos, la serrant plus fort contre moi. Le souffle court, le contact de nos lèvres se rompt, me laissant comme un goût amer dans la bouche, contrastant avec le goût pourtant si fruité de ses lèvres, quelques secondes auparavant. Les choses entre nous semblaient enfin trouver leurs place entre nous. Marquant un pause sur la piste de danse, nous nous dirigeons vers le bar. Cette fois-ci ensemble. Commandant deux nouveaux verres pour étancher notre soif et nous rafraîchir, j’avais des doutes sur leur efficacité vu leur composition. Jus de fruit et alcool, pas dit que ça nous aide à refroidir nos ardeurs. Et là était toute la source de notre chaleur. Certes, il y avait énormément de monde et de mouvement autour de nous, entraînant une température déjà élevée dans la salle, mais ce n'était rien comparé à celle que j'éprouvais en pensant à Lullaby. Cette dernière porta ses lèvres à mon oreille, se plaignant justement de la chaleur, ce qui m'amuse. J'avais bien une idée en tête pour rendre la chaleur plus supportable. Un sourire malicieux se dessina sur mon visage, tandis que ma main glissait doucement l’une des bretelles de la robe de Lullaby sur son épaule. Malheureusement, je ne pouvais pas aller au bout de mon geste. Pas ici. Il fallait donc trouver quelque chose d’autre pour faire descendre la température.

Attrapant la main de la française dans la mienne, je l’entrainais avec moi pour l’emmener à l’extérieur de la boîte de nuit. Dehors, la température était beaucoup plus supportable, et le bruit, beaucoup moins assourdissant. J’avais presque l’impression de redécouvrir le monde. Attirant Lullaby près de moi, mes lèvres se posèrent à nouveau sur les siennes, avec douceur.
    « Désolé de t’avoir enlevée à tes amies. J’espère qu’elles ne t’en voudront pas. »

Même si nous n’avions plus besoin de cette proximité pour nous entendre, je prenais plaisir à garder la française dans mes bras, les bras autour de ses hanches. Ces instants étaient plaisants, presque parfaits, jusqu’à ce qu’on vienne nous déranger. Derrière la jeune femme, je vis la silhouette de Gabriel se rapprocher. Je rêve ou son t-shirt était complètement déchiré ? Et taché de rouge ? Je lachais Lullaby pour me rapprocher de mon ami, ayant peur qu’il ait fait une connerie, mais son comportement semblait indiqué le contraire.
    Gabriel - « Come at the right time ! Don’t look at me like this, didn’t make something bad or stupid. »
    Lev - « Really ? So what did you do ? »
    Gabriel - « I’ll explain later. Juste need a new shirt. Can i borrow one in your flat ? »

Mon appartement n’étant pas si éloigné, c’était plutôt un bon plan de sa part. Mais je connaissais mon ami, il allait se perdre, surtout dans son état. Enlevant ma veste, suivi de mon t-shirt, je le tendais à mon ami, me revêtant uniquement de ma veste, que je boutonnais pour ne pas me faire trop remarquer.
    Lev - « ‘know what Gaby, take mine. ‘ll grab one by myself. »
    Gabriel - « Thanks bro’ ! »

Gabriel repart en direction du club tandis que je reporte mon attention sur Lullaby, un sourire gêné, réalisant que je venais presque de me déshabiller devant elle.
    « Bon, il faut que j’aille chercher un t-shirt… Tu m’accompagnes ? Mon appartement n’est pas très loin. »

Une nouvelle fois, je tends ma main à Lullaby espérant qu’elle la saisisse.

Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 536
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby http://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always http://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
Donut

Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight  - Page 2 Empty


Lullaby Alexander
J'ai 21 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis étudiante en histoire et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis Célibataire et je le vis plutôt bien.

Elle adore le patinage artistique * Elle fait des études par obligation, à cause de ses parents. * Elle a un coup de coeur pour un de ses professeurs, le professeur Oulanov.

avatar :copyright: NOM CRÉATEUR
Elle avait si chaud, tellement chaud. Tellement, sans plus savoir si cela venait de la pièce, de son propre corps ou de celui de l’homme, si près d’elle. Rien ne semblait pouvoir y faire quoi que ce soit et le verre qu’elle venait tout juste de vider avec l’espoir de se rafraîchir un peu n’avait pas été des plus efficaces. En réalité, cela n’avait rien fait du tout. Rien de rien. La jeune femme avait toujours aussi chaud qu’avant et elle se demandait si, lui aussi, sentait cette même chaleur. Elle ne devait probablement pas se poser se genre de questions, sachant qu’il était son professeur, et ne devait sûrement pas non plus le tutoyer comme elle venait de le faire, mais elle avait trop bu à présent pour ne pas écouter ses sens en éveil. Pour ne pas écouter ses instincts. La morale avait décidé de se faire toute petite à présent. Insignifiante.

Il ne répond rien, se contentant de faire légèrement glisser la bretelle de la demoiselle sur son épaule. Celle-ci tombe, jusqu’à son coude, dévoilant un peu plus de peau encore, laissant entrevoir un sein, que la jeune femme s’empresse de couvrir de nouveau, sans pouvoir s’empêcher d’adresser une œillade à l’homme, se faisant. Ce n’était certainement pas l’endroit pour cela et quitte à se dévoiler, elle préférait qu’il soit seul spectateur, que d’être observée par plusieurs types éméchés. Et il semble avoir la même idée, puisqu’il l’entraîne en fin de compte vers la sortie. Bee lui emboîte le pas, sans trop savoir à quoi s’attendre mais, sitôt dehors, l’homme s’arrête, la prenant dans ses bras, sans sembler avoir l’intention de l’emmener ailleurs et la jeune femme se laisse faire, répondant à son baiser.

"- Non je pense qu’elles devraient s’en remettre..." souffle la demoiselle.

Si elle espérait rester là entre ces bras, le hasard lui donne rapidement tord comme Lev la lâche pour rejoindre un de ses potes qui vient de sortir, dans un état déplorable. Lullaby lui jette un regard, surprise par sa tenue, se demandant ce qui a bien put se passer et écarquille franchement les yeux comme son professeur retire sa veste puis son t-shirt pour donner celui-ci à Gabriel. Bee se mord la lèvre inférieure. Dire qu’elle espérait justement qu’il enlève ce haut, il n’y a pas cinq minutes. Elle ne devrait sûrement pas regarder, mais la demoiselle ne parvient pas à détourner le regard, espérant presque qu’il se tourne vers elle ainsi. Mais non. L’homme passe sa veste sur ses épaules avant de prendre congé de son ami et revenir vers Bee. Celle-ci feule de frustration : il a boutonné sa veste. Il parle. Qu’est-ce qu’il dit ? Il lui tend la main mais la jeune femme ne sait plus de quoi il est question.

"- J’pense que vous êtes mieux sans, c’est vraiment obsolète ce truc..." souffle la demoiselle en venant contre lui, désignant sa veste dont elle vient défaire les boutons. Elle laisse glisser son regard sur lui, appréciant la vue. Une bonne chose de faîte.

Aller chez lui. Pour prendre un nouveau t-shirt. Aller chez lui oui. Pour se couvrir ? Vraiment pas utile. Mais elle lui emboîte le pas et ils rejoignent rapidement l’appartement de ce dernier, s’arrêtant sur le pas de la porte. Elle le laisse ouvrir, entre dans la pièce et se tourne vers lui, venant lui voler un baiser.

"- Pas d’t-shirt." souffle-t-elle contre ses lèvres. "T'es beaucoup mieux sans."


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Maddy'n
Maddy'n
Féminin MESSAGES : 45
INSCRIPTION : 10/10/2019
ÂGE : 26
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Pop-Gun

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy / SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t3361-once-upon-a-time-maddy-n http://www.letempsdunrp.com/t3362-my-experiences-maddy-n
Limace

Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight  - Page 2 Empty


Lev A. Oulanov
J'ai 28 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis professeur d’Histoire des Civilisations Antiques et d’Archéologie et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, même si mes parents commence à me mettre la pression.

+ Sa famille n’est pas sa famille biologique + Il lui manque un rein + Il est allergique à la noix de coco + Il parle de nombreuses langues, notamment celles qui n’existent plus.


Julian Morris :copyright: Shiya
Ignorant la main que je venais de lui tendre, Lullaby s’approcha de moi. Ce qui aurait pu m’inquiéter dans d’autres circonstances ne le fît pas, car je pouvais déceler dans ses yeux une certaine malice. Et quelle fut ma surprise lorsque la jeune femme commença à déboutonner ma veste. Elle débordait de confiance en elle, ce qui me donnait plus envie que jamais de prendre possession de ses lèvres et de son corps. Elle me suivit donc, dans les rues de Paris, plutôt calmes à cette heure. Sur le chemin, j’ai le temps de m’imaginer des centaines de scénarios sur ce qu’il allait se passer une fois chez moi. Certains chastes et banals, d’autres, sensuels et passionnants. Bien sur, ces derniers ont ma préférence, ne supportant pas l’idée de perdre la jeune femme maintenant. Il ne nous faut pourtant ma longtemps pour regagner mon appartement. Dix minutes, un quart d’heure tout au plus. En gentleman, je lui tiens les portes et la laisse entrer la première dans l’appartement. Alors que je pose mes clés sur un meuble près de la porte, Lullaby se rapproche, m’embrasse, et m’ordonne presque de ne pas remettre de t-shirt. Tant mieux, je n’avais pas envie d’en remettre un. Ma fougue se fait alors plus grande. Sans pour autant lui faire mal, je la pousse contre un mur, prend son visage entre mes mains et l’embrasse passionnément. Pendant notre baiser, mes mains glissent le long de son cou, de ses épaules, puis de ses bras, ayant entraîné avec elles les bretelles de sa robe, qui tombe presque aussitôt à nos pieds, dévoilant une bonne partie de son corps, que je pourrais admirer à la seconde ou notre baiser sera rompu. Un vrai plaisir.

Notre souffle commence à se faire court. J’en profite alors pour me détacher d’elle, me ravivant du spectacle qu’offre son corps quasiment nu. En effet, il ne reste sur sa peau qu’un tout petit morceau de tissu, cachant ses parties les plus intimes. Et bien évidement, je n’ai qu’une envie, lui arracher.

    « J’ai pensé que tu aurais moins chaud comme ceci. »

Petite blague par rapport à ses précédentes plaintes. De mon côté, j’enlève ma veste qui ne servait désormais plus à rien, laissant à Lullaby le loisir d’enlever le reste quand il lui plaira. Je m’approche à nouveau, une main sur ses hanches pour la maintenir près de moi, l’autre lui saisissant  l’arrière de la tête pour dégager sa nuque et déposer de nombreux baiser dans son cou et ses épaules.


Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 536
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby http://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always http://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
Donut

Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight  - Page 2 Empty


Lullaby Alexander
J'ai 21 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis étudiante en histoire et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis Célibataire et je le vis plutôt bien.

Elle adore le patinage artistique * Elle fait des études par obligation, à cause de ses parents. * Elle a un coup de coeur pour un de ses professeurs, le professeur Oulanov.

avatar :copyright: NOM CRÉATEUR



Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight  - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: