Partagez
 
 
 

 Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 
En ligne
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 558
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby http://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always http://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
Donut

Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight  Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Lullaby est étudiante en histoire, troisième année de licence. Si tout semble bien aller dans sa vie c'est sans compter son coup de coeur grandissant pour l'un de ses professeurs, le professeur Oulanov.



Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 558
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby http://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always http://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
Donut

Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight  Empty


Lullaby Alexander
J'ai 21 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis étudiante en histoire et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis Célibataire et je le vis plutôt bien.

Elle adore le patinage artistique * Elle fait des études par obligation, à cause de ses parents. * Elle a un coup de coeur pour un de ses professeurs, le professeur Oulanov.

avatar :copyright: NOM CRÉATEUR
Alors que la fin du cours d'histoire contemporaine vient tout juste de sonner, Lullaby range précipitamment ses affaires alors qu'elle doit retrouver son professeur d'histoire antique, avec son binôme d'exposé ainsi que deux autres duos. Une réunion en petit comité à deux semaines du passage à l'oral, le temps de faire le point sur l'avancée du dossier, peaufiner les derniers détails et éventuellement rectifier le tir si l'un des groupes fait fausse route. Une demie heure, pas plus, c'est le temps que prendra ce rendez-vous, et pourtant Lullaby sent d'avance que les minutes n'auront pas un rythme habituel. La jeune femme mentirait si elle ne s'avouait pas sensible au charme du presque trentenaire, sensible à son petit accent russe… et elle prie intérieurement pour n'en rien laisser paraître, dépourvue de l'habituelle distance des amphithéâtres.

Rejoignant la salle indiquée par le professeur Oulanov comme étant celle où ils auront rendez-vous, Lullaby et son binôme prennent place, de même que les autres et rapidement, tous commencent à papoter du sujet d'exposé en attendant l'arrivé du professeur. Lullaby se perd soigneusement dans son dossier terminé, déjà imprimé, surligné, comme si elle cherchait dans ce dernier la recette de la neutralité ou de la totale maîtrise de soi. La clé pour ne pas commettre d'impair pendant ces quelques minutes. Une maîtrise d'autant plus importante que le siège vacant autour de la table de travail est justement celui à sa gauche. Et qu'il ne lui ai évidemment pas possible de changer de place subitement, sans paraître suspecte aux yeux du reste des étudiants.

- Bee tu viendrai alors ?
- Hein ?

La demoiselle est tirée de ses pensées par son collègues sans savoir de quoi il était question. Mais elle n'a pas le temps de lui répondre. Comme le professeur entre dans la salle, tous se lèvent le temps de le saluer avant de se rasseoir, prêts à travailler. Lullaby revient au début de son dossier, cherchant des yeux la problématique qu'ils ont trouvés avec son partenaire, au cas où leur professeur souhaiterait commencer par ça. Patiemment, elle attend les demandes et indications de celui-ci.


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Maddy'n
Maddy'n
Féminin MESSAGES : 50
INSCRIPTION : 10/10/2019
ÂGE : 26
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Pop-Gun

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy / SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t3361-once-upon-a-time-maddy-n http://www.letempsdunrp.com/t3362-my-experiences-maddy-n
Limace

Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight  Empty


Lev A. Oulanov
J'ai 28 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis professeur d’Histoire des Civilisations Antiques et d’Archéologie et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, même si mes parents commence à me mettre la pression.

+ Sa famille n’est pas sa famille biologique + Il lui manque un rein + Il est allergique à la noix de coco + Il parle de nombreuses langues, notamment celles qui n’existent plus.


Julian Morris :copyright: Shiya
Les aiguilles de l’horloge trottaient, parcourant le tour du cadran, qui sait pour la combientième fois, sans que personne ni prête la moins attention. Concentré sur des copies, le grattement de mon stylo sur le papier arrivait presque à recouvrir le tictac régulier de la trotteuse. Il fallait avouer que certaines copies n’étaient pas glorieuses et le rouge de mon stylo recouvrait presque l’intégralité du texte d’origine. Cela n’était pas si surprenant avec les copies de licence 1. Certains n’étaient jamais présents, d’autres savaient d’ores et déjà qu’ils ne continueront pas dans ce cursus, et d’autres encore étaient tout simplement mauvais. J’avais beau le savoir, corriger ces copies restaient toujours une surprise, comme ci je re-découvrais chaque année ces comportements. Qui sait, peut-être que dans quelques années, j’aurais fini de m’étonner pour ce genre de choses. Après tout, j’étais enseignant depuis seulement 2 ans. Ma carrière ne faisait que commencer et je n’étais certainement pas au bout de mes surprises.

Je marquais une pause dans mes corrections, étirant mes bras au dessus de ma tête afin de dissiper la douleur dans mes épaules tandis que mon regard se posait sur l’horloge du bureau. Un sourire se dessina sur mon visage, heureux de penser que quelque chose de plus intéressant que de corriger des copies m’attendait dans un quart d’heure. En effet, j’ai rendez-vous avec quelques étudiants de L3 pour les aider à finaliser un exposé qu’ils devaient présenter dans quelques semaines. J’aimais donner ce genre de projet à mes étudiants afin de les faire étudier certains sujets plus en profondeurs, ce que je ne pouvais parfois pas me permettre en cours. Fouillant dans un tiroir de mon bureau, j’y sorti un dossier contenant la liste des groupes, celle de ceux que je devais rencontrer aujourd’hui et les sujets qu’ils avaient étudiés.

Je parcourais certaines de mes notes, me remémorant mes précédents échanges avec eux et les corrections que je leurs avais déjà conseillées. Ma mémoire rafraichit, je quittais mon bureau et me dirigeais vers le lieu de la réunion. Une fois sur place, je remarquais rapidement que mes étudiants étaient déjà tous présents. Les saluant, je m’installais sur la seule chaise encore disponible, à gauche de la jeune Lullaby. J’avais depuis le premier jour tilté sur cette jeune fille, ne pouvant m’empêcher de sourire à la vue de son nom, identique à mon deuxième prénom, et me rappelant mes parents et leur choix de me donner des prénoms faisant honneur à mes origines. Me reconcentrant sur le but de cette réunion, j’invitais un premier groupe à nous présenter leurs travaux, les corrigeant si besoin au fur et à mesure, et laissant leurs camarades leurs poser des questions. Je fis cela également pour le second groupe, puis pour celui de Lullaby et Damien. Leur binôme avait fait un travail remarquable et je n’avais que très peu de remarque à leurs faire.


    « Vous avez vraiment fait du bon travail. Si vous vous préparez bien pour la partie orale, vous aurez surement une excellente note. Je n’ai pas grand-chose à vous dire de plus. A moins que vous ayez des questions ? »


Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 558
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby http://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always http://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
Donut

Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight  Empty


Lullaby Alexander
J'ai 21 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis étudiante en histoire et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis Célibataire et je le vis plutôt bien.

Elle adore le patinage artistique * Elle fait des études par obligation, à cause de ses parents. * Elle a un coup de coeur pour un de ses professeurs, le professeur Oulanov.

avatar :copyright: NOM CRÉATEUR
Cet oral, Lullaby ne s’en inquiète pas vraiment. Il est terminé, relié, prêt et elle sait qu’ils ont bien travaillé dessus, avec Damien. Ils n’ont eut de cesse de lire, de se voir, de mettre leurs trouvailles en commun pour élaborer un devoir qu’ils espèrent être le plus abouti possible. Ne reste plus qu’à assurer à l’oral et c’est un peu la bête noire de la demoiselle. Dès qu’elle doit faire un oral, elle a tendance à prendre le train. Comme pour expédier le moment au plus vite. C’est que la demoiselle a beau être sûre d’elle et de son travail, devant un auditoire elle n’en mène tout simplement pas large. C’est quelque chose qu’elle doit travailler, elle le sait. Avec Damien, ils ont déjà prévu de se voir pour faire des entraînements, d’ailleurs.

Comme le professeur entre et vient s’installer, le regard de la demoiselle glisse légèrement dans la direction de ce dernier. Juste un cœur d’œil, c’est tout ce que la demoiselle s’autorise, avant de reporter son attention sur son dossier et la réunion commence, comme un premier groupe présente son travail. Au fur et à mesure des corrections de l’enseignant, le cœur de Lullaby s’accélère et elle commence à stresser à l’idée de devoir défendre ses propres recherches, à l’idée que finalement, leur dossier ne soit pas si bon que ça, avec Damien. Quand le second duo passe, réaliser qu’elle est la prochaine la fait frissonner et la jeune femme ferme les yeux une seconde, pour se reconcentrer. Horreur.

Leur tour. Lullaby a la gorge sèche et Damien vole à son secours, menant la présentation du dossier, si bien que la demoiselle n’a que quelques interventions à faire pour compléter ses dires. Tout en s’énervant intérieurement. Elle a travaillé dur sur son dossier, elle le maîtrise. Mais elle a toujours peur que son manque d’aisance à l’oral fasse penser le contraire à ses professeurs. Cependant le professeur Oulanov ne fait aucune remarque ne ce sens, saluant leur travail en promettant une bonne note s’ils assurent à l’oral. Bee est rassurée. Stressée, dans un même temps. Il va falloir qu’elle soit au top niveau dans quelques jours.

«- Oui en fait on se demandait, est-ce que l’ouverture sur les Spartiates après Leonidas Ier est pertinente ?»

Alors que le professeur a proposé à ses étudiants de poser d’éventuelles questions s’ils en ont besoin, Lullaby ne peut s’empêcher de lever les yeux au ciel rapidement face à la question d’Elise. Oui, c’est pertinent et elle le sait. La brune veut juste se faire remarquer. Comme d’habitude. Ses camarades de classe commencent à avoir l’habitude. Damien se penche vers Lullaby, amusée.

«- Elle aurait put demander son numéro, à y être. Tu crois qu’il ne l’a pas grillée ?»

Lullaby lui accorde un léger sourire. Elle n’en sait rien. D’un regard en coin, elle analyse la mine affichée par leur professeur. Aura-t-il comprit l’intérêt d’Elise pour lui ? Peut-être. L’étudiante n’est pas d’une grande discrétion. Soit. Bee lui adresse un nouveau regard en coin. Il y a de quoi être intéressé. Un professeur jeune, séduisant, et dont certains autres professeurs ont parlés comme étant quelqu’un de particulièrement intelligent. Bee apprécie ses cours, elle l’avoue. D’autant plus que l’antiquité, c’est vraiment son dada.

«- On peut toujours s'inscrire pour le stage archéologique de juillet ?»

Bee tend l'oreille, intéressée. Elle a postulée pour ce stage dès que cela a été possible et reste dans l'attente des résultats pour savoir qui a la chance de partir.


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Maddy'n
Maddy'n
Féminin MESSAGES : 50
INSCRIPTION : 10/10/2019
ÂGE : 26
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Pop-Gun

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy / SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t3361-once-upon-a-time-maddy-n http://www.letempsdunrp.com/t3362-my-experiences-maddy-n
Limace

Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight  Empty


Lev A. Oulanov
J'ai 28 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis professeur d’Histoire des Civilisations Antiques et d’Archéologie et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, même si mes parents commence à me mettre la pression.

+ Sa famille n’est pas sa famille biologique + Il lui manque un rein + Il est allergique à la noix de coco + Il parle de nombreuses langues, notamment celles qui n’existent plus.


Julian Morris :copyright: Shiya
J'étais dans l'ensemble, fier de mes étudiants. On m'avait donné pour la première fois une promotion de L3 cette année, ce qui, il faut l'avouer, m'avait angoisser tout l'été. J'avais peur de ne pas être capable de leur fournir un enseignement correct, mais quand je voyais les résultats de leurs projets mais également la motivation et le sérieux dont la plupart faisaient preuve pendant mon cours, je me sentais rassuré. Même les étudiants ayant des lacunes redoublaient d'effort pour se mettre à niveau. J'étais définitivement un meilleur professeur que ce que j'avais pensé. Attendant une réaction de mes étudiants après avoir discuter des dernières corrections, je ne m'attendais pas vraiment à des questions. Encore moins sur l'exposé de Lullaby et Damien. Leur présentation était claire et efficace, et même moi je n'avais eu que très peu de remarque à leurs faire. Alors que pouvait bien leur reprocher leur camarade ? Rien de pertinent, ça c'était sur.


    « Bien sur que c'est pertinent. La mort de Léonidas laisse les spartiates fragiles et désolés, sans roi, alors que les attaques grecs continuent de servir dans la région. C'est un détail qu'on ne peut pas occulter. Cela a tout à fait sa place dans leur présentation. »



Je regardais Élise, interrogateur, me demandant quel était le but de cette question. Ses résultats étaient suffisamment corrects pour qu'elle sache que sa question n'avait pas vraiment d'intérêt. Mais j'avais remarqué depuis quelques semaines qu'elle posait beaucoup de question, pas forcément pertinentes, mais plutôt comme si elle avait un besoin constant de prendre la parole. Peut-être avait-elle juste besoin de se faire remarquer. Après tout, ce n'était pas un comportement si rare parmi les étudiants. Au moins un étudiant de chaque promotion agissait de la sorte. Mais mes jeunes années d’expériences ne me permettaient pas encore de comprendre toute la psychologie étudiante à laquelle je devais faire face. Et en vieillissant, j’oubliais aussi que j’avais été à leur place, et les sentiments que cela pouvait entraîner. Mes années en tant qu’étudiant me semblaient si lointaines désormais.

La voix d’Elise me sortit à nouveau de mes pensées. Le stage d’archéologie… Ma deuxième source d’angoisse pour cette année. Des confrères grecs nous avaient proposé un échange académique afin que je puisse me rendre avec eux sur un site archéologique et leur offrir mon expertise, tandis qu’un des leurs viendrait en France pour proposer son aide au département des arts. Mais les subventions s’étaient vu plus importantes que prévue, et pour ne pas les perdre, nous avions décidé que chaque professeur emmenait deux étudiants avec lui. Même si mes collègues n’avait cessé de me dire que tout irait bien, et que mes étudiants seraient certainement ravis que je sois l’encadrant en charge de stage, l’administration et les préparatifs du voyage me demandait beaucoup de travail et d’énergie. Heureusement, mes collègues professeur/archéologue m’avaient fortement soutenu avec tout ça acceptant même d’avoir une petite réunion avec moi il y a deux semaines pour décider des deux étudiants qui m'accompagneront ou en réglant certaines parties administratives. Désormais tout semblait prêt pour annoncer les deux étudiants choisis.

    « Hum, vous arrivez un peu tard. J’annoncerais le nom des deux étudiants au prochain cours. Vous pouvez éventuellement aller voir Mr Perrin pour postuler en cas de désistement si vraiment vous le désirez, mais je ne peux rien vous promettre. Si vous n’avez plus de questions, vous êtes libre de partir. »


Je laissais mes étudiants se lever et rassembler leurs affaires, avant de les imiter à mon tour. Mon regard se posa sur Lullaby, toujours à ma droite. Je réfléchis silencieusement avant de me décider à reprendre la parole.


    « Mlle Alexander, est ce que vous pouvez rester 5 minutes de plus, j’aimerais vous parler. »


Regardant mes étudiants quitter la pièce doucement avec un regard interrogateur pour certains, j’attendis d’être seul avec la jeune fille avant de continuer à parler. J’avais remarqué que lors de la présentation du dossier qu’elle s’était un peu effacée, laissant son camarade mener la discussion. Pourtant, elle était une élève remarquable et sérieuse, et il était dommage de la voir perdre ses moyens à cause du stress. J’avais donc pensé qu’une bonne nouvelle lui donnerait peut-être plus de courage pour le jour J.


    « Vous êtes une étudiante sérieuse et studieuse Lullaby, ne voulez laissez pas déstabilisée par le stress ou la pression. Tout le corps enseignant est conscient de vos capacités, et c’est pourquoi vous avez été choisi pour le stage archéologique. Félicitations ! »


Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 558
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby http://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always http://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
Donut

Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight  Empty


Lullaby Alexander
J'ai 21 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis étudiante en histoire et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis Célibataire et je le vis plutôt bien.

Elle adore le patinage artistique * Elle fait des études par obligation, à cause de ses parents. * Elle a un coup de coeur pour un de ses professeurs, le professeur Oulanov.

avatar :copyright: NOM CRÉATEUR
L’intervention d’Elise était tellement prévisible. Lullaby adresse un petit regard entendu à Damien en même temps qu’elle entend la question de la demoiselle. Entre ses dents, Bee murmurerait volontiers quelques noms d’oiseaux à l’égard de sa camarade de classe mais s’en abstient, de par la présence de leur professeur juste à côté d’elle. Son regard noir, néanmoins, se dirige sur l’étudiante, sans que cette dernière ne semble le voir et le professeur, pour sa part, défend le choix d’ouverture du duo. Ce n’est pas parce qu’ils n’ont pas choisit la solution de facilité comme mademoiselle avec une ouverture sans risques, que leur travail est forcément mauvais et Lullaby ne peut s’empêcher d’adresser un léger sourire un brin narquois à l’attention d’Elise. A vouloir faire la maline, la demoiselle en devenait parfaitement pathétique et quoique Lullaby ne soit pas une méchante fille, elle devait bien avouer que ça lui faisait plaisir, quelque part. Elise, c’était la fille jolie, sûre d’elle, la reine des abeilles du lycée, probablement et quoi qu’ils soient à la faculté, Lullaby s’était vite rendu compte que les mentalités ne changeaient pas vraiment en entrant dans la cour des grands, malheureusement. Elise avait cette assurance qui faisait défaut à Lullaby bien souvent et semblait toujours si parfaite que réaliser qu’elle n’était finalement qu’humaine faisait un bien fou.

Létudiante interroge encore le professeur et surprend Lullaby au passage. Si la réponse de leur professeur l’intéresse particulièrement, la demoiselle est surprise de découvrir que sa camarade de classe n’a pas encore postulé pour le stage d’archéologie. Mais peut-être que l’idée de la chaleur, du soleil qui tape, des conditions de travail et du risque de se casser un ongle auront fait douter la demoiselle. Et c’est trop tard pour elle, comme l’annonce le professeur, les résultats tomberont bientôt. Au prochain cours. Le coeur de la demoiselle se serre. Contrairement à Elise, si elle veut participer à ce stage archéologique ce n’est pas avec l’idée première de se faire bien voir par leur professeur, de se faire remarquer. Si la demoiselle ne fait des études que pour plaire à ses parents, il n’en reste pas moins que ce stage lui tient à cœur, qu’elle a vraiment envie de partir à la découverte de ce site archéologique sous le soleil de la Grèce, peu importe les conditions de travail.

La tête d’Elise en découvrant qu’il est trop tard se décompose et provoque un petit rire chez Damien, lequel ne résiste pas à l’envie de la taquiner alors que le professeur leur permet de ranger leurs affaires et sortir. Lullaby commence à ranger leur dossier, avant que le professeur ne l’interrompe dans son geste, lui demandant de rester encore cinq minutes après le cours. La jeune femme se rassoit alors, signifiant à Damien qu’il n’est pas obligé de l’attendre sans quoi il v rater son train et patiemment, la demoiselle attend de découvrir pourquoi son professeur souhaitait la voir. Un à un, les étudiants sortent alors, certains adressant un regard curieux sur leur camarade ou sur leur professeur, Elise semblant fusiller Lullaby d’un regard noir avant de tourner les talons. Dans ses petits souliers, la demoiselle se racle la gorge, mal à l’aise, angoissée, en attendant d’en savoir plus, imaginant d’ores et déjà que quelque chose ne va pas.

"- Vrai… vraiment ?"

Elle a tout faux. Alors qu’elle s’attendait à un commentaire négatif de de la part de son professeur, comme une remarque sur son manque de participation dans la présentation du dossier il n’en est rien, au contraire. L’homme l’encourage et lui annonce une bonne nouvelle, à laquelle la demoiselle ne s’était pas préparée. Une nouvelle qui ne manque pas de la ravir et un sourire vient alors illuminer son visage.

"- Merci monsieur ! Je ferai tout mon possible pour être à la hauteur !" assure la demoiselle, sur un petit nuage, tout en se demandant comment elle va bien pouvoir garder la nouvelle jusqu’au prochain cours. Ça lui semble presque impossible. "J’ai déjà hâte d’y être !"


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Maddy'n
Maddy'n
Féminin MESSAGES : 50
INSCRIPTION : 10/10/2019
ÂGE : 26
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Pop-Gun

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy / SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t3361-once-upon-a-time-maddy-n http://www.letempsdunrp.com/t3362-my-experiences-maddy-n
Limace

Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight  Empty


Lev A. Oulanov
J'ai 28 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis professeur d’Histoire des Civilisations Antiques et d’Archéologie et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, même si mes parents commence à me mettre la pression.

+ Sa famille n’est pas sa famille biologique + Il lui manque un rein + Il est allergique à la noix de coco + Il parle de nombreuses langues, notamment celles qui n’existent plus.


Julian Morris :copyright: Shiya
Je savais parfaitement qu’en tant que professeur, je devais rester impartial et objectif, mais en voyant le visage de Lullaby s’illuminer à l’annonce de cette nouvelle, je ne pus réprimer un sourire. Ce stage, elle l’avait mérité. Mes collègues avaient été unanimes sur ce choix. Lullaby était une élève sérieuse et méritante, et tout le corps enseignant avait remarqué ses efforts, même dans les quelques matières où elle présentait quelques difficultés. Quand à moi, je me disais qu’au vu de son caractère, l’encadrer pendant ce séjour ne serait pas si compliqué. Il en était de même pour Martin, le deuxième étudiant qui partait avec nous. Tout ceci commençait à prendre forme, ce qui me soulageait à chaque nouvelle étape de progression. Bientôt, mes deux étudiants n’auraient plus qu’à remplir quelques documents administratif, et tout serait bouclé jusqu’au jour du départ.

    « Je suis sur que vous ferez un travail remarquable. Vous pourrez passer à mon bureau après les oraux récupérer vos conventions et d’autres documents administratifs. Et si vous avez des questions ou besoin d’aide pour vous préparer à ce voyage, n’hésitez pas. »


Ce stage me rappelait quelque part ceux que j’avais moi-même pu faire lorsque j’étais étudiant. Même si une partie de moi-même angoissait toujours à l’idée de partir à la découverte de quelque chose de nouveau, j’avais d’excellent souvenirs de voyage, aussi bien sur le plan culturel, professionnel et humain. Je me rappelais mes premiers voyages en Egypte, Grèce, Pérou, Iran… Tant de voyages qui avaient fait de moi l’homme que j’étais aujourd’hui, et qui avaient forgé ma culture et mes connaissances dans le domaine que j’enseignais aujourd'hui. Si j’avais encore quelques doutes sur mes capacités à enseigner, je n’en avais plus aucuns sur le fait que j’étais un très bon expert archéologue. J’avais fait mes preuves il y a plusieurs années et le fait que mes confrères à travers le monde me demande régulièrement mon expertise faisait disparaître le moindre doute sur mes capacités. Et ce que j’espérais désormais, c’était de transmettre une partie de mes compétences à mes étudiants.

Une musique retentit depuis la poche de mon pantalon, celle de mon portable. Je sortis mon téléphone de ma poche, prêt à refuser l’appel, mais le numéro affiché étant celui du directeur du département, je décidais de revoir ma décision et de décrocher.


    « Lev, j’écoute. Oui Nicolas ? Je monte tout de suite si vous voulez. D’accord, j’arrive ! »


Raccrochant mon téléphone j'adressais un sourire un peu gêné à Lullaby.


    « Je suis désolé, mais je dois vous laisser. Mais n’oubliez pas, pas de panique pour votre oral, tout se passera bien, j’en suis certain ! Bonne journée Lullaby. »


Mes affaires rassemblées, j’adressais un sourire et un léger signe de main à Lullaby avant de quitter la pièce, direction le bureau du directeur de département.



Je te propose qu'on "ferme" cette partie et qu'on fasse en sorte qu'ils se voient plus tard (peut-être après les oraux), au hasard en ville ou dans le bureau de Lev pour préparer le voyage. Si ça te pose un problème, mp-moi :)
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 558
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby http://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always http://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
Donut

Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight  Empty


Lullaby Alexander
J'ai 21 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis étudiante en histoire et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis Célibataire et je le vis plutôt bien.

Elle adore le patinage artistique * Elle fait des études par obligation, à cause de ses parents. * Elle a un coup de coeur pour un de ses professeurs, le professeur Oulanov.

avatar :copyright: NOM CRÉATEUR

Quelques jours plus tard

Une nouvelle semaine se termine et le repos est bien mérité, à l’aube de ce week-end. C’est le moment de relâcher un peu la pression et profiter de la vie, se changer les idées et souffler un coup. Soirée entre amis autour d’un bon dîner, plaid et netflix avec le chéri ou sortie en boîte, il y en a pour tout les goûts et Lullaby ce soir a choisit son camp. Dans sa chambre, la jeune femme jette un regard à son reflet dans le miroir alors qu’elle est attendue ce soir. La jeune femme a prévu de sortir avec quelques copines, comme elles n’ont pas put le faire la veille pour la soirée étudiante. Une bonne soirée s’annonce et la demoiselle tient à en profiter. Une petite robe noire, une paire de chaussures confortables et un maquillage léger, c’est tout ce dont l’étudiante a besoin. Un dernier coup de peigne à ses cheveux laissés lâchés sur ses épaules et Lullaby attrape son sac à main pour sortir retrouver les filles au bar où elles se sont données rendez-vous.

Installées dans leur repaire, les filles papotent de leurs semaines, rient, vident deux ou trois verres et l’heure avance. Bientôt le bar va fermer et ni les unes ni les autres n’ont envie de mettre un terme à leur soirée, si bien que rapidement, elles prennent la décision de sortir en boîte de nuit. Il y en a une sympa à quelques rues de là, où elles vont parfois. Les filles se lèvent alors et il ne leur faut que quelques minutes pour entrer. Même s’il y a un peu de queue dehors. Iris est une habituée des lieux, elle connaît bien le videur : les filles profitent d’un passe droit.

Il y a déjà beaucoup d’ambiance dans la boîte et le regard de la jeune femme glisse sur la piste de danse où elles décident bientôt toutes de se déhancher au rythme de la musique. Mais la jeune femme se stoppe, quand son regard accroche une silhouette dans la foule. Celle de son professeur d’histoire antique. Monsieur Oulanov. Bee se mord la lèvre inférieure. Croiser un enseignant, ici, ça fait bizarre. Le croiser lui, plus encore.

"- Il te plaît ?"
"-  Hein ?" Bee tourne la tête vers Iris qui vient de se manifester à son oreille.
"- Le type, il te plaît ?" répète-t-elle "Va l’voir !"

Bee n’a pas le temps de protester que sa copine la pousse en direction de son professeur. Et c’est ce moment qu’il choisit pour tourner la tête, bien entendu. Impossible qu’il la manque, évidemment.


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Maddy'n
Maddy'n
Féminin MESSAGES : 50
INSCRIPTION : 10/10/2019
ÂGE : 26
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Pop-Gun

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy / SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t3361-once-upon-a-time-maddy-n http://www.letempsdunrp.com/t3362-my-experiences-maddy-n
Limace

Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight  Empty


Lev A. Oulanov
J'ai 28 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis professeur d’Histoire des Civilisations Antiques et d’Archéologie et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, même si mes parents commence à me mettre la pression.

+ Sa famille n’est pas sa famille biologique + Il lui manque un rein + Il est allergique à la noix de coco + Il parle de nombreuses langues, notamment celles qui n’existent plus.


Julian Morris :copyright: Shiya
Vendredi soir, enfin ! Je n’étais habituellement pas de ces personnes attendant le week-end avec impatience, mais celui-ci étant particulier, j’avais hâte qu’il commence. Après plusieurs mois sans les voir, quelques amis de la fac étaient venus me rendre visite. Une semaine de vacances les attendaient à Paris, et moi, libérant le maximum de mon temps pour en profiter avec eux. Il fallait admettre qu’il était difficile pour nous de se voir régulièrement. Certains étaient restés en Angleterre à la fin de nos études, d’autres comme moi, avaient immigré à nouveau, et d’autres encore avaient rejoint leur pays d’origine comme l’Allemagne, la Turquie, la Grèce, et j’en passe. Revoir des amis de l’université était donc pour moi un véritable challenge mais les moments passés en leur compagnie en valaient la peine. Je recevais donc depuis mercredi, des dizaines de messages à tout moment de la journée pour me demander des renseignements, des conseils, ou tout simplement pour sortir boire un verre. Bien évidemment, j’avais dû refuser bon nombre de leurs propositions - notamment celles qui consistaient à faire la fête toute la nuit - mais ce soir, n’ayant plus aucune obligation pour les deux prochains jours, j’allais pouvoir en profiter.

Une fois chez moi, je pris une douche et me préparait en vue de la soirée qui m’attendait. Je troquais ma chemise et mon pantalon pour un t-shirt blanc et un jean noir. Je me recoiffais légèrement et enfilais des chaussures de ville, dans la même teinte que mon pantalon. Attrapant une veste noir, mes clés et mon portefeuille, je quittais ensuite l’appartement pour rejoindre mes amis. Notre première étape était un bar de la capital, afin de pouvoir discuter tranquillement autour d’un verre. Lors de ces moments là, nous avions tellement de chose à nous dire, et si peu de temps. Il faut dire qu’à nos âges, de grandes nouvelles pouvaient arriver rapidement. Nous passèrent littéralement plusieurs heures à discuter sans se soucier de ce qui se passait autour de nous, jusqu’à ce qu’on nous mettent dehors pour fermer le bar.

Notre deuxième étape, une boite de nuit. Mes amis avaient lourdement insisté pour y aller. Paris était la ville de l’amour avaient-ils dit, et s’ils n’y allaient pas ils risquaient de ne jamais rencontrer leur âme soeur. Bien sur, ils n’en pensaient pas un mot, mais tous les arguments étaient bon pour me faire céder. Ce qui avait marché. La boîte de nuit étaient déjà bien remplie lorsque nous y arrivâmes. La musique était jouée à pleine puissance, il faisait chaud, et les gens s’amusaient déjà bien. Il ne nous fallut pas longtemps pour rejoindre à notre tour la piste de danse, nous déhanchant en rythme sur la musique. Au bout d’un moment, mon regard se posa sur une silhouette connue, celle de Lullaby. Ce n’était pas la première fois que je rencontrais un de mes étudiant dans ce genre d’endroit, mais je ne savais jamais comment agir. Devais-je faire l’ignorer ? Aller la saluer ? Je ne savais pas vraiment.

Pour ne pas paraître complètement impoli, j’adressais un sourire et signe de main à la jeune fille, pensant que les choses pourraient s’arrêter là, malheureusement, c’était sans compter sur mes amis qui eux avaient déjà compris une partie de ce qu’il se passait dans ma tête.


    David - « Hum, sexy ! Do you like her ? »
    Lev - « Guys, it’s one of my student… »
    Gabriel - « So, it’s a yes ! Go dance with her. »
    Lev - « I … »
    David - « If you don’t go i will ! »


Il était parfaitement inutile de débattre avec eux. Jamais ils ne me laisseraient tranquille, et je pensais vraiment David capable d’aller draguer ma jeune étudiante sous mes yeux si je n’y allais pas. Secouant légèrement la tête comme pour remettre mes idées en place, je me frayais un chemin parmi la foule pour rejoindre Lullaby. En m’approchant, je remarquais qu’elle était encore plus belle que d’ordinaire. Sa robe lui allait particulièrement bien, et ses cheveux tombant sur ses épaules faisaient ressortir ses yeux, même ici. Une fois proche d’elle, je me baissais au niveau de son oreille. Pas facile de discuter dans ce genre d’endroit.


    « Bonsoir Lullaby ! Vous passez une bonne soirée ? »

Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 558
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby http://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always http://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
Donut

Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight  Empty


Lullaby Alexander
J'ai 21 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis étudiante en histoire et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis Célibataire et je le vis plutôt bien.

Elle adore le patinage artistique * Elle fait des études par obligation, à cause de ses parents. * Elle a un coup de coeur pour un de ses professeurs, le professeur Oulanov.

avatar :copyright: NOM CRÉATEUR

Quelques jours plus tard

S’il lui plaît ? Elle ne s’était jamais vraiment posé la question. Jamais sérieusement, tout du moins. Ou n’avait jamais voulu se la poser, jamais souhaité l’admettre. Pourtant, elle doit bien avouer que oui. Petite veste noire, t-shirt blanc… La tenue de son professeur, toute en simplicité, reste élégante. Et de cet homme, Lullaby connaît l’esprit. Au moins son intellect universitaire, et son intérêt pour l’histoire antique. Une donnée qui n’est évidemment pas pour lui déplaire et ce bien qu’elle fasse des études par défaut. Parce que ses parents ne voulaient pas la laisser faire ce dont elle rêvait vraiment. Pas, du moins, sans des études et un diplôme en poche. Comme un master, voire un doctorat.

Pourtant, quoi qu’elle puisse le trouver séduisant, plutôt agréable à regarder, la demoiselle ne pouvait décemment pas le rejoindre. Il était, premièrement, accompagné d’amis de toute évidence. Une soirée entre hommes, à prioris. Ce qui, si elle devait être honnête, ne l’aurait pas arrêté si, secondement, cet homme n’était pas son professeur. Seconde raison de ne pas approcher, donc. Troisièmement, il n’avait probablement ps envie d’être abordé par une étudiante.

Comme il lui adresse un sourire et un signe de la main, la demoiselle répond de même, poliment. Erreur. Un homme vient glisser quelques mots à l’oreille de l’enseignant, alors, suivit d’un second et, comme tout trois la regardent, la demoiselle devine qu’elle vient de devenir, tout à coup, leur sujet de discussion. Une seconde, elle songe qu’elle aurait peut-être dût faire comme si elle n’avait rien vu du tout. Se glisser dans la foule et s’y fondre, pour disparaître de sa vue. Mais il était trop tard à présent pour effacer les évènements. Trop tard pour s’éclipser, aussi.

Elle avait juste eut le temps de voir l’un des types parler de nouveau, avant que son professeur ne se fraye un chemin dans sa direction, à sa grande surprise. Il n’avait fallut que quelques pas pour qu’il la rejoigne, malgré le flot des danseurs sur la piste. Quelques pas pour que Lullaby se sente clouée sur place. Une poignée de seconde, avant qu’il ne vienne glisser quelques mots à son oreille, de sorte qu’elle puisse l’entendre, au milieu de ce brouhaha. Bee rougit, un peu. Pourquoi avait-il fallut qu’elle mette un tel décolleté ? Est-ce qu’on sentait encore son parfum ? Elle l’espérait. Avait-elle vraiment pensé ça ? Elle secoue la tête, lui adresse un sourire et se hisse sur la pointe des pieds, pour pouvoir lui répondre. Erreur. Le parfum de l’enseignant vient infiltrer ses narines. Bee prend sur elle.

"- Très bonne. Et vous ?" s’enquit-elle à son tour.


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Maddy'n * The sky'd be falling while I'd hold you tight
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: