Partagez
 
 
 

 oh baby baby it's a wild world, it's hard to get by just upon a smile (satine+vanja)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
Depressed Mess
Depressed Mess
MESSAGES : 723
INSCRIPTION : 24/02/2017
CRÉDITS : (code) ANESIDORA (icons) kawaiinekoj

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t151-female-robbery http://www.letempsdunrp.com/t257-f-rupphire-steven-universe-en-cours http://www.letempsdunrp.com/t188-life-is-now http://www.letempsdunrp.com/t193-alt-er-love
Donut

oh baby baby it's a wild world, it's hard to get by just upon a smile (satine+vanja) Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
2005, scandinavie sorcière, école de magie des 12 familles vaguement.
vanja brynjolf sort pour la première fois du contexte familial pour entrer à l'école primaire sorcière. elle qui a l'habitude d'une famille ouverte, loyale, combattive, se retrouve dans les intrigues de cours des 12 familles nobles de la scandinavie sorcière.
satine falkenberg sort pour la première fois du cocon familial pour entrer à l'école primaire sorcière. elle va prouver au monde qu'elle mérite son nom de famille, qu'elle connait les us et coutumes qu'on lui a enseigné dès sa naissance.
satine et vanja, ou la personnification du dicton : "les opposés s'attirent". mais bon, ils se détruisent un peu sur le chemin, aussi.

Contexte provenant d'un forum en construction onatrophate


oh baby baby it's a wild world, it's hard to get by just upon a smile (satine+vanja) 1pBSnZUU_o
Revenir en haut Aller en bas
 
Depressed Mess
Depressed Mess
MESSAGES : 723
INSCRIPTION : 24/02/2017
CRÉDITS : (code) ANESIDORA (icons) kawaiinekoj

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t151-female-robbery http://www.letempsdunrp.com/t257-f-rupphire-steven-universe-en-cours http://www.letempsdunrp.com/t188-life-is-now http://www.letempsdunrp.com/t193-alt-er-love
Donut

oh baby baby it's a wild world, it's hard to get by just upon a smile (satine+vanja) Empty


Vanja
Brynjolf

J'ai 7 ans et je vis à Fólcvígviðr en Scandinavie sorcière. Dans la vie, je fais ma rentrée à l'école primaire et je m'en sors modestement. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, merci, c'est pas d'mon âge ces trucs là.

Informations supplémentaires ici.

Aujourd'hui, c'est la rentrée. Pour la première fois de ma vie, je vais passer toute une journée sans voir personne de ma famille. Je me sens grande. Ca me fait un peu peur quand même, surtout que j'ai pas vu Vaughn ce matin avant de partir, mais je suis contente. D'abord, je sais que je vais très bien me débrouiller, même si papa il a l'air tout inquiet. Maman elle est pas là, elle m'a fait un gros bisou sur le front avant de partir l'autre jour mais elle est pas là pour m'emmener à l'école, parce qu'elle est partie à Istanbul je crois, ou alors c'était la dernière fois. Mais c'est pas grave, parce que je suis grande, et de toute façon j'ai même pas besoin que papa m'accompagne. Je sais prendre le feu de cheminette toute seule, moi. Mais bon, je sais que papa il est inquiet souvent, je le vois bien à chaque fois que mes granz adelphes s'en vont à Durmstrang, il a le regard mouillé et les iris tous gris alors que quand il est content, ses iris sont bleus, comme le ciel d'été, pas comme le ciel orageux ou la fumée quand les dragons ont mis le feu.
J'ai mon sac sur l'épaule, et je lisse rapidement ma jupe d'uniforme avant de prendre sa main. On est devant la cheminée de la maison familiale, et on regarde tous les deux devant nous, on est super sérieuz touz les deux. Je prends fort ma respiration et papa lance la poudre dans le feu, qui devient tout vert, vert fluo comme les flammes des bébés dragons quand ils sont malades. Sauf le dragon que maman a ramené d'Asie l'été dernier, lui il fait du feu vert tout le temps et on sait pas pourquoi, maman continue à l'étudier mais elle me laisse pas l'approcher. Je vais le regarder quand elle est pas là, mais j'ose pas rentrer dans l'enclos, parce que maman m'interdit pas les choses sans raison, et que je sais que c'est dangereux. Mais quand même, j'aimerais bien qu'elle me fasse confiance, je suis grande et responsable moi. C'est ce que je me dis quand papa et moi on fait un pas en avant et qu'il prononce très distinctement le nom de l'école où je vais aller. C'est important, de bien prononcer les mots quand on prend le feu de cheminette, sinon on risque de se perdre. Moi, je parle toujours lentement et très fort, comme si je parlais à une vieille personne. Le feu de cheminette, c'est comme an vieillardx.
Aussitôt le feu nous avale et ça me tourne la tête, mais je garde les yeux ouverts et le menton levé parce que je suis grande. Au bout de quelques secondes, on atterrit dans une autre cheminée, et il faut qu'on sorte vite avant que le feu vert qui brûle pas redevienne jaune et dangereux. Je tiens toujours fort la main de papa et on avance et on est directement dans l'école. Partout je vois des enfanz, de mon âge ou un peu plus âgæs, parce que l'école primaire c'est de 7 à 11 ans, et à 11 ans on va à Durmstrang. Sauf les næs-molduz, parce que les sorciærs scandinaves sont nulx. Je sais qu'en Angleterre, les næs-molduz vont à Poudlard comme tout le monde, parce que ce sont des sorciærs comme les autres et qu'als ont besoin d'apprendre la magie. C'est stupide, la première loi du monde magique c'est le Secret Magique, mais on veut pas apprendre à maîtriser la magie à la moitié d'entre nous. J'ai que 7 ans et même moi je sais que c'est débile.
Mais c'est pas ce que pensent les autres gens que je vois maintenant qu'on est sorti de la cheminée. Il y a plein de visages inconnus, mais il y a aussi des gens que je connais. Des gens des 12 familles. Dans les 12 familles, je sais très bien qu'als sont pleinz à penser que les næs-molduz devraient même pas être accepté à Durmstrang, alors als deviendraient fouz si on invitait les næs-molduz à l'école primaire. Je les regarde touz de mes grands yeux bleus. Qu'est-ce qu'als sont bêtes. Ca m'énerve. D'après auz, Vaughn aurait pas du avoir le droit de pratiquer la magie ni d'avoir une éducation décente. Je sens que j'ai le feu des dragons qui commence à siffler dans mes oreilles alors je respire fort comme Vaughn m'a appris. Si lui il s'énerve pas en permanence, alors qu'il est directement concerné, je sais bien que moi non plus je dois pas faire une crise à chaque fois que j'y pense. Mais bon. Quand même. Genre les Falkenberg, là-bas. Als sont stupides. Je peux pas m'empêcher de fixer leur fille du regard, un regard noir.


oh baby baby it's a wild world, it's hard to get by just upon a smile (satine+vanja) 1pBSnZUU_o
Revenir en haut Aller en bas
 
regicide
regicide
MESSAGES : 4
INSCRIPTION : 10/09/2019
CRÉDITS : kaotika

UNIVERS FÉTICHE : fantaisie
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Limace

oh baby baby it's a wild world, it's hard to get by just upon a smile (satine+vanja) Empty


Satine
Falkenberg

J'ai 7 ans ans et je vis à Fárgaard , Suède. Dans la vie, je suis élève de maternelle et je m'en sors avec les honneurs. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.


Barbie ferreira :copyright:️ wild heart
La grande horloge résonne dans la maison solennellement dans la maison. Tout le monde est déjà levé est prêts. Satine mets boit son café dans la salle à manger. Entouré de ses oncles et tantes. Les héritiers avec lesquels elle a passé la moitié de sa vie. La chef de famille est aussi présente, ce qui entraîne un sérieux très particulier. Dos droits, petits doigts en l’air et pas un cheveu de travers. Les blagues de ses cousins, les taquineries de son oncle et la tenue de sa tante qui ramène toujours son travail à table. Tous on disparu, lissé pour accommoder le sérieux et l’état parfait pour lequel est connus la famille. Elle n’est là que pour la rentrée, heureusement. Rentré pour être sure que tout était parfait. Elle repartirait bientôt, au grand soulagement de tous les intermittents habitants de cette maison. Tous heureux et impatient de pouvoir prendre une bouffée d’air sans avoir à se préoccuper du regard perçant de la vielle femme. Le pire dans l’histoire était que personne n’exagérait en disant que cette femme voyait tout. Et absolument personne ne voulait se retrouver dans sa ligne de mire, pas même les éléments les plus perturbateurs de la famille.
Tout le monde la fuyait.
C’est peut-être pour ça que ses parent n’étaient pas là. Trop occupé par leurs travails, trop intimider par cette doyenne qui n’hésiterait pas à les réprimander sévèrement pour n’importe quelles erreurs, même la plus infime, même si ce n’étaient pas leurs fautes. Ou peut être juste trop désintéressé par cette enfant qui avait passait tellement de temps avec d’autres membres de la famille, qu’il ne voyait que de temps à autres. Cette petite génie qu’on leur a enlevé, selon cette tradition familiale, et qu’il voit de temps en temps. Ses parents, il la voit grandir par intermittence, il la voit changer mois par mois. Elle les adorent, Satine et elle ne doute pas de leurs amours. Ils sont juste pas là. Mais ce n'est pas grave au final parce que la rentrée c'est qu’une étape.
Les minutes, elle s’égraine et Satine, elle voit que la matriarcale à bientôt finis son thé. Elle sait ce que ça veut dire. Il va falloir bientôt partir. Sans un mot, elle se laisse glisser de sa chaise sur laquelle elle était perchée. Objet antique qui appartenait plus à un musée que chez les Falkenberg. Comme l’intégrale du mobilier au cœur de leurs mures, du vieux qui impressionne, du vieux qui montre leurs puissances. Du vieux qui n’a rien à faire là et c’est pour ça que sa grand-mère l’a acheter. Parce qu’elle le pouvait et que cet endroit n’étais qu’un énième rappel de la puissance de la famille. Satine pense qu’ils n’en ont pas besoin, du haut de sa dizaine de centimètres. Elle pense que la famille à fait ses preuves ne tant que meilleure famille et que leurs simples prénoms devrait faire la différence. Tout le monde devait les connaître et savoir à quoi s’attendre.
Elle voulait que son nom fasse frémir la petite.
Que son prénom aussi d’ailleurs, fière descendante des gènes Falkenberg, pour elle ce n’est qu’une question de temps. Et le plus tôt serait le mieux.
Elle peut déjà se voir dans une image à peine floue, chef d’état et de famille, un enfant et un mari. Une réussite. Ça la fais sourire cette vision, qu’elle voit comme une prophétie inévitable. Une promesse.
Un coup de cane sur le parquet et Satine à déjà ses chaussures, son sac et sa baguette. Élève morelle prête à partir. La matriarche s’avance d’un pas ferme malgré qu’elle soit suivie de prêts par sa tante. Ophélia ne l’admettra jamais à voix haute, mais ça dernière chute ne remontait qu’à peu de temps. Fierté bafouée par un corps qui témoignait de son âge. Les évidences ont étaient caché et réparé immédiatement à l’aide de magie. Mais l’accident à quand même fait peur à tout le monde, assez pour que Satine en entende parler entre deux portes à demie fermée. C’est qu’elle se refusait rien mamie, encore à volée comme une championne à son âge.
C’est ce que son cousin lui a expliquait quand elle a finis par le confronter coincer lors de leurs entrainments.
Mais mamie comme à son habitude, elle montre rien. Rien en rapport avec une quelconque gêne et rien en rapport avec l’image qui se profile devant elle. Satine droit comme un i dans son petit uniforme. Fière et excité malgré la poker face qu’elle essaie de maîtriser. Sa tante n’est pas aussi contrôlée pour l’amusement des autres monde et la honte de Satine, elle en fait toute une histoire.
Sous l’œil blasé de sa grande mère dont un raclement de gorge disperse l’assemblé.
Un brasier vert les englobe et ils ne leur restent qu’un pas à faire pour se retrouver dans l’enceinte du château. Satine prend une inspiration, à l’image de sa grand-mère, elle ne l’admettra jamais mais son cœur s’emballe. Le stress la saisie et elle ne peut rien faire d’autre que prendre une respiration un peu plus grande que nécessaire. Sa grand-mère ne lui pardonnerais rien de plus. Alors elle laisse tomber sa main et elle avance au côté de la vielle femme qui marche d’un pas assuré vers le directeur. Elle dit bonjour d’un ton solennel qui la fait sourire le monsieur. Et puis la discussion est très vite dévié par sa grand-mère sur un sujet qui ne l’intéresse pas Satine. Alors elle regarde autour d’elle la petite de ses grand yeux marron. Elle regarde et elle tombe sur une tête blonde qui la foudroie du regard. Elle hausse immédiatement un sourcil. Elle sait qui c’est cette petite. Une Bryjnolf, son nez se retrousse, des agitateurs lui à dit sa grand-mère. Elle envisage l’idée de se tourner et laisser coulée, mais enfant qu’elle est, elle est encore trop jeune pour laisser passer une occasion de s’amuser. Alors elle s’excuse auprès de sa grand-mère qui n’est déjà plus là est s’approche de la blonde en furie.
« Tu sais que ce n'est pas en me fixant que tu vas m’embraser ? » Elle la regarde de haut en bas de sa petite taille « Ou peut être que tu essaies de comprendre ce que c’est d’être un vrai sorcier ?»
C’est maladroit. C’est bête. Mamie ne serait pas contente de ce qu’elle lance. Un scandale, c’est toujours mauvais, surtout si elle en était la cause. Surtout si elle était dans le faux. Mais Satine, elle comptait bien gagner ce qu’elle avait lancé.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


oh baby baby it's a wild world, it's hard to get by just upon a smile (satine+vanja) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
oh baby baby it's a wild world, it's hard to get by just upon a smile (satine+vanja)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» People who say they sleep like a baby usually don’t have any.
» Baby Doc departure details remain murky
» Baby ! Show me what you got ! ft Mathew part.2
» oh baby, you should go and love yourself.
» Baptême de Wild Cloud

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers fantasy :: Harry Potter-
Sauter vers: